AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 
 Un léger parfum de liberté. [Pv Eime]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité


Invité

avatar


Un léger parfum de liberté. [Pv Eime] Empty
MessageSujet: Un léger parfum de liberté. [Pv Eime]   Un léger parfum de liberté. [Pv Eime] I_icon_minitimeMar 26 Nov - 18:33

« Un léger parfum de libérté. »


J'entend et je vois déjà un nombre incalculable de gens me gueuler dessus avant même de commencer mon récit, pourquoi me direz-vous ? Parce que, je suis quelqu'un qui aime faire les choses à ma manière, pour vous expliquez, laissez moi vous racontez, ce que j'ai fait à peine avais-je fini de faire ce pseudo-recensement à la "Marie" qui relie toute les îles ensembles par des gigantesques et long tapis roulants.

J'avais demander mon pouvoir qui est, maintenant que j'y pense, très simple, c'est comme si j'avais tout les pouvoirs en un seul, heureusement que j'avais jouer à Scribblenauts, ça m'a beaucoup aidé pour choisir ! Bref, passons, je ne vais pas que parler que de ça, sinon, il y n'aurait aucun intérêt à ce que je continue de réciter ce passage de ma vie tellement extraordinaire et amusant, ma foi, je la juge ainsi, mais n'importe qui à le droit de la définir autrement ! Ok, ok, ok, j'arrête, je m'égare de plus en plus devant ma sublime beauté ! Reprenons ! Après avoir choisi mon pouvoir et avoir reçu cette marque d'appartenance à mon "clan" ou devrais-je dire, à île, je devais sans doute aller sur celle-ci, mais non, j'ai fais quelque chose d'encore plus bizarre, je laisse mon corps guider mes pas vers Holy Sword, je n'avais pas besoin de lui dire d'arrêter, j'étais sûr moi-même de vouloir aller voir cet île avant celle-que j'avais rejoins, parce que, j'avais cette sensation qui me laissais penser que je ne pouvais pas être déçu, puis de toute façon, j'aurais tout le temps de voir à quoi ressemble Crimson District !

Ce n'est qu'une fois arrivé sur l'île en question, que j'affichais une petite mine ébloui par la beauté de l'endroit, c'était comme un vieux rêve d'enfant dans laquelle je pouvais laisser mon esprit voguer dans le ciel bleue que j'observais si souvent à travers la fenêtre de ma chambre quand je n'étais pas virtualiser, malgré tout, je préférais la nuit, ce n'est que là, qu'on peut se revêtir de celle-ci pour couvrir notre identité et se laisser aller à certains désirs et plaisir inavoué peut-être même bien pire ! Je faisais ce que j'aimais le plus de toute façon, me balader comme avant, quand on me laissais sortir pour que je profite de cet air libre, après un long moment de marche mon regard fut attiré par téléporteur qui semblait mener vers une montagne "majestueuse", ma curiosité était piqué de plein fouet, je ne pouvais donc plus empêcher mon corps de ce diriger vers ce système ingénieux de "transport" pour me retrouver, là-bas, encore une fois, j'avais cette impression ressenti un peu plus tôt.

Je ne pouvais qu'être encore plus époustouflé devant la splendeur majestueuse de la montagne, ce n'était pas une "pub" mensongère finalement, même si ce n'était pas du tout une pub, juste le nom d'où menait le téléporteur, mes yeux voguait encore plus dans le ciel que jamais, mon corps respirait l'air le plus pur du monde, à une vitesse aussi lente duquel les battements virtuels de mon coeur se rapprochait, personne ne pouvait me déranger dans mon état second, mais peut-être que j'aurais du remarquer que mes jambes avançait toute seule, il fallait que je m'arrête, ce que je fis, pour m'installer sur de l'herbe fraîche en exploitant le ciel d'un regard légèrement rêveur, bien sûr, j'avais veiller à m'isoler dans mon coin, j'ai toujours été solitaire, je pense que ça prendrais trop de temps avant que cette habitude change.
codage par Junnie sur apple-spring
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité

avatar


Un léger parfum de liberté. [Pv Eime] Empty
MessageSujet: Re: Un léger parfum de liberté. [Pv Eime]   Un léger parfum de liberté. [Pv Eime] I_icon_minitimeMer 27 Nov - 14:37





Un léger parfum de liberté


Avec Lucky




 J'étais arrivée il y a peu. Un passage à la mairie, puis choix de tout, choix de ma future vie en quelque sorte. On me demanda mon pseudo, et  instinctivement, ma bouche bougea toute seule. Eime. Voici donc mon nouveau nom. Je n'avais pas envie de prendre quelque chose qui est une signification de première vue, comme Vent ou Nuage. Remarque, Nuage, c'est joli. Mais non, Eime me va très bien, et la signification, ben, je crois que c'est un mot en japonais ou en coréen, je ne sais plus, qui à un rapport à l'écriture. Mais bon, j'ai oublié, je l'ai depuis tellement longtemps ce pseudo, il me paraissait logique qu'il me suive dans cette vie là.

On me demanda ensuite mon métier, et j'avoue ne pas avoir été très inspirée au début. J'étais étudiante dans mon autre vie, et je n'avais aucune idée de ce que je voulais faire, alors pourquoi est-ce que ça aurait changé ici ? On essaya de me guider, et de m'aiguiller en me posant des questions sur ce que j'aimais. Le dessin, l'écriture, la lecture... Lectrice professionnelle ! Vous imaginez ? Être payée pour lire, ça doit être vraiment génial ! Mais bon, faut pas trop rêver non plus... Une autre chose que j'aime réellement, ce sont les fleurs. Encore plus quand je vois un homme en offrir à une femme. Ou un homme à un homme, ou une femme à une femme. En fait, je me fous un peu de qui les offrent à qui, mais c'est un acte tellement gentil, et humain et même romantique que je ne peux m'empêcher de sourire. Bon, les fleurs jaunes, c'est une autre histoire, mais ça reste des fleurs quand même. Je décidai donc de devenir fleuriste. Maintenant vint le problème du « don » qu'on pouvait m'attribuer. Là non plus, je n'avais pas franchement d'idées, mais un don qui me permettait d'être, d'agir et de penser autrement me sauta aux yeux.

Coercition. L'art de contraindre les autres. Un façon comme une autre que moi, je ne soit plus contrainte à faire ou à dire quoi que ce soit. C'était ce que j'avais le plus souhaité avant, et maintenant, c'était ce que je vivais. Ou plutôt ce que je devais vivre, parce que, même si sur le papier j'ai ce don, je ne l'ai jamais utilisé... J'espère juste que je ne l'emploierais pas sans le faire exprès, et apprendre à le contrôler rapidement. Pour... Contraindre quelqu'un à acheter quelque chose de sucré ! J'ai envie de quelque chose de sucré, c'est pas de ma faute.

Et enfin, on me demanda dans quelle île je voulais aller. Là, par contre, mon choix ne fut pas bien compliqué, Holy Sword me paraissait idéale. Une fois la paperasse terminée, j'empruntais un des longs tapis roulants. Je n'en avais jamais vu d'aussi grands, à vrai dire.
Pendant ce trajet, je me demandais vraiment quelle genre de vie j'allais pouvoir mener ici, quelles genres de personnes allais-je rencontrer, quelles affinités allaient apparaître ? Je me fit la morale secrètement, je ne devais pas être chiante,  être une gêne pour les autres, mais mon petit diablotin sur mon épaule, me susurrait que je ne devais pas me laisser faire non plus. Et il me rappela brièvement ma vie d'avant, ce qui me mit directement de son côté.

Ainsi, le tapis m'emmena sur cette île. Je fut époustouflée par la clarté du paysage. Non pas que ce soit blanc ou quelque chose comme ça, mais je m'y sentais tellement bien que j'aurais pu m'allonger là, maintenant, en plein milieu pour profité de cette sensation un peu nouvelle : le bien être. Mes yeux regardent d'eux même, ne sachant réellement où se poser. Enfin, si,  ils devaient se poser sur le téléporteur. Alors, je m'en approcha doucement.
Plusieurs solutions m'étaient proposées. La montagne majestueuse, le petit coin de paradis – je levai légèrement les épaules, intriguée par ce  nom, la taverne, les rues commerçantes, et le Palais. Comme je ne savais pas trop où aller, je sélectionnais donc le premier choix.

J'arrivais donc sur place, pas très à l'aise avec ce genre de transports, mais des que la lumière eu touché mes yeux, la réaction de tout à l'heure se fit ressentir. Magnifique, magique. C'est tout ce que j'aurais pu articuler si quelqu'un m'avais parlé. Mais non, alors les mots se contentais de tourner en boucle dans ma tête. Non, je ne suis pas folle, ni névrosée. Quoique, névrosée, c'est à voir encore.

Je voulais aller me caler dans l'herbe, pour respirer encore cet air – que je pourrais toujours venir renifler plus tard, mais bon, c'est maintenant que j'en avais envie alors... Je me dirigais dans un coin où il ne semblait y avoir personne, le nez planté vers le ciel, et les mots me tournaient encore en tête. J'aimais déjà beaucoup cet endroit, mais vraiment. C'était peut-être la première fois que j'aimais un lieu – aussi virtuel soit-il, à ce point. J 'avançais donc, mais pas pour longtemps, car une de mes sandale heurta une pierre, non pas grosse, mais assez aiguë pour me faire me croûter au sol.

Un sol vraiment moelleux, au passage. Mes yeux qui s'étaient fermés d'instinct, se rouvrirent pour expliquer pourquoi le sol était si moelleux, et doux. Parce que, à moins d'être sur un praticable dans une salle de gym, ou d'avoir THE tapis, le sol n'était ni moelleux, ni doux. Mais quand je me rends compte que j'étais tombé sur quelqu'un, ma première réaction fut de me relever, enfin, de m'asseoir à côté de lui, pour lui exprimer mes plus profondes excuses. Je chassais mon diablotin qui me disait de remettre la faute sur lui. Non là, c'était parfaitement de ma faute. Et après avoir furtivement vu son visage, mes lèvres bougèrent d'elles même.   « Magnifique. » OH NON ! Saloperie de mots ! Pourquoi êtes vous sortis ! «  Enfin ! Je veux dire ! Pardon ! Et merci d'avoir amortit ma chute. Mais Pardon ! » Honteuse, je baissai la tête, les joues rosies, ce qui contraste très bien avec mes cheveux blond. C'est décidé, je vais me faire une couleur.

J'attendais donc, qu'il m'accuse de tous les mots. En plus, j'avais du lui faire vraiment mal, et même en me relevant... Oh punaise... J'étais tellement désolée ! Mais flûte !


code © mei sur apple-spring



Spoiler:
 


Dernière édition par Eime le Ven 29 Nov - 13:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité

avatar


Un léger parfum de liberté. [Pv Eime] Empty
MessageSujet: Re: Un léger parfum de liberté. [Pv Eime]   Un léger parfum de liberté. [Pv Eime] I_icon_minitimeJeu 28 Nov - 1:48

« Un léger parfum de libérté. »


Ce petit brin d'herbe sur lequel j'avais allonger mon corps était maintenant, mon coin de solitaire attribué, je n'accepterais pas d'être dérangé sous risque de punir sévèrement la personne à coup de tatane ou même juste faire en sorte que cette personne se fasse écraser sous une montagne de mot dit par ma sublime bouche ! Ah la la, que je m'aime ! Je devrais peut-être faire soigner se côté narcissique, car je doute vraiment que cette perspective de moi m'aide vraiment à vivre avec des "amis", d'ailleurs est-ce que j'avais envisagé cette possibilité ? Ma réflexion personnel sur ce brin d'herbe commençait sérieusement à me taper sur les nerfs, je m'énervais tout seul en plus, c'était ridicule à voir ! Je secoue ma tête de gauche à droite avec vivacité, pour venir ensuite clore mes yeux, d'un mouvement très lent de mes paupières se joignant, on avait beau être en pleine journée, le ciel paradisiaque accompagné de ce magnifique soleil m'endormaient rapidement, les bras de Morphée m'appelle sans relâche et je ne pouvais plus y résister.

D'ailleurs, j'ai une question à vous poser ! Est-ce que vous savez à quel point ça fait mal de se faire taper dans les côtes quand on est allongé en plus de se prendre une masse important en plein sur le ventre ? Moi, maintenant je sais ce que ça fait, je pense que je ne moquerais jamais de quelqu'un qui se retrouve dans la même situation que moi ! Surtout que j'étais vraiment bien dans les bras de Morphée quoi ! Mais je devais admettre quelque chose ! Ma surprise face à la sensation tellement réel du jeu, car le "coup de pied" qui se planta dans mes côtes me fit tout d'abord ouvrir d'un coup les yeux avant que mes lèvres s’entrouvre pour lâcher un grognement plaintif de douleur, alors que la silhouette digne d'une ombre à cause du soleil s'affala sur moi, pour me faire lâcher un autre grognement toujours aussi plaintif, enfin, ça ressemblait plus à un soupire au deuxième comparé au premier.

A peine était-elle sur moi, que celle-ci se releva rapidement, pour s'asseoir à mes côtés, je pris le temps de l'observer, des yeux bleues et des cheveux d'un blond aussi pur que ces yeux, son visage semblait si jeune, je suis sûr qu'elle à quelque années de moins que moi ! Pourtant je ne devrais pas me fier à son apparence ! Je devrais encore moins oublier qu'elle m'a déranger dans mon sommeil profond naissant alors que je laisse mon regard se planter sur ses lèvres qui se mouvent lentement pour lâcher un "Magnifique!" avant de recevoir ensuite des excuses précipité auxquelles je ne put m'empêcher d'esquisser un sourire moqueur sous cette maladresse visible, ou peut-être qu'il n'y avait que moi qui trouve ça façon de s'exprimer maladroite ? Qui sait vraiment de toute façon ! Je me redressa un court moment pour l'observer d'un air énervé qui se calme rapidement, pour un air un peu plus neutre, peut-être même plus doux, j'avais dit que je me vengerais de quiconque qui m'aurait déranger, bien, pour une fois j'avais décider que je ne ferais rien, du moins, je me vengerais d'une façon où d'une autre d'elle, mais pas aujourd'hui, car la journée est vraiment trop belle pour s'énerver bêtement pour des broutilles pareille !

Je pousse un long soupire avant de me redresser sur mes deux pieds en venant enfoncer mes mains dans mes poches pour dire lentement, légèrement blasé.

« Ce n'est pas grave. »

Je regarde les alentours, cherchant un échappatoire pour être seul, mais apparemment, aucun endroit semblait être isolé, tout le monde commençaient à venir dans le coin, tant pis, je trouverais un autre en chemin, ou je pouvais toujours demander à cette jeune blonde de m’accompagner pour un bout de chemin avant de la laisser, puis ça changera de ma solitude habituelle, sans même lui demander son nom, je me mis en marche en prenant soin de sortir une main de ma poche pour lui faire signe de me joindre, c'était une invitation qu'elle pouvait refuser ou accepté je la forçais à rien, même si je vais être franc, je n'avais pas du tout envie de rester seul cette fois.

Pendant que je lui faisais se signe, je marchais en regardant le ciel éclairci, il était vraiment beau, je me sentais assez heureux, je ne pouvais que esquisser un large sourire en coin, sans regarder ou j'allais, il pouvait m'arriver n'importe quoi, me cogner contre quelqu'un, contre un objet ou même juste trébucher bêtement, je n'étais pas maladroit de base, mais je n'avais pas forcément plus de chance derrière, la preuve ! Elle m'est bien tombée dessus alors que je étais installer confortablement dans un coin isolé ! Je n'avais même pas pris le temps de vraiment la regarder, a part son visage, je devrais peut-être l'observer un peu plus ? Aucune idée, j'étais déjà trop plongé dans ce large ciel découvert pour laisser mon regard aller ailleurs.
codage par Junnie sur apple-spring
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité

avatar


Un léger parfum de liberté. [Pv Eime] Empty
MessageSujet: Re: Un léger parfum de liberté. [Pv Eime]   Un léger parfum de liberté. [Pv Eime] I_icon_minitimeSam 7 Déc - 23:18





Un léger parfum de liberté


Avec Lucky





 Le long soupir qui s’échappa de ses lèvres ne présageait rien de bon. Enfin, c’est ce que je pensais. J’avais un peur qu’il me crie dessus, malgré mes excuses. Mais non, il se redressa,  se leva, et planta ses mains dans ses poches, adoptant ainsi une attitude un peu désinvolte.

Il avait balayé mes phrases par cinq petits mots, dis sur un ton que je trouvais légèrement froid. J’étais toujours à genoux, et il me regardait de haut. Je ne sais pas vraiment ce que je ressentais à ce moment précis, mais cette position ne me dérangeait pas. Pourquoi ? Je ne saurais vous le dire. Mais le fait est que de le voir si grand, et moi si petite m’offrais en fait une espèce de satisfaction. Je lui avais fait mal et je le méritais, en quelque sorte. Non, je ne suis pas masochiste.

Mais m’empêche, la facilité avec laquelle il c’était relevé me confirmât que il n’avait pas de séquelles aux organes. Mes yeux se tournèrent vers lui d’eux même, fronçant légèrement mes sourcils. Ma… satisfaction était remplacée par de la colère pure et simple, ce qui ne me ressemblais pas, et puis, pourquoi m’énervais-je comme ça, aussi subitement ?  «  Non, non, bien sûr, ce n’est pas comme si j’aurais pu t’éclater la rate ou quelque chose de ce genre… »Dis-je sur un ton sarcastique, mais probablement pas assez fort pour qu’il l’entende, et puis, de toute façon, il regardait partout ailleurs comme s’il voulait s’échapper de mes griffes. Mouahah, tu vas être mon prisonnier, je vais te faire saigner jusqu’à ce que ton sang devienne jaune ! Mouahah. Bref, reprenons-nous. Je pensa sur le coup que, vu que je l’avais dérangé, il allait ce chercher un autre coin tranquille. La montagne était grande, et il n’avait aucune raison de rester ici, à cet endroit précis.

Mais, et ce je ne sais pourquoi, il me fit signe de le rejoindre. Et, bizarrement, je n’hésitai pas. Je me levais, époussetant rapidement ma robe avant d’entamer une course légère pour le rejoindre. Sauf que, vu que mon corps réel était merdique – surtout au niveau des articulations postérieures, il fallait bien que mon corps virtuel fasse de même ! Ma cheville m’envoyait des coups d’électricité dans toute la jambe, mais pas tout le temps. Je le rejoignis donc en boitillant, mais arrivée à son niveau, je ne fis comme rien n’était, ce qui me faisait encore plus mal. Mais je serais les dents, lissant ma robe verte de mes mains.

Je voyais qu’on marchait vers une espèce de fontaine naturelle. Je ne sais ni pourquoi elle était là, ni comment, mais le fait est qu’elle était là, et le jeune homme à la tête levée ne regarda pas où il allait. Nous ne parlions pas, et il m’intimidait un peu. Je pense qu’il devait déjà être là depuis plus longtemps que moi en voyant son attitude. Et je ne voulais pas trop paraître pour une noob, alors la meilleure solution était de me taire. Calculant rapidement sa trajectoire, si prédit qu’il pouvait tomber. Je passai donc discrètement de son autre côté, prête à le rattraper au cas où il défaillirait. Je lui avais déjà assez causé d’ennuis, et je ne pouvais le laisser foncer dans de l’eau sans au moins le prévenir. Mais je n’osais pas lui parler, et encore moins le toucher, mais peut-être que le fait de me voir au bord le fera changer de trajectoire lui-même ?

Sauf que, je suis allée au bord. Sauf que, j’ai glissé. Sauf que je suis tombé dans cette foutue eau froide, un juron s’échappant timidement de mes lèvres, mon sang tapant vivement dans ma cheville endolorie.


code © mei sur apple-spring

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé







Un léger parfum de liberté. [Pv Eime] Empty
MessageSujet: Re: Un léger parfum de liberté. [Pv Eime]   Un léger parfum de liberté. [Pv Eime] I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Un léger parfum de liberté. [Pv Eime]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Flacon de parfum
» Une petite plume enflammée au parfum plein de douceur acidulée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ❝ Holy Sword :: La montagne majestueuse.-