AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 
 Voilà ce qui arrive quand on fonce tête baissé dans les ennuis [PV Asling]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kohaku


Hope Corporation

Hope Corporation

avatar

Messages : 46
Date d'inscription : 26/07/2014
Localisation : Hope Corporation

MessageSujet: Voilà ce qui arrive quand on fonce tête baissé dans les ennuis [PV Asling]   Jeu 18 Déc - 19:30

Rien ne sert de courir, il faut partir à point.


Je courais, à en perdre haleine. Les yeux et l'attention fixé sur les silhouettes devant moi. J'ai toujours eu confiance en mes jambes et, plus généralement en ma vitesse. Cependant, depuis que j'étais entré dans ce jeu, si on pouvait appeler ça comme ça, je commençais à me poser des questions. Comment deux occidentaux de toute évidence habitués à sniffer de la poudre pouvaient courir si vite? Et depuis longtemps de surcroit. De Hope à Dreamland il y avait une sacrée trotte. Vous pouvez en croire mes jambes et mes poumons en feu. Je commençais à fatiguer sérieusement. Alors que mes cibles elles ne semblaient pas décidé à ralentir.


Le spectacle devait sembler étrange aux yeux des  habitants de l'île aux bonbons. Je n'avais pas eu l'occasion de m'y rendre souvent mais je pouvais clairement dire que c'était complètement différent de Crimson et de Hope. Au niveau de la population, déjà, il ne devait pas y avoir beaucoup de criminel dans le coin. L'atmosphère était aussi différentes. Elle était plus... Sucrée. Parce qu'après c'était bien connu, le fondateur de l'île n'était qu'un enfant. Alors un ado en uniforme qui chasse deux types en sifflant désespérément dans son sifflet, ça devait pas arriver souvent.


Je me concentrais de nouveau sur les fuyards, essayant de me convaincre que, non, je ne commençais pas à avoir de point de côté. Je relâchais avec humeur le sifflet,le laissant pendouiller nonchalamment autour de mon cou. De toute évidence ils n'avaient pas l'intentions de s'arrêter et mes lèvres commençaient à tirailler. Simplement c'était dans la procédure. Siffler pour les sommer de s'arrêter si les sommations verbales ne fonctionnaient pas. L'autre avantage théorique, d'après le manuel, était que le bruit du sifflet devait avertir les collègues du secteur, qu'ils puissent venir me donner un coup de main. Une chose était sûre. Ça ne fonctionnait visiblement pas mieux. Je faisais l'inventaire rapide de mon équipement. Une paire de menotte, une matraque et un sifflet. Super. Et on se demandait pourquoi Hope Corporation avait l'un des taux le plus bas d'arrestations réussies de tout Euphemia? Même Dreamland arrivait à faire mieux, avec sa jolie prison rutilante. Et bien sur je ne pouvais pas compter sur l'aide de mes senpais. Ils avaient la fâcheuse tendance à rester au bureau. Pour faire de la paperasse. Sois disant. Je n'avais jamais vu autant de personnes apprécier à ce point les tâches administratives. Enfin. Cela faisait parti du métier. Ce n'est pas comme s'ils avaient la flemme de bosser sur le terrains. Et puis cela me donnait plus de responsabilité. Beaucoup trop. Même. Pas que je sois du genre à m'en plaindre, eh. Un jour ma période de bizutage prendrait fin.


Nous étions arrivés à l'orée d'une structure plus ou moins complexe. Un mur avec une entrée unique. Les deux fuyards s'y engouffrèrent sans hésitation. Je prenais quelques secondes, arrêté devant l'entrée. Je ne voyais pas grand chose. À part des murs. Je ne le sentais clairement pas, cet endroit. Mais si je renonçais maintenant, jamais je ne pourrai les arrêter. Et, après ma cavalcade dans les rues dreamlandienne je n'avais aucune envie d'abandonner maintenant.


J'inspirais. Expirais. Pour mieux repartir à leur suite. J'espérais qu'ils ne s'étaient pas engouffrés trop loin dans le dédale. Fort heureusement, ils faisaient beaucoup plus de bruits à deux que moi seul. Si je ne pouvais pas les voir je pouvais clairement les entendre. Avec assurance je m'enfonçais plus encore dans le dédale, car a n'en point douter il s'agissait d'un labyrinthe.


La traque touchait à sa fin, à présent. Les deux énergumènes étaient dos au mur. Je profitais de leur désarroi pour reprendre mon souffle et s'en perdre un instant m'exclamais:



-Vous êtes en état d'arrestation.


Je sortais mes menottes de ma ceinture et m'approchais. Mes premières vraies arrestations. Espérons que ça n'allait pas échouer, comme les autres fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Voilà ce qui arrive quand on fonce tête baissé dans les ennuis [PV Asling]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quand on parle de sox dans poiloader s'agit-il de sox.exe ou sox tout seul 1672 ko
» je n'arrive plus a ouvrir e-anim
» [Fermé] Optimiser mon PC
» [Résolu] Quand à l''usage des dd tournant à 4 500 tmn
» ARTLANTIS J'ARRIVE......

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ❝ Dream Land :: Le Labyrinthe-