AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 
 Une rencontre des plus inhabituelles. (PV Méphisto) [fini]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité


Invité

avatar


Une rencontre des plus inhabituelles. (PV Méphisto) [fini] Empty
MessageSujet: Une rencontre des plus inhabituelles. (PV Méphisto) [fini]   Une rencontre des plus inhabituelles. (PV Méphisto) [fini] I_icon_minitimeDim 15 Sep - 1:41


❛❛ N’a-t-on jamais dit à un enfant que la curiosité est un vilain défaut ? ❜❜

...Ou c'est peut-être la gourmandise... ? Je ne m'en souviens plus tellement. Enfin, j'ai beau être curieuse, je ne suis plus une petite fille. Pour moi cette soif de savoir et comprendre certaine chose est utile. Surtout dans un monde comme celui-ci. Ah... Crimson District, c'est peut-être l'île la plus crainte de tous, pour moi je la trouve bien animée. Après avoir visité le quartier justement par curiosité, j'aurais bien voulu continuer ma route vers ma petite demeure.

Sauf qu'il y a eu un tout petit imprévu.

Encore cet appétit furieux de savoir plus sur un sujet. Là, c'était assez étrange comme conversation. Je l'ai maladroitement écouté. Je ne me souviens pas de la personne qui a dit ce que j'ai cru comprendre. Sûrement un pnj, qui sait ? Bref, je m'éloigne de l'essentiel... Maintenant, je me dirige vers un autre chemin. Si ma capacité d'écoute ne me joue aucun tour, alors cela signifierait que j'ai ouïe dire quelques petites histoires fortes intéressantes qui se dérouleraient au Dark lake. Comme son nom l'indique, il s'agit d'un point d'eau plongé dans les ténèbres, où l'on n'est pas sûr de rester en sécurité. De l'autre côté se trouverait un antre qui abriterait, soi-disant, des humanoïdes aux formes disproportionnées et de tailles inquiétantes. Suis-je folle pour venir m'aventurer dans cet endroit ? Puis en plus de cela, je suis quasiment sûre qu'il n'y aura même pas un chat là-bas.

Peut-être des carcasses d'animaux à la place ? ...Pour moi, cela serait plus envisageable.

En faisant des pas trop lents et trop discrets, j'essaye de ne pas marcher sur les feuilles mortes déchiquetées et éparpillées lamentablement le sol. Je traîne des pieds pour arriver à mon objectif. J'aurais mieux fait de rentrer chez moi et d'y aller accompagner. Mais suis-je en train de perdre mon sang froid ? Oh... Allez du nerf ! Plus vite je verrais de mes propres yeux la vérité, plus vite je serais chez moi.

Je tourne plusieurs fois mon regard, à gauche et à droite. C'est lugubre. Mais pour moi ce n'est pas si déplaisant que cela. Enfin, je sais que j'ai des goûts étranges. Même si cette grande étendue d'eau n'a aucun intérêt à mes yeux. En ce qui concerne les odeurs des alentours, je ne supporte pas. Après un long soupire, je me rappelle ce don particulier que je possède : remplacer le sens de mon odorat en un clin d’œil. Je n'aurais jamais pensé être capable d'un acte aussi abracadabrant. Et donc à la place de sentir de la terre moisie suivi d'une odeur de décomposition de végétaux, mon nez est agréablement caressé par un doux parfum fruité. Le décor ne se marie plus du tout avec ce que je sens.

Au bout d'une bonne demie heure, preuve que dans une autre vie, j'étais certainement une limace, je suis enfin devant le lieu de ma destination : une grotte. Et pour pas changer d'atmosphère, elle est tout aussi sinistre qu'un cimetière. J'arrive à percevoir quelques légers sons, pas très rassurants. Ah... ce n'est que des gouttes d'humidité qui tombent... En entrant dans ce trou assez paumé, mes bras se croisent automatiquement, comme si je me mettais déjà en garde contre une quelconque menace. Quelques minutes après m'être habituée à ce manque de lueur, j'ai fini par remarquer au loin une silhouette noire. Mon sang n'a fait qu'un tour. Déjà assez convaincu, car au final, je ne crois que ce je vois, je tourne les talons pour vite sortir de là sauf qu'à la place de m'enfuir, je m’effondre malencontreusement par terre. Plus maladroite que moi, tu meurs... Je suis tellement furieuse contre moi-même que je gueule sans réfléchir :

« Idiote... ! Idiote ! Idiote ! !  »

Je ne sais pas si c'est la honte, la colère ou même la peur qui fait empourprer mon teint aussi rapidement. Ce que je sais, c'est que maintenant je me suis mise dans un sacré pétrin...







Dernière édition par Yoru le Mer 13 Nov - 16:12, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Méphisto


Crimson District

Crimson District

Méphisto

Messages : 130
Date d'inscription : 10/09/2013
Localisation : Dans la forêt.

Une rencontre des plus inhabituelles. (PV Méphisto) [fini] Empty
MessageSujet: Re: Une rencontre des plus inhabituelles. (PV Méphisto) [fini]   Une rencontre des plus inhabituelles. (PV Méphisto) [fini] I_icon_minitimeDim 15 Sep - 23:28






[...] Je suis ici chez moi ! ...

Une rencontre des plus inhabituelle. [pv Yoru]




Crimson District, ce lieu ressemblait à tous ses quartiers craignos qu'on peut trouver dans les grandes villes ... Je ne sais pas pourquoi vraiment cet endroit à attirer mon attention.

L'instinct certainement ... Où la simple pensée de rencontrer cet homme que tout le monde appellent "Father". Dans le fond, un type capable de me faire "renaître", alors que je n'étais personne, une fourmi parmi tant d'autres, incapable d'affronter correctement la vie, sans avoir connu les notions que doivent nous apprendre nos pairs.

L'amour, la compassion ... Le respect... Tout cela ne sont que des mots pour moi.

Cela fait plus de 18 ans que je marche à la peur, la colère, la haine et l'incompréhension face à des choses toutes bêtes de la vie. Les émotions positives sont pour moi ... Des simples mots. Même l'amitié est quelque chose de si éphémère pour moi. J'ai beau essayé de comprendre ces trois syllabes. Rien ne me vient.

Cet homme m'a sélectionné... À dû voir en moi, une âme en perdition qui fallait sauver. Peut-être est-ce ça, un père. Mon père biologique n'a jamais cru en moi, me discriminant car je n'étais pas comme il voulait. Mais "Father" lui a semblé croire en moi, m'a offert tant ... Alors que je ne le connais pas, un parfait inconnu m'exauce mon vœu le plus cher, tout redémarrer à zéro. Comment devrais-je réagir face à cette réalité ?

Je veux absolument le rencontrer, non pas pour lui lécher les pieds. Mais comprendre les raisons de ce choix, je veux me rendre compte de quel homme il est vraiment ! Lui que je cautionne déjà comme étant mon vrai père !

Pour en revenir au quartier malfamé de Crimson, j'ai vu pas mal de mondes là-bas, mais je ne suis pas encore prêt à m'intégrer aussitôt dans la société. Ce fut ma première erreur dans ma première vie. Je ne la commérai plus. J'ai besoin de calme pour l'instant, peut-être m'installer à Dark Lake, serait une bonne idée.

Une forêt et un lac quoi de mieux, pour pouvoir réfléchir correctement dans un environnement sain. Même si j'ai entendu quelques personnes parlaient de Dark Lake avec ... une certaine peur dans leurs paroles. Les rumeurs sont des rumeurs, jusqu'à qu'un cas avère ces rumeurs. De plus, je ne suis pas du type à avoir peur d'hommes difformes, je me considérai après tout comme un monstre sans sentiment. Même plus, pourquoi j'aurai peur de mes "semblables ?

Cela serait totalement stupide de ma part de m'arrêter à des informations non-avérées et pensées par des idiots.

Arrivé sur les lieux, le lieu semblait être plongé dans le noir, où seul la lune éclairait. La lune était pleine, magnifique et pourtant le lieu semblait toujours aussi sombre que les abysses. Un sentiment bizarre me parcourut à travers tout le corps. Ce n'était pas l'odeur que l'endroit dégageait, non. Juste un sentiment de réconfort ... Il semblait, en effet.

Comment un endroit si lugubre pouvait autant ... me plaire ?

Étais-ce vraiment ça, le sentiment que ressente les autres humains ... Aimer d'être dans un lieu, s'y trouver bien ... Cela me paraissait tellement vrai et pourtant...

Je m'étais rapproché du lac sans m'en rendre compte.

La vue de l'eau me paraissait si claire, si brillante avec les rayons de la lune, étais-ce le seul endroit dans le lieu où la lune s'imposait sur la noirceur abyssale de cet endroit. Comme si, la nature avait décidé d'offrir un compromis à la lumière pour créer un certain équilibre.
Où étais-ce une simple volonté de Father quand il y a modelé cet endroit.

Dos aux ténèbres, me baignant inconsciemment dans une mer de lumière, la main se levant vers cet astre, qui me paraissait pourtant si proche.
Je murmurai ces mots à moi-même.


Je sais maintenant pourquoi ce lieu me correspond et me plait ... Je suis ici chez moi ! Dark Lake me représente un esprit et des souvenirs remplies de ténèbres et de noirceur, mais où sommeille un nouvel espoir.

Je me mis à sourire comme un idiot. Je commençais sans doute à changer, me rendre compte de certaines choses. Je me sentais si bien.

J'essayais avec le pouvoir qu'on m'avait donné à mon arrivé, à créer quelque chose à partir de l'eau du lac. Car je ne pense pas pouvoir créer quelque chose à partir de rien ... Scientifiquement, cela me semblait impossible.

Je formais avec mes mains, un récipient et j'essayais avec mes mains de penser à une forme. Sphérique, ronde ...


Plus vite que prévu, l'eau se congela dans mes mains. Mais mon expérience était plus que raté. L'eau avait juste ondulé et ressemblait juste à un polygone bizarre. Tout ça était nouveau pour moi, j'avais du mal pour l'instant.

Je sentais dans mes mains, la glace, sans sa froideur habituelle que j'avais ressenti dans mon ancienne vie. Je ne sentais juste comme si l'objet était bois, cela me semblait bizarre.

Je posais l'objet à terre, proche de la source d'eau et je m'installai, couché par terre en contemplant la lune.


J'avais vraiment l'habitude de dormir comme cela avant. Les étoiles, la lune étaient mes seules et véritables amies à l'époque. Même si je les retrou- ...

Et une voix me sortit rapidement de mes souvenirs.

« Idiote... ! Idiote ! Idiote ! ! »

Quoi ? Attendez, j'entends des voix ou quoi ? Où c'est une petite fille qui s'est perdu dans les environs. Le cri ne venait pas de si loin. Si je me rappelle bien ce que j'avais entendu et compris de l'autre côté, se tenait la grotte des fameux "monstres".

Je devrais la laisser se débrouiller ou aller voir si elle va bien...
Hmm... Rencontrer des gens ici, n'était pas mon but premier mais bon, la vie est toujours pleine d'imprévus, espérons que je ne tombe pas sur une fillette mal disciplinée.

Je me rapprochais de la dite grotte, pour jeter un œil. Quand subitement, une forme presque titubante se rapprocha de moi.

Un grand sourire aux lèvres
, je me demandais si c'était les créatures dont les gens parlaient, je ne voyais rien dans cette pénombre.

Mes yeux rouges ne m'aidaient pas vraiment beaucoup dans ce genre de situation.

Mon sourire continuait à s'étendre.

Alors, un frère, une soeur ... Viens vers moi, petite bête effrayée !







_______________
Une rencontre des plus inhabituelles. (PV Méphisto) [fini] 130914112653141778


Dernière édition par Méphisto le Mar 3 Déc - 22:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tlh-1.forumactif.org/
Invité


Invité

avatar


Une rencontre des plus inhabituelles. (PV Méphisto) [fini] Empty
MessageSujet: Re: Une rencontre des plus inhabituelles. (PV Méphisto) [fini]   Une rencontre des plus inhabituelles. (PV Méphisto) [fini] I_icon_minitimeLun 16 Sep - 1:50


❛❛ ...Devrais-je m'enfuir d'ici à toute allure ? ❜❜

Ou plutôt respirer un grand coup pour retrouver mon courage entre deux mains ? Aucune importance pour le moment : je dois me soucier de mon état physique. Étant actuellement dans une posture beaucoup trop ridicule, les jambes et les mains étalées sur le sol de terre humide et salissante, je me suis demandée si je ne m'étais pas cassé quelque chose. En tout cas, je ressens au niveau de mes genoux, ma peau s'irriter de plus en plus. C'est alors que j'ai compris, en me levant, que mon collant s'est déchiré à ses deux endroits précis. Déçue, je soupire en frottant la paume de mes mains contre ses fameux trous disgracieux. Je plisse ensuite le regard pour essayer de revoir le fond de la grotte. Rien. Il fait trop noir pour mes iris clairs.

Une hallucination. Voilà. C'est tout.

Ma tête se baisse lourdement. Mes joues sont toujours aussi rosées qu'avant. Étant assez discrète, aucun son résonne autour de moi. Mise à part quelques gouttelettes qui s'écoulent du haut de la grotte. Rassurée, un faible sourire se dessine sur mes fines lèvres. Il est temps de rentrer...

Ou pas.

« Viens vers moi, petite bête effrayée ! »

Je ravale ma salive. Mes yeux s'écarquillent subitement de peur. Mes mains... puis au fur et à mesure, tout mon corps, se met à trembler comme une feuille. La honte. Si je reste plantée là, je risque d'y laisser ma peau, non ? Le mieux c'est de prendre la fuite. C'est ma volonté de survivre qui prend le contrôle de mon corps : mes jambes se retournent en un dixième de seconde et décident de faire des pas de géants, le contraire de ce que je marche d'habitude. Sauf que tout ne s'est pas passé comme je l'aurais espéré...

« Hein... ? ! »

D'un coup, je n'ai pas compris ce qui s'est vraiment passé. J'ai foncé violemment sur une silhouette. Ou plutôt une personne. Je n'en sais rien. Et je ne veux rien savoir pour le moment. Je suis affreusement terrifiée. Mais malgré cela, je ne reste pas de marbre face à cet inconnu. Je pousse ce dernier avec une certaine force qui m'étonne assez. Enfin, je me recule rapidement, ayant le cœur qui s'emballe à cause de ma violence. J'essaye alors de reprendre mon souffle juste avant de m'écrier froidement :

« Qu'est ce que vous me voulez ? ! »






Revenir en haut Aller en bas
Méphisto


Crimson District

Crimson District

Méphisto

Messages : 130
Date d'inscription : 10/09/2013
Localisation : Dans la forêt.

Une rencontre des plus inhabituelles. (PV Méphisto) [fini] Empty
MessageSujet: Re: Une rencontre des plus inhabituelles. (PV Méphisto) [fini]   Une rencontre des plus inhabituelles. (PV Méphisto) [fini] I_icon_minitimeLun 16 Sep - 6:00






L'art d'être désagréable : Leçon 1

Une rencontre des plus inhabituelle. [pv Yoru]





« Hein... ? ! »


« Hein ? Comment ça he- ... »

La silhouette me percuta plus que violemment. Je sentais d'ici la chaleur humaine, le souffle saccadée et la peur à des kilomètres à la ronde. Cela devait être la fillette qui avait crier. Elle m'avait quelque peu surpris ...

Non pas que j'ai l'habitude qu'une fille me fonce dessus mais pourquoi était-elle ici ?

Je trouvais ça un peu louche, à part ... Si la curiosité, la amener jusqu'ici. On était l'un à coté de l'autre mais en se levant, elle me repoussa avec force. Puis elle recula, me dévisageant ...

Ce regard. Il était si habituel pour moi, voire même familier. Qui est cet homme, pourquoi est-il si bizarre ? Il m’écœure ! Elle devait obligatoirement, se dire ce genre de choses.

En la regardant plus en détail, elle n'était pas une fillette et elle semblait s'être fait mal précédemment. Son collant était troué à plusieurs endroits.
D'où sans doute, le cri de toute à l'heure.

Je la sentais très perturbée, apeurée, voir même terrorisée. Cette femme semblait avoir vu quelque chose d'effrayant ... Moi, à l’occurrence. Sans aucun doute possible. Je soupirai légèrement, une nouvelle vie et je me retourne déjà dans une situation semblable à ma première vie. Je me sentais un peu dos au mur dans cette situation.  

« Qu'est ce que vous me voulez ? ! »

Je garda le silence quelques secondes, la bouche grande ouverte, je l'a regardais dans les yeux, laissant traduire dans mon regard, un sentiment d'inconfort. Bref, c'était pas le moment de faire le timide. Soit tu lui répond sec, soit tu te barre la queue entre les jambes, mon bonhomme.

« Rien. Juste je vous est entendu crier, j'étais dans le coin et donc je me suis permis de venir voir comment vous y aliez. »


Bah bravo, j'ai l'air de quoi maintenant, du beau dragueur à minette sur la plage ? D'un violeur en série, un peu puceau sur les bords ou encore le bon vieux stalker, qui te regardait dans les buissons ...

J'aurais dû l'envoyer paître direct avec sa question débile. La réponse "Une" est toujours la bonne. D’après mon "code". Même si j'ai le don de l'oublier.

« Bon, écoute, je vois bien que t'as peur, mais je suis ni un ennemi, ni un ... Ami comme vous dites vous autres, je voulais juste t'aider ! Ok ?! Tu veux pas de mon aide, je me tire, cela me dérange pas, après tout, j'ai une lune à admirer et exercer mes pouvoirs. »

...

« Oh et aussi, si tu veux savoir mon nom, t'as qu'a m’appeler le monstre aux cheveux blancs, ou tiens encore mieux, le monstre de Dark Lake, comme ça, tes petits copains d'humains, se pisseront vraiment dessus quand il sauront que quelqu'un de monstrueux habite ici.»

Je sais même pas pourquoi je lui parle autant.
Sa peur m'étais pourtant compréhensive. Mais j'étais pas du genre à faire dans le social. Alors autant qu'elle aille se faire mettre avant qu'elle prenne les devants et qu'elle cherche à me traiter de "je ne sais quoi."









_______________
Une rencontre des plus inhabituelles. (PV Méphisto) [fini] 130914112653141778
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tlh-1.forumactif.org/
Invité


Invité

avatar


Une rencontre des plus inhabituelles. (PV Méphisto) [fini] Empty
MessageSujet: Re: Une rencontre des plus inhabituelles. (PV Méphisto) [fini]   Une rencontre des plus inhabituelles. (PV Méphisto) [fini] I_icon_minitimeLun 16 Sep - 17:00


❛❛ J’ai fait une grosse erreur. ❜❜

C'est en me redressant et en relevant lentement la tête vers mon interlocuteur que j'ai compris ma bêtise. Je fixe ses yeux d'une curieuse couleur, puis mon index vient automatique gratter l'une de mes joues par embarrât.

Comme j'étais persuadée qu'il n'y aurait personne dans ce lieu, je ne m'attendais pas à cette rencontre peu commune. Bon... je suis beaucoup trop gênée par ma maladresse et donc forcément je risque d'être encore plus désagréable... C'est mal barré pour un dialogue avec lui. Je garde les sourcils froncés. Même en étant rassurée de ne pas être tombée sur un monstre de l'antre, je suis toujours en colère après mon comportement. Alors, je regarde ailleurs, les lèvres pincées.

« Rien. Juste je vous ai entendu crier, j'étais dans le coin et donc je me suis permis de venir voir comment vous y alliez. »

Oh... Une menace. C'est ce que je croyais qu'il était. Mais je me suis trompée apparemment. Et pour me faire pardonner, que puis-je faire ? Rien pour le moment... Je n'arrive pas à sortir les mots de ma bouche pour lui répondre. Et puis, je sais que j'ai fait un très mauvais choix : celui de venir m'aventurer ici. Peut-être que si j'étais resté chez moi, je n'aurais pas vexé cet inconnu. Au final, ma peur, je l'ai un peu oublié vu que je suis en présence d'une personne normale à mes yeux... Euh...

Attends un seconde… Qu’est ce qu'il vient faire ici ?

« Bon, écoute, je vois bien que t'as peur, mais je suis ni un ennemi, ni un ... Ami comme vous dites vous autres, je voulais juste t'aider ! Ok ?! Tu veux pas de mon aide, je me tire, cela me dérange pas, après tout, j'ai une lune à admirer et exercer mes pouvoirs. »

Q..quoi ?

« Oh et aussi, si tu veux savoir mon nom, t'as qu'à m’appeler le monstre aux cheveux blancs, ou tiens encore mieux, le monstre de Dark Lake, comme ça, tes petits copains d'humains, se pisseront vraiment dessus quand ils sauront que quelqu'un de monstrueux habite ici.»

D'accord... Il est vraiment vexé. Et en plus de cela, un peu plus désagréable que moi.

Mes mains se posent sur mes hanches. Je prends un air sérieux avec une petite touche d'énervement. Il va comprendre que je n'ai pas fait exprès de le bousculer. Non mais oh, il se prend pour qui ? !

« Je n'ai pas fait exprès de te foncer dessus, monsieur le monstre ... blanc de... Dark Lake, comme tu dirais ! Puis cette idée stupide de t'appeler ainsi ne me serait jamais venue à l'esprit de toute façon... Et oui, j'avais peur... T'es content ? j'ai failli me pisser dessus ! »

Je parle tellement vite quand j'ai du mal à articuler mes phrases...

« Je ne peux pas deviner qu'un type que je ne connais ni d'Adam ni d'Eve veut bien me venir en aide. Alors, calme toi un peu, vas admirer ta lune si tu veux, mais avant ça... Je m'excuse pour le dérangement ! »

Un petit soupire en guise de conclusion, je décolle mon regard du sien. Enfin, Je continue lentement mon chemin, les bras croisés, en passant juste à côté de lui.





Revenir en haut Aller en bas
Méphisto


Crimson District

Crimson District

Méphisto

Messages : 130
Date d'inscription : 10/09/2013
Localisation : Dans la forêt.

Une rencontre des plus inhabituelles. (PV Méphisto) [fini] Empty
MessageSujet: Re: Une rencontre des plus inhabituelles. (PV Méphisto) [fini]   Une rencontre des plus inhabituelles. (PV Méphisto) [fini] I_icon_minitimeMar 17 Sep - 1:51






Pleurer, une évasion de l'âme pour échapper à la folie.

Une rencontre des plus inhabituelle. [pv Yoru]




« Je n'ai pas fait exprès de te foncer dessus, monsieur le monstre ... blanc de... Dark Lake, comme tu dirais ! Puis cette idée stupide de t'appeler ainsi ne me serait jamais venue à l'esprit de toute façon... Et oui, j'avais peur... T'es content ? j'ai failli me pisser dessus ! »

Je la regardais dans les yeux, l'air désinvolte, le sourire aux lèvres mais, peu à peu, il laissa place à une expression neutre et réfléchie.

Je ne lui demandais pas des excuses, je n'en avais strictement rien à foutre.

Mais, ses paroles me semblais plus que honnête. Cette fille semblait quelque peu différent de ce que j'avais rencontré jusqu'à maintenant. Mais je ressentais quand même du réconfort dans le simple fait de ma propre présence près d'elle. C'était le moins que je pouvais faire pour une parfaite inconnue ...

« Je ne peux pas deviner qu'un type que je ne connais ni d'Adam ni d'Eve veut bien me venir en aide. Alors, calme toi un peu, vas admirer ta lune si tu veux, mais avant ça... Je m'excuse pour le dérangement ! »

... J'étais certes agressif avec elle, c'était ma nature. Mais une question se posait alors que la réponse me semblait à portée de main et loin d'être fausse. Je m'imaginais trouver des frères et des sœurs, mais tout ce que je trouve ici, c'est cette pauvre fille.

Loin d'être désintéressé par cette rouquine. J'arrivais cependant à comprendre tous les sentiments qu'elle s'efforcer de cacher au fond d'elle et m'en montrer d'autres, d'où ses réponses agressives aux miennes.

Alors pourquoi "Elle" sur mon chemin, pourquoi rencontrer une femme de ce gabarit maintenant ? Est-ce cette fille, l'espoir que j'avais en cherchant quelqu'un me ressemblant ?!

Son soupir mit fin à la discussion et au fil de mes pensées, désormais, elle me regardait plus, pour ainsi me faire comprendre qu'elle en avait fini ici et maintenant avec moi. Je n'étais rien pour elle. Juste un sale type mal éduqué.

Alors pourquoi m'acharner à penser des trucs aussi stupides alors que notre rencontre s'est fait, il y a même pas trente secondes. Elle passa devant moi, les bras croisés, sans rien dire, me snobant.

C'est tout, on va en finir juste à ça. Comme ça ? Pourquoi ? Ici et maintenant ?!

Mon visage commença à grimacer... Pourquoi faut-il que je n'arrive à rien ... Pourquoi dois-je obligatoirement rester sur ma défensif et être offensant ... Pourquoi rien ne marche pour que j'arrête d'être ainsi... Je pensais que cette nouvelle vie m'aidait à changer ...

Visiblement, non. Je ne suis pas encore prêt... Comme je le pensais.

Perturbé, désorienté, je me retourna alors que je lui faisais dos depuis quelques secondes.

Je la voyais petit à petit s'éloigner de moi. La main tendant vers elle, je m'écroula au sol. Le regard à terre, comprenant finalement la situation.

Me voilà encore une nouvelle fois, seul.

Je ne pouvais pas me permettre ... Non ! Je ne peux pas ...

Désespéré, les larmes me sont venues plus vite que je ne le pensais.

Je ne voulais pas abandonner mais, je devais me rendre à l'évidence.
Je murmura dans les sanglots puis cria vers la fin.

... "Pourquoi t'éloignes-tu ... As-tu peur de moi ... AS-TU PEUR DE MOI ?! JE TE RÉPUGNE, C'EST ÇA ! ALORS ARRÊTE TOOOOOOOOOOOOOI !!! "


Mon poing frappa la terre humide, comme si j'en voulais à ce monde d'être imparfait et de me rendre à l'évidence, d'être inutile !

Plus rien ne se fit entendre pendant une poignée de secondes, seul le bruit ruisselant de eau semblait faire écho dans la grotte.

Puis un bruit apparut comme si quelqu'un faisait de la glace pillé. Je releva la tête en direction de cette fille. Un mur de glace s'était mit à apparaître tel un tour de magie dans sa direction. J'avais le souffle coupé. Aucun son ne sortait de ma bouche, ma vision était encore brouillé par l'écoulement intempestifs de mes larmes. Je me mis à regarder ma main ainsi que la terre que j'avais frapper. A ma plus grande surprise, l'impact semblait plus que gelée. Étais-ce moi l'instigateur de cet acte ...

Je me séchais les larmes avec ma main et les larmes se mirent à se durcir comme de petits stalactites. Je compris alors que mon pouvoir avait dû réagir à mes sentiments ... N'étais-je peut être pas seul finalement ... Peut-être que mon pouvoir voulait que je reprenne espoir et chercher à me réconforter ... Étais-ce vraiment des délires paranoïaque d'un homme qui avait trop souffert ... Je devais me relever et me diriger dans la direction où se trouver cette fille. J'espère ne pas l'avoir blessé ! Aprés tout avec ce brouillard. Je ne vois quasiment rien.







_______________
Une rencontre des plus inhabituelles. (PV Méphisto) [fini] 130914112653141778
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tlh-1.forumactif.org/
Invité


Invité

avatar


Une rencontre des plus inhabituelles. (PV Méphisto) [fini] Empty
MessageSujet: Re: Une rencontre des plus inhabituelles. (PV Méphisto) [fini]   Une rencontre des plus inhabituelles. (PV Méphisto) [fini] I_icon_minitimeMar 17 Sep - 5:06


❛❛ Pourquoi m'enfuir de cet endroit, je suis une froussarde ou quoi? ❜❜

En réalité, si j'ai décidé de partir, c'est parce que j'avais ressentis un malaise vis-à-vis de mon comportement. Je réagis facilement au quart de tour quand je suis perturbée. Bien avant, j'avais ressenti une certaine solitude en venant ici, suivi de la peur puis maintenant c'est de la colère. Mais je suis en rogne contre moi-même, pas contre lui. S'il y a une chose que je déteste chez moi, c'est d'être aussi confuse et empotée. Maintenant, est-ce que je fais le bon choix de partir ? Ce jeune homme semble bien intriguant : c'est son comportement qui me l'a bien prouvé. Devrais-je prendre mon rôle d'auditrice dans un endroit comme celui-ci ? Est-ce que c'est normal de se considérer comme un monstre ? Et puis, d'après ce que j'ai compris, il ne doit pas avoir d'amis... ?

Moi non plus, je ne comprends pas tellement ce que c'est d'en avoir. Les seules relations que j'ai eus dans mon ancienne vie, c'était celle que j'avais avec mes grands parents et mes patients. Parmi ses derniers d'ailleurs, je n'ai jamais réussi à me faire des amis.

Alors, c'est peut-être ce qu'il recherche ?

Pendant cet instant de réflexion, je ne me suis pas rendu compte que je me suis éloignée de plus en plus de lui. Mais j'ai à peine stoppé mes pas qu'un long cri de détresse résonne derrière moi :

« Pourquoi t'éloignes-tu ... As-tu peur de moi ... AS-TU PEUR DE MOI ?! JE TE RÉPUGNE, C'EST ÇA ! ALORS ARRÊTE TOOOOOOOOOOOOOI !!! »

Je tourne lentement mon visage pour pouvoir le regarder au loin. Je suis à la fois surprise, mais à la fois contente d'avoir vu juste dans mes hypothèses. C'est alors qu'un étrange bruit attire finalement mon attention vers la direction où j'allais partir. Un frisson insupportable parcourt tout mon corps et plus particulièrement mon visage et mes mains. La sensation du froid ? En effet. Devant moi se tient désormais un mur. Ma curiosité me pousse à poser le bout de mes doigts contre celui-ci. C'est de la glace. Impressionnant... Comment cela a-t-il atterrit ici ? Est-ce cela son pouvoir ?

Son hurlement. Ses pleures. Je peux les traduire par des appels au secours. Puis maintenant c'est ce mur qui me bloque le passage et qui me demande de ne pas partir.

L'ombre d'un sourire apparait à mes lèvres.

« C'est bon, j'ai compris. » Dis-je tout doucement.

Je fais demi-tour, ayant retrouvé mon calme. Peut-être que mon attitude exécrable est un tout petit peu calmée. Lorsque je me rapproche au fur et à mesure de cet homme désespéré, mon esprit ne cesse de chercher les bons mots pour lui adresser la parole. Sans être trop gentille, sans être trop froide. Le juste milieu.

« Je me suis éloignée, car j'avais honte de mon attitude si désagréable. C'est ridicule je sais, je suis un peu lâche. »

En espérant que cela le calmera.

« Puis pour répondre à ta question... »

Après avoir coupé cette phrase, je suis enfin arrivée devant lui. Certes, il m'a effrayé au départ... Mais cette histoire est passée maintenant. Cela arrive à tout le monde d'avoir peur de l'inconnu. Cependant, il n'a pas l'air dangereux. Je suis même prête à parier qu'il existe des types cent fois plus timbrés que lui dans cette ville : du genre le tueur ou violeur en série. Il aurait pu me sauter à la gorge. Il ne l'a pas fait. Au final, il m'a seulement engueulé. Et moi de même. Posons les choses au clair désormais.

« ... Je ne vois pas pourquoi tu me répugnerais. Je ne suis pas du genre à juger selon les apparences. Ce n'est pas parce que tu es albinos que je vais te cracher au visage en te traitant de monstre. Il m'en faut beaucoup plus pour m’écœurer. Crois-moi. »

Tiens... Cela faisait longtemps que je n'avais pas autant parlé. Il fallait bien des explications à tout cela. Que faire maintenant ? Je peux déjà entamer un dialogue avec lui. Une question suffira. Mais par où faut-il commencer ? Des présentations ? Non... ce n'est peut-être pas le moment. Puis ce n'est pas très original comme sujet de conversation.

Une petite idée me vient. Elle est banale mais c'est tout ce que j'ai trouvé pour le moment :

« Ce mur glacé, c'est bien toi qui l'a fait apparaitre ? »

Tiens, je me sens bizarre... Est-ce la première sensation que l'on ressent lorsqu'on se fait des amis ? Je n'en sais rien, je ne l'ai jamais vécu. C'est la première fois que je parle à quelqu'un en dehors de ma vie professionnelle. Je n'avais parlé qu'avec de simples clients jusqu'à maintenant. Mon objectif c'était de créer des liens avec ces personnes. Et parfois les efforts que je faisais ne servaient à rien. Peut-être que finalement ce n'est pas de quelconque personne avec tel ou tel problème que je recherche.

C'est peut-être des gens comme moi ?

Ma tête se penche légèrement vers lui en laissant tomber ma longue chevelure auburn en avant. Je cligne des yeux en posant mon regard sur sa personne. Est-ce qu'il va me répondre ?

En tout cas je l'espère...





Revenir en haut Aller en bas
Méphisto


Crimson District

Crimson District

Méphisto

Messages : 130
Date d'inscription : 10/09/2013
Localisation : Dans la forêt.

Une rencontre des plus inhabituelles. (PV Méphisto) [fini] Empty
MessageSujet: Re: Une rencontre des plus inhabituelles. (PV Méphisto) [fini]   Une rencontre des plus inhabituelles. (PV Méphisto) [fini] I_icon_minitimeMer 18 Sep - 1:26






Je ne suis pas fait pour ce monde. Et je ne le serai jamais !

Une rencontre des plus inhabituelle. [pv Yoru]





Je n'arrivais pas à me lever, comme si toute la partie basse de mon corps, ne voulait pas bouger. Ou tout simplement paralysé, mais je devais me rapprocher d'elle à tout prix. Je ne pense que mon mur l'a retiendrait encore longtemps .

Mes yeux fixèrent la direction que la jeune rouquine avait emprunté, cherchant avec espoir, sa silhouette.

Mais en vain, rien ne m'apparut. Cette femme avait dû s'enfuir déjà très loin, je ne devais pas être aussi naïf que ça. Pourquoi espérait ? Ce n'est pas comme si elle allait revenir vers moi, pour tendre la main pour me relever. Personne n'avait jamais fait une chose pareille pour moi.

Je commençais déjà à rebaisser les yeux, la tête près du sol, presque allongé au sol. Je me trouvais dans un état presque de tétanisation.

Un flash ... Je me souvenu soudainement des coups que je me prenais, étant enfant. Les humiliations multiples devant la foule. Étant faible, je ne pouvais rien faire à l'époque, contre une bande de 5-6 marmots. J'avais beau les supplier, ils continuaient de me torturer physiquement que mentalement. Leurs rires, leurs sourires démontrant leur fierté dans leurs actes, la souffrance ... J'étais vu par mes camarades comme un monstre à cause de mes différences physiques ... Mes cheveux, mes yeux rouges ... Je maudissais mon physique ! J'en suis arrivé jusqu'à vouloir en finir avec ma vie. Sans compter les diverses dépressions nerveuses ... Et puis ma nature violente a commencé à surgir.

Si seulement j'avais pu avoir seulement un ou une am-...

« Je me suis éloignée, car j'avais honte de mon attitude si désagréable. C'est ridicule je sais, je suis un peu lâche. »

-Ie... Je ... Je ... Cette voix... C'est la .... Fille de tout à l'heure ...

Je releva la tête, mon regard se fixa sur cette silhouette au loin, se rapprochant de moi de plus en plus. C'était bien elle. Cette rouquine ...

Je murmura, dans un souffle, absorbé par ce que j'entendais et regardais.

« Je sais. »

« Puis pour répondre à ta question... »

Elle était là devant moi. Me regardant pleine de conviction et je voyais bien qu'elle était sincère encore une fois ...

« ... Je ne vois pas pourquoi tu me répugnerais. Je ne suis pas du genre à juger selon les apparences. Ce n'est pas parce que tu es albinos que je vais te cracher au visage en te traitant de monstre. Il m'en faut beaucoup plus pour m'écoeurer. Crois-moi. »

J'étais bouche bée. Je n'arrivais plus à réfléchir convenablement, mon esprit me semblait s'embrouiller, j'étais comme paralysé encore une fois. Avais-je réellement réaliser ce qu'elle m'avait dit ? Est-ce réellement la réalité ?

Suis-je dans un rêve que mon esprit meurtri essaye de me réconforter ... Mais ... même si c'était un songe... C'était forcément un mensonge ... Personne ne peut me dire ça ! Aucun être humain m'a dit de telles paroles ...

J'avais surtout le droit à des paroles telles que "J'espère que tu vas crever bientôt, le monstre ... " ; " Vas y pleure, personne ne t'aimera dans ta vie, sale déchet, même tes parents te détestent " ; " Tu n'es que le fruit d'une expérience ratée entre un rat albinos et un être humain, tu mérites même pas de vivre ... ".

Un être humain ne peut m'aimer... Donc si elle dit ça, c'est forcément une menteuse ...

Je n'écoutais même pas ce qu'elle me disait par la suite...

Tu mens ...

Ma lèvre supérieure commença à "manger" la lèvre inférieure.

Une grimace apparut sur mon visage. Je tremblais, je n'arrivais plus à m'arrêter. Je formais désormais une croix avec mes bras et fit un mouvement à genoux plongeant en criant de toutes mes forces

TU MENS !

Le regard voilé, la respiration scindé, regardant le sol.

C'est impossible ... Tu ne peux pas être sincère ... C'EST IMPOSSIBLE ! PERSONNE NE PEUT M'AIMER ! VOUS, LES HUMAINS VOUS NE POUVEZ PAS M'ACCEPTER ! ... JE VOUS MEPRISE !


Des larmes se remirent à couler, elles étaient glaciales comme si je prenais une douche froide. Je bafoua dans mes sanglots.

Je ne peux pas ... Je suis un monstre. Je ne peux pas ... ARRETE DE ME MENTIR ! MEME MES PROPRES PARENTS ME BATTAIENT ! ALORS COMMENT UNE FILLE COMME TOI PEUT M'AIMER ET ME PRENDRE POUR SON EGAL !

Je releva la tête, la regardant avec tout le mépris que les hommes m'inspiraient, ce même dégout dont j'ai fait le sujet pendant tant d'années.

REPOND !

Au final, le monstre que j'étais, ne pouvait pardonner à la race humaine tout entière pour tout ce qu'elle m'a fait subir. Je n'étais finalement pas prêt à changer, je m'étais trompé ... Je ne suis pas fait pour ce monde. Et je ne le serai jamais !

Un silence s'installa. Son regard se troubla et son sourire laissa place à une expression mélancolique. Des larmes coulèrent ... non pas de mes yeux, mais des siens.

Ma rage disparut l'espace d'une seconde, je suis allé trop loin ... Elle ne mentait pas ... Qu'ai-je fait !







_______________
Une rencontre des plus inhabituelles. (PV Méphisto) [fini] 130914112653141778
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tlh-1.forumactif.org/
Invité


Invité

avatar


Une rencontre des plus inhabituelles. (PV Méphisto) [fini] Empty
MessageSujet: Re: Une rencontre des plus inhabituelles. (PV Méphisto) [fini]   Une rencontre des plus inhabituelles. (PV Méphisto) [fini] I_icon_minitimeMer 18 Sep - 4:16


❛❛Impatiente de savoir sa réponse...❜❜

... Le faible sourire que j'affichais juste avant, finit par s'agrandir. Rare sont les fois où je souris ainsi. Enfin, c'est à se demander si de toute ma vie, que cela soit celle d'avant ou celle de maintenant, j'avais déjà ressenti ce bien-être. Alors, cette question me trotte dans la tête : comment va-t-il me répondre ? Même s'il prend son temps, cela m'est égal. Cela prendra le temps qu'il faut.

Ah... ? Il vient de murmurer quelques mots. Dommage que j'ai mal entendu. Peut-être qu'il va me le répéter ? J’ai bien peur que non…

Son expression surprise se transforme aussitôt en quelque chose de plus effrayant. Je ressens une aura de colère. Où de tristesse plutôt...

« TU MENS ! »

Co… comment ?

« C'est impossible ... Tu ne peux pas être sincère ... C'EST IMPOSSIBLE ! PERSONNE NE PEUT M'AIMER ! VOUS, LES HUMAINS VOUS NE POUVEZ PAS M'ACCEPTER ! ... JE VOUS MEPRISE ! »

Pourquoi... ?

« Je ne peux pas ... Je suis un monstre. Je ne peux pas ... ARRETE DE ME MENTIR ! MEME MES PROPRES PARENTS ME BATTAIENT ! ALORS COMMENT UNE FILLE COMME TOI PEUT M'AIMER ET ME PRENDRE POUR SON EGAL ! »

Ses yeux écarlates me fixent avec tout le mépris qu'il a du subir. Je n'arrive plus à penser correctement. Je suis perdue dans ce que je ressens actuellement... Peut-être qu'il m'en veut encore. C'est moi la première qui ait commencé à être aussi infecte avec lui. Même si c'est la peur qui m'a forcé la main. Si je n'avais pas réagi ainsi au départ, peut-être que l'on serait jamais venu à cela...

Je me sens mal... Je me sens affreusement mal. Pourquoi mon cœur fait-il autant de bond dans ma poitrine ? Et qu'elle est cette douleur indescriptible au niveau de mon estomac ?

« REPOND ! »

Je sursaute légèrement en entendant cet ordre. Aucun son n'arrive à sortir de mes lèvres. Je reste figée sur place. Maintenant, c'est au tour de ma gorge de me faire du mal : elle me serre tellement fort. Comme si quelqu'un essayait de m'étrangler…

Le sourire que j'avais gardé jusqu'à maintenant devient presque inexistant. Mais il est toujours présent. Il est là, mais il est tellement discret, tellement faible... tellement triste...

Et ce silence qui s'installe... il m'effraie.

Voilà que ma vision commence à devenir floue. Mes yeux s'imbibent de larmes qui finissent par couler toutes seules sur mes joues. Elles glissent si vite sur ma peau. Ma tête se baisse. Mes cheveux rouges tombent devant mes yeux, comme pour cacher ce visage si désespérant que j'ai pu dévoiler. Au final je ne m'enfuis pas comme le ferait une fille fragile après s'être fait hurler dessus. Non. Mes pieds restent ancrés dans le sol. Mes mains se mettent devant mes yeux humides afin de sécher ces maudites larmes.  

Alors d'après lui, je serais une menteuse. Il a du être sans arrêt entouré de gens tellement méprisables qu'il ne peut pas croire une seule seconde ce que j'ai pu lui dire. Dans un sens, cela se comprend. Dans un autre, je suis déçue... Il m'a bien montré qu'il n'avait pas confiance en moi.

Finalement, de ce que j'en tire, c'est qu'il me met dans le même panier que les personnes qui l'ont blessé...

Il me déteste.

Et cela... sans savoir qui je suis réellement.

Non... Cela ne peut pas se finir comme ça. Je montre peut-être mon côté laid avec mon attitude froide, lassée et agressive. Dans le fond, ce que je souhaite c'est d'être aimable. Et d'avoir des amis ! Des personnes en qui je peux compter... Et avec qui je peux sourire...

Alors... je dois continuer.

« Comment se fait-il que je rencontre quelqu'un comme toi ici… ? Il doit y avoir plein de raisons… La seule que j'ai constaté pour le moment c'est simplement que tu ne veux plus te faire rejeter… Alors tu décides de te mettre dans un endroit où tu te sens mieux… Un endroit qui te ressemble… Vu que tu dis toi même que tu es un monstre... »

J'ai parlé tout doucement. J'entends grâce à la tonalité que de ma voix que je suis toujours autant troublée.

« Mais les monstres, c'est censé faire du mal. Alors pour moi, c'est les autres les monstres ! »

Je relève doucement ma tête en ayant encore quelques mèches de cheveux roux devant mes yeux clairs. Ce sourire mélancolique est encore gravé sur mon visage.

« Tu as choisis la solitude... Mais est-ce que comme moi, elle te terrifie… ? Est-ce que comme moi tu souhaites te faire des amis… ? »

A l'aide de mes mains, je dégage ma chevelure de mon visage qui me dérange pour le regarder correctement dans les yeux.

« Peut-être que je me trompe. Peut-être qu’après ça, tu m’en voudras encore plus de t’avoir mal compris… Mais c'est les seules conclusions que j'ai pu faire... »

Après avoir fini ma phrase, je me mets à sa hauteur en me baissant. Mes larmes se sont calmées mais dans le fond, je suis encore brisée. Je pensais tellement bien faire. Sauf que j'ai échoué.

Mais tant pis si j'échoue encore. Je continuerai. Quitte à pleurer une nouvelle fois...






Revenir en haut Aller en bas
Méphisto


Crimson District

Crimson District

Méphisto

Messages : 130
Date d'inscription : 10/09/2013
Localisation : Dans la forêt.

Une rencontre des plus inhabituelles. (PV Méphisto) [fini] Empty
MessageSujet: Re: Une rencontre des plus inhabituelles. (PV Méphisto) [fini]   Une rencontre des plus inhabituelles. (PV Méphisto) [fini] I_icon_minitimeJeu 19 Sep - 4:01






La lumière révèle toujours notre véritable nature.

Une rencontre des plus inhabituelle. [pv Yoru]




Je ne savais plus quoi dire dans le fond, face à l'expression qu'elle me montrait encore une fois. Je me serais plus attendu à un sourire sournois ou à un rire, me montrant que j'avais raison ... Me traitant plus vulgairement comme les autres, l'auraient fait. Après avoir rencontrer tellement de personnes similaires, dans leur attitude, comme dans leurs paroles envers moi, que je n'étais pas habituer à de telles excuses et tels mots ...

J'ai réagis comme un animal, face à ce changement ... Me bloquant sur ce que je savais déjà ... C'est-à-dire, la trahison et les mensonges. Les personnes fausses et hypocrites, j'en avais connu. C'est pourquoi ces mots me sonnaient tellement faux dans mon esprit. Une partie de moi me dit que j'ai eu raison de répondre ainsi, mais je ne suis pas si sûre de ça ... En voyant son visage en pleurs ... Je me sentais si près de tout ses hommes qui m'avaient tant fait souffrir ... Au final, je n'étais pas si différent d'eux ...

Je me mordillais la lèvre.

J'avais fait tellement de mal aux gens physiquement avec mes coups, car ils m'avaient cherché et blesser. Les coups que je leur porter me donnaient la force de surmonter leurs mots et me rendait quelques peu fier, car ils le méritaient. Mais là, avoir exposé toute ma haine emmagasiner en moi et agresser cette pauvre femme, dont la sincérité n'était pas discutable, alors qu'elle m'avait dit ... Toutes ses paroles si ... Agréables.

Je détourna le regard rapidement d'elle, je ne voulais plus la dévisager comme ça, plus enfoncer l'épine plus profondément ... J'entendais sa respiration et ses sanglots.

Je baissa la tête, les yeux fermés, je secoua la tête de gauche à droite de façon chronique en attrapant ma tête avec mes mains.

JE M'ECOEURE D'ÊTRE DEVENU COMME EUX ! JE VOUDRAIS JUSTE M...

« Comment se fait-il que je rencontre quelqu'un comme toi ici... ? Il doit y avoir plein de raisons... La seule que j'ai constaté pour le moment c'est simplement que tu ne veux plus te faire rejeter... Alors, tu décides de te mettre dans un endroit où tu te sens mieux... Un endroit qui te ressemble... Vu que tu dis toi-même que tu es un monstre... »

Mes yeux s'ouvraient d'un coup, ma tête se releva doucement et mes mains se baissèrent lentement. Mon regard se posa sur elle, les yeux écarquillés par ses mots. Aucun son ne sortait de ma bouche.

« Mais les monstres, c'est censé faire du mal. Alors, pour moi, c'est les autres les monstres ! »

Je me rappella soudainement des propos de ma mère :

"Un monstre fait du mal à tous ceux qui sont près de lui. Un monstre ne peut vivre auprès des humains. Il sera toujours détestés par ceux-ci. Personne ne voudrait être ami avec un monstre. Il risquerait de le dévorer. Tu n'es pas le fruit de mes entrailles ... Tu n'es qu'un déchet, un monstre."

Je ... ne peux pas avoir d'ami humain ... Personne ne peut devenir ami avec moi ... Personne ne voudrait l'être ...

Elle releva la tête et me fixa. Elle semblait toujours si triste avec son sourire mélancolique.

« Tu as choisis la solitude... Mais est-ce que comme moi, elle te terrifie... ? Est-ce que comme moi tu souhaites te faire des amis... ? »

Solitude ... Faire des amis ... Elle aussi ... Cela la terrifie.

Elle est aussi ... Un monstre.

Mon coeur battait fort en écoutant ses propos. Je ne comprenais pas très bien ce qu'il m'arrivait ...

« Peut-être que je me trompe. Peut-être qu'après ça, tu m'en voudras encore plus de t'avoir mal compris... Mais c'est les seules conclusions que j'ai pu faire... »

Elle se baissa, me regardant désormais à ma hauteur.

Je ne savais que dire ... ma bouche ne faisaient que s'ouvrir et se fermer, sans réellement prononcer un mot ...

Illustration.:
 

Était-elle comme moi réellement ? A-t-elle autant souffert que moi ? Elle non plus, n'a jamais eu d'amis ? ... Tant de questions ...

Je semblais déboussolée, mon regard se posa partout autour de moi...

"Tu as raison, les monstres ... Font mal aux gens ... Mais moi, je t'ai fais mal avec mes paroles. La solitude ... est comme mon amie... Mais je ne pourrais jamais me faire d'ami car ... Les monstres ne peuvent pas en avoir. Cela leur est interdit... Et personne ne voudrait être ami avec eux. Mais ... Tu es sincère ... Enfin je pense ... Tes yeux ne mentent pas ... Mais tu ne peux pas comprendre ma douleur ... Car tu es juste une hu-...

Puis mon regard se posa sur un détail que je n'avais pas fait gaffe depuis le début. Car j'étais trop à réfléchir, penser ...

Ses yeux ... Ses cheveux ... Leurs couleurs ...

Je n'avais pas remarqué que la lueur de la lune avait pénétré les ténèbres, nous éclairant comme un énorme projecteur ... Cette lumière, plus précisément la jeune femme devant moi. La lumière me montrer ses yeux bleues, d'une lueur blanchâtre et ses cheveux plus claires encore.

Je bafoua, stupéfait.

"Tes ... Tes yeux ... sont blanchâtres ... et tes ... tes ... cheveux aussi rouges que ... que le sang ... Tu es un monstre toi aussi !"

Je souris subitement, comprenant l'erreur que j'allais commettre encore une fois.

Ma main se leva lentement et toucha brièvement la chevelure de cette fille. J'étais fasciné ...

"Tu es une sœur monstre, qui a reçu l'inverse de mes propres couleurs."

Je semblais parler totalement comme un gamin ... Et pourtant, je n'arrivais pas à trouver les mots exactes. Elle possédait la couleur de mes yeux pour ses cheveux et l'inverse pour les yeux.

Mon sourire formait un angle bizarre comme quand les enfants retrouvaient leurs parents à la fin de l'école ... Étais-ce ça être heureux ? C'était si chaud et plaisant ...

Je lui attrapa la main subitement, sur un coup de tête.

"Veux-tu être mon amie ? Cela me ferais ... plaisir, j'ai jamais rencontré de monstres comme moi avant ?"







_______________
Une rencontre des plus inhabituelles. (PV Méphisto) [fini] 130914112653141778


Dernière édition par Méphisto le Dim 6 Oct - 12:54, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tlh-1.forumactif.org/
Invité


Invité

avatar


Une rencontre des plus inhabituelles. (PV Méphisto) [fini] Empty
MessageSujet: Re: Une rencontre des plus inhabituelles. (PV Méphisto) [fini]   Une rencontre des plus inhabituelles. (PV Méphisto) [fini] I_icon_minitimeJeu 19 Sep - 19:18


❛❛ Non, je ne dois pas m’inquiéter... ❜❜

... Il n'est pas mauvais. Je le sais. Même s'il a réussi à me faire verser quelques larmes, il a eu ses propres raisons de le faire. Peut-être que j'aurais agi de la même façon. Sans doute.

J'ai toujours eu l'habitude d'aller vers les autres. Sauf que l'on ne me rendait rien. Finalement, même en étant sociable avec ce qui nous entoure, on ne se fait pas accepter. J'ai toujours espéré des autres après cela. Mais personne, en dehors de la seule famille qui me restait, n'a pas voulu me tendre la main. Et cette famille a fini par disparaître. Si quelqu'un était enfin venu vers moi, j'aurais sûrement cru que cela ne pouvait qu'être un mensonge. Puis mon côté hideux aurait donc pris le dessus...

Je continue de le regarder. Il semble tout aussi perdu que moi, en regardant de droite à gauche.

« Tu as raison, les monstres ... Font mal aux gens ... Mais moi, je t'ai fais mal avec mes paroles. La solitude ... est comme mon amie... Mais je ne pourrais jamais me faire d'ami car ... Les monstres ne peuvent pas en avoir. Cela leur est interdit... Et personne ne voudrait être ami avec eux. Mais... Tu es sincère... »

Mes yeux s’agrandissent de surprise.

« … Enfin je pense... Tes yeux ne mentent pas... Mais tu ne peux pas comprendre ma douleur... Car tu es juste une hu-... »

Les battements de mon cœur s'allègent lentement. Mon estomac se dénoue. Quant à mon visage, il se réchauffe peu à peu. Qu'est-ce que c'est que cette sensation ? Le bonheur ? Tout cela est nouveau pour moi...

Il n'a pas terminé sa phrase. mais à la place, ses yeux rouges me fixent. À ce moment-là, je remarque dans son regard, une lueur éclatante de fascination.

«Tes ... Tes yeux ... sont blanchâtres ... et tes ... tes ... cheveux aussi rouges que ... que le sang ... Tu es un monstre toi aussi ! »

Je reste sans voix face à cette découverte enfantine. Je regarde alors sa main s’approcher de ma chevelure écarlate. Je me laisse faire, malgré que je sois si gênée : mes pommettes commencent à prendre une teinte rose.

« Tu es une sœur monstre, qui a reçu l'inverse de mes propres couleurs. »

Cette remarque me force à le détailler du regard. Ses cheveux sont aussi immaculés que la lune. Et ses yeux me rappellent en effet la couleur du sang. Pourquoi ceux qui le haïssent autant sont effrayés par son physique si incroyable ? C'est parce qu'il est différent d'eux... Et pourtant cela fait de lui une personne unique.

Je baisse doucement la tête.

Au final, c'est la vérité. Je suis tout comme lui un monstre. Pourquoi je finissais toujours seule malgré mes efforts pour aller vers mon entourage ? C'est tout simplement parce que je montre sans arrêt mon côté laid. Mes paroles sont parfois confuses et sans me rendre compte, les autres m'évitaient pour ne pas se faire blesser. Et pourtant, ce n'était pas voulu. Si je suis ainsi c'est parce que je me suis toujours détestée. Maintenant je sais pourquoi mes parents m'avaient abandonné... Car pour eux, je n'étais pas désirée. Pour eux, j'étais sûrement un monstre. Et cela s'est empiré encore... et encore...

Donc oui, il a raison, je suis une sœur.

Je relève ma tête pour reporter mon regard sur lui. Et là... je vois un sourire d'enfant affiché sur son visage.

Un sourire... Enfin un sourire. Un précieux sourire. Pourquoi cela me rend tellement heureuse ?

Soudainement, je sens alors une main un peu froide s'emparer de la mienne. C'est sa main... C'est bien la première fois que quelqu'un me fait cela. Alors, je suis toujours aussi surprise. Et encore plus lorsqu'il me demande :

« Veux-tu être mon amie ? Cela me ferait ... plaisir, j'ai jamais rencontré de monstres comme moi avant ? »

Mon cœur fait un bond dans ma poitrine. Cette question se répète plusieurs fois dans ma tête. Et petit à petit mon sourire triste redevient doux et rassurant. Cependant, les mots que je souhaite sortir de mes lèvres restent coincés au fond de ma gorge. Je suis un peu trop embarrassée... Ah... Pourquoi être timide maintenant alors qu'avant je n'avais aucun problème pour parler ?

Après être restée silencieuse pendant quelques minutes, je retrouve mon courage et je lui réponds :

« O...Oui... Je veux être ton amie. »

Mon regard se détache une seconde du sien.

« Cela me ferait tout aussi plaisir ! Entre monstres, on s'entendra bien... ! Et puis... comme dit le proverbe, qui se ressemble, s'assemble, non ?»

Mes paroles sont peut-être moins fortes que d’habitude, elles restent toujours aussi sincères. Je me gratte discrètement la joue avant de serrer un peu plus sa main. Mon sourire s’agrandit et je me sens désormais plus à l’aise pour communiquer avec lui.

Cette rencontre forte en émotions est déjà un grand pas affranchi. Cette nouvelle vie, je vais la chérir, car grâce à elle, j’ai réussi à me faire un premier ami...

Et maintenant… ? Je pense qu’il serait temps que je me présente… Dois-je dévoiler mon véritable prénom ? Celui que j’ai enterré depuis que j’ai posé les pieds dans ce monde ? Non. C’est fini maintenant. Je dois donner mon identité actuelle !

« Euh… Appelle-moi Yoru ! Et toi… comment te nommes-tu ? »







Revenir en haut Aller en bas
Méphisto


Crimson District

Crimson District

Méphisto

Messages : 130
Date d'inscription : 10/09/2013
Localisation : Dans la forêt.

Une rencontre des plus inhabituelles. (PV Méphisto) [fini] Empty
MessageSujet: Re: Une rencontre des plus inhabituelles. (PV Méphisto) [fini]   Une rencontre des plus inhabituelles. (PV Méphisto) [fini] I_icon_minitimeMar 24 Sep - 1:49






Ma précieuse amie ...

Une rencontre des plus inhabituelle. [pv Yoru]




« O...Oui... Je veux être ton amie. »

A cet réponse, je ne savais plus vraiment ce que je ressentais, je me sentais excité ... Heureux et pour la première fois, je comprenais ce que cela faisais d'avoir quelqu'un sur qui compter ... Quelqu'un qui nous est chère... J'allais enfin goûter à ces sentiments que les humains chérissait ... Enfin, moi, qui a jamais pu goûter à ce fruit qui m'était défendue. Je serra encore plus sa main sous ses paroles ... Je ne voulais pas lui broyait mais ... Je ne voulais plus la quitter. Cette femme était devenu la première chose dans ces deux mondes que je voulais chérir, comme une sœur et une amie.

« Cela me ferait tout aussi plaisir ! Entre monstres, on s'entendra bien... ! Et puis... comme dit le proverbe, qui se ressemble, s'assemble, non ?»

Mon cœur ainsi que mon corps, jusqu’à là, froid, me semblait même chaud. Moi qui était sans cesse à la recherche du bonheur... Allait enfin toucher à sa fin. L'homme que je souhaitais devenir, va finalement sorti de son cocon et s'envolait loin de mon ancienne enveloppe monstrueuse et empli de haine de tous ses humains. Vais-je devenir meilleure que eux tous ? ... Non, cela serait totalement égoïste de ma part de penser une seule seconde ainsi ... Je vaux mieux que ça ... Enfin je pense.

« Euh… Appelle-moi Yoru ! Et toi… comment te nommes-tu ? »

Mes lèvres formèrent un sourire encore plus radieux qu'avant et sans réfléchir, je répondit bêtement.

"Yoru ... Un si bon nom pour une jeune femme comme toi...
une rencontre nocturne ... Un insomniaque loup solitaire et une jeune fille aux cheveux pourpres ... Tout à un sens désormais. On était prédestiné à se rencontrer ... Je m'appelle Méphisto. Mais tu peux m’appeler Méphi'."


Ce que je venais de dire, me semblait totalement superflu mais l'émotion me faisait dire n'importe quoi ... Moi qui était toujours impassible sur les émotions joyeuses, tout cela me fait bizarre ...

Je me leva, la relevant finalement. Puis je lâcha subitement sa main.

Je pense, moi aussi qu'on se ressemble beaucoup ! ... Mais je veux avant tout m'excuser face à mon attitude et face à ce que j'ai pu te dire ... J'aurai jamais dû te crier dessus comme je l'ai fait ... Ma précieuse amie. "

Cela doit être ça aussi "d'être gêner" ...







_______________
Une rencontre des plus inhabituelles. (PV Méphisto) [fini] 130914112653141778
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tlh-1.forumactif.org/
Invité


Invité

avatar


Une rencontre des plus inhabituelles. (PV Méphisto) [fini] Empty
MessageSujet: Re: Une rencontre des plus inhabituelles. (PV Méphisto) [fini]   Une rencontre des plus inhabituelles. (PV Méphisto) [fini] I_icon_minitimeMer 25 Sep - 2:39


❛❛ Finalement, ma curiosité a bien été utile… ❜❜

…Qui aurait cru qu’en se baladant dans un endroit aussi sinistre je ferai une telle rencontre ? Grâce à cela, j’ai pu me faire mon premier ami. Quel soulagement… Une étrange envie de rester à ses côtés me vient. En même temps, je n’avais jamais ressenti quelque chose d'aussi agréable. J’espère juste qu’il supportera mon sale caractère… Enfin, je ne suis plus prête à montrer cette partie de moi. Gênée comme je le suis actuellement, je pense plutôt être assez supportable. Je comprends alors, lorsqu’il me serre davantage la main, qu’il n’a pas du tout l’intension de me lâcher. Alors je décide de garder ma main dans la sienne, après tout, j’apprécie particulièrement ce contacte.

Lorsqu’il me sourit de cette façon aussi radieuse, je ne peux m’empêcher de penser que ce visage est si différent de celui qu’il m’avait montré au départ. Finalement, c’est peut-être les personnes les plus craintes qui sont les plus adorables…

« Yoru ... Un si bon nom pour une jeune femme comme toi... une rencontre nocturne ... Un insomniaque loup solitaire et une jeune fille aux cheveux pourpres ... Tout à un sens désormais. On était prédestiné à se rencontrer ... Je m'appelle Méphisto. Mais tu peux m’appeler Méphi'. »

Méphisto… C’est sûrement une référence à Méphistophélès, dans conte populaire de mon pays natale. Ce pseudonyme se grave bien dans ma mémoire. Même si je suis encore curieuse de savoir quel était son prénom avant d’être venu ici, mais je suis quasiment sûre qu’il l’ait enterré, tout comme moi je l’ai fait. Je ne me rends pas compte qu’une panoplie de questions fuse dans ma tête. Quel âge a-t-il ? Qu’est ce qu’il aime en particulier ? Quels sont ses goûts ? Ah… tant de choses à découvrir sur lui. Peut-être que j’aurais cette chance de comprendre ce que c’est que de partager ce qu’on aime. Cependant, je ne vois pas du tout lui raconter ma vie, est-ce que cela va vraiment l’intéresser ? De mon point de vu, je ne crois pas. Pourquoi nous torturer l’esprit avec le passé ? Je devrais arrêter de penser à trop de choses en même temps…

Il me relève puis fini par lâcher ma main qui s’est bien réchauffée malgré sa peau glaciale.

« Je pense, moi aussi qu'on se ressemble beaucoup ! ... Mais je veux avant tout m'excuser face à mon attitude et face à ce que j'ai pu te dire ... J'aurai jamais dû te crier dessus comme je l'ai fait ... Ma précieuse amie. »

Il me semble tout aussi embarrassé que moi. Les derniers mots de sa phrase me font sourire. Un sourire rempli de joie, de douceur et de soulagement. Je tapote un instant l’épaule du jeune homme afin de le rassurer.

« Ne t’inquiète pas.  Je comprends pourquoi tu as réagis ainsi. En tant que monstre, j’aurais sûrement eu la même réaction… »

Je finis par prendre connaissance de l’heure à laquelle nous sommes. Il se fait tard… Demain je dois reprendre mon boulot. Pourtant, je ne souhaite pas m’en aller. Que fera t-il pendant mon absence ? Cela me dérange vraiment mais je n’ai pas le choix…

« Je suis désolée Méphi, mais vu l’heure, je devrais rentrer chez moi car demain je reprendrai le travail… Je n’ai pas envie de te laisser seul mais je te promets que je reviendrai te rendre visite ici ! De… demain alors ! »

C’est désagréable de devoir partir aussi vite. Mais j’aime cette impatience de le revoir. Je me suis retournée pour commencer ma route, mais soudainement, je suis vite revenue sur mes pas pour le rattraper par la manche. Un geste confus, car ce que je voulais lui demander c’est de m’accompagner jusqu'au lac. Je lève mon regard  vers le sien mais finalement je renonce, ne voulant pas lui imposer cela. À la place, je me recule et en agitant doucement ma main je rajoute :

« Je te souhaite une très bonne nuit. À demain ! »

Je me suis retournée et pour de bon cette fois. Mes pas restent tout de même lents mais je veux juste profiter encore un peu de cet endroit et de cette atmosphère, peut-être lugubre mais tout de même merveilleuse. Mes yeux ne cessent de fixer le ciel noir recouvert de quelques nuages gris, tous éclairés par la lumière blanche de la lune.

Enfin éloignée, je n’ai qu’une idée en tête, celle de me reposer. Avec toutes ses émotions ressentis, ma fatigue a vite pris le dessus sur moi…








Revenir en haut Aller en bas
Méphisto


Crimson District

Crimson District

Méphisto

Messages : 130
Date d'inscription : 10/09/2013
Localisation : Dans la forêt.

Une rencontre des plus inhabituelles. (PV Méphisto) [fini] Empty
MessageSujet: Re: Une rencontre des plus inhabituelles. (PV Méphisto) [fini]   Une rencontre des plus inhabituelles. (PV Méphisto) [fini] I_icon_minitimeJeu 26 Sep - 4:35






Je savais maintenant que je serai plus jamais seul.

Une rencontre des plus inhabituelle. [pv Yoru]



Elle me tapota soudainement l'épaule, sans doute dans un but de me rassurer.

Je souria doucement et mon regard revint subitement vers elle.

« Ne t’inquiète pas.  Je comprends pourquoi tu as réagis ainsi. En tant que monstre, j’aurais sûrement eu la même réaction… »

    — Oui, je pense aussi.


Elle était tellement gentille et compréhensive. Elle aurait dû faire un métier comme Psy. Elle a été si à l'écoute avec moi, j'ai trouver ça totalement remarquable.

« Je suis désolée Méphi, mais vu l’heure, je devrais rentrer chez moi car demain je reprendrai le travail… Je n’ai pas envie de te laisser seul mais je te promets que je reviendrai te rendre visite ici ! De… demain alors ! »

Quoi ? Non ...

C'est vrai, que je lui ai bouffer une partie de sa soirée avec mes conneries ... Je comprend qu'elle a besoin de se reposer, après tout. Étant un grand insomniaque, je ne suis pas du genre à beaucoup dormir. Mais je ne voulais pas qu'elle parte ...  

Je la voyais partir peu à peu ... Je me résigna et me retourna pour repartir vers le lac.

Jusqu'à que j'entendis des bruits de pas et qu'on me tirait sur la manche. Je tourna la tête, la regardant à nouveau, d'un air étonné.
Elle me regardait, je sentais sa respiration à quelques mètres de mon visage. Ses lèvres formés, des syllabes mais aucun son sortit de sa bouche. Puis elle sembla se résigner. Je lui fis un léger sourire. Et elle se recula et reparti en agitant doucement sa main, elle rajouta :

« Je te souhaite une très bonne nuit. À demain ! »

Elle semblait définitivement partir de cette endroit pour rentrer en ville.

Et me voilà, désormais encore une fois, seul. Du moins, pour la fin de la nuit. Je savais maintenant que je serai plus jamais seul. J'avais Yoru.

D'ailleurs parlons d'elle, un peu.
Cette fille a su percer mon armure, ou devrais-je dire, ma carapace de glace. Avec ses gestes et ses paroles sincères, d'une honnêteté sans égale, elle a découvert mon vraie visage. Alors que j'avais toujours eu comme habitude, de me montrer froid, arrogant, vulgaire, quelque peu sadique avec les gens que je n'apprécier pas ou même les inconnus.
J'aurai jamais cru avoir à me remettre à pleurer et de m'ouvrir comme ça devant une inconnue.

Tout cela me semble si étrange et inhabituelle. Je me sens si mis à nue.

C'est pas comme si, j'aimais cette rouquine.
Bon, c'est vrai, qu'elle a été si adorable avec moi ... c'est vrai qu'elle me ressemble un peu ou encore qu'elle a la même perspicacité que moi. J'avoue que ses yeux et ses cheveux ... Que dire, de sa beauté extérieur qu'a celle aussi de son âme ... Elles ne m'ont pas laisser indifférent.

Mais il est totalement impossible ... Que je puisse tomber ... comme dans les livres ou dans les films ... Amoureux.

Je secoua la tête frénétiquement de gauche à droite.

Non ! Non ! Et non ! Je suis pas comme ça... Tout cela doit venir du faite que j'ai découvert l'amitié ... Toutes ses nouveautés me chamboule, énormément. Je devrais retourner au abord du lac ... Faut que j'arrête de penser à ça. Je devrais aussi arrêter de me parler tout seul, tout cela m'arrange pas ...  

...

    —J'espère la revoir demain ...


                                 
Fin du RP. ♥








_______________
Une rencontre des plus inhabituelles. (PV Méphisto) [fini] 130914112653141778
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tlh-1.forumactif.org/
Contenu sponsorisé







Une rencontre des plus inhabituelles. (PV Méphisto) [fini] Empty
MessageSujet: Re: Une rencontre des plus inhabituelles. (PV Méphisto) [fini]   Une rencontre des plus inhabituelles. (PV Méphisto) [fini] I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Une rencontre des plus inhabituelles. (PV Méphisto) [fini]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Gps "de base" pour intégrer itinéraire prédéfini sur google map, earth ou KML?
» Personnage prédéfini (mlp) || Karnival Oblivion
» Comment perdre des clients
» Plus de reception de la chaine sport +
» Enfin me voilà [ FINI ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: HRP ; :: Les archives :: Rps terminés/abandonnés-