AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 
 Make that money watch it burn ▬ Orpheus
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Noise


Noise
Noise

Noise

Messages : 880
Date d'inscription : 18/08/2013
Localisation : Un pied dans le vide.

Make that money watch it burn ▬ Orpheus Empty
MessageSujet: Make that money watch it burn ▬ Orpheus   Make that money watch it burn ▬ Orpheus I_icon_minitimeSam 3 Jan - 18:25


Everything that kills me makes me feel alive.
feat Orpheus.

Seigneur cette classe monstre.
Le moteur de la moto lâcha un rugissement sonore qui perça l’épais couloir venteux comme un rien, alors que l’engin chutait brutalement en-dessous des nuages. Deux ou trois oiseaux de nuits s’envolèrent de la cime des arbres dans un élan de panique, accompagnés d’un chœur de croassements de protestation.
Noise ne les entendit pas, pour la simple et bonne raison qu’il avait totalement isolé ses oreilles de toute bruit pour éviter de se faire arracher les tympans par les hurlements du vent en haute altitude.
Parce que le casque, c’est pour les tapettes.
Ooold, but I’m not that old.
Le jeune homme tira d’un coup brusque sur le guidon, ce qui eut pour effet de basculer la moto en roue arrière – sur du vide, ce qui rendait le tout nettement plus épique – et esquiver au dernier moment l’arbre qui se présentait inopportunément sur sa trajectoire. Un coup de pied et le moteur rugit à nouveau, remontant vers la noirceur d’encre d’un ciel d’hiver.
Le vent faisait claquer les pans de sa veste contre ses coudes. Il se foutait de sa gueule come de celle du froid, et s’il avait fermé les yeux il savait qu’il serait retourné au sommet de cet immeuble, les pieds dans le vide comme il y a si longtemps.
Young, but I’m not that bold.
Bonsoir fil rouge, ligne de vie, ligne verte. Rattrape-moi si tu peux.
Une rafale traîtresse – visiblement Mr windy-window appréciait fort peu de se voir provoqué par un béjaune en culottes courtes – s’engouffra soudain sous la roue avant et l’engin décrivit deux saltos arrière avant de tomber comme une pierre vers le sol.
Son conducteur n’eut que le temps d’effectuer un rétablissement sommaire avant de disparaître dans un fracas d’épines arrachées.

Et c’est ainsi que Noise fit son retour parfaitement illégal en fanfare sur Crimson District. Aux commandes de son nouveau jouet – la moto volante d’un rouge sombre qu’il avait eue à Noël pour son lv 12 – il avait filé au nez et à la barbe des gardes des tapis roulants, lesquels s’étaient montrés très désappointés lorsque le vandale s’était proprement envolé alors qu’ils entamaient la poursuite. Ils avaient mis quelques minutes à aller chercher un hélico – ou quoi que cela puisse être, Noise ne s’était pas retourné pour vérifier.
Il avait eu un peu de mal à les semer, raison pour laquelle il se retrouvait désormais perdu en plein milieu de nulle part – les nuages étaient plus épais dans la cambrousse crimsonienne, à sa décharge. Après un mémorable accident des routes aérienne, en plus.
Il lui en fallait de la motivation, ce soir.

Lately I’ve been, I’ve been losing sleep
Le jeune homme grogna en tirant sa jambe droite de sous la carcasse de son jouet flambant neuf qui ne l’était plus tant que ça. Bravo. On lui disait régulièrement qu’il ne prenait pas soin de ses affaires mais là, c’était le pompom.
Enfin, sauf que ce n’était pas vraiment sa faute à lui mais plutôt celle du vent.
Un éclair douloureux traversa sa cuisse lorsque l’américain tenta de se relever. Il décida d’attendre un peu et, en appui sur un genou, de commencer par le constat qu’il allait présenter à Mr windy-window sans tarder. Un gémissement douloureux lui échappa devant les longues estafilades laissées par les épines sur la carrosserie.
Amen.

_______________
#993333

Make that money watch it burn ▬ Orpheus 190810010149159570
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noise


Noise
Noise

Noise

Messages : 880
Date d'inscription : 18/08/2013
Localisation : Un pied dans le vide.

Make that money watch it burn ▬ Orpheus Empty
MessageSujet: Re: Make that money watch it burn ▬ Orpheus   Make that money watch it burn ▬ Orpheus I_icon_minitimeJeu 5 Fév - 0:42



Noise était trop occupé à mettre les mains dans le moteur pour entendre quoi que ce soit ou qui que ce soit approcher. En fait, n’importe quel tyran intergalactique – ou même le premier soûlard du coin à ce prix-là – aurait pu débarquer pour l’emmener par la peau du cou sans récolter autre chose qu’un couinement en guise de protestation. C’est qu’il était absorbé, là – réparer des trucs accaparait toujours la grande majorité de son attention, bien plus que les détruire d’ailleurs. Le monde était mal fichu, quelque part.
Mais bon, au final, l’avantage c’était que c’était pas si différent d’un grille-pain ou d’une cafetière avec un peu de trop de cirage dans les circuits hein. A peu de choses près.
Bon, d’accord. Le choc avait été assez rude et la moto serait sûrement plus difficile à réparer qu’une ou deux grosses miettes carbonisées coincée dans la grille du toaster mais bon. Au pire s’il la faisait sauter, comme la plupart des objets dont il réparait le modèle pour la première fois, sûr qu’il trouverait bien un régénérateur quelconque ou un machin-truc exprès pour ça qui lui réparerait son engin ni vu ni connu. De l’intérêt de vivre dans un jeu vidéo, Inchallah.
Merci Papa Noël des enturbannés adeptes des sauteries atomiques et des pixels multicolores, et bonne année !

En parlant de pixels.
Oh, crap. Il l’avait pas vu venir, celui-là. Enfin il aurait dû s’en douter quelque part.
Noise ne se retourna que lorsque la voix d’Orpheus, étouffée, lui parvint aux oreilles : comme souvent, il avait oublié de rétablir son sens de l’audition à son point basal. Ce qui risquait de lui jouer des tours un de ces quatre. Disons qu’il devait être chanceux ce soir – quoi que, il aurait gémi le contraire à l’adresse de quiconque aurait osé dénigrer les rayures sur sa carrosserie.
… Mais sinon ça lui donnait un genre, hein.
« Mmmmh. Tu t'es pas loupé, eh. Je te manquais tant que ça ? » Commenta le clodo n°2 en s’approchant.
Il finit par se mettre à sa hauteur et faire un commentaire sur le design new-age fraîchement appliqué sur la peinture de la bécane. Testant le retour de ses facultés auditives, Noise fit le choix de ne pas s’en offusquer. Après tout, Orpheus était l’un des rares types qui réalisait le combo marrant-pas trop chiant-pas trop collant-décomposition neuronale dans son carnet d’adresse, et dieu sait qu’il avait un péché mignon pour ces créatures.
Au petit dej’ dans le bol de lait, oui parfaitement.
Au fait, il était curieux de savoir ce que l’amateur de saucisses de Frankfurt faisait dans le coin à cette heure – ou peut-être pas, peut-être qu’il était mieux pour l’ensemble de l’humanité que cette vérité reste dissimulée à toutes les oreilles chastes de l’univers. Surtout les siennes, qui battaient des records de chasteté. Quel dommage qu’il soit aussi curieux.
« Ça te va bien. La couleur. »
Noise tourna enfin la tête vers son araignée du soir et lui décocha un large sourire.
Pour séduire un… bon, pour séduire Noise, passez par sa coupe de cheveux. Cela dit, il ne se faisait pas trop d’illusion sur son crâne rasé sur quelques centimètres au-dessus de l’oreille gauche et le dégradé noir corbeau qu’il arborait de l’autre côté. Il aurait presque pu compter de tête les gens que sa vue aurait fait hurler.
« Tu portes au moins aussi bien la cravate dude. Sérieux d’où est-ce que t’as sorti ça. »
Histoire d’appuyer ses dires, il tira dessus avec un sourire narquois. A vrai dire, Orpheus avait plus l’air de sortir d’un barathon que du pressing, mais Noise estimait que l’animal devait être au courant et n’avait pas besoin qu’on le lui rappelle. Pas tout de suite du moins.
Oh I don’t think the world is sold…
« Cigarette ? Vodka ? » Proposa ledit animal, apparemment dans une grande envolée de générosité.
Eh bah. Noise ne savait pas qui lui avait fait quoi pour le mettre de si bonne humeur, mais il n’allait pas cracher sur l’absence de crise de nerfs de la soirée. Il en profita pour lui taxer une clope, et le temps qu’il mit à l’allumer l’empêcha de demander si par hasard il n’aurait pas croisé un vampire hermaphrodite dans l’église en passant. Parce que c’était forcément là d’où il venait : les artistes c’était leur genre, de se rouler par terre pendant des fêtes satanistes non ?
« Thanks. J’étais poursuivi par mes fans, t’imagines pas ce que c’est éprouvant le succès. » Il lâcha une bouffée avant de continuer, prenant garde à ne pas changer de position pour ne pas avoir la confirmation définitive que sa cheville avait pris cher. « Et toi, qu’est-ce que tu faisais là ? Communion avec Satan ? Culte du roi Liche ? Ou alors c’est le salon des arts et cultures dans le coin et on m’a pas prévenu ? C’est dommage j’aurais pu amener un ou deux spécimens vivant, ça aurait fait fureur à l’entracte. »

_______________
#993333

Make that money watch it burn ▬ Orpheus 190810010149159570
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Make that money watch it burn ▬ Orpheus
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ❝ Crimson District :: L'église abandonnée :: Chemin de ronces-