AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 
 Aria la detective
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité


Invité




MessageSujet: Aria la detective   Ven 9 Aoû - 16:20


❝ARIA


✗ Comment tu t’appelais ?
Abigaël Ywein Justine
✗ Tu as choisi quel pseudo ?
Aria ni plus ni moins.
✗ Tu as quel âge en fait ?
17 ans, bien que j'en ai l'air de 19 mentalement et physiquement.
✗ Tu viens d'où ?
Je suis allemande mais je suis partie vivre en Irlande à la fin de mon primaire.
✗ Tu veux aller sur quel île ?
Crimson District.
✗ Tu fais quoi dans la vie ?
Détective.
✗ T'es un super-héros ?
Régénération.
Effet: Coupure. Entaille. Rouge. Sang. Peau. Tout peut arriver et tout s'achève aussitôt. La moindre goutte de ce liquide chaud qui oserait sortir de mes veines rebrousse chemin docilement, sans un bruit, laissant les tissus de peau se régénérer. De même pour un os cassé, une maladie,etc...
La conséquence de ce don : le coma. On ne meurt pas à Euphemia, mais si je venais à perdre et récupérer des membres trop souvent, il en viendrait que je sombre pendant plusieurs jours.

» Mémorisation Physique.



    ✗ La couleur de tes yeux de biche ?
    J'ai de yeux allongés en amande, ils sont de couleur argent et s'assombrissent à l'obscurité en noir jais.
    ✗ Et celle de tes cheveux au vent ?
    Longs et dégradant d'une couleur rousse virant au rouge.
    ✗ Tu sens la rose ou tu pues le yack ?
    Je me parfume avec un parfum à la mirabelle mais mon odeur corporelle est à l'origine la senteur de la nature après le passage de la pluie.
    ✗ Taille & Poids ?
    Je suis assez grande à mon âge car je mesure 1m74 et je pèse 61 kg.
    ✗ Signe distinctif ?
    J'ai les cheveux plus courts par derrière.
    J'ai une température naturelle inférieur à la moyenne.



» Analyse cérébrale.



    ✗ On n'est pas parfait hein ?
    Arrogante -  Taciturne -  Ne fait pas confiance pour n'importe quelle raison -  Bagarreuse.
    ✗ Mais on gère la fougère ?
    Simple - Joueuse - Empathique – Juste – fait de son mieux pour ne pas juger.
    ✗ Tu préfères les garçons, les filles, les deux, les chatons ?
    Les garçons habituellement.
    ✗ Moi j'ai un rêveuuuh ?
    Boire du café autant que mon corps peut le supporter.
    ✗ T'as peur de quelque chose ?
    La haine gratuite.
    ✗ Quels sont tes goûts ?
    adore la boisson appelée café. Idem pour le cappuccino, le café au lait, long, court, noir,etc... même si a une préférence pour le cappuccino.
    S’ennuie vite dans la routine.
    Passe son temps à observer les gens.
    A tendance à prendre les gens pour des énigmes sur pied.
    Aime bien le musique classique.
    ✗ Signe distinctif ?
    Appréciant le silence j'ai pris l'habitude depuis toute petite à respirer peu pour respirer silencieusement. Ce qui engendre que je baille toutes les vingt respirations.
    Me drogue au café.
    Non, je n'ai pas de cape, ni de pipe, ni de petit manteau à motif écossais.



» Chargement du jeu.



    ✗ On a tous un passé :
    *l'auteure toussote*
    Aria ou plutôt Abigaël, est née en Allemagne le jour du solstice d'hiver 1996. Elle s'en ait allée à la fin de son primaire avec sa mère lorsque sa parenté a divorcé. Ce fut aussi rapide que la mèche enflammée d'une dynamite. Tout avait commencé par de larges disputes auxquelles Abi n'assistait jamais ou si oui au creux d'un mur du couloir, sans les voir, ne subissant que les cris aiguë et rageux. Puis vint  le grand silence. Et tout s’enchaîna dans étouffement contrarié du calme frustré. Ce n'était pas peine d'avoir essayé de les réunir, mais pendant les 1h33 de vol de Düsseldorf à Inishmaan, cela avait était le déchirement de tout espoir pour Abi. Finit, anéantit. Car comme l'a apprit Aria étant une enfant encore innocente, la trahison pure et dure prouvent juste que l'on ne sait  rien.

    Elle ne reverra son père qu'à l'âge de ses 12 ans, après sa primaire. Inishmaan étant une île d'Irlande extrêmement rurale et ne comportant qu'une école commune  pour une ville de 160 habitants, l'homme de famille ira la retrouver pour une idée de garde alternée. Car comme tout père venant de perdre sa fille , quand on a du courage, le besoin de la retrouver est plus fort que l'alcool ou les habitudes de solitude. Telle que regarder la télé ou jouer sur l'ordinateur dès que le temps libre le permet après le travail. Ulrich Ywein était un médecin réputé dans sa jeunesse, mais qui à partir de ses quarante ans se voyait fatigué par son métier. Il a sombré dans l'oubli depuis. Mais ayant quitté son job en se persuadant de ne plus rien laissé derrière lui de plus important que sa fille, il fut engager dans les urgence de Dublin. Changeant brutalement de paysage, Abi fut considérer à Dublin avec son père pour les mois d'école, et à Inshimaan pour les jours de vacances. Dublin, capitale de L'Irlande se voit conférer à Abi une culture général surpassant considérablement ce qui semblait normal pour son âge en art et en histoire. Elle se voit s'intéresser aux études sociales que ce soit dans le milieu modeste ou bourgeois. Elle s'instruit par la suite sur les enquêtes policières et voit son premier cadavre à l'âge de 13 ans lorsque son père l’envoi en stage par ses relations très vite établie dans la police.

    Emma Justine, mère de Abi, meurt en janvier 2011 d'une crise cardiaque alors qu'elle avait le cœur fragile, soit à 51 ans. Abigaël décide de passer le plus de temps possible à Inshimaan en compagnie de ses grands parents maternels. Son père la pousse à revenir à Dublin pour sa dernière année de secondaire que le cœur d'Aria lâche dès son arrivée chez son père. Elle se retrouve à l’hôpital pour un an après une greffe d'urgence de l'organe défectueux par peur d'un cancer.

    *Aria toussote*
    Je me retrouvais dans ma chambre d’hôpital comme chaque matin. Livre à la main, prête à m'y plonger. Oublier. Les révisions et les cours dans le silence de ma salle immaculée de blanc et de vert clair, illuminée par la douce luminosité des nuages gris de l'extérieur par une large porte fenêtre. Tout ça me faisait du bien. Les connaissances se pliaient docilement en moi et s'actionnaient dans ma tête comme une drogue. Elle me rendait fragile dans l'illusion du contraire. Il est bon d'apprendre mais pour de bonne raison, et parfois non pour son bien être. Car il soutire la réalité sur nous lorsqu'elle est utilisé pour oublier. Comme tout, drogue ou alcool ou autre car on trouve toujours de quoi oublier. Les excès ne sont jamais recommandé.
    En l’occurrence, j'acceptais sans hésitation les nombreuses visites de mon patron de stage, Edgard Limord, lorsque j'étais plus jeune. Il venait, me contait de vieilles affaires classées comme si il me donnait une énigme à résoudre. Les fois où il rabâchait son amour pour le café. M'assurant que ça l'aidait à réfléchir. Si encore moi je pouvais en prendre... Ou alors me contait les fois où mon père l'avait aidé à garder secret le traitement de personne jugé coupable pendant qu'il avait l'intuition qu'elles ne l'étaient pas. Mais je me doutais qu'il enjolivait les choses car les intuitions ne sont pas à chaque fois vrai même pour un prodigue comme Edgard qui lui avaient sauvé sa carrière un bon nombre de fois comme il le disait si bien.
    Enfin, tout ceci était ma vie. Mon père était fou de mon état. Il disait qu'il me restait un mois avant de sortir enfin, après avoir dissiper la peur d'un cancer. Ca y est mon esprit divague... Une page...Deux pages...Trois pages...Quat...  mais après quatre jour, on m'a diagnostiqué autre chose. Comme ma mère. Elle avait une autre maladie qui aurait dû agir au plus tard dans sa vieillesse, mais trop enfouit pour la découvrir avant sa mort. Je ne sais pas si c'est à cause de la génétique, mais je me retrouvais avec la même maladie, qui elle était beaucoup moins caché et qui consistait à me paralyser de tout mes membres. Mince je m'égare à nouveau. Cinq pages...Six pages...Sept pa... mais une semaine plus tard. Je reçu un message étrange. J'avais cru à un fake mais j’aperçus « Euphemia » un mot qui m'était un mot inconnu et puisque la curiosité fait avancer l'homme. Alors je me mis à le lire. Je me dis que... Oh non, je ne suis pas dans mon assiette aujourd'hui. Huit pages...Neuf pages...Dix pages... En fait, il ne me restait que dix jours, avec de perdre la fonction de mes membres. Mon père en était malade- enfin lui et sa nouvelle femme- pendant que je me disais que jamais je ne pourrais connaître le monde qui m'intéressait tant du haut de ma tour d'ivoire. Mais la pitié me faisait vomir. Je sais que je n'ai pas le temps de haïr mais le temps m'était compté et qu'on me dise au final de mourir docilement après vivre sans bouger était bien pire que de  haïr un rien. J'avais répondu « oui » au sms tout à l'heure. J'avais toujours l'intuition que c'était un fake. Mais j'aimais bien rêver. Onze pages...Douze pages...

    Le lendemain. Me voici, allongé dans mon lit de draps blanc. Mais aujourd'hui j'étais surprise. On m'avait envoyé un jeu. Lorsque j'avais finit de lire le sms, je m'étais dit qu'il valait mieux que je vive mes huit jours à vivre dans un jeu, à courir, boire du café, grandir plutôt que regarder sans interruption le paysage à travers ma fenêtre pendant des mois enfermée dans mes pensées pour qu'au final on m'euthanasie en annonçant que mon corps ne pouvait pas occuper une chambre entière alors que d'autres qui vivaient en bougeant, eux, pouvaient en avoir besoin. Que mon père au final accepterait car je l'aurais pousser à accepter aussi. Je ne voulais pas de cette vie.
    J'avais déjà dit adieu à ce monde en me convaincant que même si on m'obligeait de partir de l'Euphemia, j'y resterais.
    ✗ Ton arrivée à Euphemia et ta réaction :
    Bonjour , me voilà ! Je courrais, je buvais du café, j’apprenais de Euphemia comme un enfant curieux et reconnaissant. Pas de méprise cependant. Je comprenais tout à fait l'avis de ceux qui ne souhaitait que retourner chez eux.
    Pourquoi Crimson district ? Parce que les plaines de Holy sword me rappelait trop Inshimaan. Parce que Hope corporation me rappelait trop les couleurs de ma chambre d'hopital. Et parce que Dream land ne m'intéressait pas.



» Toi le geek.



    NOM/PSEUDO :
    AGE :
    JEU VIDÉO FAVORI :
    FILM FAVORI :
    MANGA/SÉRIE FAVORITE :
    COMMENT T'AS DÉCOUVERT LE FORUM ? :DC de Red
    T'ES UN OUF DANS TA TÊTE ? :
    MANGER OU BOIRE ? :
    JE TE SAOULE AVEC MES QUESTIONS ? :
    UNE DERNIÈRE ALORS, C'EST QUOI LE CODE ? :



Dernière édition par Aria le Sam 10 Aoû - 9:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité




MessageSujet: Re: Aria la detective   Ven 9 Aoû - 19:29

Ooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooh! Robiiiiiiiiiiiiiiiin! Je t'aime toi. °w°

Bon courage pour ta fiche! <3
Revenir en haut Aller en bas
Father


Fondateur
Fondateur

avatar

Messages : 1054
Date d'inscription : 06/07/2013
Localisation : Dans sa chambre trop d4rk.

MessageSujet: Re: Aria la detective   Ven 9 Aoû - 21:21

Euh. waw. sérieusement, ton personnage est envoûtant. En fait, c'est surtout ton histoire qui joue sur ça. ça m'a transporté franchement. Les petits jeux avec *l'auteur tousse* ou *Aria tousse* j'adore, ou même encore avec les pages tout ça, bravo.
Puis ton personnage sort du lot, je sais pas, une détective allemande accroc au café... il te manque plus que Rex, le chien policier 8D.

Je te valide ! Go faire ta fiche de liens tu connais le chemin ! et amuse toi bien ♥


_______________

cadeaux:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


Invité




MessageSujet: Re: Aria la detective   Sam 10 Aoû - 17:12

Merci^^
Oh ;w; ça me fait plaisir Father je suis émue!!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: Aria la detective   

Revenir en haut Aller en bas
 
Aria la detective
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Aria de JS Bach Version Simplifié Pour Accordéon
» New à lire
» Codage du staff sur ma PA
» Série TV - Pretty Little Liars
» Aria débarque sur bazzart !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: HRP ; :: Les archives :: Fiches des anciens membres-