AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 
 (D)usky #CaramelBeurreSalé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dusky


Hope Corporation

Hope Corporation

Dusky

Messages : 2
Date d'inscription : 23/08/2014

(D)usky #CaramelBeurreSalé  Empty
MessageSujet: (D)usky #CaramelBeurreSalé    (D)usky #CaramelBeurreSalé  I_icon_minitimeSam 23 Aoû - 20:43


❝DUSKY


• Comment tu t’appelais ?
Milah Poehere Moeata Tamaterai Hina Klein (Ouais, c'est long!)
• Tu as choisi quel pseudo ?
Dusky ! Et j'en suis fière !
• Tu as quel âge en fait ?
J'ai 26ans de partout!
• Tu viens d'où ?
France.
• Tu veux aller sur quelle île ?
Hope corporation ! ♥
• Tu fais quoi dans la vie ?
Barman - Serveuse.
• T'es un super-héros ?
Troll'Jump C'est une téléportation instantanée assez aléatoire.


» Mémorisation Physique.



• La couleur de tes yeux de biche ?
Ils sont bleus claires. Trop claires.
• Et celle de tes cheveux au vent ?
Ils sont longs, lisses et noirs. Trop noirs.
• Tu sens la rose ou tu pues le yack ?
C'est pas la rose. C'est plus ambré voir légèrement musquée. Un peu comme du miel avec une touche sensuelle de vanille. C'est une odeur très particulière et sucré sans pour autant être un bonbon niais.
• Taille & Poids ?
1m71 pour 65 kilos. Mais on ne demande pas vraiment ce genre de choses à une demoiselle.
• Signe distinctif ?
Outre la peau basanée et les cheveux en baguette ? Le regard de glace et les lèvres charnues ? Des formes vraiment généreuse et confortable. Ou une cicatrice sous le sein gauche. Un tatouage polynésien sur les côtes du coté gauche qui redescend jusqu'à sa chute de reins.


» Analyse cérébrale.



• On n'est pas parfait hein ?
Bon, on va pas se mentir, t'es bordélique. Et en plus souvent en retard. T'es pas super ponctuelle, sauf dans ton travail. Tu caches pas mal tes sentiments et t'es du genre méfiante. Ce qui te donne cet air hautain. Comme si tu te pensais supérieur aux autres, alors que t'es juste timide. Voir un peu pudique. Un peu comme un chat sauvage, non? Après t'es peut-être un peu trop impulsive par moment. Et surtout t'es têtue comme une mule! Même si t'es un peu naïve.
• Mais on gère la fougère ?
Il paraît qu'elle est bonne cuisinière. Elle est gentille et attentionnée. Elle est douce dans ses caresses comme dans ses pensées. Elle est méthodique et tenace. Volontaire et attentive. Compréhensive et apaisante. Elle est surtout carrément chieuse ouais! Quoi c'est pas une qualité ? Et Elle chante bien !
• Tu préfères les garçons, les filles, les deux, les chatons ?
Euh... J'aime les hommes ! Deux plus que les autres ! ♥
• Moi j'ai un rêveuuuh ?
Je voudrais qu'on soit à nouveau réuni.
• T'as peur de quelque chose ?
Être seule... C'est tout.
• Quels sont tes goûts ?
Mettre mes doigts dans la préparation des plats, surtout quand c'est pas permis. Par nature avoir raison, mais pas tout le temps. Faire tourner mes cheveux autour de mes doigts. Caresser la nuque de Dicky. L'odeur d'Issei. Faire grogner Issei. Le sucré. La neige. Le fromage. Le chocolat. Le soleil. La pluie. Les nuit d'hiver. Le jour de l'an. Les peluches. La salade. Les tomates. Issei. Les pull trop grand. Les chemises trop grandes. Les robes trop courtes. Dickson. Le parfum. Les culottes en dentelle. Les cookies. La mal'bouffe. Les ventilateurs en été. Dormir. Issei. Les documentaire animaliers. Les Jeux vidéos. La plage. Dickson. Les chats. Les loups. Les cheveux. Issei. L'odeur du shampoing de Dickson.... C'est bon ou je continue? Les lasagnes. La glace à la vanille. Les dessins d'enfant. La photographie. Mon frère. Les tatouages. Ma famille. Mon ancien voisin. La musique classique. Le rock ou l'électro... Et là c'est bon? Le.. euh... Enfin tu vois. L'alcool. Les talons hauts... *silence* J'en ai marre c'est bon.
• Signe distinctif ?
Pas à ma connaissance, mais je vais étudier votre dossier! Je vous donne la réponse sous 3 semaines ! ♥


» Chargement du jeu.



• On a tous un passé :
Tu pourrais commencer par il était une fois. Ouais, il était une fois une gentille danseuse tahitienne qui rêvait de quitter son île pour devenir professeur à la capitale. Un jour, elle fit la connaissance d'un tatoueur français. Il était venu en apprendre un peu plus sur les pratiques polynésiennes. Ce fut le coup de foudre niais des téléfilms du dimanche à petit budget. Alors le tatoueur repartit 6 mois après avec la délicieuse vahiné.

Les deux acteurs du téléfilm, c'est tes parents Milah. Ils étaient méthodiques et organisés tes parents. Appartement. Mariage. Situation stable. Enfant. T'as hérité des yeux bleus de papa et de la peau caramel de Maman. T'es une adorable gamine souriante qui devient rapidement mascotte du salon de tatouages et du club de Danse. D'ailleurs de la danse t'en a fait pendant des années. Jusqu'à tes 14ans. De toute manière c'est à partir de cet âge-là que tu as commencé à partir en sucette complètement, non ? C'est depuis que ta route a croisée celle de Barry.

Barry c'est le mec plus âgé avec une belle gueule. Il traine à la sortie du collège alors qu'il a presque fini le lycée. Il est tatoué, percé. Il parle fort. Il rigole fort. Surtout quand il se fout de la gueule des autres. Il fume et il te regarde. Toi la petite métisse aux formes déjà trop généreuses pour ton si jeune âge. C'est pas une bonne fréquentation et pourtant il t'attire comme une bougie. Le souci c'est qu'il va pas faire que te brûler les doigts et les ailes petit papillon de nuit à la peau basanée. Non Barry, il va tout retourner dans ta vie avec son sourire séduisant et ses beaux discours.

Alors l'enfant sérieuse aux notes plus que respectables, va commencer à sécher les cours. En plus tu fais ça bien! Tu te fais pas prendre les premiers mois. Tes notes sont en chute libre. C'est la guerre à la maison. C'est la panique, tu te sens incomprise par ta famille pourtant si gentille. Puis de toute manière, tu n'es plus l'enfant parfait alors ils n'ont plus besoin de toi. Et ton petit frère au QI supérieur à la moyenne est bien plus prometteur que toi. C'est fini le temps où vous passiez vos journées à jouer à la console tous les deux. C'est fini les grands sourires et les repas de famille à s'en faire péter la panse. Maintenant tu es seule dans ta chambre. Seule devant ton reflet que tu n'acceptes pas. Tu te trouves trop grosse. Tu manges de moins en moins. Tu parles de moins en moins. Tes parents se sentent impuissants.

Finalement c'est mton frère qui découvre la vérité. Il balance Barry. Il y a beaucoup de cris, de larmes et de promesses. T'es transférée dans une école privée pour finir ton collège. Tu recommences à manger un peu. Tu recommences à sourire. C'est en bonne voie. Tu n'as plus de nouvelles de Barry et tes anciennes fréquentations. Tu as changé de téléphone et tes connexions internet sont très surveillées. Tu finis par oublier Barry et cet amour dangereux. Tu finis par obtenir ton brevet sans difficulté.

Mais le dernier jour d'école, Barry est devant le portail. Le visage caché sous une grande capuche. Il t'attrape le bras. Il t'embrasse. Avant de te chuchoter qu'il est venu te chercher. Il n'est plus question que vous soyez séparé. Et toi, tu es naïve. Tellement naïve et amoureuse. Tous ces sentiments que tu pensais avoir enterrés refont surface en une fraction de seconde. Tu regardes ton premier amour au sourire narquois. Il te propose de fuguer ce soir. Venir avec lui vivre dans son appartement. Il te promets pas la lune mais juste de vivre au présent et arrive même à te convaincre que tes parents ne sont pas capable de te comprendre. Qu'ils ont essayés de vous séparer. Qu'il était souvent venu te voir chez toi. Il te manipule mais tu ne le vois pas. Alors tu rentres chez toi. Tu prépares ton sac. Tu embrasses la joue de tout le monde et tu serres fort ton frère dans tes bras avant d'aller te coucher. Mais tu passes par la fenêtre. Tu as laissé ton téléphone. Tu as pris l'argent économisé des différentes fêtes annuelles et anniversaires.

« Je vais avec Barry.  Seul lui peut me comprendre.
Vous m'avez menti pendant presque un an !
Vous vous êtes trompés, il ne m'a pas oublié.
C'est vous les Monstres!  Il est venu me chercher !
Au revoir.
»

Tu as 16ans.

L'appartement de Barry n'est pas grand. Vous faites l'amour pour la première fois, il prend ta virginité sur le vieux canapé. Vous sortez. Vous buvez. Il fume et tu fais à manger. Il bosse la matinée et toi tu fais tes cours par correspondance. Il rentre et tu passes l'après-midi à ces cotés. C'est une utopie. Un quotidien un peu trop parfait. Il y a de plus en plus d'amis à la maison. Bientôt des amies un peu trop tactile avec ton aimé. Qui ne semble pas être dérangé. Tu fais des crises de jalousie. Ça hurle avant que vous vous réconciliez sauvagement sur l'oreiller. Il s'est y faire. Mais Barry rentre de plus en plus souvent bourré...

Tu l'attends des heures durant, inquiète devant la télé. Il rentre en titubant. Il put la bière bon marché et le cendrier. Il essaie de t'embrasser. Et ce soir-là tu lui résistes. Il t'attrape par le cou. Il te colle une claque. Tu tombes sur le sol déboussolée. Il te finit à coups de pieds avec ses bottes militaires toutes usées. Tu pleures et tu lui demandes d'arrêter. Quand il réalise ce qu'il est entrain de faire. Il s'effondre en face de toi. Sur les genoux comme un condamné. Tu te débats. Tu ne veux pas qu'il te touche. Mais il a plus de force que toi. Il t'emprisonne dans ses bras. Tu lui mords l'épaule à sang et il se met à pleurer en te disant que tu as raison qu'il l'a mérité. Qu'il est prêt à encaisser ta vengeance si tu promets de pas l'abandonner. Tu as peut-être presque 18ans mais tu es toujours aussi naïve. Ces larmes lui offrent le droit à une dernière chance. Tu refermes tes bras sur ton Barry. Vous pleurez tous les deux. Tu l'embrasses et il te porte jusqu'au lit. Ce soir pas de draps souillés et de corps crispés. Rien qu'un homme dans tes bras qui te serrent comme si tu allais disparaître. Le lendemain il ne va pas travaillé pour rester avec toi... A croire qu'il a réalisé qu'il pourrait peut-être te perdre à jamais.

Mais la nature violente de Barry refait surface quelques mois plus tard, un peu après ton anniversaire. Parce que tu t'entends bien avec l'épicier et que tu penses peut-être arrêter de rester à la maison toute la journée, même si tu as tes cours par correspondance. Tu veux participer au foyer. Être un peu plus utile, ne plus dépendre de lui. Mais Barry et son esprit torturé ne l'entendent pas de cette oreille alors... Quand il rentre ce soir-là, il est à nouveau bourré. Alors qu'il disait avoir arrêté. Il t'attrape par les cheveux et il te jette contre le mur. Il te déchire tes fringues, il essaie de te violer. Tu lui résistes, il te frappe au visage. Cette fois il ne semble pas pouvoir s'arrêter. Si, il s'est arrêté. Il te regarde avec des yeux froids que tu ne lui connaissais pas. Tes yeux à toi sont vides. Ton corps glisse le long du mur. Tu dois avoir un ou deux côtes pétées. Tu as du mal à respirer. Ton nez saigne. Il tourne les talons sans un mot. Il passe la porte.

Tu es là assise en boule dans ce hall d'entrée chauffé. Avec tes fringues déchirées. Avec ton nez ensanglanté. Tu fais peur à toutes les personnes qui passent. Mais personne n'a encore eu le déclic d'appeler la police pour te déloger. Comme personne ne s'est arrêté pour t'aider.

Il passe à côté de toi. Vos regards se croisent. Il a l'air méchant lui. Il a un visage fermé et des yeux à faire pleurer les gosses. Mais tu ne détournes pas les yeux. Tu gardes ton peu de dignité. Il tourne dans le couloir du fond. Tu fermes les yeux deux minutes. Des bruits de pas. Il revient. Il lâche une couverture sur ta tête. Tu n'as pas besoin de sa pitié. Tu ouvres la bouche pour lui gueuler dessus d'aller se faire... Mais il n'est déjà plus là. Tu te relèves difficilement pour marcher vers le fond du couloir. Tu trouves une porte ouverte. Tu passes la porte de ton nouveau havre de paix.

Ce soir-là tu as rencontré Issei et Dickson, et tu as beaucoup pleuré.

Ils ont décidés pour toi, que tu resterais chez eux le « temps que ». Que tu trouves un nouveau logement et un job pour pouvoir payer ton propre loyer. Le temps que tu te décides à oser retourner voir ta famille. Deux ans après ta fugue. Tu ne pensais pas possible qu'ils puissent avoir envie de te revoir. Et pourtant... On passera les détails sur les retrouvailles dégoulinantes. Mais tu as déjà repris contact. C'est un bon début, non ? Ton frère a bien grandi. On dirait un homme désormais. Ta mère est toujours aussi belle. Ton père lui ne t'adresse plus la parole pour le moment. Et pourtant tu lui as manqué tu sais...

De colocataire forcée et petite cuisinière des deux policiers. T'es devenue la voisine. Mais tu passes toujours autant de temps avec eux. Chez eux. Tu as même un double de leurs clés. Tu utilises la connexion internet et le grand écran. Douglas passe parfois jouer avec toi aux jeux vidéos puisqu'Issei ne semble pas aimé cela. On dirait qu'il n'y comprends rien.

Ouais, parlons-en d'Issei d'ailleurs. C'est celui qui t'a trouvée et soignée. C'est ton ange gardien sourd qui ne parle jamais. Mais pourtant tu aimerais bien voir ses grandes mains caresser ton corps. Petit à petit tu craques pour son caractère de cochon et ses yeux trop froids et agressifs quand tu fais une connerie. Peut-être parce que tu sais que lui il ne lèvera pas la main sur toi. Une personne normalement constitué aurait certainement craqué pour Dickson, il est doux, attentionné et très tactile. Mais pas toi, non Dicky c'est ton confident voir ta bouillote humaine mais tu n'as d'yeux que pour Issei, c'est lui qui te perturbe. C'est devant lui que tu es mal à l'aise et que tu n'oses pas bouger. C'est avec lui que tu essaie de faire d'ton mieux. Mais les deux, c'est des phénomènes. Des meilleurs amis un peu à part.

Tu te rappelles encore de la peur panique qu'ils avaient foutue à Barry quand cet enfoiré avait osé essayer de revenir te chercher après avoir découvert ta nouvelle adresse.

19h34 – T'es étalée sur le canapé du salon à moitié endormie devant « Men in Black ». C'est pas le tien de salon hein. Enfin si, celui de l'appartement à coté, avec un grand écran et le lecteur Blu-Ray. Le téléphone d'Issei vibre à coté de toi. T'as la flemme de te lever faute de pouvoir gueuler son nom pour l'avertir. Qu'elle idée d'être sourd aussi... Et ta curiosité mal placée t'incite à vérifier si c'est pas une potentielle rivale. Non c'est un truc de pub un peu douteux qui t'arrache un sourire. Ta curiosité refait des siennes surtout quand tu comprends que c'est pour un nouveau jeu vidéo qui se dit « révolutionnaire ». Alors tu envoies « Oui » avant de te rendormir. Et après tu oublies de prévenir Issei, tu oublies de dire qu'un colis doit arriver.

Pauvre colis qui se retrouve vite à prendre la poussière dans un coin de l'appartement pendant des semaines...

Aujourd'hui t'as 24ans, t'es encore entrain de préparer le diner chez tes voisins, c'est ta deuxième famille depuis presque 6ans. T'as tes habitudes et tes petites manies. Ce soir Dickson ne rentra pas alors tu te dis que c'est le moment d'en profiter pour peut-être tenter un rapprochement plus « franc » avec l’animal sauvage qui te sert d’ami. Ça fait presque 2 ans que tu essaies de lui faire comprendre qu'il ne te laisse pas indifférente mais c'est à croire que de l'eau à la mer il ne la verrait pas. Alors ce soir tu vas essayer de mettre toutes les chances de ton coté. Tu te fais jolie, tu prépares un bon repas et tu l'attends sagement sur son fauteuil. Ouais t'as fini par avoir le droit de t'y assoir quand il n'est pas là. Le temps passe, il n'est toujours pas là. Finalement le repas est froid et les bougies presque consumée entièrement quand il passe la porte. Tu lui avais pourtant demandé de rentrer tôt ce soir. Il n'a pas trouvé utile de t'informer de son imprévu.

C'est la goutte d'eau en trop ! Tu lui craches tes sentiments à la gueule dans un flot de sanglots. Tu lui frappe le torse de tes petits poings avant de lui dire que c'est fini! Que tu vas arrêter d'aimer quelqu'un comme lui. Que ça te fait trop mal. Mal à en crever, car jamais il ne t'a laissé le temps d'au moins te déclarer convenablement. Tu le pousses pour partir en claquant la porte. Tu attrapes une geste en cuir et tu vas finir ta soirée chez Lola, ton amie de boulot devant une bonne comédie romantique, un pot de glace et de la Vodka.

Quand tu ouvres la porte, bien décidé à t'excuser et lui demander d'oublier. Tu ne trouves qu'un appartement vide. Instinctivement tu fais le tour des pièces pour être certaine qu'ils ne sont pas là. Et c'est là que tu trouves son corps inerte.

Tu paniques littéralement et tu téléphones à Dickson. Pour une fois ce grand blond perd son sang-froid. Il te hurle de ne pas retirer le casque. Qu'il arrive tout de suite. Tu te sens coupable, tu vas te mettre en boule dans un coin de la pièce à côté du corps comateux d'Issei, enroulée dans LA couverture en pleure.

La conscience d'Issei est partie pour Euphemia. C'est ce qu'il t'explique pendant que le corps de votre ami est embarqué pour une structure mis en place pour les premières victimes de ce jeu. Ce jeu, c'est là que tu réalises que c'est toi qui avait répondu au sms. Tout est de ta faute. Tu pleures dans les bras de Dicky qui te promet de tout faire pour le ramener et qui te dit que ce n'est pas de ta faute. Si tu avais trouvé le colis, c'est toi qui serais dans cet état. Et ça aurait été tout aussi grave.

Issei n'est plus. Vous décidez de vivre ensemble chez toi. Tu reprends le travail, vous ne parlez pas beaucoup, surtout depuis cette nuit où le réconfort a fini dans une étreinte sensuelle aux sentiments étranges. Vous aviez sans doute besoin de cela. Oui, vous vous soutenez. Vous faites plus ou moins le deuil de votre ami. Puisque Dickson t'a bien expliqué que c'était comme s'il était mort. Qu'il n'y avait qu'un faible espoir de le voir revenir et que le gouvernement était entrain de placer les meilleurs agents du monde sur cette étrange affaire. Ouais, il ne t'avait pas tout dit à l'époque, mais tu ne peux pas lui en vouloir, il te protégeait de la réalité pour que tu puisses avancer. Il prenait soin de toi.

Finalement un peu plus d'un an après, alors que votre quotidien ressemble presque à celui d'un petit couple marié. Alors que tu commençais à ne plus faire de cauchemars morbides avec le visage d'Issei puisque tu dormais dans les bras de Dickson. C'est à son tour de partir. Cette fois-ci il le fait de son plein gré. Il te laisse une lettre ou il t'explique beaucoup de choses « secrètes » sur cette affaire. Ou il te dit qu'il y a une possibilité de pouvoir espérer le ramener. Te le ramener. Car c'est tes sanglots nocturnes qui ont fini par le convaincre. Car il ne sera jamais Issei. Il te demande d'attendre et de ne pas chercher à y aller aussi. C'est trop dangereux surtout si ton corps n'est pas pris en charge. Et qu'il ne veut pas que sa princesse métisse soit encore une fois en danger. En signant « Tes deux amours » il promet de revenir.

Tu pleures beaucoup, tu ne veux pas rester seule. Tu remercies Lola et sa compagne de t'héberger. Tu ne sais pas ce que tu dois faire, ce que tu vas faire. Tu retournes un peu chez tes parents, tu commences à devenir cleptomane. Tu voles tous les portables accessibles en espérant qu'un jour l'un d'entre eux t'offre la possibilité de lire encore ce sms. Les mois passent. Presque 6 ou 7 mois maintenant, tu ne passes plus à la clinique voir Issei. Tu as jeté les portables volés.

Tu dois aller de l'avant. Tu diriges désormais le Bar-restaurant où tu n'étais au début qu'une simple serveuse en formation. Tu sors. Tu souris. T'es en bon terme avec ta famille. Tu profites de Doug' autant que possible. Ouais, une jolie petite vie. Tu arrives même à trouver mignon le nouveau Barman. Après sa période d'essai, il ose t'inviter au restaurant. Et là tu te dis... Pourquoi pas.

La soirée se passe bien. Il est gentil ce garçon et puis il te fait envie.
C'est dans la culture polynésienne d'aller de l'avant.
Alors tu profites de cette soirée loin de tes sanglots. Des cauchemars et ce poids sur ton coeur.


Tu rentres chez toi, dans ton nouvel appartement. Une nouvelle vie. Ton téléphone vibre. C'est le message que tu avais tant espérer. Tu le regardes inlassablement, en boule dans cette couverture que tu n'as pas été en mesure de jeter. Tu pleures avec un chocolat chaud, guimauve et miel. Tu pleures sans répondre à ton téléphone, les autres messages ou le fixe. Injoignable. Impossible.

Pourquoi maintenant ?
Alors que tu avais décidé de tirer un trait sur cette vie.
Tu fermes les yeux et tu appuies sur envoyé. Le soir tu téléphones à ta famille comme souvent. Tu parles de la pluie et du beau temps.

Aujourd'hui, cela fait une semaine que le casque est arrivé. Il trône fièrement sur la table de ton salon. Tu as encore des doutes. Des inquiétudes. Tu devrais ou tu ne devrais pas ? Tu attrapes le casque en serrant cette photo de vous trois. Oui Dickson avait raison en signant « tes amours » car tu les aimes ces deux malades. Tu les aimes à en crever. Enfin tu devrais peut-être dire à en « jouer ». Tu envoies ce message à ton serveur trop gentil:

« Pardonnes-moi.
Je ne peux vivre sans eux.
Je n'y arrive pas. J'ai devant les yeux.
La possibilité de les rejoindre.
Alors je vais y aller.
S'il te plait préviens l'institut spécialisé
Pour les victimes d'Euphemia.
Oublies-moi, Mon gentil Serveur.
»

• Ton arrivée à Euphemia et ta réaction :
Normalement tu aurais été la plus heureuse des femmes. Car derrière tes airs de Bimbo, tu restes une Gameuse. Alors ce jeu-là, c'est un peu une utopie pour toute personne voulant fuir sa vie dans sa passion. Mais lorsque tu as posé ce casque sur ta tête, c'était le cœur lourd et quand tu es arrivé sur Euphemia tu n'étais pas sincèrement heureuse. Tu as choisi ton île par principe, et par curiosité, mais tu comptes bien toute les visiter. Enfin... Tu viens tout juste d'arriver. Enfin ça fait quoi... Quelques jours. Tu as déjà trouvé un logement et un p'tit Job. T'es une fille organisée. Même si tu fais désormais le service avec des "serveur-Robot" Donc c'est le début de la grande aventure!

« J’y suis enfin. Il ne fallait pas me sous-estimer. Finalement, je me voilais là face. Je n’ai jamais cessé de penser à vous. Mes deux amours. Vous pensiez peut-être pouvoir rester dans ce monde virtuel sans moi. Loin de moi. Je sais que c’est Dangereux. Dick quand je te retrouverais, je t’entends déjà crier. Et toi Issei, j’espère que je pourrais enfin te demander pardon. Pardon pour tout ce qui est arrivé. Je n’ai jamais perdu ce sentiment de culpabilité. Barry a bousillé ma vie. J’ai bousillé la vôtre. Je me rattraperais. Je vous aime mes amours. Je vous aime à en crever. Je ne doute pas de vous retrouver. J’le sais. Je le sens. Nous nous retrouverons. A nouveau, tous ensemble »


» Toi le geek.



Pseudo : M. Comme un Emblème! ♫
âge : 23ans Niark.
jeu vidéo favori : Pokémon - Zelda - Crash Bandicoot - Les Sims - Spyro - Fable I - Plantes VS Zombies - Zeus le maître de l'Olympe.
film favori :Tellement mais tellement!
manga / série favori :Tellement mais tellement!
Comment tu as découvert le forum ? :
T'es ouf dans ta tête ?:Tellement mais tellement!
Manger ou boire ? :Tellement mais tellement!
Je te saoule avec mes questions ? : Tellement mais tellement!
Une dernière alors, c'est quoi le code ? :


Dernière édition par Dusky le Sam 23 Aoû - 22:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asling


Crimson District

Crimson District

Asling

Messages : 275
Date d'inscription : 20/10/2013
Localisation : Allez savoir.

(D)usky #CaramelBeurreSalé  Empty
MessageSujet: Re: (D)usky #CaramelBeurreSalé    (D)usky #CaramelBeurreSalé  I_icon_minitimeSam 23 Aoû - 20:52

Spyro...
OMG QUELQU'UN QUI CONNAIT SPYRO /pan/
(Crash bandicoot omfg... Je meurs en retournant en enfance /zbaf/)
Bienvenue en tout cas \o/
En espérant que tu t'éclatera bien en notre compagnie \o/

_______________

« Il y a des gens qui naissent avec la tragédie dans le sang. »

Asling ▬ Picking on weaklings really isn't my style! Live in ignorance... Die in ignorance. When one thing comes to an end, something else begins. I won't let you get in my way!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cheshire-cat-is-dead.tumblr.com
Lola


Dreamland

Dreamland

Lola

Messages : 700
Date d'inscription : 13/08/2013
Localisation : Dream Land

(D)usky #CaramelBeurreSalé  Empty
MessageSujet: Re: (D)usky #CaramelBeurreSalé    (D)usky #CaramelBeurreSalé  I_icon_minitimeSam 23 Aoû - 21:47

OMFG J'adore ton vava il est trop chou *_*! Bienvenue à toi!

_______________
Le tarot Pokémon a été créé par Daphnia
(D)usky #CaramelBeurreSalé  Evf8
signature&cadeau:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Father


Fondateur
Fondateur

Father

Messages : 1056
Date d'inscription : 06/07/2013
Localisation : Dans sa chambre trop d4rk.

(D)usky #CaramelBeurreSalé  Empty
MessageSujet: Re: (D)usky #CaramelBeurreSalé    (D)usky #CaramelBeurreSalé  I_icon_minitimeSam 23 Aoû - 22:20

Bienvenue à toi ma petite grande Dusky ♥
Mon dieu, tu as voulu m'achever avec ton histoiiiire. Elle est longue, elle est triste ;w; ♥
[SPOILER ALERT]Barry est un con même si à des moments il est attachant. OMFG JE SAVAIS QU'ELLE ALLAIT SE FARCIR DICKSON LA COQUINE. j'adore les triangles amoureux (a)[/SPOILER ALERT]
Mais ta fiche est tellement géniale, qu'elle m'a mis une claque.
Je m'en croyais pas capable mais je l'ai dévoré d'une traite. genre. hypnotisé.
J'espère que tes deux princes charmants vont te rejoindre au plus vite... Non parce que si tu te sens seule un soir, t'as juste à faire un tour au manoir tu sais ~


_______________
(D)usky #CaramelBeurreSalé  1386377400059335900

cadeaux:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dusky


Hope Corporation

Hope Corporation

Dusky

Messages : 2
Date d'inscription : 23/08/2014

(D)usky #CaramelBeurreSalé  Empty
MessageSujet: Re: (D)usky #CaramelBeurreSalé    (D)usky #CaramelBeurreSalé  I_icon_minitimeSam 23 Aoû - 22:59

Tellement d'amour en vous! Je ne peux que pleurer de joie! De plaisir et de bonheur!
Faisons par étapes d'accord?

Asling = Merci pour ton message d'accueil! Je suis contente de voir que je ne suis pas la seule à me souvenir de Spyro ou crash! Je pense que je vais bien m'amuser ici!

Lola = Je trouve aussi *w*
C'est Dick qui m'a fait ce Zolie n'avatar! Alors je suis contente qu'il te plaise pour lui! ♥
Merci pour ton accueil!

Father, Father, Father...
Tu as réussi à me faire sortir les pieds de la piscine pour venir lire ton joli message de bienvenue! Que dire à part "Merci" Merci d'avoir lu et merci d'y avoir prit autant de plaisir! Je suis contente que mon histoire te plaise! Je suis contente que tu trouves aussi que Barry est un enfoiré!

Surtout que je pense faire Barry et Doug en prédefini uhuh! Qui a dit qu'un triangle amoureux c'était pas suffisant, hum? Enfin, merci pour cette accueil et cette invitation dans ton Manoir

Bouges-pas, je prépare ma Va'lise uhuh
On se comprends n'est-ce-pas? ♥

MERCI MERCI MERCI A VOUS!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé







(D)usky #CaramelBeurreSalé  Empty
MessageSujet: Re: (D)usky #CaramelBeurreSalé    (D)usky #CaramelBeurreSalé  I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
(D)usky #CaramelBeurreSalé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ❝ Accéder à Euphemia :: Créer votre personnage. :: Fiches validées-