AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 
 Être de Bois. Présentation Ellyas.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ellyas Switch


Hope Corporation

Hope Corporation

avatar

Messages : 59
Date d'inscription : 15/12/2013
Localisation : Hope Corporation.

MessageSujet: Être de Bois. Présentation Ellyas.   Dim 15 Déc - 9:11


Ellyas Switch


✗ Comment tu t’appelais ?
Lester Dévin
✗ Tu as choisi quel pseudo ?
Ellyas Switch
✗ Tu as quel âge en fait ?
22 ans physiologiquement, la psychés suit généralement ce court bien que je puisse avoir des pics de maturités ou des chutes abyssales dans la débilité profonde.
✗ Tu viens d'où ?
La douce, froide et magnifique Russie fut le pays ou il naquit, mais son origine est Norvégienne.
✗ Tu veux aller sur quelle île ?
Hope Corporation
✗ Tu fais quoi dans la vie ?
Je vends d'adorables gadgets électroniques des plus utile, si si croyez moi.
✗ T'es un super-héros ?
La Transposition :
Spoiler:
 



» Mémorisation Physique.



✗ La couleur de tes yeux de biche ?
Les yeux d'Ellyas sont d'un gris terne des plus simple. Pourtant, nombre de personnes les nommes beau, plaisant, doux, emplie d'une mélancolie rafraichissante et distrayante, ils y voient une beauté de douleur et une candeur humaine. Ils ne trahissent pourtant selon lui aucune émotion, ses yeux sont vide quand l'es sa vie. Ses yeux ne sont que marrons, des yeux simple sans aucune valeur.
✗ Et celle de tes cheveux au vent ?
La tignasse d'Ellyas est d'un vert pale, naturelle ou non elle l'est. Ses cheveux sont généralement en bataille et c'est l'unique aspect de son physique qu'il  néglige, veillant en général un parfait maintient de son allure, ses cheveux eux sont quelque peu rebelle, incoiffable, pleins d'épis, tantôt tombant tantôt rebiquant, il s'agit littéralement d'un tignasse.
✗ Tu sens la rose ou tu pues le yack ?
Il n'y a pas d'odeur particulière qui peut être perçu sur Ellyas, on pourrait presque le comparer a Jean-Baptispe Grenouille d'un façon bien moins extrême, certes lorsqu'il fait un effort il sue, mais peu et cela ne se sens que face à un effort et à une grande chaleur, ainsi il se permet généralement de rester au naturel, une odeur de peau, une douce odeur de peau blême comme beaucoup de gens possède. Ainsi, il n'émet aucune odeur nauséabonde ni n'embaume l'air d'une émanation enchanteresse.
✗ Taille & Poids ?
D'une taille bien étrange Ellyas est plus petit que la majorité des garçons et ce allant d'une demi tête a bien plus, mais pourtant, il est plus grand que la majorité des femmes, parfois de peu, parfois de beaucoup, ainsi cette taille entre deux monde fait de lui une personne moyenne, de même pour son poids, un poids moyen, il n'est pas gros, mais n'est pas pour autant maigre, il s'agit d'une personne que l'on qualifierais de sèche, ses muscles sont tout a fait visible, mais cela ne l’empêche d'avoir quelque bourrelet dissimulé que l'on peut empoigné s'il l'on sait ou chercher.

Ce poids étrange laisse quand même certaines zones de son corps bien plus fine que la moyenne, des parties qui semble quasiment féminine, des parties d'un corps qui ne semble être le siens, principalement ses mains, fines, élancées ou pas un gramme de graisse ne peut se percevoir. Ainsi lorsque l'on observe son visage assez doux et ses mains il est aisé de se dire qu'il s'agit d'un garçon maigre.
✗ Signe distinctif ?
Ce garçon assez singulier possède simplement deux bagues et un collier, le collier semble être formé d'une chaîne en argent assez fine, qui semblerais aussi fragile que les os d'un nouveau né, mais pourtant jamais un maillon ne faiblit, au bout de cette chaîne pendent des Dogtags les siens, non, peut importe d'ailleurs, ce ne sont que frivole décorations n'est il pas ? Quant aux bagues et bien l'une arbore une gueule de dragon assez finement travaillée, possédant deux perles d'un jaune irisé en guise d'yeux, des perles minuscules, cette bague faite dans la finesse semblerais presque un travail de fourmis, elle semble faire dans de l'argent elle aussi. Quand a la seconde bague et bien il s'agit simplement d'un anneau de bois, d'un bois sombre. L'anneau était ciselé de sorte a ce que le bois apparaisse semblable à des écailles et ainsi en boucle formait un Ouroboros, très ironiquement, le bois utilisé était nommé bois de serpent et était ce qu'Ellyas considérais comme son bijoux favoris.  De plus, il est juste de dire qu'Ellyas possède une élégance notable vestimentaire, ses tenues sont certes variées, mais toujours a son bon goût.


» Analyse cérébrale.



✗ On n'est pas parfait hein ?
Les défauts d'Ellyas sont nombreux et parfois complexe. Tantôt enfant capricieux mue par des désirs vils et certains, tantôt homme taciturne et silencieux. Il s'agit la en fait de la plus grande des bizarrerie le concernant, il peut agir comme un enfant gaté voulant tout et dans l'instant changeant constamment d'avis, jamais satisfait de ce qu'il a et devenir la seconde suivante une personne calme, sérieuse et refusant toute conversation. Ainsi il est possible de dire que l'un de ses défauts majeurs est a la fois son instabilité et son insatisfaction. Mais ce n'est pas tout, bien malgré cette insatisfaction, il possède une telle nonchalance que rarement il essayera au maximum d'obtenir quelque chose, il lui arrivera même souvent de purement abandonné ses actions. Il restera souvent d'un flegme certains dans ses actions, même s'il désire quelque chose intensément en clamant haut et fort qu'il lui reviens de droit, s'il doit tendre le bras pour l'avoir, il oubliera ce désir. Cette nonchalance est le pire de ses défauts car il s'oppose a toute ses qualités, mais aussi a tout ses défauts, car sa quasi incapacité a conclure quelque chose, a manquer de réaction l'endigue souvent dans beaucoup d'action, mais étrangement cette nonchalance n’apparaît pas de façon permanente, parfois, il fait des choses. Pour finir il faut aussi savoir qu'il possède le bien triste défaut qu'est la mélancolie, il se sent las de nombreuses choses, de la vie, des passions, de l'amusant, cela n’apparaît pas dans l'instant, mais rapidement, sa lassitude, sa mélancolie prends souvent le pas sur sa vie, il se lasse et regrette vite ses actes, qu'ils soient bon ou mauvais. Ajouter a cela une vision du monde très froide et brute. Cela peut aussi être vu comme un défaut, cette vision amer de l'être, pour lui tout action est forcément égoïste, il s'affirme égoïste, s'il agit c'est pour lui, si vous agissez c'est pour vous, que vous sauviez quelqu'un ou le tuez, c'était égoïste, il voit tout d'une façon très pragmatique et calculé. Tout est d'or et déjà sculpté a ses yeux et le bois est immuable.
✗ Mais on gère la fougère ?
Il est difficile de réellement lui considérer des qualités générale, on pourrait le nommer gentil comme on pourrait le voir en une ordure sans les moindres états d’âmes. Cependant s'il se lit d’affection pour quelqu'un il aura envers lui une forme de loyauté extrême, il se présentera toujours pour lui tout en gardant l'idée que ce statut d'ami vous forcera a en faire de même si ce n'est cette action. Il s'agirait la d'une forme de bonté personnelle, une qualité en sois croyez moi. Ajoutez a cela une nouvelle qualité controversé, la franchise, oui il est bon d'être franc, il est sympathique de dire la vérité, mais que pensez vous de toute la vérité ? D'un homme qui dira de but en blanc ce qu'il pense, ce qui lui passe par la tête. Est ce la la franchise que vous pensiez ? Probablement pas, mais il s'agit de la sienne, une franchise absolue et pure, Ellyas sera toujours clair et direct, il vous dira en face et sans chichis ce qu'il pense de vous, qu'il vous haïsse, vous méprise, vous exècre, vous dédaigne, vous vois comme une larve inférieure sans la moindre capacité de réflexion ou même un être dénué de raison, ou alors s'il vous apprécie. Il le dira, il dira tout sans la moindre hésitation. Nous pouvons aussi parler de sa passion qui est une forme de qualité, en effet il est passionné par les passions, s'il se passionne pour quelque chose adieu sa triste nonchalance, adieu sa mélancolie habituelle, il deviendra aussitôt extrêmement emporté par ce nouveau plaisir. Vous pourriez me dire qu'il ne s'agit pas réellement d'une qualité, mais je rétorquerais que vous vous trompez totalement, en effet, imaginez, un homme mue par une passion pour la cuisine, aussitôt s'en sorte de délicieux plat né d'un travail acharné. La passion dépasse le talent et pousse a l'exploit, mais il faut qu'elle naisse et ce n'est pas toujours aisé, alors la question vis toujours, est ce une qualité que de pouvoir faire ? Pour conclure nous pouvons abordé de réelle qualité si l'on peut nommer cela ainsi la noblesse et l'intelligence, cet homme visera toujours l'excellence et l’élégance, il juge que ce monde est barbare et qu'il est nécessaire d'être convenable, il possède donc des manières exemplaire ainsi qu'une culture que l'on pourrait qualifier d'assez vaste lui permettait ainsi de parler de multiple domaine et d'être toujours dans un état suffisamment convenable.
✗ Tu préfères les garçons, les filles, les deux, les chatons ?
Les Wyvernes dorées et pourpre du mont Douketuvoissa mais uniquement celle avec un ergot brisé sur la patte gauche, une microdéchirure sur l'aile droite et les yeux bleus. Sinon, la bisexualité est une chose valable aux yeux d'Ellyas
✗ Moi j'ai un rêveuuuh ?
(C'est de chanter dans un Twisted Disney) Plus sérieusement Ellyas ne possèdent pas de rêve a proprement parler, il désire juste être différent, différent de ce qu'il était, mais il désire aussi récupérer ce qu'il avait, il veux toute chose, mais ne veux rien a la fois, il est indécis et ne rêve plus vraiment, il espère plutôt.
✗ T'as peur de quelque chose ?
Ellyas ne possede pas de peur très terre à terre, les siennes sont plus métaphoriques, la première d'entre elle est la mort, mais pas le fait de mourir non, la peur de se donner la mort, Ellyas craint de perdre le contrôle sur sa propre vie et d'en finir pour le garder, il craint de ne pas réussir a supporter l'univers lui même, il craint de penser a se tuer, il craint sa mort par sa main. Mais pire encore, Ellyas craint la perte de contrôle absolue, il ne contrôle rien et il le sait, mais s'il contrôlait encore moins, s'il ne pouvait plus rien faire, s'il ne pouvait plus qu'être un point a son propre horizon, une idée fixe qu'il ne pourrait jamais atteindre. Ellyas est sa propre peur, tout ce qui le constitue, tout ce qu'il peut devenir de façon involontaire, tout ce qu'il est et sera, il craint toute chose sur sa personne. Il sait que tout est figé dans le bois du monde, mais il craint que ces actions futures ne convienne pas à ce qu'il pensait.  
✗ Quels sont tes goûts ?
Ellyas ne possède pas réellement de goût particulier, on peut dénoter un certain contraste musical, il affectionne la puissance harmonieuse du métal et l'élégance lyrique des musiques classiques. Si l'on veux réellement creuser il est aussi juste de dire qu'il aime les petits gadgets électroniques, vous savez ceux qui font de la lumière quand on les tapes ou ceux que vous accrochez a votre téléphone pour qu'il fasse quelque chose lorsque vous recevez un sms. L'une de ses activités favorites est de les modifiers il s'agit sûrement de la seule passion qu'il n'a jamais délaissé, il aime aussi les champs de blés et de neige teinté par le doux fluide rouge versé par des idiots au petits matin, non ? Non, il n'aime pas cette dernière chose apparemment, je me suis trompé navré. La réalité est qu'il n'aime rien au point de dire aimer, tout n'est que cendre a ses yeux, ses lèvres, sa langue, ses mains, son nez, tout n'est que futur objet d'oubli et d'ennui, les plaisirs de l'instant le satisfont certes sur l'instant, mais cela se dissipe bien vite.  Ainsi les goûts d'Ellyas sont simple, il n'en a pas, il aime tout et n'aime rien a la fois.
✗ Signe distinctif ?
Il est possible de dire qu'Ellyas ai un problème en effet, Ellyas possede une certitude sur le fonctionnement du monde, qu'il soit réel ou virtuel, cela revient au même pour lui, tout est déjà inscrit dans le tronc de l'arbre monde, il est persuadé que l'avenir est comme le bois, immuable et que l'on ne peux rien n'y faire que chaque action est voulue, que s'il se dit qu'il va faire cela, c'est que c'était ainsi prévu et rien n'y fera ainsi pour lui toute chose est justifié et il n'y a de réelle notion de bien ou de mal.


» Chargement du jeu.



✗ On a tous un passé :

Lester Dévin, enfant né dans le froid et la glace, dans la douce mère Patrie, dans le pays aux milles heures. Les températures parfois arctiques de la Russie semble rude lorsque l'on parle d'un nouveau né et pourtant il est aisé d'assuré que son sang Norvégien lui assurait de façon naturelle une défense contre cela. Oui Norvégien, il ne s'agit pas d'une erreur, mais alors pourquoi est il né en Russie me demanderez vous? Et bien cela est simple Eryna et Pierre déménagèrent trois ans auparavant espérant poursuivre dans ce pays leurs études sur la psyché humaine et son fonctionnement a travers le cerveau et plus précisément sur ce qu'est la Pensée.

Ainsi on comprends que Lester évoluera dans un monde de culture, de réflexion et de science, mais pas d'une science brute et mathématique, non d'une science a la fois méthodique et réfléchie. Une science qui réclame un travail de tout instant, des recherches de tout instant, c'est pourquoi l'enfant ne verra que rarement ses parents. Dénué d'exemple mais pas de discipline il suivra de ce fait une éducation très stricte qui conduira a une scolarité exemplaire dans laquelle il se placera généralement dans les meilleures élèves, cependant, dès son plus jeune âge une forme de dégout pour le système scolaire a la fois trop précis et trop large. Selon lui on accordait bien trop peu de temps a chaque objets d'études tout en offrant bien trop de possibilités d'études, il n'aurait pas fallu enseigner quelque chose, mais enseigner des méthodes, des réflexions, enseigner a réfléchir sur tout ce que l'on dit, même sur la méthode de réflexion que l'on offrait. Mais souvent il se demandait, était ce son opinion, ou était ce ce que ses parents lui avait enseigner, il se souvient encore de son père lui déclarant fièrement: "Fils sache que tout ce que l'on te dit, tu dois en douter, comprends tu, tu dois douter de toute chose pour pouvoir réfléchir sur cela, même ce que moi ou ta mère te disons, il faut douter." Lorsque Lester pensait a cela avec du recul, il se guidait à une réflexion impossible, devait il douter du fait de douter ou devait il croire dans le doute sans le moindre doute. Ce fut l'unique question sur laquelle il abandonna toute pensée, c'était bien trop futile et n'aurait guidé qu'a une philosophie très proche de l'abandon de toute vérité.

En grandissant Lester devint un garçon étrangement populaire, bien malgré sa méthode de pensée très personnelle, il faisait extrêmement attention a n'en parler qu'à des personnes qu'il jugeait suffisamment ouverte ou intelligente, de ce fait il était très souvent amener a mener des conversation d'une banalité sans nom comme la majorité des personnes avant de discuter de la puissance et de l'ineptie qu'est le langage avec une personne totalement différente des précédentes. Et pourtant il réunissait un groupe de pseudo-amis qu'il avait su apprendre a affectionner malgré leurs nature très proche de celle de moutons, incapable de se débrouiller seul, suivant celui qu'il jugeait comme le meilleurs d'une façon aveugle. Il les voyait quelque peu comme des animaux dont il avait la possibilité de faire l'éducation. Pourtant il était encore jeune, moins de seize ans, il pensait déjà beaucoup trop et avait trouvé un refuge a la médiocrité de ses pairs dans des livres, de nombreux romans, allant de Balzac et la petite tailleuse chinoise au Parfum. Ses parents encourageaient fortement ses lectures cependant, c'était quelque chose qui commençait déjà a le lasser et il finit en quelque mois dans un état presque inactif où il ne faisait autre chose que se lever et errer en cours.  Lorsqu'un jour ses yeux se posèrent sur l'un des cancres de la classe, il riait a gorge déployée en parlant de son avatar nouvellement équipé. Il cita un nom de jeu parlant de son mercenaire gaien et de son familier orc. Cela éveilla la curiosité de Lester qui bien sur n'avait pas vécu au fond d'une grotte et connaissait le milieu du jeu vidéo, mais le terme de Gaien avait retenu son attention, les jeux respectaient ils les codes mythologiques, les faits? Il voulait voir cela, l’expérimenter lui même, mais par ou commencer, au hasard, pourquoi pas, de nombreuses expérience était du a une forme de hasard. Une fois chez lui, il s'empressa d'aller réclamé une console et un jeu a l'une des domestiques de sa maison, ses parents s'en moquerait surement, l'argent n'était absolument pas un problème, sans la moindre discussion la domestique accepta en déclarant que le lendemain elle irait chercher cela. Ceci étant fait, Lester se retira dans sa chambre, prenant papier et crayon il se mit a griffonner de nombreuses idées et pensées, il se surprit lui même en voyant revenir assez souvent l'idée d'Hasard, il se demanda alors la vie était elle réellement un hasard, est ce que son oreille avait juste vagabonder entre les conversations de la classe ou avait il inconsciemment écouté celle ci en particulier? Les choses ne le guidaient elles pas a découvrir de plus en plus de chose, le monde n'était il pas déjà guidé sur des rails? Si tel était le cas, alors quoi bon agir, il n'en savait pas grand chose, car le manque d'action était lui aussi prévu, il finit par conclure qu'il fallait toujours agir de la façon la plus directe et naturelle qui soit. Mais qu'il ne ferait pas cela, qu'il ne ferait en aucun cas ce qu'il juge bon de faire. Il trouvait plus pratique d'agir comme il l'avait toujours fait, en portant mille masques.

Le lendemain soir, Lester avait entre ses mains son premier jeu, nul besoin de détailler ce qu'il  était, ce qui importe est la réaction du jeune homme face a cela, une réaction étrange pour lui, une réaction vivante. Il fut comme happé dans ce monde virtuel, comme totalement imprégnée de cette aventure, ces personnages qu'il incarnait, c'était non plus leurs vies qu'il jouait mais la sienne, cette arme en forme de clé, c'était devenu son arme, ce devoir de sauver les mondes c'était le siens. Il fut surpris de lui même, cette évasion, cette curiosité, cette volonté de perfectionner chaque détail, chaque possibilité qu'on lui offrait, tout obtenir, tout trouvé, voila qui le motivait, mieux qui l’excitait, c'était incroyable. Il se sentait dans un meilleur état que jamais. Il lui en fallait plus, et ce qui bientôt arriverais, mais pour des raisons bien plus sombre.

Un mois passa, il obtenait de plus en plus de jeux et en dévorait de plus en plus, devenant un héros empêchant le pire des daedras de venir sur terre causant une crise dans un royaume onirique, allant sauver les  îles les plus folles de l'univers. Il était devenu un demi démon pour affronter Lucifer lui même en livrant la fin du monde aux démons qu'il avait soumis, mais rien ne l'avait préparé a ce qu'il allait devoir affronter. Il approchait de ses dix huit ans et revenait paisiblement des cours lorsqu'il vit colonnes de flammes et de fumées s'échapper de chez lui. Il se mit alors a courir, lorsqu'il arriva, les ambulances étaient déjà en train de partir, une voiture de policier semblait l'attendre. Le souffle coupé, le regard livide il apprit qu'une explosion avait eu lieu dans la cave, des réactifs pour faire se développer certaines cellules avait provoquer quelque soucis, des histoires complexes et futile, ce qui importait Lester était l'état de santé de ses parents, lorsqu'on lui dit il n’eus la force de se maintenir sur ses jambes, tombant a genoux il vomit tant que le policier recula d'un pas pour protéger ses petites chaussures misérable. On le laissa rentrer chez lui sous surveillance. Le lendemain il était déjà convoqué au tribunal, on lui expliquait qu'il avait le choix, sa majorité étant déjà accomplie il pouvait choisir de s'assumer lui même ou de rechercher des parents, le choix fut aisé, il s’assumerait lui même, il en était tout a fait capable, quelqu'un de son intelligence était apte a lui fournir un emplois, qu'il pouvait aussi reprendre les recherches de ses parents tout était possible pour lui. Peu après, un notaire pris contact avec lui, expliquant que ses parents possédaient plusieurs comptes, lui laissant une fortune colossale, suffisante pour survivre dans l'aisance le restant de ses jours. Il y vit un signe du destin, il n'avait nul besoin de travailler, il était désormais libre. Il fit renvoyez tout les domestiques, il n'avait besoin d'eux, puis se mit en route pour de nombreux achats, il prit des livres, du matériel électroniques et des consoles, il se fit un stock considérables de jeux et de livres. Pendant un temps il suivit le même rythme qu'il avait, allant en cours durant la journée puis jouant et lisant durant la soirée, mais rapidement, il se rendit compte que la lecture était amplement suffisante pour l'instruire, il cessa donc d’aller en cours, abandonnant simplement ce qu'il jugeait ineptie depuis longtemps. Cependant cela ne l'empêcha pas de continuer de sortir avec ses pseudo-amis, de s'enivrer, de s'amuser, tout cela était pour lui devenu un quotidien.

Mais voyons plus avant une journée qui pourrait sembler typique de celle de ce garçon, une journée qui se passe deux ans après la mort de ses parents, une journée qu'il avait vécu plus de sept cents fois, une journée qui était celle qu'il avait choisis, tout du moins, qu'il avait choisit d'accepter, qu'il considérait comme celle de son destin.

Un Mardi, c'était l'été, il était neuf heures du matin, qu'avait il fait de sa nuit, joué, il se glissait lentement dans son lit, il savait qu'il n'allait pas dormir tout de suite, mais c'était important pour lui de le faire, il prit un livre, un livre sur l'évolution de la psychologie et la représentation des troubles psychologique implicite dans les mondes du jeux vidéos, de la bande dessiné et des autres art alternatif. Il ne savait combien de temps il lirait, ni combien de temps il dormirait, il s'en moquait, il était la, dans sa chambre, dans cette maison bien trop grande pour lui ou errait les fantômes de l'absence, cette maison vide, aucun domestique, c'était vide de sens, il n'occupait que cinq pièces, aucun animal, aucune vie a part la sienne. Il était la, allongé, le volet ouvert laissait entré une lueur chaleureuse, la lueur du petit jour. Après une heure seulement ses yeux se clorent et le livre tomba de ses mains, il ne se réveilla que tardivement, en fin d'après midi, il était environ seize heures trente, il avait peu de sommeil, mais c'était suffisant, il s'agissait de son rythme, son rythme habituel. Il se leva dans une tenue d'Adam, il se moquait de cela, il était chez lui, seul, nul œil ne pourrait critiquer ses actions, son état, c'était chez lui. Il se servit un café, puis a coté de cela posa du pain, de la rillettes, du lard fumée, des œufs, du saucisson et un plateau de diverses viandes, tout en sirotant le café, noir, avec deux sucres venant d'une vieille cafetière a piston qu'il avait acheté aux enchères, toujours le même café, toujours le meilleur, mais nous disions, en sirotant son café, il tapait sur un ordinateur portable quelques idées qui lui passait par la tête, des réflexions, des pensées, il se moquait du réel contenu il ne faisait que se vider la tête, qu'oublier ce qui le hantait, toutes ses réflexions sur son état, ce désir d'évasion permanent, cette envie de changer du tout au tout, cette envie de plus être lui, lui le garçon plaisant, qui souris toujours, qui rigole, qui s'amuse et qui plaît a tout le monde, cette popularité le rendait malade, ou peut être était ce les œufs. Lentement  il se leva et se dirigea vers la salle de bain, une fois devant l'évier il régurgita son repas,  c'était forcément les œufs. Il se passa un peu d'eau sur le visage et fit couler cette dernière pour nettoyez le lavabo, il s'agissait d'un magnifique lavabo en marbre, l’abîmé serait pure folie. Puis il se regarda, dans le miroir, nu, qu'était il sinon un tas de chair et d'organes, rien d'autre qu'une pensée obstrué, condamné a être bloqué avec des idées impossible a exprimer car les mots sont inventions, car tout est invention. Il se repassa un peu d'eau sur le visage puis releva à nouveau la tête vers le miroir, tira sur la peau sous ses yeux, pas de cernes, enfin pas trop, mais bientôt plus, il prit l'un des nombreux produits de beauté posé et s'en badigeonna le visage, les cernes avait disparu, il était satisfait. Puis, il se dirigea a nouveau vers la pièce principale, pour finir son café et manger un morceau de  lard fumée, après cela, il poussa la porte du dressing, immense, il en tira un costard d'un gris pale, sobre, avec une cravate bordeaux mat, cela se mariait étrangement bien. Une fois habillé, il passa une main dans ses cheveux, puis aussitôt la laissa tomber sur le coté, il ne comptait pas se battre avec eux cette fois ci, c'était peine perdu et il le savait. Il passa rapidement dans sa chambre et y ramassa quelque livre qu'il mit dans une nouvelle pièce remplie de nombreux livres éparpillé dans tout les sens, des livres de tout types, des romans, des nouvelles, des traitées, des textes de lois ou encore des bandes-dessinées. Il observa sa montre, une montre extrêmement chère,il n'était que dix sept heures trente, une heure de perdue, une heure d'occupé, c'était la même chose pour lui, il pénétra alors dans la dernière pièce meublé de sa maison, une salle fraîche, avec de nombreuses consoles de jeux et un ordinateur incroyable. Le tout semblait être branché alternativement a un projecteur pour que le mur serve d'écran.  Il prit alors une manette en main, il était l'heure pour lui de sauver le monde, tout du moins son monde, aujourd'hui, il poussait des blocs, les tirait, apprenait que sa petite amie attendait un enfant, la trompait avec une femme plus jeune, courrait a nouveau dans la zone des blocs, les poussant les tirants, fuyant la paternité, périssant de ses crimes, se réveillant vainqueur de ses terreurs nocturnes. Après un long moment, lassé Lester changea, il était devenu un enfant désireux de revoir sa mère, morte dans un accident par sa faute, il était un enfant qui voyageait et a qui on incomba la lourde tache de sauver un monde parallèle, un enfant qui après de nombreuses quêtes annexes finit par tuer le créateur de monde lui même pour récupérer une voiture.
Il joua, joua encore et encore et vingt deux heures sonna, il regarda alors dehors, bailla, pris sa carte de crédit, éteignit la console et sortit de chez lui, il rejoignit des amis, des gens normaux, qui travaillait, s'amusait, se détendait, des gens sympathique, puis il but, encore et encore, il offrit des verres a une jeune femme, un canon de beauté, il la séduit et médita sur cette action étendu dans le lit de cette femme, il était banal, moyen, comment avait elle pu accepter d'être avec lui, un simple mot, un mot tabou, une vérité caché, l'argent, mais il se tut, il le savait depuis longtemps, il l'avait accepté, les choses étaient ainsi, il ne pouvait rien faire, sa vie était ainsi faite. Il ignorait ces propres mensonges. Puis, l'aube arriva, il n'avait pas joué cette nuit, mais demain sera probablement le cas. Il s'extirpa des draps et rentra chez lui dans le but de poursuivre son éternelle routine.

Mais au fond de lui, il le savait cette routine n'était plus assez, il voulait encore plus de liberté, encore plus de folie, encore plus de plaisirs, il voulait être un nouveau lui, il voulait devenir quelqu'un d'autre, mais aurait il cette chance un jour, il en doutait, les liens de l'argent était bien trop intense pour s'en débarrasser si aisément.

Cher lecteur un détail, si vous êtes curieux de sa passion pour les gadgets électroniques et que vous vous demandez d'où elle vient, pourquoi cela n'est pas abordé ici et bien c'est simple, tout le monde a des secrets.

✗ Ton arrivée à Euphemia et ta réaction :

Cela faisait désormais quatre ans que les parents de Lester était mort, quatre années qu'il vivait comme un prince usant de la fortune royale, mais aussi avec une lassitude de plus en plus grande, devenant un être blasé dont le masque de l'amusement et de la gentillesse il lui fallait plus, quelque chose de nouveau, quelque chose ou il serait vrai, quelque chose il n'aurait plus a porter de masque et bientôt les Dieux allaient exhausser son souhait, les dieux ou les hommes.

C'était un matin des plus normaux pour lui, enfin, un matin, pas réellement, midi trente venait de sonner tout comme son portable, d'un mouvement de poignet il leva le clapet et ouvrit le message qu'il venait de recevoir, il le parcouru rapidement du regard quand un nom apparut a ses yeux, Hedger Impact, la compagnie de jeux vidéos, il en avait quelque un, c'était impressionnant, il poursuivit sa lecture, son cœur battait a cent a l'heure, ses mains tremblaient et la sueur perlait sur son front, il était invité a rejoindre un nouveau monde, un monde virtuel, les propos du sms était ceux même qu'il pensait une nouvelle liberté, un monde loin du quotidien écœurant de sa vie actuelle, mais surtout, un monde  ou il serait libre d'être franc, d'être lui, de faire ce qu'il désirait. Mais la fin du message l'intriguait plus que tout, tout laisser derrière sois, oublier sa vie d'avant. C'était a la foi aisé et impossible, sa vie était certes terne, monotone, pathétique, misérable cependant sa fortune, ses jeux, ses livres, tout cela lui tenait quand même a cœur. Mais de toute façon, il ne s'agissait que d'un jeu, il pourrait toujours revenir, il avait apparament vingt quatre heures pour ce décider, c'était amplement suffisant. Mais avant cela il était curieux, s'il s'agissait d'un jeu créer par Hedger Impact pourquoi n'en avait il jamais entendu parler, c'était étrange, il s'installa sur son ordinateur et se mit a faire des recherches, il ne pu trouver aucune information sur le jeu, Euphemia, les seules choses existantes sur internet provenant d'un manga, une gamine au cheveux rose surnommée princesse génocide, en soit rien a voir avec ce jeu, c'était une bizarrerie totale, une blague, il en doutait, c'était bien trop cérémonieux et avancé pour cela. Il doutait. Soudainement, il se mit a rire, il doutait a nouveau, il doutait encore, comme son père lui avait conseillé autrefois, c'était amusant. Il observa encore le sms, que devait il faire?

Deux heures plus tard, il avait réfléchis, il voulait cette liberté, il voulait devenir un être complet, il se moquait de la façon, il pourrait être lui, enfin, brisé les chaines a ses poignets, brisé les fers de la bonté, brisé la réalité qui l'enfermait dans ce monde ou les hommes ne peuvent s'exprimer de part des misérables conventions pitoyable. Un lieu ou la réalité était faite par main d'homme sans pour autant l'avouer, tandis que ce monde Euphemia, était imagination d'homme pure, quelque chose qui se revendique inventé. Un monde plus vrai que la réalité, voila qui lui plaisait, un monde ou le mensonge n'avait aucune importance. Mais tout abandonner, que cela signifiait-il, Lester doutait a nouveau, que devait il faire.

Cela faisait désormais quatre heures qu'il avait reçu ce message, il avait pris sa décision, ce n'était qu'un jeu et même si ce ne l'était pas, sa fortune ne disparaitrait pas aussi facilement, ses parents avaient plusieurs compte qui laissait des intérêt, c'était la raison principale du fait qu'il pouvait se détendre aussi aisément. Il répondit alors, oui. Puis repartit faire la fête sans plus penser a cela. Le lendemain lorsqu'il arriva devant chez lui, il vu un colis marqué du symbole de la Hedger Impact et de son nom, il le prit simplement, puis rentra chez lui et s'enferma. Il y découvrit un casque, c'était donc cela le moyen d'atteindre Euphemia, soit, il préféra allez s'allonger, si le jeu branchait directement sa psyché sur la réalité virtuelle, il savait que son corps ne répondrait plus, c'était plus sur ainsi. Une fois allongé il posa le casque sur sa tête, l'effet fut immédiat, il fut plonger dans une interface lui demandant un pseudo. Il s'imaginait souriant, fier de lui et s'inscrit au nom d'Ellyas Switch, l'instant d'après, il se voyait en pleins jeu, il regarda autour de lui et ne vit rien d'autre que l'océan et un bâtiment, il se dirigea alors logiquement vers le bâtiment, une fois ici il remarqua que quatre voies s'offrait a lui, une personne passant par la ne lui donna que des infos minimes au sujets de quatre îles, Holy Sword, Crimson Discrict, Dream Land et Hope Corporation, n'en sachant rien, il se dit qu'il aurait a choisir au nom, il élimina Holy sword aussitôt écoeuré par le coté sacré du nom, il ne voyait rien de sacré peu importe l'univers, Dream land, non plus, il n'avait aucun rêve, il n'avait que la vérité, il lui restait Crimson Discrict qui lui rappelait plutôt quelque chose de sombre et de violent, un quartier rouge sang, très peu pour lui, il ne lui restait donc pas le choix, Hope corporation, il n'avait pas vraiment d'espoir, mais cela était la chose qu'il trouvait le moins agaçant. Il se mit en route, quand il remarqua une mise a jour sur son interface, il observa la partie nommé compétence, il avait hérité d'un pouvoir, intéressant, cela s'annonçait plus excitant que ce qu'il aurait cru, cependant, quelque chose le laissait curieux, il ne voyait nullement d'option de déconnexion, peut être cela n'était possible qu'à certains lieux précis. Peu importait, il était en de commencer, il observa rapidement ses mains et son collier, c'était partit. Il embrassa son anneau en bois puis se mit a marcher.


» Toi le geek.



NOM/PSEUDO : Deno
AGE : 19 ans, ad vitam eternam (20 dans quelque mois.)
JEU VIDÉO FAVORI : Petite liste : Dragon Quest VI pour son histoire délirante/La TOTALITE des jeux Shin Megami Tensei (ainsi que de nombreux jeux Atlus parce qu'ils sont géniaux) Pokemon mon enfance et mon actuel. La longue Saga des Final Fantasy je ne peux choisir réellement. Et pour conclure, bien qu'inclut dans la totalité cité précédement Shin Megami Tensei Persona 3 Portable car c'est le meilleur et beaucoup trop d'autre comme Oblivion.
FILM FAVORI : Seven, Fight Club, Le Roi lion (c'est un film ai je dit) Hannibal Lecter Les Origines du Mal et ChungKing Express.
MANGA/SÉRIE FAVORITE : Nombreuses encore, mais je dirais To Aru no Majustu que je découvre, Gamble Fish, Akame ga Kill ! , Natsume YoujinChuu (D'ailleurs Nyanko Sensei =3) ou encore  Claymore. En Série Game of Thrones et The Big Bang Theory.
COMMENT T'AS DÉCOUVERT LE FORUM ? : Une amie m'en a parlé.
T'ES UN OUF DANS TA TÊTE ? : Absolument pas, je suis quelqu'un tout a fait saint d'esprit, possédant le calme et la sérénité d'un maitre Zen. Sur ce je dois allez cloués des ratons laveurs orange et bleues sur la vitre car le Koala misanthrope me la demandé pour satisfaire Raptor Jesus et notre seigneur et maitre Arceus.
MANGER OU BOIRE ? : Vodka orange ? Vodka lait ? Je n'ai pas compris la question, j'aime manger oui, j'aime boire oui. Si j'aime un plat en particulier je dirais la viande.
JE TE SAOULE AVEC MES QUESTIONS ? :  J'ai connu pire et puis je peux me détendre en répondant c'est plaisant d'écrire. Même si j'aimerais dire encore plus de manga, encore plus de série, encore plus de jeux. Comme le manga Area D ou Big Order ou des jeux comme Unchained Blades ou Dragon Crown ou encore simplement Ni no Kuni. Mais dites moi, ce n'est pas ennuyez de me lire déblatérer tout cela ? Ce n'est pas long ?(Personellement je trouve l'histoire un peu courte d'ailleurs navré.) Je ne fais quand même pas des réponses trop longue ? Je ne saoule pas avec mes réponses =D ? Ah et aussi si quoi que ce soit cloche n'hésitez pas, je suis ouvert a la modification.
UNE DERNIÈRE ALORS, C'EST QUOI LE CODE ? :


Dernière édition par Ellyas Switch le Sam 28 Déc - 0:54, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Father


Fondateur
Fondateur

avatar

Messages : 1054
Date d'inscription : 06/07/2013
Localisation : Dans sa chambre trop d4rk.

MessageSujet: Re: Être de Bois. Présentation Ellyas.   Lun 16 Déc - 20:23

Bonsoir! Et bienvenue!
Un problème avec ton avatar peut-être?
Nous pouvons t'en faire un si tu le désires ou bien le remettre à la bonne taille.
tu peux m'envoyer par mp le lien url de ton avatar soit le nom de ton personnage! ♥

_______________

cadeaux:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ellyas Switch


Hope Corporation

Hope Corporation

avatar

Messages : 59
Date d'inscription : 15/12/2013
Localisation : Hope Corporation.

MessageSujet: Re: Être de Bois. Présentation Ellyas.   Lun 16 Déc - 20:41

Merci beaucoup, une amie va me faire un avatar convenable, celui ci était juste le temps de faire ma fiche dont je vais bientôt refaire totalement l'histoire si cela ne gêne pas trop. Normalement avant la fin de cette semaine.

Je me suis permit de centré les descriptions, j'espère que ce n'est pas grave? Je trouvais le retour a la ligne un peu abrupte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Father


Fondateur
Fondateur

avatar

Messages : 1054
Date d'inscription : 06/07/2013
Localisation : Dans sa chambre trop d4rk.

MessageSujet: Re: Être de Bois. Présentation Ellyas.   Lun 16 Déc - 20:57

Re-bonsoir!
Ravi que l'on t'aide alors :) pas de problèmes pour la fiche, je viendrai vérifier de temps en temps pour voir sa progression ♥
Bonne chance et n'hésite pas à passer sur la cb !

_______________

cadeaux:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ellyas Switch


Hope Corporation

Hope Corporation

avatar

Messages : 59
Date d'inscription : 15/12/2013
Localisation : Hope Corporation.

MessageSujet: Re: Être de Bois. Présentation Ellyas.   Mer 18 Déc - 2:10

Voila, je pense avoir terminé, excepté peut être un petit détail, est ce possible d'avoir la marque de l'île sur une autre zone que celle proposée?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Father


Fondateur
Fondateur

avatar

Messages : 1054
Date d'inscription : 06/07/2013
Localisation : Dans sa chambre trop d4rk.

MessageSujet: Re: Être de Bois. Présentation Ellyas.   Mer 18 Déc - 21:44

Oui, c'est possible ! C'est rare mais possible ♥
Nous attendons que Umbra te valide, bonne chance :)

_______________

cadeaux:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cinderella


Holy Sword

Holy Sword

avatar

Messages : 208
Date d'inscription : 06/08/2013

MessageSujet: Re: Être de Bois. Présentation Ellyas.   Mer 18 Déc - 23:57

Je validerais quand les images demandées seront mises sur la fiche ! ♥

_______________



You are precious


Angels with silver wings shouldn't know suffering I wish I could take the pain for you I pray you learn to trust have faith in both of us and keep room in your heart for two.
titaniumway & vava by nanakoo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ellyas Switch


Hope Corporation

Hope Corporation

avatar

Messages : 59
Date d'inscription : 15/12/2013
Localisation : Hope Corporation.

MessageSujet: Re: Être de Bois. Présentation Ellyas.   Jeu 19 Déc - 1:11

Je crois que ses images sont bien placées et la bonne taille ^.^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Umbra


Admin flemmarde

Admin flemmarde

avatar

Messages : 206
Date d'inscription : 24/06/2013

MessageSujet: Re: Être de Bois. Présentation Ellyas.   Jeu 19 Déc - 22:35


Une fiche longue encore, vous me gavez /die/

Mis à part ça elle me semble correcte, tes images sont à la bonne taille oui et l'histoire est bien aussi. Un gars trop riche s'ennuie c'est clair quand il peut avoir tout ce qu'il veut haha

Bref, bienvenue sculpteur de bois, et amuse toi bien ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: Être de Bois. Présentation Ellyas.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Être de Bois. Présentation Ellyas.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Présentation de ACR38
» Présentation d'aspirine
» Présentation de Salim
» Rubrique présentation... présentons nous!
» Présentation d'un petit suisse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: HRP ; :: Les archives :: Fiches des anciens membres-