AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 
 Uno, échecs et scrabble [Horizon]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité


Invité

avatar


Uno, échecs et scrabble [Horizon] Empty
MessageSujet: Uno, échecs et scrabble [Horizon]   Uno, échecs et scrabble [Horizon] I_icon_minitimeDim 18 Aoû - 18:33

△ Uno, échecs et scrabble.




« Uno ! »

L’assemblée poussa un soupir et les huit personnes attablées levèrent leurs verres en même temps pour boire une bonne gorgée. Quand Waylor s’étouffa avec sa vodka, ils partirent dans de grands éclats de rire, bien rauques pour la plupart. Ils n’en étaient plus à leur première partie.

Alekseï aimait bien venir faire une ou deux partie d’Uno Amélioré le soir, pour tuer le temps. En repartant du Manoir Hanté, il était passé devant le bar et c’était dit « Pourquoi pas ? ». Sa journée avait été plutôt morne et même sa visite chez Father n’avait rien fait pour l’égayer. Mais il avait la certitude que quelques shots de Tequla Paf amélioraient son humeur.

En rentrant, il avait retrouvé bon nombre de ses collègues de boisson – Waylor, Tardis, Tiger – et n’avait eu aucun mal à s’incruster à leur table pour commencer une nouvelle partie d’Uno.

Les règles étaient simples :

  • Tu pioches une carte, tu bois. Autant de gorgée que de cartes.
  • On change de sens, tout le monde boit
  • Un joker, tout le monde boit
  • Tu poses un zéro, tu bois
  • Uno, tout le monde bois
  • Les perdants, cul-sec.


Autant dire qu’après presque trois parties, Alekseï était plutôt éméché. Les chansons paillardes agrémentées de bruit de verre brisé commençaient à résonner dans la salle. Il se laissa aller à joindre sa voix aux leurs quand ils entonnèrent « La grosse bite à Dudule ». Amis de la poésie, bonsoir.

« Ah les amis, vous dire qu’c’est bon, quand il ml’a carre dans l’oignooon ! »

Ils applaudirent à la fin de la chanson dans de grands éclats de voix. Alekseï commençait à avoir chaud et son besoin de nicotine se rappelait à lui. Il s’excusa auprès de ses comparses et sortit s’en griller une. Heureusement qu’il n’y avait pas de cancer sur Euphemia, parce qu’Alekseï aurait été sûr d’en mourir. Un paquet par jour, c’était son minimum vital.

Il observait les passants, appuyé contre la devanture du bar quand il l’aperçut. Une chevelure rose. Elle ne l’avait peut-être pas encore vu. Il essaya de se fondre dans l’ombre, maudissant ses mèches blondes qui le rendaient beaucoup trop visible, et se faufila à l’intérieur du bar. Il alla se rassoir à sa table, finit sa cigarette pour en rallumer une deuxième dans la foulée. Il méritait bien une double dose.  

Chamalow' pour Epicode



Dernière édition par Alekseï le Dim 1 Sep - 23:00, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Horizon


Hope Corporation

Hope Corporation

Horizon

Messages : 49
Date d'inscription : 26/07/2013

Uno, échecs et scrabble [Horizon] Empty
MessageSujet: Re: Uno, échecs et scrabble [Horizon]   Uno, échecs et scrabble [Horizon] I_icon_minitimeJeu 22 Aoû - 14:54

« Finally, I find you, babe. I will always find you. You can't escape me. »


Queen - I Want It All / We Will Rock You Mash-Up



Horizon débarqua à Crimson District un peu avant minuit. Elle avait quitté Hope Corporation discrètement, comme à son habitude, vêtue de ce qui la reflétait réellement. Une mini jupe à motif écossais rouge et noir décoré d'une grosse ceinture en cuir accompagnait un chemiser blanc sans manches qui dessinait ses formes à merveille. Le col était défait de quelques boutons, avec un de trop, ce qui dévoilait sa poitrine avantageuse. Perchée sur des bottes à talons hauts elle était particulièrement fière de sa dernière trouvaille: des bas noirs avec de la dentelle et des lacets; très sexy. Elle avait relevé ses cheveux en une queue de cheval qui fouettait l'air à chacun de ses pas. Une cigarette coincée entre les lèvres, elle s'engagea dans la rue avec assurance.

Elle adorait venir ici. Elle s'y sentait plus chez elle qu'à Hope Corporation. Il y avait des drogués à tous les coins de rue, des dealers distribuaient leur marchandise dans des ruelles sombres - et dieu sait combien elles étaient nombreuses - et nombre de personnes bien éméchées circulaient d'un pas mal équilibré le long des trottoirs. La lumière de la lune et le halo jaunâtre des quelques lampadaires grésillants éclairaient le quartier et lui donnaient une ambiance malfamée, l'allure d'une ville où tout n'est que décadence et perdition. Des prostituées se battaient pour un angle de rue et quand on passait devant le Moulin Rouge, ce théâtre de la danse, du spectacle et de la luxure, on entendait résonner la musique fantasmagorique. Plusieurs hommes gisaient sur le pavé, morts ou presque, ensanglantés ou ivres, dangereux ou simplement stupides. Oh oui, Horizon adorait Crimson.

Elle venait voir Father pour lui donner les infos de ces derniers jours sur l'île adverse, celle d'Umbra. Elle se dirigeait vers le manoir d'un pas décidé, saluant au passage quelques connaissances et repoussant à coup de poings les hommes un peu trop démonstratifs de leurs envies sexuelles. Elle n'usait jamais de son don sur de tels individus qui pour elle ne méritaient pas ce traitement de faveur, elle préférait se défouler sur eux avec les quelques techniques qu'elle avait apprise avec le métier. Elle se déplaçait toujours armée, pour elle, c'était incontournable. Même si son don était dangereux et très efficace, il avait ses limites. Et quand elle voulait tuer, il l'en empêchait. Elle avait hâte de retrouver Father et de pourquoi pas, se laisser aller dans ses bras, une fois de plus.

Dans le quartier le plus malfamé, après être passée sous un pont où une bande était en train de s'envoyer voir les étoiles à coups de seringues, elle passa dans la rue où s'étalait un nombre incalculable de bars. De loin, elle aperçut un homme blond en train de s'allumer une clope sur le trottoir, il s'appuya à la devanture. En avançant, elle le reconnut, c'était Alekseï. Il sembla la voir à son tour et comme pour la fuir, s'engouffra dans le bâtiment. Elle eut un sourire en coin. Alekseï avait cette manie de l'éviter, ce qu'elle ne comprenait vraiment pas. Elle poussa un soupir et se dirigea vers le bar.

Quand elle entra, une vague d'odeur lui sauta à la figure. La cigarette, l'alcool et la sueur. Un mélange savamment utilisé dans ce genre d'endroit, car il était la drogue olfactive de ces nombreuses personnes qui passaient leur temps à fumer et boire, sans se laver. Elle repéra se cible, assis à une table ronde, entouré d'une tripotée de mecs tous plus bourrés les uns que les autres, certains entonnaient une chanson dont les paroles triviales ne valent pas la peine que je les cite.

Elle posa sa main sur l'épaule d'Alekseï, étalant ses longs doigts fins sur sa clavicule. Elle n'attendit pas qu'il relève la tête pour la découvrir, elle s'exclamait déjà:
« Alekseï ! Je me disais bien que je connaissais cette tignasse blonde ! »
Elle lui sourit. Elle avait toujours l'espoir de voir le jeune homme répondre positivement à ses avances. Il n'était vraiment pas normal pour la repousser, elle. Son ego en prenait un coup. Pas mal d'hommes - et de femmes - auraient été ravi de partager une nuit avec Horizon. Comme cet homme placé à sa droite dont elle essayait de se rappeler le nom. Waylor. Ce petit pervers était en train d'aventurer sa main sous sa jupe en se pensant discret. D'un geste vif elle dégaina un poignard caché dans sa botte et cloua son bras par son vêtement sur la table. Waylor ne fut choqué que quelques secondes et partit d'un rire gras.
« Bas les pâtes mon coco ! » fit-elle froidement en lâchant le manche de l'arme.
Elle se tourna de nouveau vers le blond, bras droit de Father.
« Tu m’offres un verre ? »
Ce n'était pas vraiment une question parce qu'elle n'attendait aucune autre réponse que oui. Même si elle savait qu'Alek serait moins coopératif.

~

codage par Junnie sur apple-spring
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


Invité

avatar


Uno, échecs et scrabble [Horizon] Empty
MessageSujet: Re: Uno, échecs et scrabble [Horizon]   Uno, échecs et scrabble [Horizon] I_icon_minitimeDim 25 Aoû - 14:47

△ Uno, échecs et scrabble.




« Merde, merde, merde… »

C’était devenu son mantra à partir du moment où il avait aperçu une tignasse rose se faufiler dans le bar. Alekseï s’était fait tout petit, recroquevillé sur sa chaise, à moitié caché par Waylor. Elle n’allait pas le trouver et faire demi-tour. Du moins, il l’espérait. De toute son âme.

La main sur son épaule, bien trop envahissante, les effluves de parfum pour femme, bien trop sucrées, et sa voix, bien trop aigüe, écrasèrent tous ses espoirs. Il ferma les yeux une seconde et prit une grosse taffe. Il entendit les sifflements admirateurs de ses camarades et eut la soudaine envie de tous les maudire.

Il était obligé d’admettre que Horizon avait de jolies formes mais c’était bien ses seuls atouts. Il la trouvait…malsaine. Tant dans sa dévotion sans limite pour Father (il était bien hypocrite sur ce point, mais Alekseï partait du principe que leur histoire commune lui donnait plus de droit qu’elle) que dans sa perfidie envers Umbra. Il la salua d’un placide :

« Horizon. »

Elle n’était pas du tout son type, bien trop facile. Il aurait suffit d’un geste de lui pour qu’elle ouvre les cuisses mais il lui faudrait bien plus d’alcool dans le sang qu’il n’en avait déjà pour que le garçon obtempère. Il avait beau tout partager avec Father, Alekseï ne se tapait pas ses restes. Plutôt coucher avec Waylor.

Son rire gras et son haleine empestant l’alcool lui firent revoir la question. Il avait bien envie de récupérer le couteau pour percer les yeux d’Horizon. Il passait une si bonne soirée…

La proposition de la jeune femme fut suivit par de nouveaux sifflements et par un coup de coude un peu trop violent de Waylor. Tout son être lui criait de l’envoyer paitre mais la ferveur populaire et son taux d’alcoolémie le poussèrent à accepter.

« Passe devant. »

Il se releva péniblement et se traina jusqu’au bar. Il finit sa deuxième clope et en ralluma une, fusillant Horizon du regard, une remarque acide au bout de la langue si elle lui en demandait.

« Qu’est-ce tu me veux ?  Father est dans sa chambre, je suis sûr qu’il est impatient de te voir. C’est pas mon cas. »

Il héla un serveur :

« Une vodka orange pour moi, une tisane au cyanure pour elle. Donnez-lui l’addition. »

Les bonnes manières pouvaient aller se faire foutre. Alekseï n’était pas un Gentleman et Horizon surement pas une Lady.

Chamalow' pour Epicode



Dernière édition par Alekseï le Dim 1 Sep - 23:00, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Horizon


Hope Corporation

Hope Corporation

Horizon

Messages : 49
Date d'inscription : 26/07/2013

Uno, échecs et scrabble [Horizon] Empty
MessageSujet: Re: Uno, échecs et scrabble [Horizon]   Uno, échecs et scrabble [Horizon] I_icon_minitimeMar 27 Aoû - 15:32

« Just try to run away from me. I'll caught you later. I'm kidding. »


Moulin Rouge - El Tango De Roxanne



Les hommes attablés s’excitaient devant la situation, lançant des sifflements et riant – ou plutôt toussant, devrais-je dire.
« Passe devant. »
Horizon arbora un sourire ravi, elle ne s’attendait pas à ce qu’Alekseï soit si docile. Elle se dirigea vers le bar en jetant dans regard au dessus de son épaule, histoire de vérifier que le blondinet la suivait et ne se défilait pas. Satisfaite de le voir se lever, elle s’accouda au bar en faisant un clin d’œil charmeur au serveur, qui lui rendit un sourire séducteur. Elle pouffa. Les hommes étaient tous les mêmes. Enfin presque. Alek était un énergumène. Un cas à part. Un numéro à lui tout seul. Parfois elle se demandait s’il s’intéressait vraiment aux femmes.

Arrivé à ses côtés, il termina sa cigarette et en alluma une deuxième. Horizon en fit de même, écrasant son mégot dans le cendrier.
« Qu’est-ce tu me veux ?  Father est dans sa chambre, je suis sûr qu’il est impatient de te voir. C’est pas mon cas. »
Elle leva les yeux au ciel, un sourire en coin et sortit son briquet de sa poche pour allumer sa clope. Elle laissa s’échapper une bouffée de fumée.
« Un vodka orange pour moi, une tisane au cyanure pour elle. Donnez-lui l’addition. » fit-il au serveur sur un ton sarcastique.
Le jeune homme derrière le bar regarda Horizon d’un air surpris, levant un sourcil sans comprendre. Elle partit d’un petit rire avant de déclarer d’une voix mielleuse :
« Il déconne. Un jus de fraises avec beaucoup de rhum, je m’occupe de l’addition. »

Horizon s’installa sur un des hauts tabourets, croisant les jambes et mettant en valeur sa silhouette. Sa petite jupe courte remontait ainsi très haut, dévoilant ses cuisses. Elle tourna la tête vers Alekseï, le dévisageant allégrement, un sourire charmeur aux lèvres.
« Si tu cherches à m’éviter, c’est pas fréquenter ce genre d’endroit qui va t’aider. Moi aussi j’passe des soirées à boire et à fumer avec des potes. Si tu veux vraiment avoir aucune chance de me croiser, tu d’vrais aller vivre à Dream Land, j’ai horreur de c’t’endroit. »

Le serveur déposa les verres devant eux et Horizon s’en saisit, elle but plusieurs gorgées de sa boisson rouge avant de se passer la langue sur les lèvres sensuellement.
« Enfin, je suis sure que tu quitterais Father pour rien au monde. »
Elle eut un ton amer. Elle était jalouse de la relation qu’entretenait Alek avec le Maître. Ils étaient très proches, voire intime. Leur profonde amitié, aussi étrange qu’elle puisse paraître, attisait l’envie qu’entretenait Horizon d’être la seule à pouvoir approcher le roi de Crimson.

Elle termina son verre en quelques secondes et en demanda un deuxième. Elle dégagea une mèche de cheveux blonds qui barraient le visage de son interlocuteur. Le fixant droit dans les yeux avec toute l’intensité qu’elle pouvait nicher dans son regard.
« Tu sais très bien c’que j’veux. » déclara-t-elle dans un murmure sexy, haussant un sourcil.
Elle le lâcha en souriant intérieurement.
« J’ai vu que tu étais là, j’voulais juste te payer un verre. Comme des amis, tu vois. »
Horion observa son verre. Elle pensa à Father qui devait l’attendre et elle frissonna en imaginant la soirée qu’elle allait passer. Mais elle ne put s’empêcher de penser qu’une tentative de plus ne serait pas de trop.
« Des amis… » fit-elle d’un air songeur.
Décidément, elle était décidée à convaincre Alekseï de passer, ne serait-ce qu’une seule nuit avec elle. Le pire étant qu’elle en avait envie. Il était mignon. Et apprécié de Father.
Des amis.

~

codage par Junnie sur apple-spring
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


Invité

avatar


Uno, échecs et scrabble [Horizon] Empty
MessageSujet: Re: Uno, échecs et scrabble [Horizon]   Uno, échecs et scrabble [Horizon] I_icon_minitimeMer 28 Aoû - 21:45

△ Bros Before Hoes.




Alekseï jeta un coup d’œil à sa cuisse dénudée, c’était plus fort que lui. Biologique. Il en détourna les yeux aussitôt, comme brulé. Aussi généreuses que soient ses courbes, Horizon était de la viande avariée.

« Des potes ? Pas plutôt tes macs ? Vous prévoyez votre prochaine soirée gang bang autour d’une bière ? »

L’éviter ? C’était bien l’un de ses buts principaux. Horizon était sa tâche dans le paysage : s’il pouvait ne plus jamais la croiser, son monde n’en serait que plus beau. Mais le destin prenait un malin plaisir à la mettre sans cesse sur sa route –il était aussi très probable que la jeune femme prenne plaisir à en influencer les rouages en le suivant à son insu. Elle était vraiment dérangée. Mais il refusait de lui accorder assez d’importance pour lui faire fuir les endroits qu’il affectionnait. Crimson District était son domaine et il ne l’abandonnerait pour personne. Il s’y sentait mieux que nulle part ailleurs, c’était sa maison. On le respectait ici, et la présence rassurante de Father à proximité finissait de l’y faire s’y sentir chez lui. S’il y avait bien une personne qui n’avait rien à y faire, c’était Horizon.

« Tu n’aimes pas Dream Land ? Etonnant. C’est l’île des chieurs et des QI de moins de 50, parfait pour toi. Surtout que tu as l’air de beaucoup apprécier les sucettes… Tu ferais très bien la sorcière d’Hansel et Gretel au quartier des sucreries. »

Alekseï se jeta sur son verre à peine servi. Il avait vraiment besoin d’alcool pour rendre la compagnie d’Horizon supportable. Et pour écouter toutes les conneries qui sortaient de sa bouche.

« Enfin, je suis sure que tu quitterais Father pour rien au monde. »

Il fut presque surpris : elle avait raison sur ce point. Depuis leur rencontre, ils ne s’étaient jamais quittés et Alekseï ne voyait pas les choses autrement. Father était son point fixe, son appuie. Ils dépendaient l’un de l’autre. Horizon pouvait bien faire ce qu’elle voulait au lit avec Father et lui cirer les pompes, elle n’aurait jamais ce qu’il avait. Depuis douze ans, ça avait toujours était « Eliott et Ioan » puis « Father et Alekseï ». Bros Before Hoes.

Comme il s’y attendait, elle lui fit des avances, plus ou moins déguisées. Elle puait tellement la luxure que même si son intention avait été écrite sur son front, elle n’aurait pas été plus claire.

Il esquissa un rictus et se pencha vers elle, assez prêt pour déceler l’odeur de son shampoing. Il approcha sa bouche de son oreille, comme pour lui murmurer un secret. Ses lèvres effleurèrent son lobe : ce geste si tendre l’emplit de dégoût.

« Plutôt me faire eunuque. »

Il avait articulé chaque mot et sa voix se fit féroce sur le dernier. Il ne voulait pas d’elle et, s’il n’avait pas à le faire aussi souvent, il prendrait presque plaisir à le lui répéter.

Il s’éloigna un peu, pour pouvoir la regarder dans les yeux.

« Je suis pas ton ami, je suis pas ton plan-cul. Tu es le petit toutou de Father, pas le mien. Moi, les chiens méchants, je les pique. »

Chamalow' pour Epicode

Revenir en haut Aller en bas
Horizon


Hope Corporation

Hope Corporation

Horizon

Messages : 49
Date d'inscription : 26/07/2013

Uno, échecs et scrabble [Horizon] Empty
MessageSujet: Re: Uno, échecs et scrabble [Horizon]   Uno, échecs et scrabble [Horizon] I_icon_minitimeDim 8 Sep - 13:11

« I am not a fucking bitch. Shut up. I'm not that shit. So, stop reviling me right now. »


The Diary Of Jane - Breaking Benjamin



« Des potes ? Pas plutôt tes macs ? Vous prévoyez votre prochaine soirée gang bang autour d’une bière ? »
Horizon se contint afin de ne pas répliquer. Pourquoi les gens s’étaient employés à lui fabriquer cette réputation ? Elle avait des amis avec qui elle ne couchait pas. Certes, le nombre de ses amis était déjà réduit, mais celui des hommes - et femmes - qui partageaient parfois son lit, l’étaient encore plus. Elle ne s’offrait pas à n’importe qui, faut pas charrier, c’est un privilège d’avoir Alice Green dans son lit. Elle ignora Alek en regardant ailleurs, l’air de rien.

« Tu n’aimes pas Dream Land ? Etonnant. C’est l’île des chieurs et des QI de moins de 50, parfait pour toi. Surtout que tu as l’air de beaucoup apprécier les sucettes… Tu ferais très bien la sorcière d’Hansel et Gretel au quartier des sucreries. »
Cette fois, elle sourit toute seule. Sans le regarder. Les gens pensaient aussi qu’elle n’était qu’une imbécile. Et ça, c’était tant mieux. Elle leur laissait croire volontiers que son nombre de neurone était très bas, afin de compter sur l’effet de surprise lorsqu’on la découvrait sournoise, rancunière et intelligente. Car elle l’était. Pas à bon escient si on y réfléchit. Mais au fond, elle était dangereuse. Comme Father. Pas autant. Mais de la même façon sadique et vengeresse.

Alekseï descendait les verres de vodka à la vitesse de l’éclair, visiblement pressé de finir complètement pété. Il avait envie de se faire violer ou quoi ?! Horizon lui jeta un regard de travers, un peu déçue de ce comportement qui correspondait si peu a ses habitudes de gentleman.
Soudain, il se pencha vers elle. Horizon se raidit sur son tabouret. Il approcha ses lèvres de son oreille, presque sensuellement. Elle frissonna au contact de son souffle sur sa peau. Mais ce qu’il prononça fusilla complètement la tension de l’instant :
« Plutôt me faire eunuque. » fit-il en insistant sur le dernier mot si bien choisi.
Elle leva les yeux au ciel d’un air blasé. Elle tourna la tête vers lui prête à répliquer mais il lui coupa la parole sèchement en la fixant :
« Je suis pas ton ami, je suis pas ton plan-cul. Tu es le petit toutou de Father, pas le mien. Moi, les chiens méchants, je les pique. »

Il y eut un blanc. Elle se tut, soutenant son regard avec une pointe de défi. Au moment où le freluquet à la tignasse blonde s’y attendait le moins, elle lui balança le contenu de son verre à la figure. Le serveur se tourna vers eux, surpris. Horizon lui tendit sa chope sans même le regarder, histoire qu’il la remplisse dans la seconde, et il s’exécuta. Elle partit d’un petit rire sarcastique en contemplant Alek, plein de jus de fraises.
« Je ne suis pas le toutou de Father. » déclara-t-elle d’un ton froid.
Elle ne supportait pas qu'on lui fasse comprendre que la Maître se servait d'elle. Horizon essayait sans cesse de se convaincre qu'au fond, Father appréciait sa compagnie à sa juste valeur et non pas parce qu'elle lui rapportait des infos du camp adverse en lui faisant une petite gâterie. Pas juste pour ça, non. Pour ce qu'elle était. Illusion quand tu nous tiens.
Elle ne comprenait pas l’acharnement qu’avait ce mec là, Alekseï, à la détester. Elle ne lui avait rien fait. Depuis le premier regard, il la détestait. Elle avait l’impression que c’était comme physique. Elle avait beau faire tous les efforts du monde, il ne daignait pas être un minimum agréable avec elle. Et Horizon n’avait aucune idée de comment le faire changer d’avis sur elle et cela la perturbait de plus en plus.

Elle se leva, remettant sa jupe en place et rabattant quelques mèches de cheveux roses.
« Pour ton info, je ne suis pas une pute. Alors arrête de me considérer comme telle. »
Avant qu’il n’essaye de répondre, elle posa un doigt sur ses lèvres.
« Je ne suis PAS une pute. T’as saisi ? Je n’accepterais pas que tu m’insultes de la sorte encore une fois. »
Son ton était glacial et cassant, elle ne jouait plus la séduction. Mais la scène n’en restait pas moins comique : les regards étaient parfois tournés vers eux, notamment celui du serveur qui se demandait s’il aurait à intervenir, il n’aimait visiblement pas les emmerdes.

Piquée au vif, Horizon s’éloigna et rejoignit la table qu’ils avaient quittée. Elle prit la place d’Alek et relança le jeu avec un grand sourire. Les hommes, heureux de jouer avec une si jolie femme s’empressèrent de distribuer les cartes en riant. La main de Waylor se retrouva de nouveau sur la cuisse d’Horizon. Elle lui saisit le poignet et le tourna avec force, lui lançant un regard significatif. Il avala sa salive et récupéra son bras avant qu’il ne soit cassé. Pour lui, le fantasme s’arrêtait là ; jamais Horizon ne le laisserait la toucher.
Elle jeta un regard furtif à Alekseï. Comment allait-il réagir après cette petite humiliation ?

~

codage par Junnie sur apple-spring
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


Invité

avatar


Uno, échecs et scrabble [Horizon] Empty
MessageSujet: Re: Uno, échecs et scrabble [Horizon]   Uno, échecs et scrabble [Horizon] I_icon_minitimeDim 6 Oct - 15:00

△ Misogynie et chlamydias .




Alekseï ne put retenir un juron en sentant le rhum imbiber sa chemise. Blanche, évidemment. Quelle bonne idée. Il n’y était pas particulièrement attaché et se servit d’une partie sèche de sa manche pour s’essuyer le visage. Un peu plus, un peu moins…Il était plus dérangé par l’odeur et l’impression gluante que l’alcool avait laissées sur son corps.

Il écoutait, presque éberlué, Horizon défendre sa vertu –le monde à l’envers- et le faire passer pour le pire des goujats devant l’entièreté du bar. Crimson District n’était pas vraiment réputé pour être le quartier des droits des femmes : des machomens, il y en avait par centaines, et ils n’étaient pas mal vus. Ce n’était pas pour autant qu’Alekseï appréciait qu’on pense qu’il en soit un. Il était tout à fait capable de traiter une demoiselle avec toute la déférence qu’elle méritait, même s’il semblait que ce genre de femmes se fasse rare au Quartier Rouge. Si Horizon voulait jouer au jeu de l’humiliation publique, lui aussi pouvait parler fort :

« Woh ! L’hystérie ça se soigne ! Si t’es pas une pute, tu fais tout pour y ressembler. Peut-être que si tu mettais des jupes assez longues pour nous épargner la vue de ton string, j’arriverais à croire que ton vagin ne voit pas passer autant de monde que le métro londonien. »

Il avait essayé de garder le ton le plus froid possible, mais la colère se lisait très bien dans sa réplique cinglante. Leur dispute semblait être devenue le centre d’intérêt du bar, il voyait du coin de l’œil les différents clients les dévisager, échangeant des messes basses et des rires amusés.

Il la suivit jusqu’à la table de jeu, arrivant juste à temps pour la voir se venger sur le poiget de Waylor.

« Tu as pas entendu la petite dame, Wayly ? C’est pas une pute ! Fais gaffe, elle mord. Elle pense sans doute que son hymen va repousser si elle se met à jouer les nonnes. C’est un peu tard pour ça… »

Il se pencha par-dessus l’épaule d’Horizon, reprenant un ton de confidence :

« J’en ai plein d’autres comme ça. Ici, c’est mon bar, ma rue, mon district. On y joue selon mes règles. Nouvelles règles du jeu : les non-putes aux cheveux roses ne sont plus autorisées dans les lieux publics et à moins de quinze mètres de ma personne. On ne sait jamais, c’est très contagieux les chlamydias… »

Il entendit Waylor rire juste à côté, mais Alekseï doutait qu’il ait compris la blague dans son état d’ébriété. Il se recula avec un sourire, et désigna la porte du doigt à la jeune femme.

« Tu sais où est la sortie, je ne te raccompagne pas. »

Chamalow' pour Epicode



Désolé pour l'attente et pour cette réponse bien courte >.<
Revenir en haut Aller en bas
Horizon


Hope Corporation

Hope Corporation

Horizon

Messages : 49
Date d'inscription : 26/07/2013

Uno, échecs et scrabble [Horizon] Empty
MessageSujet: Re: Uno, échecs et scrabble [Horizon]   Uno, échecs et scrabble [Horizon] I_icon_minitimeLun 3 Mar - 21:53

« Fuck you very much, motherfucker ! »




Voilà qu’il jouait les forts en gueule. Carte de l’humiliation. Horizon n’était pourtant pas dupe et savait très bien que le blondinet avait été touché dans son amour propre. Il était en colère, c’était indéniable.
Elle lui sourit dans son dos, voulant faire croire que la situation l’amusait. Mais au fond, elle avait juste envie qu’il se taise. Qu’il ferme sa putain de bouche qui ne disait que des choses absolument fausses.
Horizon avait la main qui la démangeait, sentant un besoin irrépressible de mettre une droite à son interlocuteur qui déblatérait tout haut pour se faire remarquer.

« Woh ! L’hystérie ça se soigne ! Si t’es pas une pute, tu fais tout pour y ressembler. Peut-être que si tu mettais des jupes assez longues pour nous épargner la vue de ton string, j’arriverais à croire que ton vagin ne voit pas passer autant de monde que le métro londonien. »

Elle serra les poings et ferma son visage. Ta gueule ! Putain ferme là ! Horizon était en colère. Elle ne savait pas pourquoi entendre ces mots de cette bouche en particulier lui faisait tant de mal. Peut-être parce qu’elle le savait proche de Father et que son inconscient faisait l’analogie. Si Aleksei pensait cela d’elle, peut-être que son Maître l’affirmait aussi en secret. Elle les imaginait en plaisanter tous les deux. Ses tempes fourmillaient sous le sang qui y pulsait de fureur.

« Tu as pas entendu la petite dame, Wayly ? C’est pas une pute ! Fais gaffe, elle mord. Elle pense sans doute que son hymen va repousser si elle se met à jouer les nonnes. C’est un peu tard pour ça… »

La virginité était une connerie pour elle. Il n’y avait rien de pur là dedans, aucune histoire de sainteté. Elle pensait qu’une fille pouvait être la pire des salopes en gardant sa pudeur et son hymen.
Coucher ne rime pas avec dépraver. Coucher ne rime pas avec se prostituer.
Elle avait envie qu’il retire ce qu’il venait de dire sans savoir, sans connaître, sans comprendre.

« J’en ai plein d’autres comme ça. Ici, c’est mon bar, ma rue, mon district. On y joue selon mes règles. Nouvelles règles du jeu : les non-putes aux cheveux roses ne sont plus autorisées dans les lieux publics et à moins de quinze mètres de ma personne. On ne sait jamais, c’est très contagieux les chlamydias… »

Il désigna la porte tandis que Waylor se mettait à rire, de la façon la plus ivre.

« Tu sais où est la sortie, je ne te raccompagne pas. »

Une dizaine de secondes passèrent. Horizon ne parvint pas à se contrôler et fit basculer la table violemment. Plusieurs des hommes attablés se cassèrent la figure avec leur chaise. Les personnes du bar se tournèrent et un demi-silence se fit dans la salle.
Elle se leva et se tourna vers Aleksei, l’air furieux. Il l’avait blessée. Exaspérée, elle le foudroya d’un regard froid.

« Ce n’est ni ton bar, ni ta rue, ni ton district, ni tes règles. Tu es ici chez Father. N’oublies pas que tu lui appartiens toi aussi. Ta pseudo place de gouverneur, tu la dois à lui seul. S’il n’était pas là, tu ne serais rien. Et moi non plus. Je ne serais rien. Et mieux vaut que tu penses que je suis une pute plutôt que rien. »

Elle le bouscula d’un coup d’épaule en passant près de lui, ravalant sa rage et ses mots froids. Elle ouvrit la porte et avant de sortir, elle ne put s’empêcher d’ajouter :

« Je t’emmerde, Alek. Peut-être qu’un jour t’ouvriras les yeux. Mais je pense qu’aujourd’hui, t’es encore trop con. Allez, salut ! »

Elle claqua la porte et tenta de se calmer le long du chemin. Un baiser de Father lui ferait tout oublier.

Spoiler:
 
 
~

codage par Junnie sur apple-spring
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé







Uno, échecs et scrabble [Horizon] Empty
MessageSujet: Re: Uno, échecs et scrabble [Horizon]   Uno, échecs et scrabble [Horizon] I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Uno, échecs et scrabble [Horizon]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: HRP ; :: Les archives :: Rps terminés/abandonnés-