AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 
 On me disait toujours: "Sois gentil avec les filles". Bah maintenant va falloir repasser. •• Sunshine
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité


Invité




MessageSujet: On me disait toujours: "Sois gentil avec les filles". Bah maintenant va falloir repasser. •• Sunshine   Sam 10 Aoû - 3:52

Et gnagnagna et gnagnagna.

Lionheart mit furieusement ses mains dans ses poches. Encore heureux que son pouvoir ne s'activait quand présence de d'autres personne car là, il se sentait réellement frustré. Le chasser à coup de pied juste parce qu'il squattait. Qu'on lui criait dessus, d'accord. Mais qu'on lui bottait littéralement l'arrière-train, c'était autre chose. Oui, il était allé à la même place. Oui, on lui avait déjà dit de dégager. Oui il s'en foutait et était revenu... Mais qu'est-ce que ça pouvait bien faire? Jamais personne n'allait dans cette poubelle, dans un coin sale de Crimson District - tout est sale là-bas en fait. Lionheart en avait juste profité. Dormir avec les rats, il s'y était habitué. Alors pourquoi ne pas l'avoir laissé pourrir à leurs côtés? Il n'avait nulle part où aller et il était clair qu'il se ferait virer avant d'avoir pu se trouver un emploi ou un logement. Lionheart ne savait pas où aller. Ses mots se transformaient toujours en lames à trancher, il se faisait toujours détester. C'était une des raisons pour lesquelles, il avait choisi cette ville. Pour sa noirceur, ses mauvaises rumeurs et le mal que l'on parvenait à y voir. Il s'y fondait à merveille... À merveille. Pourquoi? Il était venu à Crimson District parce que.

Parce que.

C'était toujours sa réponse. Qui n'en était pas une.

Il n'avait jamais su quoi dire. Parce que. C'était la meilleure chose. Elle ne veut rien dire de mal, ni de bien. Personne ne peut catégoriser cette réponse dans une positive ou une négative. Même quand il n'était pas Euphemia, avec son pouvoir, il répondait: "Parce que." Et il recevait des coups. Lionheart secoua la tête afin d'en chasser ses mauvais souvenirs et fixa ses pieds qui glissaient calmement sur le tapis roulant. Il n'avait pas besoin de penser à sa vie. Elle était finie de A à Z. Cette vérité le laissait vide. Il ne parvenait jamais à savoir s'il en était triste, heureux, furieux. À chaque fois qu'il tentait d'avoir une émotion depuis ce jour, Lionheart se donnait l'impression d'être constipé. Il n'arrivait jamais à sortir ce qu'il ressentait. Tout bonnement parce qu'il n'arrivait jamais à le déceler. Ça le perturbait et quand il y réfléchissait trop, il se donnait mal à tête.

Dans un soupir, il releva brusquement la tête, ferma les yeux et se laissa traîner par le tapis roulant jusqu'à la mairie. Ce qu'il voulait faire? Il ne savait pas trop. Il se sentait bien énervé par ce qu'il venait de se passer. Lionheart avait besoin de se changer les idées et peut-être que lever son fessier - pour une fois - lui ferait du bien. Il n'était pas sûr, mais ça valait le coup d'essayer. Alors quand ses pieds furent enfin déposées sur le sol de la mairie, le jeune homme, les mains dans les poches, un veston sur le dos et zipper détaché, hésita longuement. Il ne pouvait pas rester ici, il se ferait sûrement chasser puisqu'il ne pouvait pas se mêler dans la foule de nouveaux pour déconner. Ah. Il aurait quand même bien aimé. Une main en visière pour ne pas se taper l'aveuglement du soleil, il laissa ses yeux scruter l'horizon, vers les quatre îles.

Peut-être pourrait-il revenir sur Crimson? Plus tard. Jamais. Non impossible. Il y retournerait c'était clair. Il y avait sa place en tant que noirceur du monde. Une tache de trop qui n'arrivait pas à disparaître. Même avec du M. Net, chasse tache ou même lysol et tout plein de produits toxiques pour les salles de bain, qui vous levaient le cœur et piquait les yeux. Car on avait tous, déjà, vaporiser ces trucs au-dessus de notre tête. Lionheart s'en souvenait fort bien, pour avoir eu mal aux rétines pendant trois jours.

Ne sachant pas où aller, il opta pour la décision ultra simple de laisser ses pas le mener. Prenant la route, il traversa tranquillement la mairie en faisant attention de ne croiser personne. Se contorsionnant dans les ruelles, se cachant dans une allée fermée... Il aimerait tant pouvoir parler à tout le monde. Mais il ne sortirait que de la merde, Lionheart. Il enverrait chier tout le monde. Comme la vie est belle...

Il renifla, fatigué de broyer du noir, de se renfrogner dans ses idées sombres. Fallait dire que vivre dans un endroit pas très positif, ça ne l'aidait pas. Il s'arrêta, lorsqu'après un certain temps, il se retrouva devant un second tunnel roulant. Ses yeux cuivrés observèrent l'entrée et tentèrent d'apercevoir la fin. Ne voyant rien, il s'engagea sur le tapis et se laissa rouler jusqu'à sa prochaine destination d'une journée.

.Et c'est parti pour un autre tour, troubadour...

Qu'allait-il faire une fois rendu sur l'île? Il irait chercher le trouble? Sûrement pas. Il soupira en se passant une main dans les cheveux, repoussant ceux-ci vers l'arrière d'un geste habitué. Quelqu'un se tenait à côté de lui et Lionheart dut réprimer un juron qui voulait sortir. Ben ça y est. Le voilà parti sur une lancée. Qu'est-ce qui lui avait pris de vouloir inverser les émotions? Il était pas un peu con, Lionheart... Il avait dû avoir fumer avant. Pour se changer les idées clairement. Une vieille habitude qui datait de trois ans, quand il avait quinze ans.

Lorsqu'il déboucha du tunnel, il écarquilla les yeux, un peu surpris. S'il s'attendait à voir ça. C'était quoi ce paysage à la Alice au pays des merveilles en plus... plus... bizarre? Jusqu'où ses pas avaient décidé de le mener cette fois? Si ce n'était pas au bar, alors c'était au pays des tagada et des poneys.

.J'suis maudit.

N'ayant pas le choix et ne voulant surtout pas se retaper un autre fichu tapis roulant, Lionheart arpenta l'île quelques minutes avant de voir passer un train dont le son l'avait devancer. Il fut émerveiller. Une île de rêve. Peut-être pourrait-il y séjourner un peu? Il en avait rudement envie mais niveau social, ça ne le mènerait nulle part et Lionheart laissa échapper un "tss" découragé avant d'entreprendre une marche sur ce bout de terre étrange. Il s'engouffra dans une espèce de forêt qu'il ne souhaiterait pas avoir près de chez lui. Mais ce qu'il ne remarqua pas plus tôt, c'était que doucement, il avait l'impression de se sentir... bien. Pour la première fois depuis qu'il était ici. Bien dans sa tristesse, bien dans sa misère. Et plus il avançait, plus il avait envie de rester dans cet endroit qui l'apaisait et le rendait tristement joyeux. Une joie artificielle.

Lionheart s'arrêta. Devant lui, monté sur un monticule, s'étendait un cours d'eau miroitant qui le captiva. C'était différent. Différent de chez lui. Différent du Crimson District mais pourtant, même s'il se disait qu'il voudrait bien rester ici, Lionheart savait pertinemment qu'il n'avait rien à faire dans un endroit pareil. Il n'avait pas sa place. Ça le rembrunit un peu.

Désirant voir la rivière de plus près, il descendit de son tas de terre et longea le bord de l'eau. Les yeux perdus dans le bleu aquatique, il était fasciné par ce qu'il voyait au fond. Elle était si claire cette rivière, qu'il parvenait à voir en elle. Des sous. Des tas et des tas de sous qui reluisait la robe bleutée de l'eau, comme de minuscule diamant. Mais ce n'en était pas et Lionheart fermé un peu les yeux. On ne lançait des sous dans l'eau que pour une raison. Faire un vœu. Ou alors il ne connaissait pas ceux qui en lançait pour le plaisir et il ne voyait pas où pouvait être le plaisir.

.Un endroit pour faire des vœux. Je me demande si c'est encore possible.

De vœu, Lionheart en avait bien un. Un depuis belles lurettes. Et s'il pouvait le réaliser maintenant?
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité




MessageSujet: Re: On me disait toujours: "Sois gentil avec les filles". Bah maintenant va falloir repasser. •• Sunshine   Sam 10 Aoû - 22:13



.Un voeu créa une malédiction.



Douce Sunshine, si gentille et si naïve. Ce caractère forgeait dans la peur pour lui éviter toutes douleurs. A son arrivée, elle tomba ici. Une région de bonbons et de rêves les plus fous. « Au lieu de rêver ta vie, vis ton rêve ! » était la première phrase qu'elle entendit. Ce qu'elle avait toujours voulut? Une vie paisible où personne ne se moquerait de son apparence et où elle aurait enfin une vie sociable heureuse. Une famille, des ami(e)s et une personne à chérir.

Sa première rencontre fut Euphory, celui qui était le créateur de ce monde de bisounours. Elle tomba littéralement sous son charme du moins elle avait le rôle parfait de la victime. Une jeune fille mignonne et serviable. Que demandait de plus? Un endroit où vivre, peut-être. Elle se trouva une maisonnette dans l'allée des lumières avec un petit jardin où elle y cultivait différentes variétés de fleurs. Par la suite, il lui fallait un métier. Pour subvenir aux besoins quotidiens. Se baladant à la recherche d'un emploi, elle arriva à un parc d'attraction. Le genre de parc qui attirent les touristes des autres régions. Elle y trouva une petite boutique de sucreries qui avait l'air sans propriétaire. Vendre des bonbons? Pourquoi pas. Gourmande comme elle est, ça sera parfait.

Elle fit des rencontres sublimes. Adorable comme elle est, qui ne pourrait pas l'apprécier? M'enfin qu'importe. Le sourire toujours dessinait sur ses lèvres savoureuses, on voyait à quel point elle était heureuse. Aujourd'hui était son jour de repos. Elle avait pour habitude de lire des contes et légendes. Ainsi elle tomba sur une carte mystérieuse menant à une sorte de « Rivière aux voeux perdus ». Qui plus est, cela se trouvait à Dream Land ! La curiosité piqua le bout de son nez. Une chance aux trésors, ce qui lui vint à l'esprit.

Il fallait se préparer pour l'aventure. Petite sac à dos contenant le livre avec la carte, des bonbons faits par ses soins et une gourde remplis d'eau au goût de fraise. Mettant sa cape à capuche blanche sur ses épaules. Sac à dos en main. La jeune albinos était prête. Fermant sa petite maisonnette derrière elle, le plan en main, il fallait se diriger vers la Jungle Toxique. Endroit auquel elle passera par voie aérienne. Après tous son pouvoir de lévitation lui permettait de s'élever dans les airs et de se déplaçait à sa guise.

Une fois l'étape franchi, la pauvre enfant fut fatiguée du voyage. Hors le temps de reprendre son souffle, quand son regard se posa sur le magnifique paysage ses yeux s'écarquillèrent. La rivière existait vraiment et scintillait de mille feux. Elle voulut s'approcher du bord pour y voir les trésors qui se trouvaient au fond de l'eau. Plus elle avançait, plus son coeur se sentit lourd. Un malaise qu'elle n'avait jamais connu auparavant.

« Un endroit pour faire des vœux. Je me demande si c'est encore possible. »

Une voix? Son regard s'empressa de se dirigeait vers son origine. C'était un jeune homme assez grand aux cheveux d'un doux reflet violet. Son expression avait l'air assez mélancolique. Sunshine voulut s'approcher de lui mais au lieu de faire un pas en avant, celle-ci fit un pas en arrière. Elle ne comprenait pas ce qui se passait. En plus l'homme était un peu trop près de l'eau à son goût. S'il tombait, elle n'arriverait pas à le sauver avec le peu de force qu'elle a.

- "Hé toi là ! Tombe dans l'eau que je rigole." lança t-elle à voix haute.

P-Pardon? Qu'est-ce qu'elle venait de dire? C'était pas possible. Non, elle ne voulait pas dire ça. Son coeur se serra. Prise de panique, elle était encore assez loin de lui pour avoir les idées clairs. Mais comment a t-elle pu sortir une telle atrocité? Jamais elle n'aurait oser dire ça à quiconque. Et encore moins à une personne qui semblait si triste.



Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité




MessageSujet: Re: On me disait toujours: "Sois gentil avec les filles". Bah maintenant va falloir repasser. •• Sunshine   Sam 10 Aoû - 23:15

Il releva la tête en fronçant les sourcils, surpris par la voix et par ce qu'il venait d'entendre. Pardon? On avait envie de se payer sa tête? Il ne connaissait même pas la personne, ne l'avait pas vu et on ne l'aimait pas? Piqué au vif, il se retourna et s'apprêtait à répondre acerbement - même s'il n'aurait pas pu - lorsqu'il fut étonné de voir une jeune fille qui ne semblait pas concorde avec les mots qu'il avait entendus. Elle semblait plus fragile et sur son visage, il ne lisait pas l'envie de le voir tomber dans l'eau pour rigoler. Et zut! Il refoula son indignation et la regarda dans les yeux, une certaine culpabilité et lassitude s'emparant de lui. Il comprit qu'elle devait sans doute être trop près pour pouvoir être elle-même. Il l'avait emprisonner dans son pouvoir malgré lui. Mieux valait qu'elle recule.

Lionheart détourna les yeux en baissant légèrement la tête, une moue déçue sur le visage et sachant qu'elle était innocente, il ouvrit la bouche pour lui conseiller de reculer encore, afin qu'ils puissent faire connaissance normalement.

.Et puis quoi encore. Tu veux que j'me noie et qu'on retrouve mon corps décomposé dans cent ans peut-être? Ça te ferait plaisir? C'est sûr... tu vas bien rigoler. Tss!

Il serra les dents en s'entendant parler d'un ton tranchant. La détresse se lisant dans son regard, alors qu'il relevait la tête pour la regarder elle. Comme s'il cherchait de l'aide en sa présence. Mais il ne voulait être faible. Il ne désirait pas le paraître en tout cas. Il recula d'un pas en se mordillant la lèvre inférieure. Ah non! Ça  n'allait pas recommencer!

.Je...

Il se tut avant de déraper. Pourrait-elle comprendre sur son visage qu'il n'était pas sincère? Qu'il ne voulait pas l'envoyer chier? Maintenant, il souhaitait être muet. Il n'avait rencontrer personne jusqu'à maintenant - sauf l'imbécile qui l'avait chasser mais c'était une autre histoire. Il avait réussi à éviter les gens justement parce qu'il n'avait pas envie de tout bousiller. Elle aurait pu venir un autre jour aussi, celle-là! Non. Lionheart savait que c'était inutile de porter le blâme ailleurs, là où il n'était pas.

Il se passa une main dans les cheveux en soupirant.

.Écoute...

Il regarda la rivière où les sous restaient sagement là, nullement préoccupé par son problème d'ordre maléfique. Ce qu'il dit par la suite sortit sans même qu'il ne s'y attende et le sentiment qu'il avait était le mauvais.

.Bon allez dégage. Je vais pas exécuter les caprices d'une gamine. Tu me fais perdre mon temps. D'ailleurs tu fous quoi ici?

Il secoua la tête en reculant. Non! Non! Mais qu'est-ce qu'il racontait? Un mur. Quelqu'un avait un mur dans les parages pour qu'il s'y fracasse le crâne? L'idée d'ouvrir la bouche aussi! Ça ne l'aidait carrément pas. Non il n'était pas une brute, il voudrait bien le dire à cette jeune fille et tentait d'être ami au lieu d'ennemi. Il se donna vingt gifles mentales et porta une main à sa bouche pour s'empêcher de parler. Ce qui ne fit que donner:

....e ..ais... pas... m'e...cuser... our... ces...pa... oles...

Il retira sa main avant de déclarer tout haut:

.Zut! Je m'emmerde!

Frustré pour de vrai, il se retourna et s'éloigna les mains dans les poches. Ce devait sans doute être une bonne chose d'être énervé par soi-même car il déclara d'une voix douce:

.Écoute, mieux vaut pour toi de pas traîner avec moi. C'est mauvais pour le psychologique. Je veux pas te blesser.

Il n'avait pas envie de la regarder à nouveau en face, ni d'être là lorsqu'elle répliquerait. Il se ferait passer un savon c'est clair et lâche comme il était, il préférait l'anticiper plutôt que de l'affronter. Et puis, c'était clair qu'elle ne le croirait pas. Il n'avait fait que dire des conneries moches sans même lui laisser le temps de parler. Oui vraiment, il était le dernier des cons. Le pire et le plus pauvre con de la terre.  Autant aller se terrer dans son trou.

Pourtant, elle avait l'air gentille. Lionheart était vraiment condamné. Mais soudain, étant trop proche de la rivière, son pied dérapa sur de la terre plus mouillée et il n'eut que le temps de jeter un coup d'œil derrière sans réellement voir si la jeune fille était encore là, qu'il tomba, dans un "plouf" clair, dans la rivière.
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité




MessageSujet: Re: On me disait toujours: "Sois gentil avec les filles". Bah maintenant va falloir repasser. •• Sunshine   Dim 11 Aoû - 0:45



.Une maladresse créa une tension.



Elle ne comprenait pas ce qui se passait. Au moment où elle entendit les paroles du jeune homme qui étaient si froides, son esprit vint à devenir vide pendant quelques minutes. Quelqu'un la détestait. L'histoire allait se répéter encore. Une fois qu'une personne la déteste, tous le monde se met à la détester. Même ceux qui se trouvaient être ses amis. Ils allaient tous la trahir et se moquaient du fait qu'elle soit albinos. Comment allait-elle faire pour se racheter?

La jeune fille le regarda de nouveau. Il voulait qu'il l'écoute. Peut-être s'était-elle trompée? Après tous, si ce qu'elle a dit n'était pas voulu alors si ça se trouve lui aussi. Pourtant ce qu'elle entendit par la suite la fit redescendre sur terre bien plus vite qu'il n'y paraît. Ah oui, c'est vrai. Elle n'est qu'une gamine idiote qu'on prend par pitié parce qu'elle est toute seule. C'est juste que certains ont le courage de lui avouer et pas d'autres. Ce fut tellement évident à ses yeux.

Elle ne voulait plus l'écouter. Elle n'osait même plus le regarder. Alors quand il vint à lui dire « Je veux pas te blesser. ». Elle se replia sur elle même. Genoux contre sa poitrine, ses paumes de mains sur ses oreilles ainsi que les larmes aux yeux.

- "Assez !" cria t-elle d'une voix tremblante.

Elle n'entendit plus rien. Le silence était revenu et son coeur se sentait plus en sécurité. La jeune fille releva doucement sa tête et ne vit plus personne. Où est-il? Elle se releva doucement, quelques larmes avaient coulé le long de son doux visage. Son regard cherchait le jeune homme au visage mélancolique. Elle se rapprocha du bord de l'eau puis son coeur commença à se resserrer de nouveau. Oh non ! Il était tombé.

Comment allait-elle faire? Le soleil s'était caché derrière un nuage passager rendant l'eau trouble. Elle ne voyait pas si il allait remonter à la surface. La jeune albinos ne savait pas vraiment nager et risquait sa vie pour quelqu'un qui l'avait blessé... Soudain son corps plongea de lui même. Surprise par cet élan, non voulu, elle se retrouva à son tour piégé dans l'eau. Ne sachant si il était près d'elle ou pas. Le scintillement des pièces à la lumière du soleil l'ébloui à tel point que la pauvre en perdit sa respiration. Elle allait encore causer des ennuis à une personne qui, sans doute, ne l'apprécierait jamais.


Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité




MessageSujet: Re: On me disait toujours: "Sois gentil avec les filles". Bah maintenant va falloir repasser. •• Sunshine   Dim 11 Aoû - 4:06

- "Assez !"

Il l'entendait encore. Encore. Encore... Il la comprenait. Oh combien il la comprenait et comme il aurait aimé la rassurer, lui demander pardon. Il l'avait entendu crier alors qu'il chutait dans la rivière. Lionheart aurait ce cri éternellement sur la conscience. Si seulement il pouvait refaire le passé. Lionheart demanderait un don simple, par exemple se transformer en chenille. Oui, simple comme ça. Il avait envie de se laisser couler dans la rivière, de mourir noyé et de ne plus exister. Il était fatigué. C'était un état. Même dans la réalité, il n'ouvrirait plus les yeux. Oui. Cette proposition était si tentante. Elle lui tendait les bras et Lionheart n'avait qu'à tendre les siens pour la toucher.

Non.

Pas maintenant.

Quelque chose venait de plonger. Lionheart écarquilla les yeux, stupéfait, paniqué, horrifié. Elle avait plongé.  Pour lui? Alors qu'il venait de l'enfoncer de ses paroles non désirées, alors qu'il l'avait malheureusement blessé? Elle était là, au-dessus de lui qui semblait en difficulté. Lionheart battit des bras. Il n'allait pas la laisser couler avec lui. Il n'allait pas l'emmener dans son monde maudit. Il fallait qu'elle vive. Il n'avait pas eu le temps de la voir comme il faut, ni de lui parler convenablement - et ça il était persuadé que ça n'arriverait pas. Cependant, il savait qu'elle était trop douce, trop angélique pour trépasser ainsi. Ce bel ange devait pouvoir revoir la lumière du jour.

Pourtant.

Pourtant. Lionheart serra les dents. Son corps ne voulait pas bouger. Il était bloquer. Ses sentiments s'inversaient, ils refusaient de l'aider et il le voyait, qu'elle était sur le point de manquer de respiration. Vite. Vite! Pour une fois dans ta stupide vie, fait un effort! Fait un effort et laisse-moi agir! Sait-on jamais, ça pouvait aider. Et Lionheart le sentit, cette haine envers lui-même se transformer. Il battit à nouveau des bras, au diable son propre souffle! Il n'en avait rien à faire. Il recueillit délicatement la jeune fille au creux de ses bras et sans perdre un instant, nagea jusqu'à la surface. Heureusement, une rivière ne mesurait pas vingt mètre de profondeur.

Mais malgré tout. Il y avait une limite qu'il ne fallait pas dépasser. Et Lionheart l'avait dépasser.

De l'air! Il avait besoin d'air. Pour elle. Quand il perça enfin la surface, il expira bruyamment dans un souffle mélangé à un râle. L'oxygène lui parut si délicieuse. Il posa ses yeux sur le corps qu'il portait dans ses bras, craignant de la perdre sous l'eau. Heureusement qu'elle n'était pas bien lourde. Il n'eut pas grande distance à faire jusqu'à la rive et lorsqu'il y fut rendu, il prit toutes les précautions du monde pour la déposer doucement sur la berge.

Il ne savait pas quoi faire. La respiration RCR tout de suite? Pourtant, ça ne faisait pas deux minutes qu'ils étaient tomber et sauter à l'eau. Il craignait d'aller trop vite et c'est justement cette crainte qui le fit agir et qui, au contraire d'avoir peur le soulagea. Comment? Lionheart se traita d'imbécile tout le long. Il fit ce qu'on lui avait appris à faire dans ses cours de survie et entreprit un massage cardiaque, une expression de contrôle et de calme sur le visage. Soulagé... alors qu'il avait peur. Mais il y avait une chose de vraie, c'était qu'il savait quoi faire.

Et au diable le masque de respiration. Lionheart n'en trimballait pas sur lui à longueur de journée. Il déposa ses lèvres sur celles de l'ange et se redressa vivement afin de guetter sa réaction. Esprit, Dieu, Arbre, n'importe quoi, faîtes qu'elle puisse se réveiller ou Lionheart allait se morfondre toute sa vie d'avoir coûter la vie d'une personne.

Si à son réveil il serait soulagé et heureux, il ressentirait de l'inquiétude et de la peur. Et si ses cours de survie n'avaient pas payé, il irait se plaindre à son professeur...

.Je t'en prie réveilles-toi...

Le visage trempé, des mèches plaquées contre celui-ci et s'égouttant lourdement, Lionheart attendit en se mordillant la lèvre inférieure. Ses vêtements étaient complètement mouillé. Sans doute allait-il devoir recommencer à zéro niveau réanimation.
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité




MessageSujet: Re: On me disait toujours: "Sois gentil avec les filles". Bah maintenant va falloir repasser. •• Sunshine   Jeu 22 Aoû - 3:01



.Pourquoi m'avoir sauvé?


Le sentiment qu'on éprouve lorsque l'air s'échappe et que l'eau rentre petit à petit dans votre corps. Elle devrait avoir peur, paniquer voir pleurer. Pourtant elle était heureuse et laissa l'inconscience la submerger. En fermant ses yeux, le noir laissa place à un rêve. Un « rêve » et non un cauchemar pour une fois. Elle revit les bons moments de son passé.

La jeune albinos se trouvait dans un jardin. Celui de l'orphelinat apparemment. Elle devait avoir dans les 5-6 ans. Elle avait passé sa journée à essayer de confectionner des couronnes de fleurs avec celles du jardin. Elle se souvint de cette joie immense quand elle en avait enfin réussi une. La tendant vers le ciel avec un sourire victorieux pour la déposer sur le haut de sa longue chevelure blanche.

Ce moment réchauffa son coeur qu'elle ne voulait pas sortir de ce rêve. Malheureusement le contraire arriva. Sa tête sur le côté crachant l'eau qu'elle avait avalé. Elle ouvrit doucement les yeux. Ceux-ci vint regarder le jeune homme qui était trempé. Alors il l'avait sauvé? A contre-coeur surement. Il semblait soulagé avant même qu'elle ne se réveille. C'était étrange.

Elle se redressa légèrement pour essayer de retrouver ses esprits. C'est vrai qu'elle avait plongé tête baissé en sachant très bien qu'elle était d'une nullité en natation. Devrait-elle le remercier? En effet se serait la moindre des choses. Hors la parole ne voulait pas être prononcé. Comme par hasard. Ce qui commença à l'agacer, mais celle-ci sourit. Ce fut au moins la seule chose qui parut agréable à l'égard du jeune homme pendant un court instant.

- "Je... ne te remercie pas de m'avoir sauvé. Après tout, tu ne pouvais pas t'en sortir tout seul alors j'ai dû plonger pour te sauver. Voilà le résultat, nous sommes trempés." lâche t-elle sur un ton d'ironie.

Franchement, comment un petit rayon de soleil pouvait devenir une ombre froide? Plus cette situation la rendait triste, plus la joie envahissait son corps. A force de rester planté là sans rien faire, elle éternua. Ah bah bravo! Elle allait tomber malade maintenant. Il ne manquait plus que ça pour couronner le tout.



Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité




MessageSujet: Re: On me disait toujours: "Sois gentil avec les filles". Bah maintenant va falloir repasser. •• Sunshine   Sam 24 Aoû - 3:17

En la voyant bouger et tourner brusquement la tête sur le côté pour cracher, Lionheart sentit son cœur battre à nouveau et sa poitrine se décompresser. Elle vivait! Tout restant de peur - périmé au réfrigérateur - disparut d'un coup mais lorsqu'elle posa ses yeux sur lui, il y eut comme un blocage. Que devait-il faire? Et ses émotions se mélangeaient encore. Lionheart devait s'éloigner le plus vite possible.

La jeune fille fit le premier pas et se releva, libérant Lionheart de sa stupeur et celui-ci s'écarte, assis sur les talons afin de lui permettre de respirer. Pour la première fois depuis le début de leur rencontre, il constata la pâleur de sa peau et la couleur de ses yeux, une albinos. Lionheart se souvint d'un oral qu'un camarade de classe avait déjà fait sur cette maladie génétique. Il se demanda si cette demoiselle ne trouvait pas pénible de devoir se trouver sous le soleil. Nombre de gens devaient la regarder étrangement. L'adolescent préféra ne pas en faire parti et se concentra plutôt sur la poitrine de la jeune fille, vérifiant que sa respiration, à son réveil, était constante.

Heureusement elle l'était. Il soupira, soulagé lorsque soudain, les mots revinrent, lui rappelant que ses pauses mentales étaient de courte de durée, bien trop souvent.

- "Je... ne te remercie pas de m'avoir sauvé. Après tout, tu ne pouvais pas t'en sortir tout seul alors j'ai dû plonger pour te sauver. Voilà le résultat, nous sommes trempés."

Bah voilà. Pourquoi n'était-il pas surpris? Il secoua la tête, une certaine fatigue et se sentant découragé de tenter de contrer son propre pouvoir. Mais bizarrement - relativement parlant - il se sentit plutôt énergique et optimiste vis-à-vis de la réplique de la demoiselle. Celle-ci éternua et Lionheart sourit (physiquement) en se relevant, toisant amicalement de sa grandeur la jeune fille.

.Eh bien! Eh bien! C'est comme ça qu'on remercie les gens? Haha! Je te signale que tu aurais quand même pu te noyer. Enfin, c'est terminé, heureusement le pire est passé. Et puis, pars du principe que l'eau sèche. Tu vas bien au moins? Malgré tout?

Et contre son gré, il lui tendit la main, désinvolte.

.Quelle est ton nom? Et j'espère que je ne t'ai pas trop blessée. Ce n'était pas mon intention je t'assure.

Arf! Il passait d'une émotion à l'autre, de manière aussi atypique qu'une souris qui décide de devenir un chat. Comment le verrait la demoiselle? Fou? Étrange? Con? Menteur? Il y avait toute une façon de l'interpréter et ce n'était pas toujours les meilleurs. Aussi, il jeta un coup d'œil à sa compagne d'un jour, décidant qu'il vaudrait mieux la mettre malgré tout en garde.

.Écoute... ça va te paraître vraiment absurde mais... Bon après tout de toute manière ici tout est absurde. Bref! En vérité c'est de ma faute si tu dois te sentir étrange en dedans. C'est le cas n'est-ce pas?

Il sentait toujours son étrange énergie et désinvolture l'habiter. Lionheart n'avait jamais besoin de douter, mais il préférait toujours demander aux autres comment ils se sentaient. Il savait qu'elle ne devait pas se sentir elle-même et que sans doute, elle était perturbée. Le tout, était de le faire savoir aux autres sans avoir l'air stupide. C'était un peu comme déclarer: "Hier j'ai vu Micheal Jackson qui dressait des éléphants de mers pour le Cirque du soleil!". En gros, c'était comme dire des âneries.

Lionheart devait simplement espérer que la demoiselle le prendrait au sérieux. Mais quelque chose d'autre toutefois était plus important.


.Autre chose, veux-tu mon chandail comme euh... comme vêtement de rechange? Rester dans des vêtements mouillés peut empirer ton cas.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: On me disait toujours: "Sois gentil avec les filles". Bah maintenant va falloir repasser. •• Sunshine   

Revenir en haut Aller en bas
 
On me disait toujours: "Sois gentil avec les filles". Bah maintenant va falloir repasser. •• Sunshine
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» On me disait toujours: "Sois gentil avec les filles". Bah maintenant va falloir repasser. •• Sunshine
» offre bbox prise il y a un mois et toujours pas internet
» Problème de lenteur avec Firefox
» Ports ouverts mais toujours en low ID !!!
» Soit gentil pas méchant, c'est pas gentil d'être méchant ~ ♥

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ❝ Dream Land :: Jungle toxique :: Rivière des vœux perdus-