AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 
 Quête de Noise : La maison de Mamie Chaudron [Solo - Facile]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
The Stalker


Le maire
Le maire

avatar

Messages : 62
Date d'inscription : 05/09/2013

MessageSujet: Quête de Noise : La maison de Mamie Chaudron [Solo - Facile]   Lun 3 Fév - 22:37






Une énorme maison en sucrerie fait l'objet d'étranges rumeurs. Plusieurs habitants ont décidé de déposer une requête commune pour que quelqu'un aille explorer cette bâtisse caramélisée mystérieuse. Surtout qu'il y aurait un trésor caché.

• Il y a 3 niveaux dans cette maison : Le rez de chaussée, le premier étage et le deuxième étage. Le coffre serait dissimulé quelque part au niveau du deuxième étage.

• Les escaliers sont cachés. Et les niveaux piégés. Il y a 5 pièces par niveaux. A, B, C, D et E. Les escaliers se trouvent dans l'une d'elle. Si vous la trouvez du premier coup tant mieux, sinon, préparez vous au pire.

• Vous arrivez au rez de chaussée. Plusieurs bouches sont dessinées sur les murs. Quelques meubles en pâtisseries décorent l'immense pièce.

Le Stalker t'informe: Nous interviendrons dans ta quête pour te guider, et te donner de nouvelles informations. A chaque intervention de notre part, tu devras choisir une pièce à explorer. Tu as le droit à ton pet et à ton arme. Bonne chance à toi !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noise


Noise
Noise

avatar

Messages : 864
Date d'inscription : 18/08/2013
Localisation : Un pied dans le vide.

MessageSujet: Re: Quête de Noise : La maison de Mamie Chaudron [Solo - Facile]   Mar 4 Fév - 23:17


Où est donc ma Cunégonde ?
Solo.

    La porte se referma avec un bruit mou de guimauve compressée. Noise se retourna brièvement, mais n'en fut pas aussi surpris qu'on aurait pu le croire – étant donné que ladite porte était... effectivement en guimauve. De la bonne grosse élastane violette. Le jeune homme avait eu l'impression de manoeuvrer un pouf obèse et farineux qu'on aurait roué de coups au préalable.
    L'air empestait le sucre à en foudroyer sur place un diabétique. Heureusement qu'il ne l'était pas, tiens. Diabétique.
    Le cambrioleur grimaça et enfonça les mains dans ses poches d'un geste qui hésitait franchement entre le léger amusement et la nervosité compacte. La colle sphérique de sa sucette goyave-kiwi claqua contre ses dents tandis qu'il la faisait rouler dans sa bouche d'un mouvement de mâchoire habitué. Etre diabétique aurait eu l'inconvénient de le rendre dépressif, mais aussi l'avantage de le faire fuir cet endroit comme la peste. Pour le coup, il se demandait presque quelle option aurait été la moins préjudiciable pour sa santé. Parce que, malade ou pas, il doutait de pouvoir supporter cette odeur et l'omniprésence de sucre glace très longtemps sans tourner de l'oeil.
    Cela dit il y avait un ou deux trucs qui, intrinsèquement, lui permettraient sans aucun doute de survivre à l'épreuve – à savoir en premie lieu, l'appât du gain. Parce que non, Noise n'était pas là pour faire sa balade rituelle matinale. Ou même pour donner un coup de main aux pauvres gentils villageois de Candy Land. Pour formuler l'idée en termes simples, il était là parce que quelqu'un lui avait dit que dans le coin, il y avait un coffre. Un gros coffre. Et que les coffres ça contient toujours des chose qui valent le coup d'être volées, en particulier dans les mmo. Quoique voler ne soit pas le terme le plus adapté à la situation présente : il n'était à personne après tout, ce machin, non ?
    Frétillant, Noise remua sa chupa chups allègrement tout en occultant délibérément l'idée que la bâtisse bizarre qui avait atterri en plein milieu de DL puisse appartenir à une entité plus ou moins bien intentionnée à l'égard des innocents joueurs qui viendraient s'égarer dans son repaire.
    Après tout c'était une maison en bonbons, nan ? Il y en avait partout, sur cette île.
    C'était peut-être ce conditionnement de pensée typiquement étranger qui menait le Corpien à se jeter joyeusement dans la guimauve quand les indigènes de Dream Land se tenaient prudemment à l'écart de la grosse bâtisse. Il fallait bien un sacrifice ou deux de temps en temps.
    Mais évidemment, tout cela, le jeune homme l'ignorait et s'en serait d'ailleurs royalement fichu parce que coffre égal fric et que tout le reste n'est que détails. Ça lui arrivait de négliger les truc ouvertement louches, aussi.

      « Booooon let's go. »

    Au sommet de sa capuche blanche, Chili agita ses élytres avec enthousiasme. Noise l'avait emporté avec lui sans se faire de grandes illusions sur sa capacité à le défendre en cas de problème. De toute façon il n'était pas là pour ça, mais pour jouer les éclaireurs ; s'il avait voulu un pet capable de bouffer du mob, il aurait demandé un t-rex. En tout cas, le papillon avait l'air plutôt content d'être là.
    En même temps avec tout le sucre autour d'eux, il aurait tout aussi bien pu perdre complètement la boule ; et Noise était satisfait que ça ne soit pas encore le cas. Il risquait quand même d'en avoir besoin.
    Le jeune homme s'avança d'un pas guilleret dans le hall, s'attardant à peine sur le mobilier - à croquer, vraiment - pour plutôt se concentrer sur la porte la plus proche vers laquelle il se dirigea... s'autorisant tout de même un revirement de dernière minute pour arracher la boule du bâton de sa sucette et jeter ce dernier dans l'une des bouches qui ornait le mur. Parce que c'était bizarre, assez moche et que ça lui rappelait une poubelle dans un parc d'attraction obscur dans lequel il allait quand il était gamin. Sérieusement, quel individu pouvait être assez glauque pour s'amuser à coller de grosses lèvres sur les murs.

_______________
#993333



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Stalker


Le maire
Le maire

avatar

Messages : 62
Date d'inscription : 05/09/2013

MessageSujet: Re: Quête de Noise : La maison de Mamie Chaudron [Solo - Facile]   Mer 5 Fév - 9:34




• Bonsoir petit padawan! Quelle pièce souhaite tu explorer en premier ? Il y a 5 portes devant toi avec écrit A, B, C, D et E dessus. L'escalier pour l'étage est cachée dans l'une de ses 5 pièces.
Répond seulement par le numéro de porte que tu souhaites choisir.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noise


Noise
Noise

avatar

Messages : 864
Date d'inscription : 18/08/2013
Localisation : Un pied dans le vide.

MessageSujet: Re: Quête de Noise : La maison de Mamie Chaudron [Solo - Facile]   Mer 5 Fév - 9:57

A

_______________
#993333



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Stalker


Le maire
Le maire

avatar

Messages : 62
Date d'inscription : 05/09/2013

MessageSujet: Re: Quête de Noise : La maison de Mamie Chaudron [Solo - Facile]   Mer 5 Fév - 10:51




• Tu entres dans la pièce numéro A. Dommage, l'escalier ne s'y trouve pas ! La porte se verrouille derrière toi et des tas de petites araignées en fraise tagada foncent sur toi. Tu dois t'en débarrasser pour réussir à retourner dans le hall.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noise


Noise
Noise

avatar

Messages : 864
Date d'inscription : 18/08/2013
Localisation : Un pied dans le vide.

MessageSujet: Re: Quête de Noise : La maison de Mamie Chaudron [Solo - Facile]   Sam 15 Fév - 16:30



    Le jeune homme fut plutôt content de voir les bouches baveuses l'ignorer royalement, alors même que le bâton de la sucette restait à pendouiller vaguement entre leurs royales lippes.
    Il s'avança d'un pas décidé vers la porte la plus proche et la poussa fermement. Fermement au sens figuré étant donné que, ses mains s'enfonçant irrésistiblement dans la guimauve collante, il mit bien deux minutes à dégager ce satané passage.
    Celui qui avait inventé ce système était un attardé. Ou un fantôme.
    La porte se paya d'ailleurs royalement sa tête en claquant dans son dos juste au moment où il pénétra dans la pièce. Le cambrioleur se retourna et lui lança un regard noir : de la guimauve qui claque, ajouté au fait qu'il avait mis une demi-heure à ouvrir un battant qui se verrouillait dans son dos en deux secondes, voilà qui n'allait pas conserver son humeur en haut de l'échelle.
    Oui parce que c'était évident, qu'elle s'était verrouillée pour l'enfermer dans la pièce. N'importe qui ayant un minimum de culture en jeu vidéos ou médias quelconques saurait ça.
    Ce qui n'empêchait pas la situation d'être flippante.
    Et le fait que, lorsqu'il se retourna, les araignées qui couraient sur le sol dans sa direction ressemblaient à des fraises tagada avec des pattes - et l'étaient sans doute d'ailleurs - n'arrangeait absolument pas les choses. Parce que c'est pas parce que c'est bon à manger qu'on apprécie d'avoir des insectes potentiellement carnivores qui grouillent sur son corps.
    Après un bref regard circulaire suffisant pour remarquer que la pièce n'avait pas d'autre intérêt que celui du Game Over précoce, Noise fit donc la chose la plus censée du monde dans ce contexte : il se précipita sur la porte et tenta de l'ouvrir.
    Sans succès, évidemment.
    Collé à la guimauve, il jura, regarda autour de lui, implora du regard Chili Baby qui voletait ça et là, totalement inutile, et finit par tirer de sa poche une grenade qu'il balança sur la marée de gélatine montante. Une vive lumière jaillit et illumina la scène, cramant éventuellement la rétine des insectes haribo... ou pas. Il ne connaissait pas bien la morphologie des tagada.
    Alors à défaut de mieux il renversa les premiers meubles à sa portée sur les tagadas, puis retourna à la porte parce que l'espoir fait vivre et alléluia, celle-ci daigna lui donner la chance de survivre.
    Et donc, retour à la case départ.
    Le jeune homme eut vaguement l'impression que les bouches se foutaient de lui. Il marmonna un instant dans sa barbe en restant adossé à la porte histoire d'être sûr qu'aucune bestiole louche ne la franchissait. Et puis, pas du tout refroidi par l'expérience, il s'écarta et s'approcha de la seconde porte. Qu'il ouvrit. Owyeah.

B

_______________
#993333



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Stalker


Le maire
Le maire

avatar

Messages : 62
Date d'inscription : 05/09/2013

MessageSujet: Re: Quête de Noise : La maison de Mamie Chaudron [Solo - Facile]   Dim 16 Mar - 17:04




• Tu réussis à te sortir de la première pièce et choisi d'entrée dans la pièce B. Quelle chance! Ou peut-être pas tant que ça! Les murs de la salle se mettent à hurler, d'un coup.

•Tu aperçois néanmoins au bout de la pièce une porte. Cette porte mène sans doute au fameux escalier!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noise


Noise
Noise

avatar

Messages : 864
Date d'inscription : 18/08/2013
Localisation : Un pied dans le vide.

MessageSujet: Re: Quête de Noise : La maison de Mamie Chaudron [Solo - Facile]   Dim 23 Mar - 1:14



    Rendu légèrement suspicieux par sa première expérience dans la maison, Noise jeta un coup d’œil derrière la porte avant d'entrer tout à fait.
    La moitié de pièce qu'il pouvait voir ainsi lui paraissait clean. Carrée, avec un mobilier en guimauve très à propos. Rien de très incroyable, et aucune trace de millions d'araignées en fraises tagada. Cela dit, ces petits monstres pouvaient aussi se planquer derrière les sofas, il ne devait pas négliger cette éventualité.
    Mais bon, étant donné qu'il n'avait pas d'arme, le seul truc censé qu'il aurait pu faire désormais aurait été de faire demi-tour et sortir de cette baraque. Possibilité qu'il refusait catégoriquement d'envisager. Franchement. Comme si c'était son genre de reculer devant un truc dingue et potentiellement mortel.
    Attentif - c'est-à-dire, son don déployé au maximum - au moindre bruit qui pourrait témoigner de la présence de monstres de gélatine ou de mygales en chocolat, le jeune homme ouvrit donc la porte en grand - après avoir un peu bataillé avec la texture marshmallow, comme toujours. Rien ne se produisit.
    Soupçonneux, il fronça les sourcils tandis que s'offrait à sa vue une porte plantée à l'autre bout de la pièce, que le battant à moitié fermé lui avait précédemment dissimulé.
    Trop simple, et trop simple signifie louche, et louche précède de très près le "Game over".
    Cela dit, comme il ne voyait franchement pas quoi faire d'autre et que rester planté là comme un piquet n'allait pas arranger ses affaires, le jeune homme fit quelques pas dans la pièce.
    La déflagration sonore qui s'ensuivit lui arracha les tympans.
    Une vague de douleur balaya son cerveau comme un raz-de-marée d'hémoglobine ; il n'eut même pas l'occasion de comprendre que les murs hurlaient. Les mains plaquées sur les oreilles, Noise se plia en deux sous le choc en criant de douleur, sans pouvoir se soustraire aux vibrations qui enfonçaient des vis dans son crâne. Sa vision se fragmenta en éclats blancs quelques secondes avant qu'il ferme les yeux, comme pour endiguer le flot qui emportait sa conscience. Paralysé par la vrille dans son cerveau, trop assommé pour contrôler son pouvoir, il ne put faire un geste pendant ce qui parut une éternité à sa conscience en pause.
    Jusqu'à ce qu'il n'entende plus rien.
    Le silence tomba sur ses nerfs comme une chape de plomb, presque aussi aigu et douloureux que les hurlements. Étourdi, le jeune homme rouvrit les yeux et jeta un regard hagard autour de lui. La valse affolée de Chili devant son nez lui donna envie de vomir. Il ne se rappelait pas avoir mis un genou à terre.
    Sous ses doigts, il pouvait toujours ressentir les vibrations liées aux cris. C'est juste qu'il ne les entendait plus. Il n'entendait plus sa propre respiration non plus. Ou les battements de son cœur.
    Noise parvint à se remettre debout, titubant, et à rallier la porte. Il avait l'impression d'être tombé dans un bocal de gelée après s'être pris la moitié de l'Empire State Building sur la tête. Le battant s'ouvrit sans un soupir, il trébucha dans la pièce suivante. Se plaqua contre la guimauve, le cœur au bord des lèvres.
    Putain.

_______________
#993333



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Stalker


Le maire
Le maire

avatar

Messages : 62
Date d'inscription : 05/09/2013

MessageSujet: Re: Quête de Noise : La maison de Mamie Chaudron [Solo - Facile]   Lun 15 Sep - 9:40




• Après cette expérience..."explosive" tes pas titubants t’emmènent vers la pièce suivante... Les petites guimauves collées au murs applaudissent ton exploit et devant toi se dresse fièrement l'escalier pour l'étage suivant. Enfin, si tu as toujours envie de grimper là haut.

• Une fois arrivé à l'étage, même combat, plusieurs portes s'offrent à toi. La pièce est sombre, les murs en chocolat parfument la pièce et tu ne distingue les portes que par le glaçage rose bonbon de ces dernières. A, B, C, D, E. Quel chemin vas tu emprunter cette fois ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noise


Noise
Noise

avatar

Messages : 864
Date d'inscription : 18/08/2013
Localisation : Un pied dans le vide.

MessageSujet: Re: Quête de Noise : La maison de Mamie Chaudron [Solo - Facile]   Dim 12 Oct - 1:02



Badam. Badam. Badam.

C’est un aveugle qui dit à un sourd : « Eh mec, t’as pas vu mon stéthoscope ? ».
Badam, badam.

Le sourd il en a rien à foutre du stéthoscope, tu penses. Mais est-ce qu’un sourd peut entendre son propre corps grincer et son cœur qui bat ?
Mince, ça ça aurait été une bonne question à poser à sa madame-pot-au-feu. Pas sûr que les infirmières auraient pu répondre, elles. Et puis si le poireau continuait à foutument la fermer comme d’habitude, il restait toujours le saxophoniste au dernier rang à la fanfare du quartier. Suffit de lui gueuler dans l’oreille où il peut se mettre sa musique, ça arrêtera peut-être cette vibration ignoble qui lui enfonce un bon coup de perceuse dans le cerveau. C’est qu’il a une sacré réserve d’oxygène le bougre.
Noise avait toujours détesté le saxophone. Savait pas pourquoi. S’en foutait, en fait. Personne en faisait dans son entourage, et balancer des pops corn en hurlant sur la TV quand un pauvre mec avait l’outrecuidance de se mettre à jouer derrière l’écran ne gênait personne. Ça allait pas changer sa vie.

Badam. Badam.
Pour le coup ça ressemblait plutôt à un croisement entre un batteur bourré et un saxophoniste totalement dénué de talent. L’univers, en fait. Parce qu’à part ça Noise ne percevait pas grand-chose.
Hello papa, et je me suis même pas pris de cuite.
N’empêche, c’est quand même dégueulasse le saxophone.

Sans trop savoir comment il arrivait encore à faire bouger ne serait-ce que l’extrémité australe de son index droit, le jeune homme parvint à remettre son corps tout entier sur pied après avoir manqué deux fois se rétamer lamentablement dans le sucre glace. Heureusement que les murs en guimauve amortissaient un peu. Collaient un peu, aussi, son sweat était foutu. Merci Dream Land et les caramels roses. Peace. Il ne mangerait plus jamais de Haribos de sa vie.
Progressivement, la pièce s’arrêta de tourner et Noise put de son côté cesser de vaciller comme un vulgaire roseau ballotté par une brise si ridicule qu’elle ne perturbe même pas le vol d’une mouche.
A la différence qu’un roseau ne vomit pas.
Il se fit heureusement roseau in extremis, dans un dérapage de gorge qui laissait transparaître une aptitude soigneusement perfectionnée avec les ans, et entreprit péniblement de gagner la cage d’escalier. Laquelle tranchait victorieusement avec  le modèle Ikéa* de base de toutes les autres pièces, certainement vendues en kit avec la maison en pain d’épice.
L’américain entendait toujours son cœur battre à ses oreilles comme un concert de casseroles désaccordées. Ce qui était peut-être bon signe, au fond : peut-être que quand son cerveau aurait fini d’inspecter son intérieur pour vérifier que personne n’avait subrepticement détourné le sens de la circulation artérielle, il pourrait gentiment l’informer sur ce qui se passait dehors. Eventuellement. Ça pourrait être utile.
Ou alors il allait rester comme ça jusqu’à la fin anticipée de sa misérable vie.
… Wow. Etre sourd à 18 ans, ça craignait un max. Et dire que certains ados pédants se permettaient déjà de l’appeler « papy ».

Il mit dix ans à monter les trois marches qui le séparaient du palier suivant.
Et pas à cause de l’arthrite, merci. N’en déplaise à certains plaisantins trop contents de faire des commentaires sur sa santé. Heureusement que sa tête s’arrêtait progressivement de tourner et que Chili avait fini par comprendre que danser la macarena devant ses globes oculaires ne le faisait pas aller mieux. Lorsqu’il atteignit la pièce suivante, Noise avait quasiment récupéré l’ensemble de ses capacités de réflexion. Wah, c’était trop darky, là. A l’en dégoûter à jamais du chocolat, presque.
Enfin de toute façon tout à Dream Land avait ce petit côté écœurant quelque part.
Tout en fixant du regard les nouvelles portes – rebelote, les gens qui avaient créé cette baraque n’avaient aucune imagination – il tapota précautionneusement son oreille droite pour l’encourager à reprendre sa fonction première. Allez girl, la grève est terminée.
… Non ?
Grimaçant, le jeune homme se dirigea vers la porte la plus à droite en maugréant intérieurement.
Sérieusement, s’il pouvait plus jamais écouter Thriller, ça allait pas le faire.

*oui Noise a des références françaises. Enfin. Suédoises. Je suis une flemmarde lv80.

Porte E.

_______________
#993333



Spoiler:
 


Dernière édition par Noise le Dim 12 Oct - 18:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Stalker


Le maire
Le maire

avatar

Messages : 62
Date d'inscription : 05/09/2013

MessageSujet: Re: Quête de Noise : La maison de Mamie Chaudron [Solo - Facile]   Dim 12 Oct - 18:25




• La porte la plus à droite arbore la lettre "E". Après l'avoir poussée, tu te retrouves dans l'obscurité la plus totale. Après quelques doutes, tu te rends compte que cette pièce est vide et qu'il n'y a rien d'autre à faire ici.

• Tu décides donc de revenir sur tes pas... L'heure est venue de choisir une autre porte pour continuer d'avancer. A,B, C ou D ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noise


Noise
Noise

avatar

Messages : 864
Date d'inscription : 18/08/2013
Localisation : Un pied dans le vide.

MessageSujet: Re: Quête de Noise : La maison de Mamie Chaudron [Solo - Facile]   Lun 13 Oct - 15:23

Choix suivant : Porte D.

*narration au prochain post.

_______________
#993333



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Stalker


Le maire
Le maire

avatar

Messages : 62
Date d'inscription : 05/09/2013

MessageSujet: Re: Quête de Noise : La maison de Mamie Chaudron [Solo - Facile]   Lun 13 Oct - 15:36




• Décidément, on dirait que la chance n'est pas avec vous! Vous poussez la lourde porte de la pièce D et constatez qu'il ne s'agit que d'une simple chambre à coucher. La seule différence est que tout le mobilier est en chocolat et biscuits. Rien ne se passe ici. Une fois de plus, vous faites demi-tour.

• Il ne vous reste plus beaucoup d'options désormais. A, B ou C

• Choisissez la porte de votre choix. Vous êtes libre d'argumenter ou non votre choix. Si ce n'est pas le cas, répondez simplement en choisissant une porte.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noise


Noise
Noise

avatar

Messages : 864
Date d'inscription : 18/08/2013
Localisation : Un pied dans le vide.

MessageSujet: Re: Quête de Noise : La maison de Mamie Chaudron [Solo - Facile]   Lun 13 Oct - 16:10

Choix suivant : Porte C.

*narration au prochain post. Ça va venir.

_______________
#993333



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Stalker


Le maire
Le maire

avatar

Messages : 62
Date d'inscription : 05/09/2013

MessageSujet: Re: Quête de Noise : La maison de Mamie Chaudron [Solo - Facile]   Lun 13 Oct - 16:23




• Rien de RIEN ! Encore une porte qui conduit à une pièce vide. Je commence à avoir pitié de vous. Néanmoins, cette perte de temps semble vous avoir fais un peu de bien. Votre tête est désormais bien reposée et vous semblez avoir repris du poil de la bête.

• Il ne vous reste plus beaucoup d'options désormais. A ou B

• Quitte ou double ! Vous êtes libre d'argumenter ou non votre choix. Si ce n'est pas le cas, répondez simplement en choisissant A ou B et subissez ce qu'il doit arriver.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noise


Noise
Noise

avatar

Messages : 864
Date d'inscription : 18/08/2013
Localisation : Un pied dans le vide.

MessageSujet: Re: Quête de Noise : La maison de Mamie Chaudron [Solo - Facile]   Lun 13 Oct - 16:44

Choix suivant : Porte Bsamer.

*Noise, ramasse ton cerveau, tu peux le faire. Et le narrateur là c'est pas bien de se moquer /meurt/

_______________
#993333



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Stalker


Le maire
Le maire

avatar

Messages : 62
Date d'inscription : 05/09/2013

MessageSujet: Re: Quête de Noise : La maison de Mamie Chaudron [Solo - Facile]   Lun 13 Oct - 17:28




• Vous avez choisis la porte contenant la lettre B. B comme Bravo. C'est dans la poche cette fois. Vous parvenez sans encombres à la deuxième partie de cet étage ! Courage ! Plus que deux portes pour atteindre l'étage suivant !

• Vous passez donc la porte et arrivez dans une nouvelle salle, plus claire cette fois. Néanmoins, toujours en chocolat. De nouveau... les traditionnelles portes. Cette fois, ce ne sont pas des lettres mais bien des numéros qui sont gravée sur celles-ci. 1,2,3,4,5 voilà votre fardeau.

• A présent, The Stalker aimerait connaître vos impressions sur ce moment de répit hasardeux dont vous avez été le protagoniste. Racontez moi donc comment vous avez vécu cette expérience de calme (et de doutes ?). Terminez ensuite par le numéro de votre choix.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noise


Noise
Noise

avatar

Messages : 864
Date d'inscription : 18/08/2013
Localisation : Un pied dans le vide.

MessageSujet: Re: Quête de Noise : La maison de Mamie Chaudron [Solo - Facile]   Mar 14 Oct - 0:00



Pour être tout à fait honnête, Noise eut une hésitation avant de pousser la porte. Sans doute due à l'aspect remarquablement et indécemment collant du revêtement rose bonbon façon glaçage qui la recouvrait entièrement. Le jeune homme la parcourut d'un regard navré, ainsi que ses quintuplettes pas en meilleur état. Tout aussi roses, tout aussi larmoyantes de sucre glacé.
Et ces architectes incompétents pas foutus de ménager une poignée ou même un petit trou dans le glaçage ou mettre un doigt au sec ; il les haïssait.
Avec l'air d'un condamné à mort, Noise appliqua la paume de la main tout entière - tant qu'à faire - sur le rose pétant qui jubilait et poussa le battant. Il pensait vaguement qu'il méritait tout de même une petite récompense pour avoir osé mettre la main dans cette mort solide pour diabétiques : mais apparemment, la maison ne voyait pas les choses sous le même angle. Où était l'interrupteur ? Fort de ses précédentes expériences, toujours occupé à se taper sur une oreille comme si ça allait la déboucher, Noise n'était pas particulièrement attiré par l'idée de foncer tête baissée dans une pièce sans lumière. Qui sait, peut-être qu'elle se transformerait instantanément en estomac pour le digérer sur place. Ou un autre piège vicieux du même style.
Aha. Et en plus il pouvait même pas utiliser son sonar pour vérifier la conformation de la pièce pour le moment. Bien joué. Maison - 2, Noise - 1.
Bah oui, il était au premier étage quand même.
Décidant qu'il aurait largement le temps de risquer sa vie plus tard si l'envie lui prenait, l'américain fit sagement marche arrière et referma la porte.
Bon. Porte suivante.

La seconde pièce avait l'air plutôt inoffensive, mais c'était aussi le cas du repaire des araignées-tagada et des murs hurleurs, alors Noise n'y mit le bout de nez que trèèèèèès précautionneusement. Il fixa longuement la chambre comme si elle s'apprêtait à lui sauter dessus pour le dévorer, ce qui pouvait parfaitement être le cas étant donné la déco chocolat-biscuit des plus alléchantes. Lui aussi il avait entendu parler d'Hansel et Gretel, fallait pas croire.
Il lui fallut de longues minutes - et les coups d'antennes insistants de Chili - pour envisager qu'il n'y ait pas de piège mortel juste sous son nez et cesser de regarder autour de lui avec une méfiance presque insultante. Persuadé néanmoins de risquer sa vie à chaque pas, il posa un pied dans la chambre. Puis l'autre. Voyant qu'à priori rien de létal ne lui arrivait, le jeune homme lâcha un soupir et entreprit de fouiller la pièce méticuleusement.
Evidemment, comme tous les cadeaux ne pouvaient pas venir d'un coup, il fit chou blanc. Chou chocolat blanc, même, songeait-il en mâchonnant avec humeur un morceau de chocolat gros comme un pavé qu'il venait d'arracher à une commode comme un parfait vandale. N'oubliant pas d'embarquer quelques coins de biscuits au passage, il quitta la pièce.

Ses recherches dans la suivante ne furent pas plus fructueuses, malheureusement. Noise revint sur le palier avec la nette impression que la baraque tout entière se payait sa tête. Il se sentait un peu comme le personnage principal de ces jeux vidéo amateurs où le joueur se retrouve lâché sur une map immense où il doit vérifier chaque poubelle et chaque recoin pour ne rien trouver d'autre qu'un gros "lol fck u" en guise d'écran de fin de jeu. Grommelant des injures, la bouche pleine de chocolat, il hésita à retourner à la première porte pour essayer de voir si le prochain escalier ne s'y trouvait pas. Sans doute aurait-il tort de pousser la chance trop loin.
D'un autre côté, Prudence n'avait jamais été sa grande copine. Et à mesure qu'il arpentait les chambre de cet hôtel-diabète-en-veux-tu-en-voilà, le jeune homme sentait ses forces revenir : les frottements d'ailes impatients de son pet arrivaient même désormais à percer le brouillard qui avait envahi ses oreilles. Il redevenait téméraire.
Décidant par conséquent de poursuivre sur sa lancée, le joueur se dirigea vers la porte suivante et... Jackpot !
Avec un ricanement victorieux, il fila d'une traite jusqu'à l'escalier - les pièges étant soudain redevenus la dernière de ses priorités - et grimpa les marches quatre à quatre. Débouchant sur le palier, il passa du chocolat noir au chocolat, retrouvant, sans surprise, les indémodables portes numérotées.
Un autre plus sensé que lui aurait commencé à se poser des questions. Mais Noise se contenta de lancer un pas de danse de défi avant d'ouvrir celle qui lui faisait face.

Porte 3.

_______________
#993333



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Stalker


Le maire
Le maire

avatar

Messages : 62
Date d'inscription : 05/09/2013

MessageSujet: Re: Quête de Noise : La maison de Mamie Chaudron [Solo - Facile]   Mar 14 Oct - 10:20




• La porte numérotée 3 laisse apparaître derrière son battant, un couloir plus illuminé que le précédent. A première vue, il semble s'agir de chocolat blanc. Victorieux, vous apercevez même que d'autres portes s'offrent à vous. Cette fois, en leur centre, un symbole du zodiaque en chocolat au lait.

• Bélier, Taureau, Gémeaux, Cancer, Lion. Il vous faut choisir une nouvelle fois. Encore et encore jusqu'à parvenir à ce maudit grenier !

• The Stalker apprécie tes réponses et t'encourage à continuer de la sorte.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noise


Noise
Noise

avatar

Messages : 864
Date d'inscription : 18/08/2013
Localisation : Un pied dans le vide.

MessageSujet: Re: Quête de Noise : La maison de Mamie Chaudron [Solo - Facile]   Dim 19 Oct - 23:27



Le jeune homme franchit le seuil d'un couloir en manquant s'emmêler les pieds et se casser la figure - fruit hasardeux d'un enthousiasme fraîchement renouvelé. De chocolat au lait il passa à chocolat blanc, preuve s'il en fallait qu'il existait bien une sorte de logique progressive dans l'agencement alambiqué de cette maudite bicoque. À côté de ça, songeait-il en grattant quelques copeaux d'un mur, ce serait un miracle s'il sortait de là sans être dégoûté à jamais de tout ce qui ressemblait de près ou de loin à du chocolat. Les confiseurs de DL allaient perdre un client tiens. Qu'ils préparent leurs glandes lacrymales.
Noise parcourut la distance qui le séparait de la porte suivante sans incident notable (et heureusement, car sa méfiance ne faisait que s'endormir de seconde en seconde), et c'était bigrement sympa de ne pas avoir à choisir pour une fois.
Évidemment, cela ne pouvait pas durer, mais il appréciait le geste.
Une part du joueur s'attendait tout de même à ce que ce changement de configuration cache derrière le battant de bois la pièce finale, the antre du big boss qui devait l'attendre de pied ferme - ou pas d'ailleurs, perspective nettement plus rassurante. Cette part-là fut terriblement déçue de découvrir derrière le couloir chocolat blanc... une nouvelle salle et de nouvelles portes. Comme si le technicien qui avait eu l'idée du couloir était mort entre-temps (sans doute d'une vilaine crise de foie d'ailleurs). Dommage. La part résignée de son inconscient salua tout de même l'effort et se résolut à choisir à nouveau de manière éclairée. C'est donc armé d'un grand professionalisme que Noise plaça une main sur ses yeux et fit trois tours sur lui-même, index tendu comme une aiguille décisive, et s'arrêta sur... autre chose qu'un mur, dieu soit loué. Le jeune homme plissa les yeux sur l'espèce de 69 renversé qu'il avait sous le nez en se demandant s'il devait redouter quelque chose.
... certainement pas.
... non ?
Il chassa toute question dérangeante de son esprit d'un claquement de doigts qui résonna dans ses oreilles qui se débouchaient peu à peu et ouvrit bravement la porte choisie.

Porte Cancer.

_______________
#993333



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Stalker


Le maire
Le maire

avatar

Messages : 62
Date d'inscription : 05/09/2013

MessageSujet: Re: Quête de Noise : La maison de Mamie Chaudron [Solo - Facile]   Mar 21 Oct - 9:59




• La roue tourne... En fait, a proprement parler, il n'y a pas que ça qui tourne. Lorsque vous entrer dans la pièce du cancer, votre équilibre s'en trouve perturbé. Autour de vous, les murs commencent à pivoter lentement.

• Alors que la pièce accélère sa rotation comme le ferait une machine à laver, vous vous rendez compte que quelque chose au fond de la pièce ressemble à la porte du cancer que vous veniez de franchir. Vous regardez derrière vous et constatez que la porte n'y est plus... Visiblement la pièce tourne dans tout les sens et vous avec.

• Comme si ça ne suffisait pas des Blobs dégoulinants de sucre glace sautillent dans la salle. Les Blobs ? Ah, ce sont des petite créatures qui ressemblent à de la gelée. Beaucoup sont inoffensifs mais leur espèce est très variée et donc... ils possèdent un tas de magies différentes. Ceux-ci n'ont encore déployer aucune forme de cette dernière.

• La pièce tourne. Les murs latéraux se retrouvent au plafond et vice versa. Sa vitesse de rotation vous donne le temps d'analyser le décor, mais empêche une bonne stabilité. Vous arrivez souvent à voir où se trouve la porte la plupart du temps. Mais généralement, vous n'avez pas le temps de l'atteindre.

• Vous allez devoir vous sortir de là ! Retrouver la porte du cancer pour revenir sur vos pas et tenter de ne pas vous faire passer à tabac par de la gelée...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noise


Noise
Noise

avatar

Messages : 864
Date d'inscription : 18/08/2013
Localisation : Un pied dans le vide.

MessageSujet: Re: Quête de Noise : La maison de Mamie Chaudron [Solo - Facile]   Sam 3 Jan - 18:18



Même Charlie en aurait eu marre au bout d’un moment. Sérieusement.
Et aussi, il regrettait grave de pas avoir pris de quoi dessiner une carte avec lui. Rien que pour pouvoir montrer à posteriori à qui voudrait le voir (c’est-à-dire d’un point de vue réaliste, pas grand-monde mais le réalisme n’était pas le point fort de Noise) combien cette baraque était montée par le Ikéa du foutage de gueule. Merci les suédois et merci Euphory.
Noise ouvrit la porte, fit un pas, ferma la porte et se cassa la gueule.
Un instant, il crut que son sens de l’équilibre était nettement plus atteint qu’il l’avait d’abord pensé. L’instant d’après il songea que c’était totalement illogique et commença à ne plus comprendre du tout ce qui se passait. Panne d’inspiration, beep.
Et puis le sol se mit à bouger. Les murs aussi. Et avant qu’il ait eu le temps de comprendre, le jeune homme roulait cul par-dessus tête avec la grâce et l’élégance d’un marsouin qui fait du toboggan à l’Aqualand des paraplégiques.
Bon dieu il espérait vraiment très fort qu’il n’y avait pas de caméra cachée dans le coup.
Noise jura. Une fois. Deux fois. Faillit se tordre le cou en essayant de se redresser, roula, tomba, rejura, faillit se mordre la langue puis s’étouffer avec ; ses protestation devinrent un flux aussi continu que le mouvement de centrifugeuse géante de la pièce.
Au bout d’un moment, il se dit que vomir lui paraissait soudain une fichtrement bonne idée.
Ou pas.
Plutôt que de provoquer un carnage avec la première solution, l’américain mobilisa les 2% de son cerveau que la machine à laver géante n’avait pas lessivés pour essayer de repérer la porte d’entrée (et de sortie) – parce que si on ne l’avait pas fait disparaître elle devait bien être là et que si elle n’y était plus il allait finir sa vie étouffé par son prop- oh, elle était là.
Noise l’entrevit un bref instant avant que le mouvement ne le ballotte dans le sens inverse. Mais il commençait à piger la technique et ne tarda pas à parvenir à se maintenir à quatre pattes en profitant d’une stabilisation du rythme de l’engin. Tout en roulant régulièrement de côté pour éviter les saloperies en sucre qui tentaient de le tuer par étouffement.
Il allait devenir diabétique. Diabétique morbide même. Il le sentait dans son foie et son estomac qui hurlaient en chœur de protestation. La chorale du lapin en chocolat.
Seigneur, et il était sobre.
Après avoir passé plusieurs minutes oh combien écœurantes à essayer d’atteindre cette foutue porte, Noise cracha un chapelet de jurons et changea de tactique. Heureusement, l’échec avait fait naître une idée dans son cerveau mixé comme du yaourt.
Enfin, une idée. Plutôt l’ébauche d’une tentative désespérée.
Le jeune homme roula péniblement jusqu’au fond de la salle, toucha un mur roulant et plissa les yeux.
Allez, il pouvait le faire. C’était pas comme s’il essayait de réussir à la perfection le tour qu’il tentait depuis des mois – à savoir, se déplacer à la vitesse du son. Il voulait seulement balancer une onde de choc assez puissante pour le projeter à travers la porte, il l’avait déjà fait – bon pas aussi fort et dans une situation aussi instable mais quand même – et pouvait le refaire. Le problème étant que s’il se loupait, il se fracasserait le crâne contre le mur et bye bye Noise. Son cœur s’accéléra à cette idée.
Ta gueule et ferme les yeux.
Il ne les ferma pas. Il n’allait pas pousser le vice au point de quitter son objectif des yeux.
Mais son œil habitué aux jeux vidéo avait saisi le rythme d’apparition de la porte.
Le vent.
Noise ferma les yeux. Une syllabe quelconque explosa, manqua faire voler quelques blobs ; mais son pouvoir rattrapa le son et l’amplifia encore, l’orientant contre le mur.
Le jeune homme traversa la porte avec une violence qui faillit lui démettre les deux épaules. Il crut que ses poumons vidés d’air s’écrasaient sous le choc lorsqu’il percuta le sol.
Argh.
Jolie réaction, très appropriées, merci Shawn.
Le jeune homme râla une insulte comme un mourant un dernier mot et resta aplati ainsi de longues minutes avant de pouvoir se relever.

Et il avait mal partout putain. Une main sur les côtés, boitillant un peu, le joueur cracha quelques jurons supplémentaires en direction des portes et ouvrit la suivant d’un coup de pied.
Porte Lion.

_______________
#993333



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: Quête de Noise : La maison de Mamie Chaudron [Solo - Facile]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quête de Noise : La maison de Mamie Chaudron [Solo - Facile]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Retour maison
» rendu intérieur maison
» La Maison de la Nuit-->Ecole de Vampires, intrigue et meurtres...
» Retour maison
» Comment parfumer sa maison?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ❝ Dream Land :: Quartier en sucrerie-