AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 
 Cartoon ∞ Kinda Crazy, Right ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cartoooon


Crimson District

Crimson District

avatar

Messages : 30
Date d'inscription : 08/01/2014

MessageSujet: Cartoon ∞ Kinda Crazy, Right ?   Jeu 9 Jan - 14:01


❝CART(O.O)N


✗ Comment tu t’appelais ?
Quand tu étais un gamin, mon cher ami, il n'y avait qu'un nom pour toi : «Little Kid». En fait, si tu y penses un moment, ça prend tout son sens, tu étais plus petit que les autres enfants et complexé par ce bégaiement qui a disparu depuis. De ce fait, personne ne connaissait ton nom, Ethan. Aujourd'hui, ce vieux pseudonyme est resté, si bien que personne ne le connait plus aujourd'hui qu'avant.

✗ Tu as choisi quel pseudo ?
Cartoon. Comment trouves-tu que ça sonne ? Tu aimes la référence à ces dessins animées que tu regardais à longueur de journée ? Bugs Bunny, Daffy Duck, Mickey Mouse, Tex Avery, j'en passe, et des meilleurs. Ne trouve pas ça pathétique, toi qui lit ces mots, tu pourrais bien le regretter si jamais tu osais te moquer.

✗ Tu as quel âge en fait ?
Physiquement, tu dois bien faire 15 ou 16 ans. Pourtant, tu as tes 18 ans depuis au moins deux ans ? Quel galère de paraître si jeune, c'est toujours plus gênant pour les strip-teaseuses de devoir faire ça devant quelqu'un qui parait aussi jeune. Et oui, messieurs, ces dames ont aussi une âme (sauf les rousses, elles, elles ont pas d'âme, chacun le sait !).
En terme de psyché, j'aurais tendance à dire que c'est plus compliqué. Tu dois avoir quelques traits de jeune garçon de 8 ans, tu aimes les dessins animées, tu adores les camions de pompier rouge (et les poupées aussi, mais c'est un secret !) ; Comme les gamins de 18 ans, tu aimes les sorties, les filles (mais surtout les garçons ♥), les conneries et les emmerdes ... Pourtant, comme les vieilles personnes, tu aimes le repos, la lecture et les bons films. Bien évidemment, ce mélange de culture de différentes générations fait de toi un bon vin qui se bonifie avec le temps.

✗ Tu viens d'où ?
Si mes souvenirs sont exacts, je t'ai vu grandir aux États-Unis. Au cœur même de New York, parmi un milieu parfois aisé, parfois défavorisé voire dangereux. C'est dans ces jungles que se font les pires personnalités, nous savons tous deux que tu es l'une d'elles ... N'est-ce pas ?

✗ Tu veux aller sur quelle île ?
Crimson District, avide de pouvoir, de sang, d'argent et de vice. N'est-ce pas là une seconde ville de New York ? Une sorte de New New York sans l'artifice de cacher ses vices, en somme.

✗ Tu fais quoi dans la vie ?
J'ai cru te voir voler dans ce casino ? Tu vivrais donc de larçins ? J'ai pourtant l'intime conviction que ce lieu de te plait plus que tu veux ne le faire croire. T'emparer d'un casino ne sera sûrement pas chose aisée, mais c'est bien, je vois que tu as de l'ambition. Attention à ce que cette ambition ne te dévore pas les os.

✗ T'es un super-héros ?
Cartoonerie. Cartoonesque. Cartoooooon, voyons !:
 


» Mémorisation Physique.



✗ La couleur de tes yeux de biche ?
LA couleur ? Ou LES couleurs ? Avoir un seul coloris, c'est tellement passé de mode. Non, en fait, je crois bien que c'est surtout cette anomalie génétique qui s'est amplifiée avec la virtualisation. Le jeune garçon avait un œil bleu clair, et un œil rouge dans la vraie vie. Une sombre histoire de pigmentation, patati, patata. Les médecins et leur charabia. Ce qu'il faut expliciter, c'est qu'en arrivant sur Euphemia, il a dû y avoir un bug de colorisation.
En effet, maintenant les deux couleurs sont dans chacun des deux globes oculaires, une  première délimitation circulaire marque une zone bleu autour de l'iris noire, et une seconde circonscrite autour de la première colore le reste en rouge. Cette limite entre chaque couleur est une bataille quotidienne puisque les limites sont mouvantes et inégales d'un œil à un autre.

✗ Et celle de tes cheveux au vent ?
S'il y a bien une chose de normale chez ce type, c'est bien ses cheveux. La pigmentation brune est commune, l'implantation est quelconque et la coiffure dans son ensemble n'attire pas plus l'attention que ça. Mais pourquoi les gens se retournent-ils quand même sur lui pour l'observer ? C'est sûrement pour absolument TOUT le reste qui ne va pas.

✗ Tu sens la rose ou tu pues le yack ?
Puisqu'il faut choisir une odeur qui correspond à ce "héros", nous dirons l'odeur du mystère. Vous savez, cette odeur qui vous dit quelque chose, vous l'avez déjà senti, mais vous êtes incapable de faire le rapprochement avec quoique ce soit qui vous vienne à l'esprit. Certaines personnes pensent à un fruit, d'autres à de l'écorce et même parfois à l'odeur de la pluie ou plus précis, au petrichor. En fait, ça se rapproche un peu de tout ça ; Malgré tout, il manque quelque chose ou il y a toujours quelque chose de trop pour que ça soit exactement cette odeur. Ce qui est certain, c'est que personne ne s'en est plaint jusqu'à maintenant.

✗ Taille & Poids ?
Entre vous et moi, j'aimerais vous dire qu'il mesure une taille extraordinaire, qu'il est puissant, agile ou rapide. Mais il n'en est rien. Honoré de Balzac supposait que la psyché influait sur l'apparence d'une personne et inversement, qu'une personne puissante était forcément bonne tout comme quelqu'un de chétif et maladif était fourbe. Et bien, cela parait stupide, mais il n'aurait pas eu complètement tord pour Ethan, le garçon ne mesure pas plus d'un mètre soixante-dix mais dépasse le mètre soixante. De là, il se retrouve souvent plus petit que bien d'autres personnes plus ouvertes que lui à la bonté.
Cependant, est-ce que sa taille à un lien avec sa mauvaise intelligence, évidemment que non. Pourquoi ai-je parlé de Balzac alors ? Pour étaler ma science, pardi ! Pensiez-vous réellement que cela avait un réel intérêt ?
Quant à son poids, je pourrais dire "Entre vous et moi" comme le dise les personnes les plus enclines à parler de Balzac et vous confier son nombre exact, mais ni vous ni moi ne le savons donc bon ...

✗ Signe distinctif ?
Il n'y a aucun signe distinctif chez Cartoon ...
Enfin, seulement si on omet ses yeux ... Et si on laisse de côté les tatouages sur son visage, souvenir d'une grosse cuite. Et puis, on doit quand même oublier cette tenue vestimentaire, ce gilet zébré en fourrure qui lui a valu pendant un court laps de temps le surnom de "Zebra". Oublions encore ces gants fourrés daim qui servent principalement à ne laisser aucune emprunte, jamais ne sait-on. Et puis, cette peau pâle à souhait qui rappelle la page blanche -encore un bug du serveur ? -Non, il est juste blanc comme un cul !-
Finalement, oui, on peut dire qu'il y a quelques signes qui font de Cartoon un être à part entière. (Mal)heureusement, ça ne s'arrête pas à son apparence.


» Analyse cérébrale.



✗ On n'est pas parfait hein ?
- Sadique : Si Ethan s'est retrouvé sur l'île où il vit aujourd'hui, c'est bien parce que la souffrance l'a toujours fasciné. Admettons que vos parents font de votre vie un véritable lieu aseptisé sans la moindre bactérie, le moindre danger, forcément, vous serez fasciné par cette chose inconnue qui n'a pas forgée de crainte en vous. Et c'est ce qui arriva à ce "charmant" personnage qu'est Cartoon ~

- Menteur : Je crois que c'est un peu maladif chez lui, sur des détails comme sur des affaires importantes, il n'est jamais tout à fait clair, il omet des informations, des dangers ou même de dire le réelle but d'une opération. Et le pire, c'est qu'il est un très bon menteur, son visage ne laisse jamais rien paraître, il faut être sacrément doué pour voir la supercherie de prime-abord !
[Uniquement avec les gens qu'il ne connait pas ou ne porte aucun intérêt.]

- Sociopathe : Ce n'est pas de la méchanceté, il peut vous blesser sans s'en rendre compte non pas parce qu'il s'en fiche, juste parce qu'il ne ressent pas les choses comme vous. Il peut vous porter un intérêt particulier pour un détail chez vous qui lui plairait et vous ignorer la seconde d'après comme s'il ne vous avait jamais connu ... M'enfin, mesdemoiselles, sachez qu'il y a plus de sociopathie qu'il n'y parait dans les messieurs.

- Accroc à la chaîne : Un jour, c'est l'alcool. L'autre, c'est le piano. Le suivant, c'est le strip-tease. Après, c'est les jeux-vidéos. Vous l'aurez compris, Cartoon porte rapidement beaucoup d'attention à quelque chose et passe ensuite à quelque chose de complètement différent comme substitut, évidemment, cela va donc sans modération. Le plus souvent, c'est l'alcool, il y revient plusieurs fois. Cependant, il ne tolère aucunement la drogue, il ne touche pas à cette merde et s'énerve quand on ose le lui en proposer. Vous n'avez jamais vu "Requiem for a dream" ? Et bien lui, si. Il avait 5 ans.

- Colérique : Cela va vous paraître stupide, mais pardonnez-le ! Ce n'est pas de sa faute, il a été élevé dans la haine, dans la colère, c'est son seul moyen d'expression. Il ne sait pas être aimant, il ne sait pas être calme, il ne sait pas exprimer ce qu'il ressent, mais la colère, il connait. Le pire, c'est quand la rage se mêle à ses capacités, un cartoon, c'est marrant, un cartoon en colère, c'est dangereux.

✗ Mais on gère la fougère ?
- Protecteur : Vous allez croire que c'est un cliché, mais Cartoon protège les êtres qui l'intéresse. Souvent, vous ne comprendrez pas pourquoi il insiste, pourquoi telle chose doit être effectuée, mais bien vite, vous apprendrez à lui confier votre vie, parce qu'il ne faut pas plaisanter avec une telle chose. La vie est précieuse ; Seules certaines saloperies méritent la sentence capitale, et ne vous inquiétez pas, Cartoon sait être inventif pour faire appliquer la punition.
[Uniquement avec ses proches.]

- Intelligent : Difficile d'être aussi con et aussi intelligent en même temps, un abruti fini avec un esprit aussi rationnel qu'un bon enquêteur ou qu'un mathématicien ... Ethan voit les liens, les déductions faites pour aller du point A au point B. En général, quand il a affaire à une énigme, il s'y attèle pour la résoudre dans les plus brefs délais. De plus, Cartoon est très cultivé, ce n'est pas parce qu'il fait sous-traité chaque action qu'il ne s'intéresse à rien, non, en fait, c'est par phase et par thème, un peu comme ses addictions en fin de compte.

- Bon vivant : Viens t'amuser avec Cartoon ! Allez, viens, tu vas voir, ça peut-être fun ! Une bonne petite soirée pour faire la fête, pas de problème, on est bien, tranquille. Une bouteille de vodka dans la main gauche, de la cachaça dans la droite, on roule une pelle à un inconnu. Aucun regret, on a pas le temps ! C'est ça d'être avec Ethan en soirée, on se refuse pas de petits plaisirs. Et dans la vie, ça s'exprime avec une jovialité qu'il réserve à ses "alliés" -Parce que non, ce gamin ne dira jamais "amis"- !
[Uniquement avec ses proches.]

- Bonne Influence : Cartoon est quelqu'un qui veut que les gens vivent sans regrets, il insiste souvent pour qu'ils dépassent leurs limites et soient heureux. Il peut paraître rude par moment, mais c'est toujours votre bien.

✗ Tu préfères les garçons, les filles, les deux, les chatons ?
L'attirance se fait avant tout par le physique, et pour ça, Cartoon n'est pas difficile à satisfaire, il aime les hommes, il aime les femmes, mais il aime aussi les lions, les crocodiles, les loups ... Oui, un peu de zoophilie, ça complique toujours un peu les relations de couple mais bon, ne nions pas l'atroce vérité.

✗ Moi j'ai un rêveuuuh ?
Cartoon veut le pouvoir, il veut un contrôle complet sur sa vie. D'abord, il veut des revenus, il vise le casino. Ensuite, il visera l'influence, et là, il pourrait vouloir rivaliser avec Father ... Cependant, a-t-il seulement une chance ?

✗ T'as peur de quelque chose ?
Quel secret est mieux gardé que la faiblesse d'un homme ? Il faudrait, de toute façon, être fou pour tenter de confronter notre homme à un insecte, il pourrait se vexer et ... vous ne voulez pas savoir la suite. Réellement.

✗ Quels sont tes goûts ?
- Manger : Les goûts de Cartoon sont simples, à partir du moment où ça se mange, c'est bon. Il n'y a aucun aliment qui le dégoûte dans n'importe quelle culture sauf ... s'il s'agit de manger des insectes. Mais quelle hérésie d'introduire des démons dans son organisme, n'est-ce pas ?
- Écouter : Surtout de la musique qui parait électronique, mais il adore aussi la musique pop, cependant, il en a un peu honte, alors soyez mignon et n'abordez pas le sujet avec lui !
- Mettre : Ethan n'a qu'une tenue qu'il lave régulièrement et c'est celle qu'il porte tout le temps, de toute façon, il dort nu, alors s'il le voulait, il pourrait laver ses vêtements principaux toutes les nuits. Oui, parce qu'il a plusieurs caleçons, mais son favori, il le lave presque tout les jours : Cartoon apprécie un peu trop son caleçon accommodé de dessins de petit Pikachu dessus ... Pathétique, non ?

✗ Signe distinctif ?
Un petit problème ? Non, sûrement pas. Aucun réel. A part le fait que le garçon est convaincu à 200% que les animaux peuvent parler mais refusent de le faire pour garder un équilibre cosmique dans l'univers. Décidément, les dessins animés ne conviennent pas à tout le monde ...


» Chargement du jeu.



✗ On a tous un passé :
Cette histoire aurait pu commencer avec des fleurs, une peluche pour enfant ou une jolie carte de maternité comme on en trouve dans les boutiques souvenirs des hôpitaux ; Mais il n'en est rien. Le gamin dont je vous conte les péripéties aujourd'hui est un marmot comme un autre, un récit banal d'horreur dont l'intérêt superficiel n'est que de satisfaire la curiosité maladive des paltoquets. Pour comprendre ce qui faisait de la naissance de ce bambin un jour de deuil méconnu, il fallait revenir quelques jours auparavant.

Monsieur et Madame, les parents, vivaient dans une misère constante. On notait dans leur courrier un rappel de découvert de la banque au moins une fois par jour. Dans les murs de leur appartement de ghetto, on entendait régulièrement des bruits non-identifiés qu'on espérait l’œuvre de plomberie plutôt que de rats ou de cafards longeant le placo. Et un peu plus rarement, mais certainement moins plaisant encore, des visites surprises engendrant divers membres cassés que l'on associera à des emprunts d'infortune non remboursés ; Et bien évidemment, les blessures se réparaient sans aide hospitalière puisque les moyens de se fournir la bonne santé étaient absents. Une vie qui ressemblait décidément plus à de la survie qu'à autre chose.

Ce moment de pauvreté allait bientôt devenir un plaisir, en effet, Madame attendait un petit enfant, elle avait même économisé l'argent nécessaire pour le faire venir au monde dans de bonnes conditions. L'argent manquait mais peu importait, le plaisir d'une naissance était une opportunité de rattraper un malheur avec des petits bonheurs quotidiens. Difficile de croire que les choses auraient pu empirer, n'est-ce pas ? Parce que oui, c'est alors que Cartier vint.

Cartier était une grande femme de la finance, une tigresse de Wall Street surnommée ainsi pour sa grande collection de montres Cartier dont les prix étaient et restent bien trop élevés pour le commun des mortels. La demoiselle était une jolie brune au regard de braise et au sourire carnassier qui avait toujours eu ce qu'elle convoitait grâce aux richesses de Papa. De plus, son intelligence était aussi importante que sa personnalité était nécrosée. Elle avait tout reçu bien trop jeune, tout comme son poste à Wall Street qui l'avait rendu encore plus hargneuse de se croire si puissante. Le monstre qu'elle était aurait pu détourner Saturne de son orbite tellement son ego était énorme. Et voilà que maintenant, Mademoiselle convoitait la maternité pour se vanter de son travail de mère et surpasser tout les autres dans un domaine bien différents … Mais elle la convoitait sans le désagrément prénatal.

Il lui fallait un enfant dont les parents étaient tout les deux bruns pour minimiser les effets de la génétique (parce qu'elle ne comptait pas dire la vérité au bambin). Elle recherchait aussi un garçon dont la peau serait aussi pâle qu'elle, sûrement pour rappeler au critère de beauté des siècles précédents où la pâleur de la peau représentait le degré d'appartenance à la royauté. Et bien que deux ou trois nouveaux-nés eurent les critères correspondants, c'est sur cet étrange petit garçon aux yeux bicolores que son attention se porta. C'était lui et aucun autre. Monsieur et Madame, les parents, n'eurent d'autres choix que d'accepter la « généreuse proposition monétaire » qu'elle leur proposa puisque la seconde option qu'elle leur laisser était de détruire leur vie de diverses autres manières.


°~° ELLIPSE DE DINGUE °~°


Après autant de temps, vous devez vous en doutez, l'enfant était devenu un jeune adulte. Ce garçon était aussi pourri que l'était sa prétendue génitrice, il avait l'intelligence, l'ambition et la méchanceté de sa mère mais avait aussi beaucoup plus de compassion qu'elle. Il n'avait jamais appris les conditions de sa naissance et pourtant, s'il l'avait su, il n'en aurait eu que faire puisque l'éducation qu'il avait reçu le faisait privilégier les liens relationnels aux liens du sang. En omettant cette base sur laquelle sa vie était construite, on pouvait dire que le garçon était plutôt banal vis-à-vis de son milieu social : Un sociopathe plein de contradictions mais n'est-ce pas là la nature de l'homme ? La contradiction ?

Régulièrement, le jeune garçon sortait jusque tard le soir, d'abord des fêtes en boîte avec des amis aussi faux que son milieu -il en avait pleinement conscience- pour ensuite se finir dans des ghettos avec des gens, étrangement, plus fréquentables. Il savait jouer de ses atouts pour s'intégrer, principalement du fait qu'au fond, il était aussi rebelle qu'eux, et que sa pauvreté à lui ne résidait pas dans l'argent mais dans les sentiments. C'était donc un échange équivalent : Il fournissait l'argent, et en retour, il récupérait les sensations qu'il avait besoin pour se sentir vivant : Prostitution, alcool, danger, tout était bon à prendre.

Le jeune homme revenait chaque fois au petit matin, dormant à peine quelques heures, ce qui était suffisant à ses yeux, pour repartir soit étudier, soit pour ses multiples leçons privés : musique -du violon exactement-, économie, sports de self-defense, et plein d'autres superflus de culture qui servait à faire de lui la femme qu'était sa mère. Une mère qui s'était révélée surprenante par sa présence supérieure à ce qu'on aurait imaginé d'une personne comme elle. Elle s'était impliquée dans la vie de l'enfant pour lui fournir une éducation hors-pair bien qu'elle ne savait pas tout de ce qu'il faisait.

Cette ambition chez le garçon s'était récemment changé en jalousie intense, ce besoin de posséder ce que les autres ont et qu'il n'avait pas. Il devait avoir avant chacun les dernières modes dans chaque domaine. Vous voyez à présent ce qui le conduisit à Euphemia ? Non ? Toujours pas ? Simplement, un de ses prétendus amis avait reçu ce message mystérieux et avait répondu « Oui » par pure curiosité. Le lendemain, il avait reçu le casque comme convenu et l'amena, sans l'avoir essayé, lors d'un cours quelconque. L'avidité du garçon fut si forte qu'il déroba l'objet et l'emmena chez lui, sans même avoir été suspecté de vol.

La scène que je vous décris maintenant est la dernière qui se déroule dans notre monde. Imaginez ce garçon, Ethan, juste devant cette nouvelle acquisition. Assis calmement sur son canapé, au sol, un tapis en peau de bête d'une valeur inestimable posé soigneusement sur un sol en marbre italien très précieux.A peine quelques pas plus loin, une cheminée contenu dans un marbre différent mais tout aussi cher brûle et réchauffe la pièce. Derrière ce canapé, un comptoir en acajou de Cuba d'une grande rareté sert de support à la mallette en cuir GUCCI du jeune homme encore ouverte et posé à l'horizontale. Seulement quelques secondes avant le changement radical de la vie du gamin. Sa respiration est lente comme s'il pressentait ce danger qui l'a toujours attiré. Trois secondes. Deux secondes. Une dernière respiration, plus forte. Il pose le casque sur son crâne, la jalousie encore en tête. Bientôt, selon lui, il sera le premier à avoir eu, parmi ses connaissances, la chance d'avoir participé à une expérience exceptionnelle. Il s'imaginait déjà vanter les démérites du jeu d'être finalement une banale copie de tel ou tel divertissement. Le casque est sur son crâne. Il l'analyse alors même qu'Ethan ne semble pas réaliser la situation. Il cligne des yeux. Et voilà, on observe maintenant l'air perdu sur son visage et dans ses yeux déformés. Moins d'une seconde auparavant, il aurait juré être dans son salon.


✗ Ton arrivée à Euphemia et ta réaction :
Après quelques secondes, désorienté, quelqu'un vint l'aborder et lui expliqua le fond de l'histoire. Aucune tristesse. Aucune joie. Juste un nouveau départ. Peut-être un peu de colère. La colère, ça, il l'a connaît. Il aurait pu être prévenu avant, tout de même. Mais au fur et à mesure qu'il réalisait, il repensait à sa vie, à ses rêves et à ses espoirs. Tout redémarrait. Il se voyait encore tout gamin dans ce même salon auparavant décrit, devant la télévision aussi grande que le mur, devant ces dessins animées, rien n'avait jamais été aussi simple. C'est sûrement ce qui motiva le choix que vous connaissez maintenant. Mais une fois adulte, rien n'est plus jamais réellement simple. Et il faudra bien que Cartoon le comprenne un jour ...


» Toi le geek.



NOM/PSEUDO : Appelez moi ... CATWOMAN ! J'adore sa tenue en cuir  What a Face 
AGE : 17 balais mais bientôt 18 printemps /o/
JEU VIDÉO FAVORI : League of //POUTRE// Quoi ?!? Comment ça j'ai pas le droit ?
FILM FAVORI : J'ai beaucoup aimé Hunger Games 2 récemment (:
MANGA/SÉRIE FAVORITE : Détective Conan ou One Piece. Depuis que j'suis tout gosse, j'adore ces deux manga en particulier ~
COMMENT T'AS DÉCOUVERT LE FORUM ? : Je dirige moi-même ce forum d'une main de fer, sauf que vous le savez pas ♥
T'ES UN OUF DANS TA TÊTE ? : Non. Pas du tout. Jamais. Je n'oserais pas. Absolument pas. Sans équivoque. Bien sûr que non. OUIIIIIII. Probablement. Peut-être un peu. De temps en temps. Pourquoi pas. C'est pas impossible.
MANGER OU BOIRE ? : NOMNOMNOMNOMNOMNOM. Jinx. NOMNOMNOMNOMNOM.
JE TE SAOULE AVEC MES QUESTIONS ? : OUI. Non.
UNE DERNIÈRE ALORS, C'EST QUOI LE CODE ? :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Father


Fondateur
Fondateur

avatar

Messages : 1054
Date d'inscription : 06/07/2013
Localisation : Dans sa chambre trop d4rk.

MessageSujet: Re: Cartoon ∞ Kinda Crazy, Right ?   Dim 12 Jan - 22:49

omg omg !
ENCORE un personnage génial. Tu me décevras jamais hein? Le genre complètement loufoque et dingue qui te correspond si bien. L'histoire est sympa, en fait c'est surtout bien rempli de descriptions précises et interminables à la balzac xD Petit coquin, tu adores faire des pavés pour dire un petit truc 8D ♥
Bref, j'ai particulièrement aimé le caractère ou je me suis laissé embarquer dans ... je sais pas quoi xD
#magic #swag

VALIDÉ! Bienvenue dans ma mi-fa wesh.


_______________

cadeaux:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Cartoon ∞ Kinda Crazy, Right ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» I'm not crazy, my reality is just different than yours.. ♥
» [Logiciel]Ultimate Crazy Spammer
» Crazy-GirL ^-^
» Jaisy. Gosh, this girl os crazy !
» {. CryingShame } Crazy Cookie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: HRP ; :: Les archives :: Fiches des anciens membres-