AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 
 Hurt me, i love it. #Waterlily
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eva


Holy Sword

Holy Sword

avatar

Messages : 93
Date d'inscription : 04/02/2014

MessageSujet: Hurt me, i love it. #Waterlily   Sam 8 Fév - 18:13


hurt me, i love it
 Tu n'es pas là. Tu ne seras jamais là. Au même titre que je n'ai jamais été là. Pourquoi aujourd'hui était-il différent ? Pourquoi aujourd'hui étais-tu si triste ? Pourquoi aujourd'hui fallait-il qu'il te manque alors que tous les autres jours étaient les mêmes, sans lui ou avec lui ? Tu avais besoin de te sentir complète, de te sentir mieux, de te sentir spéciale. Sauf qu'aujourd'hui tu ne pourrais pas. Aujourd'hui tu es perdue. Aujourd'hui tu n'es personne. A force de savoir que finalement tu ne deviendras jamais quelqu'un de spécial, tu as fini par t'y habituer, pas vrai ? Tu aimerais bien te convaincre que ce n'est pas douloureux mais tu n'y peux rien. Tu as mal. Tu as mal de ce manque en toi. Tu as mal de n'être qu'une misérable chanceuse. Tu as mal d'être tout ce qu'on ne veut pas être.

Tu n'es pas allée au quartier général, aujourd'hui. Tu as complètement oublié, perdue dans tes songes. Sûrement cela aurait été préférable d'y aller, pas vrai ? Sans doute grâce à ça tu n'aurais pas eu cette douleur à la poitrine. Pourtant tu étais dehors, peu chaudement habillée, grelottant, marchant vers où tes pieds te guideront. Tu ne savais pas ce qui t'attendait à la fin du chemin mais tu avais confiance ou au moins tu n'en avais pas grand chose à faire de où tu atterrirais. Sûrement la raison pour laquelle tu t'es retrouvée perdue au milieu des fougères, sans transition.

Jamais tu n'étais venue ici et tu n'as même pas compris comment tu avais réussi à ne pas te rendre compte être entrée dans ce casse-têtes. Mais tu étais là, perdue et présente malgré tout. Tu regardais à droite, à gauche, sans vraiment savoir où aller. Sans vraiment savoir où tes pieds te dirigeraient. Peut-être que finalement, tu devais rester là, pas vrai ? Après tout, c'est ce que tu vaux, d'être perdue, non ? Misérable immortelle que tu es, tu ne mérites pas mieux que de te perdre à tout jamais au milieu de ces chemins de haies.

Tu n'en étais pas vraiment convaincue. Tu voulais sortir, tu voulais partir. Mais c'est toi qui a choisit de venir ici.. En plus de ça il faisait sombre et tu avais peur. Tu avais terriblement peur de ce bruit de pas qui se rapprochait.  

« Qui est là ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


Invité




MessageSujet: Re: Hurt me, i love it. #Waterlily   Dim 9 Fév - 1:23



Pourquoi tu étais venu sur cette île qui puait la confiserie et la folie. Tu étais un homme avec la tête saine, du moins, tu le pensais fortement. Le simple fait de regarder les lieux te donnait le tournis. Tu avais la forte envie de tuer des gens, non, personne ne t'avait chercher ici, heureusement, mais tout le monde semblait si.... Étrange. C'en était terriblement inquiétant et très  excitant en fait. C'était probablement la raison qui t'eut fait venir ici, dans ce trou perdu qu'est cette grande île de Dreamland. Tu n'aimais pas l'endroit, ça, personne ne pouvait dire le contraire puisque ça ne paraissait qu'à ta mine colérique, mais, car il y avait toujours un petit ''mais'', c'était pour le moins, très divertissant.  

Bref, pour la première fois depuis que tu es arrivé dans ce jeu, tu t'acheta des bonbons. Ce n'était pas pour les manger, mais c'était plutôt comme... Comment dire ça sans choqué.... Comme pour prévenir une futur attaque de lions affamés, mais avec des gens. Tu prenais des précautions car cet endroit était tout sauf un joli endroit où bien vivre. Tu regardas les bonbons, et étrangement, ça te donne l'immense envie de fumer. Alors tu fis ce geste terriblement simple de prendre une cigarette et de te l'allumer. Ce petit geste te faisait tant de bien.

Tu marchais sans vraiment avoir un endroit où aller. Tu visitais comme un touriste qui part en expédition dans un autre pays. Tu es un peu énervé, mais ça va bien aller. Tu ne vas pas.... Te.... perdre. Tu t'arrêtes. Ah! Merde, tu es où en ce moment? Il y a des truc pas normal, genre des plante que tu n'as jamais vu. Ça ressemble à un Labyrinthe..... Comment as-tu pu entrer dans un labyrinthe sans t'en rendre compte espèce d'imbécile fini!? Désespéré de ton idiotie et du faite qu'il ne te reste qu'une clope, tu tenta de retourner sur tes pas, mais le fait est que tu t'engouffrais d'autant plus.

Tu marchais, encore, encore puis tu vis une tête blond. Il y avait quelqu'un? Il valait mieux être gentil, tu ne savais pas sur quelle genre de personne tu pouvais tomber. Peut-être savait-il le chemin du retour. Ce spécimen semblait être une femme. Tu t'approchais tranquillement de cette fille et soudain celle-ci t’interpella, te demandant qui tu étais. Elle ne se retourna pas, alors tu décidas de t'approcher assez près pour lui souffler à l'oreille pour la taquiner.

- T'es perdue jeune fille?  

Ouais, tu allais en rajouter comme : « Si tu veux, je peux te montrer le chemin.», mais tu ne savais pas si cette personne allait être assez idiote pour te croire. Alors tu préféras te taire. Tu fouilla dans la manche de ton kimono et sorti un bonbon que tu avais acheter tout à l'heure. Okay, tu ne sais pas comment sympathisé, mais ça ne peut pas nuire, outre si cette personne à de bon goût comme toi et déteste donc ces trucs immondes qui ont le nom de sucrerie. Tu lui tendis gentiment avec un léger sourire.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Eva


Holy Sword

Holy Sword

avatar

Messages : 93
Date d'inscription : 04/02/2014

MessageSujet: Re: Hurt me, i love it. #Waterlily   Dim 9 Fév - 1:47


hurt me, i love it
Alerte au pervers, Alerte au pervers ! Aucun être normal ne t'appellerait jeune fille et toi, pauvre inconsciente, t'en avais rien à battre. Parce que toi, tu étais là pour une raison et cette raison c'était de te perdre. Alors te perdre avec un conard ou te perdre seule, c'était le dernier de tes problèmes. Car tu n'avais plus de problèmes. Tu allais dans leur sens, ils ne devenaient plus des problèmes mais ta réalité. Ils étaient devenu tout ce à quoi tu pouvais t'identifier.

Tes pas t'avaient guidée jusqu'ici pour le rencontrer ou pour le fuir ? Tu n'en avais strictement rien à faire. Parce que pour une fois, tu n'avais pas l'intention de renier que tu allais mal. Tu n'avais pas l'intention de te battre contre. C'était mal. Car à cause de ça, tu étais en train de tomber tout droit vers ta propre perte. La perte de cette personne qui compte pour toi et la perte de ta propre personne. Parce que pauvre égoïste que tu fais, tu n'en as que faire de sortir de ce jeu. Tu veux juste qu'on te foute la paix, pour une fois dans ton extra-vie.

« Je ne sais pas pourquoi je me retrouve là. Alors oui, on peut dire que je suis perdue. »


Tu penchas la tête. Ce type tu ne le connaissais pas, il ne te connaissait pas non plus. Et il était si proche de toi, en un seul instant, il était venu jusque derrière pour te chuchoter ces paroles comme dans les films. Quelle ironie, toi qui aimait bien t'imaginer des scénarios, te voilà comblée. Pourtant tu n'étais pas satisfaite. Tu n'étais jamais satisfaite. Ce n'était pas assez dramatique à ton goût. Il était juste venu te chuchoter des conneries, après tout. Quoi d'important ? Alors tu te retournas, le regardas dans les yeux, sans vraiment te soucier de ce qui pouvait t'arriver.

« Suis-je sensée croire à une coïncidence que vous arriviez au même endroit que moi de ce labyrinthe, au même moment, en pleine nuit lorsque joueurs sont sensés se reposer ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


Invité




MessageSujet: Re: Hurt me, i love it. #Waterlily   Dim 9 Fév - 5:55



« Je ne sais pas pourquoi je me retrouve là. Alors oui, on peut dire que je suis perdue. »

Cette salle garce était elle aussi perdue et il ne te restait qu'une saloperie de cigarette. Tu t'assied à côté de cette petite qui semblait tout de même âgé, peut-être avait-elle le même âge que toi. Cette blondinette ne semblait pas dans un bon moment et l'expression qu'elle te montrait, à toi, passant qui n'avait rien d'autre à foutre qu'à la regarder, ce qui était terriblement troublant si on ne te connaissait pas, comme la planète entière puisque personne ne te connaît vraiment, même pas ton père. En fait, ton père était un vrai bon salopard et tu n'avais rien à lui causer puisque tu le détestais, mais c'était tout de même la personne qui te connaissait le mieux et celui-ci ne te savait pas grand chose à ton sujet.

Bref, la dépression t'emporta. Tu savais que tu n'aurais pas dû jeter ton mégot de tout à l'heure, mais il était trop tard maintenant. Tu allais non pas crever de soif ou de faim, mais de manque de nicotine dans ton corps. Cesse de te lamenter! Tu as un joli spécimen à étudier, droit devant toi ou plutôt à côté. Elle semblait marrant et tu souriait mesquinement en réfléchissant à comment faire pour pourrir la vie de cette jeune fille. Peut-être que faire cela serait un peu trop, mais tout dépend de comment elle agit car si elle est amusante au départ, elle pourrait bien t'empêcher à cette putain de cigarette un moment. En parlant de ce tabac, tu jouais avec dans une de tes manches et tu savais que tu ne pourrais pas te sauver de celle-ci bien longtemps avant de l'allumer. Tu étais beaucoup trop dépendant pour ça. Tu pourrais tuer, ouais, ça ne te dérangerait pas de tabasser quelqu'un à mort pour de la nicotine. Puis, cette femme pris la parole.

« Suis-je sensée croire à une coïncidence que vous arriviez au même endroit que moi de ce labyrinthe, au même moment, en pleine nuit lorsque joueurs sont sensés se reposer ? »

Alors elle te croyait comme un agresseur ou un espion? Elle était complètement folle cette fille, mais elle était tout de même amusante. Malheureusement, la colère pris le dessus et c'est plutôt l'irritation qui est sorti de ta bouche pour répliquer. Non, tu n'es vraiment pas un bon joueur que il s'agit de manque de cette drogue dans ton corps et du fait que tu t'es perdu comme un putain de débutant. Si cela continuait tu allais vraiment faire un meurtre.

- Okay, écoute moi sale naine. Si j'suis là, c'est simplement pour m'enlever de mon putain de quotidien. J'me fou pas mal que tu sois là ou pas. Je me suis perdu et quand je l'ai réalisé, bah tu étais tout simplement là, comme une idiote carrément dans les nuages en train de réfléchir à je ne sais quoi et je m'en fou. J'veux juste une clope. En fais j'en veux plus qu'une. Alors à moins que tu ais une cigarette sur toi, ou que tu sache le chemin du retour, je me fou de toi.

Non, tu n'avais pas duuuuu tout péter un câble. Tu n'avais dit que ce que tu pensais..... Et si..... Elle était comme ces horribles dames qui parlent sans arrêt quand elles viennent te voir, toi, le coiffeur qui ne sait que faire d'elle, qui se fiche éperdument de ce qu'elles vivent et veut seulement gagner ta vie un minimum honnêtement. Tu le savais bien que vendre de la drogue t'amasserait beaucoup d'argent virtuel, mais le fait de l'avoir déjà expérimenté dans la vrai vie te fait refuser de te soumettre à ce genre de truc. Tu prends ta cigarette, ta dernière, oh le petit n'est pas résistant, et tu l'allumes avec un petit bruit presque d'extase. Ce petit bout de nicotine te fait le plus grand bien et te ramène les idées en place. Tu as sûrement été légèrement trop dur avec cette fille. Bon, il était hors de question que tu t'excuse car ce verbe ne faisait aucunement parti de ton langage depuis que tu as quitté le collège, mais tu pouvais redevenir gentil.

- C'quoi ton nom? T'en qu'à être pris ici. Moi c'est Waterlily.
Revenir en haut Aller en bas
Eva


Holy Sword

Holy Sword

avatar

Messages : 93
Date d'inscription : 04/02/2014

MessageSujet: Re: Hurt me, i love it. #Waterlily   Dim 9 Fév - 16:04


hurt me, i love it
 Oups, tu l'avais irrité. A sa réaction tu te brusquas, haussant légèrement les épaules, surprise par tant d'agressivité. Malheureusement pour lui et sans doute également pour toi, tu n'avais pas de clopes sur toi et sûrement n'en aurais-tu jamais. Tu n'y avais jamais goûté et tu n'avais pas envie d'essayer. Toi tu te demandais surtout comment on pouvait rester accro à la nicotine dans un jeu vidéo. Décidément, tu ne lui apporterais aucun autre intérêt que son plaisir à te voir souffrir.. Toi, naïve enfant que tu faisais, tu pensais pouvoir tuer son temps, lui rendre au moins ce service. Parce que bêtement, tu culpabilisais de ne pas avoir de clopes. Il lui en restait une, visiblement. Et quel ne fut pas ton soulagement lorsque rapidement tu remarquas qu'il s'était adouci.

« Eva. »


Tu le fixas fumer, te posant mille et une questions dans ta tête. Euphemia n'avait décidément pas fini de t'impressionner. Tu te demandais même où était l'intérêt de jouer à un jeu vidéo si c'était pour se retrouver dans la vie réelle. Tu n'allais pas te plaindre. Après tout, sans ça, tu ne serais pas là. Puis n'oublions pas qu'avant ça, il y avait les Sims qui étaient sans doute encore plus inutiles et peu distrayants.

« Tu aurais pu choisir de ne plus être accro à la clope en entrant dans le jeu, non ? »


Tu étais curieuse et souvent, la curiosité était un vilain défaut.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


Invité




MessageSujet: Re: Hurt me, i love it. #Waterlily   Dim 9 Fév - 18:07


Eva. Une petite fille de la vingtaine, peut-être moins. Eva était un joli nom, mais tu ne l'aimais pas car elle n'avait pas les réponse à tes question cette petite blondinette. Tu l'aurait traiter d'idiote, la vérité sur comment tu la considérais, mais il y avait quelque chose dans ses yeux de.... Mystérieux et étrangement divertissant. Tu la regardais songeur, ça pourrait même lui faire peur ce regard puisque tu la fixais sans relâche. Cette petite a ouvert sa bouche, ce qui eut réellement pour but de t'énerver. Tu n'aimais pas les curieuses, si ce serait un mec, fort, qui t'aurait posé cette question, tu l'aurais buté sans hésitation, mais ce n'était qu'un vulgaire fille probablement sans défense. Tu ne pouvais te résigner à la frapper, mais tu allais l'humilier, oui, ça c'était certain. Pour ce faire, il te fallait son point faible, il te fallait découvrir cette lueur de tristesse et appuyer dessus moralement. Tu souris à la penser de la voir pleurer.

Sérieusement, pour qui elle se prenait? Tu ne lâcherais pas ta clope pour rien au monde, c'était ce que tu avais de plus cher en ce monde. C'était ton tendre ami, la chose qui te comprenait depuis le lycée. Tu aimais cette sensation, qu'elle soit réelle et virtuelle. De plus, c'était ta conscience qui faisait que tu ne pouvais te débarrasser de cette addiction même dans un jeu. C'était cette conscience qui était dans ce jeu, alors laisser tomber ce que tu avais de précieux était comme mourir en quelque sorte. Cette fille ne comprendrait jamais ce que c'est. Elle semble sympathique et ça te donne la furieuse envie de la détruire, mais la patience est une vertus. Tu laissas tomber ses propos beaucoup trop curieux et remplaça ceci par un sourire, louche. Tu paraissais trop louche, alors tu laissas aussi tomber cette tentative sympathique pour lui poser une question.

- Toi, ça va pas non? T'as l'air carrément dépressive.

Sec. Brutal. Direct. Ça c'était toi. Tu laissais la fumer te quitter dans un amas de co2, enfin, de ce qui y ressemblait.
Revenir en haut Aller en bas
Eva


Holy Sword

Holy Sword

avatar

Messages : 93
Date d'inscription : 04/02/2014

MessageSujet: Re: Hurt me, i love it. #Waterlily   Mer 26 Fév - 20:43


hurt me, i love it
 Dépressive ? Non. Tu n'allais pas bien mais ce n'était pas récurrent. Solitaire qui ne voulait pas l'être, c'était plus exact. Doucement tu penches la tête et le questionne du regard. Pourquoi était-il comme ça ? Les gens avaient-ils vraiment plaisir à être méchants ? La violence gratuite, autant verbale que physique, tu ne le comprenais pas. Ça ne t'amusait pas de voir les gens aller mal, toi. Les raisons qui poussaient un mal intentionné à faire du mal à un innocent t'étaient floues voire carrément inconnues. Parfois tu te demandais si c'était toi qui était bizarre ou si c'était eux.

« Dépressive n'est pas le mot. C'est juste un jour un peu plus difficile qu'un autre. »


Tes yeux regardent alors le ciel. Pourquoi fallait-il que tu sois coincée avec le seul type qui peut ne pas avoir sa dose de nicotine en plein milieu d'un labyrinthe ? Tu en avais assez. Assez d'être toujours plongée dans ce genre de situations sans même le désirer. D'avoir un instinct suicidaire alors que ton seul but était de survivre. Tu en avais assez que ton destin décidait pour toi que tu devais toujours te retrouver dans ce genre de problèmes.

« Et puis entre nous deux, tu es celui qui va le moins bien. »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: Hurt me, i love it. #Waterlily   

Revenir en haut Aller en bas
 
Hurt me, i love it. #Waterlily
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» kari ; i love you too new york city.
» Love pub souhaite se lier a Zone Pub [accepté]
» Tainted love.
» MADEMOISELLE ADAMS ◮ Yeah, Yeah ! This Is Love. (a)
» All you need is love

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ❝ Dream Land :: Le Labyrinthe-