AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 
 Mais elle est là, juste là! Δ PV Noire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité


Invité




MessageSujet: Mais elle est là, juste là! Δ PV Noire   Dim 25 Aoû - 18:48


Want to see you in your world
«Pardon?»

Flemme hocha vigoureusement la tête de haut en bas avec un grand sourire puis posa sa main sur le cœur, un air confiant sur le visage.

.Si, si monsieur! J'ai 32 dents et tous mes ans... euh... Non j'ai 32 ans et toutes mes dents, voilà! Je vous assure, vous voulez voir?

Et avec un beau grand sourire, il montra sa dentition parfaitement blanche à la sécurité des lieux. Celle-ci haussa un sourcil dédaigneux et roula des yeux avant de soupirer grossièrement.

«Alors, supposons que tu as 32 dents... 32 ans gam... monsieur, es-tu un client régulier?»
.Euh... Non. En fait, c'est juste que j'aim...
«Non mais tu me prends au sérieux en plus?! J'ai pas de temps à perdre avec les mômes comme toi! Allez dégage si tu ne veux pas te prendre un pied dans le cul!»
.Mais non monsieur! J'ai bien 32 ans! J'ai plein de rides partout, comme vous... euh pardon... non c'est pas...
«Ah! Et ça se permet d'insulter!»

Flemme n'eut pas le temps de rajouter quoi que ce soit, il sentit le sol se dérober sous ses pieds. L'armoire à glace qui se tenait devant l'entrée du moulin rouge venait de l'empoigner à deux mains et sans une seconde de plus, fit planer le pauvre flemmard. Le cri qui suivit attira l'attention des badauds qui regardèrent la scène surpris de voir un humain volant identifié. Flemme fit brusquement la rencontre avec une surface dure, ce qui cessa sa lancée aérienne et dans un bruit sourd, s'aplatit contre le mur de la maison d'en face. Il retomba dans les poubelles qui étaient situées au même endroit et le cling clang dzling, suivi d'un couvercle qui frappe le sol, résonna fortement dans l'air. Le son métallique n'ébranla pourtant pas la sécurité qui reprit sa place en décochant un regard courroucé à l'attention de Flemme qui, voyant trente-six chandelles, avait bien du mal à ramener ses yeux au milieu de leur orbite.

Assis dans la poubelle, quelques déchets sur le corps, il secoua la tête en se massant la tempe d'une main, un gémissement traversant la barrière de ses lèvres. Mais qu'est-ce qui c'était passé? Mais qu'est-ce qui c'était passé? Ah si, il s'était fait molester. Flemme devait se rendre à l'évidence, ce ne serait pas ce soit non plus qu'il rencontrerait la célèbre Noire.

Il s'extirpa difficilement de sa poubelle et après plusieurs tentative, parvint à se remettre sur pied. Flemme passa vivement ses mains sur ses cheveux, ses vêtements afin d'en chasser les déchets. Il apostropha soudainement la sécurité:

.Mais ça va pas?! Z'êtes pas fou non?! On aurait pu voir mon cerveau sortir de ma tête! C'dangereux votre truc! Et pis je voulais simplement voir Noire moi!

Il rumina encore quelques minutes avant de repartir les mains dans les poches. Depuis qu'il avait entendu parler de Noire, il avait été épris du désir de la voir sur scène. Il ignorait pourquoi et d'où pouvait bien provenir ce espèce d'illumination mais en tout cas, c'était bien la énième fois qu'il essayait d'entrer.

.Et gnagnagna et gnagnagna tch! Non mais oh!

Il s'arrêta soudainement. Minute. Il devait bien y avoir une porte arrière au bâtiment non? Flemme pourrait bien tenter de s'y faufiler comme ça. Si elle n'était pas gardée. Un grand sourire apparut sur ses lèvres et il fit demi-tour. De toute façon, il venait de se prendre un mur. Que pouvait-il arriver de pire? Qu'il s'en prenne un deuxième...?



codes par shyvana
Revenir en haut Aller en bas
Noire


Crimson District

Crimson District

avatar

Messages : 266
Date d'inscription : 10/08/2013

MessageSujet: Re: Mais elle est là, juste là! Δ PV Noire   Ven 30 Aoû - 21:37


Un grand soir s’annonce… Un programme époustouflant avec le clou du spectacle tant attendu, un nouveau Show…
La salle se remplie peu à peu, et un seul nom est sur toute les lèvres, les gens sont venus exprès pour CE spectacle, et ils vont devoir patienter à l’aide des autres shows avant qu’enfin elles ne soient sur scène, que nous soyons sur scène…
Noire et Blanche, le spectacle le plus époustouflant, qui vous émerveille et vous fait rêver, et pas seulement… un spectacle envoutant, hypnotisant, de deux femmes…  s’ils savaient…

Le brouhaha s’installe, trois heures avant que je n’entre sur scène… l’annonceur arrive sur scène, je l’entends vaguement dans son micro, ils attendent que tout le monde soit installés, que les invités de prestige soient tous présent avant de lancer les festivités… et moi je suis là dans ma loge, j’attends…
Trois heures pour me préparer… c’est long ! Horriblement long… mais c’est comme ça… je suis seule… où est ma Blanche ? Encore dans la réalité… et je ne la recréé qu’au dernier moment, ou si j’ai une visite fortuite avant mon spectacle…  J’ai une bouteille de champagne sur ma commode, je suis assise dans mon fauteuil, le peignoir négligemment fermé, laissant apparaitre plus qu’il ne le devrait de mon torse, de mes atouts, mais qu’importe, je suis seule, je m’en moque… ma robe est encore sur le mannequin, a coté de celle de ma partenaire, je les ai fabriquée moi-même… ce soir, un corset, avec un dentelle bordant le décolleté, et quelques plumes, autour des hanches, avant de donner sur une robe, longue à l’arrière et presque inexistante à l’avant, de plumes et de dentelles légères. Noire pour moi… blanche pour ma partenaire… je recréé les éléments de mon passé, de mon succès de la réalité qui se retranscrit parfaitement ici, dans ce jeu…

Je soupire… je m’ennuie… je bois une coupe de champagne… c’est un riche client qui veut me rencontrer qui me l’a offerte, une bonne bouteille, enfin ça en aurait été une excellente même dans la réalité… je laisse le temps passer, doucement… je pose ma flute, je me brosse les cheveux, je me maquille… je laisse filer les minutes… Tiens une heure vient de passer ? J’entends un bruit dehors de poubelles… surement un chat…. Loin de me douter de ce qui c’était passer non loin… et que j’aurais un visiteur…

Je soupire encore, je m’ennuie toujours… ma poudre blanche, je la sors, l’aligne, renifle, soupire et me laisse tomber sur mon fauteuil, bouche ouverte, expirant. Ca détend… c’est l’attente qui fait le plus souffrir, le plus stresser… Il ne faut pas que j’abuse des bonnes choses… la drogue… pas plus que le peu que j’ai pris, je me raisonne, et c’est surtout par ennui que je le fais… je regarde ma porte sachant que juste a coté, dans le couloir il y avait cette porte qui menait à l’arrière du cabaret, sur la ruelle… j’hésite… je prends une cigarette, je sors, en peignoir, débraillée, la manche tombant de mon épaule, mais bien peignée et apprêtée, il ne me manquait que la robe, et pour fumer cela importait peu.
Encore deux heures, j’avais largement le temps de m’en griller une dans l’encart de la porte, éclairée que par la faible lumière au dessus de la porte. Je prends une taf, une seconde, j’expire, je souffle la fumée, les bras croisés en tenant ma cigarette entre mes doigts, et regardant le ciel puis la sortie de la rue… Tiens ? il y a quelqu’un, je vois une silhouette qui avance doucement, je décroise les bras avance et me fige au plein milieu de la rue barrant la route au visiteur.


-Qui va là ?


Je suis dans la pénombre a peine éclairée par la faible lumière sur le coté, on me voit mal, je ne sais pas si on me reconnaitrait… qu’importe, si c’était dangereux ma porte n’était pas loin !

- que faites-vous ici ? C’est interdit au public !


Normalement en tout cas… on protégeait les loges, mais c’était tellement logique et la ruelle était tellement sombre que ça dissuadait les visiteurs… mais bon… les gorilles de l’entrée ne pouvaient pas tout voir non plus, si quelqu’un se faufilait, déterminé a rentrer par la porte secondaire… il pouvait.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


Invité




MessageSujet: Re: Mais elle est là, juste là! Δ PV Noire   Dim 1 Sep - 19:35


Cric crac croque. Que le grand cric me croque!
Et voilà. Il avait attendu que le gros bonhomme soit occupé à laisser passer d'autres personnes. Flemme contourna la porte principale et sans discrétion, courant le plus rapidement possible, il se colla au mur du moulin rouge, comme un espion. Il retint sa respiration et risqua un œil à la porte principale. Le gros l'avait pas vu. Il soupira, un gros sourire apparut sur ses lèvres et il glissa contre le mur, s'arrêtant au moindre bruit, ouvrant grand les oreilles et faisant le plus d'efforts possible pour devenir le mur lui-même.

Soudain, son pied buta contre une vieille cannette de conserve et Flemme fit un petit bruit paniqué en jetant un coup d'œil au début du mur. Rien. Le garde de sécurité n'avait pas daigné venir voir. Sans doute avait-t-il cru que ce devait être un chat. Normal. Et puis, les tas de monde qu'il avait vu entrer. Le spectacle avait vraiment l'air d'être sensationnel, grandiose ce soir et Flemme se mordilla la lèvre.

Il ne pourra même pas y assister. C'était de la discrimination envers la jeunesse. La dernière fois, il avait essayer de se déguiser en vieux. Son pied avait pilé sur le bas de son manteau et tout son déguisement s'était défait. Il faut dire que les grosses lunettes, la barbe peu convaincante et la bedaine n'était d'aucun réalisme. Flemme était comme ça. Impossible de se faire croire aux autres.

Enfin, il déboucha à la fin et Flemme fit dépasser sa tignasse rose afin de voir si un garde de sécurité avait été posté à la porte de derrière. Rien, pas un chat. Juste des escaliers au-dessus de la porte, qui devait mener à une chambre ou autre. Content, Flemme s'engagea dans l'allée sombre, à peine éclairée et à pas de souris, la langue sortie sur le coin de ses lèvres, il avança.

Flemme vit soudainement quelqu'un sortir par la porte et lorsque la voix résonna dans le soir, il se figea. Zut. Il allait être pris sur le fait. L'adolescent regarda tout autour de lui et comme un con, resta en plein milieu de la rue au lieu de s'enfuir. Balbutiant quelques bribes de paroles à lui-même, il mit une main dans la poche de son pantalon et se gratta la nuque de l'autre. Un rire faussement décontracté s'échappa de ses lèvres et il tenta de s'expliquer.

.Ouais en fait... euh... j'suis perdu vous voyez? Euh, je sais pas où sont les poubelles...? Me faites pas mal? J'savais pas que c'était interdit au public... héhé...

Soudainement il se mit à gesticuler dans tous les sens. Et avant que l'inconnu - visiblement une femme et surtout avec la voix - ne puisse répondre, il déclara vivement:

.Ok je l'avoue! Je cherche Noire. Mais je peux pas entrer, le gros monsieur, il m'a fait planer parce que je suis trop jeune. Mais je lui ai dit que j'ai 32 ans! C'est vrai, mais il me croit pas. Vous comprenez? Juste la voir un peu, une seconde, ça va faire mon bonheur, c'est pas compliqué... S'il... vous-plaît?

Flemme dit sa dernière phrase d'une toute petite voix et se mit à se dandiner d'un pied sur l'autre.  



codes par shyvana
Revenir en haut Aller en bas
Noire


Crimson District

Crimson District

avatar

Messages : 266
Date d'inscription : 10/08/2013

MessageSujet: Re: Mais elle est là, juste là! Δ PV Noire   Dim 6 Oct - 10:02

[ navrée du retard de la réponse >.<]



J’étais là au milieu du passage bras sur les hanches, je bloque entièrement le passage pour aller à la suite alors que la personne prise sur le fait sembla se figer a ma vue avant de finalement rire nerveusement et bafouiller quelques mots, expliquant qu’il s’était perdu et qu’il ne savait pas où étaient les poubelles, il demandait a ce qu’on ne lui fasse aucun mal et ne savais pas que c’était interdit au public… sourire nerveux, yeux blasé, il semblait me prendre pour un lapin de trois semaine… mais il ne voyait rien de cette mimique qui devait sans aucun doute déformer mon si beau visage…
Je me repris vite, reprenant mon air sérieux et assez froid habituel au final, mais je n’eus pas le temps de répondre quoi que ce soit qu’il reprit, en gesticulant dans tout les sens et en déclarant vivement la vérité, enfin c’est ce qu’il annonça… Il cherchait Noire, et le gorille a l’entré ne voulait pas le laisser rentrer parce qu’il était trop jeune malgré le fait qu’il annonce qu’il ait 32 ans, effectivement ça ne se voyait pas… enfin là ça ne s’entendait pas surtout à sa voix et il n’avait pas l’air si grand que ça… il voulait juste la voir un peu quelques secondes pourraient faire son bonheur… me voir lui ferait tant plaisir que ça ? J’étais un peu sur le cul à cet annonce, a cet aveux d’admiration envers moi… j’en rougis légèrement et mes yeux brillaient un peu, je souris baissant la tête.


-c’est d’accord. Noire et Blanche vont vous recevoir.


Une annonce directe et franche, net. J’avais toujours ma cigarette entre deux doigts mais elle c’était éteinte et consumée seule, je la jetais et commença à rebrousser chemin en direction de ma loge, attendant le jeune homme sans dévoiler que c’était moi.

-attendez deux secondes devant ma- euh… la loge.


Je l’abandonnais devant la porte pour rentrer seule, dans la loge vide de toute présence humaine, et m’assis a ma chaise, me concentra mains jointes pour finalement faire apparaître Blanche sur sa chaise à côté de moi.

-Oh tiens Noire ! que se passe-t-il ?


-Un admirateur…
en direction de la porte.
Entre !


J’avais parlé assez fort pour qu’il m’entende, et Blanche se dandinait sur sa chaise elle en tenue déjà prête pour danser tandis que moi j’étais toujours dans mon peignoir en soie, la manche qui était toujours tombée de mon épaule. D’ailleurs je m’en rendis compte quand l’admirateur entra ou je la remis rapidement en place, me re-braillant rapidement.

-Alors comme ça une petite seconde a me voir te ferait plaisir ?  Voici donc.


Je souris, légèrement et lui indiqua une chaise pour s’assoir. J’allais lui accorder plus que me voir, mais me parler, me poser des questions, ainsi qu’à Blanche s’il le souhaitait vu qu’elle était là, vu qu’elle devait toujours être là… toujours en public… je ne dois jamais rester sans elle sinon ce serait compromettre la vérité…

-Oh oui ! Hésites pas a rester on a le temps ! C’est toujours un plaisir de rencontrer nos fans.


-Tu as, disons, une heure devant toi pour nous parler, et ensuite on devra finir de nous préparer - enfin surtout moi… - avant d’aller sur scène. Profites en c’est un privilège rare.



_______________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: Mais elle est là, juste là! Δ PV Noire   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mais elle est là, juste là! Δ PV Noire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» daredevil ▬ la justice est aveugle, mais elle sait se faire entendre.
» La vie n'est pas toujours facile, mais elle mérite d'être vécue.
» Ce n'est pas un adieu, juste un au revoir !
» [Fermé] PC Lent Mais tout neuf ...
» Jury Elle Quebec 2011

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ❝ Crimson District :: Le quartier malfamé :: Le moulin rouge-