AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 
 Quand je vois tes yeux ... [Avril]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Done


Holy Sword

Holy Sword

avatar

Messages : 70
Date d'inscription : 28/12/2013

MessageSujet: Quand je vois tes yeux ... [Avril]   Dim 23 Nov - 10:45


Done se crispa légèrement lorsque, trop soudainement, Avril viola à grand coup de bottes pleines de peintures son espace vital. Il n’était vraiment pas habitué à ce genre de marque d’affection (il supposait que c’en était une, et pas une quelconque tentative de meurtre) … mais, très vite, ses muscles se détendirent dans un souffle. Même si la sensation était bizarre (d’autant plus accentuée par la température anormale de la peau du rouquin), le fermier n’avait aucune raison de stresser … C’était tout à fait normal et digne d’Avril. Ce mec avait définitivement le caractère qui allait avec l’intensité de la couleur de ses cheveux et de ses yeux. Ce qui n’était pas non plus un défaut. Bien au contraire. Quoique Done n’allait pas non plus décider de le prendre comme exemple … Ce n’était pas du tout sa façon de marcher ; sans compter qu’un tel caractère pouvait facilement être vu négativement ou intimider quelques autres … ce dont il n’avait pas envie.

« J’en connais pas, pour être honnête. »

Aaah. Eh. Quand même ! Enfin … Non. Si, Avril avait le droit de ne pas savoir où se trouvaient les bars, bien entendu mais … Holy Sword en avait des pas mal, et le jeune homme sortait souvent avec ses amis, non ? Ensuite, Done ne le voyait pas être suffisamment imbibé pour en oublier son chemin. Pas trop désinhibé mais pas fou non plus. Bah, tant pis, comme il le dit lui-même avec le sourire, Avril pouvait faire confiance au blond sur ce sujet.
Après, il n’était pas certain de savoir comment le prendre. Une remarque déguisée sur ce hobby qu’il avait de sortir boire un peu trop souvent ? Done était à la fois conscient mais incertain sur le rythme de son train train quotidien … Après tout, il ne voyait pas où était le mal ? Il allait bien, n’abusait pas, n’allait pas décorer le sol de vomi, se sentait toujours assez en forme pour travailler par la suite …
Un sourire, qui se fit malheureusement plus rictus qu’autre chose, ponctua sa réponse positive :


« Bon … Eh bien, nous n’avons qu’à simplement aller à La Taverne, alors. »

La solution A, dirons-nous. Quand on suggérait « La Taverne », on ne pensait jamais à n’importe quelle taverne ; mais bien celle avec un T majuscule. Place bien connue à Holy Sword, très fréquentée, très spacieuse … Sans oublier l’ambiance normale et chaleureuse. Pas la même que dans les plus petits bars mais, pour eux deux, ça sera suffisant. Et puis, sa position centrale par rapport au centre-ville en favorisait l’accès en peu de temps.
Ce fut donc ainsi qu’ils se  mirent d’accord et se dirigèrent vers le lieu de beuverie, Done indiquant dès qu’il le fallait la direction à prendre. Il était clair qu’il avait vraiment l’air de s’y connaître en bar, eh … Mais qu’elle image pouvait-il bien renvoyer, pour le coup. Certes, le garçon ne faisait pas démonstration d’un si grand enthousiasme, mais …

Done se posait de très nombreuses questions sur lui, sur sa vie à Euphemia … mais sans jamais aller trop loin, pour s’éviter tout nuage noir au-dessus de sa tête. Alors qu’ils continuaient de marcher, l’américain tourna doucement son regard vers Avril, se demandant si ça lui arrivait, à lui aussi, d’avoir ce genre de réflexions. Enfin, heureusement, il n’eut pas le temps d’avoir l’air suspect auprès de son camarade étant donné que la Taverne se dressait déjà devant eux.


« Voilà. Tu es déjà venu ici, non ? »

L’Holy Swordien regarda une dernière fois sa tenue avant de se dire que, bon, ça ne serait pas la chose la plus étrange que les clients de la Taverne risquaient de voir. Peut-être même que ce qui allait faire le plus parler serait le fait que les deux jeunes hommes avaient, d’un certain point de vue, "rendez-vous" ensemble … ça, ça activait plus l’imagination des commères que de la peinture corporelle.
Concrètement, ça ne gênait pas Done étant donné qu’il savait très bien que tout cela n’était qu’en toute amitié – ce n’était pas non plus la première fois qu’il venait dans un bar en duo. D’autant plus qu’Avril n’avait pas l’air de ce bord-là.


« Je te laisse choisir la table ? »

_______________

#B8FE72
Autres comptes : ; ; ; ;
wink wink :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Avril


Holy Sword

Holy Sword

avatar

Messages : 50
Date d'inscription : 30/03/2014
Localisation : Holy Sword

MessageSujet: Re: Quand je vois tes yeux ... [Avril]   Lun 26 Jan - 0:07

La Taverne n’était définitivement pas le nom le plus créatif de l’histoire du nommage de tavernes. Franchement. Allez. Avouez. 

Mais enfin, Avril n’était pas là pour juger les créateurs de l’endroit (lui même n’avait pas grand chose à dire sur les noms, il n’avait pas été très bien servi à la distribution, paraît-il), mais il était là pour faire de Done son BFF (après P0rn, dédicace à toi mon vieux). Alors il allait se la boire, cette bière, et ne pas faire de chichi comme il en faisait d’habitude. Le roux avait la folle idée que la meilleure solution pour atteindre le coeur du blond et y rester était de boire une bière avec lui. Voyez, il lui semblait bien que le garçon était un adepte de la boisson mousseuse, qu’elle avait une grande place dans sa vie et Avril ne se permettrait pas de cracher sur cet amour en lui disant qu’en fait, il n’aimait vraiment pas les bières.

Ni n’importe quelle sorte d’alcool, d’ailleurs. S’arracher la gueule à la vodka pour finir la tête dans la cuvette à vomir ses tripes, très peu pour lui, merci bien. En plus, c’était franchement deg’, c’mon.

Et voilà, l’alcool, c’est dangereux, écoutez vos parents et buvez avec modération (voir pas du tout) bande de…De vous alcoolisés. Ca vous fait dire des trucs cheloux, pleurer vos mamans et embrasser des gens un peu bancals qui ne vous attire même pas. C’est fun jusqu’au lendemain matin, mais Avril en avait assez vu pour dire qu’il y avait souvent plus de regrets que de plaisir. Bref, sur le coup, jamais il ne jouerait l’avocat du diable pour l’alcool.

Et pourtant, pour Done ( et sa réputation aussi, un peu), il allait faire l’impossible et boire une pinte de bière dans la fameuse Taverne ( quel nom éloquent, il ne s’en remettait pas). Fantastique.

« Voilà. Tu es déjà venu ici, non ? »

Il hocha vaguement la tête, regard balayant la pièce à la recherche d’une quelconque connaissance compromettante et fut très heureux de ne pas en trouver. Il était venu, en effet, une fois ou deux, sans jamais y rester bien longtemps ou boire plus que des trucs non-alcoolisés (« comme une femme enceinte » qu’on lui disait). L’ambiance y était cool, c’était plutôt spacieux et - pour l’instant- personne ne se battait ni ne se vomissait dessus, il prenait ça pour un bon signe.

Ils entrèrent, confirmant à Avril que c’était bel et bien ici qu’il était venu (hey, on ne sait jamais, parfois sa mémoire lui joue de sacré tours). La salle n’était pas trop peuplé, ce qu’il considérait comme normal sachant qu’il y avait peu de chances que tout le quartier ce soit réuni en plein milieu de l’après-midi. Certains travaillaient, eux. Pas qu’il ne travaillait pas. Voyons, voyons, il ne faisait que ça.

Son corps avait besoin de répit parfois. Quelle idée de choisir ce métier aussi, hein. Bon.

« Je te laisse choisir la table ? »

Avril lui lança un regard interloqué. Une table? Trop de responsabilités. Et s’il prenait accidentellement celle à côté de laquelle un mec violent allait se mettre, hein? Ca craint, les responsabilités. Le garçon n’avait jamais été très doué pour prendre des décisions de toute manière, c’était plus simple de suivre le groupe tout en faisant croire au groupe qu’on était totalement l’un des leaders avec des grands sourires et hochements de têtes. Mais enfin, si c’était ce que Done voulait, hein. Qui était-il pour lui dire non. En plus, ça ferait drôlement con de lui dire que non, il ne choisirait pas parce qu’il avait l’impression que c’était beaucoup de responsabilités pour lui et ça lui faisait peur. De choisir une table.

Son cerveau devait se calmer un peu sur les réflexions à la con.

Il adressa un sourire au blond, l’air complètement détendu et dans son élément avant de désigner une table prêt d’une fenêtre, pratique pour le commérage et aussi pour la fuite en cas de danger trop intense.

« Celle là? Les tables à côté de la fenêtre sont toujours les meilleures. »

Puis, agitant les sourcils d’un air évocateur tout en donnant un petit coup d’épaule taquin à Done, il ajouta: 

« Et puis, ça fait romantique. »

Grand sourire de loup affamé, pour bien faire. Eh, faut bien déconner dans la vie. Done semblait être le type timide qui aime bien déconner. Peut-être. Au fond de son coeur.

_______________
― Fuchsia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Done


Holy Sword

Holy Sword

avatar

Messages : 70
Date d'inscription : 28/12/2013

MessageSujet: Re: Quand je vois tes yeux ... [Avril]   Sam 7 Mar - 19:36

mouai :
 

Done ne pensait pas avoir de préférence. Que ce soit à une table, au comptoir ou sur le plafonnier, concrètement, tout ce qui lui importait était de passer un moment tranquille avec des gens autour d’une bonne bière. Cependant, si Avril n’avait pas su lui donner de réponse, il les aurait sans doute dirigés instinctivement au comptoir du bar. Toujours avoir un plan B, en cas, pour s’assurer un minimum de contrôle sur la situation. Après tout, prendre trois heures pour choisir un endroit où se poser n’était pas vraiment  intéressant, n’est-ce pas ?
Heureusement, le plan B n’eut pas à se déloger du placard des solutions, l’assuré Avril ne perdant pas plus de temps en tergiversions pour faire sa proposition. Done tourna alors la tête vers la direction que le roux venait de désigner :


« Celle là? Les tables à côté de la fenêtre sont toujours les meilleures … Et puis, ça fait romantique. »

H-hu ? Okay ? L’américain regarda son ami, frottant son épaule que celui-ci venait de toucher pour mettre un peu d’effet à sa déclaration. Et dire qu’il y avait pensé aussi … Mais qu’Avril en joue l’avait surpris. Peut-être parce qu’il n’avait pas du tout l’habitude de sortir avec lui. Ils n’avaient pas vraiment le même cercle d’amis, ni tant que ça avoir les même centres d’intérêts … … … "Sortir avec lui" …
Enfin, ça ne le gênait pas vraiment, hein ! Il lui fallut juste une petite seconde pour reprendre de l’assurance et lui répondre, sourire aux lèvres à son tour :


« A-ah oui ? Tu invites souvent tes conquêtes dans des tavernes, toi ? En plus de leur jeter de la peinture rouge à la figure, ou c’était juste un traitement de faveur ? »

Il n’y avait bien sûr là aucun reproche ou rancune de sa part. C’était du passé tout ça (proche, mais du passé tout de même), alors en refaire référence n’était là qu’une petite pique gentillette. Mais la question n’était pas dépourvue de sens. Peut-être qu’au fond, tout cela n’était qu’un vile stratagème digne du plus fougueux des adolescents pour attirer l’attention de sa cible … Naaaan. Tranquillement, donc, faisant disparaître les scénarios tirés par les cheveux d’un geste mental de la main, Done se dirigea vers la table double aux côtés d’Avril et s’installa simplement. Sans laisser le temps à son prince de lui tirer sa chaise, parfaitement.
Tout naturellement, le jeune homme frotta ses cuisses de la paume de ses mains comme pour défroisser son pantalon, avant de les poser à plat sur la table de bois dur. Ses yeux verts se baladèrent un peu partout, d’Avril à l’extérieur, de l’extérieur aux clients, des clients aux employés … Qui n’allaient pas tarder à venir les voir et demander ce qu’il en était de leur commande.


« Tu sais ce que tu comptes boire ? »

Ses doigts suivirent les traces de la table avant d’aller se perdre entre ses mèches blondes de façon totalement machinale. Tic tic tic.

« On est bien là seulement pour boire, hein, haha … »

Ha. Cette phrase était là aussi pour plaisanter sur l’atmosphère « romantique », mais vu comment il l’avait dit … Done avait plus l’impression de jouer le grand inquiet, en fait. Très mauvaise interprétation.
Allez, on se détend. Ne pas penser à la peinture qui te colle à la peau.

_______________

#B8FE72
Autres comptes : ; ; ; ;
wink wink :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Avril


Holy Sword

Holy Sword

avatar

Messages : 50
Date d'inscription : 30/03/2014
Localisation : Holy Sword

MessageSujet: Re: Quand je vois tes yeux ... [Avril]   Lun 25 Mai - 16:41


« A-ah oui ? Tu invites souvent tes conquêtes dans des tavernes, toi ? En plus de leur jeter de la peinture rouge à la figure, ou c’était juste un traitement de faveur ? »

Avril rit de bon coeur, envoyant un clin d’oeil en direction de son ami. Peut-être que oui, peut-être que non. Une chose était certaine, emmener ses conquêtes dans des tavernes, ça n’était quelque chose qu’il faisait tous les jours, oh non. Qui dit taverne dit alcool dit pas d’Avril dans le coin, oh non non. Alors oui, Done, dans ce sens là, était véritablement une exception, qu’il s’en félicite.

Le roux s’installa face à sa’ conquête’ du jour, souriant d’une oreille à l’autre, d’apparence très heureux. D’apparence. Sans pour autant dire qu’il était en pleine dépression, il n’était pas tout à fait des plus à l’aises et sa bouche qui n’arrêtait pas de… Arg. 

Tourne sept fois ta langue dans ta bouche, coco.

Enfin, Done ne pouvait pas lui en vouloir toute sa vie pour un seul pot de peinture ou deux ou trois blagues douteuses.Traîner avec mister P0rnstar n’était pas bon pour ses pensées.

« Tu sais ce que tu comptes boire ? »

Son regard qui avait divagué quelques instants sur les autres clients se reposa sur son ami blond qui venait de lui poser une question toute à fait valable et quasiment existentielle.

Ah uuuh. Ca allait faire tâche s’il disait ‘un jus de fruit multivitaminé’, n’est-ce pas? S’il disait une bière, on lui demanderait quelle sorte et… C’était fatiguant rien que d’y penser. Il jeta un coup d’oeil de loin à la carte qui trainait sur la table, toutefois il s’en détourna vite, incapable de décider de ce qui serait acceptable et ce qui ne le serait pas. Genre, s’il demandait un sex on the beach, là, en regardant Done droit dans les yeux, est-ce que ça serait ok? Probablement pas.

« On est bien là seulement pour boire, hein, haha … »

La question qui n’en était pas vraiment une eu le mérite de lui faire hausser un sourcil, amusé. Done semblait soudain plutôt inquiet par le titre de leur petit rendez-vous d’amis, ce qui, bien sûr, ne faisait que pousser Avril à le taquiner, pour plaisanter. Après tout, ils étaient potes, non? et les potes virils, ça déconne sur ça. Probablement. 

Il afficha un large sourire, montrant bien ses parfaites dents à la façon du chat Cheshire.

« Oh, mais bien sûr, seulement pour boire! A moins que tu ailles d’autres idées en tête. Si c’est le cas, je serais plus que ravi de les entendre, ces idées. »

Et on agite un peu les sourcils, histoire de bien faire passer la pilule.

Avril croisa les bras sans se débarrasser de son sourire, s’appuyant sur le dossier de sa- très confortable chaise. Done était vraiment un garçon amusant, beaucoup moins dangereux ou ennuyeux qu’il ne l’avait cru à l’origine. Il s’en méfiait quand même toujours comme l’on se méfie des ISTs, toutefois sa présence ne lui était plus désagréable. Au fond, le garçon était juste un sympathique petit blond, un peu trop timide, un peu trop observant. S’il le gardait occupé, il devrait s’en sortir plutôt bien.

« Je vais prendre ce que tu prends! Je t’avoue que je ne suis pas très bon en ce qui concerne les bières. »

Ou quoi que ce soit qui touche de prêt ou de loin à l’alcool, en fait, mais dire cela lui ferait certainement joindre le cercle très privé des losers, alors bon.

_______________
― Fuchsia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Done


Holy Sword

Holy Sword

avatar

Messages : 70
Date d'inscription : 28/12/2013

MessageSujet: Re: Quand je vois tes yeux ... [Avril]   Mar 9 Juin - 21:34

Eh. C’était plutôt extraordinaire ce qu’il faisait avec ses sourcils. Done n’oserait jamais essayer, de peur de paraitre ridicule … Même pour plaisanter, oui. L’américain, malgré ses efforts, pouvait encore se montrer assez coincé, mais ce n’était quand même pas la déformation exagérée des expressions faciales qui allait le rendre plus populaire, si ? Quand même.
Done étouffa donc simplement un rire, ne continuant cependant pas dans le délire pseudo-romantique. Déjà parce que, s’il donnait concrètement ses pensées, sa maison devait bien être le seul endroit où il voulait bien se trouver pour le moment. C'était Avril qui lui avait plus que forcé la main. Pas qu’il était incapable d’apprécier l’instant présent, bien entendu, mais ça lui demandait tout de même un petit effort. Ensuite, c’était amusant, mais Avril pourrait bien encore lui réserver des surprises … Qui savait vraiment comment ça pouvait finir si le fermier poussait le bouchon un peu trop loin. Jusqu’où pouvait aller ce garçon en face de lui ? Il n’en était pas encore sûr. On ne peut pas tout savoir, malheureusement. De toute façon, cela n’aurait-il pas été surprenant de sa part, en fait ? Qu’il continue le jeu …


« Je vais prendre ce que tu prends !
Je t’avoue que je ne suis pas très bon en ce qui concerne les bières.
»

A cela, Donnel haussa un sourcil un peu surpris, pas certain de comprendre. Pas qu’il se demandait comment on pouvait « ne pas être bon en ce qui concerne les bières », mais … Dit comme ça, en tout cas, ça lui sonnait étrangement dans la tête. Bon, peut-être qu’avec son expérience il pouvait conseiller quelques bières qu’il avait pu goûter et préférer mais … L’américain ne se considérait pas non plus comme un fin connaisseur ! La plupart du temps, même, quand il allait au bar, il prenait le plus souvent de simples pressions. Enfin … Il espérait tout de même qu’Avril ne s’obligeait pas à boire de la bière pour lui, hein ?

« Hof, je ne m’y connais pas vraiment non plus, tu sais … »

Avant de pouvoir continuer, c’est là qu’un serveur choisit son heure pour faire son entrée, demandant à ces jeunes hommes ce qu’ils désiraient. Done lança d’abord un regard vert du côté de son compagnon avant de prendre les devants et de répondre poliment :

« Deux pressions, s’il-vous-plaît. Demi … »

L’employé acquiesça avant de simplement repartir, rejoignant d’autres tables avant de retourner au comptoir.  Une demi ferait parfaitement l’affaire. Pour commencer. Ils n’étaient pas là pour battre un record, non plus. Et puis, même si ça allait sans doute en étonner certains (si ce n’est pas la majorité), Done n’avait pas si soif.
Retournant à son interlocuteur, une pointe interrogative au fond des yeux, le blond se lança à l’eau :


« Tu … as déjà bu de la bière, en fait ? »

Ça aurait été plutôt pas mal de commencer par-là, peut-être. Quel manque de considération de sa part … Enfin, certes c’était lui l’invité, mais bon ! Pour Done, ce n’était pas une honte de ne pas être très porté sur l’alcool. Certes, ce n’était pas tant le cas de ses amis ; cependant quoi de plus normal étant donné qu’il a rencontré la majeur partie de ses connaissances dans un bar ?
Après, peut-être que la question était de trop. Peut-être qu'elle était ridicule. Mais Done préférait en avoir le cœur net, pour le coup.

_______________

#B8FE72
Autres comptes : ; ; ; ;
wink wink :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Avril


Holy Sword

Holy Sword

avatar

Messages : 50
Date d'inscription : 30/03/2014
Localisation : Holy Sword

MessageSujet: Re: Quand je vois tes yeux ... [Avril]   Lun 20 Juil - 16:13


Done avait beau dire qu’il ne s’y connaissait pas tant que ça en bière, il en savait définitivement beaucoup plus qu’Avril qui se contenterait volontiers d’un simple verre de cocktail non alcoolisé peu importe quand et où il pouvait bien être. Son kiffe ultime, c’était de rester complètement sobre et d’être entouré de gens bourrés qui riaient et racontaient leurs vies et secrets. C’était tellement plus amusant d’être spectateur qu’il ne comprenait pas cette obsession pour l’alcool. Quand bien même il aurait trouvé les boissons alcoolisées particulièrement bonnes - il avait toujours du mal avec elles-, il n’aurait pas pour autant abusé d’elles. Comme l’on dit, il voit mieux prévenir que guérir, et l’alcool était une sacré plaie.
Après, bien sûr, un petit verre de temps à autres ne pouvait sans doute faire de mal à personne; loin de lui l’idée que Done soit en réalité un alcoolique épris par la boisson, non. Mais pour lui, même un verre ou une petite bière était un effort, en particulier parce qu’il semblait ne pas très bien tenir sa liqueur. Genre, pas du tout. Mais une bière, une bièèèère… Ca n’était pas si fort que cela, alors il imaginait que cela ne ferait pas de mal à sa petite tolérance.

Il espérait. Crier ses secrets et dansant sur les tables n’avaient jamais été sa partie fétiche d’une soirée.

Avril se contenta de sourire au serveur tandis que celui-ci prenait la commande experte du blond - amazing-, content de ne pas avoir à se ridiculiser en cherchant désespérément quelque chose à boire qui n’était pas un jus de fruit. Puis il se contenta de rediriger son sourire vers Done, presque impressionné, mais pas tant que cela parce qu’il avait déjà connu quelques amis qui semblaient connaître toute la carte par coeur. C’était terrifiant. Pour lui, Sex on the Beach était plus un nom de film X particulièrement bien inspiré qu’un cocktail de vodka. Mojito ressemblait au nom d’une chanson espagnole - si espagnole le nom était.
Bref, il était loin d’être un pro en la matière et c’était sans doute tout à son honneur.

« Tu … as déjà bu de la bière, en fait ? »

Le roux cligna des yeux, comme pris de court par la question qui était en réalité plus qu’évidente. Bien sûr que Done allait avoir ses doutes là dessus, vu comme Avril était réticent en ce qui concernait l’alcool puisque ça n’était nullement un secret pour personne.
Il appuya ses coudes sur la table, posant son menton sur ses mains, pensif.

« J’en ai bu à plusieurs occasions, si ma mémoire n’est pas atrocement fautive. »

Bon, en réalité, il en avait peut-être bu la moitié d’une à deux ou trois reprises, et encore, mais il n’avait pas détesté alors l’idée ne le perturbait pas plus que cela. C’était spécial comme goût, bien sûr, cependant quel alcool n’avait pas un goût spécial? Aucun, il en était certain. Pas qu’il les ait tous testé, oh mon Dieu non. Il n’était pas aussi dévoué à la tâche, il le craignait. S’il avait goûté au rhum et à la vodka, c’était déjà énorme pour lui. Et franchement, il n’avait pas l’impression d’avoir loupé grand chose.

« Maiiis c’était en soirées, alors je n’ai jamais eu la lourde tâche de commander la mienne, ajouta-t-il en haussant les épaules, souriant. Tu adores ça, toi, non? »

A moins qu’il ait fait une grossière erreur. Ce qui était franchement inconcevable.

L’herbe est verte, Done aime la bière, Avril n’aime pas boire de l’alcool, le soleil est une étoile, tous des faits gravés dans la pierre.

_______________
― Fuchsia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Done


Holy Sword

Holy Sword

avatar

Messages : 70
Date d'inscription : 28/12/2013

MessageSujet: Re: Quand je vois tes yeux ... [Avril]   Mer 2 Sep - 18:30

« J’en ai bu à plusieurs occasions, si ma mémoire n’est pas atrocement fautive. »

Oh. La dernière partie de la réponse intrigua quelque peu Done, cependant. Comment ça « atrocement fautive » ? Voulait-il dire que ça lui arrivait de perdre conscience après quelques virées nocturnes ou … juste qu’il n’avait pas une bonne mémoire ? Ce qui … semblait plutôt problématique pour son âge. Ou bien, tout simplement, boire une bière n’était pour lui tellement pas important et banal qu’il ne faisait plus attention à ce qu’il buvait. Heu. Done se dit qu’il ne valait mieux pas se compliquer la vie sur ce genre de détails.

« Maiiis c’était en soirées, alors je n’ai jamais eu la lourde tâche de commander la mienne. »

« Lourde tâche », hm. Bon, d’accord, il voyait. Il supposait. Au moins, ça le soulageait sur le fait qu’il ne l’obligeait pas à boire quelque chose qu’il ne supportait pas. Alors, lui aussi était soirée ? Le hasard avait fait de drôles de choses en ne les faisant jamais se croiser. Peut-être qu’ils n’avaient juste pas les même habitudes de bars ? Ou peut-être n’allait-il juste pas dans des bars. Genre, chez ses amis ? Oui, ça concordait au moins avec son incapacité à sortir des bonnes adresses (ou des adresses tout court) alors même que c’était lui qui invitait. Tout cela voulait dire qu’Avril était plutôt du genre suiveur que leader ? Un peu comme lui ? Ce n’était pas un mal, mais le garçon n’en donnait pas tellement l’air au premier abord …

« Tu adores ça, toi, non ? »

La question eut le don de surprendre Done, pour le coup. Un peu beaucoup trop. Heureusement que le serveur n’avait pas eu le temps de leur amener leur commande parce que, dans le cas contraire, Avril aurait eu droit à un retour de flamme chargé d’houblon. Douce vengeance ? Pas vraiment. Avant que le roux ne voit Done littéralement fondre en excuses, il devrait supporter sa quinte de toux qui aurait suivi son étranglement manqué. Enfin, donc, rien de tout cela ne se passa. Pour le bonheur silencieux de tout le monde. A la place, l’américain se renfrogna une brève seconde, mais parvint à revenir à une pose plus détendue.
« Adorer », hein ? L’expression le faisait tiquer et malgré tous ses efforts il avait du mal à le cacher. Oui, on ne pouvait pas se tromper, Donnel Crossmann appréciait une bonne bière bien fraîche. Mais. « Adorer » ? Non. Non, non, non. Le terme était là bien trop fort pour lui et … le perturbait hautement, en fait. Après un rire nerveux et un passage furtif de ses doigts sur sa barrette, le garçon demanda :


« Heuu ? Comment ça ? »

Bon. Relativisons quelques secondes. Il était possible qu’Avril n’avait pas … peser ses mots ? Et que pour lui « adorer » avait le même sens qu’en « avoir un petit plaisir » ? Oui, parce que ce n’était que ça. Un petit plaisir. Ponctuel. Ce n’était pas … non, vraiment. Bon, que dire pour ne pas avoir l'air trop bizarre ?

« Jeee, j’aime bien … Comme tout ? C’est … une boisson comme une autre. Je pense ? Rafraîchissante, quoi. »

Oui. Rien de plus. Afin d’illustrer son détachement (car il l’était, hein, détaché, tout à fait, bien sûr), Done haussa des épaules et leva les yeux au plafond.

_______________

#B8FE72
Autres comptes : ; ; ; ;
wink wink :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Avril


Holy Sword

Holy Sword

avatar

Messages : 50
Date d'inscription : 30/03/2014
Localisation : Holy Sword

MessageSujet: Re: Quand je vois tes yeux ... [Avril]   Mer 23 Déc - 22:36


Il eu d’abord peur d’avoir posé une mauvaise question à Done.

A en croire la surprise sur son visage, quiconque l’aurait pensé. Oh mon Dieu, Done est-il vraiment un alcoolique anonyme? Est-ce que le sujet est douloureux? Est-ce que l’inviter à boire un verre est mauvais pour son rétablissement? S’il avait fait une autre bourde, il préférerait que le blond le lui dise maintenant avant qu’il se mette à crier sur les toits qu’il aime les ânes de manière peu honnête.
Done ne faisait pas un très bon boulot pour le convaincre du contraire, en tous les cas, avec son regard hébété et son rire nerveux. 

« Heuu ? Comment ça ? »


Avril trouva la question si étrange et absurde qu’il la mit de côté aussitôt qu’elle fut sortie de la bouche de son interlocuteur. Comment ça? Ben, pas comme s’il voulait lui rouler une pelle, à la bière, ça c’est sûr. Soit Done avait une opinion faussée et étrange d’Avril et s’attendait à tout moment à ce qu’il lui fasse du pied sous la table, soit Done avait vraiment un drôle de chemin de pensées. L’autoroute venait de bifurquer violemment sur un petit chemin de campagne et le blond galèrait dessus. Le roux s’en serait presque sentit coupable; presque, parce qu’il était vraiment trop occupé à s’inquiéter du rétablissement de Done, à propos de son problème d’alcool.
S’il y avait bien une chose à laquelle Avril n’aurait jamais à faire dans ça vie,  c’est ça, un problème d’alcool - à moins qu’on puisse en avoir un dans le négatif, mais il doutait que cela le mette en danger, lui ou son entourage, d’une quelconque manière. Au pire, il pouvait ruiner une ambiance ou des espoirs, ce qui ne semblait que très peu probable; il avait toujours été un garçon flexible.

« Jeee, j’aime bien … Comme tout ? C’est … une boisson comme une autre. Je pense ? Rafraîchissante, quoi. »


Un jeune marié face à sa femme dans leur lit de noces aurait eu l’air plus détaché que Done dont les yeux montèrent au plafond avec un haussement d’épaules particulièrement peu convainquant. Ah, Done, Done, Done… Avril se mit à sourire à nouveau, se penchant en avant, s’accoudant sur la table.
Rafraîchissante n’était pas le mot qu’il aurait choisi pour la boisson, toutefois, pour le blond, amoureux de celle-ci il semblait, il n’y avait nul doute qu’elle était une oasis au milieu d’un désert. C’était assez amusant comme l’on pouvait s’attacher à une boisson. Avril était lui-même un grand amoureux du jus d’orange - très frais et équilibré - mais il connaissait bien des gens complètement fous d’un certain alcool ou cocktail, sans pour autant s’en rendre malade.
Done lui semblait de moins en moins comme un alcoolique, quoi qu’il était toujours définitivement suspicieux. On ne pouvait juste pas être alcoolique avec cette tête innocente, vraiment. Le concept ne fonctionnait pas.

« Rafraîchissante? On n’a pas dû goûter aux mêmes bières! Mais enfin, je dois avouer que je ne suis pas un avis très neutre sur le sujet. »


Souriant, il tapote des doigts sur la table en bois, yeux violets rivés sur son invité comme s’il cherchait une faille dans laquelle se glisser. 

« Dis-moi, alors, tu penses que si on te privait de bières à vie, tu le prendrais bien? »

_______________
― Fuchsia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Done


Holy Sword

Holy Sword

avatar

Messages : 70
Date d'inscription : 28/12/2013

MessageSujet: Re: Quand je vois tes yeux ... [Avril]   Dim 20 Mar - 2:57

Danger. Danger. Et impossibilité de quitter le navire.
Avril prenait bizarrement un peu trop ses aises, subitement. Done rebaissa les yeux dans sa direction, s’empêchant de croiser les bras en les faisant plutôt agripper ses cuisses. Pour peu, il penserait presque qu’Avril prenait un malin plaisir à tenter de l’acculer dans un coin … Mais ce n’était qu’une impression, n’est-ce pas ?
Pourquoi diable voudrait-il faire ça, hm ?

« Rafraîchissante? On n’a pas dû goûter aux mêmes bières! Mais enfin, je dois avouer que je ne suis pas un avis très neutre sur le sujet. »

Eh bien … Oui, chacun avait des goûts différents. Il n’allait pas faire de la discrimination à l’encontre des personnes à qui l’alcool (que ce soit bière ou autre) ne disait rien. En fait, c’était bien tant mieux si elles étaient plus smoothies ou milkshakes.
En toute réponse, Done haussa légèrement des épaules agrémenté d’une légère moue des plus normales.


« Dis-moi, alors, tu penses que si on te privait de bières à vie, tu le prendrais bien ? »

Hein.
Le blond ne put décemment pas retenir son expression de surprise. Clignant des yeux, ses mains toujours sous la table accrochées au tissu de son pantalon, Done se demanda s’il avait bien compris la question. Vraiment, il était particulier, Avril. Et le lui faire remarquer fut la première chose qui lui semblait à faire pour l’instant, un rire nerveux au coin des lèvres.


« Tu … Tu poses des questions bizarres dis donc, ha ha ha … »

La question faisait un peu candide, le genre qu’un enfant aurait posé en toute innocence alors qu’au fond ça touchait à une véritable problématique. Enfin … "Véritable" … Non, pas vraiment. Il n’était pas alcoolique. Enfin. Du coup pourquoi se sentait-il si nerveux, alors ?
Heureusement pour lui, le serveur fut de retour pour leur servir leurs boissons. Ça lui donnait quelques secondes de bonus pour réfléchir à une tactique qui l’aiderait à orienter le sujet de conversation.


« Merci. »

Ses mains se posèrent cette fois-ci sur la table pour trouver le contact du verre. Il ne le porta cependant pas tout de suite à ses lèvres, donnant sa réponse à Avril avec un petit air qu'il voulait interloqué et quelque peu sceptique :

« Hm, donc, si on me privait de bières à vie … Ce ne serait pas très gentil ? Pourquoi on ferait ça ? Tu aimerais qu’on te prive de quelque chose arbitrairement, toi ? »

Voilà. Ça devrait aller comme ça. Le renvoi de la question s’était fait en toute innocence. Elle allait maintenant faire son petit chemin et peut-être les mener vers la route tranquille de la digression. Ils oublieraient enfin comment ils en étaient arrivés là, riront un peu, se rendront compte que le temps passe vraiment super vite et se quitteront finalement bons amis !
Meilleur scénario.
Malheureusement, Done n’était pas le metteur en scène dans cette histoire et l’imprévisibilité d’Avril avait quelque chose de particulièrement embêtant. Qu'est-ce qu'il allait bien pouvoir lui servir, cette fois …

_______________

#B8FE72
Autres comptes : ; ; ; ;
wink wink :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Avril


Holy Sword

Holy Sword

avatar

Messages : 50
Date d'inscription : 30/03/2014
Localisation : Holy Sword

MessageSujet: Re: Quand je vois tes yeux ... [Avril]   Dim 9 Avr - 15:54


Done était le plus proche de mignon qu'un homme pouvait s'en approcher aux yeux d'Avril. De par son attitude, de par son visage, de par sa façon d'être. Certes, il était toujours assez méfiant de ses yeux d'aigles, mais en général, il n'y avait vraiment pas grand chose à craindre de lui. L'innocence de ce garçon était quelque chose d'autre, et Avril en aurait presque envie d'en jouer. Presque. Il restait un garçon gentil et Done ne lui avait rien fait, lui. D'autres, c'était un tout autre sujet. Avec Done, il ne faisait que titiller un peu, à l'image d'un bon ami salace - qu'il était.

« Tu … Tu poses des questions bizarres dis donc, ha ha ha … »


Ils avaient tous deux une idée du bizarre trèèèès différente apparemment. Bonne poire, Avril rit doucement avec lui, avant de se faire interrompre par l'arrivée des bières. Il dû se battre avec son propre visage pour ne pas grimacer. Evidemment, en tant que grand professionnel dans l'art de cacher ses émotions, ce fut un parfait succès. Il remercia chaleureusement le serveur d'un large sourire alors que ses mains venaient, par automatisme, épouser les courbes de sa chope. Il faisait toujours très attention à ses boissons, de peur que quelqu'un n'y rajoute quelque chose. Il avait eu des amis un petit peu obsédés par l'idée de le faire boire. Done, bien entendu, n'avait pas l'air de faire partie de ce genre de bandes, mais c'était à présent un réflexe conditionné.

« Hm, donc, si on me privait de bières à vie … Ce ne serait pas très gentil ? Pourquoi on ferait ça ? Tu aimerais qu’on te prive de quelque chose arbitrairement, toi ? »

Awh, l'innocence même. Adorable. Avril s'en sentirait presque fondre un peu. Il reste très digne, ceci dit, et sourit à nouveau, intéressé par cette nouvelle approche.

"Ca dépend de quoi on me prive, j'imagine. Si on me prive de chips, je survivrais, mais si, par exemple, on me dit de ne plus jamais te revoir, c'est différent."

Titiller, encore et toujours, c'était tout un métier. Il sourit, yeux plissés, toutes dents dehors.

"Mais, si tout cela n'était pas arbitraire? Imagine qu'on te dit que c'est une question de vie ou de mort?"

Parce que, clairement, si quelqu'un disait à Avril qu'il n'avait plus le droit de boire du jus de fruit, il s'en serait complètement foutu, et par esprit de contradiction, il aurait certainement seulement bu cela pendant un mois. On ne pouvait pas décemment interdire quelque chose sans lourd argument, ça ne passerait pas. Business is business, après tout. Avril ne faisait rien sans la promesse de quelque chose qui lui était avantageux. Ce verre, par exemple? Une amitié valeureuse, il l'espérait. Le pauvre garçon allait probablement encore avoir des endroits rouges pendant quelques douches.


_______________
― Fuchsia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Done


Holy Sword

Holy Sword

avatar

Messages : 70
Date d'inscription : 28/12/2013

MessageSujet: Re: Quand je vois tes yeux ... [Avril]   Jeu 25 Mai - 20:47

« Ca dépend de quoi on me prive, j'imagine. Si on me prive de chips, je survivrais, mais si, par exemple, on me dit de ne plus jamais te revoir, c'est différent. »

Avril était terrible. Le plus terrible des terribles.
Si Done émit un petit rire à sa plaisanterie (car c'en était définitivement une - ça devait), il ne se cachait pas qu'elle l'avait surprise. Il l'avait sorti de façon tellement naturelle que c'en était presque admirable. Le fils Crossmann aurait aimé être aussi confiant et pouvoir retourner le garçon aussi bien que lui. Un jour, peut-être. Il ne fallait pas perdre confiance.

« Mais, si tout cela n'était pas arbitraire? Imagine qu'on te dit que c'est une question de vie ou de mort? »

Son imagination aussi était admirable. Voilà autre chose.
Gardant tout de même un sourire léger aux lèvres, se décontractant assez pour que ses mains finissent par retrouver le dessus de la table, Done plaisanta :

« De vie ou de mort. Pour manger des chips ou me voir ? »

Allez, jouons le jeu. Le jeune homme accepta donc de faire preuve d'un peu de suspension de crédulité et réfléchit le plus vite possible au cas de figure. Il lui sembla qu'une seule réponse était correcte, à priori.

« Ça me semble pas bien claire mais, enfin ... Je pense que je tiens à la vie, alors je ferais en sorte de la garder. »

Et n'était-ce pas normal ? De préférer vivre ? Se priver d'une petite chose contre la vie. Après, la chose en question n'avait pas été expressément désignée, mais Done supposait qu'ils parlaient toujours de boire de la bière ou manger des olives. Qui préfèrerait donner sa vie ce genre de choses, hein ? Cela semblait impensable.
D'un autre côté, malgré tout ce qu'il pouvait reprocher à sa vie, Done n'avait jamais eu d'idées suicidaires. Et ce pas seulement car il avait peur de ce qu'il pourrait lui arriver de l'autre côté ; là c'était pousser le raisonnement et juste lui donner une autre raison de ne pas y penser.
Non, ben, c'était juste comme ça. La vie. Il fallait l'accepter. Et elle n'était pas non plus ... Enfin.

« Changeons le dilemme, pour voir. Et si, que l'on te prive de quelque chose, était une question de vie ou de mort pour quelqu'un d'autre, que ferais-tu, toi ? »

Toujours pris au jeu, chassant quelques pensées parasites d'un battement de cils, la confiance de Done le fit se pencher légèrement vers Avril, comme s'il attendait de son interlocuteur une confidence ou quelque chose de ce style-là. Il se préparait aussi mentalement à ce qu'il le suggère encore mais, avec Avril, rien n'était jamais vraiment acquis non plus.
Qu'est-ce qu'il pouvait bien cacher, lui aussi ?

_______________

#B8FE72
Autres comptes : ; ; ; ;
wink wink :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Avril


Holy Sword

Holy Sword

avatar

Messages : 50
Date d'inscription : 30/03/2014
Localisation : Holy Sword

MessageSujet: Re: Quand je vois tes yeux ... [Avril]   Lun 26 Juin - 18:23


« De vie ou de mort. Pour manger des chips ou me voir ? »

Le sourire d'Avril s'élargit, mystérieux, un "devine" malicieux sur les lèvres mais jamais prononcé. Tout est dans la subjectivité, toujours. Auquel tenait-il le plus, les chips ou Done? Qui sait vraiment ce qu'il pense, Avril.

« Ça me semble pas bien claire mais, enfin ... Je pense que je tiens à la vie, alors je ferais en sorte de la garder. »


Umh, ça lui semblait honnête. Il hoche la tête gravement, un sourire en coin trahissant sa pensée.
Il y avait des gens qui préférerait mourir plutôt que d'être privé de leur personne favorite, Done n'en faisait sans doute pas parti, comme toute personne censé dans ce monde. Avril se demandait toujours ce à quoi pouvait penser ses personnes, si perdues dans une autre qu'ils s'en oubliaient. L'amour, il n'y croyait pas, il devait y avoir quelque chose, un sale syndrome de dépendance caché sous un voile de beauté. Avril n'avait besoin de personne d'autre, il s'en sortait plutôt bien seul.

« Changeons le dilemme, pour voir. Et si, que l'on te prive de quelque chose, était une question de vie ou de mort pour quelqu'un d'autre, que ferais-tu, toi ? »



Aah, une question de moralité, ses préférées. Il se penche en arrière, s'adossant fermement à son siège sans que son regard ne quitte Done pour autant, une sourire intéressé jouant sur ses lèvres. Tout était subjectif.

"Là encore, je vais devoir dire que cela dépend de la personne concernée. S'il s'agit d'un tueur en série ou d'un enfant innocent, la réponse diffère, tu ne penses pas?"

Concrètement, il ne pouvait pas considéré les deux comme au même niveau par simple question de moralité. L'on disait que tous les hommes étaient égaux, mais Avril n'y croyait pas une seule seconde. C'était sans doute un jugement de valeur arbitraire, toutefois la plupart des gens partageait cette opinion, du moins, une fois encore, s'ils étaient des personnes censées.
Avril tapote ses doigts sur sa bière, intouchée.

"Je crains qu'à moins que la question soit très spécifique, nous allons seulement discuter de subjectivité, fait-il, amusé. Alors laisse moi te demander, si l'on te privait de la personne que tu aimes pour qu'elle puisse vivre? Si elle oubliait jusqu'à ta propre existence?"

C'était peut-être un peu trop lourd pour un simple rendez-vous entre amis, mais les questions existentielles étaient là pour être posées, et l'on en apprend tellement plus qu'en demandait à quelqu'un sa bière préférée. Avril aime connaître les gens, sue him.


_______________
― Fuchsia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Done


Holy Sword

Holy Sword

avatar

Messages : 70
Date d'inscription : 28/12/2013

MessageSujet: Re: Quand je vois tes yeux ... [Avril]   Sam 15 Juil - 21:30

Ce qui était sûr, c'était que leur discussion tournait bien sérieusement. Pourtant, elle n'en était pas moins amusante. Qui l'aurait crû ? Done, en tout cas, n'aurait pas pensé que leur petite beuverie (qui n'avait même pas encore réellement commencée) irait dans cette direction.

« Là encore, je vais devoir dire que cela dépend de la personne concernée. S'il s'agit d'un tueur en série ou d'un enfant innocent, la réponse diffère, tu ne penses pas? »

Done hocha la tête, lui accordant ça. Bien entendu. Ce n'était pas une question facile de base, alors avoir le plus de détails possibles sur les conditions était la première chose à regarder. On en revenait aussi aux questions morales de la peine de mort : qu'est-ce qui disait que la vie du tueur en série avait forcément plus de valeur que la nôtre ? Ne pouvait-on pas lui donner une nouvelle chance ? Bien que Done aurait tendance à dire non par prudence, il ne pouvait s'empêcher d'envisager toutes les possibilités. Thèses, antithèses ; ce qui le faisait réfléchir de trop, lui cassait la tête. Il aimait vraiment se torturer.
Dans tous les cas, et pour revenir à l'interrogation principale, vivre en pensant que l'on devait la vie à celle de quelqu'un d'autre était-il acceptable en soi, peu importe ce quelqu'un en question ?

« Je crains qu'à moins que la question soit très spécifique, nous allons seulement discuter de subjectivité. Alors laisse moi te demander, si l'on te privait de la personne que tu aimes pour qu'elle puisse vivre? Si elle oubliait jusqu'à ta propre existence? »

Le dos de Done retrouva son siège à son tour. Sans pour autant répondre tout de suite, il donnait l'air de réfléchir et ses yeux quittèrent Avril un bref instant comme pour chercher une réponse sur un post-it. Eh.
Son "ancien lui" ne s'était jamais vraiment accroché aux gens. Par paresse ou par peur, un peu des deux peut-être ? Alors si quelqu'un à qui il tenait aujourd'hui venait à l'oublier, il ne ferait que revenir à une case départ dont il était habitué. Case départ qu'il devrait bien retrouver un jour. Sans doute.
Les liens avec les gens, c'était une histoire tellement compliqué.

« Dans tous les cas, je ne verrais plus cette personne en question. Alors autant qu'elle vive, en espérant qu'elle soit heureuse ? Je suppose. »

Les deux derniers mots furent glissés incontrôlablement et, s'il se maudissait intérieurement, Done ne laissa rien paraître et enchaîna sur un nouveau sujet dont le thème n'était pas non plus bien éloigné.

« Après ... C'est vrai que des fois, on n'y pense plus, mais il ne faut pas oublier que nous sommes coincés ici. Dans ce jeu. »

Sans amis, sans famille, sans rien.
Ce jeu leur avait fait une promesse de départ. Et si certains étaient là par hasard ou juste parce qu'ils aiment les jeux vidéos, d'autres comme lui auraient voulu y croire ?

« C'est peut-être un peu trop personnel donc ne te sens pas obligé de répondre, hm. Si tu avais su que tu ne pourrais plus repartir, tu te serais quand même connecté, toi ? »

Terrain glissant, absolument. Aucun doute que la question lui serait renvoyée, alors Done essayait déjà de se trouver une réponse convenable.
En vrai, c'était difficile à dire. Tellement difficile.

_______________

#B8FE72
Autres comptes : ; ; ; ;
wink wink :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: Quand je vois tes yeux ... [Avril]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quand je vois tes yeux ... [Avril]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Vos vidéos Fun]
» Loto-beauté/8 avril
» Loto Loulou -13 avril
» [Résolu] Quand à l''usage des dd tournant à 4 500 tmn
» A genoux les yeux au ciel, j'hurle comme un loup mais la lune s'en fout ... ✖ Everdeen

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ❝ Holy Sword :: La Taverne du coin-