AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 
 Firefox►Non. ça n'a presque rien à voir avec le navigateur.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Firefox


Crimson District

Crimson District

avatar

Messages : 83
Date d'inscription : 27/10/2013
Localisation : Crimson District

MessageSujet: Firefox►Non. ça n'a presque rien à voir avec le navigateur.    Lun 28 Oct - 12:50


❝Firefox


✗ Comment tu t’appelais ?
Beatriz Oliverio
✗ Tu as choisi quel pseudo ?Firefox
Firefox. Pourquoi Firefox? Parce que la chevelure de Firefox est littéralement couleur de feu et qu'elle peut-être aussi roublarde. Et parce que, non familière des pseudos de jeu en ligne elle s'était tout simplement inspirée de son navigateur internet. Et puis, elle a une affinité particulière avec l'animal et à une grande importance, dans son histoire personnelle.
✗ Tu as quel âge en fait ?
24 ans physiquement, mentalement ? L'âge de vous enseigner que la vie n'est pas un long fleuve tranquille.
✗ Tu viens d'où ?
Buenos Aires en Argentine
✗ Tu veux aller sur quel île ?
Crimson District, le dé du destin à parlé.
✗ Tu fais quoi dans la vie ?
Sur Euphemia, entremetteuse. Décision plus que rationnelle, je vous assure.
✗ T'es un super-héros ?
Eh bien... Même si Firefox n'use pas de son pouvoir pour faire le bien, elle possède tout de même un pouvoir. Firefox est Passe-Muraille. Elle peut donc passer à travers les murs, comme s'ils n'existaient pas, s'ils ne sont pas trop épais, sinon elle risquerait de se retrouver coincer dedans. Ça serait bête, quand même.

» Mémorisation Physique.



    ✗ La couleur de tes yeux de biche ?
    Firefox a des yeux vairons, l'un est bleu, l'autre noisette. Ça ne l'empêche pas cependant d'être complètement myope, remarquez.
    ✗ Et celle de tes cheveux au vent ?
    Rouge feu. Enfin. Roux tirant sur le rouge ?
    ✗ Tu sens la rose ou tu pues le yack ?
    Firefox sent le parfum de luxe.
    ✗ Taille & Poids ?
    Firefox est grande, elle mesure 172 centimètre, sans compter ses jolis talons, pour le poids si je vous le disais il faudrait que je vous tue, après.
    ✗ Signe distinctif ?
    Firefox a un tatouage sur l'épaule, un renard, appartenant à un passé qu'elle n'aime pas évoquer. Firefox porte toujours des tailleurs et des talons hauts. Elle est aussi myope qu'une taupe et à donc besoin de ses lunettes constamment. Elle remonte souvent ses lunettes de l'index. Elle a une sainte horreur des gens malpolis et en retard. Une sainte horreur. Elle change souvent de verni à ongles. Chez Firefox tout est noir, blanc ou rouge. Tout. Même la nourriture. Firefox ne traîne pas dans des clubs sm et ne porte pas de cuir la nuit, contrairement à ce que les mauvaises langues disent.  



» Analyse cérébrale.



    ✗ On n'est pas parfait hein ?
    Firefox est une femme sérieuse, vous comprenez? Une femme tellement sérieuse que personne ne l'avait jamais vu rire à une blague. Oh. Sourire, elle sait faire mais il faut que vous compreniez que si elle le fait il faut commencer à s'inquiéter. Parce que Firefox peut-être vraiment mesquine voir sadique. Elle garde peut-être bonne constance en toute circonstance elle n'en reste pas moins quelqu'un qui éprouve des sentiments et qui n'aime vraiment, mais alors vraiment pas lorsqu'on essaie de se payer sa tête. La jeune femme parait toujours froide, voir distante, pour cause, elle n'aime pas montrer ses émotions, ni les effusions qu'elles soient de joies, de tendresses ou de tristesses. C'est surtout qu'elle n'est pas très douée pour faire face à ses émotions et ceux des autres, généralement. Et ça la stresse, un peu, beaucoup et quand elle est stressée elle évacue en mangeant. Elle ne sait pas se faire d'ami, et puis d'ailleurs elle n'en a pas besoin. Elle n'accorde pas volontiers sa confiance, sauf à elle-même. Firefox n'aime pas perdre le contrôle des choses, ni le changement. Elle déteste qu'on envahisse se qu'elle appelle son espace vital. Elle arrive plus ou moins cohabiter avec autrui tant que ceux-ci n'envahissent cet espace. Elle déteste qu'on la touche, ou plutôt que quiconque s'autorise à la toucher, sans son accord. Que ce soit de l'index ou de la main, elle déteste tout simplement ça. Comme elle déteste le désordre, la saleté et la mauvaise odeur. Elle n'aime pas non plus lorsque les choses ne sont pas accordés. Lorsque Firefox n'arrive pas à gérer les choses elle mange, beaucoup et après elle pleure, beaucoup et elle déchire des coussins aussi, beaucoup. Mais après ça va mieux. Elle gère. Non, elle n'a pas besoin d'aide psychologique.
    ✗ Mais on gère la fougère ?
    Firefox est donc une femme très sérieuse, qui accorde beaucoup d'importance à la ponctualité et à la politesse. De ce fait, elle accorde une importance toute particulière aux rituels sociaux rudimentaires, soit le Bonjour, Bonsoir, Comment allez-vous? Je me nomme...” entre autre. Foxy est également assez franche, mais toujours politiquement correct. Elle a le don pour vous faire comprendre les choses sans être vulgaire. Lorsque vous l'ennuyez, elle vous le dit. Pourtant il ne faut pas croire, Firefox est quelqu'un de très patient avec les autres. Firefox est aussi quelqu'un de très ordonnée, de ce fait elle ne perd jamais, jamais rien. Grâce à son petit air autoritaire on pense, à juste titre que Firefox sait se montrer ferme et pédagogue. Bon, si jamais on lui confiait une classe les enfants risquent de revenir souvent en pleurant à la maison, mais ils apprendront la discipline, pour sûr! La jeune femme est aussi très observatrice et opportuniste. Calme en toute circonstance elle ne perd jamais son sang froid, ne s'énerve jamais, ne panique jamais, non, elle prend sur elle. Pour tenir le choc elle a tendance à hyperationaliser les choses, accorder son attention sur quelque chose de contrôlable. Si quelqu'un un se défenestrait devant elle, elle ne s'enfuirait pas hurlant non, elle calculerait le temps de chute en fonction de la hauteur et finalement essaierait d'évaluer les dommages corporels et la gravité de la situation, le coût approximatif  des réparations, ce genre de choses. Elle s'accroche aux donnés, aux chiffres, elle fait abstraction du sang, des choses glauques. En fait, cette hyperationalisation peut aussi être une mauvaise chose. Elle n'hésiterait pas à passer du mauvais côté de la force si on lui démontrait qu'elle a tout à y gagner et si, effectivement elle y voit des avantages elle n'hésitera pas un seul instant.
    ✗ Tu préfères les garçons, les filles, les deux, les chatons ?
    Elle n'a pas le temps pour les relations extra-professionnelle, ni d'avoir des activités sociales et sexuelles. Elle aime à pense qu'elle s'auto-suffit sur tous les aspects de sa vie.
    ✗ Moi j'ai un rêveuuuh ?
    Firefox préfère appeler ça des objectifs. Elle veut réussir à Euphemia, professionnellement parlant.
    ✗ T'as peur de quelque chose ?
    Firefox a peur de perdre le contrôle.
    ✗ Quels sont tes goûts ?
    Firefox aime le rouge, le noir et le blanc. Elle aime cuisiner. Elle aime manger. Elle n'aime pas boire. Elle ne vit que par et pour son travail, si elle se sent épanouit sur le plan professionnelle alors elle se sent bien. Firefox aime écouter de la musique classique et lire un livre sur son sofa.
    ✗ Signe distinctif ?
    Elle ne supporte pas le désordre. Tout doit être parfaitement aligné sinon, ça ne vas pas. Elle ne se sent pas bien.



» Chargement du jeu.



    ✗ On a tous un passé :
    Un coup de feu. Le monde hurlait avec un millier de voix, un millier de voix toutes différentes, un millier de voix qui, résonnaient de la même manière entre les murs. La foule bougeait d'un même mouvement, d'un même sentiment. Un vent de panique soufflait dans le salon dédié à l'agriculture. Agriculteurs, badauds, vaches, moutons, poules, journalistes, tout le monde s'enfuyait déjà en hurlant. Tout le monde sauf quatre personnes. Il y avait d'abord la victime. Monsieur Alfonso Alvarès, tout jeune Président sorti gagnant des dernières élections présidentielle en Argentine. Cela faisait à peine sept mois qu'il avait commencé son mandat. Il avait été entouré de deux gardes du corps, qui finalement n'avaient pas réussi à protéger le Président et d'une autre personne. Cette autre personne n'avait pas hurlé comme les autres. Elle n'avait pas bougé non plus. Elle fixait toujours ses pieds, ou plutôt le cadavre qui était étendu sur ses louboutins noirs. Les mains croisées sur son ventre elle essayait de rationaliser la situation, le visage fermé à toutes émotions. La seule chose qui lui importait, à cet instant ? Ses chaussures et ses vêtements allaient être complètement fichus. Le sang allait avoir le temps de sécher et de s'incruster sur son chanel, c'était certain. On allait s'en doute l'emmener, l'interroger et peut-être qu'un jour ils allaient la libérer. Un jour. Le jour où son tailleur serait fichu et où l'odeur du sang se serait tellement imprégné sur elle que même cinquante douche n'y pourrait rien. La police arrivait sur les lieux du crime, quelqu'un lui empoignait déjà le bras et lui demandait si elle voulait bien s'éloigner. La jeune femme ne broncha pas, ni ne protesta, elle se laissait entraîner, abandonnant derrière son patron. Enfin. Ancien patron.

    Les prochaines soixante-douze heure elle les avait passé entre l'hôpital et les bureaux des fédéraux... Lorsque, finalement, quelqu'un l'autorisa à rentrer chez elle, lui rappelant tout de même au passage qu'elle ne devait en aucun cas rentrer chez elle ou même tenter de s'enfuir hors du pays. Message reçu. 5 sur 5. La jeune femme évita soigneusement son sofa blanc et se dirigea vers sa salle de bain, jetant ses affaires dans le bac à lessive tout aussi blanc sans grand espoir. Après s'être lavée une bonne cinquantaine de fois elle s'autorisa enfin, à décompresser, la peau rouge d'avoir été trop frotté. Elle s'installa sur son sofa, un pot de glace au chocolat énorme entre les mains. Lorsqu'elle était soumise à beaucoup de pression c'est ce qu'elle faisait. Elle mangeait de la glace. Beaucoup. Jusqu'à ce qu'elle en attrape une crise de foie. Là, elle avait le sentiment que cela ne suffirait pas, malgré tout.

    Beatriz Oliverio, 24 ans, avait été pendant ces deux dernières années la secrétaire particulière de certains hommes et femmes politique influents. Rigoureuse, très à cheval sur l'heure, sérieuse et calme en toute circonstance, des qualités qui faisait d'elle une secrétaire irréprochable et efficace. Si on l'avait  affecté au Président c'était à cause de son tempérament. Il avait une fâcheuse tendance à jouer les capricieux et s'offrait le luxe d'être en retard, même lorsqu'il s'agissait de statuer sur une loi précise. Surtout, en fait. Lors des sorties officielles il se permettait de faire les boutiques du coin. Bref, il se comportait comme un gamin. Et pourtant, cet homme avait bel et bien remporté les élections. Ce n'était en soit pas si étonnant. Son parti, déjà mal aimé en Argentine avait sans aucun doute proposé cet homme affable en pensant qu'il donnerait une meilleur image au partie et gagnerait la sympathie des électeurs. Quelqu'un de gentil qu'ils pourraient contrôler à leur guise. Une fois mis à la tête du pouvoir ils n'avaient pas pu entièrement contrôler leur marionnette, tant et si bien qu'ils avaient fait appelle à la meilleur des secrétaires. La presse s'était amusé à suivre les frasques de l'actuel meneur, on l'avait embaucher pour sauver les apparences. La jeune femme soupirait, s'acharnant à creuser des tranchées dans son pot de glace.

    Depuis le début elle l'avait senti, ce boulot ruinerait sa santé. Elle avait dû non seulement contrôlé la vie professionnelle de son ancien employeur mais avait dû, à la manière d'un coach personnelle ou d'une baby-sitter outrageusement bien payé, lui apprendre des notions élémentaires, telle que le sens des responsabilités, le respect, l'importance de la ponctualité, toutes ces petites choses qu'on enseignait aux enfants. Beatriz savait se montrer convaincante, voir carrément autoritaire, il lui suffisait de menacer le Président de quelques heures supplémentaires pour qu'il daigne écouter et faire ce qu'elle lui disait. Au début, l'homme avait filé droit, pourtant à force de côtoyer la jeune femme il avait fini par prendre quelques aises. Comme ce jour là où il avait décidé de rester cinq petites minutes de plus à flatter l'encolure de la vache qui avait gagné le concours d'agriculture, sur une estrade. Comme quoi être en retard pouvait avoir de véritables mauvaises conséquences. Elle lâchait un gros soupire puis, continuait d'engouffrer sa glace se laissant aller à quelques petites larmes et reniflement sentimentaux.

    Le lendemain matin, elle avait reçu un coup de téléphone. Bien entendu elle était licenciée pour faute grave. Le chômage. On pense que ça n'arrive qu'aux autres, aux fainéants et finalement ça vous tombait dessus, en traître. Il suffisait que votre patron se fasse tuer et du jour au lendemain vous vous retrouvez sans rien. Cette annonce aussi brusque qu'incongru l'avait secoué peut-être plus que la mort de son patron. Comment aurait-elle pu deviner qu'un allumé avait décidé de commettre un crime ce jour là? Que son patron s'éteindrait au milieu des vaches et de la puanteur du bétail ? Si on lui avait demandé son avis ils ne seraient même pas allé à ce fichu salon ! Et maintenant le Président était mort, de la bouse sur les chaussures. Et ça ne serait pas la pire nouvelle qu'elle recevrait ce matin là.

    Elle s'était installée sur son sofa et avait allumé la télévision. L'affaire du meurtre du Président Alvarès faisait les gros titres.

    « Revenons maintenant sur l’événement qui a secoué l'Argentine entière, l’assassinat de notre bien aimé Président, Alfonso Alvarès. Il semblerait que le coupable, arrêté quelques heures après le drame grâce aux efforts conjugués des forces de police a déclaré et nous l'avons appris de source sûre que le crime avait été orchestré par quelqu'un issu du parti politique de notre ancien président. Les autorités ont même déclarés que ce commanditaire mystérieux pouvait avoir reçu une aide de « l’intérieur ».

    « En effet Rita, le chef de la police a déclaré qu’à l’heure du décès de Monsieur Alvarès, celui-ci aurait dû se trouver dans sa voiture, pour se rendre à une autre conférence dans le centre de Buenos Aires. On sait de source sûr que la secrétaire particulière de notre ancien Président ainsi que l’ensemble de ses gardes du corps ont été licencié peu de temps après. Coïncidence ? Nos spécialistes […]»


    Elle était à présent clairement incriminée. Chouette alors. Jamais elle ne finirait par retrouver du travail, après tout ça. Son nom et sa réputation seraient aussi entachés que son tailleur Chanel. Tout ses efforts, tous ses sacrifices fichus à jamais... Qu'avait dont-elle fait au monde pour mérité ça?

    Les semaines suivantes ne furent pas de tous repos, entre les convocations de la police, les journalistes qui s'amusaient à la prendre en photo, elle avait du prendre sur elle. Beaucoup sur elle. Au final, après avoir recueilli quelques témoignages et menés de sévères investigations il fut prouvé que le commanditaire n'était autre que l'ancien candidat à la présidence du parti qui avait été évincé, pourtant elle ne fut pas innocenté. Pire encore, quelques preuves commençait à s'accumuler, plus les choses allait plus la jeune femme finissait par penser qu'elle était elle-même la complice. Il était vrai qu'elle avait fourni des doubles de l'emploi du temps au coupable, qu'elle avait même entretenu quelques échanges au sujet de son ancien patron avec celui-ci. Pas dans un but criminelle, on lui avait juste de rapporter à cet homme les faits et gestes du Président. Elle était tout de même forcée d'admettre qu'elle faisait une complice idéale. Elle avait passé quelques jours à réfléchir. Intensément. Même si elle finissait par être innocentée, sa vie était fichue. Il ne lui restait plus qu'une solution. La fuite. Oh non, elle n'allait pas fuir le pays, elle allait fuir depuis son ordinateur.

    Euphemia. Une terre pleine de promesse pour une personne qui n'avait plus rien à perdre. Oh elle savait que les personnes qui avaient enfilé le casque étaient maintenant toutes dans le coma. Pire. Mourraient si on leur retirait le casque. Elle-même avait reçu ce fameux sms et avait également reçu le casque étrange, comme son voisin d'en face, qui lui était à l'hôpital à présent, un casque sur la tête, dans le coma. Elle l'avait rangé dans un carton, laissant le monde l'essayer avant elle. Elle avait bien fait, finalement. Ou peut-être mal fait, vu les circonstances qui la poussait aujourd'hui à entrer dans ce monde virtuel. Bea s'était assise sur sa chaise et avait simplement lancé le jeu.
    ✗ Ton arrivée à Euphemia et ta réaction :
    Arrivée sur l'île la jeune femme s'était rapidement dirigée vers une île au hasard, ne perdant pas plus de temps, après tout il lui fallait reconstruire sa vie toute entière. Si elle flemmardait maintenant elle finirait par prendre du retard. Beaucoup de retard. Et il n'y avait rien de pire qu'être en retard. Elle ne s'était pas étonnée du décalage manifeste entre son monde et celui-ci. Elle savait que le monde virtuel serait forcément différent, peut-être qu'au final ce sont les similarités entre les deux mondes qui l'avait surpris plus sûrement. Une fois arrivée sur une île plutôt sombre elle s'était lancée, des louboutins toujours aux pieds, un tailleur impeccable, sur le marché du travail et à la conquête de ce nouveau monde. Elle fit le tour des offres d'emplois et finalement aucunes n'étaient suffisamment intéressantes et gratifiantes à ses yeux. Oh. Elle aurait pu devenir la secrétaire de quelqu'un de suffisamment puissant et de suffisamment riche pour régler ses honoraires mais sa récente expérience dans le monde réel l'avait échaudé. C'est presque tout naturellement qu'elle s'est tournée vers la création d'entreprise. Elle a étudié le marché longtemps, les secteurs premiers et secondaires n'offraient que des perspectives d'avenir limitées. Elle se tourna donc vers le secteur tertiaire, elle deviendrait donc prestataire de service. Qu'offrait-elle au public? Quelque chose qui n'était pas encore exploité. Quelque chose qui pouvait toucher tout le monde, sur toutes les îles. Elle offrirait de l'amour. Oh, non, on ne parle pas de prestation charnelle, non, mais d'amour, du vrai. Une leur d'espoir dans ce monde qui part à volo. C'est ainsi que Firefox choisit de devenir entremetteuse et qu'elle ouvrit un bureau sur l'île où elle résidait. La jeune femme s'attelait à garantir la qualité de ses prestations. Firefox rassemble des données (en usant de temps à autre de son pouvoir) et fait remplir à ses clients des tests et des questionnaires qu'elle transforme en donnée quantifiable de manière à rapprocher deux clients entre eux. Ainsi, elle était certaine que ces deux âmes en peine, à défaut de trouver l'amour véritable, pouvaient au moins se consoler dans des bras qui statistiquement pouvaient les comprendre. Une femme aussi pragmatique sur le marché de l'amour? Insensé? Et non, mon ami! La renarde ne laisserait pas elle-même distraire par quelque chose d'aussi irrationnelle que l'amour. Son affaire aller prospérer, elle en était certaine.



» Toi le geek.



    NOM/PSEUDO :8) Lola... Prince ?
    AGE :8)
    JEU VIDÉO FAVORI :8)
    FILM FAVORI :8)
    MANGA/SÉRIE FAVORITE :8)
    COMMENT T'AS DÉCOUVERT LE FORUM ? :8)
    T'ES UN OUF DANS TA TÊTE ? :8DDDDD
    MANGER OU BOIRE ? :MANGER !
    JE TE SAOULE AVEC MES QUESTIONS ? :Non, ça va je suis habituée maintenant
    UNE DERNIÈRE ALORS, C'EST QUOI LE CODE ? :



Ps: J'ai pris le parti de ne pas dévoiler le passé de Firefox trop en profondeur, c'est une chose qui sera révélé au fur et à mesure des rps. Et oui. Firefox à un secret très secret.


Dernière édition par Firefox le Dim 17 Nov - 14:28, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


Invité




MessageSujet: Re: Firefox►Non. ça n'a presque rien à voir avec le navigateur.    Lun 28 Oct - 20:35

je VEUX savoir le secret très secret. sinon, je te souhaite pas bienvenito.
tintintin *musique dramatique*
Revenir en haut Aller en bas
King


Holy Sword

Holy Sword

avatar

Messages : 138
Date d'inscription : 07/09/2013
Localisation : Principalement Holy Sword

MessageSujet: Re: Firefox►Non. ça n'a presque rien à voir avec le navigateur.    Lun 28 Oct - 20:51

DIANTRE ! La belle rousse que voilà ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Father


Fondateur
Fondateur

avatar

Messages : 1054
Date d'inscription : 06/07/2013
Localisation : Dans sa chambre trop d4rk.

MessageSujet: Re: Firefox►Non. ça n'a presque rien à voir avec le navigateur.    Lun 28 Oct - 22:29

omg, Firefox est trop cool, et tu écris toujours aussi bien.
et ... et mon dieu xD ♥
RESTE PARMI NOUS FOREVER.
Je te valide (sans oublier la masse de compliments) ! Je t'avoue que le métier me fait rire par rapport à son caractère et à son histoire xD
Elle est vraiment très classe donc je l'accueille parmi mon île ♥

_______________

cadeaux:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Firefox


Crimson District

Crimson District

avatar

Messages : 83
Date d'inscription : 27/10/2013
Localisation : Crimson District

MessageSujet: Re: Firefox►Non. ça n'a presque rien à voir avec le navigateur.    Lun 28 Oct - 22:41

Merci pour cet avalanche de compliment. Et non, je ne partirai pas. Je suis pire qu'un parasite. Et t'as vu? Je me reproduis toute seule! /pan


Aheeeem. Si Father cherche une Mother qu'il vienne sonner à ma porte je vais lui trouver le ou la meilleur juste pour lui, sisi. ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: Firefox►Non. ça n'a presque rien à voir avec le navigateur.    

Revenir en haut Aller en bas
 
Firefox►Non. ça n'a presque rien à voir avec le navigateur.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» rien à voir avec rrtc mais...pour vous faire profiter !
» Boostez votre FireFox
» [résolu]Ordinateur portable HP inutilisable
» Je ne peux pas voir les animations, ni lire les miennes.[R]
» Plugins Firefox pour sécuriser votre navigateur.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ❝ Accéder à Euphemia :: Créer votre personnage. :: Fiches validées-