AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 
 une parole, une danse, une rencontre [pv Raziel]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Noire


Crimson District

Crimson District

avatar

Messages : 266
Date d'inscription : 10/08/2013

MessageSujet: une parole, une danse, une rencontre [pv Raziel]   Dim 1 Sep - 13:31

† Raziel & Noire †

Les journées étaient longues et courtes à la fois… elles commençaient tard et se finissaient encore plus tard… danser, tous les jours de la semaine ou presque, parfois deux fois par soir, et ce jusqu’à très tard le soir, ou plutôt très tôt le matin… subissant les foules, les attouchements quand je devais m’approcher du public, et en plus en activant mon pouvoir pour la faire revivre elle… Blanche le temps du spectacle…. Cela faisait un boulot bien éreintant, il l’était bien plus depuis que j’étais dans ce jeu…  au moins dans la réalité elle était là, pour me soutenir, j’avais son épaule pour pleurer, ses bras où me réfugier, sa chaleur et son odeur à sentir… et maintenant je la re-fabriquais, à partir de mes souvenirs… pour la sentir encore auprès de moi, dans mes draps, sur scène, pour avoir le courage de continuer, d’avancer, même si cela devait m’épuiser encore plus…

Alors quand j’avais une journée de temps libre, et un soir de repos j’en profitais, enfin j’essayais, de me reposer, je partir, de m’exiler sur une autre île que Crimson et ses délinquants, ses crimes… ses sombres actes qui se déroulaient aussi bien de jour comme de nuit… j’errais comme une âme en peine en repensant à ma bien aimée, et à la réalité que j’avais quitté, a sa place…
Il fallait oublier, passer à autre chose, mais comment oublier quelqu’un avec qui on était fusionnel sur scène comme dans la vie au quotidien ? Du coup je broyais du noir et je marchais… Aujourd’hui ne faisait pas exception… je marchais, mollement, une cape avec une capuche bordée de plume sur la tête pour qu’on ne me reconnaisse pas trop facilement, j’allais… il me fallait de la nature ! Pour me ressourcer et peut être réussir à penser à autre chose en trouvant inspiration pour des tenues de scène. Je ne voulais pas aller jusqu’à Holy Sword, c’était un monde un peu trop bisounours, une pile bien trop à l’opposée de celle où je vivais, alors je préférais aller à Hope Corp. il y avait la serre ave ses plantes exotiques, ses arbres sous cloche et une nature très dense et en pleine forme, presque plus agréable qu’ailleurs… alors c’était là bas que je me rendais… passage par la mairie, puis direction l’île aux milles et une technologie pour finalement m’isoler dans cette prison de verre qui gardait précieusement sa forêt luxuriante.

La première chose quand on entre dans ces lieux c’est la bouffée d’air frais qu’on inspire, c’est vivifiant, et ça me fait presque déjà oublier mes soucis. Alors je marche, j’avance et m’enfonce dans ce coin de nature si opposé au reste de cette île. J’avance et enlève même ma capuche, pour profiter mieux encore des lieux, sans crainte d’être reconnue. Au pire je risquais quoi de toute façon ? de devoir signer un autographe… et encore !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


Invité




MessageSujet: Re: une parole, une danse, une rencontre [pv Raziel]   Dim 1 Sep - 14:04

Il y a des jours blancs, ou Raziel ne pouvait s'occuper de son entreprise illégale, encore moins la légale. Ces jours, on les appelait dimanche. Le genre de jours ou même la police semblait prendre ses congés. Aussi, le jeune homme avait décidé de se balader un peu.Il hésitait longuement entre plusieurs parties d' Hope Center.. Les ruines, étaient son lieu de recueillement préféré mais, aujourd'hui, il serait mal venu d'y aller.. Retrouver Pandore là bas.. ce n'était pas dans ses priorités... Loin de là. Bien que cela le démangeait, de retrouver la femme qu'il eut aimé, il préférait laisser les choses se tasser d'elles même..Et puis, elle a son numéro. Si elle souhaitait tant le revoir, elle savait quoi faire. En se baladant dans l'île, à la quête de son lieu de ressource, il pu voir des affiches holographiques d'une danseuse de cabaret sur l'île Crimson, tout les jours, tout les soirs . Elle semblait en duo avec une autre fille qui était son opposé physique.. Mais nul doute qu'aux yeux de Raziel, la p'tite brunette était son coup de coeur. Après tout, lui même était un brun. Quand il aurait les moyens d'aller dans cette île, le jeune homme lui passerait le bonjour dans sa loge..

D'autres affiches défilaient avec une vitesse assez difficile à suivre.. L'une en particulier l’intéressait. Celle de la serre. De tout les endroits présents dans l'île d'Hope, il n'avait jamais prit la peine de visiter la serre. Pourquoi pas s'y jeter dans ce cas? Ainsi donc, à pied, il prit la route vers cette Serre, elle n'était pas tout à fait à côté. En chemin il put croiser ses clients, qui ne le reconnaissaient pas, mais qui semblaient plisser les yeux, comme pour chercher à le reconnaître. Ce n'était pas une bonne idée, il n'était pas armé, du moins pas avec des armes à feu.. Pressant le pas, il ne put arrivé qu'une demi heure plus tard à cette fameuse serre..

Ce qu'il vit l'émerveillait . Des arbres, des jardins dans des bulles sous verre. L'air y était vivifiant, contrastant totalement avec l'air étouffé du reste de l'île. Des gens pique-niquaient dans ces lieux d'une beauté à couper le souffle, des parents heureux, des amoureux transit.. Ces deux visions percèrent la carapace du jeune homme qui avalait durement sa peine ainsi que sa solitude.. Ses amis? Des truands qui le laisserait crever comme un chien errant à la première entourloupe.. Ses amours? Il n'en a pas. Sa famille? En dehors de ces lieux virtuels. Et de toutes façons, à quoi bon .. La solitude à ses côtés positifs.. pas de peines... La solitude change aussi un homme.. Elle le durcit, le renferme sur lui même, Le rendant incroyablement repoussant, aussi beau soit-il de l'extérieur, il se sent obligé de se marier avec dame solitude, plutôt qu'avec la femme qui lui tend ses bras. Raziel avait comprit bien avant d'entrer à Hope, que la solitude était la meilleure manière pour lui de rester en vie..

Toutes ses pensées néfastes furent éliminées par la présence d'une femme, encapuchonnée , en cape. C'était assez étonnant de voir ça ici. Elle n'était pas de cette île. Tous étaient dans un pyjama bizarre. Pas elle. Elle avait quelque chose de charmant, d'enivrant. Son parfum arrivait jusqu'à son nez, à moins que ce ne soit les fleurs environnantes qui lui tournent la tête..? Il ne saurait décrire tout cela, mais l'envie de discuter avec elle était si forte qu'une sorte de petit diable s'amusait à lui donner des coups de pieds aux fesses pour l'inciter à faire le premier pas. Ce qu'il fit, sans broncher plus que cela.. Armé de son plus beaux sourire il prit parole.


"Bien le bonjour mademoiselle ! Belle journée dans cette serre n'est-il pas? "

Quelle approche cliché et pitoyable.. Indigne de lui. Il fallait qu'il se rattrape et vite.

"J'ai été attiré par votre capuche et votre cape. C'est étrange de ne pas profiter du soleil . A moins que le teint pâle vous sied mieux que le bronzage?"
Revenir en haut Aller en bas
Noire


Crimson District

Crimson District

avatar

Messages : 266
Date d'inscription : 10/08/2013

MessageSujet: Re: une parole, une danse, une rencontre [pv Raziel]   Dim 1 Sep - 14:37


Je venais tout juste d’enlever ma capuche, tout juste de libérer mes cheveux pour profiter de l’air de la serre quand on m’aborda, une voix masculine qui était venue m’aborder, me saluer et me parler d’une banalité, m’apostropher que c’était une belle journée dans la serre. Je me retourne alors pour regarder cet homme, un homme brun à la peau ma beaucoup plus mate que la mienne qui était venu avec un très grand sourire me parler. Il reprit d’ailleurs bien vite qu’il avait été attiré par ma capuche et ma cape, que c’était étrange de ne pas profiter du soleil sauf si mon teint pale me convenait mieux que le bronzage. Je fis un large sourire regardant le visage de mon interlocuteur.

-Oh ce n’est pas une question d’esthétique de ma peau, mais juste une précaution pour éviter quelques personnes importunes.


Il n’avait pas l’air de me reconnaitre en tout cas en m’abordant ainsi il ne m’avait pas reconnu, moi danseuse de cabaret, tant mieux ! c’était plus intéressant ainsi de faire des rencontres fortuites avec des gens qui ne nous reconnaissent pas et qui apprennent donc à nous connaitre réellement, plutôt que ceux qui ne sont intéressés que par la notoriété que l’ont peut avoir du moment où on a du succès dans un domaine…
Je retournais le visage vers le reste de la serre, un léger sourire figé sur mon visage, un air serein, bien que je ne  le sois jamais totalement depuis que je suis arrivé dans ce jeu.


-Il faut toujours se méfier des gens que l’on rencontre et qui pourraient nous reconnaitre parfois…  mais qu’importe !


Je le regarde de nouveau, fait une petite révérence élégante, prenant les bords de ma cape comme si c’était une robe pour les soulever dans mon geste, dévoilant légèrement une tenue baroque en dessous, de ma création, noire, un jupon avec quelques dentelles, dont on ne voit pas plus tant que j’ai mon par-dessus a plume sur les épaules.

-Je m’appelle Noire, enchantée.


J’étais ravie en fait que l’on m’aborde, cela faisait bien longtemps, que je n’avais pas parlé avec un inconnu, je me contentais du peu de connaissance que j’avais depuis quelques temps, et de mon travail… ça ne m’aidait pas à me sortir de mes idées sombres et mélancoliques, alors qu’une nouvelle rencontre facilitait tellement les choses, on oublie les mauvaises pensées, et on se concentre sur la nouveauté. Néanmoins mon repos d’une nouvelle rencontre allait peut-être s’arrêter là… avec toutes ces affiches qui trainaient et mon pseudo si atypique tout de même, ce serait bien étonnant qu’il ne me « reconnaisse » pas, mais il n’avait pas l’air d’être une de ces personnes qui serait capable de me courir après, de me suivre pour tout savoir de moi, ces cafards, ces parasites qui nous épient juste parce qu’ils nous admirent… Non il avait l’air gentil, honnête et n’avait pas l’air de s’attacher à ce genre de choses, enfin… je ne le connaissais pas, et je ne pouvais faire que des suppositions sur ce que je voyais pour le moment, de ce début de conversation que je pouvais observer.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


Invité




MessageSujet: Re: une parole, une danse, une rencontre [pv Raziel]   Dim 1 Sep - 15:12

Alors ainsi donc, elle ne portait pas cela pour le soleil, mais pour les gens en général.. Pas besoin d'être un génie pour comprendre qu'elle se cachait , soit de gens la poursuivant, soit d'admirateurs un peu trop.. collants. A dire vrai, son joli visage lui rappelait quelque chose, sa robe, lui confirma ce souvenir.. Noire ! La danseuse de cabaret. Celle qui était sur toutes les affiches holographiques de l'île d'Hope... Les chances de tomber sur une starlette dans ces lieux ? Très moindre, pourtant Raziel y est parvenu. Cela allait-il changer quoi que ce soit? Absolument pas. Si il existe une personne qui peut comprendre la fuite de la célébrité, c'est bien lui. Bien qu'il n'est absolument pas dans le même genre de fuite qu'elle, on le recherche tout aussi bien et constamment, mais jamais sans preuves qu'il est bien ce qu'il est: un criminel. Alors, il tairait ce qu'il sait.. Ou du moins.. il le lui révélerait , mais ce serait tout. Mains dans les poches, il dit d'un ton à peine audible pour elle et seulement elle..

"Après avoir vu tes vêtements et ton joli minois, j'ai vite compris qui tu étais... "

Avec un large sourire, le genre de sourire qui met en confiance quiconque le verrait, il reprit vite parole.

"Mais ne t'inquiète pas, je ne le révélerais pas, à qui conque, plus que tout les autres, je sais ce que c'est que d'échapper à des gens trop.. collants. "

A ces mots le jeune homme désigna un des bancs de la jolie serre et s'y installa. Ne l'attendant pas, une faute de politesse certes, mais il sentait que son envie de s'installer se voulait de plus en plus forte. Peu de temps après, le jeune homme sortit d'une des poches de sa veste italienne un paquet de cigarette. D'un geste, il parvient à en extirper deux , tendant l'une d'entre elle vers la demoiselle. Pendant que sa main libre plaça la sienne entre ses lèvres et l'allumait d'un geste montrant une grande classe avec un briquet . Prenant une bouffée qu'il extirpait il regardait la jeune fille de haut en bas.. Danseuse et pas pour rien. Mais il devait conserver sa politesse.

"Alors, Jane Doe, accepterais-tu d’entamer une conversation qui n'a rien à voir avec ton travail..?"

Le jeune Raziel avait bien des questions en tête, ses goûts, en matière musicale, films, nourriture, etc. Les choses classiques en somme. Mais , il savait que parler travail était une mauvaise idée, pour elle comme pour lui surtout. Car irrévocablement, discuter travail amènerait sur le sien. Et même si elle est de Crimson, -et ce n'est même pas certain- il valait mieux éviter de dire " Je suis un déménageur, mais aussi un trafiquant d'armes qui monte dangereusement dans le business "... Voilà, le sujet à éviter. Reprenant une bouffée d'air, le jeune homme reprit parole quelques minutes plus tard.

" Sans indiscrétions, quel sont tes passions? Tes goûts? "


Et encore, indiscrétion n'était pas le bon mot. Car il ne l'était pas. Il voulait juste faire connaissance avec une charmante demoiselle. Rien de plus. .Qui sait.. avoir bien d'autre choses derrière?
Revenir en haut Aller en bas
Noire


Crimson District

Crimson District

avatar

Messages : 266
Date d'inscription : 10/08/2013

MessageSujet: Re: une parole, une danse, une rencontre [pv Raziel]   Dim 1 Sep - 15:43


Il m’avait donc reconnu, avant même que je ne me présente, rien que le fait qu’il me voit de face il avait du me reconnaitre, et mon nom avait simplement conforté son idée déjà sure. D’ailleurs il me l’indiqua, qu’après avoir vu mes vêtements et mon visage il avait vite comprit qui j’étais. J’en souris, qui ne l’aurait pas deviné… Il préféra tout de même me rassurer et m’informer qu’il n’indiquerait à personne qui j’étais, qu’il savait plus que quiconque ce que c’était que de fuir des personnes trop collantes.

-Merci…


Je l’avais chuchoté, juste lâché comme ça, au moins mon intuition était juste, je ne risquais pas d’être ennuyée par cet homme à propos de qui je suis. Ça me soulageait fortement ! il y avait néanmoins une chose qui me perturbait légèrement, il se montrait bien familier avec moi… je n’en avais pas l’habitude, j’étais peu abordée et généralement c’était des vouvoiement auxquels j’avais le droit, tant de familiarité ne me dérageait pas mais c’était étrange… enfin qu’importait !  Il alla s’assoir sur un banc juste à côté et je le suivis simplement, il sorti deux cigarette de sa veste et il m’en tendit une que j’acceptais avec plaisir, la prenant délicatement pour finalement la glisser entre mes lèvres et l’allumer juste après qu’il ait allumé la sienne. Une bouffée, ça fait du bien, pas indispensable, mais c’était agréable.
Il reprit après m’avoir un peu observé, c’était assez facile a remarquer, m’apostrophant d’un nom qui devait passer inaperçu, et me demandant si j’acceptais d’entamer une conversation qui n’avait rien à voir avec mon travail.


-Avec plaisir ! Mais vous pouvez m’appeler normalement, cela ne m’inquiète pas trop, et puis…. Nous sommes seuls dans les alentours.


En faire trop ne me plairait pas, je restais simple et même si je préférais me cacher, si vraiment je ne voulais pas qu’on me voit je ne sortirais plus de chez moi. C’est le risque du métier, et le risque que je prends volontairement que de sortir ainsi à la vue de tous.
Je continue a fumer, doucement, un petit silence vite brisé, il me demande sans indiscrétion quels étaient mes passions et mes gouts, je souris largement.


-mes passions ? Ce sera difficile de répondre a cette question sans parler de mon travail, car c’est la danse l’une de mes plus grande passion… c’est en grande partie pour cela que j’en ai fait ma vie, ici mais aussi avant… toutes les danses, et je m’en inspire d’ailleurs pour créer mes chorégraphie. J’ai une passion aussi pour le dressage d’animaux, souvenir d’avant, je montais souvent chevaux et taureau pour les domestiquer, et je les soignais aussi….


En parlant de ça je ne pouvais m’empêcher de repenser aux spectacles que je donnais dans le temps à dos de cheval avec Blanche, on l’avait fait exceptionnellement, elle avait un cheval domestiqué et moi sauvage que je débourrais « sur scène », sans grande difficulté. Des spectacles en pleine journée et juste de danse sans effeuillage, c’était le bon temps aussi ça… les animaux me manquaient un peu d’ailleurs…

-Pour ce qui est de mes gouts… ça dépend du domaine... la cuisine… je ne sais pas… c’est trop vague comme question !


Je ris légèrement, le regarde et sourit et je repense que je ne connais pas son nom, avant de lui renvoyer la question je préfèrerais pouvoir mettre un nom sur son visage.

-Et vous ? Dites moi d’abord comment vous vous appelez… et puis parlez moi aussi de vos passions, vos gouts…


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


Invité




MessageSujet: Re: une parole, une danse, une rencontre [pv Raziel]   Dim 1 Sep - 18:51

Bien que Jane Doe était un pseudonyme qu'il appréciait. Il se révélait inutile si Noire souhaitait elle même qu'il l'appelle par son "véritable " nom. Elle semblait accepter le fait de se faire remarquée. Mais , dans tout les cas, Raziel pouvait se débarrasser de tout les "fans indésirables" de la demoiselle avant même qu'ils n'aient le temps de s'approcher d'elle. Mais plus important encore, le merci qu'elle avait chuchoté. Était-elle reconnaissante que le jeune homme lui accorde un semblant de tranquillité? C'était sans aucun doute ça.. Cependant, cela pouvait être autre chose aussi.. Mais pourquoi pensait-il à tout cela ? De toutes manières une fille tel qu'elle devait avoir tout ce qu'elle voulait. Pas besoin d'un trafiquant d'armes.

Ses passions, aussi diverses que variées avait en tête et inévitablement la danse. Quoi de plus logique me direz vous, lorsque l'on sait que la demoiselle est une danseuse de cabaret ! Elle possédait aussi d'autre passions Comme par exemple l'élevage de chevaux, non, elle paradait avec, c'était.. de la danse équestre? C'était donc quelque chose de plus cohérent avec le reste de ses activités nocturnes. Mais une chose le titillait, elle était toujours sur scène avec une certaine Blanche, mais ou était celle-ci? Une étrangeté qui ne le regardait pour le moment absolument pas. Enfin, au sujet de ses goûts, il fallait s'y attendre, la question de Raziel était bien trop vague pour qu'une réponse puisse être émise. A son grand regret qui plus est..

Enfin, ce fût à son tour de poser les questions. Et la première qui lui vint en tête, c'était que Raziel se présente. Et il avait effectivement omis de le faire. Ainsi, pour se présenter et se rattraper, le jeune homme prit délicatement entre ses doigts la main de la jeune femme et dit d'un ton suave:


"Je me nomme Raziel, navré de ne pas m'être présenté plus tôt ma chère. "

Sur ces mots, il déposa un baiser lentement sur sa main, avant de la reposer doucement sur les genoux de la demoiselle. Pendant un court instant, le jeune homme cherchait à exprimer ses goûts. Il lui fallut tous les énumérer dans sa tête avant de les répéter, il en avait tellement .. Une fois chose faite, le jeune homme prit une inspiration .

"Et bien, concernant mes goûts, musicaux pour commencer, je suis, dirons nous, amateur de tout. Mais particulièrement de Jazz et de classique.. Rock aussi.. "

Écrasant sa cigarette et la jetant dans la poubelle avec une aisance rare il reprit.

"Je suis amateur de grande cuisine gastronomique mais, je ne crache pas sur une bonne pizza ! Mmn.. concernant le cinéma, je n'aime pas tellement les comédies romantiques et les films d'horreurs mais.. je crois que c'est tout.. "

Il se sentait obligé de rajouter une petite phrase charmante.

"Et tu es parfaitement de mon goût aussi. "

Là dessus, il se sentait obligé à nouveau de se rattraper.

"Mais absolument pas pour ton métier. Juste, pour toi. "
Revenir en haut Aller en bas
Noire


Crimson District

Crimson District

avatar

Messages : 266
Date d'inscription : 10/08/2013

MessageSujet: Re: une parole, une danse, une rencontre [pv Raziel]   Dim 1 Sep - 20:20


Peut-être que le fait que je n’entrais pas dans son jeu de l’identité secrète pouvait le décevoir, mais c’était ainsi, je préfère être moi-même, tout le temps. Je répondais à toutes ses questions, du mieux que je le pouvais, même si du coup pour mes gouts je ne pouvais pas lui répondre grand-chose malheureusement… peut être après… Et puis je lui avais demandé son nom, et lui avais renvoyé ses questions.
Il se présenta donc, Raziel, un pseudo élégant, qui rappelle un peu les mythes juifs, un archange il semblait bien, je le sus directement, j’adorais lire, me cultiver sur toutes les cultures, tous les mythes, toutes les légendes. Il s’excusa de ne pas s’être excusé plus tôt, j’hochais la tête pour   montrer que ce n’était pas grave, et sourit encore, alors qu’il m’avait prit la main pour me faire un baisemain en se présentant. C’était charmant, j’aimais ce genre de comportement de gentleman. Il me rendit ma main la reposant sur mes genoux avant de reprendre et de dire ses gouts, d’abord musicaux, puis d’autres tels que la cuisine, le cinéma et ne pu m’en dire beaucoup plus, c’était tellement dur de répondre à cette question !  il ne me laissa pas le temps de reprendre et du coup de donner mes gouts comme lui, musicaux et autres comme il m’en avait donné l’exemple, qu’il rajouta que j’étais à son gout, et pas pour mon métier mais pour moi, j’en rougis sur le coup et me mis a rire un peu, main devant la bouche et je ne pus m’empêcher de réagir.


-Difficile de dire cela sans me connaitre réellement ! Mais je ne doute pas que ce soit de mon physique principalement dont vous parlez.


Je souris, le regardant dans les yeux, j’aimais savoir que j’étais belle aux yeux des hommes, c’est aussi pour ça qu’ils venaient me voir sur scène, pour mes belles courbes, en plus de la réalisation d’une sorte de fantasme par l’alliance de la danse et de l’effeuillage dans une sensualité et une ambiance si intimiste entre ma partenaire et moi.

-Du coup… je vais pouvoir mieux répondre sur mes gouts !


Je mis mon index sur mon menton, montrant que je réfléchissais, j’étais assez expressive de ce côté-là.

-Alors… niveau gouts musicaux, j’ai un gros penchant pour le classique, un amour du piano et du violon, mais aussi beaucoup de rock, plus où moins industriel, et violent. J’aime la cuisine aussi, beaucoup ! La cuisine raffinée, et j’aime beaucoup cuisiner moi-même même si j’en ai plus beaucoup l’occasion…


L’inconvénient d’être une star, on ne fait plus grand-chose soit même déjà a la base, on nous offre tant de choses, de restaurant de mets divers, et je n’avais pas non plus le temps de cuisiner, fallait pas rêver…

-Je n’ai jamais regardé beaucoup de films, ce n’est pas mon truc, jamais eut le temps d’aller au cinéma non plus… alors je me rabats souvent sur d’autres activités quand je le peux.


Je souris, c’était déjà une meilleure réponse que celle que j’avais donné juste avant, c’était bien mieux. On faisait connaissance, c’était agréable ! C’est sur…

-a mon tour pour une question… Vous faites quoi dans la vie ? Vous êtes de quelle île dans ce monde, dites moi donc… ça fait deux questions…du coup, vous pourrez m’en poser autant en retour !


Je ris légèrement, j’étais quelqu’un de très joyeuse, joviale, et très curieuse quand je m’y mettais. Mes rougeurs sur les joues avaient déjà disparue en répondant du coup sur mes gouts.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


Invité




MessageSujet: Re: une parole, une danse, une rencontre [pv Raziel]   Mar 3 Sep - 9:55

Et la question fatale arriva. Celle de son métier. Que dire de plus à ce sujet..? Il voulait éviter de l'effrayer, de lui dire qu'il était un trafiquant d 'armes sans scrupules lorsqu'on l'arnaquait. Sans scrupules à tuer, torturer à mort, ou laisser vivant dans un état si pitoyable, que la personne souhaiterait mourir sans jamais pouvoir. Malgré cela, il en apprit un peu plus sur elle encore. Ses goûts musicaux étaient quasi identiques aux siens. Entre autre. Elle aimait le rock.. violent? Du genre, le death metal tout ça..? Et bien, pourquoi pas. Raziel n'y voyait aucune objection puisque après tout, ce genre musical faisait partie de ses goûts. Grande amatrice de piano et de violon.. Et bien, il ne restait plus au jeune homme que d'apprendre de ces deux instruments. Les musiciens parvenaient toujours à plaire. Quel que soit leurs identité, leurs faciès, leurs défauts.. Une musique envoûtante et voilà votre belle dans vos griffes. Mieux qu'une potion, mieux que dix mille mots, une simple note et vous voilà un dieu pour votre aimée. Mais, place à la question qui fâche, ce qu'il fait dans la vie. Il y a des mensonges, bon pour vous, pour vos amis, pour ne pas finir seuls et fous, ces mensonges, Raziel -et sûrement des milliers de gens comme lui- leurs donne le terme hypocrite de "Mensonges positifs". Qui que ce soit à Euphemia ne veut guère passer plus d'une nuit avec un psychopathe vendeur d'armes et..utilisateur. Aussi, pour sa sécurité et celle de ses potentielles conquêtes, il avait mit au point une entreprise de déménagements et de livraisons. Avec d'honnêtes travailleurs, recevant un salaire plus que correct. Raziel était perçut comme l'un des "meilleurs patron avec lequel j'ai pu travailler jusque là". Si eux même savaient...

Ainsi, en "oubliant" de préciser son double jeu, Raziel s'assurait une grand part de sociabilité, mais aussi de sécurité vis à vis de la police. Personne dans son entreprise ne sait qu'il cache une cave replie d'armes de 600m² . Personne ne le sait non plus dans le monde du crime. Le monde du crime, sait juste qu'il fabrique et vend des armes personnalisée. Seul ou quelque fois aidé pour des grosses commandes par un homme grassouillet mais plus doué encore avec ses doigts que Raziel lui même. L'homme avait fait serment de ne jamais le tromper. Il avait assister sous ses yeux au découpage méticuleux des doigts d'un ancien associé de Raziel qui s'était jugé bon de le balancer à la police. La vision horrifique des doigts ensanglanté, à l'homme torturé et émasculé à la toute fin de sa "punition", on fait vite comprendre que Raziel, n'est pas le genre d'homme à trahir. Absolument pas. Son métier donc, le jeune homme arborait un joli sourire.


"Mon métier? Et bien je suis le grand patron d'une entreprise de livraison et de déménagements. Quand à l'île ou je vit, tu y mets les pieds. "

En y repensant, le travail de danseuse de cabaret n'offrait que peu de vacances à la jeune femme. Donc peu de chances d'aller au cinéma , sortir, s'amuser etc.. C'était tout à fait normal. C'est un métier éreintant, loin des deux de Raziel, une fois la paperasse exécutée, la vérification qu'aucune commande n'est en cours, le jeune homme n'avait guère le choix que travailler avec ses employés. Mais pas aujourd'hui. Il était libre de faire ce qu'il voulait après tout. Et puis... une idée lui frappa l'esprit, une idée bête, à laquelle il aurait du penser dés le début. Pourquoi ne pas l'inviter au cinéma..? Pour voir n'importe quel films, après tout, elle n'avait pas de goûts précis étant donné que Noire n'avait pas le luxe de pouvoir en profiter. Et, à défaut de cinéma, il pourrait louer un film et ils le regarderaient ensembles. Dans sa loge, chez elle ou chez lui. Se remettant bien droit sur le banc, il dit d'un sourire charmeur.

"Alors comme ça, Lady Noire n'a pas encore vu le moindre film? Et bien nous allons corriger cela. Cinéma, location de films, je régale, je paye et j'organise tout. Nous pourrions même conclure tout cela par un dîner au restaurant? Je pense que votre publique saura se passer de vous une journée et une nuit entière. Portez vous pâle !"

Le jeune homme souriait, souriait, ce qu'il savait faire de mieux en somme. Il se reprit à dire simplement:

"Qu'en dîtes vous?"
Revenir en haut Aller en bas
Noire


Crimson District

Crimson District

avatar

Messages : 266
Date d'inscription : 10/08/2013

MessageSujet: Re: une parole, une danse, une rencontre [pv Raziel]   Lun 4 Nov - 11:51



Cette question que je lui avais posé, elle ne semblait guère être appréciée, mais si une relation devait s’établir, avec un minimum de confiance, un minimum d’amitié et éviter donc l’hostilité et la crainte, il fallait que je sache les choses qu’il voulait cacher qui semblaient essentielles à savoir, son métier me semblait faire partie de ces choses là. Il me répondit quand même, après un léger silence, une hésitation ? , il était patron d’une entreprise de livraison et de déménagement, et il venait de l’île où on se trouver, Hope Corporation, mis à part la serre ce lieu ne m’inspiraient pas du tout !

-ca doit être beaucoup de responsabilités…


Une vie qui ne me conviendrait pas, je vis de ma passion au moins je suis heureuse, je suis désirée, et finalement je n’ai que quelques heures de travail par jour et le reste de mes journées je les passe à faire ce que je souhaite, parfois à subir quelques hommes riches qui me demandent… mais rien !
D’un coup il changea de comportement, sourire charmeur, droit sur le banc il fit la réflexion que je n’avais pas encore vu de film et il voulait corriger ça, me proposant d’aller au cinéma ou de louer un film qu’il payait et organisait le tout et il proposait même de finir par un restaurant pour le diner, il ajouta comme un argument a sa proposition que mon publique saurait se passer de moi une journée entière, que je devais me faire porter pâle. Qu’en pensais-je ? Je réfléchis, baissant la tête, mon publique serait entièrement déçue et surtout je n’étais pas mon propre patron moi, je ne pouvais pas me permettre ce genre d’extravagances.non je ne pouvais pas, et se faire porter pâle alors qu’on est dans un monde virtuel, qu’on ne tombait pas malade, que la fatigue était moins présente… c’était impossible aussi ! Je le regardais lui pris les mains, souriant doucement.


-C’est impossible. Je suis employée et je ne peux pas me faire porter pâle dans ce monde ce serait trop improbable. Laissons tomber le film, le cinéma ou la location, ce n’est pas nécessaire, je n’en ai pas besoin, quand j’étais petit j’ai du en voir de films, et ce n’est pas ce que je préfère.


Je lui relâchais les mains, regardant vers le ciel, puis mes mains sur mes genoux.

-et puis c’est tellement ennuyant ce genre de chose, devoir rester concentrer sur un film, sur un écran sans pouvoir discuter librement avec la personne qui nous accompagne, sans pouvoir être libre de nos mouvements de tout.


Que de raisons pour refuser ce moment… mais je ne refusais point le repas, il fallait voir s’il allait sauter sur l’occasion ou non. J’avais encore du temps de libre, un café dans un coin tranquille pour continuer a discuter ce ne serait pas plus mal pour la suite…


_______________
(❀◕◡◕)
Kuroï
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


Invité




MessageSujet: Re: une parole, une danse, une rencontre [pv Raziel]   Mar 12 Nov - 13:14

Beaucoup de responsabilités..? Non. Son entreprise légale se gère toute seule, il a simplement à signer quelques papiers. Qui plus est, les livraisons se font en douceur. Raziel n'est pas regardant sur ce qui se trouve dans les caisses, à dire vrai il s'en fiche. Il déclare toutes ses livraisons. Cette entreprise étant légale à 100% , il la met bien à part de son autre buisness. Cette balance, cet équilibre, le jeune homme mit du temps à le trouver. Au début, il ne se concentrait que sur les armes. Méticuleusement, risquant sa vie à chaque échange. Et puis. Suite aux conseils avisés de son associé de toujours, le jeune homme se crée une entreprise pour blanchir son argent sale. L'offrir à ses employés. Paradoxalement, Raziel n'est pas riche. L'essentiel de son argent va dans les entreprises. Il en conserve juste assez pour vivre sans jamais être dans le besoin mais, c'est tout. Le jeune homme senti une chaleur sur ses mains. Ce n'est quand posant les yeux dessus qu'il vit les mains de Noire attrapant les siennes. Un geste comme un autre après tout. Mais elle expliquait qu'elle était contre l'idée d'un film, à cause de tout ce que cela impliquait. Privé de mouvements, obligation d'être concentré.. A dire vrai, le film n'était qu'une excuse pour plus.. d'exercices physiques. Raziel soupirait, raté pour les films.

"Et bien écoutez. Tant pis. Ce n'était qu'une excuse pour passer plus de temps libre en votre délicieuse compagnie. Sans le stress de devoir partir au travail, pour vous comme pour moi. Mais bon.."

En regardant son téléphone, quelques sms affichés. De la besogne encore pour le jeune homme. Il ne voulait pas abuser du temps de la jeune fille mais, il voulait aussi rester avec elle. Quelque chose lui échappait dans sa présence. Il n'avait pas ressenti cela au paravant , cela en était vexant. Dépitant. Le jeune homme se laissait aveuglé par les doutes. Il décidait de se lever après que Lady Noire prit les devant en séparant ses mains des siennes. La sensation de chaleur était encore dans ses mains quand, debout il regardait cette serre, humait cet air. Tout était faux et, tout cela lui revenait dessus bien vite. Il en oubliait qu'il devait être mort en vrai aujourd'hui, que dans ce jeu. La mort était possible.

"Vous avez raison, les films sont ennuyeux. Cependant.."

Raziel sortit son paquet de cigarettes de sa poche et allait s'en grillait une. Cependant il se rappelait être dans la serre et, il valait mieux ne pas polluer cet endroit plus qu'il ne le fallait. Dépité, il rangeait son paquet et dit à la jeune femme:

"Qu'importe les films, si je pouvais passer un moment agréable avec v.. Avec toi."

Raziel avait cessé le vouvoiement au profit du tutoiement. Pourquoi ce revirement de situation? Aucune idées. Mais il en avait assez de ces courbettes pour le moment. Cette barrière installée par la politesse qu'il se devait de rompre. Cependant le jeune homme devait partir. Regardant l'heure il dit simplement :

"Je vais devoir te laisser.."

Sortant de sa poche une feuille et de quoi noter il inscrivait son numéro de téléphone sur celui-ci et le lui plaçait dans le mains de même qu'il lui offrit un baiser dans le creux de son cou, murmurant à son oreille :

"Appelle moi si tu tiens à ce que nous nous revoyons."

A ces mots, le jeune homme lui fit un clin d’œil et parti faire ce qu'il avait à faire.
Revenir en haut Aller en bas
Noire


Crimson District

Crimson District

avatar

Messages : 266
Date d'inscription : 10/08/2013

MessageSujet: Re: une parole, une danse, une rencontre [pv Raziel]   Ven 15 Nov - 18:33



Ni cinéma, ni restaurant ni aucun autre instant avec cet homme n’allait se prolonger pour le moment, il annonçait que ce n’était qu’une excuse pour passer plus de temps en ma compagnie, la sienne m’était bien agréable aussi, sans stress d’un travail pour chacun des deux, mais ce n’était pas possible…et son regard sur son téléphone m’indiqua que pour lui aussi de toute façon il n’aurait pu profiter de ces instants avec moi, il allait devoir y aller… bientôt, je le sentais. Il se releva quand je lui lâchais les mains il affirma l’ennui des films mais il s’en moquait comme il disait il voulait juste un moment agréable avec moi. J’acquiesçais, et son changement du vous au tu ne me dérangeais guère, c’était même mieux, enfin quelqu’un qui était mon égal, sans me considérer comme son idole, comme une égérie.
Je ne savais que dire, et il annonça bien vite qu’il allait devoir me quitter, m’abandonner, j’acquiesçais encore en silence et il sortit une feuille pour y inscrire son numéro, me le donner dans un baiser dans le creux de mon cou qui me fit frissonner légèrement alors  et il me précisa de l’appeler si je tenais a le revoir. Je fis un sourire avant qu’il ne parte suite à son clin d’œil.


-Ce sera avec un réel plaisir. N’hésitez pas à passer me voir au Moulin Rouge !


Oui je voulais le revoir quand même, cet homme avait été charmant ! Cela me changeait de bien des rencontres que j’avais eut. Je souriais, j’étais légère, juste avant de reprendre le boulot, et pour une fois Blanche me hantait un peu moins qu’en temps normal, peut-être que j’allais faire table rase du passé un jour prochain !
Je me levais maintenant que j’étais seule, prête a partir, prête a retourner travailler, il était grand temps !





[RP terminé, merci Raziel ! et au plaisir d'en avoir un autre avec toi ^^ et dsl pour cette longue absence au milieu ! >o<]

_______________
(❀◕◡◕)
Kuroï
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: une parole, une danse, une rencontre [pv Raziel]   

Revenir en haut Aller en bas
 
une parole, une danse, une rencontre [pv Raziel]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une petite danse country de Noël!!! Lol!
» Naviguer avec la parole
» Critique : Death Race
» BIGBANG
» [EVENT 2] Eve & Raziel.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: HRP ; :: Les archives :: Rps terminés/abandonnés-