AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 
 Yoru - I walk alone, it's time to go my own way.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité


Invité




MessageSujet: Yoru - I walk alone, it's time to go my own way.   Mer 11 Sep - 2:34


❝YORU


✗ Comment tu t’appelais ?
Lennie Hartmann.
✗ Tu as choisi quel pseudo ?
Yoru.
✗ Tu as quel âge en fait ?
20 printemps.
✗ Tu viens d'où ?
Germany.
✗ Tu veux aller sur quel île ?
Crimson District.
✗ Tu fais quoi dans la vie ?
Psychologue à sa façon.
✗ T'es un super-héros ?
Inverser les sens.

Spoiler:
 

» Mémorisation Physique.



    ✗ La couleur de tes yeux de biche ?
    Simplement bleu avec une légère nuance de gris.

    ✗ Et celle de tes cheveux au vent ?
    Longs, soyeux et acajou.

    ✗ Tu sens la rose ou tu pues le yack ?
    Je sens le pain d'épice.

    ✗ Taille & Poids ?
    1m62 pour 46 kg.

    ✗ Signe distinctif ?
    Physiquement parlant, aucun signe en vue, mise à part un certain tic : j'ai la fâcheuse manie de me gratter la joue lorsque je suis gênée. Sinon, je porte par habitude, un gilet légèrement au dessous des épaules.



» Analyse cérébrale.



    ✗ On n'est pas parfait hein ?
    Perfectionniste. Impulsive. Froide. Bordélique. Lente. Maladroite. Timide.

    ✗ Mais on gère la fougère ?
    Sociable. Calme. Discrète. Douce. A l'écoute. Observatrice. Curieuse.

    ✗ Tu préfères les garçons, les filles, les deux, les chatons ?
    Lolicon. Hétérosexuelle.

    ✗ Moi j'ai un rêveuuuh ?
    Fonder une nouvelle famille. Si ce n'est pas trop demander.

    ✗ T'as peur de quelque chose ?
    Je crains la solitude : au final, même en étant discrète et calme, tout en restant dans mon coin, je suis tout de même rassurée d'être en présence de quelqu'un, même si celle-ci se trouve dans une autre salle que la mienne.

    ✗ Quels sont tes goûts ?
    J'aime manger, le plus souvent des sucreries. Ne me présentez surtout pas un tiramisu sous mon nez, vous regretterez sa disparition fulgurante. J'apprécie en général les aliments piquants ou épicés. Cependant ma hantise, niveaux nourriture, c'est... Les... carottes. Côté boissons, j'ai une préférence pour les sodas bien étranges, au goût chimique, pétillants et tant que c'est sucré. J'apprécie bien le thé vert. Je déteste cependant l'alcool et le café.
    J'ai du mal à définir mes goûts musicaux. Je pense que j'aime un peu tout les genres, aucune préférence. Tant que cela ne m'agresse pas trop les oreilles...
    Côté vestimentaire, je porte des vêtements simples et sobres : bottine, short et collant noirs, chemisette blanche et gilet. Je ne suis pas à un défiler de toute façon.
    J'ai une passion pour la lecture... mais des manga seulement. Légèrement Otaku sur les bords...
    Enfin, j'aime le repos, je déteste les chamailleries. L'ennui aussi.


    ✗ Signe distinctif ?
    Je suis une tsundere. C'est grave docteur ?



» Chargement du jeu.



    ✗ On a tous un passé :

    Ah si vous aviez vu cette petite, qui dans son coin traçait des lignes et des courbes contre une feuille blanche à l'aide de son crayon gris à la mine grasse. Elle semblait bien concentrée. Que dessinait-elle de beau ? Une maison, une fleur ? Un chat... ? Non, c'est une dame. Une simple dame : les cheveux noirs, la peau aussi blanche qu'un comprimé.

    « Mais, il ne manquerait pas quelque chose sur ce magnifique dessin ma petite ? Regarde, elle n'a pas de bouche, elle ne peut pas te parler, elle n'a ni de nez, ni d'yeux. Elle ne pourra jamais te voir. » S'écrit une vieille femme.

    « Pour moi... Elle n'a pas de visage. » Répondit calmement la fillette.

    « Mais qui est-ce donc Lennie ? »

    « Comment on l'appelle déjà ... ? Ah oui. Maman. »

    Son dernier mot n'étonnait pas tellement la grand-mère de la petite. Au final, elle le savait bien, Lennie, qu'elle était abandonnée par celle qui l'avait mise au monde. Même à cinq ans, on peut comprendre ce qui nous arrive.

    Pendant plusieurs jours et nuits, Lennie était enfermée dans son ancien foyer et plus précisément dans sa chambre. Il n'y avait personne dans l'appartement. Ce n'était qu'un peu plus tard que la "mère" ait prévenu les grands-parents de l'enfant qu'elle ne pouvait plus la garder. Ses braves gens avaient bien décidé de prendre soin d'elle, comme si c'était leur propre fille. Leur fils, c'est-à-dire son père, était dans l'incapacité de pouvoir l'éduquer, tout simplement parce qu'il travaillait à l'étranger. Mais s'il avait vraiment la volonté de le faire, il l'aurait déjà pris sous son aile depuis bien longtemps. Mais tu parles... Pour Lennie, c'était fini maintenant, ce n'était même plus la peine d'espérer avoir une famille normale.

    Dix longues années se sont écoulées. Les grands-parents de la jeune fille avait fait leurs derniers jours à l'hôpital et puis...

    « ... Et puis zut ! » Ai-je râlé en déchirant la page de mon bloc-note, étant insatisfaite, pendant qu'une femme bavarde juste sous mes yeux.

    Ce n'est pas facile de résumer sa vie par écris. Au final, que puis-je dire de plus ? Qu'après la mort de papi et mamie, mon père a voulu me récupérer, mais j'ai refusé, sous prétexte qu'il n'avait qu'à bouger ses fesses le jour de ma naissance. Ce n'est pas à mes quinze ans qu'il faut se réveiller quand même !

    Et maintenant j'ai vingt ans. J'ai donc vécu toute seule pendant cinq ans dans un appartement. Mon quotidien reste le même : attendre que des clients viennent me demander de l'aide ? Oui... J'existe pour écouter les problèmes des autres. Je ne travaille pas professionnellement. Ce n'est même pas un loisir. Être "psychologue", enfin pour moi, je pense, me permet de faire des rencontres. Cependant, je ne vois que pratiquement des pauvres vieilles. Tout le monde sait qu'elles ont besoin de compagnie à leur âge, cela les réconforte. Enfin, mise à part dessiner de petits animaux sur mon bloc-note pendant qu'elles me racontent leur vie, il m'arrive d'écrire des romans grâce à des clients exceptionnels, car leurs récits sont toujours rebondissants !

    Mais... C'est vraiment ce que je veux ? Je commence à en avoir assez.

    Pourquoi, suis-je toujours calme face à eux ? Ce n'est pas les rencontres que j'espérais faire... Elles sont vides d'intérêts et même si celle ou celui, qui a une vie intéressante et palpitante, me parle : je m'en fous. Je suis beaucoup trop gentille et souriante devant cette pauvre femme au foyer qui se plaint d'avoir un mari fainéant. Elle continue de bavarder et blabla... Mon mari par-ci... Mon mari par là. Cela résonne dans ma tête... C'est exaspérant...

    « TU VAS FERMER TA PUTAIN DE GUEULE ! ! »

    Elle me regarde avec des yeux globuleux. Ses lèvres écarlates sont déformées par la surprise. Le bond qu'elle a fait, lorsque je me suis levée pour hurler, était tout de même comique. Enfin plus pour longtemps, car au final, en me laissant tomber sur mon siège, j'ai rougi plus de honte que de colère et quelques gouttelettes ont fait leur apparition aux coins de mes yeux.

    « Pardon...Pardon... Je ne voulais pas dire ça... »

    Au fur et à mesure, ma voix devient plus aigüe et puis elle finit par s'éteindre. Ma cliente a traversé la porte de mon cabinet tout laissant derrière elle un gémissement désagréable de tristesse.

    J'ai fermé la porte de la salle d'attente et de mon bureau à clé. Puis dans un soupire, j'ai retiré ma blouse blanchâtre pour enfin m'affaler contre le canapé de mon salon ...ou plutôt ma chambre. Après un long moment de silence, j'attrape quelques tomes de ma série préférée, voulant les dévorer un par un. Mais à peine avoir tourné la première page, j'entends à ma gauche, mon portable vibré en continue. Je m'empare de celui-ci et je prends connaissance du message que j'ai reçu. Un sms bien curieux qui au départ n'avait pas grand d'intérêt à mes yeux... Sûrement un canular. Alors, je reprends ma lecture.

    Deux bonnes heures se sont écoulées. J'ai fini de lire cette aventure riche en émotion. Si seulement je pouvais avoir la même vie qu'un personnage de manga. Mes yeux alors se porte vers le téléphone posé juste à côté de moi. Je le récupère pour relire ce fameux sms :

    « Toi, oui toi : toutes mes félicitations ! Hedger Impact t'a choisi pour participer au jeu le plus révolutionnaire de notre siècle.
    As-tu déjà rêvé de liberté ? Vivre sans l'angoisse de ton train-train quotidien ? Cette vie est possible, elle est à portée de tes doigts : les portes d'Euphemia te sont ouvertes. Un monde qui dépasse toutes tes espérances, loin de la raison, bien au delà de ton imagination. Dans ces terres virtuelles raisonne l'essence de ta liberté.
    Bien sûr, ce choix ne sera pas sans conséquences. Il te faudra laisser derrière toi tout ce que tu as connu jusqu'à présent. Oseras-tu commencer la partie ?

    1- OUI / 2-NON

    Tu as 24 heures pour nous adresser ta réponse. »


    Après l'avoir lu une bonne dizaine de fois en riant bêtement, je me sens très enfantine d'avoir répondu positivement à cette proposition. Je verrais bien ce que cela donnera. De toute façon, je n'ai rien à laisser derrière moi...


    ✗ Ton arrivée à Euphemia et ta réaction :

    Tout en restant silencieuse, j'ai fermé les yeux. Et c'est tout ce qui m'a suffi pour changer de monde. Au début, j'étais assez sceptique... méfiante...

    Finalement, je suis très excitée.

    Je me suis retrouvée devant la mairie. J'ai regardé tout autour de moi en clignant des yeux comme une petite fille curieuse. Mes joues s'empourprent alors légèrement puis de plus en plus. J'ai à peine effleuré mes doigts contre mon visage que j'ai senti une chaleur immense m'envahir.

    Avant, j'étais Lennie Hartmann. Désormais, je suis Yoru. Oh, je le sais bien que c'est un prénom de garçon, mais il est simple, court et facile à retenir. Puis il faut avouer que je ne suis pas si féminine que cela...

    « Et dire que j'ai vraiment cru que c'était un canular à la base... ! Ai-je marmonné doucement en grattant, à l'aide de mon index, l'une de mes joues roses. Bon, il est temps de tracer un nouveau chemin. »



» Toi le geek.



    NOM/PSEUDO : Yoru. Comme mon perso'. Sinon Yumeka. On se passera de mon prénom IRL.
    AGE : 20 balais.
    JEU VIDÉO FAVORI : Touhou Project... je dirais. Ou... Pocket Monster ! 8D
    Sinon quelqu'un m'a contaminé à Tales of Xillia. (Tu te sens visé j'espère. o/)

    FILM FAVORI : les chef d’œuvres de Hayao Miyazaki & Mamoru Hosoda.
    MANGA/SÉRIE FAVORITE : Shingeki no Kyojin est ma bible depuis longtemps. J'aime également Mahou Shoujo Madoka ✩ Magica, Magi, Steins;Gate (encore visé. o/), K Project, FMA, Sword Art Online, RWBY, Zetsuen no Tempest, Kami Nomizo Shiru Sekai, Deadman Wonderland, Kuroshitsuji (le manga uniquement.), Guilty Crown...etc. Bon. Je vais pas faire toute la liste.
    COMMENT T'AS DÉCOUVERT LE FORUM ? : Quand on cherche, on trouve.
    T'ES UN OUF DANS TA TÊTE ? : Owi.
    MANGER OU BOIRE ? : Je mange de l'eau et je bois du pain.
    JE TE SAOULE AVEC MES QUESTIONS ? : Owi.
    UNE DERNIÈRE ALORS, C'EST QUOI LE CODE ? :



Dernière édition par Yoru le Dim 17 Nov - 16:43, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité




MessageSujet: Re: Yoru - I walk alone, it's time to go my own way.   Sam 14 Sep - 12:43

Pas bien, je fais un dp. D:
Osef, c'est juste pour signalé que j'ai fini ma fiche.
Et que j'ai très hâte d'être validée.
Revenir en haut Aller en bas
Father


Fondateur
Fondateur

avatar

Messages : 1054
Date d'inscription : 06/07/2013
Localisation : Dans sa chambre trop d4rk.

MessageSujet: Re: Yoru - I walk alone, it's time to go my own way.   Sam 14 Sep - 17:39

YORU.
Déjà j'adore le métier, l'avatar, l'histoire *o* !
ça faisait longtemps que je n'avais pas vu quelqu'un écrire à la première personne. Moi même je n'y arrive pas xD.
Je te valide sans hésiter, je suis content d'avoir ce genre de perso sur mon île.
Je voudrais sûrement un lien, lequel je ne sais pas encore.

Trêve de bavardages, BIENVENUE DANS LA MI-FA!
Fiche de liens et RP t'attendent fièrement ♥


_______________

cadeaux:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: Yoru - I walk alone, it's time to go my own way.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Yoru - I walk alone, it's time to go my own way.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Camelot - Time Of Kings n'attend plus que vous ! [RPG]
» problème life time map updater
» Choose your last words This is the last time Cause you and I, we were Born To Die.. //Apple A NOTER
» LOU REED - Walk on the wild side
» MAC : BBOX / Disque dur / time capsule / time machine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: HRP ; :: Les archives :: Fiches des anciens membres-