AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 
 Boom, pregnant.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
P0rnstar


Holy Sword

Holy Sword

P0rnstar

Messages : 135
Date d'inscription : 10/11/2013
Localisation : Dans une poubelle.

Boom, pregnant. Empty
MessageSujet: Boom, pregnant.   Boom, pregnant. I_icon_minitimeVen 14 Juil - 17:46

Les rues de Crimson District, de nuit, laissaient toujours à Alexander des faux-airs de souvenirs tout en néon et contraste poussé à fond derrière la rétine. Ça n'avait rien à voir avec Helsinki, pourtant. Pas de soleil de minuit, pas de neige, pas de concerts, pas de vieux cinéma devant lequel s'installer pour passer le temps ; les boulevards où défilaient les voitures au rythme d'une musique invisible lui manquaient presque autant que les vêtements abandonnés dans son armoire et la caméra coincée de l'autre côté du miroir.
Malgré tout, la ressemblance était là. Ça tenait peut-être à quelque chose dans le bruit de ses talonnettes contre le trottoir ou l'odeur de tabac dans l'air, façon filtre maladroit du bon Dieu. Allez savoir. Tout ce qui comptait, c'était qu'il détestait ce genre d'ambiances. Seul, la nuit, avec son petit cœur en passe de rupture ? Manquait plus que l'alcool, tiens. Dix-sept ans, me revoilà.

Ah fucking ha.

Histoire de se remémorer les raisons de sa promenade tardive, le jeune homme ramena son sac bandoulière devant lui et en retira un carnet noir. Ça en aurait fait rigoler plus d'un qu'il aille traîner dans les bars avec son calendrier de rendez-vous, ce bourreau du travail, mais il avait une bonne raison de l'avoir emmené prendre l'air.
Nommément, Noise.
Alors certes, le garçon avait clairement besoin d'une nouvelle coupe de cheveux — à moins que l'actuelle ne soit regardable, aucune certitude là-dessus —, mais Alexander doutait violemment qu'un créneau horaire de 24h soit nécessaire pour sauver ce qui pouvait l'être. Il n'était peut-être pas diplômé d'une école de coiffure, mais ça ne faisait pas de lui le pire des incompétents. Deux heures par client suffisaient largement.
Mais nooon, pensez-vous. Noise était trop bien et trop hardcore pour lui laisser un mot délicat sur le comptoir avant de partir comme un voleur. Tracer de grands traits au marqueur sur son carnet, ça c'était de l'idée. Romantique, persuasif, élégant, passionné et il en passait et des meilleurs — monsieur avait tout pour plaire, vraiment. Le pire des gentlemen.
Le pire, oui.
Ce n'était pas un compliment.
Soupir aux lèvres, P0rnstar leva le nez vers les enseignes pour trouver le bar renseigné sur la carte de visite indélébile. Il avait envisagé de ne pas obtempérer et de plutôt attendre que Noise revienne pointer le bout de son nez de renard dans le coin pour lui couper une mèche au hasard et lui expliquer sa façon de penser quant-à la dégradation du matériel indispensable au salon, mais avait finalement pris la décision inverse.
Il détestait devoir se l'avouer, mais il n'allait pas spécialement bien ces derniers temps. Sortir lui changerait les idées, à défaut de lui faire plaisir.
Avec un peu de chance, Noise réussirait même à être drôle. C'était beaucoup lui accorder de confiance, mais il n'avait rien à y perdre non plus.

Ah. Voilà.

Sacoche rajustée sur l'épaule, il se glissa dans le bar et scanna les lieux du regard. Il n'eut pas trop de mal à trouver Noise, avec sa tête de héros shonen caméléon, et alla élégamment claquer le carnet près de lui pour signaler sa présence.
Bonjour à toi aussi, oui.

« Ça partira jamais et c'est tragique, lâcha-t-il de but en blanc. Tu me dois un verre et un flacon de correcteur. »

Et la TVA sur le temps perdu, tant que t'y es, joli cœur.
Ça aurait quand même été putain de pratique.

_______________
Boom, pregnant. 190602032109810855
« All the problems make me wanna go
Like a bad girl, straight to video.
Little darling, welcome to the show ;
You're a failure played in stereo. »

It's boring to dwell on feelings of loss :
 

Revenir en haut Aller en bas
Noise


Noise
Noise

Noise

Messages : 889
Date d'inscription : 18/08/2013
Localisation : Un pied dans le vide.

Boom, pregnant. Empty
MessageSujet: Re: Boom, pregnant.   Boom, pregnant. I_icon_minitimeVen 10 Mai - 0:44


Bon, récapitulons.

Noise leva ses deux index et les aligna à la perfection respectivement entre les 2ème et 3ème, et les 6ème et 7ème shots de sa ligne. Les néons roses et bleus - tellement cyberpunk, so 2014 - qui dessinaient un smiley rieur au fond du bar ondulaient à travers le liquide transparent. L'épaisseur de l'alcool les déformait suffisamment pour que Noise puisse y voir un hybride fascinant entre une grimace de terreur tragique et un rictus malveillant et torve de soûlard en puissance.
Effrayant, vraiment.
Contrarié par cette vision, le jeune homme se redressa sur son tabouret et jeta un regard attristé à la belle ligne qui s'étalait devant lui sur le bois lustré.
Ligne qui, il est bon de le signaler, était encore totalement intacte.
Noise ne savait donc pas bien si le regard peu amène que lui lançait le barman depuis l'autre bout de la pièce était dû à la lenteur qu'il mettait à entamer ladite ligne, ou à la vitesse à laquelle il avait descendu ses deux derniers Long Island. Il devait craindre pour l'état de ses banquettes.

Never fear, songea le jeune homme en recommençant à jauger ses shots entre ses deux index. La politesse voulait qu'on attende son rencart du jour avant de finir à genoux dans le caniveau. Même lui était au courant de ce genre de choses.
A sa décharge, pour les Long Island, il était arrivé en avance sur son heure de rendez-vous - son quartier était en panne de grilles-pains à réparer - et avait bien dû s'occuper à quelque chose. Et rejoindre les mecs de la table 4 qui jouaient aux cartes depuis une heure en espérant les plumer jusqu'à l'os lui avait paru être une manoeuvre risquée.

Mais maintenant il s'ennuyait.
En tête à tête avec ses shots de vodka, dans lesquels dansaient toujours le smiley mélancolique, Noise poussa un soupir - petit, étouffé, mais un soupir tout de même - et accola son menton sur ses bras croisés. Quelques bruits de rue ensommeillée filtraient par la porte du bar, les rares clients murmuraient dans les coins. Un néon vert fluo clignotait un peu plus loin à sa droite. "Hello Good Times", qu'il disait. Noise tira sur une des mèches qui, d'un bleu électrique, tranchaient dans sa chevelure - ce soir-là d'un châtain très banal - en se donnant l'air aussi fluorescent que le smiley débile en fond de bar. Tenta de se donner lui-même un petit coup de jus pour faire passer le spleen qui filtrait de cet endroit - et de sa personne - par tous les orifices.

Noise n'aimait pas attendre. Il n'aimait pas ce sentiment de ne pas mener la danse.
CE SOIR 20H AT DRAGONHEAD <3
... ou quelque chose du style. Il ne se souvenait plus très bien. Il avait finalement réussi à provoquer... infortunément, disons, l'occasion de laisser à P0rnstar une invitation plus explicite qu'un innuendo, par le biais d'un claquement de doigts discret qui avait fait disjoncter la machine à permanente d'une vieille dame sur sa tête. Dans la confusion provoquée par les braillements et gesticulations de la dame (sans doute un PNJ, qui s'en soucie pourtant), le jeune homme avait réussi à subtiliser le carnet de rendez-vous de P0rn et de le barioler de tout un tas de smileys encombrants au marqueur rouge... avant de se faire proprement la malle par la fenêtre, fidèle à son motto.
Non sans embarquer deux trois tubes de teinture au passage. Toujours le leitmotiv, tout ça.

Bref, donc, Noise attendait son prince charmant, et jamais bonne compagnie n'avait été aussi incertaine.
Il fut donc à deux doigts de sursauter lorsque P0rnstar se matérialisa soudain à ses côtés et posa son carnet meurtri sur le bar à côté de son bras.
Ce qui produisit guère plus qu'un léger "pof".

« Ça partira jamais et c'est tragique. Tu me dois un verre et un flacon de correcteur. »

Noise cligna des yeux, puis adressa un sourire de loup au jeune allemand.
Il était hot, il était gay, et wow, la vodka lui montait à la tête.
C'était cool. Super soirée en perspective.

Pour extérioriser sa joie de voir enfin quelque chose animer le coin - et faire oublier que le coiffeur l'avait pris par surprise - Noise leva le poing bien en évidence et ouvrit lentement les doigts en souriant de toutes ses dents. La musique, jusqu'ici à peine audible derrière le murmure des conversations, s'amplifia jusqu'à en faire vibrer les verres et battre les basses sous leurs pieds.
Puis le jeune homme referma la main et le son s'arrêta net. Nouveau sourire angélique.

« Un verre ? On se sent petit joueur ce soir ? »

D'un geste, il fit savoir au barman que la prochaine consommation était pour son ardoise, puis attrapa le carnet de son camarade d'un geste leste et l'ouvrit à la page du jour, cachant à moitié sa frimousse derrière.
Les deux yeux gris moqueurs du petits voleur se mirent à lorgner P0rn derrière son propre carnet.

« Ton emploi du temps s'en remettra. J'ai mis toute ma créativité dans cette invitation, tu as remarqué ?  »

Et s'il avait eu un crayon rose vif sous la main à l'instant même, il en aurait rajouté une couche.
Et pourquoi s'arrêter à de tels détails. Débouchant du coin des dents un stylo invisible, Noise croisa les jambes, redressa des lunettes imaginaires sur son nez, et fit mine d'écrire dans le carnet d'un air très impliqué.

« Nous disions donc, demain 8h... une teinture rose fluo et quelques bouclettes vertes pour Rosie Madinlove, à 10h permanente afro multicolore pour Nout et à midi tu rases la tête de Casus Belli en écrivant "Maman" sur sa nuque. Il paraît que c'est un signe de rapprochement fort chez les militaires. »

Bien que Casus ne soit pas tout à fait militaire. Voire même pas du tout. Noise plissa les yeux derrière son paravent de papier, puis les releva vers son compagnon d'infortune. Ou sa victime du soir, comme auraient préféré la qualifier nombre de leurs connaissances communes.

_______________
#993333

Boom, pregnant. 190810010149159570
Revenir en haut Aller en bas
P0rnstar


Holy Sword

Holy Sword

P0rnstar

Messages : 135
Date d'inscription : 10/11/2013
Localisation : Dans une poubelle.

Boom, pregnant. Empty
MessageSujet: Re: Boom, pregnant.   Boom, pregnant. I_icon_minitimeDim 2 Juin - 4:11

Au sourire de Noise, Alexander en rendit un semblable. Il avait intérêt d'être content de le voir, tiens — il aurait aussi bien pu ne pas venir du tout. Ça lui avait effleuré l'esprit. Une dizaine de secondes, plus ou moins, par intermittence au cours de la journée. Les mauvaises idées, il y répondait comme on tire sur les pétales d'une pauvre marguerite qui n'a rien demandé à personne. J'y vais, j'y vais en retard, j'y vais en retard et en colère, j'y vais et je lui fais regretter de m'avoir fait venir, j'y vais et je m'amuse, j'y vais pas.
Pas très sûr de savoir sur quoi c'était tombé, au final, il s'assit sur le tabouret à côté de son meilleur ami au monde. BFF six ever or some shit. Mixtape master. Pro de la sono. C'était quand même très cool, comme entrée en matière — il voulait bien lui donner les points là-dessus. Ça tombait bien, vu le nombre qu'il avait perdu rien qu'à avoir des goûts capillaires carrément douteux. On peut pas tout avoir, hein.

Il faillit lui faire remarquer qu'il n'avait pas précisé la taille du verre en question, et qu'il se sentait franchement plus d'humeur à y aller à la bouteille, là tout de suite, mais  décida d'être un gentleman et de le laisser s'amuser deux minutes. C'était un tout petit peu dangereux de boire avec du spleen en bandoulière — il le savait, presque trop bien — mais ça ne l'empêcha pas de se trouver très spirituel quand il demanda au barman "un truc sexy". Vu le regard qu'il lui lança, soit il allait se retrouver avec un cocktail de demoiselle, soit il allait lui refiler le truc le plus cher auquel il puisse penser.
Mais puisque c'était Noise qui payait, hein.

« J’abimerais même pas les cheveux de Rosie chérie sous la torture, répondit-il, sacoche passée par-dessus son épaule pour mieux finir par terre. Ce serait un sacrilège. Le reste, faut voir. »

Il allait devoir payer les cordes ou l'anesthésiant dont il aurait besoin pour forcer Rambo à se tenir tranquille le temps qu'il rase tout, déjà. Le business avant tout. Et puis Nout aurait risqué d'aimer son afro multicolore, hein. Alors s'il voulait lui faire plaisir tant mieux, mais sinon son idée avait tout d'un plan foireux. Et bizarrement, qu'il veuille faire plaisir à Nout, il en doutait rien qu'un peu.
Il n'arrivait pas à imaginer Noise être du genre à faire des cadeaux et distribuer des compliments à la volée. Pas sûr que ce soit fondé, mais il le voyait plus lancer des "jk jk" en poussant les gens dans les fossés, juste pour oublier qu'il les aimait un peu, au fond de son petit coeur d'adolescent en colère. Ou pas en colère. Est-ce qu'il l'avait déjà vu vraiment en colère, en fait ? Aucune idée.
Pas sûr que lui l'ait vu vraiment en colère non plus, ceci dit.

Penché sur le bar, il tendit le bras pour récupérer son carnet. Il n'avait pas trop envie de sourire mais par réflexe, il se retrouva à le faire quand même.

« Du coup je suppose que de 14 à 18 c'est toi que je rase et que je teins en rose, hein ? Je suis sûr que tu ferais fureur. Le petit côté néo-nazi homo, tout ça. »

Il doutait franchement que Noise puisse avoir l'air néo-nazi, rien qu'à cause de sa stature super imposante, mais il voulait bien lui laisser le bénéfice du doute. Tout le monde ne pouvait pas avoir les épaules super dreamy de Casus Belli.
Pas que ce soit son genre, en plus, mais bon.

« En fait non - tu sais quoi ? Je retire ce que j'ai dit. Tu m'as horriblement meurtri. Va m'en falloir dix, des verres, pour oublier l'afro multicolore. »

Il avait l'air meurtri, pour sûr. Aussi meurtri qu'un type qui a très envie de faire une bêtise ou de mettre le feu aux poudres — voire les deux en même temps, pourquoi pas. C'était bien mignon, d'être sage et gentil, mais ça n'avait jamais consolé personne.

« Si t'arrives à suivre, of course, Zuckermaus. »

Du bout de l'index, il poussa le premier shot de sa jolie ligne de travers. Ça fit tanguer la vodka et le cœur des obsessionnels-compulsifs mais lui, ça le fit sourire pour de vrai. Chaos et destruction, waw. Personne n'allait jamais s'en remettre.
Plus sérieusement, il aimait boire. Pas bien glorieux mais her, on s'amuse comme on peut.

_______________
Boom, pregnant. 190602032109810855
« All the problems make me wanna go
Like a bad girl, straight to video.
Little darling, welcome to the show ;
You're a failure played in stereo. »

It's boring to dwell on feelings of loss :
 

Revenir en haut Aller en bas
Noise


Noise
Noise

Noise

Messages : 889
Date d'inscription : 18/08/2013
Localisation : Un pied dans le vide.

Boom, pregnant. Empty
MessageSujet: I wanna do bad things with you ♪   Boom, pregnant. I_icon_minitimeSam 15 Juin - 1:17


"Un truc sexy", pas vrai. Noise se retint très fort de faire un commentaire sur le côté midinette passé de mode - voire d'assez mauvais goût - qu'avait cette commande. Se contenta d'adresser un sourire innocent au barman, qui sortit de leur champ de vision en grognant et roulant les yeux.
S'il avait voulu renchérir il aurait pu dire un truc du style "le comptoir est partant pour un strip-tease", mais il doutait que vanter son charme fou d'entrée de jeu soit la meilleure stratégie pour entrer dans les bonnes grâces de P0rnstar.
Avec un nom pareil, on pouvait se permettre d'être difficile sur son choix de conquêtes, après tout.
Oh, et puis, qui ça intéressait. Noise laissa l'allemand reprendre son bien et l'écouta critiquer ses différentes propositions capillaires, tout en observant le barman qui leur ramenait deux verres multicolores.

« Du coup je suppose que de 14 à 18 c'est toi que je rase et que je teins en rose, hein ? Je suis sûr que tu ferais fureur. Le petit côté néo-nazi homo, tout ça. »

Noise éclata de rire. Si ça pouvait faire plaisir au coiffeur, il était prêt à se sacrifier pour ça. Les cheveux ça repousse, et à l'idée des regards scandalisés qu'une telle dégaine ne manquerait pas de faire se retourner sur son chemin, il en salivait d'avance.

« Pas de problème. J'irai même emprunter une combi en cuir pour aller avec. »

L'ensemble serait du plus bel effet. Il faudrait qu'il pense à aller montrer ça à Electro, elle allait adorer.
Ou pas.

« En fait non - tu sais quoi ? Je retire ce que j'ai dit. » Reprit soudain P0rn. « Tu m'as horriblement meurtri. Va m'en falloir dix, des verres, pour oublier l'afro multicolore. Si t'arrives à suivre, of course, Zuckermaus. »

Noise ne parlant pas un mot d'allemand, il se contenta d'espérer qu'il ne s'agissait ni d'une insulte ni d'une comparaison rabaissante. Pour le reste, il avait entendu l'intonation challenge dans sa voix. Et ça lui convenait très bien. Il adorait les défis. Ca le faisait vibrer. Keep being sexy and see how I follow, boy. Un sourire de requin étendit ses lèvres et il se pencha sur le comptoir pour souffler, d'un air de chat :

« Est-ce que ce serait de la provocation que j'entends là ? »

Si l'allemand pensait pouvoir le coucher, nul besoin de préciser qu'il allait faire tout son possible pour le décevoir. Noise avait la réputation de ne pas tenir l'alcool. Mais ça, c'était surtout parce qu'il se jetait volontairement dans l'ivresse excessive trois soirs par semaine. S'il décidait de rester maître de ses moyens, P0rn allait avoir du mal à durer plus longtemps que lui.
Mais était-ce le but ?
C'est le moment que choisirent leurs verres pour parvenir jusqu'à eux sur le comptoir, l'américain ne put s'empêcher un regard langoureux entre P0rn et son cocktail, aussi sexy qu'il était, en effet, rose vif. Le gars avait même rajouté une borchette de bonbons pour compléter le tout.
Parfait. Souffla le jeune homme en plantant ses yeux gris provocateurs dans les prunelles de son ami, retenant tant bien que mal son hilarité.
Il se recula sur son siège et saisit son propre verre. Un Blue Lagoon façon Noise-client-difficile, à savoir 80% vodka, 18% limonade et 2% curaçao.
Sans doute raison pour laquelle le bleu de son verre était aussi. Indigo. Bleu lagon, pour être très précis.
Noise s'accorda une très longue seconde pour s'assurer qu'il était bien en train de penser à ce qu'il pensait. C'était le cas. Son estomac lui fit un spin de protestation. Puis il foudroya son verre du regard, l'attrapa avec plus de violence qu'attendue, et le tendit à P0rn pour trinquer.

« Aux afros multicolores et au bon goût capillaire, mec. »

Et au premier qui se retrouvera à genoux dans le caniveau. Le jeune homme siffla dans le mouvement un tiers de son verre. Puis il le reposa, reprit son sourire de loup et tira deux shots vers eux.
Quoi. Sérieusement, quoi.
Noise n'avait jamais été très bon pour lire l'ambiance. Prendre la température pour les coups d'un soir oui, comprendre quand les moral des autres n'était pas au beau fixe, non. Pourtant là, il avait bien compris que celui de P0rnstar n'allait pas plus haut que ses genoux. Peut-être pas au fond des chaussettes, mais tout de même.
Ca se voyait. Ou alors c'était juste lui qui résonnait partout.
Aha. N'importe quoi. Il allait trop bien.
Quoi qu'il en soit, à mesure que les minutes passaient et que les intonations et inflexions des mâchoires se révélaient, le type de soirée qu'ils étaient censés passer devenait de plus en plus clair. Le potentiel d'alcoolémie intentionnelle s'acheminant doucement vers le bout de l'éthylotest. Quelqu'un a un thermomètre ?
Il attrapa son shot et invita son compagnon de beuverie à croiser son bras pour le boire. Premier coup, allez.
T'en fais pas, on va te consoler.

_______________
#993333

Boom, pregnant. 190810010149159570
Revenir en haut Aller en bas
P0rnstar


Holy Sword

Holy Sword

P0rnstar

Messages : 135
Date d'inscription : 10/11/2013
Localisation : Dans une poubelle.

Boom, pregnant. Empty
MessageSujet: Re: Boom, pregnant.   Boom, pregnant. I_icon_minitimeLun 8 Juil - 1:13

Oh oui. La combi en cuir. Pas besoin de demander à qui il allait l'emprunter — il y avait de tout, ici. Il était bien placé pour le savoir. En cherchant bien, ils auraient sûrement réussi à dénicher des combis en latex super qualité dans toutes les couleurs de l'arc-en-ciel. Custom-made, même. Le top du top.
Le seul genre de tenue plus drôle à mettre qu'à enlever, soit dit en passant. Aberration ou miracle, après, c'était selon.

« Naaaaan. J'oserais pas. »

Le tout avec le sourire en coin du parfait gentleman cambrioleur. Il avait des manières, quand même. Il n'aurait jamais osé défier la demoiselle en détresse en duel. Il était censé la sauver de l'ennui et de la solitude — deux fléaux hyper tragiques, n'est-ce pas — et la ramener ensuite en sécurité jusqu'à son lit de jeune vierge fashion ; pas la pousser dans un fossé. Métaphoriquement, d'accord. Il n'y avait aucun fossé dans le bar.
Par contre s'ils buvaient assez et qu'ils en sortaient, du bar, ça pouvait vite devenir très concret. L'alcool le rendait physique.
Dans tous les sens du terme. Pas que le sympa.
Mais bon, pas besoin d'aller jusque-là. Il allait juste être responsable et mature et —

Oh nom de dieu, son verre était trop beau.

Satisfait à deux cent pourcent, n'en déplaise au sourire débile de son camarade de conneries, il attrapa son cocktail rose bonbon tout mignon tout sucré tout joyeux — et passa quasi-immédiatement de ravissement à envie de meurtre ou de suicide. Ou les deux. L'un après l'autre, peu importe le sens.
Les envies de se taper le crâne contre un mur restèrent sagement cachées dans le vague tremblement de sa main droite — tant mieux pour lui. Noise n'avait pas l'air trop content de son super mélange bleu-vert-turquoise-machin, de son côté. Ou alors c'était juste la lumière. Ou alors il avait envie d'éternuer. Ou de vomir. Un peu tôt pour ça, mais peut-être qu'il avait pregame en l'attendant.
Allez savoir. Il retint juste le super "clic" satisfaisant de leurs verres quand ils vinrent s'éclater l'un contre l'autre dans la joie et la bonne humeur.

« Et aux combis en cuir. »

A la tienne.
Sentir l'alcool descendre lui ralluma les neurones un par un. Pas forcément les bons (à supposer que certains le soient) mais n'empêche que ; rien qu'au goût et à la sensation, son humeur remonta d'un cran. Il était à peu près sûr que les médecins n'auraient pas trouvé ça très rassurant, et les psys non plus tant qu'à faire, mais whatever. Il faisait ce qu'il voulait.
Il n'était pas alcoolique, il aimait juste boire. Rien à voir. Totalement différent.
Claquer un verre couleur diabolo-framboise nappé de marshmallow n'avait rien de très viril, mais Alexander s'en fichait pas mal — et tant qu'à virer méta, P0rnstar aussi.
Ça ressemblait à toutes les soirées dont il ne se rappelait qu'à moitié. Ça aurait dû l'inquiéter mais au lieu de ça, il se retrouva avec un shot entre les doigts sans se préoccuper de savoir ce qu'il pouvait y avoir dedans. Il ne faisait même pas complètement confiance à Noise. Pas de réponse valable aux "tout peut arriver, crétin" ; il riait juste plus fort.
Du coup, c'est ce qu'il fit. Sourire juste un peu trop forcé pour être honnête, du défi plein les yeux, bras croisé à celui de Noise. Et à la une.
Le shot lui remonta direct à la tête. Ça lui apprendrait à ne plus trop boire, wow. Il avait presque été trop content de jouer aux adultes quasi-responsables, depuis son arrivée à Euphemia.
Mais voilà, hein. Dès que les problèmes reviennent, les solutions se repointent avec. C'est comme le vélo ; ça s'oublie pas.

Tout sourire, il repoussa le shot vide sur le comptoir.
Dans deux ou trois de plus et la fin de son verre, il n'aurait plus du tout envie de lui poser des questions potentiellement chiantes et sérieuses. Autant s'en débarrasser maintenant.

« Okay. Mais en vrai. » Du doigt, il tapota le bord du joli verre bleu de Noise. « T'en avais marre de traîner avec ta copine hystérique et ton pote chelou, ou ils en peuvent juste plus de toi ? »

P0rnstar vivait selon la règle bien simple du "je traîne toujours avec les mêmes dix personnes et les autres, je les vois une fois l'an". C'était peut-être leur sortie annuelle, remarque. Ou bien Noise avait envie de changer d'air.
Il comprenait, hein. La compagnie virait carrément plus sexy quand il était dans les parages.
Ça lui fit réaliser en passant qu'il n'avait pas vraiment de potes hyper proches ici — voire pas de vrais amis tout court, en fait — et c'était carrément déprimant, ça aussi.
Il allait devoir s'étaler sur Avril plus que ça pour lui rappeler qu'il le kiffait grave. Juste au cas où il soit maintenant son seul ami au monde.

_______________
Boom, pregnant. 190602032109810855
« All the problems make me wanna go
Like a bad girl, straight to video.
Little darling, welcome to the show ;
You're a failure played in stereo. »

It's boring to dwell on feelings of loss :
 

Revenir en haut Aller en bas
Noise


Noise
Noise

Noise

Messages : 889
Date d'inscription : 18/08/2013
Localisation : Un pied dans le vide.

Boom, pregnant. Empty
MessageSujet: Re: Boom, pregnant.   Boom, pregnant. I_icon_minitimeJeu 25 Juil - 23:49


Allô, capitaine ? On est paumés en eaux troubles là, la vigie ne répond pas, elle est occupée à se faire fondre les yeux dans un mélange vodka-eau de mer.
Capitaine, vraiment, allez lui foutre une baffe.
Le shot descend tout seul et Noise le fait passer avec un claquement de langue satisfait. Allez, là enfin on parle. Ça réussit même à dérider son coiffeur, l’inflexion de son sourire faisant un trajet en tous points inversement proportionnel à l’effet de la gravité sur l’alcool. Et Newton peut aller se faire foutre, parce que Star en a un sacré, de sourire. Sérieusement, ce mec pourrait pas arrêter d’être trop parfait un peu de temps en temps ?
… Bon, l’avantage c’est qu’il suffit de le côtoyer plus de deux minutes pour le voir sauter dans des poubelles, sa caméra à la main. De quoi faire redescendre l’acide.
Quoique, les poubelles, c’est un peu son habitat naturel, à Noise.

« Mais en vrai. T'en avais marre de traîner avec ta copine hystérique et ton pote chelou, ou ils en peuvent juste plus de toi ? »

Sortez la planche et amarrez les requins, yo-hooo. Noise regarde Star, puis son verre qu’il montre intensément du doigt, puis Star, et se demande s’il le fait pas un peu exprès. Eh, oh.
Ni une, ni deux, son moral en remontée tangible conformément à toutes les lois de la physique concernant les lignes de shots, se retrouva à nouveau sur la corde raide. Les pieds dans l’eau, si l’on puis dire. Froide, l’eau.
Il s’en fallut de peu pour que Noise ne lâche pas un grognement de mauvais augure. Ce qui, avouons-le, arrivait un peu trop souvent en ce moment. Les avocats et les lamasticots c’est pas trop la mode, et c’est bien dommage. Quoiqu’il garde une réserve sur les lamas, depuis la dernière fois. Sales bêtes.
C’est toi qui m’a fait ça. Connard.
ARH SCHEISSE.

Il n’est pas question que ça continue comme ça.
Sans compter que son amie de toujours sortie des champs de patate de la très nordique mère patrie commence à faire son petit effet. Et elle est totalement d’accord avec Noise.
Et elle aime bien la provoc’, la dame.
Noise mordit dans sa paille en levant un doigt autoritaire.

« D’abord, ils sont hystériques et chelous, ouais, mais ils me kiffent tellement que y a pas moyen. » Disons plutôt qu’il ne préférait pas penser aux fêtes indécentes des deux colocs parce qu’il était horriblement jaloux. Il s’en foutait, lui aussi il parlait aux étoiles. « Et puis ils sont tellement plus insupportables que moi que c’est eux qui devraient me remercier. »

Là, pour le coup, il était sûr à 80% de ne pas avoir tort. Un Noise c’était crevant et ça méritait des beignes, tout le monde s’accordait là-dessus. Un Jig, ça passait la plupart du temps. Mais une Electro, même une Electro sobre, c’était pas gérable. Une Electro + un Jig, c’était la fin du monde.
Il pensait pas que P0rn les ait beaucoup fréquentés, pour parler aussi négligemment de guérillas nocturnes et d’établissements honorables ravagés par une punk en plateformes gothiques et bas résilles. Le gars devait avoir des amis con-ve-nables.
Quoiqu’il était pote avec Nout aussi, hein.
Peut-être que fréquenter Bubble donnait immédiatement +50 points d’honorabilité. Allez savoir.
Noise reprit une gorgée de Blue Lagoon avec une moue pensive. Ça l’embêterait un peu, pour le coup, que Star soit honorable. Chacun ses goûts. Il appuya le visage contre sa main avec un grand sourire et tapota d’un doigt entendu sur le genou du jeune homme avant de répliquer :

« Le deuxième point étant qu’on gagne au moins 50 points sur l’échelle du hot avec toi dans les parages et que ça c’est pas négligeable. » Il fit une pause juste assez longue pour que l’info n’ait plus l’air innocente, puis sa main revint aux shots et en attrapa un. « Avec ou sans cuir, tu noteras. »

Allez bim. Celui-là il pouvait le prendre et l’encadrer dans son salon, parce que les compliments de Noise n’étaient ni courants ni gratuits. Bon celui-ci l’était. Il se sentait d’humeur généreuse ce soir. Et de plus en plus guillerette. Le patron aurait dû commencer à s’inquiéter pour son établissement.

« Now. » Reprit le jeune homme en fixant son shot. « On peut parler des tiens, de potes, aussi, hein. »

A voir. Noise s’interrompit un instant. Puis, par un enchaînement d’idées très rapide, il ne put s’empêcher de demander :

« Au fait, il est gay Avril ou pas ? »

La question venait totalement de quelque part, même si c’était pas lui qui allait préciser d’où. Enfin presque.

« Non parce que j’ai crocheté sa serrure une fois mais j’ai rien trouvé d’indicateur, en vrai. » Ajouta-t-il donc en tournant un air candide vers P0rnstar, visiblement très peu au courant des conventions sociales demandant à ne pas s’introduire chez les gens et tout ce qui va avec.

Surtout si ça devait ensuite amener à des questions inopportunes sur leur sexualité.
Oh, eh, ils s’amusaient là ou pas ? Il avait bien le droit à quelques questions bitchy avant d’être trop roché pour penser à autre chose que chanter faux et dessiner des moutons radioactifs sur les murs – ou sur la tronches des flics.
Et puis, mine de rien, c’était important, comme information.

_______________
#993333

Boom, pregnant. 190810010149159570
Revenir en haut Aller en bas
P0rnstar


Holy Sword

Holy Sword

P0rnstar

Messages : 135
Date d'inscription : 10/11/2013
Localisation : Dans une poubelle.

Boom, pregnant. Empty
MessageSujet: Re: Boom, pregnant.   Boom, pregnant. I_icon_minitimeMar 13 Aoû - 2:15

My my my. Alexander faillit lui faire remarquer que casser du sucre sur ses copains c'était pas très gentil, pas très citoyen, tout ça tout ça, mais préféra plutôt mordre dans un des bonbons de son super cocktail. Quand Noise aurait plus d'alcool que de trucs solides dans l'estomac, il allait regretter de s'être moqué de son truc rose hyper sucré. Les petits grammes des fraises tagada allaient faire la différence. Totalement. Il l'attendait au tournant.
Histoire de, il gratifia tout de même son affirmation très crédible d'un "mmh mmh" tout sauf convaincu. Pour ce qu'il en savait, Pingumajig, Weakcentral et Noisy étaient tous au même niveau dans la grande échelle de l'insupportable. Mais okay, okay — il voulait bien lui accorder le bénéfice du doute. La demoiselle faisait plus de boucan à elle toute seule que dix mecs bourrés au bar un vendredi de match. Il l'avait vue à l’œuvre.
Sauf queee. Sauf que. Il était sûr que ça lui aurait fait plaisir, dans le style compliment accidentel, et il ne l'aimait pas trop. Du tout. Alors pour ce qu'il en savait officiellement, elle était aussi terrible qu'un Noise sauvage abandonné dans la terrible jungle urbaine de Hope Corp'. A savoir : chiante, mais pas trop.
La pression sur son genou ne lui fit pas baisser les yeux. Son sourire vira en coin, par contre.
Heureusement qu'il avait laissé son pantalon en cuir au placard, hein. Ça l'aurait fait passer à +100 sur la fameuse échelle. Easy.

« Awww. Merci merci. Je sais. »

Et une nouvelle gorgée de sucre, parce qu'il se sentait encore trop près du sol. C'était pas un petit cocktail de rien du tout qui allait le saouler, hein. Il pouvait y aller.
Au pire, il mettrait toutes les décisions discutables de la soirée sur le dos des terribles shots que Noise lui avait offert — trop galamment pour refuser. Il n'aurait pas osé. Beaucoup trop gentil, que voulez-vous. Sa bonté le perdrait.
Les enchaînements de Noise aussi, ils le perdaient, mais ça c'était habituel. Il n'essayait même plus de suivre le pourquoi du comment de ce qui sortait de la bouche des gens. Surtout pas dans un bar.
Sa question très très pertinente lui tira quand même une moue pensive. Avril aurait adoré savoir qu'on se posait la question, wow. Le pauvre.
Qu'est-ce qu'il aurait préféré entendre, entre "y'a Machin qui se demande si t'es gay" et "y'a Machin qu'est rentré chez toi par effraction" ? Non parce qu'il doutait, des fois.

« Iiiil. Non ? »

P0rnstar fronça les sourcils. Ça carburait sec, là-dessous. Il voulait bien admettre avoir des petits doutes, juste comme ça, en passant, vite fait, mais c'était pas vraiment le moment de salir la réputation de son best bro for life. Ça se faisait pas.
Puis il avait pas l'air du genre à savoir se taire, le chaton.

Qualité ou défaut, après...

« Naaan. Il est pas gay, répondit-il en se redressant un peu, l'air plus confiant que s'il venait d'avoir la révélation de sa vie — merci l'alcool. Bi, je sais pas. En même temps il m'a jamais dragué, donc l'hypothèse hétéro se tient. »

Pas la moindre touche d'ironie dans sa voix. Il le pensait. Qui ne l'aurait pas dragué, hein. Il avait vu sa tête ? Mieux qu'un gaydar. L'arme infaillible.
Plus sérieusement — il n'était pas trop sûr d'avoir eu beaucoup d'amis gays ou bis avec qui ça n'ait pas dérapé à un moment. A part les mecs en couple, quoi. Mais eux ne comptaient pas vraiment. Et puis Avril était célibataire. Aux dernières nouvelles, en tout cas.
Noiiiise... aussi, supposa-t-il. Sa chaussure vint innocemment heurter la sienne.

Pas son problème, ceci dit.

« Mais je peux lui redemander, hein, si ça te chagrine, reprit-il, sourire entendu et voix qui va avec. Au pire tu mets une jupe. T'es mignon, ça passera peut-être. »

Connaissant Avril, ça risquait de le faire hurler plus fort le bon vieil adage du "ew ew non je suis pas homo". Mais on sait jamais, hein ? Noise aurait pu être l'exception tragique à sa règle d'or. Lui n'en avait jamais eue, mais les hétéros tenaient moins bien le choc que les gays.
Ça, c'était un état de fait.

_______________
Boom, pregnant. 190602032109810855
« All the problems make me wanna go
Like a bad girl, straight to video.
Little darling, welcome to the show ;
You're a failure played in stereo. »

It's boring to dwell on feelings of loss :
 

Revenir en haut Aller en bas
Noise


Noise
Noise

Noise

Messages : 889
Date d'inscription : 18/08/2013
Localisation : Un pied dans le vide.

Boom, pregnant. Empty
MessageSujet: JE FAIS DES A-R PRESENT PASSE ça n'a aucun sens AHA TUEZ-MOI (je suis plus bourrée que lui tho)   Boom, pregnant. I_icon_minitimeVen 30 Aoû - 15:47

Modeste, le mec, hein. Pas nouveau, mais toujours rafraîchissant à constater. Avalant son sourire derrière sa paille, Noise le fixe en essayant d’estimer à quel moment il aura besoin qu’une âme généreuse – et fondamentalement bien intentionnée – lui renverse les glaçons de son cocktail dans le col pour le refroidir un peu. Ça aurait été dommage qu’il surchauffe et grille un de ses précieux neurones, non. Noise s’y collait anytime, juste pour voir sa tête.
Et aussi parce que P0rnstar en mode t-shirt mouillé, doit y avoir bien pire sur Terre. Et même ailleurs, en soi.
Et en parlant de t-shirt mouillé, il a pas l’air totalement convaincu de la sexualité de son meilleur pote, dites donc. C’est pas des choses qu’on est censé savoir, ça ? Genre la deuxième info partagée après le pacte de sang et tout le tralala, en particulier quand l’un des bros est 200% croqueur de jolis garçons ? Shame, dude. Lui était parfaitement au courant. Si. Tout à fait.
Big lie. Encastre-toi le crâne contre ce verre et dis bonjour à ta sœur de ma part. RIP.
Dans trente secondes, si Star arrête pas de buguer, il commence à lui jeter des glaçons dessus. Agressivement, tout à fait.
Sincèrement, il allait lui faire croire qu’il s’était jamais posé la question ?
Et soudain, la lumière se fait, alléluia, salut Jésus.

« Naaan. Il est pas gay. Bi, je sais pas. En même temps il m'a jamais dragué, donc l'hypothèse hétéro se tient. » L’américain retient un sourire en se mordant les lèvres. C’est presque mignon. Il a l’air tellement fier.

Le gars se sent pas, clairement. Noise s’applique à retenir son hilarité pour le fixer de l’air le plus dubitatif de son répertoire - oubliant dans la foulée que ça fait des mois qu’il lui tend les perches les plus énormes du monde à chaque fois qu’il met les pieds dans son salon. Arh arh, si on peut plus rigoler, hein.
Bon, ok, il avait jamais rigolé qu’à moitié. En même temps, mate le morceau sister.
Une petite voix qu’il identifia comme celle d’un cocktail peureusement faiblement chargé en alcool lui signala que c’était très impoli de parler d’un pote en ces termes. Objectification blablabla etc etc. Noise lui fit fermer sa gueule en descendant une gorgée honteusement peu chargée de liquide bleu. Est-ce que ça aurait dérangé P0rn de lire dans ses pensées à ce moment-là ?
Clairement, il en doutait.
Un coup d’œil malicieux, et le voleur renvoya sans discrétion la poussée à son expéditeur. Woh, il le cherchait là ou quoi. Hein. Hein.
Bon, d’accord, ça au moins c’est dit.
Il en doutait pas du tout, ouais.

« Mais je peux lui redemander, hein, si ça te chagrine. – clair, il était tellement chagriné - Au pire tu mets une jupe. T'es mignon, ça passera peut-être. »

Le combo « jupe » et « t’es mignon » tira un éclat de rire à Noise, et la musique fit un bond enthousiaste dans les décibels avant de reprendre son niveau habituel. Derrière le comptoir, le PNJ lui lança un sale regard. Il savait pas bien ce qui le faisait le plus marrer des deux. Et après il se laissait pousser les cheveux, se déguisait en Rose Madder et partait faire tourner la tête à tous les gars du coin. Nice. Perfect move. Merci Jésus.
Entre-temps, Avril serait tombé fou amoureux, pire que Jack, pire que Bill – bon, non, pas Bill, de préférence.
Ne pas trop penser à cette image. C’était sans doute la sainte eau de chiottes à 30 degrés qui lui faisait ça, mais pour ce qu’elle avait de ridicule, la scène lui donnait juste envie de s’étouffer de rire dans son verre jusqu’au lendemain.
Ce qui, en soi, était très bon signe.

« Ouaiiis j’aurais pu » – non – « mais t’as pas ta super cam pour filmer ça, où serait le thrill. J’ai besoin d’un public moi. »

Elle était où d’ailleurs, sa caméra. Noise l’avait toujours crue greffée à sa main telle un appendice supplémentaire en plastique, bruyant et indiscret. Une offense suprême à l’impunité de tous les criminels du monde, et aux gens qui avaient l’habitude de trébucher sur leurs propres pieds – quand ce n’était pas de se retrouver coincés dans des endroits incongrus et réduits à appeler à l’aide pendant qu’on les enregistrait pour les foutre sur le net.
Fourbe, ce machin. En fait, c’était mieux qu’il soit pas là.
Avec toute l’aise du pilier de bar – durement gagnée par de longues nuits d’entraînement, et méritant le respect – Noise pivota sur son tabouret et s’accouda au dossier pour faire face à son camarade.

« By the way, super bold cette histoire de drague. Pas que je te croie pas – il aurait jamaiis osé - mais tu vas me boire un shot pour chaque non-hétéro du coin qui t’a pas encore dragué du coup, tu le sais ça. »

En commençant par lui-même n’est-ce p- oui parce qu’il était si discret.
C’était débile ? Eh, il avait 18 ans, que la société lui foute la paix. S’il y avait eu un club « décisions stupides (mais drôles) » sur ce jeu, il serait déjà vice-président. Ordonnateur des idées. Ou trésorier, tiens, c’était bien ça aussi.
Le barman passait maintenant de la musique latino, et Noise commençait à sentir l’hésitation pointer son nez, entre lui jeter un truc à la tête pour qu’il change le son, et tout simplement sauter sur le comptoir et se faire sortir du bar – parce que danser sur du Shakira sans strip-tease, tout le monde était d’accord avec lui, c’était juste pas envisageable.
Traître, le Blue Lagoon. Noise resta assis sur son tabouret comme le garçon sage qu’il était, et leva un doigt avec un grand sourire.

« Et ça fait un paquet, tu veux qu’on compte ? »

Bon, on élimine Casus, on élimine Avril (ou on suppose), et puiis Father, tiens. Quoi que si P0rnstar s’était fait draguer par Father, Noise voulait bien se siffler la ligne entière sur-le-champ.

_______________
#993333

Boom, pregnant. 190810010149159570
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé







Boom, pregnant. Empty
MessageSujet: Re: Boom, pregnant.   Boom, pregnant. I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Boom, pregnant.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quick Boom [Terminée]
» BOOM Tchoukou Bim BamBAM bAbAm !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ❝ Crimson District :: Le quartier malfamé :: Bars-