AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 
 « Je veux un mec comme Poutine. »
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Casus Belli


Hope Corporation

Hope Corporation

Casus Belli

Messages : 159
Date d'inscription : 27/10/2013
Localisation : Sur le toit d'un immeuble.

« Je veux un mec comme Poutine. » Empty
MessageSujet: « Je veux un mec comme Poutine. »   « Je veux un mec comme Poutine. » I_icon_minitimeDim 17 Jan - 0:35

C'était fou à quel point une toute petite tache de rien du tout pouvait le faire se sentir incroyablement inutile ; trie par couleurs, vas-y. Autant, enfant, mélanger rouges, verts, bleus et violets ne le dérangeait absolument pas (il n'avait vu le problème que bien plus tard), autant à présent, il se sentait obligé de préciser que oui mais non, c'était pas possible. A moins que madame ne désire une boutique ressemblant bizarrement à un sapin de noël et sans la plus petite once de bon goût – encore que, sur ce point, il estimait se défendre honorablement.
Pas sa faute si les autres n'avaient pas de goût. Trop de goût, lui aurait-on répliqué, comme si c'était lui qui n'en possédait pas assez. Blablabla.

Casus passa les mains sur son jean et sur son t-shirt noir, balançant avec un zèle admirable une énième boîte en carton sur le côté, là où aucun client ne risquait de trébucher dessus et se mettre une jambe dans le plâtre (ce qu'il était attentionné). Qu'on ne le targue pas de laxisme, il était beaucoup de choses mais pas fainéant. Rancunier par contre, ça se discutait, et il en voulait toujours à Lou de lui avoir demandé de trier par couleurs avant de le cantonner au rangement, et ça même si 1) elle ne connaissait pas son léger handicap et que 2) elle n'avait pas voulu le vexer.

Same thing. Il attendit qu'elle passe à côté de lui pour lui demander, souriant :

« Hey, et si tu sortais avec moi ? »

Puisque visiblement, pour toute forme de vie à poitrine, ses vengeances se constituaient d'avances douteuses et d'attouchements déplacés pour les plus coriaces.

_______________
« Je veux un mec comme Poutine. » 190619045856650769
Baby I'm preying on you tonight, hunt you down eat you alive:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Apricot Tea


Crimson District

Crimson District

Apricot Tea

Messages : 68
Date d'inscription : 21/04/2014
Localisation : Chez elle.

« Je veux un mec comme Poutine. » Empty
MessageSujet: Re: « Je veux un mec comme Poutine. »   « Je veux un mec comme Poutine. » I_icon_minitimeDim 31 Juil - 1:25

S'il y avait bien une chose que Lou ne gérait pas au niveau relationnel (à part « à peu près tout », et c'était entièrement faux ; elle arrivait à se débrouiller, en général) c'était les silences, ou les sourires, ou... Oui, bon. A peu près tout. Mais quand même, certaines personnes étaient plus faciles à cerner que d'autres. Or Casus avait beau avoir l'air assez franc, il restait dans la sainte catégorie des personnes à qui elle n'aurait jamais pu penser parler un jour et ça rendait la discussion parfaitement difficile de son côté une fois sur deux.
« Les personnes à qui elle n'aurait jamais pu penser parler un jour » regroupant en l'occurrence les garçons charismatiques qui avaient l'air autant super cool que capables d'exploser votre salon un beau matin – avec vous à l'intérieur, peut-être pas, mais on est jamais trop sûr.  Prudence est mère de sûreté.
Les garçons charismatiques super cool capables de vous persuader d'exploser vous-même votre salon étaient définitivement pire, cela dit. Mesurons notre chance. Elle préférait largement le blond, là. Passé la première impression douteuse, il restait un être humain acceptablement respectable. A priori. A peu près.

« Hey, et si tu sortais avec moi ? »

Arrêtée net sur ses pas, elle prit une bonne seconde avant de tourner sa mine confuse vers le délinquant. Ça ne devait pas être l'expression la plus sexy qu'elle ait en stock, mais ce n'était pas le but non plus.
Tout bien réfléchi, elle avait changé d'avis. C'était un gamin d'un mètre quatre-vingt. Détestable. Et immature. Voilà.
Malgré tout, la gêne arriva au grand galop sur ses joues et elle en profita pour rire. On ne sait jamais, hein, ça pouvait lui faire oublier qu'elle avait l'air stupide.

« Noooon non. C'est une blague de – d'adolescent, ça. T'as pas honte ? »

Elle aurait aimé pouvoir sortir un truc du style « et si tu toi tu sortais de chez moi » ou « dans tes rêves » au moins une fois dans sa vie, par pur excès de puérilité satisfaite, mais ça n'aurait pas été franchement crédible. Son ego pleurait d'avance, donc non merci.
Qu'elle ne puisse pas l'imaginer sérieux voulait tout dire, de toute façon.

put in *slowwink* :
 

_______________
« Je veux un mec comme Poutine. » 160619013229336003
« Inside my head is humming ; sometimes I hear them coming.
The power, believing - the hate I hate believing.
Where is this ? It can't be -
Who are you ? I know you.
You wouldn't ; or would you ?
Don't fight me - ignite me !
My trigger, your finger ;
Your darkness, I know it.
Come forward, I've seen it -

I mean it. »

I need a miracle, and not someone's charity :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Casus Belli


Hope Corporation

Hope Corporation

Casus Belli

Messages : 159
Date d'inscription : 27/10/2013
Localisation : Sur le toit d'un immeuble.

« Je veux un mec comme Poutine. » Empty
MessageSujet: Re: « Je veux un mec comme Poutine. »   « Je veux un mec comme Poutine. » I_icon_minitimeMar 29 Nov - 19:50

« Noooon non. C'est une blague de – d'adolescent, ça. T'as pas honte ? »

Casus haussa un sourcil, perplexe puis amusé. Aaaah, elle pensait qu'il était en train de se moquer d'elle ? Ce manque de confiance blessant. Plutôt que se formaliser du « non » traînant qu'il s'était pris à deux reprises, il secoua la tête de gauche à droite. Elle allait devoir le jeter plus proprement que ça si elle voulait qu'il lui fiche la paix.

« Et pourquoi ce serait une blague ? Je suis super sérieux. »

Il l'était devenu à la seconde même où elle avait pensé qu'il ne l'était pas – il était tombé fou amoureux de la manière dont elle pliait les vêtements et il ne pouvait plus se passer d'elle, voilà. Crédible. Il aurait dû lui demander de lui apprendre, sur un ton de voix qui rendait même les formules mathématiques indécemment suggestives ; puis il se souvint à temps qu'elle n'appréciait déjà pas qu'il réduise la distance à moins d'un mètre. Ses neurones firent la moue.
Il allait éviter de passer pour un criminel sexuel fiché avec un casier long comme autre chose que le bras. Aucun besoin de la tenir à autant de distance, il s'en voulait déjà d'avoir fait exploser la moitié de son magasin par accident.

Il n'avait pas juré, la main sur le cœur, qu'il ne recommencerait plus, mais son ardeur à ranger le magasin comme une femme au foyer délaissée trahissait quelque peu sa culpabilité.

« Oh, t'as déjà quelqu'un en vue, peut-être ? »

S'il devait gagner des points à être indiscret...
Enfin, il n'en savait rien ; tant qu'elle ne lui avait rien dit, ça tenait du domaine public. Où avait-il été pêcher que les filles adooooraient s'étendre sur leur vie sentimentale ? On se le demande, rétorqua sarcastiquement le fantôme d'une vieille amie à son oreille.

_______________
« Je veux un mec comme Poutine. » 190619045856650769
Baby I'm preying on you tonight, hunt you down eat you alive:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Apricot Tea


Crimson District

Crimson District

Apricot Tea

Messages : 68
Date d'inscription : 21/04/2014
Localisation : Chez elle.

« Je veux un mec comme Poutine. » Empty
MessageSujet: Re: « Je veux un mec comme Poutine. »   « Je veux un mec comme Poutine. » I_icon_minitimeSam 7 Jan - 20:46

Concentrée sur le mouvement de tête que le jeune homme lui renvoya, plus attentive que si sa vie toute entière en avait dépendu, Lou se rendit compte qu'elle ne savait pas gérer les Casus Belli. Et ça, c'était dramatique. Très évident, aussi, mais peu importe — ça restait dramatique. Il était sûr de lui, et. Et. Tout ça, songea-t-elle en agitant les bras de ses neurones, mal à l'aise, préparée à hurler de l'intérieur incessamment sous peu.
En guise de réponse à sa question, Apricot se contenta d'abord de croiser les bras et de hausser les épaules. Ensuite, elle se maudit en silence parce que ce geste ne voulait strictement rien dire du tout et que aaah pourquoi était-elle si stupide, hein, c'était juste un garçon — un garçon impressionnant, d'accord, tempéra-t-elle, mais quand même ; ça restait un type tout à fait normal. Gérable. Humain. Probablement.

« Oh, t'as déjà quelqu'un en vue, peut-être ? »

Comme on appuie sur l'interrupteur, sa gêne et sa panique interne se muèrent brusquement en mer étale. Le calme revint. Elle était dans l’œil du cyclone ; tout était clair, tout était limpide, tout allait bien.
La seconde suivante, comme prévu, elle perdit toute capacité de réflexion.

« Quoi ? Non ! Non non non, s'exclama-t-elle, un peu trop vite peut-être — ce qui était parfaitement stupide, étant donné qu'elle n'avait vraiment rien à cacher ; elle avait simplement tendance à croire qu'on ne la croirait pas, et CA c'était gênant, et — mon Dieu, elle s'enfonçait. Je suis très bien comme ça, toute seule, surtout que je suis très occupée, et... »

Et. Voilà. Vive le célibat, hein ? Hahaha. Elle adorait le célibat.
Ouch.

« Et, et c'est pas la question, grommela-t-elle, parfaitement consciente qu'elle sonnait plus au bord de l'apoplexie que confiante et prête à conquérir le monde. C'est pas plutôt Avast, ton genre ? »

Subtil changement de sujet. Elle gérait totalement la situation.
Si son cerveau acceptait d'arrêter de hurler "njghregfuriehjf" et de se remettre à un discours cohérent, maintenant, ce serait. Génial.

Vraiment.

_______________
« Je veux un mec comme Poutine. » 160619013229336003
« Inside my head is humming ; sometimes I hear them coming.
The power, believing - the hate I hate believing.
Where is this ? It can't be -
Who are you ? I know you.
You wouldn't ; or would you ?
Don't fight me - ignite me !
My trigger, your finger ;
Your darkness, I know it.
Come forward, I've seen it -

I mean it. »

I need a miracle, and not someone's charity :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Casus Belli


Hope Corporation

Hope Corporation

Casus Belli

Messages : 159
Date d'inscription : 27/10/2013
Localisation : Sur le toit d'un immeuble.

« Je veux un mec comme Poutine. » Empty
MessageSujet: Re: « Je veux un mec comme Poutine. »   « Je veux un mec comme Poutine. » I_icon_minitimeVen 4 Aoû - 2:52

Casus fixa la jeune femme avec intérêt ; est-ce que cette avalanche de « non » voulait dire qu’elle avait quelqu’un en vue, ou est-ce qu’elle voulait à tout prix qu’il comprenne que non, il n’y avait personne dans sa vie ? Dans les deux cas, ça ne lui faisait pas peur. Il écrasait ses rivaux et pouvait persuader sans mal.
Quoi, sortir avec quelqu’un, c’était pas la fin du monde. Sauf si on avait prononcé ses vœux, là c’était criminel.

Mais ce n’était pas le cas d’Apricot.

« Et, et c'est pas la question. C'est pas plutôt Avast, ton genre ? »

Il pencha la tête sur le côté, pensif. C’était pas non plus la question, mais okay ; chaque fois qu’il se repassait ses ex en boucle, ça le faisait rire.
Il n’avait aucun genre, pour peu que se faire violemment jeter contre l’asphalte n’en fasse pas partie.

Au mieux, il aimait juste le challenge – ce qu’elle était justement en train de lui donner.

« Oh, si, elle est bandante, tu trouves pas ? Mais toi aussi. »

Il aurait pu trouver un terme plus correct et pas moins approprié, mais il était méchant et il avait envie de la gêner. Ils étaient à bonne distance, il ne la touchait pas, et il donnait simplement un avis purement subjectif sur sa plastique féminine ; en clair, rien de suffisant pour le foutre en taule ou le traiter de détraqué sexuel.
Encore que, les femmes se vexaient exceptionnellement vite dans le coin.

« Et puis comme je t’aide au magasin, t’es moins occupée. Je dis ça juste comme ça », ajouta-t-il en replaçant aimablement un cintre à sa place.

Preuve s’il en était qu’il pouvait à la fois être le petit-ami et l’employé du mois.

_______________
« Je veux un mec comme Poutine. » 190619045856650769
Baby I'm preying on you tonight, hunt you down eat you alive:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Apricot Tea


Crimson District

Crimson District

Apricot Tea

Messages : 68
Date d'inscription : 21/04/2014
Localisation : Chez elle.

« Je veux un mec comme Poutine. » Empty
MessageSujet: Re: « Je veux un mec comme Poutine. »   « Je veux un mec comme Poutine. » I_icon_minitimeJeu 14 Déc - 0:11

Si Lou n'était d'habitude pas du genre à s'étouffer sur sa salive, là, elle eut l'impression de le faire trois fois en deux secondes. Elle s'étouffa ensuite sur le pseudo-compliment de Casus, puis sur sa vie, puis sur l'existence et l'univers tout entier et se retrouva finalement à le fixer sans qu'aucun son ne sorte de sa bouche ouverte.
Pour ne rien arranger, elle devait avoir l'air à peu près aussi cuite qu'un homard et pas plus intelligente que l'animal en question.

« Et puis comme je t’aide au magasin, t’es moins occupée. Je dis ça juste comme ça. »

Le voir continuer de parler tranquillement ne fit qu'empirer sa gêne et la sensation d'avoir mal compris quelque chose. Elle aurait préféré réagir sur le champ, quitte à lui jeter une tringle entière à la figure, mais c'était bien la première fois qu'on lui disait qu'elle était bandante — et si elle était censée l'entendre comme un "Avast est super belle et très bien faite de sa personne, tu peux te sentir ravie et touchée qu'on te mette au même niveau qu'elle", alors elle avait dû rater trois trains de marchandise et même se faire rouler dessus par le dernier wagon.

Et non, elle n'exagérait jamais.
C'était juste horriblement insultant.

Dès que son cerveau se remit en marche, sans trop de surprise, un cintre vola dans la direction de Roméo.

« Tu - t'aimerais qu'on parle comme ça à ta sœur ou à ta mère ?! »

Suffisamment mortifiée pour que ça vire à l'énervement, elle lui tourna ostensiblement le dos et tenta de calmer son pauvre cœur.

Elle préférait encore qu'il la trouve — uuurgh — bandante plutôt que grosse et moche, mais elle n'avait aucune envie d'associer cette image à sa personne. Merci bien.
Pas loin de vouloir se plaquer les mains contre son visage, elle maudit immédiatement son cerveau et songea à aller s'éclater le front contre un porte-manteau.

« Je te déteste. »

Lui ou son imagination ; même combat.

« Et on ne touche pas aux employés. De toute façon, t'es pas du tout mon genre. »

Ou pas. Mais il n'avait aucun moyen de savoir, donc elle comptait s'en tenir à cette version.

_______________
« Je veux un mec comme Poutine. » 160619013229336003
« Inside my head is humming ; sometimes I hear them coming.
The power, believing - the hate I hate believing.
Where is this ? It can't be -
Who are you ? I know you.
You wouldn't ; or would you ?
Don't fight me - ignite me !
My trigger, your finger ;
Your darkness, I know it.
Come forward, I've seen it -

I mean it. »

I need a miracle, and not someone's charity :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Casus Belli


Hope Corporation

Hope Corporation

Casus Belli

Messages : 159
Date d'inscription : 27/10/2013
Localisation : Sur le toit d'un immeuble.

« Je veux un mec comme Poutine. » Empty
MessageSujet: Re: « Je veux un mec comme Poutine. »   « Je veux un mec comme Poutine. » I_icon_minitimeLun 20 Aoû - 6:34

Roman se prit le cintre avec philosophie et sans grimace : la route de la séduction était un chemin semé d’embûches à se manger sans en faire un plat. Sans ça, pas moyen d’avancer ; il se contenta donc de hocher la tête avec un sérieux désinvolte parce que oui, il aurait aimé qu’on dise ça à sa mère, juste pour voir. Surtout s’il y avait son père à portée d’oreilles, ça aurait eu le mérite d’être intéressant. En ce qui concernait ses sœurs, il se serait senti obligé de casser des figures, par devoir fraternel, mais Apricot n’avait aucun frère protecteur dans les environs.
Il était tranquille.

« Je te déteste. »

Awww. Elle ne vit pas son expression goguenarde et il ne pensa pas à voix haute, dieu merci, mais le rire resta coincé dans sa gorge. Ce n’était pas méchant, il la trouvait même mignonne à se prendre la tête pour si peu, mais elle l’aurait sûrement interprété de la pire façon qui soit. Et à bien y réfléchir, c’était même ce qu’elle faisait depuis le début de la conversation.
Casus diagnostiqua un petit problème de confiance en soi qu’il voulut éradiquer sur le champ – c’était plus fort que lui, il ne le supportait pas.

Lorsqu’elle reprit la parole, il s’esclaffa cette fois sans retenue.

« Oh, je suis pas ton genre ? Ok, j’accepte. (Il fit quelques pas sur le côté pour rentrer de nouveau dans son champ de vision) C’est quoi ton genre, alors ? Simple question, hein, c’est pas interdit de discuter avec les employés, hm ? »

Il sourit, réfléchissant à sa prochaine bêtise. C’était marrant de la taquiner, même s’il risquait de se reprendre un coup de griffe dans la seconde. On lui avait dit mille fois qu’il gérait mal les Apricot, mais ça ne l’avait jamais empêché de recommencer.
Elle mentait peut-être un peu, beaucoup, passionnément, ou pas du tout ; ça ne changeait pas grand-chose, au final.

« Tu les préfères plus petits, genre éleveurs de vaches ? Ou klepto ? Ou peut-être que ton genre c’est plutôt les australos borgnes ? (il marqua une pause, cherchant l’inspiration divine, avant d’ajouter en haussant un sourcil) Ou Avast ? »

Question tour de poitrine, elle n’avait rien à lui envier.

_______________
« Je veux un mec comme Poutine. » 190619045856650769
Baby I'm preying on you tonight, hunt you down eat you alive:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Apricot Tea


Crimson District

Crimson District

Apricot Tea

Messages : 68
Date d'inscription : 21/04/2014
Localisation : Chez elle.

« Je veux un mec comme Poutine. » Empty
MessageSujet: Re: « Je veux un mec comme Poutine. »   « Je veux un mec comme Poutine. » I_icon_minitimeJeu 13 Déc - 23:33

Bras croisés, moue boudeuse aux lèvres, Lou regarda son employé du mois revenir dans son champ de vision. Elle hésita à pivoter en cadence ; ça lui aurait donné l'air d'une gamine, mais elle n'était plus à ça près. Si elle avait voulu jouer les grandes filles que rien n'atteint, il aurait fallu y penser avant de rougir et de balbutier juste pour des histoires de. De bander. Voilà. Bien. Elle l'avait pensé sans rire ni se consumer d'horreur, tout allait bien. Elle devenait plus mature à vue d’œil.
Son regard se fit de plus en plus méfiant à mesure qu'il parlait. Qu'on se moque d'elle ne lui faisait pas franchement plaisir, que ce soit bon enfant ou non. Elle ne voyait pas ce qu'il y avait de drôle ; il ne pouvait pas être le style de tout le monde. Désolée pour lui s'il croyait le contraire. Les types minces et les gentlemen étaient aussi très à la mode, ces temps-ci. Les éleveurs de vache aussi, poursuivit-elle, un peu perdue. Les kleptos... Les kleptos non, personne n'aimait les — est-ce qu'il était en train de citer des personnes qu'elle connaissait, là ?

« Ou Avast ? »

Elle voulut lui demander pourquoi Avast méritait un traitement de faveur dans la longue liste des surnoms insultants, mais décida de ne pas lui donner de raisons de dire plus d'âneries. Rester plus ou moins impassible lui demanda déjà tous les efforts de son Yoda intérieur ; elle n'avait ni le temps ni l'énergie de gérer des bêtises supplémentaires.

« Je ne — »

Suis pas intéressée par les filles. Considérant que c'était un peu insultant pour la communauté LGBT et qu'elle n'en était pas exactement sûre à 100%, non plus, elle préféra changer son fusil d'épaule.

« Je ne vois pas de qui tu parles, répondit-elle, lissant du bout des doigts et avec un soin extrême la chemise la plus proche. Mais je n'ai rien contre les garçons plus petits ou borgnes. Avec ou sans vaches. Kleptomane, ça reste à voir. »

Aussi désintéressée et calme que possible, à la limite de la bouderie, elle lui lança un regard de côté.

« Et je ne te volerai pas Avast. Tu peux dormir tranquille. »

Puisque c'était clairement ce qu'il voulait entendre — n'est-ce pas. C'était un peu bizarre de faire autant d'histoires juste pour savoir si elle comptait ou non sortir avec elle, mais soit. Elle était prête à le croire.
Quand elle s'y mettait, elle aurait cru n'importe quoi.

_______________
« Je veux un mec comme Poutine. » 160619013229336003
« Inside my head is humming ; sometimes I hear them coming.
The power, believing - the hate I hate believing.
Where is this ? It can't be -
Who are you ? I know you.
You wouldn't ; or would you ?
Don't fight me - ignite me !
My trigger, your finger ;
Your darkness, I know it.
Come forward, I've seen it -

I mean it. »

I need a miracle, and not someone's charity :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Casus Belli


Hope Corporation

Hope Corporation

Casus Belli

Messages : 159
Date d'inscription : 27/10/2013
Localisation : Sur le toit d'un immeuble.

« Je veux un mec comme Poutine. » Empty
MessageSujet: Re: « Je veux un mec comme Poutine. »   « Je veux un mec comme Poutine. » I_icon_minitimeVen 10 Mai - 17:19

Il raya Noise de la liste des prétendants potentiels avec un petit hochement de tête ; zut alors, la nouvelle l’aurait détruit, aucun doute là-dessus.
Les kleptos mis à part, il restait pas mal de monde dans le petit carnet d’Apricot. Il aurait fallu ramener Done ou Thing et tester la compatibilité amoureuse : quand il s’ennuyait, même jouer les marieuses mettait Roman de bonne humeur. Il aurait pu se dire que c’était la fin des haricots, l’apocalypse selon Saint-Father, oh-mon-dieu-je-me-transforme-en-Lyuba, mais non ; il préférait voir les choses du bon côté plutôt que se jeter direct sous le tank.

Sans ça, il se serait déjà grillé le cerveau depuis longtemps.

« Et je ne te volerai pas Avast. Tu peux dormir tranquille. »

Il lança un regard un peu interloqué à la jeune femme, comme si le nom d’Avast venait de sortir du néant. Maintenant qu’il y pensait, c’était marrant qu’elle considère qu’Avast était son genre de fille : il avait l’air de les aimer agressives, en cuir avec un bonnet D ? Wow, la réputation qu’il se tapait dans l’imaginaire collectif. Pas étonnant qu’elle se dise qu’il se foutait de sa gueule.

Il voulut la rassurer sur la qualité de son sommeil, histoire qu’elle n’en perde pas le sien :

« T’en fais pas pour ça, je pense pas qu’elle soit du genre à se laisser voler par qui que ce soit. »

Même pas lui, hein – la dernière fois qu’il lui avait fait des avances, elle lui avait fait manger le bitume en retour. Un classique. Il adorait. Si elle avait pu y mettre moins de force et plus d’affection, ça aurait été un poil plus agréable.
Casus chassa ses multiples commotions cérébrales d’un haussement d’épaules. Comment ils en étaient arrivés à parler d’Avast, au juste ? Son sourire s’étira comme celui d’un chat devant le canari.

Eh, pas con, le changement de sujet. Il s’était presque laissé prendre au piège.

« Mais c’est pas à Avast que j’ai demandé de sortir avec moi, hein. Pourquoi tu penses que je me paie ta tête, au juste ? »

Il fallait que le râteau soit aux normes. Il s’en remettrait, il n’était ni en sucre ni amoureux transi. Il lui avait demandé sans être sérieux, sur un coup de tête, mais franchement – pourquoi il aurait fallu que ce soit forcément une blague ?
Parce que si ça n’en avait pas été une, ouch.

_______________
« Je veux un mec comme Poutine. » 190619045856650769
Baby I'm preying on you tonight, hunt you down eat you alive:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Apricot Tea


Crimson District

Crimson District

Apricot Tea

Messages : 68
Date d'inscription : 21/04/2014
Localisation : Chez elle.

« Je veux un mec comme Poutine. » Empty
MessageSujet: Re: « Je veux un mec comme Poutine. »   « Je veux un mec comme Poutine. » I_icon_minitimeDim 2 Juin - 2:26

Lou fit la moue. Bizarrement, elle n'en était pas aussi sûre que ça. Elle ne connaissait pas assez Avast pour pouvoir juger, bien sûr, mais elle l'imaginait mal partir en croisière avec un amoureux gentil, tout sucre et tout miel ; elle avait une tête à... être, plutôt — enfin, bref — elle avait l'air du genre de filles qui a envie de se faire voler, au moins un peu. Avec des menottes. Se laisser faire, non, mais ça ne voulait pas dire qu'elle n'avait pas au moins un tout petit peu envie de perdre. Elle devait apprécier les types comme Casus.
Et d'un côté qui n'apprécierait pas les types comme Casus, à un niveau ou à un autre, mais. Ça devait exister. Sûrement.
A commencer par elle, d'ailleurs. Pas du tout charmée par la confiance en soi, les muscles et les yeux bleus. Noooon. Non non non.
Il lui sourit et fatalement, elle se rappela qu'elle avait de grandes choses à faire juste à gauche. Là. Quel joli cintre, wow. Magnifique.

« Pourquoi tu penses que je me paie ta tête, au juste ? »

La question à 5000 euros, hein ? Elle pensa à lui dire "parce que" avant de s'enfuir subtilement vers la première porte venue, mais ça n'aurait pas été très professionnel. "Parce que t'as vu ma tête, justement", ça faisait trop pathétique — elle n'aimait pas agir comme une adolescente, même si c'était précisément ce qu'elle était en train de faire. Les gens n'aiment pas quand quelqu'un se rabaisse sans raison. Il avait le droit de potentiellement la trouver jolie ou sympa, mais ça lui paraissait juste improbable. "Parce que t'as l'air de te payer ma tête" aurait pu fonctionner, mais c'était un peu brutal pour rien. Ce n'était pas de la faute de Casus s'il avait l'air du genre de garçon qui aurait pu avoir envie de se moquer d'elle juste pour passer le temps.
On ne pouvait pas lui reprocher ses excès de méfiance. Ils étaient un peu (trop) fondés. Pas justifiés, mais fondés.

« Aucune idée. Manque de confiance en moi ? Ou ta tête de... de branleur, grommela-t-elle, à court d'idées — ça restait léger, comparé à ce qu'il avait dit, mais elle n'aimait pas trop jurer. Comme tu veux. »

Un peu des deux.

« Et j'aime bien faire les choses dans l'ordre. D'abord on me parle, ensuite on m'inviter à dîner, ensuite on me demande si je suis intéressée. » Bon, pas forcément à dîner, mais l'idée  y était. « On me sort pas ça du néant avant de me dire que je suis bandante. »

Rien qu'à y repenser, elle se sentit obligée de maltraiter le pauvre cintre qu'elle avait kidnappé entre temps.
Le traumatisme était réel. Elle n'était pas sûre de s'en remettre un jour.

« Mais Avast doit adorer, je suis sûre. »

Et à ce stade elle aussi allait finir par se demander si elle n'avait pas un faible très mal caché pour la policière, à force de la ramener sur le tapis.

_______________
« Je veux un mec comme Poutine. » 160619013229336003
« Inside my head is humming ; sometimes I hear them coming.
The power, believing - the hate I hate believing.
Where is this ? It can't be -
Who are you ? I know you.
You wouldn't ; or would you ?
Don't fight me - ignite me !
My trigger, your finger ;
Your darkness, I know it.
Come forward, I've seen it -

I mean it. »

I need a miracle, and not someone's charity :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Casus Belli


Hope Corporation

Hope Corporation

Casus Belli

Messages : 159
Date d'inscription : 27/10/2013
Localisation : Sur le toit d'un immeuble.

« Je veux un mec comme Poutine. » Empty
MessageSujet: Re: « Je veux un mec comme Poutine. »   « Je veux un mec comme Poutine. » I_icon_minitimeLun 17 Juin - 19:48

La tête de branleur de Casus fit la moue, attristée. Quoi, il avait pas l’air du gendre parfait ? Du premier de la classe, du gentil garçon qui paye le resto ? Tristesse. Allait-il s’en remettre ? Pas sûr, c’était un coup dur, quand même. Il aurait pu lui répliquer qu’il était habitué à guérir l’estime de soi des autres, mais Lou choisit ce moment pour critiquer sa manière trop entreprenante de la demander en mariage.

Il haussa les épaules, l’air tout sauf concerné. Il lui avait parlé, il lui avait demandé si elle était intéressée, il ne lui manquait que le dîner aux chandelles pour être en plein dans les critères. Elle pouvait pas faire l’impasse dessus, pour une fois ? Si ça ne tenait qu’à ça, il l’emmenait sur le champ faire un tour au restaurant.

« Mais Avast doit adorer, je suis sûre. »

Ah, le retour d’Avast. Roman laissa les coins de son sourire remonter, un sourcil levé, les yeux rivés au visage de la jeune femme. Elle essayait sûrement de dévier la conversation en espérant qu’il morde à l’hameçon ; ça ou elle avait le béguin pour la policière. Il se mit à rire, puis s’arrêta brusquement pour faire semblant d’avoir l’illumination de sa vie.

« Ooooh, okay, j’ai compris ! T’as un crush sur Avast et tu veux que je te donne des conseils ? »

La réponse était probablement un « non » retentissant, mais il ne lui laissa pas le temps de le hurler ou même le murmurer.

« Je suis pas certain qu’elle apprécie qu’on lui dise qu’elle est bandante, mais tu peux toujours essayer ; elle le prendra mieux si c’est toi. »

D’un côté, elle aurait mieux pris le fait que Lou foute le feu à son commissariat ou même à ses cheveux. Lui, il respirait, c’était déjà un crime. Y’avait vraiment du favoritisme dans le coin. Faudrait qu’il pense à porter plainte pour ça, un jour.

_______________
« Je veux un mec comme Poutine. » 190619045856650769
Baby I'm preying on you tonight, hunt you down eat you alive:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé







« Je veux un mec comme Poutine. » Empty
MessageSujet: Re: « Je veux un mec comme Poutine. »   « Je veux un mec comme Poutine. » I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
« Je veux un mec comme Poutine. »
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Bitdefender prend le code google comme virus sur les forums Forumactifs
» Créer une bulle comme le staff
» Barre de signature comme FdF : un image ??
» Comment afficher les informations du posteur à droite de l'écran, comme sur ce forum
» Appliquer une image comme fond de message

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ❝ Crimson District :: Le quartier malfamé-