AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 
 Bubble est la cible de P0rnstar
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Bubblegom


Bubble
Bubble

avatar

Messages : 287
Date d'inscription : 29/10/2013

MessageSujet: Bubble est la cible de P0rnstar   Dim 22 Jan - 16:08

Comme un dimanche matin des plus banal, il n'y avait pas foule dans cette partie des rues commerçantes.
Bubble lança un coup d’œil à droite, puis à gauche, puis derrière lui, en gigotant les pieds bien ancrés dans le sol. Il n'était pas certain de pourquoi il se sentait aussi nerveux, et aurait aimé se convaincre qu'il n'en était rien, mais les bonbons du paquet qu'il tenait entre ses mains n'étaient pas du même avis. Heureusement que l'adolescent n'avait pas apporté de biscuits, sinon ils auraient été parfait pour la base d'un cheesecake.
Trépignant sur le pas de la porte du lieu de résidence de P0rnstar, Bubblegom pesait le pour, le contre et se redemandait de temps en temps ce qu'il faisait là au juste. Pour dire quoi ? Et comment ?

Il n'était du genre à trop réfléchir d'ordinaire, se complaisant dans le moment présent et tentant d'en profiter un maximum. Pourtant, cette façon de vivre s'était avérée de plus en plus difficile à suivre depuis l'enfermement à Euphemia. Et cela s'était aggravé suite à l'anniversaire de P0rnstar. Ouh.
Cela faisait quoi ? Plusieurs mois déjà. Qu'ils se croisaient furtivement, quand ça arrivait, agissaient comme si de rien n'était. Alors, rien ne s'était passé ? Il était évident que si.
Sinon, pourquoi s'était-il mis à se comporter si bizarrement ? Pourquoi n'arrivait-il pas à venir voir son ami en tout simplicité, comme avant ? Pourtant c'était bien lui qui avait voulu ça, non ? C'était la meilleure chose à faire, non ? Raaaahhhh ... Scheiße ...

Bubblegom se frappa la tête avec son offrande sucrée pour se réveiller avant de la secouer vivement. Il se mit ensuite à fixer méchamment le bouton de la sonnette du salon de coiffure.
Pas de blague cette fois, il le faisait à la mode conventionnelle. Même si ses habits l'étaient moins, mais ça au moins c'était habituel. Enfin quelque chose qui ne changeait pas. Ce jour-là, il portait un short à volants violet, des collants jaune, sans oublier ses fidèles tennis blanches. Sur son dos, le garçon avait cependant un simple t-shirt clair décoré de motifs bleus.
Sinon, pas sûr qu'il était d'humeur à monter sur les toits et mettre les pieds dans le plat, de toute façon. Mais était-il réveillé, au juste ? Le suisse aurait pu vérifier aux fenêtres, mais si jamais c'était le cas et qu'il l'avait remarquer fouiner ? Ehhhh ...

« BON ! »

Se hurla-t-il à lui même pour se remplir de courage. Son doigt vint s'appuyer avec force sur le sonnette dont il put entendre les échos à l'intérieur. Voilà. C'était fait.
Il appuya une seconde fois, tant qu'il y était.

Et si en fait il n'était pas chez lui et que-...

_______________


“And I don't know where it's going, Or what it will do.
And I try to control it, But control is what I lose.
You got my blind heart holdin' onto you.”
#984048
Autres comptes : ; ; ; ;


Dernière édition par Bubblegom le Dim 4 Juin - 21:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
P0rnstar


Holy Sword

Holy Sword

avatar

Messages : 109
Date d'inscription : 10/11/2013
Localisation : Dans une poubelle.

MessageSujet: Re: Bubble est la cible de P0rnstar   Dim 4 Juin - 1:59

Quelle heure il pouvait bien être en Finlande ?
Affalé en travers du lit, ventre et joue contre le matelas, Alexander questionna le drap blanc du regard. Ce dernier ne trouva rien à lui répondre, bien entendu, et le silence ne fit que le frustrer un peu plus encore. Foutu drap.
Il y avait quelque chose de terriblement injuste dans la rancœur qu'il pouvait ressentir face à l'incapacité d'un objet à parler, d'autant que personne à Euphemia n'aurait été capable de lui répondre mieux que lui, mais ça ne l'empêcha pas de le fusiller des yeux avec l'application d'un sniper en mission. En l'absence de qui que ce soit pour confirmer ou infirmer quoi que ce soit, il décida qu'il était très précisément 19h12 et que tout le monde était en train de manger. Ça le rassura un peu.
Sur le dos maintenant, il songea qu'en parlant de nourriture, il aurait mieux fait de se préparer un petit-déjeuner. Histoire de. Seulement il était debout depuis trop longtemps, s'était déjà lavé et habillé et plus ou moins coiffé, et n'avait plus aucune envie de se traîner jusqu'à la cuisine pour sortir des céréales ou du café. Donc ce serait grève de la faim sur lit de rien du tout, au plus grand plaisir des kilos en trop qu'il n'avait pas.
Est-ce qu'ils pouvaient seulement prendre du poids, ici ? Super bonne question. Pas comme si finir obèse ou maigrelet risquait de tuer leurs petits cœurs en pixel quoi qu'il en soit, maiiiis.
Bon.
En quelques mouvements à la grâce discutable, le jeune homme glissa du lit au sol puis se redressa de tout son long. Un dimanche matin, il n'y avait pas grand chose à faire qui mérite d'être fait. Il pouvait sortir, se promener, ranger... Mais voilà, ce n'étaient pas des choses qui réclamaient son attention immédiate. Ça ne changerait pas grand chose, qu'il se décide à bouger ou retourne faire des galipettes — au sens propre du terme, pour une fois — sur son lit. Rien de prévu, ça voulait aussi dire aucun rendez-vous de pris. Aucune personne dont il soit sûre de trouver la porte ouverte le jour du Seigneur et des siestes de dix heures à baver sur l'oreiller.
Un pied dans la pièce, l'autre en dehors, il chantonna pendant dix bonnes secondes avant de se décider, mains dans les poches, à se traîner jusqu'au salon. Quitte à s'ennuyer il pouvait au moins regarder les dessins animés, hein.
Pour autant qu'il en sache, dans les moments de flottement, quand il doutait ou avait mal au cœur ou se sentait seul, penser à tout sauf à rien et s’efforcer de s'activer autant que possible l'empêchait de trop se morfondre. Monter un meuble fonctionnait à merveille, par exemple. Ça ou se lancer dans du Pacman pendant trois heures, parce que la frustration était le meilleur médicament qu'il se connaissait contre la déprime — avoir envie de tuer une boule jaune, ça lui passait l'envie de se poser des questions existentielles. Alexander 1, négativité 0.

Lorsque le doux son de la sonnette vint lui vriller les tympans, le spleen matinal lui était suffisamment passé pour qu'il se retrouve à jongler avec des oranges en commentant d'un langage fleuri les abrutis à la télé. Sur le coup, persuadé à juste titre qu'il n'avait invité personne, il resta interdit ; une seconde, pas plus — juste le temps pour l'invité surprise de sonner une seconde fois et déjà il se levait, éteignait la télé par réflexe et glissait au rez-de-chaussée.
Il pensa un bref instant à aller se changer, jugeant avec tristesse que la combinaison jean tee-shirt était indigne de lui, mais décida que ce serait inutile. Un dimanche matin, ce serait soit quelqu'un qui se ficherait pas mal de sa tenue, soit quelqu'un qui s'était perdu ou trompé de porte. L'un dans l'autre...

Planté devant Bubble, l'air idiot, la sensation d'être mal coiffé mal habillé et mal réveillé se décupla par un million puissance trois-cent-cinquante-huit.

« Heyyy ! Qu'est-ce que tu fais là, toi ? » lança-t-il un peu au hasard, s'injuriant trois microsecondes plus tard parce qu'à l'évidence il était venu le voir, hein. Wow, bravo, P0rnchan. Excellent esprit d'analyse. « Euh, tu veux rentrer ? »

Au cas où ce ne soit pas le but de la visite. Sait-on jamais.
Il aurait aussi pu l'enlacer ou lui crier dessus ou rigoler ou dire une ânerie quelconque, voire le sommer de rentrer sous prétexte qu'il lui manquait, mais la volonté de ne pas piétiner des limites invisibles l'en empêcha. Au lieu de ça, il fit un pas tranquille en arrière, histoire de dégager le passage, souriant mais sans excès.
Même Wikihow n'ayant pas su lui apprendre comment gérer la situation, il avait abandonné l'idée de réussir un jour. En attendant, il faisait comme il pouvait.

Ce RP est long comme :
 

_______________

« All the problems make me wanna go
Like a bad girl straight to video.
Little darling, welcome to the show ;
You're a failure played in stereo. »

It's boring to dwell on feelings of loss :
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bubblegom


Bubble
Bubble

avatar

Messages : 287
Date d'inscription : 29/10/2013

MessageSujet: Re: Bubble est la cible de P0rnstar   Dim 4 Juin - 22:41

Trop penser n'était clairement pas dans ses habitudes. Et, pour le moment, ça avait clairement fait plus de mal que de bien.
P0rnstar planté devant lui, son expression comme un miroir, Bubble entrouvrit la bouche mais aucun son ne sortit. Que ce soit ses idées, ses conversations avec lui-même, ses questions, sa honte, sa colère et sa tristesse ... tout avait fondu comme neige au soleil en un clin d’œil et dégoulinait à présent misérablement sous ses pieds. S'il bougeait d'un pouce, sûrement que le sol s'effondrerait et que les eaux l’engloutiraient d'un seul coup.
Au même moment où son ami l'invitait à rentrer, le garçon secoua la tête avec force encore une fois pour se réveiller. Ce fut ensuite au tour de ses mains, dont l'une tenait encore le paquet de bonbons, de l'aider en venant se plaquer avec violence sur ses joues. Peu importe s'il avait l'air bizarre, Bubble n'y pensait même pas. Il en était tout simplement incapable pour l'instant.

« EUH ! Oui ! Non. EUH. Je sais pas. TIENS. »

Un peu trop vif, pas sûr d'où il voulait en venir non plus, le suisse s'avança et mit son offrande sucrée dans les mains du coiffeur comme si son seul désir avait été de vite s'en débarrasser. Il avait clairement trop de choses avec lesquelles jongler, alors si ça ça pouvait être fait c'était sûrement tant mieux. Il était venu pour quoi, au juste ? Pour dire quoi ? Pour rentrer ? Pour faire quoi, ensuite ? Des crêpes ? Agir bizarrement ? Se regarder dans le blanc des yeux ?
Bubblegom était comme une bouilloire sur le feu et, soudainement, elle se mit à siffler. Trop, c'était trop. Il devait faire preuve d'honnêteté et vider son sac. Autant qu'il le pouvait.
Après une profonde inspiration, Bubblegom commença à tout déballer sans trier et, au bout d'un moment, les larmes vinrent aussi rejoindre la fête.

« J'y arrive pas, c'est trop difficile. Pourquoi c'est difficile, hein ? Je comprends pas, je pensais que c'était bien, qu'on était bien mais non ! C'est trop bizarre. Entre nous, toi et moi depuis la dernière fois ! Est-ce que c'est la même chose pour toi ? Parce que j'arrête pas d'y penser et je m'en veux. Je suis le pire des pires de t'avoir laissé comme ça. Genre, tu m'as embrassé et tout, tu m'as dit que tu m'aimais et tout et tu m'as demandé de répondre et j'ai pas répondu et et et ... Je voulais réfléchir parce que, c'est nouveau tu vois. Je sais pas trop, je suis perdu mais je veux pas que ce soit plus pareil. Et c'est plus pareil, en fait. Je suis un monstre, en fait ! Pourquoi j'arrive pas à être clair, même là je sais pas ce que je veux, je sais même pas ce que je dis. Ou je crois que je sais pas. Enfin, non. Je veux être avec toi, je suis désolé waaaah ... »

Épaules tremblantes, secouées par les sanglots, Bubble n'arrivant plus à tenir son haut débit de parole se mit à cacher son visage dans ses mains. Il tentait de vainement essuyer ses joues et ses yeux avec.

_______________


“And I don't know where it's going, Or what it will do.
And I try to control it, But control is what I lose.
You got my blind heart holdin' onto you.”
#984048
Autres comptes : ; ; ; ;
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
P0rnstar


Holy Sword

Holy Sword

avatar

Messages : 109
Date d'inscription : 10/11/2013
Localisation : Dans une poubelle.

MessageSujet: Re: Bubble est la cible de P0rnstar   Sam 29 Juil - 21:06

D'un simple geste de la tête, Bubble réduisit le cœur d'Alexander à un tout petit chat d'aiguille tremblant. Non ? Oui ? Sourcils haussés, tentant vaille que vaille d'avoir l'air nonchalant et sûr de lui, il glissa les deux pouces dans les passants de son jean. Ce n'était jamais le moment de se tordre les doigts, d'accord, mais alors là ce n'était vraiment pas le moment. S'il s'amusait à passer son malaise à Bubble et inversement, ils n'étaient pas sortis de l'auberge.
D'autant que comme son ami n'avait pas passé la porte en chantant aussitôt invité à le faire, du stress et de la confusion, il en avait déjà pour mille.
Il aurait dû s'y attendre, pourtant.

S'empêcher de claquer la porte entre eux lui demanda plus d'efforts qu'il n'aurait pu l'imaginer.

Silencieux, lèvres coincées sur un genre de demi-sourire hésitant, Alexander leva les mains pour récupérer le paquet qu'on lui tendait. Par réflexe, ses yeux suivirent le mouvement. Se retrouver avec des bonbons dans les bras ne l'étonna pas plus que ça, après coup ; c'était typiquement Bubble d'arriver avec des sucreries, des gâteaux ou des crêpes. Certains ramenaient la bière, d'autres les entrées, et lui, eh bien, il préférait les desserts. Aucun risque d'hypoglycémie avec son joli sourire dans le coin.
À cette idée, bien sûr, le sien faillit dégringoler dans le fossé.

Allez, Alex, respire. C'est quand même pas si compliqué. Ça ne l'a jamais été.

Comme si, hein.

La voix de Bubble, bientôt noyée de larmes, tira un million de sonnettes d'alarme entre ses tempes.

Je suis un monstre, en fait.

Pas encore paniqué mais tout sauf calme pour autant, Alexander inspira un grand coup maladroit avant de poser les mains bien fort sur les épaules de Bubble, amical et ferme et parfait, et le rassura avec tout les mots qu'il rêvait d'entendre de sa part.
C'était le plan, du moins. Ou ça l'aurait été s'il en avait eu un.
Au lieu de ça, bouche ouverte sur du vide et mains arrêtées à une dizaine de centimètres de leur cible,  il claqua des dents et passa le bras droit derrière les épaules du garçon. Sans l'attirer contre lui ni rien ajouter, gorge serrée, il le poussa d'une pression énergique à l'intérieur du salon ; ferma la porte — mais pas à clef —, posa le paquet de bonbons sur une petite table et, en quelques enjambées, se retrouva accroupi devant une petite commode blanche pour en sortir une boîte de mouchoirs.

Comme Bubble l'avait fait pour lui quelques secondes plus tôt, il la poussa alors contre sa taille pour le forcer à s'en saisir.
Son cœur lui hurlait de le serrer contre lui et de le traiter d'imbécile ; malheureusement, le cœur comme le reste avait ses limites.
Si ni l'un ni l'autre n'arrivait à réfléchir, ils n'iraient pas loin. Alors, au lieu de ça, il appuya juste doucement sur ses épaules pour le faire s’asseoir sur la chaise près de lui.

Quand il eut l'impression que son ami s'était suffisamment calmé pour pouvoir l'écouter, il tira une autre chaise sur laquelle s'assoir lui-même et prit une nouvelle inspiration étranglée. Aligner les pas dans le vide ne lui avait jamais semblé si difficile.

« Je suis désolé. C'est ma faute, lâcha-t-il tristement, sans s'inquiéter d'avoir l'air déprimé — il l'était, de toute façon. J'aurais pas dû te dire ça, mais c'est juste... »

Inutile de chercher ses mots très longtemps. Il savait qu'il ne trouverait rien à dire là-dessus.

« Enfin, c'est fait, c'est tout, résuma-t-il en passant sa main contre son visage dans une vaine tentative pour remettre de l'ordre dans ses idées. Et t'as rien d'un monstre, c'est... »

La réalité lui noua la gorge tellement fort qu'il crut s'étouffer.
Okay, trop dangereux. Trouve autre chose.

« Je veux dire — non, c'est pas ça. Okay, alors, je t'aime, un peu, répéta-t-il, gêné, presque entre ses dents, sans le regarder, et j'ai aucune idée de ce que toi tu en penses. On en est là. T'as le droit de me jeter, t'as le droit de pas me jeter, mais juste — c'est pas que je veux pas te voir, ou que je t'aime moins, mais je sais pas trop... Comment faire, ou ce que j'ai le droit de faire, je sais même pas si t'aimes les garçons, et si tu me jettes je t'éviterai un mois et je m'en remettrai et ce sera comme avant, mais... »

Mais je t'aime.
P0rnstar haussa des épaules, impuissant.

Le pire, dans tout ça, c'était de ne pas pouvoir le dédouaner totalement. Bubble n'avait pas tout à fait tort, quand il se critiquait. Il lui en voulait un peu.

Le silence, pour le coup, l'avait blessé bien plus qu'un refus catégorique.

_______________

« All the problems make me wanna go
Like a bad girl straight to video.
Little darling, welcome to the show ;
You're a failure played in stereo. »

It's boring to dwell on feelings of loss :
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: Bubble est la cible de P0rnstar   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bubble est la cible de P0rnstar
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Résolu]Question à propos de "ImportSwf("toto",_root.cible)"
» Signalisation mécanique.
» cold-fx/gratuit limited edition don cherry bobblehead
» Assister à une émission de télé
» Tutorial pour renommer ComboFix

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ❝ Holy Sword :: Les rues commerçantes.-