AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 
  I came in like a wrecking ball ! [Lothus]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Shikonai


Holy Sword

Holy Sword

avatar

Messages : 128
Date d'inscription : 26/11/2013
Localisation : Holy Sword

MessageSujet: I came in like a wrecking ball ! [Lothus]   Jeu 2 Oct - 17:58

Qu'est-ce que c'était que ce bordel ? Qu'est-ce qui se passe dans ce monde ? Plus rien n'allait, mais les gens courbaient le dos sans rien dire... Un couvre-feu ? Une interdiction pour Crimsom et Hope de se rendre sur l'île de l'autre ? Interdiction de former des groupes de plus de 4 personnes ? Non... il ne pouvait pas supporter des règles aussi tordues. Father est entré dans un état de paranoïa. Shikonai ne l'aimait déjà pas de par le simple fait qu'il ne puisse pas sortir du jeu, mais proposer un règlement aussi taré c'était... inhumain. C'en était trop. Il devait agir, maintenant.

Mais comment... ? Oui, comment agir efficacement contre le game master ? Il l'ignorait... la question se posait et il cherchait une réponse. Actuellement, il se promenait dans les ruelles marchandes, profitant de sa journée de repos pour prendre l'air et réfléchir posément sur la marche à suivre, son bouclier miroir soigneusement rangé dans son slot d'inventaire rapide, au cas où il aurait à le brandir. Ce petit bijou était un « cadeau » pour le remercier d'avoir sauvé Euphemia... il ne l'a pas fait pour le jeu, mais bien pour sa survie. Au final, si même le gouvernement était prêt à tuer les victimes plutot que tenter de les sauver... putain, que ça soit dans un jeu ou dans la réalité, on vivait dans une saleté d'époque. Néanmoins, il préférait vivre dans le monde réel qu'être prisonnier d'un jeu, surtout avec une charte aussi innacceptable.

Il faisait encore bon aujourd'hui. L'heure sur son interface indiquait qu'il était à peine midi et demi et ça se sentait par le doux parfum des divers restaurants qui faisaient chauffer les plats pour leurs clients. Il en avait l'eau à la bouche. Comment une nourriture, qu'il sait pourtant virtuelle, pouvait lui faire un effet pareil ? Si seulement il pouvait se trouver des lasagnes dans ce monde...

Au croisement d'une ruelle, il fit face à une femme... et tout s'écoula en un dixième de seconde : Shikonai a acquis ce qu'on appelle le réflexe de survie, celle de se protéger automatiquement de la façon la plus efficace qui soit. Or, dans le cas de notre boulet numéro 1, comment éviter une collision en si peu de temps ? L'esquive ? Trop tard. Se heurter au choc ? Il n'a pas le temps d'envisager une option aussi raisonnable... lui reste donc son pouvoir... oui, ce foutu pouvoir, celui qui le préserve de toute attaque, mais qui ne s'applique qu'à son enveloppe charnelle et non pas son équipement, celle qui fait que tout usage désequipera ce qu'il a sur lui et le mettra au sol ! Voilà ! Il n'a pas le temps de réfléchir et l'active, laissant la femme passer et se vautrer dans son jean et sa chemise tandis que lui se retrouve à poil au beau milieu de la rue.


« Et mer... »

Ni une ni deux, il rentre dans le mur et se met à l'abri. Par chance, il tombe dans la réserve de la boutique de fringue et il n'y a personne. Il sors la tête dehors et observe sa victime.

« Désolé... vous pourriez déposer les habits juste devant moi et regarder ailleurs s'il vous plait ? »

Heureusement qu'il a juste à ramasser ses habits et tout placer dans des slots d'équipement, ça lui prendra que trois secondes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lothus


Holy Sword

Holy Sword

avatar

Messages : 72
Date d'inscription : 08/08/2013
Localisation : Holy Sword

MessageSujet: Re: I came in like a wrecking ball ! [Lothus]   Jeu 2 Oct - 18:39


J'ai eu vent des nouvelles lois. Oui, elles sont bel et bien parvenus jusqu'ici. Pourtant, c'était pas gagné, ma petite boutique se trouve un peu loin de tout. Mais cela me plaît et c'est pour le bien de mes plantes adorées. Ce couvre feu ne me fait ni chaud ni froid. Dans un sens il me rassure vraiment, contrairement à beaucoup de monde ma vie sur Euphemia est bien plus belle que celle que je vivrai à l'extérieur. Du coup, je me plie aux règles, même si elles deviennent de plus en plus tyrannique.

Je suis restée très extérieure aux derniers conflits. J'en avait peur. Le monde réel qui se mêle de ce qui se passe ici, ça devient inquiétant. Et pourtant, ma vie ici continue, toujours aussi tranquille qu'auparavant. Le soleil est rayonnant en ce début d'automne et mes plantes le sont aussi. Les clients sont rares mais assez nombreux pour me permettre de vivre. Je suis vraiment heureuse ici, épanouie.

Comme chaque jour, je me retrouve à arpenter les rues commerçantes d'Holy Sword. La température est douce, néanmoins, le froid se fait sentir. L'hiver vient. Donc je profite de ses dernières chaleurs pour voir quelles sont les couleurs tendances pour me lancer dans des fleurs adaptées. Je déambule devant différentes échoppes, nombreux fruits, nombreux légumes, mais des fleurs aussi. Elles sont juste magnifiques. Elles n'égalent pas les miennes mais je m'y attarde néanmoins. Je décide d'acheter une jolie tulipe, violette. Elles sont rares et celles que j'avais planté sont malheureusement morte, je ne suis pas très douée avec les tulipes.

Je me balade alors avec ma fleur à la main et je tourne à un coin de rue. Je crois voir un jeune homme en face de moi. J’écarquille les yeux, les ferme un instant, mets ma fleur à l'abri. J'attends quelques secondes … mais rien ne viens. J'ose ouvrir un œil. L'homme a mystérieusement disparu. Je continue à avancer. Je me casse littéralement la gueule sur des habits laissés là. Un jean. Une chemise. Quoi ? Pourquoi ? Pourquoi des habits par terre là ? Ils n'étaient pas là il y a deux secondes et demie, j'en suis certaines. Je me relève difficilement, pestant contre le débile qui a osé laisser ses fringues là. Quelle idée. En plus, ça a tout salit mon collant … sérieux, j'ai plus qu'à rentrer me changer moi. Je récupère quand même les vêtements abandonnés pour les donner au poste de police le plus proche. Mais une voix derrière moi m'interpelle.

Je sursaute et fais volte face. Une tête dépasse du mur.

Une tête dépasse du mur.

Je suis pétrifiée.

Je ne saisie pas tout de suite sa phrase. Ses vêtements. Ses vêtements. C'est lui qui vient de me faire tomber comme une vieille merde ? Je suis pétrifiée, mais je suis en colère. Mais je ne suis pas quelqu'un qui s'énerve. Non. Mais je suis quelqu'un de rationnel. Et une tête qui dépasse du mur, N'A RIEN DE NORMAL.

Je ne sais pas combien de temps je reste immobile à regarder l'autre débile la tête sortant du mur avant de me décider à faire un pas en avant pour lui déposer les habits devant le mur.

« Les voilà … »

J'hésite à lui demander ce qu'il fout dans ce mur. A le réprimander qu'il faudrait peut-être songer à éviter de laisser traîner ses affaires comme ça, ça pourrait être dangereux … mais trop abasourdie, je dis que dalle. Comme demandée, je me tourne ailleurs, toujours trop sonnée pour bouger plus loin, je reste là.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shikonai


Holy Sword

Holy Sword

avatar

Messages : 128
Date d'inscription : 26/11/2013
Localisation : Holy Sword

MessageSujet: Re: I came in like a wrecking ball ! [Lothus]   Sam 4 Oct - 18:30

Cette situation... elle était tellement embarassante... et le pire, c'est que ça lui arrivait tellement souvent, cette situation à la con. Pourquoi il a pris le réflexe d'utiliser son pouvoir pour éviter l'innévitable ? Non franchement, il devrait arrêter quand il ne risque pas sa vie. Rentrer dans quelqu'un, ça n'était absolument pas dangereux ni mortel... bon, sauf s'il est en équilibre sur un fil suspendu au dessus d'une fosse pleine de pic, mais là il est dans une ruelle et il n'y avait rien de pointu autour d'eux.

Toujours est-il qu'il semblait faire peur à sa victime qui le regardait comme si elle voyait un truc tiré d'un film d'horreur... bon, faut dire, une tête qui sors du mur, c'est tout sauf bisounours, en général on voit ça dans de mauvais films d'horreur et ça défie les lois de la science mais... ben on est dans un jeu vidéo et Shiko est un passe-muraille, c'est comme ça... enfin, va lui expliquer ça.

Au moins, elle a eu la décence de lui obéir et de déposer ses habits devant lui avant de se retourner... ça lui aura quand même pris du temps et le pauvre jeune homme allait lui répéter sa demande avec un brin d'impatience juste avant qu'elle ne s'active enfin... elle aura mis le temps.


« Les voilà …
- Merci »

Elle ne s'en va pas, signe qu'elle va sans doute lui poser des questions... bref Shikonai ramasse ses habits, ouvre son interface et s'équipe de ses fringues en vitesse. Ah, quelle joie de sentir le tissu recouvrir sa peau et le protéger de la nudité.

« C'est bon, vous pouvez vous retourner. Encore merci et désolé pour tout ça. »

Ouais... c'était la moindre des choses de s'excuser après tout ça...

« Et... si vous pouviez garder cet incident pour vous... »

Ca n'était qu'un incident parmi tant d'autres dans la longue et palpitante vie du boulet intersidéral qu'il était... combien de personnes pouvaient se vanter d'avoir eu autant de tuiles que lui ? Non, il était persuadé d'être le recordman de boulettitude du monde entier, réel ou virtuel... ya pas des achievements sur ce jeu ? Si c'est le cas, faudrait en créer un rien que pour lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lothus


Holy Sword

Holy Sword

avatar

Messages : 72
Date d'inscription : 08/08/2013
Localisation : Holy Sword

MessageSujet: Re: I came in like a wrecking ball ! [Lothus]   Mer 8 Oct - 17:25


Je réfléchis à nouveau à la situation. Je retourne la scène dans tout les sens. J'en viens à me demander si la personne que j'ai cru voir un instant devant moi n'est pas celle actuellement encastré dans le mur. Non, c'est rationnellement impossible. Mais le fais de pouvoir entrer dans un mur ne l'est pas non plus. Nous sommes à Euphemia, ici, tout est possible, même la magie.
Se pourrait-il que cet individu soit capable de passer à travers les « choses », les objets ou même les personnes ?

Les pièces du puzzle s'assemblent dans ma tête et tout devient limpide. Au tournant de la rue ce jeune homme a voulut m'éviter, il est donc passé à travers moi – j'en frissonne rien que d'y penser … la sensation est étrange, le fait d'y penser aussi - … malheureusement, tout n'a pas dû se passer comme prévu et il a perdu ses habits. Peut-être ne maîtrise-t-il pas très bien ses pouvoirs ? Je ne peux pas le deviner, ou alors il a été trop surpris pour réussir à les faire passer en même temps que lui. Quoi qu'il en soit, mon raisonnement tient la route et j'en suis plutôt fière.

Le temps de se cheminement dans ma tête le jeune homme a finit de se rhabiller et il me prévient que je peux me retourner. Je m’exécute. A part vous dire qu'il est brun, aux cheveux mi-longs, cet homme paraît vraiment ordinaire, mais je n'arrive pas à le voir comme tel après ce qu'il vient de se produire. Il me demande ensuite de garder cet « incident » pour moi. Il est recherché ou bien ? Ou alors c'est un grand malfrat qui a cambriolé plusieurs banques déjà en utilisant son pouvoir bizarre et il souhaite se repentir mais si je commence à dire qu'il a utilisé son pouvoir en public la police ou des agents secrets vont lui tomber dessus depuis le toit – noté qu'à ce moment je vérifie quand même que personne n'est en train de lui tomber dessus – et qu'il va finir en prison le restant de ses jours par ma faute. Une goutte de sueur perle le long de mon cou. Ou alors je me fais des films. Mais l'hypothèse reste crédible. J'hésite, partir en courant en criant que c'est lui le coupable, en me jetant à genoux en disant que je n'ai rien fait. Ou alors éprouver du respect pour ce personnage qui défit les autorités et lui offrir ma magnifique tulipe mauve.

Les yeux plissés je le regarde bêtement. J'attends qu'un geste trahisse sa nature de vilain-méchant. Ou alors, je lui tends un piège et j'aide la police à l'arrêter. Je trouve cette idée plaisante. Je me décrispe et demande du tac-au-tac.

« - J'étais en train de regarder un peu ce que proposent les marchands, si ça vous dit … on peut faire quelques pas ensemble ? »

Petit sourire timide, restons dans mon personnage, mais mon plan est machiavélique. Je vais détourner son attention et il sera à la merci des personnes qui le recherchent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shikonai


Holy Sword

Holy Sword

avatar

Messages : 128
Date d'inscription : 26/11/2013
Localisation : Holy Sword

MessageSujet: Re: I came in like a wrecking ball ! [Lothus]   Dim 12 Oct - 19:09

Bon... l'incident était clos, désormais... enfin presque. Shikonai attendait toujours la promesse de sa victime de pas parler de ces incident. Pourquoi cette précaution ? Eh bien si tout le monde venait à en parler, il serait un peu la risée du quartier pour quelques temps et ça pourrait faire fuir sa clientèle... certes, c'était une pensée paranoïaque et puérile mais bon, c'est humain de tenir à sa réputation, on ne pouvait pas lui en vouloir.

Il attendait encore la réponse, observant la jeune femme qui lui rendait un regard... à mi-chemin entre l'oeil vif du bovin et l'air d'incompréhension... à quoi pensait-elle ? Bah, qu'importe, il attendait une réponse.


« J'étais en train de regarder un peu ce que proposent les marchands, si ça vous dit … on peut faire quelques pas ensemble ?
- Gné ? Heu... »

Alors ça, il s'y attendait pas. C'était quoi ? Une invitation à « faire plus ample connaissance » ? Ou juste qu'elle avait envie de simplement sympathiser ? Il demandait rien de plus que la promesse qu'elle garde ça pour elle, pas un rendez-vous ! Enfin, remarque... il n'avait aucune raison de refuser si ce n'est le risque que d'autres personnes les rejoigne et que Father le Fuhrer ne les envoie dans un camp de concentration pour ce crime impie qu'était le rassemblement hasardeux de gens innocents...

« Bon, d'accord, pourquoi pas. Vous vous rendiez où ? »

Probablement pas où lui se rendait... et une autre question, qui se présenta soudainement comme élémentaire en cette situation, lui vint.

« Et... je m'appelle Shikonai. Et vous ? »

Enfin, c'était pas son vrai nom mais... bah il était dans un jeu vidéo, quoi, dans ce genre de cas c'est son pseudo qu'on donne... avec tout ça, il finira par oublier son vrai nom... vivement qu'il revienne dans le monde réel...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: I came in like a wrecking ball ! [Lothus]   

Revenir en haut Aller en bas
 
I came in like a wrecking ball ! [Lothus]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» grey ball
» [OST] Dragon Ball
» Yamashita Tomohisa
» [UBS] Birthwrong MEP
» Dragonball Absalon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ❝ Holy Sword :: Les rues commerçantes.-