AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 
 #Pryce.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité


Invité




MessageSujet: #Pryce.   Mer 5 Fév - 20:46


❝Pryce


✗ Comment tu t’appelais ?
Un groupe de lettres, formant son identité dont il n’est même pas certain qu’elle soit réelle. Robin Sykes. C’est ainsi qu’on le nommait. Rob’, pour ceux qui le côtoient fréquemment. Mais Robin n’aimait pas ce nom, ce prénom, ni même ce surnom. Robin n’aimait pas, logiquement.

✗ Tu as choisi quel pseudo ?
Une chose que Robin aime. Une chose qui semble le caractériser. Rob, il l’aime. Il s’y retrouve dedans. Robin n’a pas eu à hésiter, puisque pour Rob, c’est décidé d’avance. Maintenant, Robin ne sera plus que Pryce.

✗ Tu as quel âge en fait ?
Il ne le sait pas vraiment, Robin. Mais à chaque fois qu’il pouvait le demander, Robin le faisait. Et comme toujours, ces vieilles dames que Rob’ injuriait de vieilles pies lui répondaient toutes la même chose. Robin les a écouté, il n’a eu qu’elles comme information. Rob, il a 24 ans.

✗ Tu viens d'où ?
Robin, il ne sait pas d’où il vient. Non, Robin n’en sait rien. Il sait simplement qu’il a vécu en Angleterre, dans une petite bourgade un peu plus au nord de Londres. Oui, c’est le seul endroit dont se souvient Robin.

✗ Tu veux aller sur quelle île ?
Hope Corporation.. Robin aime bien cette île de clarté obscure comme il aime la nommer dans son esprit. Le choix de Rob’ était même prédéfinit. Il sait déjà où est-ce qu’il veut aller.

✗ Tu fais quoi dans la vie ?
Robin, il n’a pas voulu d’un métier trop compliqué. Rob’ n’est pas prise-de-tête, loin de là. Alors Robin travaille simplement dans un magasin de réparation d’équipement hight-tech. Ça lui passe le temps, à Rob. Il semble accélérer.

✗ T'es un super-héros ?
Corps indolore. Lorsqu’on lui à demander, Robin n’as pas eu à hésiter. Rob’ n’a pas envie de changer ce qu’il est au fond de lui. Il ne veut rien ressentir. Pas de bien, Robin. Pas de mal non plus. Si on pique, coupe, griffe, embrasse ou caresse Rob’, il ne le sens pas. Pour Sykes, ce ne sont que des messages nerveux envoyer au cerveau. Alors Robin ne trouve pas ça utile. Il ne trouve pas ça intéressant.


» Mémorisation Physique.



✗ La couleur de tes yeux de biche ?
Les yeux de Pryce ont une couleur étrange. Très étrange. Quand Pryce’ se regarde dans un miroir, ses iris peuvent être verte. Ou bien Pryce peut les voir virant doucement vers le jaune. Un jeu de lumière, une pigmentation étrange. Pryce n’en sait rien. Ca a toujours été comme ça, finalement.

✗ Et celle de tes cheveux au vent ?
Au naturel. Pryce a une courte chevelure blonde qu’il ne pense même pas à changer de couleur. A quoi bon ? Ca n’intéresse pas Pryce de toute manière.

✗ Tu sens la rose ou tu pues le yack ?
Pryce ne se parfume pas du tout. La seule odeur notable sur Pryce est celle de la vanille de son gel douche qui s’empreint sur la peau et les hauts de Pryce.

✗ Taille & Poids ?
Pryce est certainement considéré comme quelqu’un de grand. La dernière fois que Pry’ a dût aller voir le médecin, ce dernier lui a annoncé un nombre précis. 1.875. Mais Pryce aime bien sa taille, elle peut toujours lui être utile. Le médecin lui a aussi donné son poids. Si Pryce se souvient bien, 71kgs est le poids exacte du blond.

✗ Signe distinctif ?
Pryce, il a eu une période étrange. Pryce a passé l’adolescence à faire des allers-retours chez le perceur. Pryce, il est donc percé, troué de partout. Des piercings, tellement qu’il a arrêté de les compter lorsqu’il a oublié leur nombre exacte.


» Analyse cérébrale.



✗ On n'est pas parfait hein ?
Violent. Pryce est ce genre de personne qui devient violente pour pas grand-chose. Pryce est comme ça. Fait lui une remarque qui ne plait au blond, et attends toi à te prendre une droite assez rapidement. Mais Pryce connait aussi la violence verbale. Pryce sait aussi que les mots peuvent parfois être plus blessant que des coups.

Vulgaire. Pryce a pris les mauvaises habitudes de l’adolescence. Pryce, il est incapable, Pryce il balance des mots vulgaire et mauvais à entendre à tout bout de champs. Si Pryce ouvre la bouche, Pryce prend la parole, il y a forcément une vulgarité qui va se faire entendre. Ne te trompe pas. Pryce n’est pas le genre racaille. Pryce, il pense simplement que « Putain » est un mot de liaison. Pryce, il a le vocabulaire vulgaire d’un adolescent qui arrive à l’âge adulte.

Froid. Tu le vois violent, vulgaire, et même froid. Pryce, il est de ceux qui ne s’ouvrent pas. Pryce, il n’aime pas s’ouvrir, que les autres sachent. Pryce il est de ce genre froid et plutôt solitaire. Tu vas forcément devoir creuser pour arriver à connaitre Pryce, fatalement.

Négligent. Ne jamais confier quelque chose de peu d’importance. Pryce, il va le mettre dans un coin de son esprit qu’il nomme en riant « Les oubliettes ». Les petits détails n’intéressent pas Pryce. Les petits détails ennuient Pryce.

✗ Mais on gère la fougère ?
Indépendant. Pryce n’a besoin de de toi. Pry' ne dépend pas de quelqu’un. Pryce, il se débrouille toujours pour arriver à ses fins, seul. Peut-être une chose dont il est dépendant, mais Pryce, lui, ne le voit pas de cette manière.

Optimiste. Le blond à beau tout voir d’une manière assez sombre, Pryce pense toujours que, quoi qu’il se passe, ça aurait toujours pu être pire. Pryce essaye toujours de voir le mieux de la situation, même si parfois son côté violent montre le contraire.

Confiant. S’il y a bien une chose dont il est certain, c’est de ce qu’il est. Pryce, il se connait, il a confiance en lui-même, et en ses capacités. Confiant suit aussi son côté optimiste. Il pense toujours que tout peut s’arranger avec le temps, qu’il y a toujours une solution.

Spontané. Pryce, c’est souvent le corps qui agit avant que la raison ne se mette en marche. Une parole qui va plus rapidement que la pensée, un geste qui arrive sans prévenir. Pryce, il est comme ça, il faut s’y habituer.

✗ Tu préfères les garçons, les filles, les deux, les chatons ?
A dire vrai, Pryce n’a jamais connu que des filles. Mais il le sait, connaitre un garçon ne déplairait pas à Pryce. Les chatons, Pryce ne les aime pas. Il les trouvent vicieux, et hypocrites. Des chats quoi.

✗ Moi j'ai un rêveuuuh ?
Pryce n’a pas vraiment de rêve. Pryce, il veut seulement vivre sa vie à fond, sans avoir de regrets.

✗ T'as peur de quelque chose ?
Pryce, il a peur de se retrouver seul. Le blond aime parfois avoir quelques moments de solitude. Mais être totalement seul, Pryce ne peut pas le concevoir.

✗ Quels sont tes goûts ?
Pryce n’est pas tellement difficile. Il aime beaucoup découvrir. Disons que Pryce, il n’aime pas le rose, et les épinards. Mais qui aime ce genre de chose ?

✗ Signe distinctif ?
Pryce, il fait un peu peur au premier abord. Mais Pryce n’est pas méchant, ni dérangé. Pryce, il est comme tout le monde, avec ses hauts et ses bas. Pryce, il est humain, voilà tout.


» Chargement du jeu.



✗ On a tous un passé :
Pryce ne comprend pas ce qu’il se passe. Du haut de ses quatre ans, Pryce a peur de ces dames toutes habillées de robes bleues, avec ce sourire étiré sur leurs lèvres. Le petit blond adresse un regard inquiet à sa mère qui parle inlassablement à cette dame d’un certain âge. Il remarque finalement les valises dans un coin de la pièce. Oh, Pryce. Une larme commence à couler doucement sur sa joue. Pryce, il sent que la situation lui échappe. Il est jeune, insouciant. Mais Pryce sait. Il sait que quelque chose d’important est en train de se passer. Il attrape le tissu de la jupe de sa mère. Pryce, il se raccroche à ce qu’il peut. Mais il se fige. Ce regard, il ne l’avait jamais vu. Pryce le sens froid, sa mère semble devenir un véritable glaçon. Sa génitrice finit par tourner les talons, laissant le petit garçon avec ses dames en robe bleue. Pryce est triste. Pryce est perdu. Il sait que c’est la dernière fois. Pryce sait qu’il ne reverra jamais sa mère, cette figure si rassurante dans son petit monde.

Pryce sourit. Pryce rit. Pryce est bien. Il a maintenant 12 ans, et tout se passe plutôt bien à l’orphelinat. L’entrée dans ce qui équivaut au collège est bien vécue pour le blond. Pryce reste tout de même avec ses amis de l’orphelinat, restant plutôt inaccessible pour les autres. Pryce, il arrive bientôt dans l’adolescence, et les bêtises stupides de son âge commencent à traverser son esprit. Et rapidement, Pryce devient turbulent en cours, en ayant pourtant toujours un bon niveau dans à peu près toutes les matières. Pryce, il devient con, parce que Pryce entre dans l’âge con.

Pryce sent la douleur se propager dans son poing. Pryce, il rage, il hurle, il insulte. Parce que Pryce ne veut pas quitter ses amis qu’il considère comme sa famille pour une maison et des inconnus qui se proclament maintenant ses parents. Et pour cause. Pryce a mal. Psychologiquement comme physiquement. Pryce prend l’habitude de la ceinture qui claque. De l’obscurité de la chambre démunie d’ampoule. Pryce trouve la douleur plus supportable à chaque jour qui passe. Pryce se dit qu’il vaut mieux que ce soit lui, plutôt que l’un de ses amis. Mais Pryce finit par arriver à bout. Le blond est à sa limite. La situation devient inversée. Pryce est debout, les mains en sang. Celui qui se dit être son père est par terre, apeuré. Pryce ne réfléchit pas, il fourre ses affaires dans un sac, et claque la porte de la maison qui n’a jamais été un « chez lui ».

Planant. Pryce se situe à huit mille par rapport à la terre ferme. Il savoure les derniers instants, allongé sur son matelas dans la tente orange. Pryce lâche un soupir, écoutant les autres festivaliers, bruyants. Pryce trouve des couleurs aux sons. Et chaque son à une couleur. Pryce est bien, totalement perdu dans ses trips étranges. Le festival était bon, même si Pryce a lâché sa copine de l’époque comme une vieille chaussette perdue sous le lit. Pryce sourit lorsqu’il sent son téléphone vibrer dans sa poche. Pryce ne réfléchit pas avant de répondre positivement au sms. Ca l’amuse seulement. Oui, Pryce, il s’amuse.

✗ Ton arrivée à Euphemia et ta réaction :
Pryce n’a jamais pensé une seule fois que c’était possible. Le blond c’est retrouvé là, un peu comme un con, totalement stone, sur cette île étrange du nom de « la mairie ». Pryce choisit tout un peu à l’arrache, comme si c’était déjà définit dans son esprit. Pryce, il le vit très bien. Il a enfin quitté cette vie qu’il trouve injuste. Pryce, il pense sincèrement que ce monde-là l’accueillera certainement mieux que celui de la réalité. Pryce, il décide de ne pas changer. Parce que Pryce est de ce genre à croquer la vie à pleine dent, même si cette dernière est maintenant virtuelle. La virtualité, c’est maintenant la vie de Pryce. Et Pryce, il aime ça.


» Toi le geek.



NOM/PSEUDO : Obi-Wan Kenobi.
AGE : Inconnu.
JEU VIDÉO FAVORI : DMMd, tu ne le vois pas ?
FILM FAVORI : Poney.
MANGA/SÉRIE FAVORITE : Au moins tout ça.
COMMENT T'AS DÉCOUVERT LE FORUM ? : Réponse D.
T'ES UN OUF DANS TA TÊTE ? : 42 !
MANGER OU BOIRE ? : Un canard.
JE TE SAOULE AVEC MES QUESTIONS ? : Joker.
UNE DERNIÈRE ALORS, C'EST QUOI LE CODE ? :
Revenir en haut Aller en bas
Umbra


Admin flemmarde

Admin flemmarde

avatar

Messages : 206
Date d'inscription : 24/06/2013

MessageSujet: Re: #Pryce.   Mer 5 Fév - 21:21


WELCOME

Ta fiche me plait beaucoup, et ton perso aussi. Un mec qui ressent rien physiquement, t'sais ça peut être chiant pour une fille genre mdr /die/

Bref. Pour moi c'est parfait. Je te valide avec plaisir donc ♥

Tu peux donc faire une fiche de lien et t'amuser parmi nous ! *^*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
#Pryce.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: HRP ; :: Les archives :: Fiches des anciens membres-