AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 
 Le visible est le fléau des yeux. [Conan]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ellyas Switch


Hope Corporation

Hope Corporation

avatar

Messages : 59
Date d'inscription : 15/12/2013
Localisation : Hope Corporation.

MessageSujet: Le visible est le fléau des yeux. [Conan]   Lun 30 Déc - 1:01

Ellyas était désormais a Euphemia depuis quelque temps, il avait réussi a économiser un peu d'argent pour pouvoir occuper un petit local où il pouvait vendre ses créations, des petits objets électroniques allant du petit pointeur laser au objets lumineux, il s'était aussi permis de créer des objets plus spéciaux qu'il ne mettait pas en vitrine, comme une bague avec un traceur, mais ces objets il les trouvaient bien trop étrange pour sa boutique, c'était plaisant a ses yeux de fabriquer diverses choses, cependant, il ne devait pas oublier qu'il ne faisait que vendre des petits gadgets.

Le jeune homme était encore perplexe quant au fonctionnement de beaucoup de chose dans ce jeu, il était désormais persuadé que la déconnexion était impossible, le sms ne mentait donc pas, c'était intéressant, il pensait même excitant. C'était étrangement plaisant, il n'était plus coincé dans un jeu, non il avait une seconde chance, une nouvelle vie, une vie toute neuve mais avec un bonus, le savoir de l'ancienne. L'argent ne ferait pas son bonheur, agir pour autrui était inutile, il lui fallait être lui même, oui dire toujours la vérité, ne pas s’embêter inutilement, être tranquille voilà le sens de la vie, ce jeu était devenu une nouvelle vie. Une vie qu'il allait apprécier jusqu'à la dernière goutte, c'était la un plaisir qui serait certains.

Il était assis derrière un petit comptoir assez miteux, tentant de créer une caméra de petite taille cela ne semblait pas réellement faisable a ses yeux, il finissait toujours par corrompre le rendu de l'image, c'était a peine utilisable, vraiment il se décevait, il pouvait faire mieux, il se devait faire mieux. A quoi lui servira-t-elle vous direz vous, probablement a rien en réalité. Mais c'était un défi, oui il voulait réussir, tout du moins, il avait eu l'impression qu'il le voulait, il devait avouer qu'avoir échoué ses trois dernières fois commençait a l'ennuyer sévèrement, s'il ne pouvait pas réussir c'était probablement que ce n'était pas faisable ou alors qu'il n'était simplement pas destiné a le faire, il s'offrait tout de même une dernière chance. Mais moins sérieusement, il n'y avait aucun intérêt a s'occuper sérieusement d'une telle chose. Il était la, se balançant d'avant en arrière sur sa chaise, observant les minuscules circuit, c'était un travail de minutie. C'était réellement déplaisant. Il finit par abandonné de toute façon personne ne lui demandait une telle chose.

Ellyas n'avait probablement pas l'allure d'un véritable vendeur a ce moment la, ses cheveux vert dans une pagaille totale, une chemise blanche sur laquelle pendait ses plaques, son regard vide fixait la porte, il n'attendait pas grand chose. Mais attendait quand même. Il essuya rapidement son pantalon, un simple pantalon noir sur lequel était tombé quelque poussière, mais Ellyas ne pouvait tolérer cela, c'était bien trop déplaisant, la poussière ne devait pas le toucher. Il tapotait tranquillement sur son bureau sans réel but, il ne s'ennuyait pas réellement, mais ne s'amusait pas, c'était une sensation étrange, il était patient, oui il patientait, pour rien probablement, mais il ne savait pas ce qui était écrit, tout pouvait le surprendre. Il savait que l'avenir était immuable mais il ne savait pas de quoi était fait cet avenir. Il observait cette porte avec une attention particulière, allait elle s'ouvrir, allait elle rester close, cela n'importait pas. Tant de chose pouvait arriver, des millions de choses, allant de la plus farfelue a la plus simple. Un client. Ou une explosion violente. Après tout, les gens possédaient des pouvoirs, une boule de feu pourrait tout a fait être égaré et détruire la porte. Qui savait ce qui pouvait arriver. Personne, tout du moins, il le supposait cela aussi, ce monde possédait réellement des pouvoirs. Qui pouvait imaginer quel pouvoir serait donné ici, pyrokinésie, nécromancie, non peut être pas, mais tant de chose pouvait se passer.

Ellyas regarda rapidement son interface, ce pouvoir qui était le sien, lui servirait il un jour ? Il ne l'espérait pas, il l'appréciait car il semblait fait pour éviter l'altercation, c'était plaisant, un pouvoir pour fuir a ses yeux. C'était cela qui était plaisant, il ne voudrait jamais avoir à affronter quelqu'un, c'était une perte d'énergie futile. Depuis les quelques temps qu'il était la, il avait entendu parler des troubles entre les diverses îles, mais il devait avouer s'en moquer. Ce tatouage, sur sa nuque le classait comme un membre d'Hope corporation et pourrait lui attirer des ennuis. Pourtant, lui ne portait aucun intérêt a cela, il n'avait que lui même pour intérêt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


Invité




MessageSujet: Re: Le visible est le fléau des yeux. [Conan]   Mer 1 Jan - 21:50


Découverte de HP

ft. Ellyas

Hope Corporation, la bible des personnes passionnées par l'informatique et les nouvelles technologies. L'école pour les petits en tout genres qui souhaiteraient faire part de leurs imaginations dans un monde futuriste. J'avais trouvé cela trop typique à mon goût, le parfait stéréotype du gamer et ça ne m'avait pas tellement plus que ça n'ayant aucunes connaissances des techniques employés dans ce domaine. Cet avant-goût futuriste était cependant assez plaisant à voir, allant des habitations modernes aux ruelles robotisées, il y en a pour tout ceux qui apprécient ce décor toujours en mouvement, bourré de spots lumineux.

C'était à peu près la description que l'on m'avait fait de cette île qui semblait rivale à la mienne. Bien que cette relation est surtout entretenu entre les chefs des deux îles respectives et non entre les personnes, du moins c'est ce que j'espérais. Et me voilà, après être allé en territoire neutre, j'ai du prendre un train pour me rendre dans ce décor mécanique. J'admets que je n'aurais eu aucune raisons valables pour ''visiter'' en quelque sorte cette île si je n’exerçais pas le métier peu réputé d'espion, et oui, en si peu de temps depuis mon arrivée dans Euphemia, je n'avais pas eu le temps ni l'argent pour faire un métier respectable et me mettre à mon compte autrement qu'en prenant cette fonction malfamée. Et quand on arrive à devenir invisible, quoi de meilleur que de devenir un espion, rien de plus facile pour se mettre de l'argent dans les poches. Mais cependant un profiteur comme moi a tout de même besoin d'avoir des gadgets utiles qui permettront d'assurer des missions plus difficiles à terminer par ma seule et unique personne. Bien sur, cela coûtait cher et j'ai pris soin de venir avec assez d'argent pour avoir de quoi étoffer mon inventaire.

Il était donc grand temps de parcourir cette île. Pour assurer mes arrières en cas de besoin, après être entré en plein Hope Corporation, j'ai activé mon pouvoir d'invisibilité pour ne pas me faire repérer dans une île soit disant ennemie, cependant je devais me dépêcher car mon pouvoir ne dure pas si longtemps que ça, je ne l'ai jamais poussé jusqu’à ses limites mais je sais très bien qu'il reste dans le domaine du raisonnable, malheureusement pour moi. Je pose alors un rythme cadencé pour essayer dans un premier de me repérer dans cette île où tout les décors se ressemblent de mon point de vue. Et puis, après avoir fini par m'être habitué à cette lumière chimique et ces habitants quelque peu étranges à mon goût, je me hasarde à regarder par la fenêtre les vitrines des boutiques.

Après avoir traversé les allées marchandes bondées, c'est bien ma veine d'être venu à l'heure de pointe, j'hésite à entrer dans les magasins de Hope Corporation car la marque qui indique sur quelle île je viens sur la paume de ma main droite ce qui n'est vraiment pas un signe de discrétion, le système a du penser que mon pouvoir pouvait cacher cette distinction des plus voyantes. Je continue donc à lézarder dans des coins moins fréquentés de l'île et je tombe sur une petite boutique, en regardant à l'intérieur, j'aperçois toutes sortes de gadgets du plus commun au plus extravagant. J'hésite un moment puis je prends mon courage à deux mains et j'entre dans la boutique en espérant trouver un objet qui me sera utile dans ce bric à vrac.

Je pousse la porte comme un idiot alors qu'il faut la tirer et j'entre après un bref délai dans cette petite échoppe de quartier. Le local n'a pas l'air très grand à première vue et je vois directement le vendeur, jeune. Un jeune homme qui doit avoir la vingtaine fixe avec surprise la porte de derrière son comptoir. Puis je m'aperçois que j'ai oublié de retirer le voile protecteur qui me protège du regard malveillant des autres. Et merde, je suis vraiment un boulet. Puis je me reprends en respirant un bon coup et je désactive ma faculté en interpellant le vendeur avec un grand sourire et un air gêné.

« Bonjour ! »

Revenir en haut Aller en bas
Ellyas Switch


Hope Corporation

Hope Corporation

avatar

Messages : 59
Date d'inscription : 15/12/2013
Localisation : Hope Corporation.

MessageSujet: Re: Le visible est le fléau des yeux. [Conan]   Ven 3 Jan - 18:09

Ellyas pensait a clore son magasin pour la journée, cela était futile, personne ne viendrait aujourd'hui, il continuait d'observer la porte cependant, mue par un espoir futile, c'était une idiotie parfaite. Il en avait une parfaite conscience, mais à quoi bon combattre quelque chose qui était déjà présent. Il lui fallait juste supporter cette action jusqu'à ce que le soir tombe, a cet instant il serait libre, libre de se promener. Un bruit soudain le tira alors de ses pseudo-rêveries, ce petit bruit que font souvent les idiots, tirant au lieu de pousser, poussant au lieu de tirer, ici le second cas était celui qui était vrai. Quelqu'un voulait ouvrir la porte, quelqu'un ouvrait la porte, non personne. La porte s'était elle ouverte toute seule, par magie ? Était ce quelqu'un si minuscule qu'il était impossible pour les yeux d'Ellyas de le voir, peut être allait il se manifester.

Ellyas était a la fois curieux et inquiet, il ne voyait rien, pas la moindre personne, était il en train de rêver, en train d'halluciner, de désirer ardemment quelque chose qui n'était pas la. Non probablement pas, il devait y avoir quelqu'un, quelqu'un qui était ici dans cette pièce. Invisible, minuscule ou alors simplement discret a un point effrayant. Ellyas n'en savait rien, cela le laissait curieux certes, mais pas au point de réagir, il préférais garder son énergie pour des choses bien plus importante que cela, qu'il y ai quelqu'un ou non dans la boutique cela ne changerais que peu de chose. Il se redressa tout de même un peu pour être certains qu'il n'y avait personne de petite taille, non, c'était désert. Il n'y avait plus aucun bruit. Avait il rêver, pouvait il halluciner dans un jeu ? C'était une question rhétorique stupide, bien sur qu'il ne pouvait pas.

Il le comprit aussitôt qu'il pu voir une forme apparaître dans son magasin. Un jeune homme, a peut prêt du même âge, il était plutôt grand, brun, son allure était assez simple, Ellyas se demanda s'il était invisible ou s'il s'agissait d'une projection astrale, quel genre de pouvoir cet homme pouvait il possédé. Que faisait il dans un magasin pareil. Il semblait étrangement gêné, était ce car il venait d’apparaître soudainement. Était il idiot ? Un enfant dans un corps d'adulte, vraiment être gêné pour si peu. Ellyas se leva lentement sans dire un mot au préalable, il observa le garçon un peu plus. De haut en bas, une allure sobre, mais cette marque, d'un rouge écarlate sur sa main, c'était forcément celle du Crimson District, intéressant. Que faisait il ici, n'y avait il pas une sorte de rivalité enfantine entre ces deux îles ? Ellyas s'en moquait a dire vrai, il n'y attachait pas la moindre importance, pour lui c'était tout a fait pareil, excepté qu'ici la technologie pouvait être admiré partout. Il s'éclaircit la gorge, le regard fixe et le visage froid avant de se mettre a parler.


«  - Bonjour cher client, que puis je pour vous en ce jour ? Un jouet qui fait de la lumière peut être ? Ou bien quelque chose d'autre, je possède ici une large gamme de gadgets en tout genre. »

Ellyas s'était approché un peu plus de l'homme, bien que plus petit que lui, le vendeur gardait cet allure très fier et sur de lui, observant le client quelque peu froidement. Cet homme était en quelque sorte une forme d'espoir si quelqu'un comme lui achetait n'importe qui pourrait. Ellyas savait qu'il était très peu éthique harceler un client de question, mais c'était plus fort que lui, il lui fallait savoir. Sur un ton moins solennel il demanda alors.

«  Dites moi plutôt que fait quelqu'un comme vous ici ? Cette marque, vous devez connaître l'état entre les îles non ? Vous en moqueriez vous tout comme moi ? Ensuite, comment êtes vous entrez et apparu ? »

Ellyas semblait plutôt pressant sur ses questions et c'était le cas, il devait savoir, cet homme était tout de même rentrer chez lui sans être vu. Cet homme était gêné et pourtant tant de chose guidait Ellyas a se posé des questions. C'était étrange, mais bien sur rien de cela ne se verrait, Ellyas resterait impassible, c'était la son devoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


Invité




MessageSujet: Re: Le visible est le fléau des yeux. [Conan]   Sam 4 Jan - 0:29


Curieux vendeur

ft. Ellyas

Je regardais à présent plus en détail le vendeur, cheveux d'un teint verdâtre, pas très commun et naturel mais je me dis que ça correspond bien avec le lieu où il habite. Cette forêt luisante sur ses cheveux est une vraie jungle désordonnée ce qui colle mal avec sa tenue bon marché de vendeur qui le met en valeur et lui donne un air sérieux. Il a l'air aussi très jeune, plus jeune que moi peut-être ? Deux iris d'un jaune intense viennent orner des yeux légèrement plissés. La silhouette plutôt fine, s'il n'était pas vêtu de ce rustre déguisement de vendeur qui apparemment semble être aussi le patron j'aurais tout juste pensé que ce n'était qu'un autre client comme moi. Après avoir dévisagé vaguement le patron ce qui n'est pas très respectueux de ma part et avoir écouté son speech pour vendre sa camelote en répondant par un hochement de tête négatif je jette un coup d’œil aux articles ressemblant plus à des babioles qu'on offrent aux fêtes qu'à des gadgets. Je jette un léger regard dans la boutique, elle est assez petite et j'aurai vite fait le tour de celle-ci, de plus, à première vue, il n'y a rien qui ne peut m'être utile dans ma profession.

Mais en regardant les articles avec nonchalances, je m'aperçois que le vendeur s'est approché de moi. Il me veut quoi lui ? Je le vois qui s'attarde sur ma marque à la main que je range immédiatement dans une poche. Si c'est un de ces fanatiques qui ne jurent que par Hope Corporation, je me jure que je vais me le faire et je déguerpirai aussi vite que je suis arrivé. Les poings crispés, une voix pressante siffle dans mes oreilles. Il me pose tout un tas de questions, il a l'habitude d'harceler ses clients potentiels où quoi celui-là ?! Alors comme ça il s'attarde sur mon origine dans Euphemia, quelle importance dans cela ? De la curiosité sans doute. Je ne vais pas m'attarder sur les explications mais cet étrange personnage m'intrigue donc lui répondre pourra peut être m'être avantageux, on ne sait jamais.

Ce que je fais ici ? De la recherche de matériel pour espionner les gens ou qui peut m'être utile dans ma profession qui vous devriez l'avoir deviné, n'est pas la plus vertueuse.

Je prends le temps de marcher un peu dans la boutique tout en regardant mon interlocuteur, il peut très bien essayer de s'attirer ma sympathie tout en voulant me poignarder par derrière, du moins, c'est comme ça que ça se passe à Crimson District, il faut toujours être sur le qui-vive. Je continue donc de répondre à son interrogatoire improvisé tant que j'ai envie d'y répondre.

Merci mais je connais les relations entre nos deux îles bien que je ne sois pas non plus un ancien dans Euphemia je me fiche des rapports entre Crimson et les autres îles. Vous par contre, vous semblez être un arrivant si je peux me permettre. Cependant je ne vous révélerai pas mon unique échappatoire en cas de danger.

Comme ci j'allais lui dire que j'étais capable de me rendre invisible, je ne me risquerai pas dans un endroit aussi insalubre à révéler mon unique pouvoir, certes utile mais pas infaillible à la portée d'une lame ou d'une flèche. Je commençais à devenir sérieux, pourquoi il a fallu que ce gosse me pose ce genre de questions, ma méfiance habituelle qui s'était évanouie en venant à Hope Corporation est revenu aussi brutalement que si je me trouvais dans une auberge à Crimson district. Qu'il essaye de me faire quelque chose avec son pouvoir, je l'attends.


Revenir en haut Aller en bas
Ellyas Switch


Hope Corporation

Hope Corporation

avatar

Messages : 59
Date d'inscription : 15/12/2013
Localisation : Hope Corporation.

MessageSujet: Re: Le visible est le fléau des yeux. [Conan]   Dim 5 Jan - 1:55

Ellyas se doutait d'or et déjà que l'Homme n’achèterais probablement rien ici, c'était assez déplaisant, le vendeur souhaitait sincèrement que cet homme parte le plus vite possible. Mais il était aussi réellement curieux d'en savoir plus sur ce jeu, il pensait avoir compris que la mort n'était pas réversible ici, que les îles étaient en conflits a cause des créateurs mais tout était encore très flou, emplies de mystères, il ne comprenait pas encore grand chose, mais il comptait bien faire les choses vite et bien, apprendre les règles du jeu et les utilisez a son avantage. Après tout, il s'agissait simplement d'une vie deux point zero  non ? Il était la, se nourrissait, s'amusait, dormait, pouvait ressentir tout plaisir existant, créer et ce encore mieux, ici il n'avait pas besoin de se raser, pas besoin de couper ces atroces cheveux, pas besoin de s'ennuyer avec des détails qui l'aurait déranger habituellement, ce monde était bien plus intéressant et cet homme en faisait partit.

Ellyas eu finalement quelque réponses, mais elle ne lui plaisait pas du tout, cet homme était un peureux apparemment, il avait caché sa main dans la hâte, était il paniqué pour si peu, s'il avait si peur de cela pourquoi ne pas avoir simplement bander sa main ou encore pourquoi ne portait il simplement pas des gants ? Il devrait réfléchir avant de se promener comme cela dans une île qui se voulait ennemi, il avait de la chance d'être entrer dans le magasin d'Ellyas d'autre l'aurait possiblement briser sur place. Mais Ellyas s'en moquait éperdument, il ne s'en cacherait d'ailleurs pas, tout ce qu'il voulait c'était vivre tranquillement cette seconde vie. L'Homme expliqua qu'il était entré dans ce magasin d'en le but d'acheter du matériel d'espionnage, était il stupide ? N'avait il pas remarqué qu'il s'agissait d'une petite boutique. Incroyable, Ellyas mentirait en disant qu'il n'avait rien pour cela, mais pas en vitrine. Il cru bon d'ajouter que son métier n'était pas des plus vertueux. Pour qui se prenait il ? Voyait il en Ellyas un enfant car il n'était pas très grand. Cela mériterais une leçon, mais ce serais une perte d'énergie considérable et futile. Non, il était plus simple de parler pour lui apprendre quelque peu le respect.


«  - Cher client, je ne doute pas de votre intelligence, mais vous avez du remarquer, que rien de ce qui est présent en vitrine n'est bon pour vous. Voyez vous, je fabrique ce que je vends, je ne nie pas qu'avec un peu de temps, je serais apte a faire quelque chose que vous désireriez, mais n'oublions pas qu'il s'agit d'un magasin. »  

Ellyas regarda l'homme de haut en bas, se disant que pour un matériel de qualité il faudrait de l'argent, en avait il assez ? Pouvait il réellement lui demander quelque chose, il n'en savait trop rien.  Ellyas trouvait l'Homme assez docile et franc bien qu'un peu lent et peureux. Cependant, il avait des réponses, il semblait être ici depuis un peu plus longtemps, il avait déclaré lui même ne pas être un ancien, mais que signifiait ancien, ici depuis la création du jeu ? Depuis combien de temps ce jeu était il en route d'ailleurs. Non, aucun intérêt, ses questions n'intéressait pas réellement Ellyas a dire vrai, ce jeu aurait pu être en place depuis les débuts de la réalité virtuelle que cela aurait été la même chose. Non les vrais questions seraient plutôt des choses comme qui sont les personnes a connaître ? Qui sont les gens dont il faut se méfier, quel quartiers visité, quel quartier éviter. Comment accroître son savoir entre autre. Tout les petits système que seul un joueur ayant passé du temps ici pouvait connaître. Ou un espion. Finalement il pouvait être utile. Mais Ellyas devrait être fin, franc,certes mais fin.

Cependant quelque détails frappèrent Ellyas, il avait remarqué qu'il était un arrivant et avait affirmé que son pouvoir était plus un échappatoire qu'autre chose. S'ils entendaient la même chose par échappatoire son pouvoir n'était probablement pas offensif. Ellyas retournait s'asseoir sans réellement quitter son client du regard. Puis tapotant tranquillement sur son comptoir il reprit la parole.


« - Ecoutez jeune homme, je ne suis pas un partisan d'une quelconque guerre, vous pouvez sortir votre main de votre poche, a moins que vous soyez trop effrayer pour cela aussi. Il émane de vous une inquiétude certaines. J'ai ouïe dire que Crimson District n'était lieu facile, cependant je n'imaginais pas qu'elle offrait une telle paranoïa a ses habitants. Par la suite parler de votre pouvoir si cela vous en chante, j'aime juste savoir comment les gens rentre chez moi sans que je puisse les voir. Et si vous tenez tant a le garder secret n'en parler pas comme échappatoire. »  

Ellyas se tut, mais dans on regard on pouvait comprendre qu'il n'avait pas finit de parler, il avait encore des choses a dire, des choses a mettre au point. Il joignit ses mains et posa son menton dessus pour jauger les réactions présente chez son interlocuteur. Il avait forcément quelque chose de plus a dire lui aussi. Mais Ellyas ne comptait pas réellement l'écouter tant qu'il n'aurait pas fini.

«  - Je poursuis, vous savez des choses, vous l'avez compris, je suis un nouvel arrivant dans ce délicieux petit jeu. Mais j'ai de nombreuses questions, vous êtes un espion, vous savez sûrement de nombreuses choses, je suis quelqu'un de curieux, j'aime en savoir plus sur tout. Y compris les gens. Pourquoi ne me diriez vous dont pas votre pseudonyme, ou un pseudonyme fictif, un pseudonyme secondaire si vous tenez tant a être méfiant. Je suis Ellyas, Ellyas Switch. Vous ne devriez point vous méfier de moi, je ne suis quelqu'un de violent. Maintenant, si la peur de discuter sérieusement avec quelqu'un de la Corporation vous tétanise, je vous en prie, disparaissez a nouveau dans la brume du jeu et j'agirais comme si tout cela n'était qu'une hallucination en jeu. »  

Ellyas avait l'art du dramatique, cela était certains, mais il était tout a fait sérieux et franc, les choses étaient exactement comme il venait de le dire a ses yeux, Personne n'avait rien a craindre de lui, il était presque inoffensif, bien sur il ne nierais jamais qu'il serait prêt a enfoncer une dague dans un dos, tirer une balle dans une tête s'il le devait. Mais il jugeait qu'il était mieux de paraître faible et innocent pour achever en toute discrétion. Il attendait patiemment les réponses de l'Homme désormais, curieux de ses propos et ses réactions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


Invité




MessageSujet: Re: Le visible est le fléau des yeux. [Conan]   Sam 11 Jan - 0:59


Découverte de HP

ft. Ellyas

Barbant, ennuyant et bavard. Je crois que je peux résumer mon interlocuteur avec ces trois mots. Encore un de ces gamins qui arrivent sur Euphemia et qui pense s'en sortir avec pour seule arme : leurs arrogances sans limite. Il me suffit tout simplement de réactiver mon pouvoir et lui trancher la gorge d'un coup de couteau que je garde toujours dans une des poches de ma tenue vestimentaire. Mais cela serait céder à ses pulsions les plus primitives et avoir un avis de recherche dans tout Hope Corporation, non merci je préfère encore avoir à subir des discours pesants. ''Je ne nie pas qu'avec un peu de temps, je serai apte à faire..." C'est tout ce que j'ai retenu dans ses paroles. Et aussi la petite pointe d'ironie à la fin de sa tirade. Un magasin ? Non sans rire ?! Et mon poing dans la gueule tu vas le voir venir ? Pathétique, s'il croit vraiment que je suis venu dans avoir de quoi dépenser c'est qu'il ne s'est pas encore jauger le client.

« Pour information, sachez que je ne suis pas venu les mains vides et j'aimerai savoir ce que vous pourriez dans un proche avenir où pas me fournir. »

Il manquait plus que ça. L'étrange vendeur venait de lancer un interminable et insoutenable monologue, je ne peux supporter ce genre de personnes bien longtemps, qui se prennent la tête trop souvent pour au final ne rien dire. Il est exactement la caricature du dramaturge qui veut toujours trop en faire et qui réfléchit beaucoup trop à des choses souvent peu importantes. En effet, ce n'est pas le courage et le sang-froid qui domine mes actions en général mais je préfère être prudent, on ne sait jamais sur qui on peut tomber, cependant il a l'air sincère malgré ses paroles surjouées. Je consens cependant à répondre sur mon identité, je n'ai rien à perdre à lui donner mon pseudonyme même si je n'en vois pas l'utilité, enfin bref.

« Conan est mon pseudonyme. Enchanté. Dis-je avec une pointe d'ironie, il est un peu tard pour dire ce genre de propos mais je finis par continuer avec un léger sourire sur les lèvres Je sais quelques points fondamentaux comme le fait qu'il faut éviter de se faire des ennemis et ne pas en faire trop, c'est souvent mal vu, mais prenez-le comme un conseil et non comme une menace. »

Bon après tout, pourquoi ne pas continuer à flâner ici, l'individu n'avait pas l'air d'être un adversaire redoutable et heureusement il ne cherche pas à se faire mal voir dès son début dans le jeu, c'est plutôt un bon point pour lui mais sa curiosité a l'air insatiable et va probablement lui causer des torts, enfin bref, après tout c'est son problème pas le mien. Par contre je me demande réellement quel genre d'objets artisanales peut-il fabriquer qui va m'aider dans mon métier si je peux l'appeler ainsi.
Je prends un air plus décontracté à présent que je connais un peu mieux le personnage en face de moi mais je reste tout de même assez concentré pour ne pas me faire manipuler par une énergumène comme lui. Car à mon avis, il a l'air adepte de cet art : la manipulation des esprits. Une spécialité de Hope Corporation apparemment.

Soit, je récapitule la situation, je parle à un étrange vendeur qui veut en savoir plus sur moi et sur ce qu'il entoure, dans un territoire supposé être ennemi et je ne peux rien acheter qui va me servir pour mes futures missions, on ne peut pas dire que ma journée a été pleine de réussite mais je ne perds pas espoir et je me dis que peut être en nouant une collaboration avec le fabricant, je pourrai en tirer un profit à long terme, du moins j'espère. Je décide de relancer la discussion sur un sujet qui me semble plus intéressant.

« Comme vous l'aurez sûrement deviné, mon pouvoir/ma faculté comme vous préférez est d'être capable de me rendre invisible à la vue des gens saufs pour de rares exceptions. Et le vôtre ? Quel est-il si je puis me permettre ? »



Revenir en haut Aller en bas
Ellyas Switch


Hope Corporation

Hope Corporation

avatar

Messages : 59
Date d'inscription : 15/12/2013
Localisation : Hope Corporation.

MessageSujet: Re: Le visible est le fléau des yeux. [Conan]   Dim 12 Jan - 22:22

Ellyas était d'un calme absolu, il était réellement détendu, cet homme en face de lui en revanche semblait s'énerver, s'agacer, il voyait souvent ce genre de réaction. Il se demandait encore pourquoi d'ailleurs, les gens étaient ils si peu apte a contrôler leurs émotions, si réactifs, Ellyas ne comprenait pas réellement cela. Il savait que les gens ne supportaient pas de voir la supériorité en face d'eux, qu'ils ne toléraient pas qu'on soit apte a parler convenablement, sans erreur, sans soucis, qu'on leurs montre qu'ils n'étaient pas si géniaux qu'ils pouvaient le penser. Ellyas lui n'avait pas ce soucis, il était génial et il n'y avait aucun doute la dessus. Cependant cette attitude commençait a lasser Ellyas, il n'aimait pas réellement qu'on se présente aussi impulsif devant lui, selon lui ce garçon se laissait quelque peu enorgueillir par son île. Crimson, l'île de la violence, du danger, cela ne signifiait aucunement qu'il pouvait se permettre d'être aussi prétentieux, survivre dans un lieu dangereux ne fait pas de vous quelqu'un de fort. Ce garçon semblait s'emporter un peu trop facilement. Cependant, essayer de réagir serais un effort futile, cela ne serait qu'une perte d'énergie que d'apprendre a ce malotru qu'il était important de rester calme en certaines situation.

Ellyas écouta ses réponses d'un œil distrait, il se demandait réellement si ce garçon pourrait lui être utile, il avait quelque doute, quelqu'un d'aussi fier ne l'aiderais probablement pas. Il serait bien trop quémandeur en toute chose, en réponse, en idées et surtout en un espèce de respect non mérité. Il avait déclaré ne pas être venu les mains vides et réclama des réponses quant à ce qu'Ellyas pouvait lui offrir. C'était, Ellyas se le reconnu, une question pertinente,  il avait déclaré pouvoir fabriqué des choses et il l'avait déjà fait. Il fouilla quelque peu un tiroir dans son bureau et en tira un collier, peu joli et peu élégant, certes, d'une facture modeste, mais aussi très pratique, ce collier était en fait une caméra, c'est après avoir fabriqué ceci qu'il avait voulu fabriqué la bague, plus discrète et performante. Avec ce collier ce trouvait un simple agenda électronique, du genre que l'on pouvait trouver partout dans Hope corporation, mais contrairement a d'autre celui ci possédait un appareil photo, Ellyas les posa devant lui et fit signe de l'Homme de venir voir en expliquant.


«  - Un collier caméra, il s'agit encore d'un prototype, de plus j'essaie de faire plus discret avec une bague, quant a l'agenda, il peut prendre des photos, je fais ce qui me vient en tête, mais si vous avez des désirs particulier, je peux essayer. Comprenez mon garçon que cela n'avait pour but que mon divertissement personnel. Ni plus ni moins. Mais si cela peut vous êtres utile. »

Ellyas était assez froid dans ses propos, il n'avait plus réellement ses paroles de vendeur, il était agacé par son allure de maître des lieux. Il n'était pas chez lui et ne devrait jamais l'oublier, Ellyas était patient, noble, mais aussi fier et peu enclin a se faire dominer d'une quelconque façon. C'était son magasin, c'était lui qui décidait, lui qui menait la danse, il aurait tout a fait pu déclarer à cet inconnu qu'il ne possédaient rien pour lui et qu'il devrait partir aussitôt. Mais il n'en avait rien fait, il se montrait bon avec cet homme et ses grands airs. Un dernier détail mis Ellyas un peu plus sur ses nerfs. Il se mit a tapoter son bureau d'une façon lente et sérieuse. Conan, très bien, au moins il répondait et savait se présenter, cependant, ce ton quelque peu sarcastique agaçait un peu plus Ellyas. Ce Conan se permit ensuite de lui faire la morale, comme quoi il était mieux de ne pas se faire d'ennemi, de ne pas en faire trop. Les derniers propos de cet homme étaient contradictoire, prendre ses propos comme conseil et pas comme une menace, insinuer qu'il ne s'agissait pas d'une menace faisait de ses mots une réelle menace.

Ellyas se mis quelque peu a l'aise. Il était assis sur sa chaise comme s'il avait s'agit d'un fauteuil, il observait Conan avec un regard assez froid et perçant. Il se mit alors a parler, très sérieux, il avait des choses a dire, il avait suffisamment pensé. Il fallait dire la vérité, tout du moins sa vérité.


«  - Écoutez moi et ne vous méprenez pas. Vous déclarez vous même, qu'il est bon de ne pas se faire d'ennemis, qu'il ne faut point en faire trop. Cependant, ne vous rendez vous pas compte de l'ironie de vos propos, de l'hypocrisie de vos actes. Vous êtes ici dans MON magasin, vous vous permettez de me faire la morale, d'insinuer que vous êtes en posture pour me menacer car déclarer qu'il ne s'agit pas d'une menace la transforme en cela. De vous rire de moi avec du cynisme mal placé. Vous êtes ici sur une île opposé a la votre et pourtant vous vous permettez d'agir comme si vous étiez un prince emplie de droit. Comprenez moi, je n'apprécie guère certains propos. Mais bien sur, rien de toute cela n'est une menace. »

Ellyas se détendit après cela, déclarer la vérité était réellement quelque chose qui l'apaisait, il laissait même échapper un soupir de satisfaction, Conan semblait être partie dans une réflexion et c'était détendu un instant, cependant Ellyas ne doutait pas que ses derniers propos allait l'agacer profondément, voir l'énerver, les gens supportaient mal la vérité, elle était généralement difficile a voir en face. Ellyas lui ne vivait que pour la vérité désormais, elle seule important, il avait suffisamment jouer avec les masques dans le monde réel. Conan finit par admettre son pouvoir, l'invisibilité, simple, efficace, dangereux mais aussi facilement opposable, se rendre invisible aux yeux des gens ne signifie pas aux yeux des caméras, des appareils photos et système de surveillance. Ellyas se dit alors qu'un brouilleur pourrait être utile a ce garçon. Quelque chose qui perturbait ce genre d'objets. Le pouvait il peut être ? Sûrement. Il avait fini par demander quel était le pouvoir d'Ellyas. Difficile a expliquer, mais il essayerais.

«  - Mon pouvoir est assez simple je suppose, vous voyez le balais derrière vous et bien, il peut prendre ma place et moi la sienne. Pratique n'est il pas? Vous pouvez le voir comme une sorte de transposition, une sorte d'échange. Il peut avoir de nombreux avantages n'est il pas. »

Ellyas riait doucement en déclarant ceci, observant Conan d'un regard quelque peu fièr, démontrant par ses dires qu'il était ici en terrain conquis, le magasin n'était pas grand. Il aurait beau devenir invisible, cela ne l'empêcherais pas de finir par se trahir avec l'un des nombreux objets qui parsemaient la pièce. Ellyas était persuadé d'avoir le dessus et ne s'en cachait absolument pas.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: Le visible est le fléau des yeux. [Conan]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le visible est le fléau des yeux. [Conan]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» A genoux les yeux au ciel, j'hurle comme un loup mais la lune s'en fout ... ✖ Everdeen
» Attribut alt visible sur les images "vides"
» rubrique derniers sujets visible par tous mais mal configurée
» 2 soucis 'post a surveiller' et image non visible que au admin
» Bouton "newtopic" visible après vérouillage du forum

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ❝ Hope Corporation :: Le centre ville-