AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 
 One man, one rock
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité


Invité




MessageSujet: One man, one rock   Jeu 28 Nov - 2:27

Technocity

Très tôt le matin, Faith fut réveiller par quelqu'un qui frappait à sa porte. Une urgence disait-il... En fait, c'était surtout qu'une dispute de couple un peu violente. L'art d'avoir le pire réveil qui soit... Elle avait encore l'esprit dans la brume alors que le jeune couple se criait mutuellement des insultes. Elle passé le début de journée là dessus... Près de 4 heures à tentez de jouer l’intermédiaire dans une relation difficile... Tout ça pour au final tomber dans les bras d'un et l'autre. Une fin heureuse, du moins, pour eux. Faith tant qu'à elle avait quand même perdue quasi toute sa journée rien que pour ça.

Tout ce stress et ses tentatives pour rester calme l'avait profondément usée. Elle avait besoin d'évacuée un peu, frapper quelqu'un, rebalancer l'équilibre de sa journée. Oh ce n'était pas qu'elle était tant d'une nature violente, mais elle avait vraiment envie de ce défouler. Faute d'avoir un criminel sous la main, elle décida d'aller courir en ville. Ce n'était peut-être pas réellement de l'énergie physique qu'elle dépensait, puisque après tout ils étaient dans un jeu... Mais on ne change pas ses vieilles habitudes. Elle aimait courir, c'était sa drogue du matin... Même si là, on n'était plus vraiment le matin mais plutôt l'après midi.

D'une forme physique impeccable, particulièrement pour une femme, courir sans arrêt pendant 10 minutes ne semblait même pas l'avoir fatiguée encore. Elle continuait sa route, écouteur à ses oreilles... Écoutant un œuvre local : Du techno/trance. Il fallait avouer que ce genre de thème musical collait bien à l'ambiance de la ville très futuriste. Jusqu'à ce que soudainement, de façon totalement hasardeuse... Un caillou venu heurter sa tête. C'était pas grand chose, mais l'attaque la prit complètement par surprise. Un headshot en bon et due forme. Le coup la fit tomber droit au sol. N'ayant de temps pour réfléchir à ce que cela était, elle sentait déjà une bosse sur sa tête... Cela avait fait mal, elle ce tenait le dessus du crane avec ses deux mains. Relevant seulement après quelque seconde les yeux à l’horizon. À la recherche d'un fautif... Mais ce qui fut troublant était le regard avec laquelle elle chercha le fautif. Un regard emplit de colère et de désir encore plus sombre. Fuyez pendant qu'il en est encore temps !

Revenir en haut Aller en bas
Shikonai


Holy Sword

Holy Sword

avatar

Messages : 128
Date d'inscription : 26/11/2013
Localisation : Holy Sword

MessageSujet: Re: One man, one rock   Jeu 28 Nov - 16:26

Une ville futuriste... ça c'était classe ! Shikonai adorait ce jeu. Bon, s'il pouvait trouver le moyen de fermer la session, ça serait top, aussi. Non parce que bon, même si sustenter des besoins primaires dans un jeu c'était cool, il fallait aussi qu'il se sustente dans la vie réelle, sinon ça sera game over sur les deux plans, pas vrai ? Il perdra la vie pour de vrai donc la vie dans le jeu... ils ont pas pensé à ça, ces cons ?

Le jeune homme commençait à ruminer de sombres pensées. C'était bizarre, cette histoire. Pourquoi il pouvait pas quitter le jeu ? Est-ce que son cerveau recevait les informations du jeu via ce casque à une vitesse ahurissante au point qu'il a le temps de finir le jeu en 30 secondes ? Naaaan, ça se peut pas, sinon ça se saurait... il faudrait qu'il trouve un membre du staff pour lui demander comment finir le jeu.

Son chemin croisa alors celui d'un caillou. Par réflexe, il arma son pied et shoota un grand coup dedans. Pas de risque qu'il blesse quelqu'un : il n'y avait personne en vue. Et pourtant... une femme arriva à l'embranchement, au pas de course et...

HEADSHOT !

Shikonai eut tout le loisir de voir le caillou heurter la tête, entraînant sa victime au sol.


« Et meeeeer... »

Le boulet a encore frappé un grand coup. Shikonai se dirigea vers la femme aux cheveux églantins.

« Pardon, je ne voulais pas vous blesser, je ne pensais pas que quelqu'un arriverait au moment où je shooterais... ça va ? »

Elle avait une tête affreusement énervée, son regard était... terrifiant.

« heu... pardon... »

Le voilà à présent en train de reculer, mû par l'instinct de survie. Il n'est pas encore mort dans ce jeu et il n'était pas certain qu'il y aie un système de résurrection vu que ce jeu ressemble plus à un simulateur de vie qu'un MMO à proprement parler. Si elle fait le moindre geste brusque, il passera à travers le mur, quitte à finir à poil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


Invité




MessageSujet: Re: One man, one rock   Jeu 28 Nov - 18:12

Technocity

C'était un homme qui était donc responsable de son humiliation... Fallait avouer que si cela avait été un jeune enfant ou une fille, elle aurait sans doute été... Disons plus tolérante. Elle ne pouvait pas s'énerver quand celui avec qui elle discutait avait une tête chou et adorable. Hélas, c'était loin d'être le cas. Bien au contraire, il tombait droit dans le pire stéréotype du jeune mâle pas très imposant mais assez vieux pour assumer ses responsabilités. Encore une chance pour lui que Faith avait une tête faites d'une matière encore plus solide que le rock. Une expression qui prenait tout son sens ici...

Il tentait de s'excuser, par tout les moyens. Il donna les raisons de l'incident... Et voulu même savoir si elle allait bien... Aller savoir, les simples mots 'Ça va?' peuvent parfois être les plus énervant a entendre... Avait-elle vraiment l'air de bien allée ?! Le simple pardon ne pouvait pas être suffisant, mais en même temps elle devait pas perdre son calme non plus. Mais comment ne pas être furieuse... C'était trop dur ! Son regard tourna littéralement au rouge, le regardant droit dans les yeux et le pétrifiant sur place (Pas en pierre, seulement une sorte de paralysie. CF mon pouvoir). C'était juste pour lui faire peur à dire vrai et avoir un peu plus d'impact avec ses mots.

"Tu ne pensais tout de même pas fuir sans t'avoir fait pardonner ?"

Dit-elle d'un ton qui lui ressemblait pas. Elle n'était pas vraiment sérieuse, alors elle jouait les filles un peu démoniaque. Juste histoire de lui faire peur. C'était sa façon a elle de se venger un peu. Puis ensuite, elle approcha doucement son visage du sien. Toujours le regardant droit dans les yeux... Il ne pouvait même fermer les yeux, forcer de la regarder sans bouger le petit doigt. Assurément qu'il devait pensé qu'il était fichu... Après tout, il était à sa merci maintenant. Avoir été vraiment mal intentionnée... Il aurait eux raison d'avoir peur. Mais voilà... Elle devait se montrer mature et arrêter ce petit jeu. Son regard devenu bleu à nouveau et l'emprise quitta en même temps. Elle le regarda d'un air sérieux, une attitude complètement différente d'il y a quelque seconde à peine.

"Fait attention, tu pourrais blesser quelqu'un à balancer des cailloux. La prochaine fois je serais sérieuse, compris ?"

Elle soupira... Ne pas laisser sa personnalité violente surgir était plus difficile qu'il n'y paraissait. Mais elle avait un poste, un rôle a respecter... Elle devait pas perdre ses priorités de vue. Ensuite, elle ce mit a faire un peu de jogging sur place. S'étirant les jambes et ce préparant visiblement à reprendre son activité.

"Ta punition pour le moment sera de courir avec moi et me tenir compagnie. Me force pas a venir te chercher."

Bah ouais... A chaque crime sa punition... Et vu le physique du jeune homme... Il ne semblait pas être le genre a courir dehors a chaque matin. Elle avait la certitude que ce sera pour lui une punition. Ainsi, lui faisant confiance... Faith commença a courir lentement. Bien sur, elle le gardait a l'oeil... Au cas ou... On sait jamais, il aurait la bête idée de défier son autorité.

Revenir en haut Aller en bas
Shikonai


Holy Sword

Holy Sword

avatar

Messages : 128
Date d'inscription : 26/11/2013
Localisation : Holy Sword

MessageSujet: Re: One man, one rock   Jeu 28 Nov - 21:07

Purée, elle était vraiment flippante cette femme. Elle est niveau combien ? Si ça se trouve, elle peut le dérouiller avec un simple petit doigt ! Il fallait qu'il file et vite ! Heureusement que son pouvoir lui permettait une fuite simple et rapide ! Ouhla ! Les yeux de la femme deviennent rouge ! Vite ! Cassos ! … CASSOS ! Purée mais bouge saloperie de corps !

« Tu ne pensais tout de même pas fuir sans t'avoir fait pardonner ? »

C'était elle ? C'est elle qui a paralysé son corps ? Bordel ! Sa première rencontre dans ce jeu hormis ceux de la mairie et déjà il faisait face à quelqu'un capable de le mettre dans une telle merde ! C'était trop flippant ! Et il pouvait même pas appeler à l'aide : TOUT son corps était pétrifié ! Au secoouuuuuuurs ! Il avait beau tenter de bouger, il n'y arrivait pas ! Même son souffle était coupé ! Elle s'approchait... ça y est, game over... ben purée, ça aura été court !

Soudainement, ses yeux redevinrent bleus et il put à nouveau bouger. Shiko tituba sous le choc et manqua de tomber.


« Fait attention, tu pourrais blesser quelqu'un à balancer des cailloux. La prochaine fois je serais sérieuse, compris ?
- P...promis. »

Oh oui... plus jamais il ne shootera dans un caillou après ça...

« Ta punition pour le moment sera de courir avec moi et me tenir compagnie. Me force pas a venir te chercher.
- O... oui madame. »

Courir en guise de punition... le calvaiiiiiiiiiiiiiire ! Shiko était tout sauf sportif. Même dans ce jeu il n'a pas couru. Ya peut être une gestion de l'endurance en plus ! Galèèère... enfin, il avait trop peur d'elle pour refuser ça. Surtout pas ça... bref, Shikonai était parti pour lui courir après... pourvu qu'elle oit pas trop exigeante pour la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


Invité




MessageSujet: Re: One man, one rock   Sam 30 Nov - 20:35

Technocity

Hrp : Désolé du retard, j'étais chez mon amour durant 3jours.

Ha... Elle devait avouer qu'elle avait un profond sentiment plaisant dans son coeur. Celui d'avoir le contrôle et l'autorité. C'était le genre de sentiment auquel elle était habituée, mais cela lui faisait toujours un petit quelque chose à l'intérieur. C'était agréable, surtout pour son égo. Un sentiment de domination et d'invincibilité... Oh peut-être qu'elle ne faisait que prendre la grosse tête, mais c'était le genre de sentiment qu'elle adorait. Celui d'être supérieur, d'avoir le sentiment d'avoir vaincu la compétition. D'être toute simplement la meilleure et celle que l'on respecte. Elle était sans doute une des seules femme dans ce jeu qui était loin d'être délicate. Et alors qu'elle était parfois d'avantage masculine que féminine ? Elle était amplement féminine pour ne pas ce soucier de ce genre de chose. Puis toute façon, les trucs mignon et à l'eau de rose, c'était pas son truc.

Pour en revenir au jeune homme. Elle aurait certainement pu abuser un peu de sa soumission quasi totale... Franchement, elle c'était presque attendu à un peu de résistance. Mais non, bien au contraire... Il était visiblement pas d'accord mais ce soumis à elle sans hésitation. Tout deux faisait maintenant du jogging dans les rues du centre-ville. Faith avait un corps en santé, elle courait à chaque matin pendant 30minutes. Ceci ne lui demandait aucun effort ou presque. Elle aurait certainement pu courir vraiment à toute vitesse... Histoire de le forcer à s'épuiser totalement. Mais il ne fallait pas être doté de pouvoir magique pour voir qu'il n'était pas en forme. Le jogging semblait déjà l'épuiser. Il faisait un peu pitié, voir un homme sans énergie comme cela, surtout que elle était une femme. Les rôles auraient du être inversés. S'il avait un égo masculin, il pouvait lui dire adieu.

Faith ne le tortura pas bien longtemps. Elle lui avait pardonné son geste depuis un moment déjà, mais bon courir avec quelqu'un était sympa. C'était un peu égoïste de sa part, surtout qu'en plus elle resta silencieuse tout le long de la petite course. Elle s'arrêta enfin en plein milieu d'une route suspendu. Ils étaient maintenant sur une sorte de pont, ou une sorte d'autoroute... À environ 10mètres du sol. C'était haut, mais la route était large et ils avaient une bonne vue d'ici. Les building étaient beaucoup trop haut, mais l'on pouvait voir plutôt loin à l’horizon. L'on voyait l'ensemble des habitations un peu plus bas. Une belle vue en sommes. Comme prévu à cet effet, il y avait un petit banc pour s'assoir et admirer la vue. Elle y prit place de façon... Disons plutôt peu invitante à la rejoindre. Plaçant ses bras sur le haut du banc et prenant ainsi toute la place. S'il voulait venir s'assoir, il allait devoir avoir endurer le fait qu'elle aura son bras et sa main dans son dos. Oh mais c'était voulu bien sur... Elle frimait un peu et voulait maintenir sa figure dominante.

"Soif ?"

Dit-elle en même temps que lui balancer une bouteille d'eau droit vers son visage. Il avait intérêt à avoir des réflexes s'il voulait pas avoir un objet volant non identifier droit dans la tronche. Était-elle un peu rude avec lui ? Oh mais c'était un homme... Il pouvait supporter, non?

"Alors, qu'est-ce qui t'amène sur notre ile ?"

Faith connaissait un peu tout les habitants de l'ile d'Hope. C'était son job après tout. Et c'était bien la première fois qu'elle le voyait lui. La supposition était clair, il visitait les lieux ou avait d'autre projet. Elle était curieuse de les savoirs. Aller savoir pourquoi, son attitude l'intéressait. Ce n'était pas tout les jours qu'elle avait le sentiment de contrôle entier sur quelqu'un... Et cela lui plaisait beaucoup plus qu'elle ne l'aurait imaginée...

Revenir en haut Aller en bas
Shikonai


Holy Sword

Holy Sword

avatar

Messages : 128
Date d'inscription : 26/11/2013
Localisation : Holy Sword

MessageSujet: Re: One man, one rock   Dim 1 Déc - 13:06

HRP : ça va, je demande pas de réponse dans la minute qui suit, hein, tu peux prendre ton temps tant que t'oublies pas de répondre ^^

Quelle galèèèèèèèèèère ! Obligé de courir après une femme pour un pauvre caillou de rien du tout ! Ok, elle avait une bosse mais ça se voyait presque pas, quoi ! Pis hé ! Elle aurait pu le tabasser plutot que le forcer à courir comme ça ! Merde quoi ! Shikonai aimait pas courir. A peine ont-ils courru quelques minutes que déjà la fatigue venait. Bon, maintenant il était fixé : la fatigue était bien présente dans le jeu... ouah, franchement réaliste, on a tous rêvé d'être fatigué dans un jeu vidéo. On a tous la flemme de courir dans la vraie vie pour brûler des calories alors faisons le dans un simulateur de vie, c'est bien plus fun... Bande d'enfoirés... enfin, c'est surtout la femme qu'il devrait traiter d'enfoirée... seulement il en avait pas le courage. Pas envie de mourir aussi vite...

Mine de rien, ça faisait un peu mal à son ego de voir qu'une femme était plus en forme que lui... enfin bon, il n'a jamais été sportif et il ne le sera probablement jamais. Il était pas gros, il n'avait pas de soucis de masse corporelle alors pourquoi faire du sport ? Non franchement, il préférait largement se prélasser plutot que courir, il était pas maso ! Merde, qu'elle pouvait être cruelle de le forcer à courir ! Il avait l'impression de mourir ! Raaaaah !

Finalement, ils arrivèrent sur un pont à... disons, dix mètres du sol. Si la fatigue était présente dans le jeu, la gravité et la notion de mort aussi, et donc il devenait aisé de mourir : se jeter dans le vide... pas envie de tester le game over. Un banc était présent et la femme s'installa dessus, bras étendu sur le dossier... pas envie de la rejoindre... Shikonai resta donc debout, mains sur les genoux, reprenant son souffle.


« Soif ?
- Gné ? »

Et VLAN ! Bouteille d'eau dans la gueule ! Headshot ! Shikonai sentit la masse du plastique et de l'eau percuter son visage pile sur le front et le propulser au sol. Il finit au sol tandis que la bouteille rebondit sur son ventre. Il s'en saisit d'un geste las, toujours allongé, et but une longue gorgée avant de reposer la bouteille...

« Alors, qu'est-ce qui t'amène sur notre ile ?
- Je visite. Je viens de débarquer sur ce jeu alors je voulais faire un tour. »

Le jeune homme observait le ciel d'un air las. Franchement, mis à part le fait que c'était une claque visuelle et que la technologie était bien plus avancée que dans le monde réel, il se demandait bien ce que ce jeu avait de particulier... outre l'absence totale, apparemment, de fonction « quitter la session »...

« Et toi, ça t'arrive souvent d'obliger les gens à courir ou c'est juste moi ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


Invité




MessageSujet: Re: One man, one rock   Lun 2 Déc - 7:29

Technocity

Il était maintenant étendu au sol, victime d'une bouteille au visage. Il ne s'en rendait pas compte surement, mais il était quand même drôle à regarder. Le genre de personne qui sait bien prendre les coups malgré tout. Ouais car il était bien a noter que jusqu'ici, Faith l'avait un peu bousculée mais il ne s'était pas plaint une seule fois. Oh oui, elle remarquait ce genre de détail. Elle l'observait mise de rien, malgré ses grands airs de dominatrice un peu brutal. Elle avait beau être volontairement chiante avec lui, il gardait patience. Sa curiosité voulait pousser sa patience au maximum... Voir quand elle aura été trop loin et qu'il pétera les plombs. Mais elle n'y gagnera pas grand chose, sinon qu'une personne qui finira par la détester, ce n'était pas son but.

Alors il était en visite. Ou exploration plutôt. Une réaction qui semblait quand même logique, surtout lorsqu'il lui dit qu'il était nouveau ici. Il n'avait pas manquer grand chose, sinon que des gens qui devenait fou voir d'autre qui était tout simplement en larme. Ce n'était pas trop le bonheur par ici. Peut-être que travailler a la sécurité n'aidait pas Faith a voir le meilleur des gens, elle faisait toujours face au pire... Mais quand même. Le fait de savoir que leur corps réel est peut-être mort terrifiait plus d'une personne. Surtout qu'en plus ici, les gens ont des pouvoirs. C'est un peu comme mettre un tas d'inconnu dans une grande pièce avec des armes. C'est quasi certain qu'il allait y en avoir au moins un d'entre eux assez fou pour utiliser les armes. Les gens ont peur, d'autre vie complètement dans le déni et oublie tout le reste. Dans tout les cas, très peu sont ceux qui n'ont quelque chose à dire. Certain désir même rester ici plus que tout. Un conflit inévitable entre ceux qui feront tout pour rester et d'autre tout pour partir.

Oh mais elle réfléchissait trop. Faith avait cette tendance à réfléchir quand elle ne bougeait pas ou ne faisait pas quelque chose. Elle n'a jamais aimée restée inactive pour cette raison, son cerveau lui rappelle tant de chose. Parfois en bien, parfois en mal... Mais toujours des choses auquel elle n'aurait pas voulu réfléchir. Ensuite, le jeune garçon lui posa bête une question. C'était si idiot qu'elle lui répondit quelqu'un d'aussi stupide.

"Sans doute ouais. Cela pourrait devenir une habitude."

Elle le dit avec un petit sourire en coin. Elle n'était pas franchement sérieuse, mais avec Faith... Qui sait... Elle pourrait bien vouloir le mettre en forme un peu. Ne serait-ce que pour le plaisir de le faire. Oh puis après... C'était peut-être seulement un jeu, mais avec un peu de chance elle pourrait lui apprendre quelque truc qu'il utilisera plus tard dans la vrai vie. Mais bref, au fond la jeune femme n'était pas vraiment fatiguée. Elle s'était arrêté pour lui. Elle ce leva donc, allant prendre sa petite bouteille d'eau et lui tendant la main pour qu'il ce relève.

"Aller, t'es encore plus lamentable comme ça, couché au sol."

Qu'il ait un plus grand estime de lui un peu... Les mecs fier, cela n'existait donc plus ? Oh mais au fond, elle ne pouvait s'empêcher de trouver cla un peu attachant. Lui ébouriffant donc les cheveux, comme l'on le ferait en caressant la tête d'un chien. Ajoutant à la suite.

"Et t'es sentiment sur ce monde ? As-tu peur ? Veux tu rester ? Revoir ta famille ? Je sais que j'en ai peut-être pas l'air, mais je suis là pour aider les gens. Pendant que je suis là, profite de mon aide."

C'était dit d'un sérieux presque assommant. Vous savez, un peu comme une mère qui dit pour la 48ième fois à son gamin de ne pas prendre de bonbon offert par des étranger ? C'était sincère, tendre, mais a la fois plutôt très autoritaire. Elle ne semblait pas vraiment lui laisser le choix, elle le regardait droit dans les yeux avec beaucoup de vigueur. Un regard déstabilisant et imposant... Auquel on peut rarement dire non... La personnalité de la jeune fille était bonne, bien intentionnée... Mais ses méthodes avaient un mélange de brutalité et d’oppression que même le plus courageux des hommes auraient dévier le regard. Surtout maintenant qu'il savait que la regarder droit dans les yeux avait des chances de le pétrifier sur place.

Revenir en haut Aller en bas
Shikonai


Holy Sword

Holy Sword

avatar

Messages : 128
Date d'inscription : 26/11/2013
Localisation : Holy Sword

MessageSujet: Re: One man, one rock   Lun 2 Déc - 13:44

Après ce lancer de bouteille dans la figure, il aurait pu contester, pester, lutter, bref, défendre sa fierté de mâle... mais nan, au lieu de ça il préférait subir et se taire. Shikonai n'était pas le genre de mec à chercher querelle pour un oui pour un non, il était juste... trop découragé pour ça, d'abord parce que c'est un flemmard et ensuite parce qu'il sentait que la moindre tentative de révolte ne servira qu'à énerver a dame. Ouais nan, mieux valait la fermer...

Quoi qu'il en soit, Shiko s'apperçut de l'absurdité de la question qu'il a posé... et à question bête, réponse bête...


« Sans doute ouais. Cela pourrait devenir une habitude.
- Je préfère pas... »

Enfin, c'est pas comme si elle allait l'écouter... d'un autre côté, elle savait pas où il vivait donc il y avait peu de risque pour qu'elle aille le chercher et le forcer à courir... quoique, mieux valait ne pas sous-estimer un démon comme elle.

Elle se leva et ramassa la bouteille avant de le tirer par le bras pour le relever.


« Aller, t'es encore plus lamentable comme ça, couché au sol.
- A qui la faute si j'ai l'air lamentable ? »

Tout ça lui valut d'être ébouriffé comme on ébouriffe un chien. Elle en faisait un peu trop, là... Mais Shikonai n'osait pas encore le lui faire remarquer.

« Et t'es sentiment sur ce monde ? As-tu peur ? Veux tu rester ? Revoir ta famille ? Je sais que j'en ai peut-être pas l'air, mais je suis là pour aider les gens. Pendant que je suis là, profite de mon aide.
- Gné ? »

Peur ? De quoi ? Bon, d'elle évidemment, mais pourquoi avoir peur de ce monde ? C'était qu'un jeu vidéo, non ? Il pouvait rester mais ça ne serait pas raisonnable de passer son temps dessus. Évidemment qu'il comptait revoir ses parents...

« De quoi tu parles ? C'est qu'un jeu, non ? De quoi je devrais avoir peur ? »

Bon, il y avait encore cette affaire d'absence d'option pour quitter le jeu évidente mais il pouvait demander à un pro comment faire donc ça va... quelque chose commençait à l'inquiéter, là...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


Invité




MessageSujet: Re: One man, one rock   Mar 3 Déc - 17:46

Technocity

Comme elle pouvait s'en douter, il répondit de façon négative à sa demander pour continuer. Le pauvre vraiment, à peine cinq minute et il détestait déjà cela. Faith le faisait pendant trente minutes... Et à chaque jour, de façon volontaire. Il ne gagnera jamais de musculature a pas bouger un peu... Comptait-il un jour attirer les filles ? Sans un peu d'effort, l'on n'avance pas. Étrangement, cela lui rappelait son grand frère. Un grand flemmard, qui n'avait que le mot jeu vidéo à ses lèvres. Elle avait essayer de le faire bouger, mais rien à faire. L'on ne montre pas à une tête de quoi faire. Bref, ensuite, il mit tout la faute sur Faith, quant au fait d'avoir l'air lamentable. A qui la faute ? Surement pas de la sienne. Faith n'avait que tenter de l'aider, c'était entièrement son problème maintenant. Il n'avait même pas d’orgueil, plutôt que protester, il acceptait qu'il était lamentable. Cela allait devenir difficile à faire un peu d'humour avec lui s'il était pour ce dévaloriser dès qu'il en avait une chance. Peut-être même y avait-il un problème sous la surface ? Ou peut-être pas. Elle préféra ne pas répondre à son commentaire pour le moment.

Suite à sa question sur le monde actuel, il sembla d'avantage confus. Il était réellement très nouveau ici alors. Il semblait aussi être le genre de garçon un peu introvertie, sans doute n'avait-il pas eux la chance encore de parler à quelqu'un dans ce monde. Faith était là depuis un bon bout de temps, et elle avait même une place très importante dans cette ville. Malgré bien qu'elle était fière de sa position ici, elle n'était néanmoins pas le genre de fille être vantarde sur ce propos. Même au contraire, elle avait peur qu'il commence à la vouvoyez. Elle détestait être appelée madame ou encore 'vous'. Elle avait l'impression d'être plus vieille qu'elle ne l'est déjà. Préférant encore les bons vieux 'tu'.

"Eh bien..." Dit-elle en soupirant. "Tu dois avoir remarqué que l'on ne peut pas quitter le jeu ? L'on est prit ici, sans doute pour toujours. Personne jusqu'à maintenant n'a trouvé le moyen pour sortir d'ici. Certain croit que leur corps dans le monde réel doivent être mort, d'autre suppose que la mort dans le jeu ici équivaux à une mort réelle. Il est normal d'avoir peur quand l'on se sent un peu prisonnier dans ce monde. D'autre voit cela comme une libération... Vraiment, ce n'est pas le nombre de point de vue sur le sujet qui manque."

Elle essayait d'être douce, mais à la fois le plus franche que possible. Cacher la vérité n'aurait servit à rien, tôt ou tard il aurait comprit lui aussi. C'était pas vraiment un secret non plus, bien que les gens en général essaye d'éviter le sujet, tous y pensait un peu. Les gens suivent un peu en général les étages lors d'une perte. La première étape étant le choc, ensuite le déni. La majorité ce situant principalement dans la deuxième étape. Après, il y avait la colère... Et c'est là que Faith entrait en jeu. Calmer les esprits, de force ou par la parole.

Revenir en haut Aller en bas
Shikonai


Holy Sword

Holy Sword

avatar

Messages : 128
Date d'inscription : 26/11/2013
Localisation : Holy Sword

MessageSujet: Re: One man, one rock   Mar 3 Déc - 21:55

Ils allaient encore courir ? Oh la la, la galère. Shikonai détestait ça. Courir, c'était tellement épuisant et inutile ! Comme si ça allait développer ses muscles dans un jeu vidéo, le rendre plus endurant ! Mais bon sang, son corps n'était qu'un amas de données virtuels, modélisés pour qu'il réagisse comme un vrai... ça va pas lui profiter dans la vraie vie, réveille toi ma grande !

Mais bon, le vrai problème n'était plus vraiment le fait qu'elle allait le forcer à pratiquer une activité physique, mais les propos qu'elle tint par la suite.


« Eh bien... Tu dois avoir remarqué que l'on ne peut pas quitter le jeu ? L'on est prit ici, sans doute pour toujours. Personne jusqu'à maintenant n'a trouvé le moyen pour sortir d'ici. Certain croit que leur corps dans le monde réel doivent être mort, d'autre suppose que la mort dans le jeu ici équivaux à une mort réelle. Il est normal d'avoir peur quand l'on se sent un peu prisonnier dans ce monde. D'autre voit cela comme une libération... Vraiment, ce n'est pas le nombre de point de vue sur le sujet qui manque. »

L'information mit un temps à bien s'imprimer dans le cerveau digitalisé de Shikonai tant c'était... incroyable. Il prit alors un air incrédule

« ... tu te fous de moi, là. »

C'était une mauvaise blague, pas vrai ?

« Les développeurs n'ont pas pensée à un système pour quitter le jeu ? Il n'y a pas d'objet chez soit, de portail ou je ne sais quoi pour quitter le jeu ? On est coincé dans ce monde numérique pendant que notre corps moisis dans la vraie vie ? On est peut être condamné à rester perpétuellement des données virtuelles ? »

C'était insensé ! Quel était l'intérêt d'enfermer le monde entier dans un jeu vidéo ? Hedger Impact a toujours eu une réputation impeccable sur chacun de ses produits, un gage de qualité et de performance ! Et là, pouf, ils sortent un produit pour piéger tout le monde ? Et si c'était une contrefaçon, en fait ? Un produit réalisé par une tierce personne qui s'est fait passé pour Hedger Impact ?

… n'importe quoi...


« nan... nan, là franchement je peux pas y croire. Tu me fais marcher, je suis sur. Tu te moques de moi parce que je suis un nouveau venu et que c'est toujours sympa de les taquiner sur une chose évidente quand ils disent pas savoir faire. C'était vraiment très drôle. »

Pourtant, ça se voyait qu'il commençait à flipper...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


Invité




MessageSujet: Re: One man, one rock   Mer 4 Déc - 0:16

Technocity

Dès qu'elle fini son petit monologue. Directement après, le jeune garçon changea complètement d'air. Il passa du jeune garçon à l'air un peu con, à celui qui prenait vraiment pas très bien la nouvelle. Non, pire que cela, il ne voulait même pas la croire. Malgré bien l'air sérieux qu'avait Faith à l'instant, il préférait croire qu'elle ce foutait de lui. Bon certes, ils ce connaissaient pas vraiment beaucoup encore. Mais ce n'était vraiment pas le genre de la jeune femme que de faire de l'humour, encore moins de l'humour aussi noir. Qui serait assez sadique pour faire ce genre de blague ? Elle aurait pu être vexée... Mais il était loin d'être le premier à voir dis qu'elle était folle. C'était son boulot. Dire les mauvaises nouvelles. Aller voir les gens quand ils étaient à leur plus bas, être l'épaule pour eux. Cela semble être un boulot sympa en théorie, mais en pratique... C'est différent. Qui aime vraiment voir les gens pleurer ? Craindre pour leur vie, trembler comme des feuilles et devenir fou ? Même les hommes les plus gros et fort y passait. Petit et grand, tout le monde était passer par là. Tout ceux qui était venu ici, du moins. Et encore... Elle n'avait même pas dit le pire.

"Je ne connais pas personnellement les développeurs. Ni même les raisons pourquoi nous sommes ici en prison. Je suppose qu'il doit avoir des motifs propre à lui même. Va lui demander si tu veux vraiment savoir. L'on le nomme 'Father', il est la principale raison pourquoi tu es ici. Mais je doute qu'il te laisse sortir, sinon l'on aurait tous déjà essayé."
Elle essayait vraiment de répondre a toute ses questions de façon logique, et sérieuse, mais il y en avait beaucoup... Alors Faith parlait beaucoup. "Après, je suppose que puisque je suis ici devant toi, mon corps dans le vrai monde doit toujours être vivant. Sinon je serais morte dans le jeu aussi. Enfin, c'est ma théorie. Et il en va de même pour ton corps aussi."

Elle n'osait pas dire que d'autre avait une théorie complètement différente... Ou il avait la certitude d'être mort dans le vrai monde, mais qu'ils étaient toujours dans le jeu. Une théorie beaucoup plus sombre, surtout pour n'importe qui souhaitant quitter le jeu. Toujours avec la peur que si l'on quitte le jeu, ça sera notre mort réel. Du coup, très peu ce soulève et tente vraiment de sortir d'ici. Rare sont ceux qui ont assez de sang froid pour avoir le courage de sortir d'ici. Les enjeux sont trop grand, et rester ici dans ce monde vous assure la vie quasi éternel. Enfin, en théorie...

"Je peut néanmoins te jurer que je ne te dis aucun mensonge. Mais écoute moi d'accord ? Tu n'as pas a avoir peur de rien tant que je serais là. Je protégerais jusqu'à mon dernier souffle les rêves de tous et chacun. Je ferais en sorte que cette histoire ait une fin heureuse, comprit ?"

Elle l'aurait bien prit dans ses bras pour le réconforter un peu. Mais bon... On ne change pas de personnalité. Faith n'était pas le genre de femme à faire des câlins. Elle était franche, réaliste, courageuse et même gentille... Mais les contacts humains n'était pas son truc. Préférant généralement montrer son affection envers une personne en le brutalisant de façon amusante. À chacun ses méthodes. Elle espérait vraiment qu'il ne commence pas a pleurer comme un gamin. Il semblait très émotif, elle ne saurait pas comment réagir s'il lui saurait dans les bras ou commençait à broyer du noir. En général, les gens avait confiance dans les paroles de Faith. Aller savoir, elle avait ce charisme incroyable capable de faire sourire quelqu'un qui pensait mourir quelque seconde avant. Sans doute était-ce pourquoi son nom signifiait avoir la foi.

"Tiens"

Pour changer de sujet, Faith avait ouvert le 'banc' ou elle était assise un peu plus tôt. En fait, le banc n'en était pas un. C'était une sorte de coffre soudé au sol. Normalement impossible à ouvrir, mais elle avait une bague qui lui connait droit à toute la ville. Bref, elle lui donna une sorte de planche. En prenant une pour elle aussi. Elle l'avait fait courir jusqu'ici pas pour rien, ils étaient tout deux sur l'autoroute spécialement conçu pour ces planches que l'on appelle communément 'Hoverboard'. Activant sa propre planche avec un bouton, la planche ce mit à flotter au dessus du sol.

"Tu préfère faire une course avec cela, j'imagine ?"

L'hoverboard ne demandait pas vraiment d'effort physique, seulement de la souplesse et un peu de dextérité. Avec un peu de chance, il pourrait même être bon.

Revenir en haut Aller en bas
Shikonai


Holy Sword

Holy Sword

avatar

Messages : 128
Date d'inscription : 26/11/2013
Localisation : Holy Sword

MessageSujet: Re: One man, one rock   Mer 4 Déc - 16:34

Elle se moquait de lui, c'était forcément ça. Les développeurs ne les ont quand même pas délibérément enfermé dans un monde virtuel ! Ca se verrait trop facilement dans la réalité en plus : il serait facile de faire le rapprochement entre le « soudain coma » d'innombrables personnes qui auraient enfilé le casque ! Ca s'ébruiterait, les autorités réagiraient et quand bien même ils ne feraient rien, les citoyens auraient compris que quelque chose cloche et auraient évité d'utiliser le jeu. Non, franchement elle se moquait de lui.

Et pourtant... il a bien vu qu'il n'y avait pas de moyen apparent de quitter le jeu. Ca le troublait...


« Je ne connais pas personnellement les développeurs. Ni même les raisons pourquoi nous sommes ici en prison. Je suppose qu'il doit avoir des motifs propre à lui même. Va lui demander si tu veux vraiment savoir. L'on le nomme 'Father', il est la principale raison pourquoi tu es ici. Mais je doute qu'il te laisse sortir, sinon l'on aurait tous déjà essayé. Après, je suppose que puisque je suis ici devant toi, mon corps dans le vrai monde doit toujours être vivant. Sinon je serais morte dans le jeu aussi. Enfin, c'est ma théorie. Et il en va de même pour ton corps aussi. »

Shikonai immaginait son corps branché à tout plein de machines qu'on réserve généralement aux « légumes » : respirateur artificiel, contrôle du rythme cardiaque, perf de glucose... il grimaça et secoua la tête. Non, franchement, faudrait déjà qu'on le retrouve avant qu'il ne meure de faim et soif... pour sa part, il pensait pltuot qu'il était possible que son corps meure et que lui survive dans ce jeu : il était peut être devenu une forme de données, une sauvegarde de ce qu'il était dans la vraie vie, depuis son corps à son âme. Oui, c'était sans doute ça et son corps était condamné à mort.

Un sentiment de panique l'envahit alors. Oh merde.... non, c'était forcément une mauvaise blague ! Il ne pouvait pas... il n'était pas.... piégé ? Non, non non non non non non ! Il s'y refusait ! Il allait voir ce gars, ce « Father », et lui tirer les vers du nez ! Pas question qu'il reste piégé dans un jeu vidéo ! Même si ça serait « epic », il voulait pas rester dans ce monde ! NADA !


« Je peut néanmoins te jurer que je ne te dis aucun mensonge. Mais écoute moi d'accord ? Tu n'as pas a avoir peur de rien tant que je serais là. Je protégerais jusqu'à mon dernier souffle les rêves de tous et chacun. Je ferais en sorte que cette histoire ait une fin heureuse, comprit ?
- T'as raison, c'est en faisant du sport qu'on va tous quitter ce fichu jeu. »

... il a dit ça sans réfléchir, oppressé par la panique qui s’emparait de lui et s'en rendit aussitôt compte.

« Pardon, je ne voulais pas dire ça. »

Le penser était bien suffisant, pas la peine de se la mettre encore plus à dos...

La femme ouvrit alors le banc... hein ? Comment ça « ouvrir » ? C'était une caisse, ce truc, en fait ? Ben dis donc, il l'aurait pas deviné, c'était bien pensé. Elle en sortit une planche et la lui tendit. Pas de roulette, mais une sorte de système de propulsion pour faire voler la planche... un hoverboard, comme dans les films et les jeux vidéo ! Il observa la femme activer l'appareil en appuyant sur un bouton.


« Tu préfère faire une course avec cela, j'imagine ? »

Un peu dubitatif, Shikonai activa sa propre planche et grimpa dessus, cherchant avant tout à voir s'il était capable de s'en servir, lui qui n'a jamais fait de skate.

« A voir si je tombe pas de l'autoroute... j'immagine que tu ne sais pas ce qui se passe si on « meurs » dans ce jeu? »

Heureusement que, au moins, il avait un certain sens de l'équilibre. S'il évite de trop faire le fou avec, ça devrait aller.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


Invité




MessageSujet: Re: One man, one rock   Dim 8 Déc - 18:34

Technocity

Elle pouvait bien comprendre le sentiment de panique qu'il avait. Peut-être car à un moment, elle l'avait éprouvée elle même à son tour. Oui, même la grande Faith avait peur de mourir parfois. Oh mais ce n'était qu'une songe banal et passagère. C'était sans doute normal tenir à sa propre existence un minimum. Mais peur de mourir vraiment ? Pas le moins du monde. S'il y avait bien une chose qui la terrifiait encore plus, c'était voir les autres mourir. S'attacher à quelqu'un et être toujours vivante pour le voir partir. Être la dernière survivante... Voilà bien quelque chose qu'elle refusait de voir. Elle savait bien qu'elle avait plus de chance que n'importe qui d'autre ici pour survivre. Elle savait se battre à main nue, elle avait la certitude que son frère dans le monde réel s'occupait de son corps réelle... Plus que n'importe qui, Faith prédestiné à pouvoir sortir d'ici. Elle avait tout ce qu'il y avait d'important à la réussite. Et pourtant, sortir d'ici était loin d'être son but. Elle ne pouvait pas partir, pas tant qu'elle aura pas sauver tout le monde. Même ce jeune homme qui avait un air idiot sur son visage. Il avait l'air un peu bête... Mais il méritait clairement de vivre et connaitre le bonheur. Il était pas méchant, elle pouvait le sentir.

Malgré tout, il répondit à ses paroles sérieuses voir même dramatiques, par de l’ironie et un peu d'humour un peu déplacé. Elle leva un sourcil, sans plus. Il était clairement dans la déni de la situation, il ne voulait pas y croire et lui jetait presque la faute. En ridiculisant un peu le sport en général, comme si cela n'avait pas son importance ici. Heureusement, il s'excusa. Mais quand même, elle ne pu simplement laisser le commentaire sans réponse.

"Tu gagne des niveaux dans ce jeu en faisant du sport, en développant des relations avec d'autre, en jouant à des jeux stupides ou simplement en travaillant pour la société. Chaque chose que tu fera ici t'aideront à sortir d'ici. Même le sport."

Maintenant, quant au planche. Pour tout avouer, Faith n'avait pratiquer le sport qu'était le voyage en Hoverboard que quelque fois. Elle avait très peu d'expérience réel. Mais après, ce jeu rendait les contrôles si facile, si simplifier. Il ne suffisait que de mettre ses pieds sur la planche pour qu'elle ne décolle plus de ses chaussures. Elle pouvait s'en décoller si l'utilisateur pensait dans sa tête de s'en défaire. Les contrôles étaient plutôt simple aussi, le jeu n'était si cruel avec ses joueurs non plus. Mais quand même, c'était un peu comme apprendre à faire du vélo. La première fois était toujours difficile... Après, c'était du gâteau.

"Bien sur, si tu tombe, tu meure pour de vrai. Le 'Game over' dans ce jeu résulte a une véritable mort. Donc évite de tomber."

Elle l'avait dit de la façon la plus cruel et terrifiante que possible. C'était volontaire, c'était pour tester le courage du jeune homme. Pourquoi faire une course en Hoverboard, qui plus est inutile... Et qui avait en plus la chance de le tuer ? Sans doute aucune, alors elle ajouta simplement.

"Si tu gagne, je te laisserais me demander une seule chose. Question, demande, passe-droit... Comme tu voudras. Cela te va ?"

Elle espérait que la proposition le motive un peu. Car après tout c'était dangereux. Mais comme on dit si bien... À vaincre sans péril, l'on triomphe sans gloire. Dans tout les cas, elle activa les moteurs de son engins et fit quelque petit cercle autour du garçon. Juste pour le narguer un peu et montrer qu'elle savait comment piloté un hoverboard. Le décourager un peu, de croire que la victoire était impossible. Qu'il risquerait sa vie pour absolument rien s'il acceptait. Puis elle s'arrêta à coté de lui, ce plaça à sa hauteur, cote à cote.

"Près ?" Il ne l'était sans doute pas, mais elle s'en fichait un peu. "Partez !"

Qu'il décide ou non de la suivre, importait bien peu. Elle avait besoin d'aller jusqu'à l'autre bout de la ville pour son boulot. Cette course ne ferait que l'aider à arriver encore plus rapidement.

Revenir en haut Aller en bas
Shikonai


Holy Sword

Holy Sword

avatar

Messages : 128
Date d'inscription : 26/11/2013
Localisation : Holy Sword

MessageSujet: Re: One man, one rock   Dim 8 Déc - 21:21

Toute l'excitation qu'il a pu ressentir en jouant au jeu est soudainement retombée aussi vite qu'elle est apparue. Pire, il ne ressentait plus rien sinon une furieuse envie de hurler et se rebeller pour retourner dans le monde réel. Il faisait de sérieux efforts pour garder son calme. Il n'avait guère de temps à perdre, il fallait qu'il trouve quelque chose pour retourner dans le monde réel avant que son corps ne périsse.

« Tu gagne des niveaux dans ce jeu en faisant du sport, en développant des relations avec d'autre, en jouant à des jeux stupides ou simplement en travaillant pour la société. Chaque chose que tu fera ici t'aideront à sortir d'ici. Même le sport.
- Et à quoi servent les niveaux contre une administration qui contrôle chaque pixel de ce jeu ? Si on se rebelle, on aura beau être niveau 100 ou plus, ils seront en mesure de nous écraser sans même bouger le petit doigt. »

A se demander si cette femme a vraiment réfléchi au moyen de les faire sortir du jeu... les niveaux ne l'intéressaient guère plus. A quoi ils servent dans ce jeu ? Y a-il seulement des monstres à affronter ? Il n'en a pas vu en tout cas, jusqu'ici.

Debout sur la planche, Shikonai s'attendait à devoir trouver un équilibre mais, étonnamment, elle restait bien droite et stable... mais comment ça marchait ce truc ?


« Bien sur, si tu tombe, tu meure pour de vrai. Le 'Game over' dans ce jeu résulte a une véritable mort. Donc évite de tomber. »

Alors elle, pour ce qui était de rassurer, elle était vraiment la reine... Shikonai était soudainement moins enclin à faire la course sur cette machine. Que se passait-il s'il mourrait ? Il allait revenir dans le monde réel ? Ou bien son corps mourra également ? Brrr... il n'avait pas envie de savoir...

« Si tu gagne, je te laisserais me demander une seule chose. Question, demande, passe-droit... Comme tu voudras. Cela te va ? »

Mouais... sauf qu'il ne savait pas vraiment quoi lui demander. La question lui trotta dans la tête, même s'il était à peu près certain de n'avoir aucune chance contre elle... surtout qu'elle lui tournait autour pour l'embêter... tiens d'ailleurs, elle faisait comment pour avancer ? Elle ne semblait pas patiner dans le vide ni vraiment se pencher pour tourner... Puis elle se mit en place et lança le départ alors que Shikonai allait lui demander comment ça marchait.

« Oh la sale... »

Et le voilà donc coiffé au poteau, à se demander comment avancer avec ce machin. Il tenta de donner de l'élan, de patiner, de se pencher, ça ne marchait pas.

« ... je hais ce jeu... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: One man, one rock   

Revenir en haut Aller en bas
 
One man, one rock
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Party Rock
» Acid Rock
» I Love Rock'n'roll
» Du Rock à l'accordeon
» Camp Rock RPG

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ❝ Hope Corporation :: Le centre ville-