AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 
 ❝i'm the speaker of your silence; father
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Father


Fondateur
Fondateur

Father

Messages : 1056
Date d'inscription : 06/07/2013
Localisation : Dans sa chambre trop d4rk.

❝i'm the speaker of your silence; father Empty
MessageSujet: ❝i'm the speaker of your silence; father   ❝i'm the speaker of your silence; father I_icon_minitimeMer 24 Juil - 0:10


#F.A.T.H.E.R#


✗ Comment tu t’appelais ?
Eliott Hedger.
✗ Tu as choisi quel pseudo ?
Father, le créateur.
✗ Tu as quel âge en fait ?
23 ans mental et physique.
✗ Tu viens d'où ?
Angleterre.
✗ Tu veux aller sur quel île ?
Crimson District.
✗ Tu fais quoi dans la vie ?
→ Dirigeant de l'île Crimson District.
→ Jouer au méchant de l'histoire.
→ Se cache dans son manoir.
✗ T'es un super-héros ?
Aucun pouvoir en particulier, à les contrôles d'Euphemia.

» Mémorisation Physique.



    ✗ La couleur de tes yeux de biche ?
    Un regard triste, effrayant. Des prunelles havanes méprisantes, décevantes. Des pupilles sombres, menaçantes. Oseras-tu croiser me regarder dans les yeux, jeune passant ?
    ✗ Et celle de tes cheveux au vent ?
    Des cheveux d'ébène, qui s'affolent quand le vent souffle dans les chênes.
    ✗ Tu sens la rose ou tu pues le yack ?
    Une odeur de nicotine, qui reviendra hanter vos narines.
    ✗ Taille & Poids ?
    1m89 pour 64 kilos.
    ✗ Signe distinctif ?
    Porte souvent une longue cape noire en guise de manteau, à toujours une clope coincée dans sa bouche. Une boucle d'oreille sur l'oreille gauche. Un simple anneau en argent, discret. Il a également tatoué en bas du torse à droite "Pride".
    Tu le regardes de loin, tu aperçois cette silhouette pudique et sensible. Il te sourit, dans le vide, sans comprendre l'intérêt que tu lui portes. Contre un arbre, il se cambre. Ses paupières closes dessinent des cils démesurés. Même à l'ombre, il a chaud, il s’assoupit tandis qu'assise dans l'herbe, tu l'épies.  Un sourire ourle ses lèvres fines et délicates. Tu es charmé par cette droiture si significative et ce timbre bien trop charmant. Les traits de son visage sont fins mais très marqués, annonciateurs d'un réveil prochain. D'ailleurs, ses yeux s'ouvrent à nouveau, dévoilant des orbes désaccordés, un regard désabusé. Il s'avance vers toi, imposant, pourtant si attachant.  Doucement, il relève ton menton, et embrasse ton front, susurrant d'une voix caverneuse et suave ce que tu aimerais entendre. C'est juste un songe, un rêve qui se joue de toi. Solide, il ne flanche pas, impatient dans ses mouvements brusques et concis. Et toi, tu rougis. Il te fait perdre la tête, dans son éternelle douleur. Tu la sens, la solitude dans ses tremblements. Arrête de croire, arrête de voir. Ferme les yeux et respire. Il va t'apprendre. 



» Analyse cérébrale.



    ✗ On n'est pas parfait hein ?
    Capricieux comme l'orage, impulsif comme la foudre. Father est incontrôlable. Son sourire est comparable à une catastrophe naturelle, de part son aspect cruel. C'est au fond un gamin qui n'a rien compris à la vie, frustré, bafoué, décidé à se venger. Se venger de quoi ?
    Father, c'est un connard. Il comprend rien aux sentiments, aux émotions. Il frappe quand il s'énerve, il fait pas dans le détail. Father, faut pas l'énerver, faut pas le provoquer, parce qu'avec lui, jamais vous ne gagneriez. Il fait le mal et il le fait bien. Father, c'est juste une ombre, une tempête déjà passée. Juste le cauchemar de la veille. La douleur écorchée qu'on a sur le palais, qui n'arrive pas à cicatriser.
    ✗ Mais on gère la fougère ?
    Doué de ses mains, jeune prodige . Une connotation bien tendancieuse qui va de pair avec sa concupiscence. Mais Father est un vrai gentleman, qui sait faire la part des choses – quand c'est à son avantage bien évidemment – excellent orateur également, il a tout pour plaire. Dommage que son petit côté volatile évite toute relation sérieuse. Et même si cette petite brindille de qualités est séduisante, qui voudrait d'un homme comme lui ?
    Father, il est vrai. Father, quand il aime, c'est d'une pureté d'enfant. Mais Father ne vous aime pas.
    ✗ Tu préfères les garçons, les filles, les deux, les chatons ?
    Pedobear.
    ✗ Moi j'ai un rêveuuuh ?
    Il a de nombreuses fois rêvé que ses parents étaient fiers de lui, lui tendant les bras avec un sourire rassurant.
    ✗ T'as peur de quelque chose ?
    Le maître des cauchemars ? Peur ?
    Il vous dira bien sûr ouvertement qu'il ne craint absolument rien.
    Mais Eliott a peur de mourir, de sombrer dans l'oubli. Devoir fermer les yeux sur l'éternité, voilà ce qui le terrifie au plus profond de lui. Il a souvent des crises nocturnes qui l'empêche de dormir et qui le fond devenir complètement fou.
    ✗ Quels sont tes goûts ?
    Father aime fumer, envoyer chier Euphory, torturer Umbra, fumer, faire peur aux gens, régner sur Euphemia, manger des nouilles, s'habiller en noir, les films d'horreur, fumer, le gâteau au chocolat, mettre des capes parce que c'est trop la classe, traîner avec Aleksei, les poussins (information top secrète).
    Father n'aime pas rester ne pas fumer, qu'Euphory le suive partout, que sa sœur soit plus douée que lui, les enfants, pleurer, avoir peur, les légumes, le sport, les couleurs flashis, qu'on l'emmerde, les histoires d'amour.
    ✗ Signe distinctif ?
    Il sait jouer de la guitare et cuisiner.



» Chargement du jeu.



    ✗ On a tous un passé :

    Spoiler:
     

    Par où commencer ? Notre histoire commence entre les gifles de Peter Hedger et les soupires de Margaery Hedger. Aîné de la famille la plus riche d'Angleterre, de la famille détenant le monopole du Jeu Vidéo dans le monde, Eliott Hedger est un enfant difficile, arrogant et flemmard.

    Pointé du doigt toute sa vie terrestre comme la honte de la famille, comment ne pouvait-il ne pas mal tourné ? « Ce que j'ai subi à fait de moi ce que je suis. » Tout action entraîne une réaction égale et opposée. « Ils ont été monstrueux avec moi.  Et ont engendré un monstre. » Eliott se souvient de ses paroles dites à ses frères et sœurs juste avant de s'enfermer dans son manoir à Crimson District.

    Une histoire aussi maigre et vide que les autres membres de la famille, qui se caractérise par la création progressive d'Euphemia pendant des années.
    Peter et Margaery sont morts quand Eliott avait 18 ans, Laureen 14 ans, Lucy 12 ans et Owen 10 ans. Alors que leurs actions étaient détenus par Hedger Impact, ils ont pu se consacrer à la conception de leur univers.

    Pendant de longues années, la situation familiale se résumait à des embrouilles constantes entre Eliott et Laureen. Cette dernière était la plus douée de la famille, que ce soit scolaire ou même informatique. Eliott, lui, qui plongeait totalement à l'école par manque de motivation était constamment comparée à sa jeune sœur, ce qu'il n'a jamais supporté. Et même encore sur Euphemia, la rivalité continue. Il l'aime car elle est de son sang, mais la déteste pour avoir été au dessus de lui.

    Tout ses frères et sœurs semblaient plus heureux... Lucy, la discrète et Owen, le petit roi. Incompris de tous, il a préféré se renfermer sur lui même, quitte à devenir agressif avec tous le monde. Tous le monde sauf une personne : Alekseï. Ce jeune garçon n'est autre que son meilleur ami, orphelin recueilli par les parents Hedger. Très complices, c'était presque étrange de ne pas les voir ensemble, en train de faire les casse-cou. Bien sûr, Alekseï connaît tout sur lui et la famille Hedger.

    Le projet avançait lentement, tandis qu'Eliott avait déjà en tête de hacker le système. Parce qu'au fur et à mesure qu'il voyait la conception évoluer, il se rendait compte que ce monde valait mieux que celui dans lequel il avaient grandi.
    C'est ainsi, que quelques mois plus tard naquit Euphemia. Euphémisme éphémère.

    ✗ Ton arrivée à Euphemia et ta réaction :
    Eliott s'était proposé de tester le casque le premier. C'était risqué car ce n'était qu'un prototype de casque. D'ailleurs, c'était lui qui l'avait construit, alors que tous le monde était d'accord pour que ce soit plutôt Laureen qui s'en occupe. Mais alors le problème de la rivalité revenait au premier plan et il jura de réussir à le faire sans son aide.
    Il mit alors le casque et se projeta à la mairie. Il sentit pour la première fois le vent s'engouffrer dans sa gorge, caresser sa peau, dompter ses sens. Cela avait l'air plus réel que la réalité elle même. Or, il y eut un problème, le casque avait un dysfonctionnement et commença à ronger ses neurones, lançant des chocs électriques vers son cerveau. Il aurait pu en mourir si Laureen ne l'avait pas sauvé à temps.
    Eliott resta dans le coma pendant un mois, ce qui laissa du temps à Laureen et Owen de le réparer ensemble, pour en faire un nouveau.
    Quand il se réveilla, Lucy était à son chevet.

    Le nouveau casque fonctionna parfaitement, par contre. Ils arrivèrent à Euphemia les premiers, tout en gardant la possibilité de se déconnecter à tout moment.
    Puis Eliott devint alors Father, père impitoyable. Il hacka le système comme prévu et se déconnecta pour enfermer les corps de ses frères et sœurs derrières des vitres en verre incassable, veillant à ce qu'il ne leur arrive rien.
    Il avait maintenant le destin de tout un peuple entre ses mains. Il se devait de paraître aussi fragile que la plus solide des pierres, aussi infranchissable qu'une tornade, aussi froid que la glace, aussi monstrueux que vos pires cauchemars.
    « Je viens de frôler la vie. »



» Toi le geek.



    NOM/PSEUDO : Father. C'est qui l'papaaa ?
    AGE : Vieux pépé.
    JEU VIDÉO FAVORI : Euh. J'en ai pas de préféré. O/
    FILM FAVORI : Fight Club, V for Vendetta et Another Earth.
    MANGA/SÉRIE FAVORITE : Big Bang Theory/ Game of Thrones et en manga : SAO et BlackJack.
    COMMENT T'AS DÉCOUVERT LE FORUM ? : Dans un kinder surprise !
    T'ES UN OUF DANS TA TÊTE ? : Non, je suis sain d'esprit ok ? … OK ?
    MANGER OU BOIRE ? : Boire des litres d'ice tea ♥
    JE TE SAOULE AVEC MES QUESTIONS ? : Mais grave !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
❝i'm the speaker of your silence; father
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ❝ Accéder à Euphemia :: Créer votre personnage. :: Fiches validées-