AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 
 Tu es l'enfant de la Terre. ▬ Les daltons.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Noise


Noise
Noise

avatar

Messages : 864
Date d'inscription : 18/08/2013
Localisation : Un pied dans le vide.

MessageSujet: Tu es l'enfant de la Terre. ▬ Les daltons.   Sam 28 Déc - 19:05


Le Soleil est ton Père.
feat Nout, Bubblegom & P0rnstar.



    L’épaisse semelle des rangers de Noise assorties à son look army claqua contre le ponton de bois. Pas grand-chose comparé aux tapotements frénétiques de Nout et Bubblegom qui couraient dans tous les sens parce que le lieu les excitait ou les… il savait pas trop en fait.Bon, d’accord, lui aussi il avait été à fond pour cette idée. Il savait même plus qui de lui ou de l’égyptien l’avait proposée – parce que c’était forcément l’un d’eux, ouais. C’est pas qu’il doutait de la capacité de P0rnstar à proposer d’aller faire de la randonnée en montagne mais… non, en fait, il n’imaginait pas P0rnstar proposer ça. Quoiqu’il n’imaginait pas P0rnstar proposer grand-chose à vrai dire ; il savait même pas si il avait des compétences en randonnée. Il y avait des montagnes au moins, en Europe ? A côté de ça il y avait Bubblegom, qui aurait peut-être pu avoir l’idée et proposer, mais Noise doutait qu’il aurait été le chercher lui. Il aurait fallu le trouver, déjà. Cela dit, il fallait reconnaître que le jeune garçon s’était débrouillé comme un chef pour préparer le pique-nique, et que sans lui un certain nombre de ses camarades d’équipée se seraient retrouvés confrontés à un jeûne forcé. Bon ils se seraient sûrement débrouillés pour se faire une salade de fougères ou quelque chose d’approchant, sans doute, ils auraient perdu un ou deux protagonistes dans la bataille et auraient dû creuser une tombe à main nue sur le bord de la route à moins d’abandonner tout simplement le corps dans le fossé mais…Non, décidément, c’était bien qu’il y ait une personne consciencieuse pour s’occuper du ravitaillement. Cela dit, à voir la façon dont Bubblegom serrait le panier, Noise commençait à se demander s’il ne s’agissait pas de sa garantie que les trois autres le protègeraient au péril de leurs vies si danger il y avait.Mais il se faisait sans doute des idées. Et puis il n’y avait que peu de raisons pour que leur petite équipée tourne mal ; ils n’étaient pas dans wow non plus, pas de raison de rencontrer un troll au détour d’un sentier. Noise inspira à fond l’air synthétique qui sentait le printemps non pollué : par contre, ils avaient beau être en hiver, pas de neige à l’horizon. Le paysage restait désespérément tempéré et les oiseaux chantaient sans vergogne. Il n’y avait pas âme qui vive et évidemment, pas trace de poudreuse. Lui qui avait espéré faire un coup de snowboard (il avait même emmené son hoverboard pour ça), il déchantait bien là. En plus dans l’idée, aller se balader à quatre dans la montagne à Holy Sword, c’était cool, super-swag même. Mais en vrai, ça foutait mal aux pieds. Etait-il utile de préciser que Noise n’avait rien d’un athlète ?Passant une main dans ses mèches caramel tout droit sorties des fourneaux de P0rny, le jeune homme accéléra l’allure pour se retrouver au niveau de Nout.

      « Y a pas de neige. » Crut-il apparemment bon de souligner. « Va falloir laisser tomber le snowboard et la mitraillette à boules de neige. On peut se rabattre sur le commando kidnap-marmottes au pire. On monte quand même ? » Ajouta-t-il à la cantonade.


_______________
#993333



Spoiler:
 


Dernière édition par Noise le Sam 3 Jan - 18:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nout


Dreamland

Dreamland

avatar

Messages : 313
Date d'inscription : 07/09/2013
Localisation : On peut s'arranger.

MessageSujet: Re: Tu es l'enfant de la Terre. ▬ Les daltons.   Mer 1 Jan - 19:46

Nout s'était presque démit l'épaule en balançant son sac de gauche à droite et d'avant en arrière ; à chaque mouvement les cannettes s'entrechoquaient, bien au chaud dans la toile bariolée, tandis que leur propriétaire les malmenait durement sur le ponton de bois. Toute l'allée, Nout avait babillé, et jusqu'à épuisement s'il avait été normalement constitué. Chaque arbre et chaque fleur, aussi synthétiques puissent être les feuilles et les pétales qui les ornaient, lui avaient tirés des exclamations de joie diverses : mais il restait étonnamment coi depuis que le bois résonnait contre ses talons, comme si ce seul son avait suffit à le rembrunir. Il souriait pourtant toujours autant, le sac en vadrouille autour de ses jambes en perpétuel mouvement.
Aller faire une randonnée dans la montagne, c'était cool : le reste était optionnel pour Nout, qui ne tenait même plus compte des saisons depuis qu'il était arrivé dans le jeu. Le ciel restait bleu, pas moyen de savoir si l'hiver s'était installé ou venait de céder la place au printemps. Il n'était peut-être même jamais venu, songea l'égyptien en ramassant un caillou de la taille de sa paume, qu'il fit sauter habilement d'une main à l'autre. Le sac glissa au creux de son coude, pesa douloureusement son poids contre la peau sans que le jeune homme s'en plaigne. Et puis au Caire, se dit-il en reprenant le fil de ses pensées, il ne faisait jamais trop froid. La peau du garçon criait – sans surprise – qu'il n'avait jamais dû voir la neige.

Le clown censé être un bon équilibriste manqua de se casser la figure sur les gros rochers qui bordaient le chemin, se demandant si ça n'aurait pas été mieux d'avancer en sautant d'une pierre à l'autre avant de lancer un regard à ses amis. On passe pas par-dessus bord, mon capitaine. D'y croiser des sourires ou des mines réjouies sembla raviver son enthousiasme éteint comme un pétard mouillé : il quitta des réflexions dont personne n'avait la clé pour se relancer à l'assaut du chemin, rattrapé par Noise et ses grosses chaussures qui martelaient le sol à chaque pas. Boum, boum, boum. Il lui fit penser, sans raison particulière, à l'ogre qui hantait le conte du Petit Poucet qu'il ne cessait de confondre avec Cendrillon.

Alors que, il le savait, les deux histoires n'avaient strictement rien en commun : juste impossible de savoir où était la princesse et où était l'ogre, dans tout ça.

« Y a pas de neige. (comme si cette information nécessitait une quelconque vérification, Nout leva le nez au ciel pastel) Va falloir laisser tomber le snowboard et la mitraillette à boules de neige. On peut se rabattre sur le commando kidnap-marmottes au pire. On monte quand même ? »

Nout siffla et haussa les épaules, agitant le sac qui émit un cliquetis métallique. Ils allaient pas s'arrêter là, quand même ? Ils pouvaient s'éclater même sans skis et boules de neige. En faisant de la grimpette par exemple : il ne fallait pas être dieu pour deviner que toutes les éminences rocailleuses faisaient de l’œil au jeune homme. Il aurait dû demander à P0rnstar si se laisser tomber d'une montagne dans un ruisseau valait l'immeuble et la poubelle juste en bas. Il y pensa, l'oublia, finit par sortir d'une voix à demi chantante :

« Bha ouais, doit y'avoir plein de trucs cools là-haut, même sans neige, et – ooooh... »

Il se tourna vers ses amis, ses pensées décidément grillées par mille et uns parasites. Curieux, il leur demanda :

« Ça ressemble à quoi une marmotte, déjà ? »

Parce que bizarrement (ou pas tellement, en l'occurrence), il doutait de l'image qu'il collait à cet animal au nom un poil trop exotique dans sa bouche. Marre motte. Eh.
Il devait avoir lu trop de livres.

_______________
A rainbow never smiles or blinks, it's just a candy-colored frown:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bubblegom


Bubble
Bubble

avatar

Messages : 287
Date d'inscription : 29/10/2013

MessageSujet: Re: Tu es l'enfant de la Terre. ▬ Les daltons.   Ven 3 Jan - 14:30

Bubblegom était vraiment content. Un sourire aussi lumineux que le soleil était scotché sur son visage depuis que Nout lui avait proposé de faire de la randonnée avec lui, Noise et P0rnstar. Certes, cette expression n’était pas tellement différente de celle qu’il arborait d’habitude, mais cette balade entre garçons s’annonçait tout de même des plus amusantes ! Prendre l’air ne pouvait lui faire que du bien de toute façon.
Pour l’occasion, il avait attaché ses cheveux en queue de cheval et mis des habits de circonstance alliant efficacité et confort : des chaussures de randonnée montantes, des collants en laine, un petit short vert foncé, un t-shirt orange et un gilet doudoune bleu électrique. Oui en effet, tout ça était très efficace contre le froid, adapté pour les longues marches et confortable. De plus, au moins, il était repérable de loin ! Le perdre tiendrait de l’exploit volontaire.
Ce fut donc plein d’entrain que leur voyage commença. Habitué aux randonnées en famille lorsqu’il était encore en Suisse, le garçon n’avait pas une mauvaise endurance et pouvait se permettre de trainailler pour admirer les fleurs et le paysage dans des exclamations passionnées sans pour autant finir essoufflé.


« Y a pas de neige. »

Déclara Capucheman. Bubblegom cligna des yeux : il s’attendait à ce qu’il y ait de la neige ? Ils l’auraient vu de loin non ? Le ciel était si clair, pas un gramme de nuage. La température était douce aussi, le garçon aurait tout aussi bien pu ne pas mettre de collants … Mais il était bien trop tard pour les enlever de toute façon, tant pis.

« Va falloir laisser tomber le snowboard et la mitraillette à boules de neige. On peut se rabattre sur le commando kidnap-marmottes au pire. On monte quand même ? »
- Bha ouais, doit y'avoir plein de trucs cools là-haut, même sans neige, et – ooooh... »

L’adolescent rejoignit ses partenaires de randonnée à coup de grandes enjambées et pencha légèrement la tête en direction de l’égyptien qui semblait avoir remarqué quelque chose …

« Ça ressemble à quoi une marmotte, déjà ? »

Ou pas. Bubblegom se mit à rire, réfléchit et lui répondit sérieusement :

« Hum ! Une marmotte ! C’est comme un écureuil, mais sans grande queue et en plus gros ! Genre gros comme ça. (Il plaça ses mains afin d’illustrer la taille approximative qu’il donnerait au mammifère. De son nez aux environs de son nombril.) Mais au lieu de vivre dans les arbres, ça vit dans la terre. »

Bon, il n’était pas certains de la fidélité de sa description … et ne se demanda pas non plus si Nout savait ou pas à quoi ressemblait un écureuil. Il aurait pu aussi parler de cette publicité pour du chocolat d’une marque connue qu’on lui avait montré une fois … mais ça aurait sans doute été encore plus obscur.
Réfléchissant, Bubbli mit sa main en visière pour voir où le chemin qu’il suivait depuis tout à l’heure pourrait bien les mener.


« Moi je vous suis, mais Nout a raison ! On peut très bien s’amuser sans neige ! Ou ne serait-ce que pique-niquer avec un super paysage, quoi. Qu’on soit pas venu pour rien quand même ! »

Le pique-nique était sans nul doute le plus important aux yeux de Bubbli. Il avait préparé pleins de petits sandwichs remplis d’amour, de fromage-mortadelle, de thon-mayonnaise, de surimi-salade ou encore de poulet-concombre. Oui, on pouvait dire qu’il s’était bien amusé ce matin. Son panier garni, il en prenait bien soin malgré les larges balancements qu’il lui faisait subir.
Une randonnée sans pique-nique ? Quel terrible scénario !

_______________


“And I don't know where it's going, Or what it will do.
And I try to control it, But control is what I lose.
You got my blind heart holdin' onto you.”
#984048
Autres comptes : ; ; ; ;
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
P0rnstar


Holy Sword

Holy Sword

avatar

Messages : 109
Date d'inscription : 10/11/2013
Localisation : Dans une poubelle.

MessageSujet: Re: Tu es l'enfant de la Terre. ▬ Les daltons.   Sam 25 Jan - 0:30

Resté quelques pas en arrière pour mieux observer le paysage – parce qu'il ne pouvait pas observer et marcher vite en même temps, en bon garçon monotâche – P0rnstar plissa des yeux perplexes derrière ses lunettes de soleil lorsque Noise éleva la voix. Bien sûr, qu'il n'y avait pas de neige. Ils allaient quand même pas s'en plaindre, si ? En bon habitué des hivers sombres avec de la poudreuse en veux-tu en voilà, le finlandais n'était pas contre une promenade les pieds et la tête au sec. D'ailleurs, il n'avait rien pris pour protéger sa sublime chevelure : ni bonnet, ni capuche, ni turban ou casquette. Hors de question donc qu'il neige – point final retour à la ligne alinéa et cetera.
Hormis ce petit détail technique, cela dit, le jeune homme avait selon son bon jugement paré à toutes éventualités. Ses bottes étaient suffisamment solides et confortables, de sorte qu'il ne risquait ni de trébucher ni de se plaindre au bout de dix minutes ; son pantalon foncé n'était absolument pas son préféré, donc pas de crise de nerfs s'il le déchirait ; sa chemise blanche enfin était d'après lui parfaitement adaptée aux randonnées en montagne, tout comme sa veste grise. Son sac en bandoulière, qui ne le quittait que rarement quoi qu'il en soit, avait lui aussi été tout naturellement sollicité pour l'occasion. Le contenu, en revanche, semblait plus douteux qu'autre chose. La boucle argentée, fermement scellée, empêchait d'aller au-delà des devinettes concernant quels objets pouvaient faire tel bruit : lui-même n'était à vrai dire plus trop sûr de ce qu'il y avait jeté. Batteries, ciseaux, truc bidule de rechange, mouchoirs...
« Le strict nécessaire », en somme. Cousin boiteux du « minimum vital » dont P0rnstar n'avait vraisemblablement jamais compris la définition.
Réveillé par le pépiement d'un oiseau à proximité, le garçon effectua un pas de côté pour s'éloigner du bord. No me gusta. Aucune envie de se faire mal, virtuellement ou pas. Les garçons devant babillaient sur l'allure des marmottes ; et parce qu'il aimait bien se donner des allures de grand-père veillant sur sa petite troupe d'excités de service, le jeune homme se sentit obligé d'acquiescer en silence, un sourire empli de compréhension et de sagesse aux lèvres. C'était quand même lui l'aîné de l'histoire. Bon, pas qu'il se sente particulièrement l'envie de prendre sur lui tout accident survenant sous sa surveillance approximative et officieuse, mais quand même. Il avait un vague instinct fraternel qui reprenait le dessus de temps en temps. Une fois toutes les dix minutes. Sans compter qu'ils étaient tous chez lui, mine de rien. C'était un peu comme faire visiter sa contrée aux autres.
En omettant le fait qu'il connaissait autant cette montagne que la capitale du Brésil, du moins, ça y ressemblait un peu.

« Moi je vous suis, mais Nout a raison ! On peut très bien s’amuser sans neige ! Ou ne serait-ce que pique-niquer avec un super paysage, quoi. Qu’on soit pas venu pour rien quand même ! »

Bubblegom (actuellement menthe/citron-vert/orange) et Noutella, presques-voix-de-la-raison. Pas de neige, top fun. Après avoir remonté ses lunettes sur son crâne – tout en se faisant la remarque pertinente qu'il allait finir par les perdre et s'en plaindre – le garçon finit de rattraper les autres et administra une claque virile sur l'épaule de Noise.

« On peut surtout s'amuser sans neige. C'est joli mais super vicieux, je vous le dis. »

Bon, cela dit, ils auraient vite retrouvé tout le monde après une avalanche. Nout n'était pas du genre facile à perdre, Noise non plus – quand il voulait – et Bubblegom brillait tel un arc-en-ciel sous acides avec toutes ses couleurs. Comme ça, hein.
Camera devant l’œil gauche, œil droit fermé, il braqua l'objectif sur le ciel ; puis, à défaut d'oiseaux marrants, sur Nout.

« Je propoooooose qu'on aille au sommet de la plus haute tour pour sauver la Princesse Marmotte ! Je peux lui faire une couronne de fleurs, si on en chope une. De marmotte.  »

Aussi sérieux que possible, il rabattit le côté de sa caméra et adressa un joli sourire à la cantonade.

« Et comme ça si Bubble perd le pique-nique, on aura de la viande quand même. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noise


Noise
Noise

avatar

Messages : 864
Date d'inscription : 18/08/2013
Localisation : Un pied dans le vide.

MessageSujet: Re: Tu es l'enfant de la Terre. ▬ Les daltons.   Dim 9 Fév - 20:42



    Noise plissa les yeux devant les quelques remarques et théories élaborées avancées par les deux garçons sur les marmottes que Nout disait ne jamais avoir vues de sa vie. D’un côté, en y réfléchissant, lui non plus n’en avait jamais vu la moindre ; cela dit, la hauteur suggérée par la jauge de Bubblegom lui paraissait un poil exagérée. C’était quoi son truc, un castor mutant ? Parce que dans la pub Milka mine de rien elles lui paraissaient un poil plus raccourcies, les marmottes. Pas au point du lapin nain ou de l’écureuil mais quand même.
    En plus ça faisait pas des arts martiaux parfois, les marmottes ?
    Les propositions suivantes s’entrechoquèrent dans la tête de Noise quand P0rnstar poppa miraculeusement derrière son dos pour lui flanquer une belle claque entre les omoplates. Le jeune homme faillit cracher un de ses poumons sur le joli pont de bois, ce qui aurait fait un peu désordre, et retourna un sourire douloureux au nordico-germano-finlandais où il ne savait quoi.

      « On peut surtout s'amuser sans neige. C'est joli mais super vicieux, je vous le dis. »

    Vrai qu’il devait patauger dedans, mister star du X. Un peu gadoueux au bout d’un moment, non ? Noise lui aimait la neige, crade ou pas, parce qu’on pouvait toujours glisser dessus. Mais bon, il n’allait pas contredire plus grand que lui non plus, surtout que l’absence de poudreuse ne semblait déranger personne d’autre au sein du petit groupe.
    Allons-y gaiement pour les balades estivales entre les papillons. Il aurait dû emmener Chili.

      « Je propoooooose – lança théâtralement le cameraman en braquant son engin sur les adolescents - qu'on aille au sommet de la plus haute tour pour sauver la Princesse Marmotte ! Je peux lui faire une couronne de fleurs, si on en chope une. De marmotte. »

    Et le cambrioleur dut dissimuler une grimace lorsque l’information selon laquelle il allait devoir se taper des cotes à profusion parvint enfin jusqu’à son cerveau. Difficile de savoir comment il avait pu l’ignorer jusqu’alors, d’ailleurs – parce que dans sa tête, « montagne » n’était pas synonymes d’ « altitude élevée » et de « versants escarpés » peut-être ? Mystère.
    Quoi qu’il en soit, la partie réfléchie de son cerveau – qui occupait certes moins de 10% de la RAM mais savait tout de même se faire entendre aux moments gênants – se mit à insulter généreusement la partie irréfléchie qui ne savait pas estimer les risques que son inaptitude pouvait engendrer pour son organisme.

      « Et comme ça si Bubble perd le pique-nique, on aura de la viande quand même. »

    Système de survie enclenché, Noise conseilla à ses genoux de se la fermer pour le moment et continua gaiement de marcher d’un bon pas derrière ses camarades. Il haussa les épaules, soulagé de constater que la bourrade pleine de virilité de P0rnstar n’avait pas altéré leur fonctionnement, ce qui aurait tout de même été dommage.

      « Waihhhh. Mais t’as déjà fait cuir une marmotte à la broche, le viking ? – passant sur l’absence de mèches blondes qui faisait de lui un viking fort peu convainquant – parce que moi je mets pas les mains dedans ehhhh. Et en plus j’ai pas de papier d’alu. »

    Comme c’était drôle. Histoire de ne pas relever le niveau, il ajouta :

      « Après les fleurs c’est cool. Sauf si c’est des marmottes mutantes. Y en a pas dans ta montagne, hein, t’es sûr ? Parce que ça craindrait un max. Et puis sinon, c’est toi le GPS holyswordien, elle est où la plus haute tour, qu’on se paume pas ? Y a trop d’arbres, moi je vois rien. »

    Il secoua un peu son sac à dos pour bien montrer que non, il n’était absolument pas démotivé par les perspectives qu’offrait cette charmante virée entre garçons, faisant s’entrechoquer il ne savait quoi dans les profondeurs de sa besace. C’est vrai ça, qu’est-ce qu’il y avait dedans, déjà ?
    A côté de ça, sa question tombait à pic puisqu’au bout du pont, il y avait plusieurs chemins. Le jeune homme se planta à l’intersection et balaya ses camarades d’un regard gris :

      « Alors, on va par où ? »


_______________
#993333



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nout


Dreamland

Dreamland

avatar

Messages : 313
Date d'inscription : 07/09/2013
Localisation : On peut s'arranger.

MessageSujet: Re: Tu es l'enfant de la Terre. ▬ Les daltons.   Dim 6 Avr - 18:40

Nout écouta, concentré pour une fois, la description que Bubblegom faisait de la fameuse Marre Motte, tentant d'en décalquer quelque chose qui ne ressemble pas trop à un hybride bizarre de plusieurs espèces. Un écureuil sans la queue ; okay, ça il savait à peu près à quoi ça ressemblait – même s'ils perdaient tout leur charme sans leur grosse queue touffue et recourbée, mais tous les animaux n'étaient pas forcément mignons, après tout. Qu'il vive sous terre lui arracha en revanche une brève exclamation surprise. Il creusait des trous, comme un Pokémon ? Une fois l’image d'un Triopikeur en tête, inutile de persuader Nout que l'animal en question ne ressemblait pas à une taupe chauve.
C'était vraiment n'importe quoi, ces animaux des montagnes, pensa-t-il en suivant le regard de Bubblegom, les yeux plissés par la faute du soleil qui brillait sur Holy Sword quel que soit le mois de l'année. Ils allaient monter touuuut là-haut pour faire la bise à un machin aussi bizarre ? Il trouva la perspective tellement cool qu'il recommença à marcher, un brin trop enthousiaste. Il voulait voir ça de ses propres yeux.
Oh, et ne pas trop balancer le sac. Il l'arrêta de sa main libre avant qu'il n'aille cogne un des rochers qui bordaient le chemin. Sinon, ça allait être la fête à l'ouverture. Pschiiiiit.

« On peut surtout s'amuser sans neige. C'est joli mais super vicieux, je vous le dis. »

Vicieux ? Nout avait du mal à se l'imaginer, il gardait la tête rivée vers les étendues blanches sur lesquelles ont faisait de la luge et du ski. Les problèmes de circulation et tous les petits désagréments qui servaient à faire râler les adultes au moment de tourner la clé de la voiture, ils flottaient loin de son esprit un peu trop habitué à être en vacances. C'était dommage, il n'avait pas pensé à prendre des feuilles et un crayon ; ils auraient pu faire un concours de dessins sur le thème de la Marre Motte. Vu la représentation qu'il en avait, ça l’aurait bien fait rire de finir quatrième.
Il adressa un large signe de la main à la caméra braquée dans sa direction, sourire colgate bien en place. P0rnstar n'aurait pas dû rigoler autant, vu les horreurs qu'il proposait. Il faillit lui demander,  pas trop en contradiction avec ses dernières remarques sur les détails pratiques, s'il savait faire un feu de camp. Il aurait bien fallu la cuire, la Marre Motte sacrifiée. La viande crue (il le savait pour avoir essayé plus jeune), c'était vraiment déééég... oûtant.
Restons poli.

« Waihhhh. Mais t’as déjà fait cuir une marmotte à la broche, le viking ? Parce que moi je mets pas les mains dedans ehhhh. Et en plus j’ai pas de papier d’alu. »

L'inculte haussa un sourcil en se tournant vers Noise, l'air de se demander pourquoi il ramenait le papier alu dans la conversation. Mais bon, s'il fallait y mettre les mains il voulait bien – enfin, il parlait du feu, pas de la pauvre bête qui allait devoir filer comme l'éclair pour éviter de se faire choper par une bande de carnivores affamés.
Pfu, son sac l'empêchait de faire la roue. Bubble avait plus qu'à tenir bien fort le sien pour pas le perdre.

Pourquoi il parlait de fleurs, Noise, déjà ?

« Alors, on va par où ? »

Uh, what.
Voilà à quoi ça menait de se poser trois quatre questions à la fois et d'emmêler le fil de ses réflexions. Nout pila, fit claquer les bouteilles dans le sac, et considéra avec étonnement le chemin qui s’écartelait devant eux. Ohohoho. Il sourit ; il adorait les devinettes, et choisir le bon chemin n'était pas vraiment différent de la question du Sphinx. Raisons pour laquelle il hurla plus qu'il ne répondit :

« Gauche ! »

Il ne savait absolument pas ce qu'il pouvait y avoir à gauche, mais il avait un bon feeling avec ce chemin là. Enfin, ce n'était pas lui le guide ; mais le vote à main levée était pas mal aussi. L'avis de tous les voyageurs comptait.

« Peut-être qu'on a un risque sur trois de se faire dévorer par un ours et que notre vie repose sur cette décision. »

A qui une telle chose n'aurait-elle pas plu ? Nout, lui, trouvait ça particulièrement génial. Un ours, c'était quand même plus grand et plus chouette qu'une Marre Motte. Ou qu'une chouette, justement. Ouh ouuuuh...
Ça existait, une chouette avec des crocs ?

« Alors, Viking GPS ? Par où ? »

_______________
A rainbow never smiles or blinks, it's just a candy-colored frown:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bubblegom


Bubble
Bubble

avatar

Messages : 287
Date d'inscription : 29/10/2013

MessageSujet: Re: Tu es l'enfant de la Terre. ▬ Les daltons.   Ven 25 Avr - 17:05

« On peut surtout s'amuser sans neige. C'est joli mais super vicieux, je vous le dis. »

Ah, ça il connaissait. Enfin, pour lui la neige c’était surtout les glissades, la luge, le patinage, les bonhommes de neige ou les batailles … Bubble et sa famille avaient aussi une grave tendance  à voir le bon côté des choses. La voiture est ensevelie sous la neige ? Eh ! Faisons un ange.

« Et comme ça si Bubble perd le pique-nique, on aura de la viande quand même.
- Eeeeeeeh ? MAIS. Pourquoi je ferais ça !? »

Ses mains se serrèrent un peu plus sur l’anse de son panier. C’était une personne fiable. Jamais il ne laisserait tomber le repas. Au péril de sa vie ! Ou presque ! Mais tout comme ! Pourquoi tout de suite penser qu’il allait perdre le pique-nique, hein ? Surtout pour manger de la marmotte ! Ça ne semblait pas bien goûtu. Peut-être que si, il fallait essayer, certes … Mais le Suisse en doutait fortement. Sinon, vu la surpopulation de ces bêtes dans les montagnes de son pays natal, pourquoi elle n’était pas déjà devenue la spécialité régionale ? Non. La spécialité de la Suisse c’était nul autre que le fromage. Ça voulait tout dire.

« Waihhhh. Mais t’as déjà fait cuir une marmotte à la broche, le viking ? Parce que moi je mets pas les mains dedans ehhhh. Et en plus j’ai pas de papier d’alu. »

Tiens, Noise l’avait faite, la réflexion obscure. Mais elle passa vite à la trappe, recouverte par un délire sur des Vikings … Pourquoi des Vikings, au juste ? Les pensées du Hope Corpien étaient parfois difficiles à suivre. Pire que lui. Bubblegom ne pouvait que regarder ses échanges avec P0rnstar, arborant un grand sourire et s’occupant comme un brave petit soldat du panier qu’il tenait. Bon, le fait de mettre les mains dans une marmotte était une image plutôt dégoutante qu’il préférait ne pas garder en tête.

« Alors, on va par où ?
- Gauche ! »

L’adolescent s’arrêta juste derrière Nout et pencha la tête sur le côté pour mieux voir les directions qui s’offraient au petit groupe. Gauche ? Bah. D’accord ? Toutes les directions se valaient, étaient fleuries ou arborescentes … Ce n’était pas comme dans certaines œuvres de fiction où il y avait clairement deux routes totalement opposées : une sombre, épineuse où des yeux rouges vous fixaient et une très claire, bourrée de moineaux chantonnant.

« Peut-être qu'on a un risque sur trois de se faire dévorer par un ours et que notre vie repose sur cette décision. Alors, Viking GPS ? Par où ? »

Bubblegom n’avait aucun avis sur la direction à prendre. De toute façon, il aurait suivi Nout sans poser de question si ça n’avait tenu qu’à lui. Eh, il était là pour se promener et ne connaissait pas les environs ! Il n’avait pas son mot à dire et faisait pleinement confiance aux trois gaillards qui l’accompagnaient. Non, lui il avait une toute autre problématique en tête qui lui donnait envie de réagir :

« Mais !? Attendez ! Pourquoi toujours dire que quelqu’un ou quelque chose va se faire dévorer ! J’ai des sandwichs, tout va bien se passer. On les enverra à l’ours, s’il y en a un, il partagera notre pique-nique, voilà ! Et puis, pas tous les ours sont méchants, si ? Je n’ai jamais vu d’ours en vrai, sauf au zoo, mais dans les documentaires ils ont l’air tous gentils. Y’avait ce dessin animé aussi, avec quelqu’un qui se transforme en ours et … Où est-ce que je voulais en venir déjà. Ah ! Voilà, donc si on croise un ours il ne va pas nous sauter dessus en mode miam chair fraîche ! Vous trouvez qu’on a l’air bon, d’ailleurs ? »

Les yeux marron firent un petit tour de ses trois amis. Franchement, la question se posait.

_______________


“And I don't know where it's going, Or what it will do.
And I try to control it, But control is what I lose.
You got my blind heart holdin' onto you.”
#984048
Autres comptes : ; ; ; ;
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
P0rnstar


Holy Sword

Holy Sword

avatar

Messages : 109
Date d'inscription : 10/11/2013
Localisation : Dans une poubelle.

MessageSujet: Re: Tu es l'enfant de la Terre. ▬ Les daltons.   Ven 2 Mai - 16:57

Un grand sourire éclaira le visage de P0rn à la question de Bubble – franchement légitime, cela dit. Oui, hein, pourquoi il devrait le perdre, ce foutu panier ? Lui même n'en était pas très sûr, franchement. Il lançait juste des hypothèses en l'air, attendait de voir où elles allaient retomber et rigolait en les voyant jouer aux feux d'artifices. A peu de choses près, c'était l'idée. Donc même si Bubble était le plus grand guerrier gardeur de paniers pique-nique au monde, ça ne l'empêcherait pas de l'embêter. C'était trop drôle, de toute façon.
Lèvres pincées, le faux viking étudia la question de la marmotte à la broche avec un sérieux frôlant la cruauté animale. Il ne se souvenait pas avoir déjà mangé de la marmotte, mais... Il ne savait même pas si ça se vendait en magasin, en fait. Ça se trouve que oui. Sans doute que non. Ça ne ressemblait bizarrement pas à un animal qu'on mettait en barquettes, selon lui – plutôt du genre qu'on enfermait dans un zoo pour faire gazouiller les petits enfants (ce qui devait correspondre à leur âge mental global, d'où l'intérêt prononcé pour 'voir des marmottes'). Or, à priori, ce qu'on mettait derrière des barreaux ou des vitres hyper solides, on ne le mangeait pas. Ça valait pour les humains également. A moins que. Le kangourou, par exemple... Bon, peu importe ; il n'en avait jamais mangé, ils n'avaient pas de papiers alu et à la simple idée de mettre les mains dans des trucs dégoûtants, le jeune homme ne put retenir une grimace qui lui aurait valu le premier prix de tous les clichés qu'on s'évertuait à dire erronés. Il était très fort pour ça, le coiffeur.
Notant tout de même que « les fleurs c'est cool » pour le ressortir à Noise quand il le forcerait à porter sa couronne de jolis boutons d'or et autres fleurs très viriles – parce que oui, il y tenait, à sa couronne – le jeune homme acquiesça vivement à la question de son ami. Pas de mutants dans ses montagnes, nope. Aucun risque. C'étaient ses montagnes, quand même, her. Il s'en serait souvenu s'il avait voulu qu'il y ait des bidules poilus avec deux rangées de dents et des griffes de trois mètres de longs sur ses sentiers. Même si ce n'était pas lui qui avait choisi la faune et la flore d'Holy Sword, mieux valait penser comme ça. C'était plus rassurant pour tout le monde de se dire qu'ils n'auraient pas à se battre avec leurs petits poings contre des monstres féroces.
Ah. Intersection.
Profitant de l'arrêt, P0rnstar rouvrit sa caméra et fit le tour de l'assemblée puis du paysage. Pas question de partir sans une mémoire pleine de souvenirs. Et sa mémoire, c'était sa caméra. Qu'on se le dise.

« Alors, on va par où ?
-Gauche ! »


Quel égyptien pratique. Bien décidé à suivre cet exemple de spontanéité, le jeune homme était prêt à partir à gauche vaille que vaille, un pied après l'autre et l'effort en bandoulière ; ou plutôt son sac, ce qui revenait à peu près au même. La seule chose qui l'arrêta fut la suite du discours de Nout, trop morbide à son goût. L'idée de vraiment croiser une marmotte ne l'inquiétait pas trop : mais un ours ? Là, c'était une autre histoire. Il ne disait pas que c'était possible, enfin, juste... Si, c'était possible. Dans les montagnes, on ne sait jamais. Jeu ou pas, tout dépendait de la dangerosité estimée des lieux, ainsi que de tout ce qui s'ensuivait et qui le laissait de marbre vu qu'il n'y captait décidément rien du tout. Pas assez habitué à jouer, sûrement. Internet ftw, comme il l'aurait si bien dit.
Et évidemment, tout devait reposer sur ses pauvres épaules de faux viking à la ramasse. Ce serait un miracle s'ils arrivaient, tiens, songea-t-il en fermant de nouveau sa caméra, l'air un peu perdu.

« Mais !? Attendez ! Pourquoi toujours dire que quelqu’un ou quelque chose va se faire dévorer ! J’ai des sandwichs, tout va bien se passer. On les enverra à l’ours, s’il y en a un, il partagera notre pique-nique, voilà ! »

Oh, ben. Vu comme ça. Un grand sourire revient éclairer le visage de P0rnstar, qui finit par acquiescer en haussant plusieurs fois les sourcils façon pervers fini.

« Bien sûr. On a l'air super délicieux. Surtout moi, en fait, donc je me cacherai derrière vous. »

Bon, niveau graisse, c'était pas ça. S'ils avaient eu quelqu'un de plus en chair, au moins, ils auraient pu le jeter en pâture aux ours au lieu de gâcher les sandwichs... Mais tant pis. Au pire, le plus fatigué ferait l'affaire.
Amusé, il vint appuyer du doigt contre l'épaule de Bubble.

« Et si tu jettes les sandwichs aux ours, c'est là qu'on devra manger les marmottes. Tout s'expliiiiiique ~ »

Toujours d'aussi bonne humeur, il passa devant. A gauche touuuuute.

« On va par là, je dis. Comme ça on pourra dire que c'est la faute de Nout si y'a des ours, commenta-t-il. Qui sont tous méchants, ouais, si. Désolé mais ce sont pas des bestioles mimis. »

_______________

« All the problems make me wanna go
Like a bad girl straight to video.
Little darling, welcome to the show ;
You're a failure played in stereo. »

It's boring to dwell on feelings of loss :
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noise


Noise
Noise

avatar

Messages : 864
Date d'inscription : 18/08/2013
Localisation : Un pied dans le vide.

MessageSujet: Re: Tu es l'enfant de la Terre. ▬ Les daltons.   Dim 25 Mai - 20:42



    Droite ? Gauche ? Noise agita les doigts d'un côté et de l'autre, dans l'expectative d'une décision de la communauté à ce sujet. Lui-même n'était pas pressé de choisir, déjà parce qu'il n'avait pas envie de marcher de base, et ensuite parce qu'en général il était assez doué pour choisir pile la mauvaise route. En général, il exagérait un peu - sa chance faisait une sinusoïde nette entre 1 et 0 - mais il ne tenait pas à avoir leur mort à tous sur la conscience. En particulier la sienne.
    Parce que oui, c'était bien de vie et de mort qu'il s'agissait, non ?
    Gauche, s'écria Nout le premier d'un air si enthousiaste que Noise le crut prêt à crever le plafond numérique. Ainsi que ses tympans à lui. Mais bon, si la sainte divinité égyptienne en décidait ainsi...
    Les quatre doigts de l'américain jusque là occupés à faire "peace" à la caméra de P0rnstar pivotèrent instantanément dans la direction susnommée. Vous avez fait votre choix messieurs-dames, bienvenue à bord.
    Ou peut-être pas.

      « Peut-être qu'on a un risque sur trois de se faire dévorer par un ours et que notre vie repose sur cette décision. » - m'voyez ? Même lui était d'accord - « Alors Viking GPS ? »

    Parce qu'on était en démocratie, et que prendre une décision prenait du temps. Surtout que la mention des ours était prompte à faire bondir Bubble dans ses chaussures.
    Des ours, Noise ne pensait pas qu'il y en ait, mais ça ne voulait rien dire. Ça n'attaquait pas les humains ces bêtes-là, si ? Trop intelligentes pour se frotter à mieux équipés, c'est tout. A moins que les bêbêtes d'Euphemia n'aient jamais été éduquées dans ce but. Le jeune homme ébouriffa sa chevelure aux coloris presque naturels pour une fois, imaginant ce qu'il ferait si un ours leur tombait dessus, pendant que Bubble exposait l'étendue de ses craintes.
    ... Fuir, sans doute. Et prier pour que le plus lent ait l'idée de monter dans un arbre.
    Minute. C'était pas lui le moins sportif, par hasard ?

      « … Où est-ce que je voulais en venir déjà. Ah ! Voilà, donc si on croise un ours il ne va pas nous sauter dessus en mode miam chair fraîche ! Vous trouvez qu’on a l’air bon, d’ailleurs ? »

    Pas très en chair aurait été le qualificatif le plus approprié, à vrai dire. Mais bon, ils étaient quatre aussi.

      « Bien sûr. On a l'air super délicieux. » Répliqua le viking, visiblement désireux de rassurer au mieux son camarade. « Surtout moi, en fait, donc je me cacherai derrière vous. »

    Un sourire félin s'attaqua aux lèvres de Noise, lequel ne put s'empêcher de glisser une réplique d'un ton ronronnant :

      « Ohhh oui, c'est vrai qu'on en mangerait ~ »

    Et de se taire d'un air angélique en redressant le sac sur ses épaules, tandis que P0rnstar s'engageait sur le chemin des ours. Il le suivit d'un pas allègre : après tout pourquoi pas des oursons en guimauve hein ? Puisqu'on se baladait au pays des bisounours.

      « N'empêche si on avait un gros pet avec de grandes dents et tout, y aurait pas de quoi flipper aussi. Ou un pouvoir style rayon laser. Pourquoi vous avez pas ça vous les mecs ? Je verrais bien Nout avec un croco moi. Ou mister X-star avec un requin. »

    Quant à Bubble... rien à faire, lui imaginer un pet le faisait immanquablement penser à Chili. Peut-être qu'il en avait déjà un d'ailleurs, de pet, mais Noise n'était pas au courant.
    Chili d'ailleurs, il ne l'avait pas sur lui. Pas pensé qu'il serait utile.
    A l'occasion d'une rotation de la caméra de P0rnstar, Noise fit un signe à l'objectif :

      « Tu vas tout filmer comme ça, P0rnstar ? Ça fait [•REC] un peu tu sais ? Dans deux heures la nuit tombe et on se perd dans les bois. »


_______________
#993333



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nout


Dreamland

Dreamland

avatar

Messages : 313
Date d'inscription : 07/09/2013
Localisation : On peut s'arranger.

MessageSujet: Re: Tu es l'enfant de la Terre. ▬ Les daltons.   Dim 1 Juin - 6:03

Nout tourna la tête vers Bubblegom, laissant des yeux noirs et surpris accrocher des prunelles tout aussi sombres ; euh, des ours gentils ? Pas vraiment spécialiste de la chose (lui aussi n'en avait vu qu'à la TV, et il n'était même pas certain d'en avoir un jour entraperçu dans un zoo quelconque) mais pas naïf pour autant, il se représenta les grosses pattes griffues et les dents pointues avec un réalisme qui se valait – et qui ne donnait évidemment pas envie de s'y jeter pour un câlin collectif. Ça dévorait et déchiquetait les voyageurs quand ça avait faim, ça, non ? Il voulut en faire la remarque, sa bouche s'ouvrit même sur un flot de paroles qu'il contint à la dernière seconde. Lèvres de nouveau scellées en un grand sourire, il laissa P0rnstar expliquer la dramatique situation à Bubblegom, ne tiquant qu'à la mention des marre mottes grillées et l'écho familier de son pseudonyme, qui lui tira un rire clair.

« On te jettera pour faire diversion, P0rnstar, au cas où les sandwichs suffiraient pas. »

Et puis si l'ours ne le mangeait pas, apparemment, Noise voulait bien s'attabler à sa place – AHAH, il rigolait, il avait très bien compris l'allusion. Le garçon fit un tour sur lui-même, laissant sentier et feuillages se confondre, avant de reposer les yeux sur la tignasse à peu près correcte de Noise. Dommage, s'il avait eu la crinière bicolore, rose et bleu électrique par exemple, il aurait fait une cible parfaite pour tous les prédateurs des bois. Parlant de prédateurs... Maintenant qu'il avait ramené les ours sur le tapis, il allait vraiment être déçu s'ils n'en croisaient pas. Ça aurait été marrant, de partir à trois et voir lequel courrait le moins vite. Hinhinhin.
Il ne rigolait pas, cette fois. Cette perspective le laissait extatique, comme tout défi stupide et potentiellement mortel.

« N'empêche si on avait un gros pet avec de grandes dents et tout, y aurait pas de quoi flipper aussi. Ou un pouvoir style rayon laser. Pourquoi vous avez pas ça vous les mecs ? Je verrais bien Nout avec un croco moi. Ou mister X-star avec un requin. »

Uuuuh. Nout se pointa du doigt sans se préoccuper du fait qu'on ne le regardait peut-être pas, et secoua énergiquement la tête de gauche à droite. Un crocodile ? Pas assez fun, pas assez discret ! Comment il aurait fait pour s'en servir et espionner les gens, heiiiin ? Ou leur faire peur ? Monsieur avait une idée bien plus précise de l'animal qu'il aurait aimé avoir autour du bras mais dut reconnaître que dans le cas présent, un gros crocodile aurait pu être dissuasif. Moins ou plus qu'un requin ? Mais un requin sans eau, ça donnait quoi ? Des sushis, l'attaque trempette de Magicarpe ? La vision manqua de lui arracher un éclat vraiment pas discret, surtout que l'ours n'aurait sûrement pas eu le même sens de l'humour. Paralysé de rire, bim ! Il n'y avait que lui que l'hypothèse dérangeait tant qu'il se serait fait un plaisir d'essayer s'il avait pu. Il le souhaita très fort sans espérer de miracle en retour.
Il envoya un caillou rouler du bout de la chaussure, attentif aux mouvements et au babillage des autres promeneurs autant qu'il l'était au chant des oiseaux et n'importe quelle autre bête pouvait gratter la terre près d'eux.

« Tu vas tout filmer comme ça, P0rnstar ? Ça fait [•REC] un peu tu sais ? Dans deux heures la nuit tombe et on se perd dans les bois. »

Mon dieu, oui, une course à la montre contre les ours et les fantômes, dans le noir ! Ils auraient carrément dû inviter Lola, elle aurait adoré.
Nout s'approcha de Noise et lui pinça les côtes avec l'imitation ratée d'un râle de mort-vivant.

« On va tomber sur un cimetière indien et y réveiller une ancienne malédiction, plein d'ours morts et affamés de chair fraîche. ~ »

Plus effrayant qu'un ours ? Un ours mort. Plus effrayant qu'un ours mort ? Un ours mort ET capable de se déplacer sur ses pattes, l’œil lui sortant de l'orbite et les canines à l'air. Il ne savait plus trop ce que le cimetière indien faisait là-dedans, mais il lui semblait bien que c'était un élément indispensable à la résurrection des morts.

On allait pas lui faire croire que toutes les attractions chouettes et glauques étaient à Crimson District, quand même ? Peut-être que la GM d'Holy Sword avait un penchant caché pour les films violents et les membres décomposés et qu'ils allaient tomber sur son sanctuaire privé par mégarde, tout ça en voulant photographier de petites marre mottes mignonnes.

_______________
A rainbow never smiles or blinks, it's just a candy-colored frown:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bubblegom


Bubble
Bubble

avatar

Messages : 287
Date d'inscription : 29/10/2013

MessageSujet: Re: Tu es l'enfant de la Terre. ▬ Les daltons.   Lun 9 Juin - 15:11

Bubblegom émit un large soupire, soulevant par la force de son souffle quelques mèches de sa frange …
Son sourire habituel lui revint rapidement, cependant, riant à gorge déployée face aux blagues de ses amis. C’était terrible. Bien qu’il fût certain qu’ils ne croiseraient aucun carnivore poilu (les seuls bruns qu’il devrait craindre étant ses compagnons de randonnée, de toute façon), le suisse était secrètement curieux de savoir comment une telle rencontre se passerait. N’arrivant à rien, commençant presque à s’inventer une reprise de Boucle d’Or, le suisse secoua la tête comme pour en retirer toutes ces bêtises.
D’ailleurs, il aurait bien commencé une thèse entière sur pourquoi et, ou comment les ours pouvaient être des créatures aimantes et adorables … Mais la discussion préféra tourner d’une bien étrange façon. Comment ils en étaient arrivés à ça, au juste ? L’adolescent suivait ainsi la joyeuse troupe morbide qui continuait dans leur lancée macabre, parlant de film, de … cimetière indien ? Ehhh … Mais où allaient-ils chercher tout ça ? Bubblegom tentait de suivre, fonçant des sourcils et pinçant ses lèvres … Mais non, peine perdue.

Ce n’était vraiment pas son truc, tout ça. Beaucoup trop surréaliste et … il ne voyait pas vraiment en quoi c’était drôle. Les histoires de fantôme et tout ça ne l’inspiraient pas tellement. Pas qu’il les craignait, bien entendu ! Il ne croyait même pas en leur existence. Disons que le jeune garçon avait d’autres chats à fouetter.
Du coup, légèrement en retrait et n’offrant qu’une oreille inattentive aux élucubrations du groupe d’adolescent, le suisse leva le nez vers le ciel clair et dégagé. Grâce à son pouvoir, il arrivait à déceler les courants d’air qui les entouraient … Ceux qui faisait doucement danser les fleurs comme ceux qui aidait les quelques petits cumulus perdus à dériver. Moutons sans berger dans l’étendue bleutée. Un tel temps lui donnait l'incommensurable envie de s’élever … Ce qu’il se décida de faire, tiens.

Suivant les différentes possibilités qui s'ouvraient à lui, Bubblegom sentit doucement son corps devenir plus léger. Il ne savait pas tellement comme c’était possible, mais ça l’était. Chose primordiale. « Ta bouche, c’est magique. », comme diraient certains. Mais bon, ce n’était pas lui qui allait s’en plaindre, hein ! Le garçon l’aimait bien son pouvoir. Il n’avait rien d’impressionnant, bien loin des lasers ou d’autres trucs sombres pu quoi … Non, lui tout ce qu’il faisait c’était se laisser pousser par le vent.
Le surfeur des courants tourbillonna ainsi, les pieds dans le vide, tenant toujours son panier. Il se laissa glisser tranquillement jusqu’à atteindre le sommet d’un arbre, devançant sans peine ses camarades.
Grand sourire sur les lèvres, il mit sa main en visière et observa les alentours de son piédestal végétal. Le paysage lui semblait tranquille, rien à signaler … Pas d’ours, de fantôme, de cimetière indien, de tour ou de marmotte …

Sifflotant une chanson entraînante, Bubblegom continua de suivre les vents en se laissant porter doucement de cime en cime ; lançant des coups d’œil réguliers à ses camarades toujours sur le plancher des vaches, prenant garde à ne pas les semer.

_______________


“And I don't know where it's going, Or what it will do.
And I try to control it, But control is what I lose.
You got my blind heart holdin' onto you.”
#984048
Autres comptes : ; ; ; ;
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
P0rnstar


Holy Sword

Holy Sword

avatar

Messages : 109
Date d'inscription : 10/11/2013
Localisation : Dans une poubelle.

MessageSujet: Re: Tu es l'enfant de la Terre. ▬ Les daltons.   Dim 22 Juin - 3:36

Le sourire de P0rnstar à la remarque de Noise – extrêmement discrète, soit dit en passant – traduisait plus un net amusement que de la gêne ou de l'agacement ; qu'il essaie de jouer à ça, tiens. Ce n'était pas tellement le moment ni le lieu pour ça, remarquez, et il était à peu près sûr de se manger quelque chose dans la figure de la part de n'importe lequel de ses trois amis quoi qu'il ose ou tienne à répliquer, aussi décida-t-il de se taire. Puis, tout naturellement, d'enchaîner. Ce n'était pas comme s'il était capable de rester muet bien longtemps de toute façon, et encore moins à cause de ce genre de remarques. Pas qu'il y était habitué mais quand même. Ne s'appelle pas P0rnstar le premier venu chamboulé par les plus galants des compliments.
A moins que vous ne soyez un kikoo de bas étage mais là, même le nul de service qu'il était n'aurait rien pu faire pour vous. Il y avait de saines limites à tout.
Peu d'accord tout de même pour faire office de sandwich de secours, le jeune homme adressa une grimace très mature à Nout. Bleh bleh bleeeeh. C'est ça, oui. Qu'ils essaient de le semer pour mieux survivre, tiens, ils auraient le droit à son courroux de viking. Inutile de dire qu'on n'ennuie pas un finlandais comme ça, surtout s'il avait des origines allemandes – parce que her, il fallait bien que venir du nord froid et barbare lui serve à quelque chose dans la vie. En l'occurrence, à avoir l'air d'un dur à cuir pro de la montagne. C'était quand même une bonne chose de faite. Dans ces lieux hostiles et inhospitaliers, le P0rnstar régnait en maître.

Donc pas question de l'abandonner aux loups et aux élans. Ou aux ours, donc.

« Tu vas tout filmer comme ça, P0rnstar ? Ça fait [•REC] un peu tu sais ? Dans deux heures la nuit tombe et on se perd dans les bois. »

Mehahahaha. Bien sûr. Levant la tête pour filmer Bubble, qui avait visiblement décidé de s'élever plus haut que le niveau où ils excellaient – à savoir relativement bas, au moins dans son cas – le jeune homme imita le bruit de gorge de tout bon film d'horreur japonais. Akrkrkrkr. Ça risquait de faire mal ensuite mais tant pis ; on n'a rien sans rien et puis, au fond, il aimait trop jouer les clowns pour vouloir arrêter. Un tout petit peu inquiet quand même à  l'idée que son ami s'envole un peu trop loin d'eux ou ne se fasse emporter par un courant d'air vagabond, le finlandais leva le nez de sa caméra pour vérifier que tout allait bien.
Apparemment, tout allait bien. Et ici tout allait si bien que Nout trouva même le moyen de rajouter une dose d'horreur à une équation qui, clairement, en manquait jusque là. Vrai que les morts vivants, on en avait jamais assez. Définitivement pas.

« Grave. Je vais pas arrêter de filmer si on risque de tomber sur des ours mutants eh oh ! s'exclama-t-il avec force, presque sincèrement vexé qu'on puisse le penser si bête ou tête en l'air. En plus ça nous fera plein de souvenirs pour après. Vous serez bien content de pouvoir revoir ça, hein. »

L'air parfaitement sûr de lui, le garçon hocha la tête et imprima un drôle de mouvement vertical à l'image qu'il voyait à travers la caméra. Bien sûr qu'il ne comptait pas lâcher son joujou de sitôt.
Un large sourire au visage, il donna un coup de coude à Nout.

« Je parie que j'arrive avant vouuuus ~ »

Sur quoi, après un rire machiavélique, il partit en courant droit devant. Pas sûr qu'il réussisse à dépasser les deux autres mais qu'est-ce qu'il s'en fichait ; il avait pris de l'avance, voilà. C'était déjà bien.
Et puis arriver où ?
Ça, c'était bien le cadet de ses soucis.

_______________

« All the problems make me wanna go
Like a bad girl straight to video.
Little darling, welcome to the show ;
You're a failure played in stereo. »

It's boring to dwell on feelings of loss :
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nout


Dreamland

Dreamland

avatar

Messages : 313
Date d'inscription : 07/09/2013
Localisation : On peut s'arranger.

MessageSujet: Re: Tu es l'enfant de la Terre. ▬ Les daltons.   Sam 2 Aoû - 16:51

Nout, devenu le nouveau croque-mitaine des bois (ou le grand méchant loup armé d'un sac de bières), se délectait des cris qu'il arrachait à sa pauvre victime avant de lever les yeux au ciel ; comme si jouer les ballons bourrés d'hélium avait été la chose la plus naturelle au monde, Bubblegom venait d'embrasser quelques cimes, les devançant à la fois en hauteur et en largeur. Nout admirait les capacités de certains à rendre leur pouvoir vraiment très cool, et le petit brun en faisait parti. Une chose menant à une autre et son esprit étant extrêmement inconstant les jours de beau temps, il se demanda si construire un énorme ours en pâte d'amande entrait dans son domaine de compétence ou en dépassait joyeusement. Comme la vie virtuelle valait la peine d'être vécue et qu'il ne saurait jamais avant d'y mettre la main à la pâte, Nout se promit d'essayer un jour ou l'autre – son seul regret étant de ne pas pouvoir le faire céans pour effrayer ses gentils compagnons de randonnée.

C'était vrai, quoi ; il y avait malheureusement peu de chance qu'ils tombent réellement sur un cimetière indien rempli de zombies en colère ou sur des animaux sauvages aux griffes grosses comme son bras. Pas qu'il détestait les petits oiseaux multicolores dans leur branche et leur chant synthétique maiiiiis... Entre un ours de plusieurs mètres de haut et un poussin qu'on pouvait tuer en serrant le poing, y'avait un sérieux écart de danger – et donc de fun. Nout n'arrivait de toute évidence à s'amuser qu'à coup de sursauts d'adrénaline, le reste lui laissant une drôle de sensation d'inachevé au ventre.
A croire qu'il voulait mourir avec un sourire aux lèvres. Ahaha.

« Grave. Je vais pas arrêter de filmer si on risque de tomber sur des ours mutants eh oh ! En plus ça nous fera plein de souvenirs pour après. Vous serez bien content de pouvoir revoir ça, hein. »

Pas sûr, pensa Nout en lorgnant la caméra que P0rnstar n'arrêtait pas d'agiter de droite à gauche. Il allait finir par la laisser tomber ou se la faire voler. La dernière option, tout à fait innocente, prenait une réalité de plus en plus déconcertante au fil des secondes. Coup de coude et défi ; Nout envisagea avec tout le sérieux du monde de laisser tomber son chargement pour aller plus vite, ou de le balancer sans cérémonie à Noise pour lâcher du lest. Finalement, il choisit la dernière option et fit montre de ses talents de basketteur en le lançant très précisément à la tête de son ami trop lent et trop peu réactif. Il avait qu'à se muscler avec ça, tiens !

« Bois pas tout hein ! »

Histoire de lui prouver que ce n'était pas une offrande à ses cheveux caméléon et son humour divin ; la méprise aurait été compréhensible.
Libre et sans rien pour le rattacher à un rythme de course raisonnable, Nout partit à la suite de P0rnstar et finit par le rattraper, en bon adolescent hyperactif et shooté à la bonne humeur. Il le plaqua à terre avec toute la délicatesse de son mètre soixante-quinze et au lieu de s'asseoir sur lui pour exhiber sa prise, lui subtilisa délicatement sa caméra avant de s'éloigner du presque corps.
Le tout en quelques brèves minutes, s'il vous plaît. Nout donnait l'impression d'avoir agressé des quasi-finlandais pour leur piquer leurs effets personnels toute sa vie. Et pour ce que les autres en savaient, ça pouvait très bien être le cas. Bwahaha~

« Tu comptes faire quoi sans ton trésor maintenaaaaant ? »

Le jeune homme ne comptait pas des masses s'en servir pour de vrai, pour la simple et bonne raison qu'il ne savait pas trop comment ce truc pouvait marcher et qu'il ne voulait pas pousser le zèle jusqu'à le faire exploser. Sa mère n'avait jamais supporté les appareils photo dans ses mains (un clic à droite, un clic à gauche, et j'ai immortalisé ta tête de déterré au petit-déjeuner), alors ça n'avait pas été pour lui offrir une jolie caméra à ses quinze ans. Tchernobyl en Égypte, radiations sur tout le continent Africain.

« BUBBLE, J'AI PIQUÉ LA CAMÉRA DE P0RNSTAR ! » Cria-t-il en direction du jeune garçon, agitant le fruit de son larcin vers le ciel.

Si des animaux rôdaient dans les parages, il était sûr de tous les attirer en braillant ainsi.

_______________
A rainbow never smiles or blinks, it's just a candy-colored frown:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bubblegom


Bubble
Bubble

avatar

Messages : 287
Date d'inscription : 29/10/2013

MessageSujet: Re: Tu es l'enfant de la Terre. ▬ Les daltons.   Ven 15 Aoû - 17:27

Tralala, lala ~

Bubblegom entendait les éclats de voix de ses amis sans vraiment en déceler un quelconque sens … Jusqu’à ce que la longue silhouette de P0rnstar ne passa à son niveau, ayant piquer un sprint soudain !
Interloqué, le suisse s’arrêta sur un arbre et regarda faire le petit groupe. C’était le finlandais qui était parti en premier, suivi de près par Nout qui envoya ses affaires à un Noise à la traîne. Oulalah ! Bubble fit du coup marche arrière à l’aide de grands sauts afin d’arriver au plus vite à la hauteur de l’américain :


« Noise ! Tout va bien ? »

Demanda-t-il avec inquiétude.
Cela se voyait que le garçon n’était pas bien habitué à la marche en montagne … Alors si en plus on venait de lui jetter à la figure un sac rempli de boissons. C’était que ce n’était pas léger ces choses-là. Enfin, bon. Visiblement, il semblait ne rien avoir de cassé. Cela se serait avéré dommage qu’ils soient obligés de redescendre pour ça … Leur balade venait à peine de commencer !
Enfin, connaissant les deux autres, Bubble se demanda si un Noise blessé les ferait vraiment décider de faire demi-tour. Il les voyait bien proposer de l’utiliser comme appât pour ours … Ce qui serait stupide, étant donné qu’un ours ne serait jamais attiré par ça, quand même ! Et par "ça", il entendait un humain mal en point. Et pas Noise en lui-même.

Toujours sur son arbre, suivant la progression haletante du grand dernier de la course, Bubble entendit le cri de Nout dans son dos, brandissant avec fierté son trophée de chasse. L’adolescent éclata de rire, partageant la joie de l’égyptien, et sautilla du coup du haut de son perchoir en lui faisant de grands signes :


« WOUHOUUU ! BRAVO NOUUUT ! ATTENTION A LA FUREUR DE P0RNSTAR ! »

Car sans aucun doute que l’aîné de la bande n’allait pas se laisser faire comme ça, oh non. Force Viking, comme ils diraient.
En attendant, laissant le duo à leur bagarre bon enfant, Bubble s’enquit enfin à retrouver le plancher des vaches d’un saut bien placé. Se trouvant alors à quelques mètres devant Noise, il s’amusa à frapper dans ses mains, faisant bien attention tout de même à ne pas trop secouer son panier, et l’encourager :


« Allez Noise ! Allez Noise ! Allez Noise ! »

C’était un brave pompom-boy, n’est-ce pas ? Un bon coach aussi. Il ne comptait pas l’abandonner, hein !

« Respire bien, surtout ! »

HRP:
 

_______________


“And I don't know where it's going, Or what it will do.
And I try to control it, But control is what I lose.
You got my blind heart holdin' onto you.”
#984048
Autres comptes : ; ; ; ;
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
P0rnstar


Holy Sword

Holy Sword

avatar

Messages : 109
Date d'inscription : 10/11/2013
Localisation : Dans une poubelle.

MessageSujet: Re: Tu es l'enfant de la Terre. ▬ Les daltons.   Lun 18 Aoû - 18:59

Ouch. Touché.
Songeant que le sol n'était pas si mal, hein, finalement, papy Star se demanda un bref instant comment ce type pouvait avoir autant d'énergie à revendre. On aurait dit une vraie pile électrique avec batterie inépuisable intégrée. Certes, lui-même n'était pas en reste de ce côté-là – il avait parfois tendance à larguer ses amis loin derrière à force de sauter partout – mais là, c'était quand même un autre niveau. Privilège de la jeunesse. Sans doute. Un truc comme ça. Peu convaincu par ses propres explications, le jeune homme éclata d'un rire franc avant de plutôt piailler quand sa précieuse caméra lui fut retirée des mains. Lui qui avait pris grand soin de la protéger malgré la chute se retrouva bien bête ; s'il s'était écorché pour qu'ensuite sa pauvre amie se fasse malencontreusement jeter dans un ravin, ça allait super barder. Façon viking.

« Tu comptes faire quoi sans ton trésor maintenaaaaant ? »

Souple et athlétique malgré ses os de quinquagénaire, le finlandais se redressa sur ses deux pieds en moins de temps qu'il n'en aurait fallu pour le dire ; prit le temps d'épousseter sa veste ; récupéra ses lunettes, tombées dans la violence du procédé d'arrêt. Il s'autorisa même à vérifier qu'elles n'étaient pas rayées et à les remettre sur son nez avant de ne jeter le regard le plus déterminé du monde en direction de Nout. Effet un peu gâché par ses verres foncés, mais peu importe. Pas besoin de voir ses jolis yeux pour comprendre qu'il était prêt à tout pour récupérer sa bien-aimée : sa gestuelle et le reste de son visage s'occupaient parfaitement de faire passer le message.
Essaie de la garder, pour voir.

« Rends moi ça, sale gosse ! »

Parce que oui, les personnes entre quinze et dix-sept ans avaient chez lui le privilège immense de passer de gosses à adolescents à presque-adultes suivant ce qui l'arrangeait. En l’occurrence, l'égyptien était donc un putain de sale gosse qui allait se faire jeter par-dessus bord s'il ne s'assagissait pas sur le champ. Inutile de dire que ce n'était pas en criant ses méfaits à un Bubblegom trop enthousiaste pour être honnête qu'il allait y arriver.
Comme quoi on ne pouvait plus compter sur personne, tsss.

« Je te préviens, si tu fais du mal à mon bébé, je te rase la tête. »

Menace parfaitement sérieuse, soit dit en passant. Se glisser chez lui pour lui mettre la boule à zéro n'aurait pas été la pire chose qu'il aurait fait de sa déjà très longue vie. Il fallait relativiser. D'autant plus que ç'aurait été sérieusement mérité, vu le nombre d'images inoubliables qu'il y avait dans cette petite boite grise – plus que son cerveau n'aurait pu en retenir, et de très loin.
Bref coup d’œil en arrière. Noise avait l'air d'avoir du mal. A moins que Bubble ne soit juste un peu trop enthousiaste ? L'un dans l'autre, il se fichait bien de connaître la vérité. Interpréter ce qu'il voyait comme il l'entendait était sa spécialité. Ou pas loin. Et puis l'important dans l'immédiat restait qu'il avait besoin d'un bon plan pour récupérer sa caméra sans rien abîmer – quoi qu'écorcher un peu Nout ne lui aurait sûrement pas fait grand mal. Ça lui aurait appris la vie. Sans compter qu'il devait être habitué à tomber, non ?

« On peut marchander, si tu veux. Genre... » Brève réflexion. « Si tu me la rends, je m'arrange pour éviter de te pousser dans le vide. »

Comment ça, c'est pas comme ça qu'on marchande ?

« En plus si tu la casses on pourra pas filmer Noisy. C'est important de pouvoir lui rappeler toute sa vie qu'il a déjà de l'arthrose. »

_______________

« All the problems make me wanna go
Like a bad girl straight to video.
Little darling, welcome to the show ;
You're a failure played in stereo. »

It's boring to dwell on feelings of loss :
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noise


Noise
Noise

avatar

Messages : 864
Date d'inscription : 18/08/2013
Localisation : Un pied dans le vide.

MessageSujet: Re: Tu es l'enfant de la Terre. ▬ Les daltons.   Mar 2 Sep - 3:03



    Noise accueillit le doigt de Nout entre ses côtes avec une grimace intérieure, et l'échange enfiévré sur les cimetières indiens remplis d'ours zombies d'un sourire complice. Bon aprèèèès s'il devait finir bouffé par des mort-vivants, il préférait qu'on en reste au stade de l'imagination enfiévrée des deux gugus. Pas qu'il y croyait, aux histoires de revenants et autres, mais il préférait rester prudent avec tout sujet impliquant de près ou de loin une mort lente et douloureuse. Et nul doute que jouer les zombies, ça devait être lent et douloureux ; la décomposition progressive avec la chair qui pourrit, les lambeaux de peau qui dégringolent jusqu'aux chevilles et les globes oculaires qui pendouillent hors des orbites, c'est pas de la tarte. Et il avait même pas besoin de poser la question à un macchabée pour le savoir : il pouvait deviner ça tout seul comme un grand.
    D'un seul coup, tout s'accéléra :

      « Je parie que j'arrive avant vouuuus ~ »

    Lol je parie que ouiiii, fut la réaction interne de Noise au départ en flèches de son coiffeur. Parce que les starting-blocks c'est absolument hasbeen quoi. A part ça le résultat de la course était pas très difficile à prédire étant donné que - ouf, le sac de Nout dans la gueule, merci Nout - Noise ne s'était même pas donné la peine de démarrer. Non parce que lui il estimait que courir en plein soleil sur une pente alors qu'on est un jeune homme en bonne santé qui n'a nullement besoin de faire du sport pour vivre indique clairement une malformation cérébrale ou un fort penchant masochiste. Et comme il n'avait, lui, ni l'un ni l'autre, il se contentait de marcher, comme tout randonneur qui se respecte. Ou du moins en était-il intimement convaincu, n'ayant jamais fait de randonnée de sa vie ou même regardé une quelconque émission comportant une randonnée à la TV.
    Tout en observant les deux débiles courir comme des dératés jusqu'en haut de la côté, l'américain - qui soit dit en passant commençait à se sentir des tensions suspectes dans les mollets - manipula le sac qu'il venait de se récupérer un moment, galérant un maximum avant de réussir à ouvrir la fermeture éclair. Oui parce qu'il ne fallait pas oublier qu'on se servait de lui comme mulet, hein. Et que mine de rien, les canettes dans un sac, le... bazar quelconque de survie dans l'autre, ben ça finissait par peser lourd. Noise eut cependant la décence de ne pas trop grogner en avançant alors que les zigotos se jetaient l'un sur l'autre et roulaient dans les fleurs en haut de la pente, parce qu'il estimait que pouvoir décapsuler une canette bien fraîche librement en pleine balade ce n'était pas rien. Il savoura donc son soda en maudissant la personne qui avait fait cette montagne si pentue. C'est vrai franchement, il aurait pu penser aux promeneurs et les balader sur du plat quoi : le mec avait rien compris aux astuces du tourisme, c'est clair.
    ... Bon, c'était pas pour se plaindre mais ça commençait à grimper sec, là.

      « Noise ! Tout va bien ? »

    Le jeune homme sursauta et frôla la crise cardiaque avant de se rendre compte que c'était juste Bubblegom qui venait de tomber du ciel, et pas une quelconque voix appartenant à un être désincarné et inconnu qui lui parlait. Il retint un regard de reproche, se cantonnant au soupir mêlé d'un grognement désapprobateur. Eh, il faisait le mulet là, ça se voyait pas ? Bien sûr que tout allait bien, il gérait grave. D'ailleurs il le dit.

      « Ouaiiiis no problem je gère grave t'inquiète. »

    Ceci étant, la simple longueur réduite de sa phrase en disait long sur son degré d'essoufflement. Enfin il avait pas encore le ton haché des asthmatiques - well il pensait ? Ses oreilles étaient hors-service là, parce que...
    Heureusement d'ailleurs, vu qu'au hurlement de victoire de Nout répondit immédiatement le hurlement de félicitations de Bubblegom. Sincèrement, ces enfants ne pouvaient-ils pas communiquer sans s'égosiller ? Ses oreilles étaient sensibles.

      « WOUHOUUU ! BRAVO NOUUUT ! ATTENTION A LA FUREUR DE P0RNSTAR ! »

    Oh, oui, attention, ça promet d'être terrifiant.
    N'empêche il aurait bien aimé avoir le même pouvoir que Bubble. Pouvoir se balader sans efforts dans les airs - sans compter que ce serait d'un pratique pour les cambriolages ce truc ! Non parce que les déplacement instantanés vitesse du son, Noise, il maîtrisait pas encore, non. Et il allait pas essayer maintenant. Trop de risques de finir dans un arbre. Ou dans un pote. Qui l'aurait certainement mal pris.
    Cela dit, lorsque le jeune homme arriva au sommet de la côte, porté par les encouragements frénétiques de Bubblegom, il y en avait bien un qui l'aurait mérité, de se prendre un coup de tête dans... le ventre.

      « En plus si tu la casses on pourra pas filmer Noisy. C'est important de pouvoir lui rappeler toute sa vie qu'il a déjà de l'arthrose. »

    Ledit Noisy, arrivé pile au bon moment pour saisir cette dernière boutade d'une drôlesse sans pareil, jeta un regard torve à P0rnstar depuis sa position légèrement tordue : il tentait en effet de laisser glisser les deux sacs de son épaule sans qu'il s'écrasent par terre tout en pressant son point de côté lancinant. Et puis ses yeux gris se portèrent sur la caméra que cherchait visiblement désespérément à récupérer le viking et qui se trouvait entre les mains d'un Nout surexcité. Une pile électrique montée sur ressort. Il allait tomber dans un ravin. Clair de chez clair. Et sinon, le machin qu'il tenait à la main, ça devait valoir pas mal non ?
    Une fois débarrassé de son fardeau, l'américain - déjà plus léger, forcément - prit le temps de respirer un coup, de se redresser et de faire craquer quelques vertèbres (le temps pour les deux zouaves de continuer leur marchandage si ça leur plaisait) avant de prendre une bonne inspiration.
    Et de lâcher.

      « Heey. Je suis pas. Handicapéé ! »

    Un coup de pied dans le sol ponctua cette revendication à la fois teintée de vexation et de mauvaise fois, lequel envoya une onde de choc dans les pieds des différents protagonistes. Ce qui occasionna un moment de déséquilibre que Noise mit à profit pour se jeter sauvagement sur Nout et lui arracher la caméra des mains avec un rire machiavélique, avant de piquer un sprint d'un mètre ou deux pour s'éloigner des mains hystériques du jeune homme. Qui était de toute manière plus rapide que lui à l'heure actuelle. Mais la fuite, il y arrivait mieux que la marche d'endurance bizarrement. Et ce fut à son tour d'agiter le joujou de P0rnstar en tirant la langue à ses deux amis.
    Et woh bordel. Sale point de côté.

      « Preuves compromettantes en main guuuuys ~ Elle vaut quoi cette caméra P0rny hein ? Combien la valeur de ta vie mec, combien ? »

    Wow il disait n'importe quoi là. Enfin, pour changer. C'était pas de la bière pourtant, la canette, juré.
    Apparemment, Noise avait passé un peu trop de temps en plein soleil. Ce qui ne l'empêcha pas de continuer à narguer les deux autres (trois dans la mesure où Bubble serait également intéressé par le trophée) en attendant l'inévitable moment où tout lui retomberait douloureusement sur la tronche.
    Parce que ça allait arriver, oui. Pas la peine de se leurrer.

_______________
#993333



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nout


Dreamland

Dreamland

avatar

Messages : 313
Date d'inscription : 07/09/2013
Localisation : On peut s'arranger.

MessageSujet: Re: Tu es l'enfant de la Terre. ▬ Les daltons.   Jeu 4 Sep - 0:02

Nout partit d'un grand éclat de rire et jeta un œil compatissant au garçon qui vérifiait sa tenue et ses lunettes, au cas où. Même s'il se donnait l'air et la contenance d'un viking sur le chemin de la guerre, il ne risquait pas d'effrayer l’Égyptien, lequel continuait de balayer les environs à l'aide de la caméra volée. Et que de « sale gosse » on le traite, il ne gonfla même pas des joues vexées. Sûr de sa victoire ou de ses talents à la course, il agita un peu plus la caméra sans quitter le sourire qui dessinait des fossettes sur ses joues brunes. Si le finlandais se mettait à lui courir après, il filmerait tout à la première personne et intitulerait le futur film à l'affiche « les dents de la montagne », avec en vedette P0rnstar le grizzly-viking, et en seconds rôles Bubblegom sur coussins d'air et Noise le... le type à l'arthrose précoce. Sans oublier le personnage principal, chauve derrière sa caméra – mais ça personne le verrait, puisque personne ne voyait le cameraman dans ce genre de film. Par réflexe, il passa une main dans ses boucles et regarda sous ses pieds pour vérifier qu'aucun ravin ne s'y était glissé entre temps, mais tout était okay. Pas de boule à zéro, pas de chute intempestive, pas d'ours zombie tout droit sorti d'un vieux cimetière indien, et Noise avait réussi à les rejoindre malgré ses muscles en miettes grâce aux encouragements magiques de Bubblegom.
Franchement, ce dernier était un peu trop gentil, il aurait dû le laisser galérer pour voir. Ça aurait été vachement plus drôle à filmer.

Bam. Nout se contenta de hocha la tête de droite à gauche pour exprimer son refus catégorique de lui rendre son bien. Ça aurait été trop facile ; il fallait bien qu'il fasse honneur à son statut de sale gosse.

« Heey. Je suis pas. Handicapéé ! »

Nout haussa un sourcil, se demandant quand quelqu'un avait pu faire une remarque aussi méchante et mesquine sur sa forme physique de skieur olympique. Noise se sentit obligé de leur prouver qu'il n'était pas uniquement bon à suer sang et eau trois mètres derrière eux en tapant du pied et usant à la fois de son pouvoir de lâche et de ses réflexes de klepto pour lui piquer la caméra des mains ; et à vrai dire, l'agresser sauvagement pour lui dérober ce qu'il avait auparavant dérobé et qu'il laissa filer avec un cri surpris, maintenant sur son séant. Nout cligna des yeux avant de couler un regard interrogateur à Noise – qui, soit dit en passant, imitait vachement bien le méchant de dessin animé.
Mwahahahaha.

« Preuves compromettantes en main guuuuys ~ Elle vaut quoi cette caméra P0rny hein ? Combien la valeur de ta vie mec, combien ? »

Le jeune homme se redressa sans prendre la peine de chasser les brins d'herbe qui s'étaient accrochés à son pantalon. Il sourit à P0rnstar, pas complice mais amusé, et lança, comme on balance la pluie et le beau temps sur le ton de la conversation au supermarché :

« Combien la vie de tes cheveux si tu rends pas ça ? »

C'était plus lui qui avait la caméra, plus besoin de le raser ; ils avaient qu'à envoyer Bubble jusqu'à Noise pour lui faire un joli crâne lisse et brillant, puisqu'on ne pouvait décemment rien refuser à Bubble s'il attaquait avec un combo joli sourire + moue angélique. Ou bien Noise était un démon sans foi ni sentiments, et alors ils se devaient de brûler le profane.
En commençant par ses cheveux. Toujours.

_______________
A rainbow never smiles or blinks, it's just a candy-colored frown:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bubblegom


Bubble
Bubble

avatar

Messages : 287
Date d'inscription : 29/10/2013

MessageSujet: Re: Tu es l'enfant de la Terre. ▬ Les daltons.   Dim 7 Sep - 16:53

Allez, la montée n’était pas si dure, non ?
Ils ne prirent pas tellement de temps pour enfin retrouver les autres membres du gang des randonneurs. Bubblegom, derrière Noise, n’avait cessé de scander son pseudonyme, pensant très fort que ça lui avait été utile pendant cette ascension.
Son panier entre ses bras, il se fit spectateur souriant de la scène, voyant là que des chamailleries qui n’auraient aucune incidence sur la suite de leur promenade. Ce n’était que pour s’amuser, de toute façon. Leur sortie aurait été bien triste s’ils n’avaient fait que marcher, marcher, marcher, marcher sans rien faire d’autre. Et ça ne leur aurait pas du tout ressemblé.
C’était chouette ; Bubble aimait ça.

En tout cas, les piques à l’encontre de sa santé physique semblèrent commencer à sortir par le nez de Noise qui, malgré tout le doute qu’on pouvait y mettre, avait encore de l’énergie à revendre ! D’un coup rageur du pied, aidé par son pouvoir et non par son poids plume, il y eut comme une distorsion de l’air qui vint déboussoler tout ce qu’il y avait autour de lui avant de sauter furieusement sur Nout ; celui qui détenait la caméra à ce moment-là.
Le suisse, qui n’avait rien vu venir, fut autant surpris que les autres par l’attaque en traître du Hope Corpien. Ehh, quand il était motivé, il faisait pas semblant, hein ! S’étant heureusement rattrapé à temps, son panier bien tenu contre sa poitrine, Bubblegom avisa les sacs abandonnés par Noise qui avaient eux aussi eut droit à l’onde de choc. Ah bah, c’était malin, il espérait que rien n’y avait éclaté, sur le coup.
Alors que Noise jubilait de sa prise, l’adolescent mit vite fait les sacs dans un coin plus sûr où ils auraient moins de chance de se faire maltraiter plus qu’ils ne l’avaient déjà été, laissant même son panier à leurs côtés. Le gentil garçon …


« Preuves compromettantes en main guuuuys ~ Elle vaut quoi cette caméra P0rny hein ? Combien la valeur de ta vie mec, combien ?
- Combien la vie de tes cheveux si tu rends pas ça ? »

A petites enjambées, Bubblegom arriva à la hauteur de Nout et P0rnstar, lesquels faisaient donc face au vilain méchant de l’histoire. Tout à l’heure-là, ils avaient voulu sauver une princesse marmotte, eh bien la voilà : jouée par la caméra du finlandais. Et fallait avouer qu’elle faisait une bien belle damoiselle en détresse.

« C’est sûr que c’est pas très malin, ça, Noise. Déjà que la vengeance de P0rnstar est terrible, alors si en plus ton point faible est connu ! »

Rajouta-t-il en riant, les bras croisés.
Il n’y aurait plus besoin de chercher trop longtemps, hein ? Où est le Capuche-man avec une boule à zéro, s’il vous plaît ? Bubblegom essaya d’imaginer le garçon sans un gramme de cheveux sur le caillou … ce qui était vraiment difficile à imaginer. Vraiiiiiment.
Noise était totalement en position d’infériorité ; mais il fallait se dire qu’une vie sans trop trop de risque avait une drôle de saveur. Comme une limonade sans bulles.
Qui savait en plus quand Star déciderait d’utiliser son pouvoir, lui aussi ? A moins que ça ne soit pas vraiment recommandé, la caméra pouvait en pâtir …
Bah, il verrait bien. En tout cas, l’adolescent n’allait pas perpétuer le cercle en sautant à son tour sur Noise pour récupérer l’appareil ; haha.

_______________


“And I don't know where it's going, Or what it will do.
And I try to control it, But control is what I lose.
You got my blind heart holdin' onto you.”
#984048
Autres comptes : ; ; ; ;
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
P0rnstar


Holy Sword

Holy Sword

avatar

Messages : 109
Date d'inscription : 10/11/2013
Localisation : Dans une poubelle.

MessageSujet: Re: Tu es l'enfant de la Terre. ▬ Les daltons.   Mar 11 Nov - 16:16

Comment ça, pas handicapé ? Bien sûr que si il l'était, tiens ! Et pas qu'un peu tant qu'à faire – il suffisait de comparer sa vitesse à celle d'une gazelle fringante comme lui et –
Déséquilibré, Star laissa filer un juron et battit gaiement des bras pour tenter de ne pas tomber ; ce qui, s'il parvint à rester à peu près droit sur ses deux pieds, fut nettement plus facile à dire qu'à faire. Il n'était pas habitué à ce qu'on utilise des pouvoirs de ce genre sur lui, même si lui-même n'hésitait pas à faire montre du sien à la moindre occasion ; juste retour des choses, sans doute. Enfin à peu près juste. Très moyennement juste. Parce que si les faire trembloter sur leurs jambes était une bonne façon de se venger d'avoir été traité d'handicapé souffrant d'arthrose, revoler la caméra n'avait rien d'un acte louable. C'était la sienne, merde ! Y'avait pas idée de s'amuser à balancer un truc comme ça d'une personne à l'autre sans y apporter la moindre attention et la considération nécessaire à son rang de caméra de star.
Bras tendus le long de son corps, poings serrés, le jeune homme tapa du pied au sol sans que cela ait le moindre effet visible sur qui que ce soit – à part peut-être sur son agacement, qu'il tentait de calmer tant bien que mal. Il ne fallait pas rire avec sa caméra ; il savait bien que personne n'essayait vraiment de la jeter dans un ravin, mais ne pas la sentir en sécurité lui hérissait les cheveux sur la tête. Ce qui était terriblement dommage, étant donné qu'il était comme toujours parfaitement coiffé. Il n'y avait rien de compromettant dedans, et jamais le finlandais n'aurait osé mettre un prix sur un tel artefact : c'était une caméra inestimable, tout simplement. Elle contenait tous ses délires, toutes ses promenades entre amis, toutes ses tentatives (ratées) de devenir célèbre sur la toile dans ce monde-ci... S'il venait à les perdre, il étranglerait le coupable sans même prendre le temps de compter les pour et les contre. Aussi simple que ça.

Sourcils froncés, il pinça les lèvres en signe d'intense mécontentement.

« Combien la vie de tes cheveux si tu rends pas ça ? »

Aha ! Tout à fait !
Bien sûr, il y aurait pensé de lui-même au bout de quelques secondes. Évidemment.

« C’est sûr que c’est pas très malin, ça, Noise. Déjà que la vengeance de P0rnstar est terrible, alors si en plus ton point faible est connu ! »

Un sourire radieux et légèrement inquiétant illumina le visage du garçon, qui leva ses deux mains à niveau d'épaules pour imiter le geste de ciseaux tailladant cruellement la crinière si précieuse à son ami. Ou du moins était-ce ce qu'il était censé y interpréter, avec suffisamment d'imagination.
Laissant retomber son bras droit, qui n'aimait pas trop être sollicité trop longtemps de toute façon, il garda le gauche en l'air ; replia l'index, redressa le pouce.

Prêt à faire un malheur, en clair.

« Alors qu'on soit clairs. Soit tu me rends mon bébé d'amour, lâcha-t-il d'un ton qui se voulait calme mais menaçant, sûr de lui, soit j'use de mon superpouvoir de la mort et j'offre tout ce qu'il veut au premier qui te fait le pire truc possible. »

Et s'il fallait, il devait bien avoir des peignes et des ciseaux dans son sac. Mieux valait donc éviter de trop le chercher.

« Alooooooooors. Rends la moi sans faire d'histoire, mec. Je voudrais pas devoir te jeter dans le ravin avec elle. »

Bon, s'il décidait de s'en foutre et de la jeter dans le vide, il rirait un peu moins.

_______________

« All the problems make me wanna go
Like a bad girl straight to video.
Little darling, welcome to the show ;
You're a failure played in stereo. »

It's boring to dwell on feelings of loss :
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noise


Noise
Noise

avatar

Messages : 864
Date d'inscription : 18/08/2013
Localisation : Un pied dans le vide.

MessageSujet: Re: Tu es l'enfant de la Terre. ▬ Les daltons.   Sam 3 Jan - 18:18



A vrai dire, Noise se retrouvait dans une situation particulièrement déplaisante. Il ne fallait pas être un grand stratège pour s’en rendre compte : même dans le cas où deux des trois individus qu’il avait face à lui ne se montreraient pas très intéressé par un plan capture/torture sur sa personne, il restait toujours le vicking brun qui, il venait évidemment de s’en souvenir, avait plus d’un sale tour dans son sac. Comme quoi même Noise pouvait parfois oublier un ou deux obstacles dans une situation impliquant le larcin d’un objet précieux et éventuellement unique/indispensable.
Nout et P0rn échangèrent un sourire. Han les fourbes.
« Combien la vie de tes cheveux si tu rends pas ça ? »
Arh, l’attaque en traître. Noise grimaça, songea confusément à tous les ustensiles sortis tout droit d’un film d’horreur que le coiffeur pouvait bien planquer dans son sac, sans parler de ses vêtements. En fait ce n’était pas tant qu’il tenait à ses cheveux comme P0rnstar au joujou qu’il tenait à la main (sa crinière lui était plutôt ce qu’était une caisse de legos à un enfant de cinq ans : un passe-temps coloré et illimité dans le temps) – plutôt qu’il tenait un peu (beaucoup) à sa dignité. Sans parler des grandes règles morales concernant son intégrité physique.
C’est qu’ils pouvaient être brutaux, les lascars, quand ils voulaient.
Sauf Bubble. Evidemment.
« C’est sûr que c’est pas très malin, ça, Noise. » Reprenait justement le concerné, auquel il adressa un regard humide. « Déjà que la vengeance de P0rnstar est terrible, alors si en plus ton point faible est connu !
- PFF. » Rétorqua l’américain en croisant les bras d’un air d’évidence. « Je n’ai pas de point faiiible. Les cheveux ça repousse et le style skinhead revient à la mode. »
Et toc. Même pas peur, voilà.
Ou peut-être un peu, mine de rien. Le sourire sardonique de P0rnstar lui tira d’ailleurs plus vite une grimace qu’un commentaire sournois du style « si tu veux jouer à ça y a des buissons plus loin je peux même amener la caméra eeeet- »
« Alors qu'on soit clairs. Soit tu me rends mon bébé d'amour, soit j'use de mon superpouvoir de la mort et j'offre tout ce qu'il veut au premier qui te fait le pire truc possible. »
Eeet bref. La menace était vraiment effrayante pour le coup. Noise plissa les yeux et fixa les trois compères en se demandant ce que pourrait leur offrir P0rnstar qui ait la valeur de sa vie. Ou de sa dignité. Ou les deux. Quoi que, peut-être que Nout n’en avait strictement rien à faire. Sûrement, en fait.
Mais pas Bubble quand même. Enfin il espérait.
Il passa cela dit rapidement à la partie la plus inquiétante de la phrase : Et c’est quoi le pire truc possible dans leur tête à ces bisounours ? Bisounours… ou dangereux malades. Après toute la conversation qu’il avait entendue sur les ours, les marmottes et les cimetières, il n’était pas certain d’avoir envie de le découvrir.
« Alooooooooors. Rends-la-moi sans faire d'histoires, mec. Je voudrais pas devoir te jeter dans le ravin avec elle. »
Asséna en guise d’ultimatum le nordique qui exhiba ses doigts serrés comme une arme à laquelle Noise jeta un bref regard morose.
Climax à la fois brutal, grandiose et dramatique à souhait. Sauf qu’un détail clochait. Et qu’à côté de ça, espérer que Noise rende gentiment les armes en apportant avec lui une aura de paix et d’amour fleurissante était oublier que Noise était physiquement incapable de ne pas se fourrer lui-même dans les emmerdes.
Le jeune homme recula donc d’un pas et, tout sourires, tendit la caméra au-dessus du vide.
« Hmmmmnan. D’une tu laisseras jamais mourir ton bébé d’amour et de deux je parie que t’es pas assez rapid- »
Petit malin.
Il eut le temps de songer que pour un climat de franche amitié non terni par un splendide éclair d’agacement, c’était raté. Qu’il ne s’en attristait pas tant que ça, au fond. Et aussi, qu’il allait tellement regretter d’avoir fait ça dans quelques minutes.

_______________
#993333



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
P0rnstar


Holy Sword

Holy Sword

avatar

Messages : 109
Date d'inscription : 10/11/2013
Localisation : Dans une poubelle.

MessageSujet: Re: Tu es l'enfant de la Terre. ▬ Les daltons.   Jeu 2 Juil - 4:20

P0rnstar ne rigolait pas, sur ce coup-là : si Noise jetait sa pauvre caméra chérie dans le ravin, il le pousserait avec pour le sommer de la récupérer aussi sec. Un point c'est tout. Enfiiiiin... Bon, d'accord. Il n'aurait peut-être pas été jusque-là. Parce que ça l'aurait sûrement tué. Et il ne voulait pas tuer Noise, aussi douteux soient ses goûts en matière de coiffure 95% du temps. Déjà qu'il ne se débarrassait pas définitivement des gens qu'il détestait, ça aurait quand même été un peu bizarre et extrême de briser la nuque du garçon pour si peu – et ça lui coûtait de dire un truc pareil, parce que c'était quand même de son précieux joujou qu'il s'agissait. Pauvre caméra volée par des mains trop peu précautionneuse. Il leur revaudrait ça, à tous. Sales gosses.

« Hmmmmnan. D’une tu laisseras jamais mourir ton bébé d’amour et de deux...»

Haha.

Sans prendre le temps d'apprécier le fait que Noise le pense plus incapable de sacrifier sa caméra que de le tuer lui (ce qui était parfaitement véritable, de toute façon ; il aurait choisi sa plus fidèle alliée sans la moindre hésitation s'il n'avait pu en sauver qu'un – Scherz), le jeune homme leva les yeux au ciel et fit claquer ses doigts. Il pouvait remercier les éléments qu'il n'ait ni plût ni neigé, pour le coup. Il aurait eu l'air fin si sa peau mouillée avait refusé de produire le son caractéristique de son majeur heurtant son pouce. Difficile d'avoir l'air plus bête qu'en annonçant quelque chose que l'on se retrouvait finalement incapable de faire, hein ?
L'effet de son pouvoir, heureusement pour lui, fut immédiat. Le paysage changea brutalement autour de lui et, comme au sortir d'un manège un peu violent, il mit une ou deux secondes à tout à fait retrouver son équilibre. Ce qui ne l'empêcha pas de crier aussitôt :

« CHOPPEZ LEEE. »

Bon, pas sûr qu'ils aient très envie de lui obéir. Ça aurait été sympa, quand même, cela dit – tant qu'ils lui rendaient sa caméra après, hein. Parce qu'il n'avait curieusement pas envie de troquer « courir après Noise » contre « courir après Nout ou Bubble ». Ceux-là devaient aller un peu plus vite et seraient de fait plus dur à rattraper : non merci. Sans compter que si sa princesse se faisait capturer par l'autre bulle de savon, il aurait bien du mal à grimper dans les arbres pour s'en saisir. Que de complications.
Stabilisé, il jeta un coup d’œil sur le côté. Wow. Changer de place trop près d'un ravin, plus jamais.

Mince, il aurait eu l'air con s'il avait trébuché. Oupsie.

Enfin. Avec un peu de chance, ça n'aurait fait rire personne.

yeyeyeyeh:
 

_______________

« All the problems make me wanna go
Like a bad girl straight to video.
Little darling, welcome to the show ;
You're a failure played in stereo. »

It's boring to dwell on feelings of loss :
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nout


Dreamland

Dreamland

avatar

Messages : 313
Date d'inscription : 07/09/2013
Localisation : On peut s'arranger.

MessageSujet: Re: Tu es l'enfant de la Terre. ▬ Les daltons.   Ven 21 Aoû - 21:00

Nout approuva Bubble d'un sourire en coin qui s'élargit visiblement à l'intervention de leur coiffeur préféré ; difficile de savoir si la perspective de mettre du magma en fusion sur la tignasse de Noise le réjouissait à ce point ou si la situation en elle-même l'amusait. Sans doute un peu des deux, avec une nette préférence pour la première option – monsieur n'était pas sadique, noooon, il voulait simplement tester les dons que lui avait offert Mère Nature au niveau capillaire, chose dont il n'avait jamais eu l'occasion jusqu'à présent (ah, maman, comme tu es cruelle). Nout était certain de pouvoir faire des merveilles, voire des miracles, une fois la paire de ciseau entre les mains. Et puis s'il arrivait à piquer de nouveau la caméra après, eh, il n'allait pas se plaindre...
Avec deux objectifs si excitants en tête, il écouta attentivement Noise gonfler son ego en professant sa victoire sans conditions (ou presque), et que P0rnstar réduisit méchamment à néant d'un simple claquement de doigts. Il en eut mal pour lui, un peu, le temps que le jeune homme apparaisse près de lui et que P0rnstar crie depuis son nouveau perchoir :

« CHOPPEZ LEEE. »

Chose que Nout fit sans se poser la moindre question. Il n'était pas mister muscles et la gonflette n'était pas son truc (ni les altères, en fait), mais le basket et les courses à répétition ne le laissaient ni flasque ni lent à la détente. Et puis c'était pas contre Noise, mais il avait fréquenté des gens plus musclés et plus robustes que lui. Facile à jeter à terre, peut-être un peu moins facile à immobiliser comme un saucisson sec, Nout reprit la caméra et leva fièrement le bras, tel un catcheur en fin de combat décisif :

« J'ai repris ton trésooor ! Viens le chercher avant qu'il se libère ! »

Parce que OK, c'était bien beau de lui foutre la tête dans la terre, mais Noise allait se venger et Nout ne faisait pas plus confiance que ça au pouvoir de son ami – qu'il ne cernait pas encore tout à fait, et  ça avait de quoi foutre les boules, au moins un peu. De là à l'empêcher de le maltraiter et peser de tout son poids sur son petit corps frêle de voleur à l'étalage, il y avait tout un ravin qu'il n'était pas prêt de traverser. Le jour où Noise l'effrayerait assez pour le dissuader de le toucher ou se jeter sur lui comme un poids mort de plusieurs tonnes, le ciel pixelisé d'Euphemia leur tomberait sur la tête.
Et Bubble, dans tout ça ? Si le jeune homme n'avait pas été aussi gentil et que Nout avait pu penser qu'il cacherait la caméra au sommet d'un pin pour faire rager P0rnstar, l'Égyptien lui aurait lancé la petite merveille de technologie sans autre forme de procès. Seulement voilà, c'était Bubble, et à quoi bon rendre à P0rnstar son trésor sur un plateau d'argent ?
Qu'il vienne le chercher, eh. Il lui réservait encore quelques surprises, pour peu que le monstre qu'il écrasait ne lui fasse pas manger la poussière avant, dans un sursaut soudain et inattendu de virilité blessée.

_______________
A rainbow never smiles or blinks, it's just a candy-colored frown:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bubblegom


Bubble
Bubble

avatar

Messages : 287
Date d'inscription : 29/10/2013

MessageSujet: Re: Tu es l'enfant de la Terre. ▬ Les daltons.   Ven 4 Sep - 17:35

Ah bah voilà, il n’avait pas eu à attendre longtemps avant que P0rnstar n’ait l’idée d’user de son pouvoir dont il était si fier. Bien entendu ; il n’avait aucun autre moyen de contre-attaque sous la main et puis ce n’était que légitime étant donné que Noise avait aussi lâchement fait une démonstration du sien. Enfin « lâchement » était un bien grand mot que Bubblegom ne mesurait que de moitié. Dans des situations comme celle-là, si on est en possession d’un pistolet à eau, on s’en sert sans se poser de question, tout simplement.
En tout cas, quoi qu’il en dise, le suisse n’était pas bien convaincu par le désintérêt que montrait l’américain fasse à leurs « menaces terrifiantes ». Tout autant qu’il ne croyait pas P0rnstar lorsqu’il disait être capable de se jeter dans le vide pour sa caméra … ou … Quoique … Mais ils n’en arriveraient pas là, pas vrai ? Il ne laisserait pas les choses se passer comme ça, hein ! Jusqu’à sauter sur ce pauvre Noise ? Hm ? Peut-être pas. Nout était beaucoup plus costaud que lui et beaucoup plus au taquet pour ce genre de chose. Il suffirait amplement et largement pour maîtriser le brigand d’Hope.
Hé, soit dit en passant, P0rnstar avait beaucoup de classe avec son discours et sa pose digne d’un western.


« Hmmmmnan. D’une tu laisseras jamais mourir ton bébé d’amour et de deux... »

… Trois, ACTION !
Pourquoi laisser finir le méchant alors que l’on avait toutes les cartes en main pour le faire taire ? Petit effet de surprise en prime, voilà la combinaison gagnante pour servir Noise avec des petits oignons sur un plateau d’argent.


« CHOPPEZ LEEE. »

Et ni une ni deux, comme Bubble l’avait prédit, Nout s’exécuta tel le ninja égyptien qu’il était ; maîtrisant Noise avec rapidité et efficacité ! Ça s’applaudissait, vraiment, et c’était mérité. Tout excité et ne se doutant même pas qu’un plan d’agent double était fomenté sous les boucles de son camarade, Bubble n’alla pas lui prêter main forte en se rajoutant sur le pauvre dos de leur handicapé préféré. Non, Nout se débrouillant déjà très bien dans sa prise de catch amateur, il se positionna plutôt en face de celui-ci, du côté de sa tête, avant de s’accroupir et poser ses mains sur ses épaules :

« Tu pensais vraiment avoir une chance ? Pas touche à la caméraaa ! »

Demanda-t-il, taquin. Tout ça n’était qu’un jeu. Pas une seconde l’idée qu’il venait de piétiner un peu plus sa fierté de mâle ne lui traversa l’esprit ! Eh oui, le pauvre Noise avait tenté quelque chose et s’était vu stoppé quoi … quelques secondes après ? La victoire fut courte mais même pas intense, contrairement à sa capture.
Sans lâcher sa pression sur les bras de l’américain, Bubble releva la tête et hâla ses deux autres amis :


« Vous voulez qu’on lui fasse quoi, alors ? Il l’a dit qu’être chauve ça lui plairait bien, non ? »

L’heure du châtiment avait sonné. C’est lui qui l’avait dit qu’on pouvait toucher à ses cheveux, hein ! Sinon, ils avaient quoi d’autre ? Les chatouilles jusqu’à la mort, privé de dessert, de sandwich ?

_______________


“And I don't know where it's going, Or what it will do.
And I try to control it, But control is what I lose.
You got my blind heart holdin' onto you.”
#984048
Autres comptes : ; ; ; ;
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noise


Noise
Noise

avatar

Messages : 864
Date d'inscription : 18/08/2013
Localisation : Un pied dans le vide.

MessageSujet: Re: Tu es l'enfant de la Terre. ▬ Les daltons.   Mer 7 Sep - 19:47

On peut pas vraiment dire qu'il s'y attendait pas. Mais. Quand même. Cet enfoiré aurait pu lui faire la fleur de laisser passer un peu plus de mots dans sa phrase.
P0rn claqua des doigts, et avant que Noise ait eu rien que l'idée de faire exploser leurs tympans à tous en guise de représailles, il se sentit vaciller. Un instant il regardait le coiffeur, le vide dans le dos, la caméra dans la main, et le vent dans les oreilles - la seconde suivante, les couleurs tournaient devant ses yeux, le sol était meuble, et l'air beaucoup moins compact. Seule la caméra, il fallait bien lui rendre cet honneur, était encore à sa juste place.

Mais pas pour longtemps, car, profitant honteusement du moment d'égarement résultant de sa téléportation imprévue, Nout se jeta sauvagement sur Noise en écho au cri guerrier de P0rnstar. En se cassant proprement la gueule dans l'herbe, le kleptomane souhaita à ce dernier de tomber de la falaise dans l'instant, tout sexy qu'il fut. Et franchement, c'était quoi cette méthode ? Les chances pour que le petit bijou de technologie ressorte indemne d'une telle chute étaient très incertaines, pour le coup.
Noise recracha deux ou trois brins d'herbes, tandis que son ami basané lui arrachait l'objet de toutes les convoitises des mains, et retrouva l'usage de la parole. Heureusement, le cri de victoire de Nout parvint à couvrir le flot de sons of (insérer nom ou qualificatif à caractère offensant) qui, sortant de la bouche de l'américain, visait à dépeindre le portrait le plus fidèle possible de la bande de chiens galeux qui l'entourait. Tas de traîtres brutaux et sans pitié qui s'amusaient à martyriser son ego blessé, le rouler dans la boue ou contemplaient le théâtre de ces occupations sadiques sans lever le petit doigt.
Voire même s'asseyaient sur lui, selon le cas.

« J'ai repris ton trésooor ! Viens le chercher avant qu'il se libère ! » S'écriait donc le sale traître en chef.

Ben tiens. L'en avait de bonnes, l'égyptien. Noise tenta le tortillement reptilien avant de renoncer pour le bien éternel de ses pauvres lombaires, et se contenta pour l'instant de changer de registre de langue, par la sainte parole communément admise que l'insulte s'arrête là où commence la maman de son bro.
Trop occupé à gratifier un Bubble venu entreprendre de la maintenir au sol - avec un sourire beaucoup trop heureux à son goût - du regard le plus noir de son inventaire, il passa sur les bravaches du petit suisse. Son oreille exercée ne manqua cependant pas la menace qui s'ensuivit.

« Vous voulez qu’on lui fasse quoi, alors ? Il l’a dit qu’être chauve ça lui plairait bien, non ? »

On vit se peindre sur les traits du jeune homme une magnifique grimace. La perspective de se voir intégralement tondu lui plaisait manifestement moins qu'il l'avait déclaré quelques minutes plus tôt.

« Traître. » Siffla-t-il entre ses dents en intensifiant le regard orageux dédié au sourire radieux de Bubble.

Un instant, Noise envisagea d'utiliser son pouvoir pour - encore une fois - exploser les tympans de tout le monde jusqu'à ce que cette bande de tortionnaires qui osait prétendre au statu d'"amis" lui fasse le plaisir de le relâcher. Mais mine de rien, d'une c'était sacrément dangereux comme méthode - les oreilles qui saignent et tout, très peu pour lui - et de deux ça risquait de s'appliquer à lui aussi. Son pouvoir lui était donc pour le moment aussi utile qu'un bonus d'attaque sur un magicarpe.
Le kleptomane dut donc se résoudre à attendre son heure.

« Just so you know. Je proteste. » Informa-t-il poliment ses camarades.

Bon, sinon, Nout lui niquait le dos là.

_______________
#993333



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
P0rnstar


Holy Sword

Holy Sword

avatar

Messages : 109
Date d'inscription : 10/11/2013
Localisation : Dans une poubelle.

MessageSujet: Re: Tu es l'enfant de la Terre. ▬ Les daltons.   Lun 5 Déc - 5:07

P0rnstar ne s'attendait pas vraiment à autre chose qu'une coopération pleine et entière de la part de ses deux camarades, mais fut tout de même ravi de les voir si motivés à capturer le fautif. Ils n'étaient pas obligés d'y mettre tant de volonté ; ce n'était pas leur précieuse caméra et amie, qui était en danger, et honnêtement ? Il n'aurait pas parié que l'un ou l'autre des adolescents ne finisse pas par gentiment décider de partir avec l'objet de tout ses désirs plutôt que de sagement la lui rendre, comme n'importe quel frère de cœur digne de ce nom l'aurait fait sur le champ.
Pas qu'il croit Bubble et Nout capables des pires trahisons, mais. Quand même un peu. On n'est jamais trop sûr de rien.
Jusque là souriant et fier de lui, il se sentit froncer les sourcils à mesure que l'information remontait au cerveau. Il aurait peut-être mieux fait de ne pas leur demander d'aide, tout bien pensé. S'avouer vaincu par le machiavélisme sans nom de ce cher Noise, histoire de flatter son ego, et lui sauter dessus quand la terrible menace du ravin serait à distance suffisante pour ne plus risquer d'y perdre quoi que ce soit, ça aurait tout aussi bien marché. A priori. Noise n'était pas la personne la plus... Comment dire. Musclée et difficile à appréhender qui soit, quoi qu'il restait relativement vicieux dans son genre - et enfin bref, il n'avait aucune idée de s'il allait finir par récupérer son bébé ou non, et se préparait déjà à faire un malheur dans le cas terrible où l'on viendrait à se tirer en courant avec - une fois de plus. Pauvre demoiselle en détresse.

Il réagit malgré tout à l'injonction de Nout avec toute la grâce et la rapidité dont il savait faire preuve à chaque instant de sa vie : en tentant de chasser le tournis d'un élégant froncement de nez, en tournant la tête dans le bon sens, et en se dirigeant enfin vers les trois rigolos à pas d'impérateur venu inspecter ses terres conquises (il n'était plus très sûr qu'un impérateur soit une vraie personne ou même que ce mot existe, mais décida que ce n'était pas très grave quoi qu'il en soit).

« Je sais paaaas. Ce serait un peu terriblement cruel de le tondre, quand même » fit-il remarquer une fois arrivé à quelques mètres d'eux, poings sur les hanches pour marquer l'importance de sa personne en ce moment des plus solennel. « Mais j'aime l'entendre protester, continuez de lui appuyer dessus. »

Son sadisme latent ressortait toujours dans les meilleures situations.
Soit dit en passant, il n'était pas persuadé que le style nudiste aurait été d'un très bon effet sur la pauvre tête de Noise. Il n'aimait pas beaucoup la façon dont il traitait ses cheveux, d'accord, mais les assassiner n'aurait pas été beaucoup plus aimable envers eux que les teindre de toutes les couleurs de l'arc-en-ciel façon fanatique aveugle armé de cent mille bombes de peinture.
Soudain songeur, il fit la moue.

« Ow. De toute façon moi j'offre le cadeau à celui qui te torture le mieux, donc j'ai pas à te faire de mal, se souvint-il en souriant, penché au-dessus de Bubble pour tendre le bras gauche vers Noise. Et rends moi ma jolie princesse, toi. Y'a toutes mes - »

PEGI 15, oups.
Depuis quand il traînait avec des mineurs, aussi, hein ? Sa vie devenait sacrément compliquée.

« ... Vidéos de chatons, dessus. Ça me ferait mal de devoir raser tout le monde juste parce que vous voulez jouer aux groupies, là, heeein. »

Ces sales gamins.
... Et c'était pas Nout qui lui avait volé sa caméra, à la base, d'ailleurs ?

lol:
 

_______________

« All the problems make me wanna go
Like a bad girl straight to video.
Little darling, welcome to the show ;
You're a failure played in stereo. »

It's boring to dwell on feelings of loss :
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: Tu es l'enfant de la Terre. ▬ Les daltons.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tu es l'enfant de la Terre. ▬ Les daltons.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Chasse aux oeufs ( Place Longueuil ) au profit d'Opération Enfant Soleil
» au fond, j'crois que la terre est ronde.
» Je voudrais que la terre s'arrête pour descendre. - LILLY
» Une grand mère veut avoir un enfant avec son petit-fils
» Magazine pour enfant GRATUIT et un sac GRATUIT

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ❝ Holy Sword :: La montagne majestueuse. :: la promenade des amants-