AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 
 Qu'est-ce qu'il y a dans cette barbe à papa ? (PV Noise)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité


Invité

avatar


Qu'est-ce qu'il y a dans cette barbe à papa ? (PV Noise) Empty
MessageSujet: Qu'est-ce qu'il y a dans cette barbe à papa ? (PV Noise)   Qu'est-ce qu'il y a dans cette barbe à papa ? (PV Noise) I_icon_minitimeMar 17 Sep - 21:42


❛❛ Je prend de l'air au village des biscuits. Quelle ironie ! ❜❜

Ah... ces douces odeurs de sucre. Cette lueur qui m'agresse les yeux. Ces rires autour de moi. Je ne cesse de regarder les alentours, découvrir une ville si dégantée et si différente que celle où je vis actuellement. Crimson, c'est le lieu sombre du désordre. Dream Land, c'est l'espace coloré du divertissement. M'évader sur cette île me permettra, enfin, de penser plus positivement. Même si je ne suis pas du tout attirée par le rose bonbon ou d'autres couleurs pastelles délavées qui sont les principales ici. La gourmandise et la bonne humeur insupportable réveillent en moi cette curiosité maladive. Est-ce que les pâtisseries sont meilleures que dans le monde de ma vie passée ? Est-ce que moi aussi je réussirai à rire au éclat comme tout le monde le fait ici ? Attends une minute...

Pourquoi je suis ici déjà ?

Ah oui. Je suis avec Noise. Un jeune garçon que j'ai rencontré une fois. Je ne me souviens pas de quand exactement, lors d'une consultation dans mon cabinet ? Pendant que je visitais des lieux inconnus ? De toute façon, cela n'a aucune importance. Je me souviens de son visage, de la tonalité de sa voix, de son petit nom. Je ne le connais pas assez pour le juger. Alors, je lui parle d'une façon neutre. Je ne sais pas si je peux le considérer comme un ami. Alors, je pense qu'il est qu'une simple connaissance.

Peut-être que cette situation fera évolué ma relation avec lui. Qui sait ?

Apprendre à connaitre quelqu'un. Est-ce que c'est simple ? Je verrais bien.

Bref...

Je devrais arrêter de me poser trop de questions. Maintenant, nous sommes devant le parc d'attraction. D'où la raison de ces rires enfantins et de ces couleurs ridicules comme musique et décors de fond. Je ressens tout de même un brin d'excitation en moi. Comme lorsque j'étais petite et que mon grand-père m'amener faire des tours de manèges sur les chevaux en bois.

Quelle nostalgie...

Enfin. Ce n'est plus le moment de rêvasser.

Assez lassée, je pousse un soupire qui traduit mon manque de patience. Pourquoi être en compagnie de Noise en ce moment ? A-t-il besoin de mes soi-disant talents de psychologue ? Si oui, pourquoi sommes-nous devant ce lieu si dérisoire ?

« Bon bon bon... Qu'est-ce-que tu me veux ? Tu as besoin d'une chose en particulier ? Fait vite, je commence à m'impatienter. » Ai-je marmonné en croisant les bras.

Revenir en haut Aller en bas
Noise


Noise
Noise

Noise

Messages : 869
Date d'inscription : 18/08/2013
Localisation : Un pied dans le vide.

Qu'est-ce qu'il y a dans cette barbe à papa ? (PV Noise) Empty
MessageSujet: Re: Qu'est-ce qu'il y a dans cette barbe à papa ? (PV Noise)   Qu'est-ce qu'il y a dans cette barbe à papa ? (PV Noise) I_icon_minitimeVen 27 Sep - 23:49


J'te f'rai des crêpes aux champignons ♪
allez reviens à la maison...
feat Yoru.



Noise n'était pas certain que cette petite virée allait valoir le coup d'abandonner son job.

Bon, il marche, le désaxé trisomique, c'est déjà bien. Il marche et il sait pas trop où il va, alors qu'il traîne derrière ses baskets délacées une jeune femme aux mèches rousses à l'air pas vraiment festif. On est pas en soirée, là ; pourtant Noise se sent un peu flotter. Pourquoi, alors là bonne question : peut-être quelques shoots de la veille qui viennent enfin d'arriver à son cerveau, peut-être une fumée nocive qui lui est rentrée dans les bronches au détour d'une ruelle multicolore. On sait pas trop ce qu'ils cultivent, à Dream Land, lui n'a jamais cru que ce soit juste de la canne à sucre. Après tout, quand on fait du caramel, ça fait pas de la fumée violette, hein - ils ont beau avoir tout un sale réseau de fumeurs d'herbe à la Corp', ce qui sort des fours ici a l'air cent fois plus dangereux. A chaque fois qu'il mord dedans, le jeune homme se demande s'il ne va pas décéder dans l'heure, la bave aux lèvres et des spirales roses dessinées sur les joues.
1, 2, 3.
Pourtant il essaye encore. A la réflexion c'est peut-être le pain au raisin. Raisin-goyave ; raison décousue, Marilyn's my mother girl. Il plane, y a même pas de raison. Putain de lapin qui avait des sucreries empoisonnées dans les poches. Putain de boulot qui lui envoie des décharges dans les tempes toute la sainte journée.
Mais non papa, je suis pas défoncé. Y a pas de raison pourtant, hein, hein ?
Tu sais papa, c'est toi qui m'a fait comme ça.
Noise marche d'un pas bondissant, les mains attachées l'une à l'autre dans son dos par des doigts frémissants, tirés en arrière comme pour s'arquer contre des chaînes invisible. Les pans de son hoodie claqueraient bien dans le vent, mais d'une, du vent y en a pas, et de deux, le coton de son survet' s'oppose à la violence physique. Il est mou comme de la gelée un jour d'été étouffant. On voit bien que le jeune homme a enfilé à la va-vite ce qui lui tombait sous la main : l'ensemble est blanc et gris, liserés noirs et jaune. Ses cheveux sont en bataille et lui tombent à moitié sur les yeux, d'un châtain pâle dégradé en blond tie and dye - c'était la mode à une époque, il se souvient pas quand. La mode au pays des bisounours. Il aurait mieux fait de mettre des baskets roses, les noir et or ne lui semblent pas appropriées à la situation. Quelle situation ?
Allez reviens à la maison...

Noise n'était pas certain qu'il n'aurait pas foutrement dû retourner lui tirer ses dossiers confidentiels.


Merde, il se sent trop bien. Les grilles s'éloignent, les cris émerveillés ou terrifiés lui résonnent aux oreilles, c'est un parc. Noise s'arrête. En levant la tête au ciel, il a l'impression qu'il pourrait tomber dedans comme dans une flaque d'eau outremer. C'est l'euphorie. Les boucles énormes qui s'y précipitent pour s'y suicider dans un concert de hurlements. Des ressorts humain ; poésie.
Je suis pas bourré non plus, je te dis.
Un pas de danse pour se retourner vers madame la psycho, psychopas, psycholo ? Madame la tritureuse de cerveaux, la chimiste qui extrait de la sève de pensées et fait des peintures de sentiments avec de la couleur neuronale sur ses doigts d'enfant. Elle n'a pas l'air enchantée. C'est qu'elle ne voit pas - qu'est-ce qu'elle ne voit pas ? Ce serait plus drôle si elle dansait avec toi.
Oui Noise, on sait que tu as toute ta tête, là.
Il lui décroche un grand sourire, parfaitement sourd au sens de ses phrases.

    « ... T'as vu ça, tu trouves pas que ça ressemble à un puzzle neuronal ? C'est pas plus coloré que tes fiches noires et blanches dans ton cabinet, là ? Je sais pas ce qu'il y a dans l'air ici, on dirait que c'est rose. T'aimes le rose, mademoiselle psychopsy ? » Les bras écartés. Ce discours décousu ne change pas beaucoup de d'habitude - toi, tu t'amuses. « T'analyses là ? Tu crois qu'ils veulent quoi, tous, à se jeter dans le vide comme ça ? »

1, 2, 3. Le jeune homme lui saisit vigoureusement la main et la tire derrière lui jusqu'au manège le plus proche. Il veut que ça bouge, que ses cellules à elle remuent d'un coup, électriques. Que ce soit elle ou un autre, peut importe, c'est juste cette eau noire stagnante qui remonte, qu'il doit évacuer ou vomir sur les rails, avant de s'endormir et chuter mortellement ou s'envoler vers des étoiles en pixels décolorés. Viens, viens danser.
On est chez les fous, ici.

    « Nan en fait on s'en fout, tu crois pas ? Dis, t'as pas le vertige au moins, hein ? »

Sans attendre la réponse, il la pousse dans un wagon et saute à son côté. La barre qui s'abaisse, le rythme cardiaque qui bondit dans la cage thoracique, à l'en perforer, mieux qu'une perceuse ce truc-là. Ça va beaucoup trop vite, mais il aime ça, quand la vitesse laisse des bouts de cerveau éparpillés à l'arrière - un sillage multicolore. Vidage de caboche, bonjour Dream Land. Quoi de beau, aujourd'hui ?

Noise n'était pas certain que ce job ait une quelconque importance à l'heure actuelle.

_______________
#993333

Qu'est-ce qu'il y a dans cette barbe à papa ? (PV Noise) Noise_11


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


Invité

avatar


Qu'est-ce qu'il y a dans cette barbe à papa ? (PV Noise) Empty
MessageSujet: Re: Qu'est-ce qu'il y a dans cette barbe à papa ? (PV Noise)   Qu'est-ce qu'il y a dans cette barbe à papa ? (PV Noise) I_icon_minitimeVen 25 Oct - 0:33


❛❛ Y’a-t-il un bouton arrêt sur ce jeune homme ? ❜❜

Si oui, je passerais plus mon temps à le chercher plutôt que d’en perdre à m’aventurer dans un endroit aussi immature. C’est déjà une première que je veuille bien sortir de mon univers problématiquement psychologique. Ce monde où je passe les trois-quarts de mon temps à réfléchir, observer, analyser et surtout écouter. Du taf de psychologue en gros. Un peu d’effort dans la vie, cela ne fait aucun mal. Mais pourquoi dans ce lieu si addictif pour certain ?

Va savoir.

Cela sent bon les bêtises aux douces saveurs qui rendent accros n’importent qui. On entend des cries de joie, d’excitation et parfois de peur. Me voilà en train de réfléchir à la question de l’utilité de ce genre de parc. Cela a un bel impact sur le comportement humain. L’épanouissement de  chacun présent ici me fascine assez. Il suffit d’une pincée de sensations fortes afin d’évacuer l’adrénaline et cela rend n’importe qui heureux? Etude à creuser car je vois bien que d’autres ne s’en réjouissent pas autant en régurgitant leurs déjeuners dans les coins ou en devenant pâle comme des cachets d’aspirines.

Je sors de mes pensées.

Noise me balance un sourire jusqu’aux oreilles.

« ... T'as vu ça, tu trouves pas que ça ressemble à un puzzle neuronal ? C'est pas plus coloré que tes fiches noires et blanches dans ton cabinet, là ? Je sais pas ce qu'il y a dans l'air ici, on dirait que c'est rose. T'aimes le rose, mademoiselle psychopsy ? »

Le rose. C’est la douce couleur clichée de la féminité. Un mélange écarlate et pure. Honnêtement, cette couleur, même étant proche du rouge, ne m’attire pas tellement. C’est quoi cette question sans intérêt ?

« T'analyses là ? Tu crois qu'ils veulent quoi, tous, à se jeter dans le vide comme ça ? »

C’est qu’il a l’œil le jeune homme. Mais je dois paraître trop concentrer. Zut. On me grille facilement. Me voilà prisonnière dans mon rôle. Je n’ai pas eu le temps de répondre à sa question qu’il s’empare de ma main.

« Nan en fait on s'en fout, tu crois pas ? Dis, t'as pas le vertige au moins, hein ? »

Poussée, comme une jeune kidnappée, dans un wagon qui comme je pense bien, m’emmènera vivre un enfer inoubliable. Bah voyons, on ne me demande pas mon avis. Rien. Niett. Nada. Soupirante, mon regard se pose sur l’énergumène qui ne tient toujours pas en place, excité par l’aventure qui nous attend. J’ai l’impression de tout lui accorder. Et cela m’agace. Mais bon. Me voici encore sous mon masque sombre qui finira encore par me jouer des tours. Il souhaite que je me lâche, que je me défoule, que je respire la joie de vivre, que je crie fortement, que j’aime cette atmosphère qui empeste le bonbon et qui fait ressentir une exposition d’émotion. Mon cerveau s’arrêtera de travailler, il prendra un petit peu congé. Il disjonctera sûrement. Mais il s’en fiche lui, c’est exactement ce qu’il souhaite.

Il a gagné.

Ce n’est pas un joli sourire que j’affiche à l’instant. Ce n’est ni un rictus horrifié. C’est surtout une grimace de gamine peureuse. Mon cœur palpite. On dirait qu’il va lâcher. C’est quoi cette douleur agréable qui titille mon estomac ? On dirait de l’impatience. Pourquoi mes mains serrent si fortement cette barrière en ferraille ? On appelle cela l’excitation. Je la sens frémir en moi, telles les basses d’une mélodie débordant de dynamisme.

« Eh… Tu penses qu’on va survivre. Parions. Si c’est oui, je t’achète n’importe quelle cochonnerie à te mettre sous la dent. Alors ? »

Parie à la con vu que je connais la réponse. N’est-ce pas là un prétexte stupide pour pardonner mon sale comportement ? Ou une simple façon de tisser des liens. C’est quoi le sentiment que l’on ressent quand on souhaite faire plaisir à quelqu’un ? Un sourire. Un éclat de rire. Une étreinte. Une poignée de main. Je me vois mal faire une de ses actions pour le moment.

« Par contre, si on crève, pas la peine que tu me dois quelque chose. »

J’ai ris comme une idiote. Mais j’ai moins rigolé au moment où le wagon a enfin décidé à s’avancer soudainement. Comment se tenir ? Immobile et droite comme un piquet ? Lui, il a l’air totalement détendu. Si je me décrispe, j’aurais l’air de quoi ? Pas sérieuse ? Dans mon métier, c’est quelque chose de presque obligatoire. Sauf que moi, je pourrais être une psychologue unique en mon genre, capable d’être original. Merde. Soyons fous. Le moment approche.

Voyons voir à quoi ressemble ce monde sensationnel…



Spoiler:
 





Revenir en haut Aller en bas
Noise


Noise
Noise

Noise

Messages : 869
Date d'inscription : 18/08/2013
Localisation : Un pied dans le vide.

Qu'est-ce qu'il y a dans cette barbe à papa ? (PV Noise) Empty
MessageSujet: Re: Qu'est-ce qu'il y a dans cette barbe à papa ? (PV Noise)   Qu'est-ce qu'il y a dans cette barbe à papa ? (PV Noise) I_icon_minitimeJeu 7 Nov - 19:48



Alors c'est quoi le but du jeu, finalement ? La barre de métal s'abaisse comme la lame d'un couperet, Noise sent la dureté glacial contre son ventre. Il n'a jamais aimé cette pression qui semble là exprès pour faire vomir la pauvre fourmi prise au piège dans une tourmente lunaparkesque. Pourtant elle fait fleurir des papillons furieux au creux de son estomac, et ce trouble intérieur génère des arabesques multicolores dans son cerveau.
Noise, il sniffe des arc-en-ciels.
Mais à côté, madame la tritureuse de cerveaux donne l'impression de vouloir s'enfuir en courant. Noise n'a rien contre ça, sauf que c'est trop tard, les wagons ronronnent et les rails vibrent. Tu peux plus reculer, maintenant. Ils allaient hurler un bon coup jusqu'à ce que leurs cordes vocales lâchent prise comme celles d'une guitare désaccordée et tranchent tout en coup de fouet sur leur passage.

    « Eh… Tu penses qu’on va survivre. Parions. Si c’est oui, je t’achète n’importe quelle cochonnerie à te mettre sous la dent. Alors ? »

Noise lâche un gloussement qui se perd dans le "clang" sonore annonçant le départ du train. Il s'enfonce dans son siège par réflexe, vestige de lambeaux de mémoire qui s'accrochent à son cerveau - y a un gosse aux cheveux blonds qui jure comme un malade et court vers les toilettes en dératé. Il a du mal à marcher, Noise le remarque en le couvrant d'un regard placide. Est-ce que ça lui sera aussi difficile de mettre un pied devant l'autre après ? A moins que des pieds, il en ait tout simplement plus.
Mais son cœur qui bat à tout rompre le rassoit d'un coup sec dans cette nacelle brinquebalante qui l'emmène sans pitié vers le haut de la falaise. A, 2, 3, on ira au bois cueillir des cerises rouges, rouges, rouges - Noise ouvre grand ses oreilles aux coups de tambour qui envoient le sang dans ses tempes et à la cacophonie monstrueuse du métal. Les lèvres de Yoru remuent mais sa voix se noie dans les hurlements du métal. Noise en a les oreilles pleines, ils grincent dans son cerveau comme une tempête furieuse. Les rouages s'acoquinent avec des jets de vapeur pour s'extasier d'horreur devant la chute. Il a pas le temps de compter jusqu'à trois.
WE
    FALLL
      BABYYYYY

L'estomac de Noise fait un bond dans sa trachée et l'étouffe si proprement qu'il en meurt sur le coup. Les rails hurlent dans sa tête, il se sent partir, son corps se disloquent et ses organes partent dans tous les sens. Mon dieu que c'est bon.
Il hurle aussi. Il a son propre hurlement coincé dans la caboche.
Et ça ne s'arrête pas. Ça dure effroyablement longtemps, alors que chacune de ses cellule se détache une à une. Il hurle d'allégresse ou de terreur ou il s'étrangle de rire, il ne sait pas, le vent arrache les éclats de sa bouche comme des morceaux de verre.
Il hurle un truc très profond sur la vie et la mort à la rousse à sa droite mais lui-même ne comprend pas ce que c'est. Les grincements des essieux le lui arrache. Il a la tête à l'envers. Papa, je vais être malade.
Et soudain tout s'arrête avec une secousse trop violente.
Noise se cogne contre la barre de sécurité, sa tête part en arrière, il expire un bon coup.
Lorsqu'il s'extirpe de la nacelle, il ne marche plus très droit. C'est fou comme ses jambes tremblent. C'est fou comme le monde est multicolore. C'est fou comme... ahh putain c'est trop ouf.

    « ... une barbe à papa. Yoru-chii, prends-moi un soda aussi. » Bredouille-t-il d'une voix écorchée par les cris en titubant jusqu'aux baraquements devant lesquels ils sont passés des millions d'années plus tôt.

Le monde est trop différent. On a la tête qui trempe dans le ciel, on se noie.

_______________
#993333

Qu'est-ce qu'il y a dans cette barbe à papa ? (PV Noise) Noise_11


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


Invité

avatar


Qu'est-ce qu'il y a dans cette barbe à papa ? (PV Noise) Empty
MessageSujet: Re: Qu'est-ce qu'il y a dans cette barbe à papa ? (PV Noise)   Qu'est-ce qu'il y a dans cette barbe à papa ? (PV Noise) I_icon_minitimeJeu 28 Nov - 0:07




En fait, non. Cela ne m'inspire plus confiance...


Bordel... J'aurais pas du venir. Quelle crétine. Mes mains se crispent sur la barre en ferraille. Mes oreilles sifflent et un son angoissant qui, résonne dans mon crane, me fait sursauter brusquement. Notre wagon monte... Lentement. Mais pas sûrement. Et cette tête blonde en train de rouspéter tout en zigzaguant à toute allure vers les W.C... Bordel. Je pense que j'ai fait une bêtise. Je ne veux pas finir comme un chamallow ambulant à vomir toutes mes tripes derrière la cuvette des chiottes.  

Allez... Qu'on en finisse.

Non... C'est trop haut. Je vais m'écraser misérablement sur le sol. Comme une pauvre mouche n'ayant pas vu une vitre. Non, regarde pas en bas. Et je l'ai fait. Serai-je un peu folle par moment... ?

« Oh... Merde... J'VEUX DESCENDRE PUTAIN !! »

Que ma volonté soit faite...

J'ai descendue. Mais pas d'une façon délicate. Pas comme légère plume bercée par une brise fraîche. J'ai hurlé. Mais un peu trop fort. À m'en briser les cordes vocales. Comme si ma vie en dépendait. J'ai senti une force étrange me contrôler. L’apesanteur. C'est flippant, mais... Qu'est ce que c'est grandiose. La vitesse m'emporte si violemment que cela en est presque rassurant. J'ai l'impression de voler. De pouvoir me détendre et d'oublier tout. Alors j'ai levé les bras en continuant de me bousiller la gorge telle une mauvaise chanteuse d'opéra.

Puis toute bonne chose à une fin. Mon dos claque contre le dossier où je suis installée. Mes cheveux écarlates ayant pris du volume, recouvrent mon visage.

Bordel... Finalement qu'est ce que j'ai bien fait de venir là. Mais qu'est ce que c'était court. Ce n'est que quelques minutes de ma vie.

« ... Une barbe à papa. Yoru-chii, prends-moi un soda aussi. »

« Pas de soucis... » Dis-je avec la voix déraillée et en ricanant comme une enfant de dix ans.

La barre de métal nous libère et au moment où je décide de me relever, je  me sens à la fois légère et lourde. Mes jambes tremblotent comme une pauvre feuille solitaire. Je descends en chantonnant comme une idiote :

« Barbapapa, Barbamama, Barbarix,
Barbabella, Barbaletta, Barbawum,
Barbabo, Barbakus, Barbalala » ♪

Et voilà... J'ai perdu la raison. Mon esprit a rajeunit de dix ans...

Revenir en haut Aller en bas
Noise


Noise
Noise

Noise

Messages : 869
Date d'inscription : 18/08/2013
Localisation : Un pied dans le vide.

Qu'est-ce qu'il y a dans cette barbe à papa ? (PV Noise) Empty
MessageSujet: Re: Qu'est-ce qu'il y a dans cette barbe à papa ? (PV Noise)   Qu'est-ce qu'il y a dans cette barbe à papa ? (PV Noise) I_icon_minitimeVen 29 Nov - 18:48



Oulah. Ouuuuulah. C'est normal si le monde tangue comme ça ? Quand est-ce qu'on a largué les amarres là ? Eh, capitaine, retour au port pliz, je sens que tout va partir. 
Finalement il était pas si ridicule, ce petit blond. 
Noise s'appuie d'une épaule au baraquement dont monte une odeur de sucre à lui faire tourner la tête - ou ce qu'il en reste - et adresse un sourire chancelant au pauvre PNJ tout rouge qui se rient derrière la marmite. Le gars lui renvoie un expression compatissante ; il est sympa, il le laisse réfléchir à s'il préfère une bleue, une rose ou une verte. En temps normal il aurait pris la verte sans hésiter mais là y a Yoru et elle aime le rose... Ou peut-être pas, il se rappelle pas ce qu'elle lui a répondu tiens. Ou si elle lui a seulement répondu d'ailleurs. 
Après un moment passé à  débattre sans succès avec le vendeur la possibilité d'en avoir une rose à pois verts, Noise de rabat sur le bonbon et les couleurs de filles. Restons classique. 

    « C'est mademoiselle qui paie. » Précise-t-il en tirant deux sodas d'un bac à glace. 

Et puis il va se jucher en manquant de casser la figure sur le dossier salvateur du banc le plus proche. 
La tension retombe petit à petit. Le tambour ralentit dans ses veines et le laisse avec le souffle court d'un asthmatique avant un 100 mètre, une excitation délocalisée qui aurait dû montrer son nez avant. Il a mal à la tête, mais bizarrement il ne voit plus autant de couleurs qu'avant. Parce que l'exaltation retombée, il n'y à plus que du...

    « Gris. » Murmure le kleptomane lorsque la rouquine se trouve à sa portée.

Il arrache un morceau de barbe à papa d'un geste dont on ne saurait dire s'il est gai ou hargneux et tend le bâton vers Yoru comme s'il voulait lui coller la masse moutonneuse sur la tête. 

    « J'ai arraché un nuage, regarde. Il est rose parce que tout le reste est gris. » Un geste large embrasse le parc dont la musique lui donne l'impression que l'ampli est plongé sous l'eau. « T'as senti ? T'en veux encore ? Mais on peut pas tout avoir Yoru-chii ~ »

Sa canette émet un claquement qu'il fait exploser comme un pétard, mais au final ça ne l'emballe pas tant que ça. Il fixe le trou sombre où clapotent des bulles de gaz et souffle dedans avant d'en boire une gorgée. Il a l'impression de subir une retombée de cocaïne ; s'il manque de chance, dans deux minutes il se mettra à pleurer, dans trois il se roulera par terre, dans quatre ce sera l'arrêt cardiaque. Bye bye le monde, je prends le train pour un pays multicolore. Un vrai cette fois, pas une cage qui imite le pays des merveilles. 

    « Ils sont hypocrites, hein. Tous. Si t'arraches le carton, c'est pas si beau ici. T'es amoureuse Yoru-chii ? »

Ouais, il doit bien y avoir un lien entre toutes ces phrases qui jouent les patchworks, mais il arrive pas à déterminer lequel. Il faudrait chercher un peu plus, ou reprendre un tour de manège.

_______________
#993333

Qu'est-ce qu'il y a dans cette barbe à papa ? (PV Noise) Noise_11


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé







Qu'est-ce qu'il y a dans cette barbe à papa ? (PV Noise) Empty
MessageSujet: Re: Qu'est-ce qu'il y a dans cette barbe à papa ? (PV Noise)   Qu'est-ce qu'il y a dans cette barbe à papa ? (PV Noise) I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Qu'est-ce qu'il y a dans cette barbe à papa ? (PV Noise)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Insertion d'animation dans un php joomla
» depart dans le sens anti horaire
» Itinéraires non vus dans le SPC
» Intégrer la piste wav dans l'application finale ( .exe)
» Choix de fixation du GPS dans la voiture

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ❝ Dream Land :: La Prison :: Ancien parc d'attraction-