AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 
 La curiosité, une mauvaise herbe à arracher.[pv Highness]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité


Invité




MessageSujet: La curiosité, une mauvaise herbe à arracher.[pv Highness]   Sam 14 Sep - 21:34

Tatsumaki sentait son pas ralentir. Cela faisait déjà un bon moment qu'elle parcourait la Hope Corporation, sans réel but. Aujourd'hui était une journée normale, avec un temps qui semblait au beau fixe et cela avait suffit à tirer la demoiselle de ses antiquités ainsi que de sa mauvaise humeur. Malgré le temps qu'elle avait passé dans ce monde, elle n'était pas encore familière avec celui-ci et c'est pourquoi elle avait l'impression que chaque pas l'attirait vers l'inconnu.
C'est sans doute le paysage devant elle qui mis un terme à son investigation aux allures de promenade. Elle venait d'atteindre une sorte de forêt artificielle en plein milieu de la Corporation. La jeune femme passa une main sur son visage, elle n'avait pourtant pas bu...
Cherchant dans ses souvenirs, Tatsumaki ne pouvait rattacher le moindre nom à ce lieu. Pourtant, elle connaissait un peu sa ville, notamment ses ruines et... ses ruines.

"...Il était temps que je sorte de chez moi."

Son regard vagabonda, s'attardant sur les personnes croisant son chemin. Ces lieux étaient parfaitement entretenus, c'est donc sans surprise qu'elle aperçut des jardiniers, en plus des visiteurs qui venaient sans doute pique-niquer, ou simplement observer la beauté des lieux... sans doute.
Tatsumaki soupira un instant, ça la reprenait. Les lieux étaient en effet magnifiques et l'activité qui y régnait accordait un réalisme certain à la scène. Et à nouveau, cette beauté, ce réalisme dégoutaient la jeune femme. Manquant d'adresser un regard assassin à un passant, elle baissa les yeux et se concentra sur le chemin juste devant elle, le temps que ce haut-le-cœur passe. A nouveau, ses pas se succédèrent en rythme régulier et elle entreprit de visiter les lieux.
Sans réellement savoir si c'était à cause du dégoût qui la saisissait à la gorge, ou juste une curiosité malsaine, Tatsumaki était persuadée que cet endroit cachait quelque chose. Son instinct lui hurlait qu'il était impossible qu'il s'agisse d'une simple forêt, ou jardin, ou quoique ce soit avec des arbres destinés uniquement à la visite.
Évidemment, ce n'était pas la première fois que son imagination lui jouait des tours, elle savait très bien qu'elle avait tendance à toujours imaginer la pire situation, ou celle qui satisfaisait le plus ses fantasmes morbides ; et pourtant, le moindre regard vers le visage enjoué des visiteurs suffisait à lui faire oublier ce simple fait.
Les pas s'accumulant, cette curiosité se muait en un besoin. Il fallait qu'il y ait quelque chose ; il n'en était pas possible autrement, Tatsumaki avait besoin de découvrir un côté sombre à cet endroit, juste pour se donner raison, se rassurer.

Bientôt, la jeune femme se retrouva perdue, au croisement de deux sentiers qui menaient sans doute à d'autres endroits tout aussi idylliques. C'est là qu'elle soupira à nouveau et regarda autour d'elle. Plongée dans ses pensées, submergée par une rancœur incompréhensible et irrationnelle, elle avait réussi à se perdre... en allant tout droit, lui semblait-il. La jeune femme sourit doucement devant sa bêtise avant de songer à rebrousser chemin.
Cependant, son regard s'arrêta sur des végétaux non loin d'elle. Tatsumaki ne s'y connaissait pas tellement en plantes, et se limitait simplement aux éternels coquelicots, tulipes, tournesols etc... Pourtant, celles qui se trouvaient devant elle avaient quelque chose de différent. Elles paraissaient choyées bien davantage que les autres, comme s'il y avait une raison particulière à leur présence.
La demoiselle devait se faire encore des idées, même elle commençait à estimer que délirer sur des fleurs allait un peu loin... mais avait-elle réellement tort, cette fois?
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité




MessageSujet: Re: La curiosité, une mauvaise herbe à arracher.[pv Highness]   Mer 25 Sep - 17:16

Un soupir. Des pas lents et manquant d'une quelconque motivation. Le tic-tac incessant d'une horloge qui pourrait rendre n'importe qui fou. Un nouveau soupir. Un cercle vicieux dont on ne pouvait sortir. Un grognement de rage prouvant un mécontentement certain. Highness faisait les cents pas dans son petit appartement. Il était pourtant sûr de l'avoir posé là, hier, directement en rentrant du travail. Alors pourquoi n'était-il plus à sa place, son cher et tendre sabre ? Quelqu'un l'aurait-il volé ? L'avait-il oublié à la serre, perdu, cassé sans s'en rendre compte ? Les secondes défilaient toujours, il était temps pour lui de se mettre en route s'il ne voulait pas encore arriver en retard (c'était une sorte d'habitude chez lui, qui avait tendance à toujours oublier l'heure) et se faire lyncher par ses supérieurs. Son boulot ne le passionnait pas tant que ça, en plus. C'est qu'il n'avait pas beaucoup l'occasion de se battre, là bas. Certes, il avait la possibilité de ramener les fouineurs à l'ordre, mais de la à leur passer l'épée sous la gorge... Il risquerait de se faire renvoyé, tout simplement. Il avait au moins la chance de bosser dans un cadre idyllique, bordé par une légère par de ténèbres, et de faire pas mal de rencontre, qu'elles soient bonnes ou mauvaises.

Inquiet et d'une sale humeur, il finit par se décider d'abandonner les recherches et se résigna à quitter sa tendre demeure. Disons qu'il avait passer une bonne partie de son temps à tenter désespérément de se rappeler s'il avait bel et bien ramener l'objet chez lui ou s'il l'avait laissé ailleurs. Son pouvoir était vraiment une tare, par moment. Sur la route, il prit bêtement le réflexe de regarder dans chaque coin de rue, à la ceinture de chaque personne, scrutant le moindre détail des environs, sentant le besoin de s'assurer que personne ne lui avait volé. Bien qu'il n'était pas croyant pour un sou, il priait intérieurement pour le retrouver en arrivant sur son lieu de travail. Bousculant quelques habitants lambda sur le chemin, il se hâta de signaler sa présence à certains de ses collègues, accélérant sa marche vers le jardin "secret". C'était le dernier endroit qu'il avait visiter hier soir avant de rentrer, enfin, d'après ses souvenirs. Ne profitant même pas du bon air et du soleil qui rayonnait dans la serre, il se mit finalement à courir, la frayeur ayant pris le dessus sur l'inquiétude. Ce sabre était la chose à laquelle il tenait le plus au monde, c'était d'ailleurs pour ça qu'il ne s'en séparé jamais, à la base. Mais lors des tests dans le jardin, il était rudement déconseillé de porter des objets dangereux, on ne sait jamais comment cela pourrait tourner après tout. Une petite fureur et pouf, des rondelles de joueurs.

Il fut cependant vite freiner dans sa progression vers son but. Au tournant d'un chemin, il tomba nez à nez (ou plutôt nez à dos) avec une jeune femme à la sombre chevelure, observant bien trop intensément le fameux jardin où se rendait Highness. Jardin bien évidemment interdit au public habituel de la serre qu'il était sensé protéger des regards indiscrets. La vie avait décidé de lui jouer des drôles de tour. Déjà qu'il ne trouvait plus son arme, il fallait en plus qu'il se débarrasse le plus rapidement possible de ce spécimen de sexe opposé avant qu'elle ne se pose trop de question. Ce qu'il détestait les femmes. Elles sont collantes, curieuses, menteuses, manipulatrices. Quelle sale bestiole Dieu avait eu l'idée d'inventer ! Prenant son courage à deux mains (car il lui en fallait du courage pour s'adresser à cette chose là), il s'approcha vivement de la jeune égarée, affichant le sourire le plus agréable qu'il pouvait.

Pardon mademoiselle, mais cet endroit est interdis aux visiteurs. Il s'agit là de plantes exotiques en pleine croissance qu'il vaut mieux éviter d'approcher pour le moment.

Sourire enjôleur mais sympathique, pose droite et professionnel, Highness essayait du mieux qu'il pouvait de faire l'employé modèle qui n'avait, évidemment, strictement rien à caché. Cette bête excuse de la plante exotique fragile marchait à tous les coups, de toute façon, il n'aura donc pas besoin de jouer au videur ni d'en venir aux mains. Comme à chaque fois. Les yeux verts de l'inconnue le fixer, augmentant le dégoût naturelle qu'il avait pour les femmes. Aaah... S'il pouvait les trancher en deux à chaque fois qu'il en croisait une, il aurait sûrement la conscience un peu plus sereine. Il était fatigué de cette comédie du beau gentleman propre sûr lui en tout circonstance. Mais il était nécessaire pour sa survie dans ce monde de garder cet endroit secret aussi longtemps qu'il vivra. Soit, si elle insiste, elle ne s'en sortira pas forcement indemne. Le jeune homme était de fort mauvaise humeur pour le moment. Et il le restera tant qu'il n'aura pas remis la main sur son sabre !


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité




MessageSujet: Re: La curiosité, une mauvaise herbe à arracher.[pv Highness]   Jeu 3 Oct - 0:55

On dit que le coupable revient toujours sur les lieux du crime et peu étaient les situations qui avaient mis ce proverbe à mal. Un frisson parcourut l'échine de Tatsumaki tandis qu'une voix masculine résonnait dans son dos.
Avant même de se retourner, la jeune femme avait peint une image de son propriétaire. Il devait être jeune, plein d'assurance, de fierté également, sans doute. Nul doute qu'en se retournant, elle croiserait le regard d'un jeune homme bien habillé et élégant. Et bingo. Tournant sur elle-même, la demoiselle découvrit un garçon à la crinière d'un bleu sombre, d'une taille normale, svelte et d'une beauté presque enivrante. D'un regard de marbre, elle plongea son regard dans les yeux de celui qui avait daigné l'interpeler. Si le physique du jeune homme ne l'émoustillait guère, elle trouvait un certain intérêt à scruter le regard sombre de celui-ci. L'impression qu'elle retint le plus fut sans doute la profondeur de ces yeux. Cet homme, peu importe son identité, était intelligent... Pas dans le sens scolaire du terme ; lui était doué d'une capacité innée à manipuler et ce sans éprouver le moindre remord.
Sans détourner le regard, Tatsumaki répondit d'une manière qui se voulait polie et empreinte de surprise.

"Vraiment ? Mes excuses, j'étais prise dans mes pensées et avant de m'en rendre compte, je me suis égarée."

A cela, elle ajouta un sourire amusé, sans jamais arrêter de fixer les yeux de celui qu'elle considérait instinctivement comme un ennemi, désormais. Elle était suffisamment versée dans la manipulation de son entourage pour sentir à des lieues le mépris que le jeune homme lui vouait derrière ce sourire factice. La jeune femme se doutait qu'il ne tomberait probablement pas dans le piège de la jeune fille innocente, et elle s'en réjouissait presque davantage.

D'une démarche déterminée, Tatsumaki s'avança enfin vers son interlocuteur. Une fois arrivée à sa hauteur, la jeune femme dut lever légèrement la tête pour soutenir le regard de celui-ci ; il devait être plus grand d'environ une demi-dizaine de centimètres. Elle n'avait jamais vraiment ressenti de dégoût envers une personne, du moins jamais aussi fort que celui qui l'étouffait quand elle observait ce nouveau monde, mais ce garçon éveillait chez elle un sentiment similaire. Un semblant de méfiance, de haine, peut-être aussi de crainte, mais également une curiosité indescriptible. Cette dernière était certainement liée au fait qu'il cachait quelque chose à propos de cette serre ; quelque chose qui était la cause des frissons qui secouaient sans cesse l'échine de Tatsumaki.
Celle-ci ferma les yeux une seconde ; elle devait trouver un moyen de rester ici, le jeune homme allait forcément griller sa couverture d'une manière ou d'une autre. La demoiselle se tourna à nouveau vers le parterre de plantes "exotiques" et déclara d'une voix déçue.

"Oh... Mais j'étais venue dans cette serre à la recherche de quelque chose que j'ai perdu... C'est très important pour moi. Je suis sûre qu'il doit être dans les parages !"

L'excuse pour rester ici venait d'être trouvée, assez simplette mais suffisante pour s'imposer en délicatesse. Si jamais ce fouineur voulait de plus amples explications, elle n'aurait qu'à prétexter qu'elle cherchait un anneau, et abandonner la recherche une fois le temps venu.
De plus, Tatsumaki voulait prendre le risque de tenter un extra. Elle ne savait pas de quoi cet homme était capable et elle avait entendu dire que certains résidents de ce monde était capables de maîtriser le feu, ou autres pouvoir qui pourraient lui faire regretter de les avoir rencontrés.
Ainsi, la jeune femme fit volte-face et, toisant à nouveau son interlocuteur, lui tendit une main accompagnée d'un sourire éclatant.

"Où sont mes manières... Enchantée, je m'appelle Tatsumaki. Ravie de faire votre connaissance, monsieur...?"
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: La curiosité, une mauvaise herbe à arracher.[pv Highness]   

Revenir en haut Aller en bas
 
La curiosité, une mauvaise herbe à arracher.[pv Highness]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Débit lent... mauvaise réception tv.
» mauvaise qualité d'image en peritel
» Mauvaise réception soudaine TV Bbox
» Mauvaise réception TNT
» Réception TV Mauvaise

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ❝ Hope Corporation :: La serre-