AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 
  ❝ Valentine ▬ "Déconceptualisons le marché de la pomme de terre."
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Valentine


Holy Sword

Holy Sword

avatar

Messages : 30
Date d'inscription : 23/02/2014
Localisation : En hyperespace.

MessageSujet: ❝ Valentine ▬ "Déconceptualisons le marché de la pomme de terre."   Dim 23 Fév - 22:13


❝VALENTINE


✗ Comment tu t’appelais ?
Maxence Maxwell A. Ichinose.
✗ Tu as choisi quel pseudo ?
Valentine.
✗ Tu as quel âge en fait ?
21 ans.
✗ Tu viens d'où ?
Tokyo.
✗ Tu veux aller sur quel île ?
Holy Sword.
✗ Tu fais quoi dans la vie ?

Guide touristique
Spoiler:
 

Infiltré du gouvernement.
Spoiler:
 

✗ T'es un super-héros ?

Endormir les gens.
Spoiler:
 


» Mémorisation Physique.



✗ La couleur de tes yeux de biche ?
Personne ne les a jamais vus. Ou bien ce savoir est tombé dans l’oubli. Maxence porte en permanence des lunettes noires, de jour comme de nuit, ou quoi que ce soit qui s’y rapporte ; ce qui fait que nul sur Euphemia n’a jamais pu vérifier la présence effective de globes oculaires dans son visage.
Selon lui, il s’agit du secret le plus dangereux de la civilisation moderne, et si quiconque en venait à voir son visage dans son entier, le monde tel que le connaît l’humanité pourrait s’effondrer sur-le-champ.


✗ Et celle de tes cheveux au vent ?
Maxwell a les cheveux blonds, par la magie absolument évidente de la teinture platine top-modèle sur les cheveux d’asiatique. Non, ce blond mielleux n’a rien de naturel, ça se voit, mais c’est cool ça part pas. Et sinon, à part le fait que sa tête est quasiment en permanence abritée sous un bonnet ou une casquette, à noter que les cheveux de Valentine ont des propriétés d’adaptation à la vie aérienne proprement stupéfiantes. Effet gel instantané : c’est  toujours la galère pour les aplatir après un coup de vent.
Certains pragmatiques affirment que c’est tout simplement pour ça qu’il ne sort jamais tête à l’air.


✗ Tu sens la rose ou tu pues le yack ?
Trop flegmatique pour dépenser la moindre goutte de sueur ou s’imprégner de l’odeur d’endroits louches, trop condescendant pour s’adonner à la cuisine ou à une quelconque activité manuelle, les seules odeurs que pourraient dégager Maxence sont celles de l’herbe fraîche et du parfum wealth-swag qu’il a dû inventer lui-même ou dégoter chez un artiste incompris. Selon lui, c’est l’odeur de la philosophie qui l’environne en permanence, du savoir ancré dans les plus hautes sphères et de la compréhension numérique globale du multivers arithméticien. En gros, Maxence ne sent rien de spécial.

✗ Taille & Poids ?
Val dépasse de peu la taille moyenne chez la gente féminine japonaise, à savoir plus petit que la moyenne terrienne et accessoirement que pas mal de ses amis pourvus de la tuyauterie masculine. Qu’à cela ne tienne, monsieur trouvera toujours le moyen de vous dire qu’à être trop près du ciel on en oublie de jeter un coup d’œil à ses pieds ou que sa taille est inversement proportionnelle à l’étendue de ses connaissances. Quant au fait que sous ses mini-hauts au goût parfois un peu particulier, on parvienne à lui voir les côtes, ce n’est nullement le fait d’une propension de sa mère à l’enfermer dans la cave. En oubliant le fait qu’il mange n’importe quand n’importe comment, il suffit d’admettre que Maxence n’a pas le métabolisme adéquat pour couvrir ses os de chair.

✗ Signe distinctif ?
Les lunettes, les vêtements et l’allure androgyne (et sincèrement, il a jamais compris pourquoi on devine pas direct qu’il est un mâle, les gens sont bizarres). On le reconnaît immédiatement dès lors qu’il ouvre la bouche. Et il porte le tatouage de son île sur le dos de sa main droite.


» Analyse cérébrale.



✗ On n'est pas parfait hein ?
Valentine est de ces gens qui sont divertissants, voire passionnants à petite dose, mais peuvent très vite devenir incroyablement irritants sur le long terme. Ce n’est pas à dessein, pourtant ; ce n’est même pas conscient, pour ce qu’on en sait. Mais Valentine a toujours un avis sur tout, en général absolument incompréhensible pour le profane ; des comparaisons sans queue ni tête, des références obscures, des adjectifs à coucher dehors et un air de monsieur je-sais-tout absolument déplacé. En effet, il suffit d’ouvrir un dictionnaire ou un ouvrage dédié au thème pour s’apercevoir que le pauvre garçon baragouine n’importe quoi la moitié du temps. L’autre moitié, le fil de ses idées n’a aucune clarté car  noyé dans un langage cacophonique, superflu et impossible à suivre. Valentine peut commencer à parler de carottes et terminer sa comparaison sur le jour où sa mère l’a jeté pieds et poings liés dans la baie de Tokyo, ou trouver plus de points communs qu’on pourrait l’imaginer entre une girafe et une brosse à dents. La loi de Godwin aurait pu être inventée spécialement pour lui.
Bref, même s’il se trouve incroyablement intéressant, son incessant et inhabituel bavardage a tôt fait de taper sur les nerfs de son entourage. Certaines personnes acquièrent à son contact la capacité de débrancher leur cerveau pour survivre, d’autres non. Ce n’est pas comme si Valentine s’en souciait beaucoup. Car en plus de flotter au-dessus des nuages parfumés à la marijuana d’une philosophie plus que discutable, Valentine a l’air de se contrefiche royalement du monde qui l’entoure. S’il ne pense pas aux autres lorsqu’il agit, ce n’est pas par manque d’affection mais avant tout parce qu’il n’est visiblement pas programmé pour. Facile de croire alors qu’il vous oublie – d’ailleurs c’est souvent le cas, pour ses connaissances éphémères – ou n’en a strictement rien à faire de vous. Tel n’est pas le cas : Valentine se soucie des autres lorsqu’il voit un problème. Le reste du temps, cela ne lui traverse simplement pas l’esprit. Il contacte les autres lorsqu’il a des choses à leur dire, et fait fi de toutes les politesses et petites attentions qui rythment la vie quotidienne. Le Maxence Maxwell Anderson vit sur une autre planète. Il faut faire sonner son portable ou sa sonnette pour attirer son attention.
Et d’ailleurs, inutile d’essayer de lui faire la leçon. Peut-être Valentine est-il vraiment autiste au fond, car tout ce qui touche au dramatique ou au sérieux le fait rire et caricaturer, changer de sujet ou autre. Il tourne tout en dérision comme si rien n’avait d’importance, ce qui doit être la base de ses nuages de philosophie en barbe à papa. Rien n’a l’air de l’atteindre, il n’a jamais l’air déprimé ou même ennuyé. Une autre caractéristique profondément agaçante pour le commun des mortels.
A part ça, Valentine est terriblement désordonné et laisse tout traîner en bordel, n’est jamais à l’heure et perd sans arrêt ses clés. Il ne parvient à garder un secret que quand il arrive à l’oublier dans un coin de sa tête. Il a également la terrible habitude de se mêler des affaires de cœur de tout le monde et d’essayer d’arranger des couples à sa façon.


✗ Mais on gère la fougère ?
Seulement en définitive, le péché de bavardage de Valentine est aussi une de ses plus grandes qualités : difficile en effet de s’ennuyer avec un type qui a toute les trente secondes une nouvelle idée si farfelue qu’il est difficile de déterminer si elle est stupide ou non. Ou de faire la part des choses entre la réalité et les cieux éthérés du sens figuré. En outre, Valentine a l’avantage d’être toujours de bonne humeur : pas de crises de dépression ou de lamentations à n’en plus finir avec lui, vous serez certain de ne jamais passer de soirées moroses devant une comédie romantique française dans le fond de son canapé. Et si c’est vous qui déprimez, lorsque vous en aurez marre qu’on compatisse à votre malheur vous pourrez aller vous amuser un peu.
Val est amusant en somme. Drôle, même sans le faire exprès. Et malgré son empathie comparable à celle d’une pomme de terre, il a l’affection facile. Sans parler du fait qu’il adore avoir un public pour s’écouter parler, il apprécie aussi être entouré de personnalités variées ; et qu’elles soient amicales ou non lui chaut peu au final. Malgré qu’il ait toujours l’air à côté de la plaque, au fond, il se soucie de ses connaissances, et une fois qu’il a appris votre nom il sera capable de restituer un portrait de vous étonnamment fidèle. A sa façon, il est un ami sincère et loyal. Valentine a aussi l’avantage de ne pas sombrer dans les excès et d’être propre sur lui ; et même si certaines de ses idées comportent une prise de risque qu’il ne mesure pas forcément, il n’est pas dangereux au sens strict du terme.
Il est franc aussi, même s’il est difficile de dire s’il s’agit d’une qualité ou d’un défaut. Il dit tout ce qui lui passe par la tête et n’a pas l’idée d’analyser ses paroles avant de les prononcer (ou même après d’ailleurs) : au final, sa boîte crânienne ne sert à rien puisque tout ce qui y prend naissance est immédiatement exporté à l’extérieur.
Cela dit, il n’est peut-être pas si bête car parfois, en décortiquant son baratin, on peut accéder à une parcelle de vérité pleine de sagesse : ses conseils ne sont donc pas toujours inutiles.


✗ Tu préfères les garçons, les filles, les deux, les chatons ?
Proverbe chinois : « Gagner un procès, c'est acquérir une poule en perdant une vache. »

✗ Moi j'ai un rêveuuuh ?
Proverbe chinois : « Le cerisier qui fleurit en hiver est un imbécile. »

✗ T'as peur de quelque chose ?
Les imbéciles n’ont peur de rien.

✗ Quels sont tes goûts ?
Il aime Bouddha, veut l’épouser plus tard, et sa plus grande ambition dans la vie est de devenir une boule de riz. Valentine adore et se nourrit exclusivement de boules de riz.

✗ Signe distinctif ?
Valentine ne se drogue pas.


» Chargement du jeu.



✗ On a tous un passé :
02/03/2026 ▬ Home sweet home
Yo man, moi c’est Max. Maxence. Maxwell. Anderson. Ichinose. Le BG en face de la caméra, là, tu vois ; je peux me rapprocher encore si tu veux, même, tu me vois là ? 21 ans, célibataire, 1m60, 43kg, japonais, c’est-à-dire que je vis au pays du soleil levant, des culottes rayées et du viol tentaculaire de gothic lolita. Si c’est pas une fuckin’ good intro ça je veux bien me tartiner la tête wasabi. Stop à la prédominance américaine du peanut butter sur le marché mondial. En plus mon gars je suis allergique au beurre de cacahuète t’imagines pas la tuer...

« Maxence, va jouer ailleurs avec cette caméra tu veux ! »

Bim, bang, là tu vois c’est ma substantielle autorité maternelle suprême, la brune agenouillée devant la table, celle avec le tailleur noir, le chignon noir, les lunettes noires – ouais je sais ce que vous pensez mais naaan mon père n’est pas mort il pète la forme. Peut-être qu’il voudrait cela dit, étant donnée l’amabilité que sécrète mon honorable génitrice par tous les pores de son impeccable peau.

« Maxence ! »

Où en étais-je. Ah oui, on dirait pas mais je suis bien japonais. Malgré le nom et la couleur de cheveux, ouaip, c’est du pur anticonformisme vous y trompez pas - suivez pas le troupeau comme des moutons bêlant à la mort la veille des soldes sur la laine fraîche. La responsable, c’est elle : la nana avec le paquet de Skittles à la place des cheveux et le sac à main Hello Kitty. Celle-là c’est ma tante, mon maître à penser, tout ça.
Les noms aussi c’est elle. Une vieille tradition familiale comme quoi la frangine doit nommer ses neveux. La tête de ma mère le jour où Kushina lui a sorti mon nom. Deux sages-femmes sacrifiées sur l’autel de la pure tradition nippone, et mon auguste marâtre a fait le vœu solennel de ne jamais avoir de rejeton supplémentaire.
Moi je dis, belle initiative. La politique de l’enfant unique sauvera l’humanité.
Bref, ma tante est mangaka avec un penchant très prononcé pour l’internationale. Je vous jure qu’elle est certifiée sans schizophrénie, c’est important pour le premier contact.
Ma mère est employée ministérielle dans les affaire internes. Du lourd mon gars. Elle te tranche la tête d’un seul regard, c’est chaud. Et elle a beau dire qu’il n’y a aucun projet secret sur des expérimentations humaines dans les anciennes centrales je…

« Max, on t’entend tu sais mon chérii. »



02/03/2026 ▬ Down the streets down

« Val, tu vas pas lâcher ce machin deux minutes ? »

Le râleur roux à droite, la grande perche avec ses chaînes partout et la tête d’un bisho de BL, c’est Siam. Il fait tout ce qu’il peut pour se donner l’air badass mais en fait c’est juste un tsundere blasé de la life avec un terrible secret ancré dans son cœur qui saigne.
Là il fait la gueule mais c’est juste parce que la nana de la baraque des glaces me trouve plus sexy que lui.

« Je t’entends, Val. Je m’en branle de la serveuse. »

Autant pour moi, je voulais dire le garçon qui tenait la pancarte. Je l’ai clairement vu cligner de l’œil à répétition pour lui donner son numéro en morse.

« Au lieu de délirer comme une fujoshi bipolaire tu ferais mieux de regarder ta glace. T’en fous plein la caméra. »

C’est un gentil garçon mais entre nous, il raconte vraiment n’importe quoi. J’essaie de dessiner une trollface sur le pavé là, j’ai juste du mal à gérer les trois couleurs banane-pistache-cassis individuellement. Le lot quotidien de chaque artiste.

Ah, et lui aussi il est japonais. Ça se voit pas non plus, mais c’est parce que c’est mon cousin et que sa mère c’est Kushina, ce qui est toujours un bon point de départ pour expliquer pas mal de choses concernant le potentiel d’originalité d’un être humain de base.
Sinon il s’appelle Siam et pas Haruto, parce que Kushina est une femme moderne et qu’elle a ri au nez de ma mère lorsqu’elle a voulu lui donner un nom. La plus belle élancée vers les pics de glaces éternelles surplombant la minéralité granitique du passé de leur innovante translucidité. A se demander comment elles font pour ne pas être brouillées par les sept enfers, maintenant.
A mon avis, ma génitrice attend son heure, telle l’araignée tapie dans un tapis de mousse, prête à fondre sur sa proie. Elle fait toujours ça, c’est une witch lv80 ; si j’avais pas les lunettes porte-bonheur, ça fait longtemps qu’elle m’aurait pendu par les pieds dans la cave.

« Val, vous avez pas de cave. Et braque pas cette caméra sur moi mec, merde ! Tu fais quoi là, t’essaie de faire le buzz ou de gagner à quiestleplusteubé.lol ? »

Reeegardez-moi ce grand timiide comment il tourne le dos et se barre. Il va encore dire que sans Kushina il serait pas là à me garder il a tellement de choses plus importantes à faire vous comprenez. Entre autres farmer, raid, farm, raid, farm…

« Non mais je rêve. Regardez qui parle. »

Ce n’est pas à nous de lui jeter la pierre cela dit, la société peine encore à accepter l’immersion exponentielle d’une proportion pachydermique et générationnelle de pré-pro-post-pubères dans la réalité virtuelle augmentée qui côtoie notre monde décadent du 21ème siècle encore jeune et plus innocent que Tchii dans Chobits ce qui n’est pas peu dire croyez moi.
… Regardez un peu notre ami et son air vide. Allô ?

« … Je crois que tu es désormais prêt à vivre sans oxygène. T’as des branchies ? Fais v- »

Je proteste ! On ne touche pas aux joues, c’est un endroit sensible composé de centaines de nanomuscles reliés à la bouche sans lesquels mon visage s’effondrerait sur mon menton comme un soufflé au fromage qui se ratatine hideusement au bout de deux minutes n’y touche pas manant, fourbe, traître, antéchrist ou je t agh fam ahete fuho du able won hez a ombe on hanal de fénon ! On hanal de fén- !!



02/03/2026 ▬ We got the batcave dudes

Et maintenant mesdames et messieurs, préparez-vous à une plongée foudroyante dans les bas-fonds du système Nippon de la période moderne relative au melting pot abusif par périphérisation des anonymes et des laissés pour compte.
Attention la tête. Si je vous disais le nombre de fois où cette asperge rousse s’est pris le plafond je…

« Salut tout le monde. Vous êtes tous là ? Vos vieux ont comploté contre vous ou quoi ? »

Patientez un petit moment s’il vous plaît. Je suis sûr que l’interrupteur est par là. Enfin dans cette circonférence approximativement relative…

« Kesstufous Max- AHR ! »

Ah, ça y est, projecteur flash enclenché. Vous voyez mieux là ? Bon là non, c’est normal, Hiroto vient de me jeter une chaise dessus ; j’ai toujours dit qu’il fallait mettre cet individu sous calmants, c’est incroyable que personne ne m’ait jamais écouté.

« - Siam, il fait quoi là ?
- T’occupe, il est débile.
- Moi je crois qu’il fait un reportage sur les mollusques. T’en penses quoi Harue ?
- T’as un problème Chiaki ?
- mdr molusk.
- … … … hein ? »

Bien bien bien maintenant qu’on y voit plus clair laissez-moi faire les présentations.

« - Baisse ce truc Valentine je veux pas me retrouver fichée par la CIA.
- Le FBI.
- La CIA.
- Le FBI. »

Les deux filles dans le coin là – je précise que ce sont des individus de sexe féminin car la luminosité fort basse pourrait rendre les détails imprécis surtout dans le cas de Chiaki – c’est Chiaki et Harue. Harue c’est celle avec les cheveux bleus qui dégouline de sa chaise comme un pudding laissé trop longtemps en plein soleil et Chiaki la japonaise lambda trop mal dans sa peau pour renier ses origines et afficher un minimum d’originalité.
Bon elle se donne des airs de caïd avec ses cheveux attachés, ses cols relevés et ses masques mais en fait elle a une volonté de caramel mou et – oh, bonjour battedebaseball-san.

« - Je t’en prie Chia, fais-toi plaisir.
- Ça me ferait mal au cœur de casser sa caméra tu sais.
- Pour ce à quoi ça lui sert c’est plutôt un cadeau que tu fais à l’humanité là.
- Laisseeez les mecs il a raison elle a pas assez de cran pour le faiiire.
- Toi l’algue, arrête avec tes soupirs sinon ça va barder. »

En tant qu’individus de sexe féminin lambda, ces deux créatures passent le plus clair de leur temps à rivaliser par le biais de conflits à motifs divers pour la domination totale et définitive des cinq mâles ici présents. Une manœuvre vieille comme le monde, que nous pouvons observer ici dans tout ce qu’elle a de bestial et agressif.

« - C’est intéressant ce qu’il dit.
- Ouais Haru, à part que je vois pas qui pourrait bien vouloir de Chia en v- AÏE MAIS T’ES MALADE ?
- Oh pardon, je t’ai confondu avec un pilier. »

Premier et ultime pigeon à se faire emberlificoter à tous les coups malgré ses dénégations virulentes – lesquelles indiquent certainement l’état de désespoir avancé dans lequel se trouve le pauvre garçon – je vous présente Hiroto, que nous avons déjà entraperçu en début de séquence. Vous pouvez l’ignorer : la profondeur de ses répliques ne dépasse jamais celle d’un terrier de blaireau, espèce à laquelle il semble d’ailleurs apparenté de manière plus ou moins lointaine.
Pendant que notre sympathique camarade fulmine encore contre sa Némésis en jean, tournons-nous vers le coin des abandonnés du système. Sur les matelas datant de la Seconde Guerre Mondiale au fond là-bas, vous voyez ? Soit dit en passant j’ai toujours clamé qu’il devait encore y avoir un kiloélectron de radioactivité là-dedans mais personne ne veut m’écouter, évidemment. Les âmes en peines qui hantent la batcave comme des superhéros relégués à Pôle emploi se moquent bien de mourir dans dix ans lorsqu’un troisième poumon leur aura poussé dans le cerveau.
Allez les mecs, faites coucou !

« - slt cam x) t con val mdr
- …
- wohh @spacebunny reveil toi D:
- … c’est trop pratique un poumon dans le cerveau, Val. L’Oxygène, la couche d’ozone, tout ça…
- t en a trop pris man x) »

Ils ne sont pas jumeaux non, c’est juste des japonais de base avec la même coupe de cheveux. Sur cette blague raciste qui m’englobe moi-même dans la population ciblée, je vous fait un zoom sur les pupilles d’Emon pour bien vous montrer qu’il n’est pas né en orbite sur la stratosphère. En effet l’aspect remarquablement dilaté de ses pupilles ferait s’évanouir de terreur n’importe quel chirurgien opticien ou médecin en prévention contre le cannabis. Lui aussi vous pouvez l’ignorer du fait de sa propension continuelle à voir des éléphants roses flotter dans la pièce : d’ailleurs, il est plus lent qu’internet explorer et chacune de ses réponses concerne un sujet abordé dans une tranche temporelle approximativement égale à dix à douze minutes plus tôt.
L’autre s’appelle Akihine et est – paraît-il – extrêmement beau garçon, encore que la beauté soit une caractéristique des plus subjectives et ne corresponde dans notre monde actuel surmédiatisé et envahi par la manipulation des foules qu’à des critères préétablis par les grands de la mode et des productions cinématographiques dans le but assumé de diriger les fantasmes de toute une génération vers des célébrités au physique soi-disant parfait et inalté-laif mes houes hiam !

« - Chut, je te sauve la vie. Tu as besoin de respirer de temps en temps.
- Je peux retenir ma respiration pendant dix minutes complètes.
- Dieu sait que j’ai pas envie d’assister à ça.
- Tu dis ça mais on sait que t’en rêves, Siam. Ça peut être utile dans certaines situations tu sais ?
- Je ne pense pas vouloir de précisions sur ce sujet.
- Sûr ?
- Sûr. »

Profitant d’un moment d’inattention de cet individu qui cherche vainement à se donner l’air d’une brute sans cœur, reportons notre attention sur Akihime, qui est un merveilleux spécimen d’étude des troubles mentaux causés par les jeux vidéo sur le jeune adulte moyen. Bien que le point le plus notable à son sujet soit qu’il fait des smileys et des fautes de frappes en parlant.
C’est assez impressionnant, cela dit.
Bien, excluant l’hybride irlandais tsundere nous avons désormais fait le tour de… ah, tiens non.

« - On se demandait quand t’allais la remarquer. Onze minutes, trente secondes et deux centièmes, Val, c’est mauvais pour toi je pense, t’en penses quoi Chia ?
- J’en pense qu’il est mou du cerveau, aha ! »

Chers spectateurs, je vous propose d’ignorer avec le plus simple et grandiose mépris ces nuisances sonores toutes droit sorties de la bouches d’ingrates femelles incapable d’apprécier à leur juste valeur les efforts incommensurable que nous effectuons dans un but de sociabilisation et de réhabilitation de leurs personnes à la vie en communauté. A la place je vais vous présenter la visiblement toute fraîche recrue de notre cercle ultra-fermé d’anti-conformismes-athées-anarchistes-partisans-du-libre-échange-virtuel-et-de-la-non-stigmatisation-informatique, à savoir, hem…

« Tamako. Enchantée. »

Tamako, donc. Que je suis enchanté de rencontrer et qui appartient visiblement au mouvement cute-lolita au vu de sa très anticonformiste tenue de maid, qui cela dit tend à signifier qu’elle ressent un désir incontrôlé de s’identifier à un groupe et un style en particulier. J’irai même jusqu’à affirmer que son sentiment d’appartenance participe d’un plan d’invasion à l’échelle nationale : il va falloir la jouer fine avec elle.

« Tamako-chan, Maxence. Et l’inverse. Tu te souviens de Tamu, Val ? On l’a rencontrée sur Magic Bean Online il y a trois mois. »

Voilà qui explique à merveille la propension aux nyaan~ et ♥♥ de ce personnage. Un petit mot pour la caméra, Tamako-chan ?

« J’aime beaucoup tes lunettes. Beaucoup. »




« T’es une fille ou un garçon en fait ? »

Pour des raisons d’opposition morale à toute forme de pornographie qu’elle soit homophile pédophile zoophile nécrophile ou dendrophile, je refuse d’apporter la preuve vidéo de ce que je suis en train de vérifier dans mon caleçon. Contribuons à la conversation par un mouvement indigné de caméra.
Evidemment que je suis un mâle, qui pourrait en douter. D’ailleurs, une analyse poussée de mes caractéristiques physiques notamment au niveau du visage ne laissent aucun doute sur ce point, mis à part à certains organismes primitifs ou presque entièrement dépourvus de globes oculaires fonctionnels.

« Mais on peut pas vérifier avec tes lunettes, on voit rien… attends bouge pas une minute… ! »

Ah la fourbe. Arrière, fétichiste des cristallins, envoyée de la fin du monde, ne touche pas à ces lunettes ou tu le regretteras !



07/03/2026 ▬ Putsch goodnight

I can't wait ki no nai furi ? Jirettakute - shinshi kidori wa mou genkai - Tell you what sono kago kara dashiteyaru - akai doresu de matteroyo

« - Bah, il est où Maxence ?
- Là-bas, sur la piste. Non, plus à droite… là, tu vois ?
- Me dis pas qu’il danse ? Il fout quoi ?
- Je crois qu’il discute de déontologie magnétique avec la petite brune à côté… enfin c’est ce qu’il avait l’air de dire.
- Nan, il parlait de déontologie entomologique cartésienne.
- Je t’ai sonnée, toi ?
- Rhaaan, on me demandera plus d’aller lui chercher à boire. Et Hiroto et Siam ?
- parti chasser x)
- Mon dieu. Chia, va sauver la vie à Hiroto.
- Je vais surtout lui casser la tête sur mon genou. »

Baby ! Be My Baby ! jiyuu ni koi wo

« - … Faudrait surtout que quelqu’un sauve Siam avant qu’une nymphomane lui tombe dessus en mode « eh salut beau roux tu fais quoi ce soir ? » non ?
- j vais aller le dire a val. enfin, si il arrive à lacher sa proie. moi c la brune que je vais sauver, si sa se trouve l va tomber raide dingue ?
- Crois-y, vieux. On est pas dans un DS tu sais. »

Baby ! Be My Baby ! katadoorija mou ikenai - Saa~ me no mae no ore dake mitero

« - … tu comprends rien Akihine. Je te dis qu’elle était sur le point d’adhérer à ma théorie ; tu as gâché la manœuvre du siècle de retournement de la croyance populaire contre elle-même.
- Tais-toi et bois, Max, ça va te faire du bien.
- Que non. Ca donnerait le mauvais exemple à Emon qui est dans un état extrêmement rare de sobriété non dépressive ; d’ailleurs l’alcool est un carcan abusif dont se servent les politiciens et les propriétaires de boîtes de nuit pour pousser des centaines de jeunes à la surconsommation et ainsi restreindre leurs capacités réflexives tout en fournissant aux hôpitaux des comas à traiter et régulant la population japonaise. La boîte de nuit est le centre des manigances gouvernementales.
- Pourquoi Siam est pas là pour le faire taire…
- Cesse ces gémissements, faible créature victime du système ! Où est le faux européen d’ailleurs ?
- En train de se faire délurer.
- Je vais partager sa souffrance. Mettez-moi le feu à ces cadeaux du diable en attendant.
- m oui c saa ~ »

Baby ! Be My Baby ! Yes, I'm Crazy ! - Crazy for you




« - Bieen, maintenant qu’il est parti, qu’est-ce qu’on va pouvoir faire de cette caméra… ? »



12/03/2026 ▬ Underline and highlight and turn off.

Avant toute chose je tiens à préciser que les dernières images enregistrées sur cette caméra l’ont été en toute illégalité et de manière absolument indépendante de ma volonté dans un moment de grande faiblesse ce qui les rend psychologiquement et virtuellement inacceptables et inexistantes aux yeux de tout membre d’un public potentiel. Je vous remercie de les effacer de votre mémoire par un processus de doublepensée décrit en détails dans l’ouvrage d’Orwell et de reprendre votre visionnage à la fin de ma phrase.

Nous voilà donc face à une scène toute aussi intéressante de ma vie, c’est-à-dire un zoom sur une tignasse rousse qui n’a pas vu un peigne depuis une semaine. A en juger par sa façon de s’étaler sur le kotatsu, cet individu n’a pas mangé depuis hier soir et a sûrement abusé de la bouteille deux jours avant ce qui nous permet assez aisément de conclure que-

« Max, éteins cette putain de caméra. »

Le plus intéressant dans tout ça est que nous nous trouvons face à un spécimen très rare dans l’espèce humaine en cela que-

« Max. S’il te plaît. »

Bieeeen puisque monsieur invoque ses droits à l’image de la manière la plus révoltante qui soit je me vois obligé de vous censurer la suite… où est ce fichu bouton déjà… ça doit être ça je crois, tiens.

« - Bieeen, et si le grand torturé daignait descendre de son pic de détresse pour éclairer le philosophe de sa lumière ? Non pas que je ne connaisse pas déjà toute l’histoire grâce à la sur-intelligence qui me caractérise comme la totalité des esprits libres de ce temps mais…
- J’ai très envie de te casser la gueule.
- Tourner tes envies de vengeances contre moi est certes une manœuvre assez courante mais comme tout le monde tu dois savoir que-
- Max. S’il te plaît.
- Aaaaah, faible créature qui ne supporte pas de voir la face du monde sans son voile. J’en déduis qu’Eriko t’as plaqué pour des raisons évidentes et répétitives et que tu es en train de disserter sur l’inutilité et la cruauté de l’humanité sans parler de sa stupidité cosmique et de son manque de sensibilité abyssale. Pour des raisons logiques je vais signaler que le Japon abrite à l’heure actuelle une population de près de 200 millions d’habitants et que compte tenu le trafic international, des millions de personnes en plus traversent ce pays, ce qui implique qu’estimer être le seul idiot à 500 km à la ronde est aussi ridicule que pessimiste. D’autant plus que d’après mes sources des scientifiques travaillent secrètement sur les relations d’attraction inter-idiots ce qui augmente encore une fois tes chances de 40% depuis la dernière fois que tu as tenté de te suicider en mangeant cette table.
- … T’es con.
- Compte tenu de ton état de maniaco-dépressif ivrogne avancé je vais ignorer cette réplique qui me paraît sortie des abysses les plus profonds de la mauvaise foi, ce qui ne sera pas bien dur étant donné que je sais parfaitement que ton cœur de tsundere fond actuellement de gratitude, mais tu n’as pas besoin de me remercier car-
- Tes branchies, débile. Tes branchies ! »

Ahblcjferffsglm chers spectateurs. Ici Max en direct de la masse grouillante japonaise.



25/03/2026 ▬ Politics burn-out.

« Tiens-toi bien Max. »

Vous connaissez déjà ma génitrice ; je vous présente son lieu de travail. Un quelconque bureau du gouvernement japonais, j’avoue ne pas m’y connaître car la politique est un sujet qui devrait être défendu et l’anarchiste anti-conformiste que je suis se dresse avec fermeté contre le système gouvernemental actuel.

« Veux-tu bien poser cette caméra ? Je me demande où tu as été élevé. »

Pas par elle est le sous-entendu, chers spectateurs, au cas où cela vous aurait échappé. L’autorité suprême maternelle est actuellement sur la pointe des pieds sur un lit de braises car elle cherche désespérément à obtenir une promotion en vendant son fils unique à son patron démoniaque pour le bien de l’humanité. Révoltant, n’est-ce pas ? Cela dit, depuis le temps qu’elle cherchait à me tirer de ma méditation contemplative pour m’envoyer effectuer des tâches basses et ingrates parmi la populace moyenne comme n’importe quel pion parfaitement conditionné de la société japonaise, laquelle est, je le rappelle, basée sur la soumission et l’obéissance aveugle à…

« Maxence Maxwell Anderson Ichinose, ça suffit ! »

Ce n’est pas sa faute cela dit si la main de fer de l’éducation l’enferme dans le carcan sociétal. Il suffit de voir sa honte lorsqu’elle dit mon nom.
Quoi que, c’est peut-être seulement de la colère. Chers spectateurs, je me sens comme la cible d’une mitraillette à la gâchette particulièrement sensible.
Voici la porte. Si je ne reviens pas chers spectateurs, je compte sur vous pour avertir le reste de l’humanité vivant un pied dans le monde virtuel : le gouvernement japonais les poursuivra pour les enfermer dans ses centres de recherche, et nul ne survivra ! Je vous mets en garde, camarades !

✗ Ton arrivée à Euphemia et ta réaction :

Allô… allô ? Je n’aurais jamais cru que cette caméra fonctionnerait dans un monde virtuel ; gloire à toi, oh technologie bénie, louons ton nom.
Ici Max en direct de mmoland, je suis en mission pour propager la sagesse pacifique de l’acceptation virtuelle dans le monde virtuel et par le monde virtuel. Au fond, qu’est-ce que la réalité ?
Je vous laisse méditer sur ces mots chers spectateurs, prenez soin de vous et à bientôt.



» Toi le geek.



NOM/PSEUDO : Sköll.
AGE : 19 ans.
JEU VIDÉO FAVORI :
FILM FAVORI :
MANGA/SÉRIE FAVORITE :
COMMENT T'AS DÉCOUVERT LE FORUM ? :
T'ES UN OUF DANS TA TÊTE ? :
MANGER OU BOIRE ? :
JE TE SAOULE AVEC MES QUESTIONS ? :
UNE DERNIÈRE ALORS, C'EST QUOI LE CODE ? :


Dernière édition par Valentine le Mar 12 Aoû - 21:46, édité 28 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


Invité




MessageSujet: Re: ❝ Valentine ▬ "Déconceptualisons le marché de la pomme de terre."   Lun 24 Fév - 20:20

Bienvenue à toi et bon courage pour ta fiche ^^
Revenir en haut Aller en bas
Nout


Dreamland

Dreamland

avatar

Messages : 313
Date d'inscription : 07/09/2013
Localisation : On peut s'arranger.

MessageSujet: Re: ❝ Valentine ▬ "Déconceptualisons le marché de la pomme de terre."   Mar 1 Avr - 22:48

Hey there sweety, welcome. ♥

_______________
A rainbow never smiles or blinks, it's just a candy-colored frown:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noire


Crimson District

Crimson District

avatar

Messages : 266
Date d'inscription : 10/08/2013

MessageSujet: Re: ❝ Valentine ▬ "Déconceptualisons le marché de la pomme de terre."   Mar 15 Juil - 7:59

Bonjour des nouvelles ici? où en est la fiche?

_______________
(❀◕◡◕)
Kuroï
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noise


Noise
Noise

avatar

Messages : 864
Date d'inscription : 18/08/2013
Localisation : Un pied dans le vide.

MessageSujet: Re: ❝ Valentine ▬ "Déconceptualisons le marché de la pomme de terre."   Mar 15 Juil - 9:29

(Elle est toujours en cours 8D je la finis en revenant de vacances)

_______________
#993333



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noire


Crimson District

Crimson District

avatar

Messages : 266
Date d'inscription : 10/08/2013

MessageSujet: Re: ❝ Valentine ▬ "Déconceptualisons le marché de la pomme de terre."   Mar 15 Juil - 11:02

je note merci ;)

_______________
(❀◕◡◕)
Kuroï
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valentine


Holy Sword

Holy Sword

avatar

Messages : 30
Date d'inscription : 23/02/2014
Localisation : En hyperespace.

MessageSujet: Re: ❝ Valentine ▬ "Déconceptualisons le marché de la pomme de terre."   Mar 12 Aoû - 19:46

Fiche complète ♪

_______________
#aa1241
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lola


Dreamland

Dreamland

avatar

Messages : 700
Date d'inscription : 13/08/2013
Localisation : Dream Land

MessageSujet: Re: ❝ Valentine ▬ "Déconceptualisons le marché de la pomme de terre."   Mar 12 Aoû - 20:25


Et bien, que dire. Tu nous auras fait attendre longtemps! L'histoire reflète bien la personnalité de Valentine et je sens qu'il ne va pas se faire que des amis, surtout parmi le gouvernement... 8D (Oui. J'imagine Valentine parler de ses fameuses théories fumiste à Apotheosis. Je suis certaine qu'il va trop kiffer.) Il parle beaucoup ton petit bonhomme et ça m'a fait rire, tu as rendu l'histoire vivante et puis on a pas souvent l'habitude de lire un reportage. (Mention spéciale à sa tante trokoul.)

Je te valide donc petit démon jaune. Va. Amuse-toi. Ps: Jules aurait bien aimé faire sa connaissance. BI

_______________
Le tarot Pokémon a été créé par Daphnia

signature&cadeau:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valentine


Holy Sword

Holy Sword

avatar

Messages : 30
Date d'inscription : 23/02/2014
Localisation : En hyperespace.

MessageSujet: Re: ❝ Valentine ▬ "Déconceptualisons le marché de la pomme de terre."   Mar 12 Aoû - 21:43

Merci ♥ Kushina te dessine un chaton sur la joue parce que t'es mignonne ~
Et Jules c'est clair que c'était son âme sœur. Ils se sont tellement loupés ;^;

_______________
#aa1241
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: ❝ Valentine ▬ "Déconceptualisons le marché de la pomme de terre."   

Revenir en haut Aller en bas
 
❝ Valentine ▬ "Déconceptualisons le marché de la pomme de terre."
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une Pomme de Terre dans vos assiètes ? [ 23/09 ]
» Je veux être une pomme *de terre * [4/4]
» @VendrediEtMoi #VendrediEtMoi #CommunityManager : Le #lombard et la #pomme de #terre
» [Pomme > Fraise] Dollies ♪ (2ème Essai) [Terminé]
» pomme grenade

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ❝ Accéder à Euphemia :: Créer votre personnage. :: Fiches validées-