AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 
 Annie are you okay? So Annie are you okay? Are you Wookie, Annie?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité


Invité




MessageSujet: Annie are you okay? So Annie are you okay? Are you Wookie, Annie?    Lun 16 Déc - 6:34


❝ISAAC


✗ Comment tu t’appelais ?
Frank Wedgewood
✗ Tu as choisi quel pseudo ?
Il a longuement hésité à s'inscrire sous le pseudonyme de 'Omelette Aufromage' mais a préféré finalement opter pour 'Isaac' de peur qu'on ne le prenne pas du tout au sérieux (ce qui risque d'être le cas)
✗ Tu as quel âge en fait ?
Physiquement, Frank était âgé de 24 ans au moment de sa première connexion à Euphemia. Mentalement, il n'est pas certain d'avoir atteint les quatorze ans, mais il se console en se disant qu'il a gardé son âme d'enfant.
✗ Tu viens d'où ?
Abilene, Kansas, Etats-Unis d'Amérique.
✗ Tu veux aller sur quelle île ?
Holy Sword parce que l'épée sacrée c'est trop la classe et qu'ailleurs ils font peur en fait.
✗ Tu fais quoi dans la vie ?
Dans le jeu, Isaac gagne essentiellement sa vie en remplissant de petites missions qu'on lui confie ça et là. Il va taper des monstres, il retrouve des chats, il assure la protection de gens fortunés, il récupère la montre que vous avez perdu... Il n'a aucune compétence médicale, mais son pouvoir l'a aussi amené à s'établir médecin itinérant, car après tout si on a le don de soigner les blessures, autant en faire profiter les gens, hein? Et les gens, ça inclut sa propre personne.
✗ T'es un super-héros ?
Isaac possède la capacité de restauration cellulaire physique. C'est un terme bien trop compliqué pour simplement dire qu'il peut réparer les choses. Basiquement, Isaac peut réparer toute matière inanimée très rapidement, et en passant quelques minutes, peut également régénérer la chair. C'est un pouvoir plus versatile qu'il n'y paraît, car grâce à lui ses vêtements ne sont jamais déchirés bien longtemps, son épée restera affûtée jusqu'à ce qu'il en décide autrement, et il peut même combler des failles vides de la matière qu'il s'y trouvait avant. Si Isaac peut restaurer un objet inanimé en seulement quelques secondes, il lui faudra en revanche un peu plus de temps pour soigner les blessures physiques d'un être vivant. Ainsi, il est capable de se régénérer lui même, mais seulement si on le laisse tranquille pendant environ quatre minutes.
Pour terminer, précisons que si son pouvoir peut régénérer la matière de manière totale si on lui laisse assez de temps, il est en revanche totalement incapable de régénérer les dommages mentaux. C'est un cas un peu extrême, mais si jamais il décide de rendre son bras à un manchot, ce dernier ne saura pas du tout comment s'en servir, car il ne disposait d'aucune information sur le fonctionnement du dit bras à la base. Pour faire simple, il peut physiquement remettre n'importe quoi sous sa forme d'origine. Mais pour le fond, il ne peut rien y faire.


» Mémorisation Physique.



✗ La couleur de tes yeux de biche ?
De loin, on croirait que les yeux du jeune homme sont de la couleur la plus stupide qui soit: un marron un peu clair, apparaissant au mieux comme commun pour la plupart des gens. De près, on se rends compte que les pupilles d'Isaac sont plus proches de la couleur d'or que celle du bronze. N'allez pas croire non plus qu'il a des pépites dans les globes oculaires, sa couleur naturelle est bel et bien du marron, mais celui ci est si clair, qu'à la lumière et vu de près, beaucoup de gens lui ont souvent demandé si ses yeux n'étaient pas tout simplement dorés. Il faut tout de même noter que pour remarquer ce trait physique, il faut faire relativement attention au regard d'Isaac, ce qui n'est pas chose aisé, étant donné qu'il plisse naturellement les yeux assez souvent.

✗ Et celle de tes cheveux au vent ?
Ils ne risquent pas d'aller au vent bien souvent. Les cheveux d'Isaac sont de couleur châtains, noir dans la nuit et d'une banale teinte marronné au soleil, ce qui les différencie de la plupart des gens, c'est que justement, ils ne peuvent pas réellement se soumettre au vent. En effet, c'est peut être à cause de l'abus de gel pour cheveux, ou à cause d'une racine capillaire beaucoup trop résistante, mais les cheveux d'Isaac sont comme vissés vers l'arrière de son crâne, laissant juste une simple mèche se promener par moment sur son front. Cette coupe de cheveux ne daigne pas bouger d'un millimètre la plupart du temps, a un tel point qu'on croirait que parfois, Isaac porte une perruque en plastique digne d'un jouet pour enfant. mais ce sont bien des cheveux, le toucher pourra en témoigner, bien qu'un peu rugueux sous les doigts.

✗ Tu sens la rose ou tu pues le yack ?
Isaac n'a pas d'odeur particulière. En règle générale, il ne s'encombre pas de parfum ou de coquetterie du style, ce qui ne veut pas dire pour autant qu'il néglige son hygiène. Quand il entre dans un endroit, c'est lui qui est happé par l'odeur du coin, pas la sienne qui s'impose. Disons qu'elle se mélange habilement à l'odeur générale pour finir par s'estomper discrètement, masquée par des odeurs diverses et variées des aliments autour de lui, du parfum des jeunes filles ou des hommes estimant important de garder une certaine prestance en public, ou tout simplement par la très précieuse flatulence d'un quelconque passant lambda. Le jeune homme prends sa douche, de manière régulière, sent parfois la transpiration quand il a fournis un gros effort physique, a une odeur plutôt agréable dans le bain, mais ce n'est clairement pas à cause de son parfum que l'on se souviendra d'Isaac.

✗ Taille & Poids ?
On n'irait pas jusqu'à le qualifier d'armoire à glace, pourtant le descriptif ne serait pas si éloigné de la vérité. Isaac est un grand homme. Cela est assez flagrant en le voyant, on sait que ce type n'est pas quelqu'un de si jeune que ça, ou alors c'est que son ossature est bien trop développée pour son âge. Isaac mesure très exactement Un mètre et quatre-vingt dix centimètres, ce qui n'est pas deux mètres, mais à dix centimètres près, il aurait facilement put entrer dans la catégorie des géants. Pour ce qui est de son poids, cela peut paraître bête mais il ne le connaît plus depuis quatre ans. Il n'a jamais prit la peine de se peser depuis, estimant son poids en grande marge jusqu'à maintenant. Si vous lui demandez, il vous répondra qu'il doit peser dans les soixante dix kilos, mais essentiellement en muscles. Et même si on est en droit de questionner sa bonne foi, force est de constater qu'il n'est pas l'homme le moins bien bâti des Etats-Unis. Certes, ce n'est pas un champion d'Haltérophilie, mais sa morphologie peut être rentrée dans celle des 'sportifs amateurs aguerris', ce qui rends son affirmation à propos de sa musculature plutôt crédible.

✗ Signe distinctif ?
Des yeux assez plissés naturellement, une mèche qui semble totalement échapper au contrôle ultime du gel capillaire, une musculature plutôt imposante, mais sans toutefois ressembler au videur de la boite de nuit sur le bord de mer, une coupe de cheveux immuable et dressés en épines vers l'arrière de son crâne ainsi qu'une ossature lourde et solide, tels sont les seuls réelles caractéristiques qui font qu'Isaac s'éloigne de l'humain basique et lambda, modelé selon les critères que tout le monde possède. Il n'est pas quelqu'un que l'on oublie facilement, dût en grande partie à sa taille et à sa personnalité, mais ce n'est pas non plus le plus charismatique, ni le plus mémorable des hommes. Il s'agit juste d'un enfant dans le corps d'un adulte bien bâti, ni plus ni moins. Dans ses vêtements, il porte la plupart du temps une tenue brune, de cuir bon marché. C'est pas si cher que ça, ça tient chaud et c'est facilement réparable pour lui. Un détail amusant dans son habillage est l'écharpe qu'il porte au col, comme une sorte de cravate grand format qu'il laisse flotter selon les délires météorologiques. Certains qualifient ça d'un manque de goût évident, d'autres trouvent ça assez fantaisiste de la part d'un adulte de porter un tel accessoire... Lui il trouve que ça lui va bien, alors il la garde. Envers et contre tout.


» Analyse cérébrale.



✗ On n'est pas parfait hein ?
Certes, Isaac n'est pas le plus splendide ni le plus remarquable des hommes. Il faut avouer qu'il a beau être quelqu'un de physiquement bien fourni, au niveau du mental il ne semble pas avoir été si gâté que ça par mère nature. Bête ? Stupide ? C'est la conclusion que bien des gens tirent après avoir échangé quelques mots avec lui. Pour être tout à fait honnête, Isaac n'est pas plus stupide que la moyenne des gens, si on considère qu'il y a bien une moyenne d'intelligence pour les êtres humains, c'est juste qu'il trouve la réflexion et le fait de réfléchir très agaçant. Il n'aime pas ça, pour lui se vider la tête est bien plus amusant, plus productif et plus facile que passer plusieurs minutes à se demander le pourquoi de la situation. C'est assez simple : Il a la flemme de réfléchir. S'il ne rechigne en général pas à mettre la main à la pâte pour un effort physique, il rechignera pendant quelques temps si jamais il doit fournir des efforts mentaux. Une énigme ? Il peut, peut être, la faire, mais il passera pas mal de temps à repousser l'échéance, à la regarder distraitement sans chercher à comprendre la consigne, à formuler des réponses au hasard en espérant vite se débarrasser de ce qu'il considère comme une corvée... Plus que de la vraie stupidité, on peut dire qu'Isaac est surtout quelqu'un d'assez flemmard. En dehors de cela, Isaac est quelqu'un qui aura tendance à simplement charger dans les problèmes sans chercher à chercher une solution annexe. Est ce que cela est dût, justement au fait qu'il n'aime pas réfléchir et que cela le fatigue plus qu'autre chose ? Peut être, le fait est que si on lui laisse le choix entre une route droite et bourrée d'obstacles à franchir, et une route sur le coté où il devra répondre à de nombreuses questions pour pouvoir passer les divers barrages formés par les PNJs d'un jeu aléatoire, il choisira sans aucune hésitation la première option. Et il le fera vite. Une tendance à foncer la tête baissée serait sans doute la meilleure façon de décrire cela. Il lui arrive de s'arrêter, de se poser pour réfléchir à comment franchir cet obstacle, mais en général Isaac fera parler la méthode qui a le mieux marché jusqu'alors : Bourriner en espérant que ça fonctionne. N'aime pas réfléchir, tendance à foncer tête baissée, Isaac fait aussi preuve d'un trait de caractère que bien des gens peuvent trouver énervant : il est immature. Mentalement, avec toute la bonne foi du monde, il ne peut pas vraiment avouer qu'il a mûri en même temps que son corps. En témoigne ses nombreuses réactions lorsqu'il lui arrive de perdre ou de constater que sa méthode habituelle ne marche pas. Pour lui, c'est tout simplement de la triche. Un ennemi sur lequel sauter lui fait prendre des dégâts dans un jeu avec un Plombier moustachu ? C'est de la triche. Un joueur du même niveau que lui dans un MMORPG mais qui le bat malgré tout ? C'est de la triche. Ce n'est pas réellement un manque de discernement de sa part, en règle générale il n'est pas aussi bête que ça, c'est tout simplement qu'il est d'une mauvaise foi inébranlable. Accepter le fait d'avoir échouer de cette manière lui paraît tout simplement hors de question. Et le pire c'est qu'il sait que c'est mal, mais ne fait rien pour corriger ce défaut.

Dans la même lignée immature, on pourra aussi signaler que tout homme qu'il est, Isaac a la sale habitude de croire en les valeurs les plus bateau et les plus naïves que tout les dessins animés vous mette en tête pendant votre enfance. C'est pas grave si on est tous bloqués dans un jeu, grâce au pouvoir de l'amour et de l'amitié, on finira tous par s'en sortir ! Cette phrase peut paraître caricaturale, mais c'est réellement ce que pense Isaac. D'ailleurs profitons en pour souligner qu'il n'arrive pas à comprendre comment on peut penser l'inverse et se considérer comme une bonne personne. Il peut comprendre qu'il n'est pas intéressant à cause de cette naïveté et de ce débordement de bons sentiments, mais considère que toute personne qui agît contre la morale, juste parce que c'est plus amusant, est une mauvaise personne. Il y a le bien et il y a le mal, et même si ces notions dépendent essentiellement du point de vue, Isaac a tout de même un point de vue bien ancré sur celles ci.


✗ Mais on gère la fougère ?
Si l'ont doit parler de ses qualités, autant directement dire une chose qui a son importance : si Isaac est effectivement quelqu'un qui passe pour un crétin en raison de son attitude et de son manque de patience, il n'est pas pour autant doté du quotient intellectuel d'une huître. Dire qu'il est intelligent est bien trop en demander, mais disons que face à l'adversité, Isaac sait réfléchir. Peut être est-ce l'adrénaline qui a moins d'effet sur son cerveau, le fait est qu'il est en général beaucoup plus apte à prendre des décisions rapides dans des situations urgentes. Est-ce malgré tout la bonne solution ? Ca, ça reste encore à prouver, mais en règle générale, il faut avouer qu'Isaac sait quoi faire dans les bons cas. Le problème vient plus du fait qu'il s'est mit presque volontairement dans ce cas, mais à sa décharge, disons simplement qu'il est très doué en improvisation. Dans la liste des qualités, outre ses capacités physiques qui sont assez conséquentes, Isaac est également quelqu'un de très honnête. Mentir, raconter des histoires pour faire pencher une balance politique vers le mauvais coté, tout cela lui est totalement inconnu et impossible. Est-ce une qualité, plutôt un défaut, que d'être honnête ? Pour lui c'est une qualité, et ça l'est d'autant plus qu'il est totalement capable de déterminer si vous êtes en train de lui mentir ou non. Bon d'accord, pas totalement, le jeune homme n'est pas mentaliste non plus, mais il saura reconnaître les 'mauvais' des 'bons'. Et pour lui, un 'mauvais' mérite largement moins de confiance qu'un 'bon'. C'est tout. Il lui arrive naturellement de se tromper, mais outre sa capacité à improviser, disons qu'Isaac est doté d'un instinct tout particulièrement efficace.

Un instinct perfectible, qui a ses défauts, mais qui prouve son utilité à maintes occasions. Du fait d'être quelqu'un de convaincu que l'amitié est une valeur importante et qu'être méchant, c'est mal, il est quelqu'un de fondamentalement gentil. Il aura toujours tendance à tendre la main vers les gens dans le besoin, et si ceux ci refusent, alors le jeune homme s'entêtera à savoir ce qui ne va pas, au moins. Attentif et attentionné, il est quelqu'un qui ne refuse jamais à donner un coup de main de la meilleure manière qu'il le pourra. Bien évidemment, il n'aide pas n'importe qui non plus, si jamais la personne en face est un tueur en série, il n'apportera aucune aide (il sera même plutôt du genre à lui taper dessus) mais tout ça pour dire que si vous avez des problèmes, il est votre homme. Un dernier détail à souligner aussi est sa persévérance. Est-ce un autre effet de sa mauvaise foi, une sorte de défi qu'il s'impose ? Toujours est-il qu'Isaac n'est pas homme à laisser tomber une affaire en cours. Si jamais on lui a demandé de le faire et qu'il s'y est engagé, il le fera. Bien sûr, il peut arriver qu'il y ait des complications, mais dans la généralité, Isaac a fait une promesse et il s'y tiendra. Cela fait de lui quelqu'un de facilement manipulable, pour un peu qu'on soit assez habile afin de lui apparaître comme quelqu'un d'assez gentil. Et c'est là tout le problème justement, si Isaac est effectivement quelqu'un qui s'avère être manipulable, encore faut-il acquérir sa confiance. Et cela, ce n'est pas une chose si aisée que ça.


✗ Tu préfères les garçons, les filles, les deux, les chatons ?
Sans aller jusqu'à la perversion totale, Isaac est plutôt quelqu'un qui apprécie les femmes et leur apparence. La beauté est au féminin pour lui, et il aura toujours le sourire si jamais il voit une jeune fille au gracieux visage lui demander son aide. Il faut faire la différence, toutefois, il n'est pas un quelconque coureur de jupons, mais rapprochons le plutôt d'un gentleman qui gentlemanise parce qu'il y voit des intérêts. Ne lui demandez toutefois pas d'entrer dans des choses trop sérieuses, du type rentre dedans ou 'raccompagne moi chez moi ce soir' car il est en général bien incapable de se prendre en main dans ces cas là.

En dehors de ça, Isaac n'a aucun intérêt amoureux pour les gens du même sexe que lui, et encore moins pour les races animales. Pas qu'il ait un problème avec ça (quoi que voir quelqu'un sortir avec un chaton serait déroutant) c'est juste qu'il ne se voit pas être galant avec un homme. A moins que ce ne soit un travesti. Très bien déguisé.


✗ Moi j'ai un rêveuuuh ?
Le seul rêve d'Isaac est celui d'être heureux. En général, les gens rigolent en entendant ça, ou alors commencent d'emblée à le considérer comme le dernier des ahuris. Pourtant, de son point de vue, c'est le seul rêve dont il a besoin. Car c'est un rêve qui englobe tout. Il ne sait pas encore comment il peut être heureux. En trouvant la femme de sa vie ? En gagnant à la loterie ? En devenant le président des États-Unis (un rêve n'est il pas censé être onirique, justement ? ) ? Il ne le sait tout simplement pas. Il sait juste comment ne pas l'être, et s'applique à suivre cette réglementation à la lettre. L'ironie dans tout cela, c'est qu'il a probablement beaucoup plus de chances de réaliser son rêve que la majorité des personnes qu'il connaît, partant du fait que la seule condition à remplir est qu'il soit assez heureux pour considérer le rêve comme accompli.


✗ T'as peur de quelque chose ?
Ca peut paraître stupide, mais Isaac est quelqu'un qui n'aime pas les insectes volants. Un insecte rampant est toujours facile à écraser, peu importe sa taille ou sa carapace. Si on force bien ou si on y va à coup de marteau (bourriner en espérant que ça marche, vous vous souvenez?) on finira par y arriver. Mais un insecte volant, c'est un tout autre combat. La bestiole vole. Elle agite gaiement ses ailerons autour de nous, gratifiant nos oreilles de son bourdonnement insupportable. Et en plus il paraît que c'est mortel ces saletés. Alors oui, Isaac déteste les insectes volants. Tout particulièrement ceux pourvus d'un dard, potentiellement mortel. Et naturellement, plus c'est gros et plus il va détester ça. Pourtant, même si cela peut s'apparenter à une phobie, Isaac va souvent faire face à cette dernière d'une manière assez brave, bien que stupide. Il essaiera par tout les moyens de détruire cet insecte qui lui inspire la panique plus que la peur. Et la panique, chez lui, ce n'est pas aller se terrer dans un coin ou chercher avant tout à se protéger, non. C'est chercher à détruire la source de la dite panique. C'est la principale raison pour laquelle les moustiques ne lui posent généralement aucun problème. Il les tue, sans aucune arrière pensée. Quand un frelon échappe à son clapement de mains, en revanche, les choses se compliquent.

En dehors de ça, Isaac n'aime pas particulièrement les chats, sans aller jusqu'à en avoir peur. Il ne les aime pas, c'est tout. Il les trouve trop faux et trop prétentieux, et leurs coups de griffes lui paraissent bien plus dangereux que la morsure d'un chien, animal qui a tout le respect du jeune homme en passant. En dehors de cela, Isaac n'as pas de peur particulière. Le vide, la mort, la trahison, tout cela fait simplement partie du cerveau humain et il y réagit comme n'importe qui d'autre. Pas forcément de manière tranquille, mais il ne panique pas non plus.


✗ Quels sont tes goûts ?
Voilà une question à laquelle le jeune homme préférera vous répondre par un vague haussement d'épaules, justement parce qu'elle demande trop de réflexion à ses yeux. Ce qu'il aime faire ? Il n'aime pas réfléchir, il aime sentir ses capacités se développer après du dur labeur, il aime jouer avec les animaux, particulièrement les chiens, il aime voir le sourire sur le visage des gens. C'est plus ou moins ce qu'Isaac apprécie en règle générale. Peut être que cela concerne ses goûts vestimentaires ? Le jeune homme affectionne les couleurs plutôt ternes en général, préférant tout de même un marron clair avec son éternelle écharpe d'ébène. Sur ses goûts musicaux, vidéoludiques, sur ses loisirs ? Isaac aime les jeux vidéos, particulièrement les jeux dans lesquels il peut voir son personnage évoluer au fil du temps. Il a l'impression de contribuer à quelque chose, ainsi, et également celle de voir sa propre force augmenter au fil du temps. C'est une des raisons qui le poussent à jouer à certains MMORPGs d'ailleurs. Niveau musical, Isaac aime beaucoup la vieille musique que la plupart des gens ont tendance à considérer comme un autre temps de nos jours. Le vieux rock anglais, les chorégraphies lunaires du roi de la pop, tout cela est le seul univers musical 'connu' qu'Isaac pourra considérer comme ses goûts. En dehors de ça, ça peut paraître idiot, mais il écoute surtout de la musique de jeu vidéo ou de film. Sans doute parce qu'il est plus apte à se remémorer une image avec une musique qu'à ressentir une réelle émotion sans aucun autre support que le son.


✗ Signe distinctif ?
Isaac fait facilement confiance à certaines personnes, mais n'accordera jamais le moindre crédit à d'autres. Sans doute la faute à une trahison qu'il a subit durant sa jeunesse.


» Chargement du jeu.



✗ On a tous un passé :
Le passé n'est pas quelque chose qu'Isaac évoquera facilement. Il y a déjà bien longtemps, mais pas assez pour lui, il a connu la trahison. La duperie. Est ce qu'il a réussi à tirer des leçons de cela ? Il se le demande encore. Mais pour en revenir à son passé, il faut donc replonger 24 ans plus tôt, lors de sa venue au monde.

Isaac n'a pas réellement connu la misère, ni la pauvreté. Bien sûr, il n'est pas né dans une famille des plus riches, et jamais de la vie il n'aurait put demander un poney en diamant pour son anniversaire, mais ses parents avaient un salaire assez conséquent pour lui permettre de mener une existence saine et sans réel problème liés à l'enfance. Né dans une petite ville du Kansas, Frank Wedgewood a passé une bonne partie de son enfance à ne voir sa mère que le week end. Celle ci travaillait en effet comme avocate dans un cabinet relativement réputé dans la région, situé assez loin de la ville. Mais le travail d'enseignant en lycée de son père était bien plus permissif. C'est donc essentiellement aux cotés de son père que Frank a passé la majeure partie de son enfance. Sa mère était attentionnée et tout semblait aller pour le mieux dans sa vie. Bien sûr, il y eu des incidents divers, comme avec tout les enfants. Une bagarre dans la cour de récréation pour savoir qui lui avait volé sa carte Pokémon, des réponses au professeur qui s'acharnait à vouloir lui apprendre les tables de multiplications, là ou lui demandait simplement à aller faire du sport dans le gymnase, ou encore ce moment où il avait été piqué par un insecte volant, entraînant une infection qui lui avait fait souffrir l'épaule pendant quelques semaines.

L'incident le plus notable de son enfance survint lorsqu'il était âgé d'environ neuf ans. Il mangerait dehors, comme tout les vendredi. Sauf que cette fois ci, son argent avait disparu. Il avait immédiatement été dire à la maitresse qu'on lui avait volé sa monnaie, mais celle ci, probablement trop occuppée à raconter ses aventures incroyables avec le beau professeur de sport, ne lui avait guère prêté attention. Alors il était allé mener l'enquête par lui même parmi ses camarades. Il avait d'abord questionné Clark, mais ce dernier était bien trop maigre pour songer à prendre de l'argent pour la nourriture. Et comme chacun sait, de l'argent pour de la nourriture ne peut pas être dépensé pour autre chose que de la nourriture. Alors peut être que Doug serait un suspect plus idéal ? Vu comment son tour de taille semblait enfler d'un centimètre à chaque mois, ça paraissait déjà plus crédible que ce soit de sa faute. Qui plus est, le jeune garçon avait entre ses mains un cornet de frites, justement le repas que Frank cherchait à acquérir avec l'argent qu'on lui avait injustement dérobé !

Une altercation plus tard et un cornet de frites renversé, Frank fut puni par sa maîtresse qui n'avait pas estimé utile de connaître le fond de l'histoire. Pour elle, un petit garçon avait juste renversé le cornet de frites d'un autre, cornet de frite sans doute acquis avec l'argent du petit garçon. Elle ne jugea pas nécessaire d'enquêter auprès des parents. Elle ne jugea pas nécessaire de pousser le bouchon pour découvrir la vérité. Pour elle, la justice était largement assez aveugle pour ne pas voir cette petite escapade. Elle avait mieux à faire de toutes façons, il fallait se faire belle pour le rencard de ce soir. Frank, lui, estimait que cela n'était pas juste. Sa mère lui avait toujours dit que quoi qu'il arrive, la vérité était le but ultime de la loi et de la justice. Que son travail n'était pas forcément de prouver que cette personne était coupable ou que celui ci était innocent, mais avant tout de lever le voile sur toute l'histoire, de savoir chaque détail de l'événement. Frank connaissait chaque détail, mais l'autorité scolaire n'avait pas jugé cette affirmation utile. Pour un enfant de neuf ans, ce genre d’événement aurait pu lui mettre en tête l'affirmation que tout ce qui arrivait contre lui était forcément une erreur, et dans un sens c'est ce qui arriva. Pourtant les paroles de sa mère furent au final plus importantes que les actions de son institutrice, et c'est mûri que Frank ressorti de sa punition, avec la ferme intention de découvrir ce qui était arrivé à son argent disparu.

Il lui avait simplement suffit de demander au marchand de frites la portion demandée par Doug. Une extra triple. Soit environ deux fois la portion que Frank aurait pu s'acheter avec son propre argent. Cela voulait-il dire que Doug n'était pas le coupable ? Bien sûr que non. Doug n'était pas spécialement plus riche que sa famille. Tout deux étaient issus d'un milieu extrêmement similaire. Et voyant le tour de taille de leur fils, les parents du petit grassouillet n'avaient très certainement aucune envie de cautionner leur progéniture à ce qu'il continue de manger aussi grassement. La preuve avait été faite quand Frank constata que le vendredi suivant, Doug mangeait cette fois ci une portion simple. Deux fois moins chère que l'extra triple. Il n'avait pas assez d'argent pour manger cette part. Ses conclusions faites, il n'en fit pas part à la maîtresse, mais à sa mère.  Celle ci lui avait souri et semblait à la fois fière de son fils et indignée de l'attitude de l’institutrice de ce dernier. Frank n'a jamais vraiment compris les mesures que sa mère avait prit à ce moment là, mais il a remarqué qu'environ une semaine après, la maitresse avait été remplacée.

Un événement banal mais qui a conduit le petit Frank à grandir en quelqu'un de plus déterminé qu'il n'aurait dût l'être. La vérité était importante à ses yeux. C'était ce qu'il croyait. Pourtant chaque adolescent traverse au cours de sa vie une période de rébellion. C'est au lycée où son père enseignait que Frank connu sa première histoire d'amour, en même temps que son moment d'âge bête. A ce moment il n'écoutait pas sa mère, les réprimandes de son père sonnaient creux à ses oreilles. Seule comptait Mélissa et sa candeur naturelle. Mélissa était une magnifique jeune fille, le genre qu'il n'aurait jamais cru possible qu'elle s'intéresse à lui. La preuve, son précédent petit ami, Rupert, était un brillant étudiant scientifique qui était populaire au lycée. Et maintenant, elle sortait avec lui et lui faisait de petits paniers repas. Oui, décidément, Frank était aux anges. En plus il avait la preuve de leur amour ! Le pendentif qu'elle lui avait donné le jour de leur rencontre... Quelle magie, quelle histoire incroyable ! Plus il y pensait, et plus il s'imaginait sa vie comme un compte de fée. Son rêve était maintenant accompli, il vivait heureux. Supporté par Mélissa, sa vie était rose comme les draps de la belle aux bois dormants.

Et un jour, le corps de Rupert fut retrouvé au campus.

Frank et lui s'étaient disputés quelques temps avant la découverte du corps. Lui même l'avouait devant le juge qui le fixait du haut de son trône. Le marteau à la main, prêt à rendre son verdict, il écoutait Margarita Wedgewood et Winston Payne débattre sur l'affaire et sur le fait qu'il était, ou non, coupable du meurtre de Rupert. Sa mère le défendait. Elle insistait beaucoup sur la personnalité candide de Frank, sur le fait qu'il n'aurait jamais fait de mal à une mouche, mais d'aucun savait que cela n'avait aucune valeur dans un tribunal. Seule les preuves comptent dans la cour de Justice, elle le savait bien. Pourtant elle n'arrivait pas à croire que quiconque pouvait penser son fils coupable. Il était innocent. Il suffisait juste de comprendre ce qu'il s'était passé.
Frank ne comprenait pas grand chose. Pour lui, sa vie commençait à s'écrouler. Pourquoi ? Tout se passait si bien, Mélissa et lui étaient heureux... Et maintenant, tout ça ? Pourquoi témoignait-elle contre lui ? Pourquoi Rupert était-il mort ? Pourquoi tout le monde le croyait coupable ? Il n'avait pourtant rien fait de mal... Rupert avait dit du mal de Mélissa... Frank l'avait poussé. Mais il ne pouvait pas être mort à cause de ça, hein ? C'était impossible...

Mort accidentelle semblait être la décision qui allait être rendue par la cour. Le procureur Payne insistait beaucoup sur l'état mental assez instable de Frank, qui pouvait ne pas réfléchir à ses actes, parfois. Il insistait également sur l'affection qu'il portait à Mélissa. Il insistait, insistait. Son charisme au barreau semblait suffisant pour amener le juge au verdict coupable. Mais Margarita Wedgewood ne baissait pas les bras. Elle ne savait pas ce qu'il s'était passé. Elle ignorait si Mélissa disait la vérité. Alors elle poursuivait son interrogation, sa recherche de la vérité. Frank était innocent. Mais alors qui était le coupable ?

Frank pleura lorsque Mélissa fut arrêtée après que l'on ait retrouvé des traces de poison dans le flacon à l'intérieur du pendentif autour du cou du jeune homme. Il avait refusé de témoigner contre Mélissa. Refusé de dire qu'il lui avait prêté son pendentif ce jour là. Parce qu'il refusait de croire que Mélissa, la douce et tendre Mélissa, pouvait être en fait ce monstre de cupidité qui s'était révélé ce jour là au tribunal. Margarita Wedgewood avait fini par montrer le vrai visage du démon qui se cachait derrière son apparence d'ange. Elle voulait la vengeance pour ce qu'il lui avait fait subir. Elle voulait dissimuler les preuves. Faire porter le chapeau à Frank. Elle voulait aussi devenir la reine de ce lycée en éliminant l'étudiant en sciences le plus brillant de sa promotion. Comment pouvait on être aussi maléfique ? Comment un être humain pouvait raisonner ainsi ? N'était-ce pas inhumain ? N'était ce pas quelque chose de monstrueux ? C'est en pleurs que Frank, alors âgé de dix huit ans, s'abandonna dans les bras de sa mère en lui promettant que maintenant, il ferait la différence. Les gens ne sont pas ce qu'ils semblent être. Il y a des victimes d'êtres malfaisants dans ce monde. Et il ferait ce qu'il pourrait pour empêcher cela.


A ses vingt-trois ans, Frank Wedgewood était devenu un officier de police respecté au commissariat.  Son travail et ses études semblaient avoir payé, et maintenant il pouvait enfin montrer que les mauvaises personnes étaient bien mauvaises, en travaillant pour la loi. D'ailleurs, il faisait aussi respecter sa justice ailleurs. Outre un agent de police en train de monter les échelons pour devenir inspecteur, il était également un joueur de niveau relativement haut sur les jeux en lignes de la compagnie Hedger Impact. Il jouait tank, certes, mais c'était un bon tank. Et même si ce n'était pas un chef de guilde très respecté, sans doute dût au fait qu'il avait une vie professionnelle à coté, son niveau maximal et sa popularité sur les jeux en ligne le rendaient fier.

C'est donc sans trop de surprises qu'il reçu, quelques semaines après ses vingt quatre ans, un sms qui amena par la suite le dernier modèle du casque de réalité virtuelle de la société Hedger Impact. Est ce qu'il avait été sélectionné comme bêta testeur pour leur dernier système de RV ? Dans tout les cas, il aurait l'opportunité de tester ce jeu avant tout le monde, non ? Est ce que ça ne serait pas trop classe de se ramener sur le réseau après, en pouvant dire qu'il venait de tester le dernier modèle de jeu d'Hedger Impact ? Il travaillait dans 7 heures, mais... Allez, il pouvait bien accorder un peu de temps au jeu, non ? C'est avec un sourire et beaucoup d'excitation qu'il posa le casque sur sa tête, entra les paramètres et plongea dans le monde d'Euphemia. Quel genre de jeu cela allait-il être ? Il l'ignorait encore. Un jeu un peu trop réel pour lui, finalement.
✗ Ton arrivée à Euphemia et ta réaction :

-« Maaaaaaw »

- « Sale.... CHAT ! Reviens iciiii.... »


C'est avec la main tendue qu'Isaac tentait désespérément de faire redescendre le vilain matou ayant eu la mauvaise idée de grimper en haut d'un arbre bien vertical sur le sentier de la forêt. Non loin du vénérable tronc se tenait une jeune fille, vraisemblablement très amusée de voir ce 'gentleman' tenter de récupérer son familier qu'elle pouvait sans doute rappeler avec un ordre de commande. Ou pas, tiens. Elle n'avait jamais essayé. Elle le ferait plus tard, pour l'instant c'était vraiment drôle de voir ce grand type essayer de rester accroché à sa branche tout en tentant d’attraper le chat.

Isaac ne trouvait pas ça drôle. Ce chat pouvait le griffer, le mordre, n'importe quoi qui les feraient entrer en contact physique, mais non. Rien. Il restait là, comme une sorte d'oiseau en équilibre sur le bout de la branche qui ne supportait jamais le poids de l'aventurier. Pourquoi est ce qu'il essayait de récupérer ce chat, déjà ? Une récompense monétaire ? Ah non, le sourire de la cliente, c'est vrai.... Un jour il faudrait tout de même qu'il parvienne à se faire payer, non ? Pour autre chose que nettoyer les toilettes, par exemple.

- « Maaaaaaw... » proféra avec insolence le félin, tout en se léchant une patte.

Même si ça n'était qu'un miaulement aux yeux de tous, dans la tête d'Isaac cela avait résonné comme la taunt d'un personnage de jeu de combat. Il devait lui montrer qui était le patron. Ainsi, en prenant appui de son pied sur le tronc, Isaac se propulsa vers l'avant ce qui sembla surprendre le chat qui effectua une manœuvre d'esquive pour ne pas se faire attraper par ce gros lourdaud, incapable de rester tranquille sur une pauvre branche d'arbre. Pourtant, Isaac parvint à saisir le vilain familier entre ses deux grandes mains. Des réflexes, il en avait depuis tout petit. Et avec tout les moustiques qu'il écrase à longueur de journée, il saît comment est ce qu'on attrape quelque chose entre ses doigts. Bon, encore faut il ne pas écraser cette espèce d'insolent animal...

La jeune fille poussa un petit cri en voyant l'homme et son familier retomber lourdement au sol, puis constata rapidement que son animal n'avait rien, la chute ayant été amortie par le corps de ce 'gentilhomme' qui avait malgré tout protégé l'objet de sa quête. Elle resta quelques secondes sans rien dire, puis se pencha pour vérifier qu'aucun des deux mâles acrobates n'était blessé.

Quelques utilisations d'un pouvoir pouvant ressouder des os plus tard, la jeune fille parti en riant, laissant Isaac derrière elle alors qu'il poursuivait son chemin vers l'hotel où il passait désormais chacune de ses nuits. Ce n'était pas une vie tout les jours facile. Il fallait sortir chaque jour, rentrer assez tard, se lever tôt, accepter n'importe quel job... Sans compter qu'il n'était pas le seul 'guerrier' du coin, il y en avait d'autres. Et dire qu'il pensait pouvoir devenir un gros bill, comme sur ses autres jeux... Faut croire que c'était raté pour cette fois. Enfin, au moins il devait s'estimer heureux d'être toujours assez athlétique pour tabasser des monstres afin de se défouler. En plus ça rapportait de l'argent, des fois.

« Pas le meilleur game design du monde, mais niveau graphismes, chapeau. »
déclara l'aventurier en remettant son épée dans son dos. Peut être qu'il devrait aller se défouler sur quelques mobs avant de rentrer ? Il était encore assez tôt... Et puis au moins il pouvait vraiment leur taper dessus maintenant, ce n'était pas comme les suspects qu'il arrêtait avant. C'est en soupirant et en essuyant son écharpe qu'il se mit en route vers une partie un peu plus sombre de la forêt, quittant le sentier battu pour s'engager sur une route vraisemblablement plus dangereuse.

Drôle de jeu, drôle de réalité. Mais pas si désagréable que ça, non ?


» Toi le geek.



NOM/PSEUDO : LES GENS M'APPELLENT L'AEON DES JEUNES. IL EN EST MÊME QUI ABREGENT. MAIS ILS NE SAVENT PAS QUE DANS LA NUIT , PARFOIS MOI AUSSI JE M'ENNUIE. Et sinon les gens m'appellent Aeon... parfois.
AGE :J'AI VINGT ET UN ANS, ET JE SUIS ENCORE JEUNE. Même si dans ma tête c'est pas encore décidé à passer la majorité.
JEU VIDÉO FAVORI :ME TENTE PAS LA DESSUS, DUDE. Je crois que je finirai par te noyer tellement j'aurais une liste à faire et pourquoi tel titre dans cette liste.
FILM FAVORI :C'EST BÊTE MAIS J'ADORE LE DERNIER SAMOURAI AVEC TOM CRUISE. SINON JE VOUS RECCOMANDE STREET FIGHTER LE FILM C'EST VRAIMENT GENIA- non bon ok j'arrête. Mais j'aime vraiment le Dernier Samourai, c'était pas un troll.
MANGA/SÉRIE FAVORITE :... EUH.... JE DIRAIS SHINGEKI NO KYOJIN (prononcez chin-j'ai-qui-no-kio-jain) MÊME SI J'AVOUE QUE JE SUIS PLUS TROP MAINTENANT. AH ET LOG HORIZON C'EST CLASSE AUSSI.
COMMENT T'AS DÉCOUVERT LE FORUM ? :TOP SECRET JE TE DIRAIS PAS QUE JE STALKE UN MEMBRE.
T'ES UN OUF DANS TA TÊTE ? :ATTENDS JE DEMANDE A MOI MÊME.
MANGER OU BOIRE ? :CA DEPENDS SI T'AS DU KETCHUP.
JE TE SAOULE AVEC MES QUESTIONS ? :NON MAIS PAR CONTRE pourquoi elles sont toutes en majuscules ? Ca me fait sentir obligé de répondre comme ça, moi aussi.... é__è'
UNE DERNIÈRE ALORS, C'EST QUOI LE CODE ? :
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité




MessageSujet: Re: Annie are you okay? So Annie are you okay? Are you Wookie, Annie?    Lun 16 Déc - 11:20

Bienvenue fan de Shingeki no Kyojin ! o/
Revenir en haut Aller en bas
Father


Fondateur
Fondateur

avatar

Messages : 1054
Date d'inscription : 06/07/2013
Localisation : Dans sa chambre trop d4rk.

MessageSujet: Re: Annie are you okay? So Annie are you okay? Are you Wookie, Annie?    Lun 16 Déc - 20:32


o.m.g.
C'était LONG et FASTIDIEUX.
mais j'ai réussi. wouhou.
Bienvenue déjà monsieur ou madame patate.
J'aime beaucoup ton pouvoir et tes limites me vont, merci d'avoir pensé à en mettre :)
je ne m'attarderai pas sur le physique et le mental qui sont très bien décrits, on cerne bien le personnage.
L'histoire par contre, est vraiment super ! Je dois avouer que l'arrivée à euphemia avec le petit chat et tout, ça m'a arraché un sourire.
Bref, bienvenue dans la famille, j'espère que tu te plairais ici ♥♥
tu shines like a diamond ♥
PS : tu as choisi, LE pseudo qui me fait craquer ♥


_______________

cadeaux:
 


Dernière édition par Father le Lun 16 Déc - 21:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


Invité




MessageSujet: Re: Annie are you okay? So Annie are you okay? Are you Wookie, Annie?    Lun 16 Déc - 20:40

C'était long et fastidieux COMME MA B...

Eh bien merci beaucoup, autant pour le bienvenu que la validation. J'ai aussi mit du temps à la faire cette fiche, alors ça fait plaisir qu'elle soit validée aussi rapidement, merci.^^

Et ravi d'être dans la famille. 8D
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: Annie are you okay? So Annie are you okay? Are you Wookie, Annie?    

Revenir en haut Aller en bas
 
Annie are you okay? So Annie are you okay? Are you Wookie, Annie?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» le jardin de Annie
» DES NOUVELLES DE ANNIE (BLUE-TITUS)
» - eat my MUFFIN.
» Légende en dessous des images

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: HRP ; :: Les archives :: Fiches des anciens membres-