AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 
 Non, je ne mange pas ! | PV Slumber ♪
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Candy


Dreamland

Dreamland

avatar

Messages : 50
Date d'inscription : 30/06/2014
Localisation : Fourneaux !

MessageSujet: Non, je ne mange pas ! | PV Slumber ♪   Mar 1 Juil - 19:37

« Non, je ne mange pas ! »
« J’ai demandé au Soleil d’être heureuse, il m’a répondu que je l’étais déjà. J’ai demandé à la Lune de ne plus être malade, elle m’a emmenée sur Euphemia. »

L’histoire d’une folie, une histoire irréelle. Rien n’a l’air vrai ici, pourtant tout l’est. C’est une réalité virtuelle dans laquelle tu t’abrites pour ne plus avoir peur de ton ancienne vie. Une paire d’ailes protectrices qui t’amèneront face au bonheur et te feront oublier à quel point la réalité est dure et peu clémente. Tu t’es échappée, Candy, te voici désormais dans ton plus beau fantasme. Mais est-ce seulement un fantasme ? Les questions s’entrechoquent dans ta tête, créant un tintamarre sans fin qui t’empêche de dormir plus longtemps. Tu soupires longuement, chassant toutes ces sombres pensées, avant de tirer sur ta couverture pour te refroidir. Tu inspires un grand coup, puis expires. Cette vie est meilleure que la tienne, c’est une évidence, mais elle n’est pas ta vie réelle, alors que faire ? Même si au fond, tu ne voudrais pas partir, pourras-tu rester ici toute ta vie ? Est-ce totalement possible d’oublier ce qui t’a bordée jusque-là, et te concentrer uniquement sur tout cela ? Est-ce seulement réalisable de devenir un simple avatar ? Bien sûr, ici, c’est un vrai Paradis, mais … N’oublie pas que le plus beau des rêves peut rapidement devenir un véritable cauchemar.

Tu te lèves brutalement, ce qui t’arrache un léger vertige, et te diriges d’un pas décidé vers ta douche. Aujourd’hui, tu n’es pas d’humeur à travailler, même si tu adores pâtisser. Tu as besoin de sortir, de t’aérer, de voir des gens. Peu importe qui, tant qu’il parle et est plus ou moins amusant. Ça te permettra de parler, de penser à autre chose. Ces pensées ne reviennent pas souvent, car tu es heureuse ici, mais quand elles tapent, elles te plongent dans un état sombre pendant une journée entière. Tu ne veux pas accueillir tes clients avec une tête de vampire. Alors autant s’enfuir un peu, et puis voilà. De toute façon tu es ton propre patron, ça ne posera donc de problème à personne !

Une fois propre, tu sors et tu décides de porter une petite robe rose avec de la dentelle blanche au bas de la jupe, et des petits mocassins blancs et roses. Quelque chose de léger, qui te permettra de te déplacer à ta guise et qui, en plus, a un certain charme. Ou plutôt … Un côté mignon indéniable. Tu laisses tes cheveux virevolter au gré du vent, ayant légèrement la flemme de les attacher aujourd’hui. Pas de pâtisserie, pas de natte ou de queue de cheval, rien ! Lâchés. Libres. Beaux. Aaaaaah …, soupires-tu avant de te mettre en route.

Tu décides de t’orienter vers le quartier en sucrerie. Cet endroit est ton Paradis, tout bêtement. C’est le point de rendez-vous de mille-et-une merveilles, qui, ensemble, créent une véritable œuvre d’art. C’est beau pour les yeux, mais aussi pour les papilles. Ça te met l’eau à la bouche rien que d’y penser ! L’ambiance y est souvent festive, ou suffisamment bonne pour que tu oublies tous tes soucis d’un seul coup. Tu enterreras tes pensées pour cette fois, tu t’entretiendras avec plus tard. Il n’est pas bon de te laisser empoisonner de cette manière.

Qui plus est, le Soleil brille haut dans le ciel, et les gens sont souriants, ils ont l’air vraiment heureux ! Ce n’est pas le moment de te laisser abattre, Candy, au contraire ! Il est temps d’aller à l’inverse de tes peurs profondes et de te relever, voire de profiter ! Cette vie n’appartient qu’à toi, et une fois qu’elle sera partie, il sera trop tard ! Ne lâche rien !

Distraite, tu finis par percuter un jeune homme et le choc te fait tomber sur les fesses. Au départ hébétée, tu finis par relever la tête et exploser d’un rire enfantin. Puis tu réalises ce qui vient de se passer, et tu relèves les yeux, gênée. Tu rougis instantanément, te relèves maladroitement et époussettes tes vêtements. D’une main, tu arranges tes cheveux, de l’autre, tu refais les plis de ta robe. Ceci fait, tu poses tes prunelles céruléennes sur l’inconnu. Il a des cheveux bleus, ce qui n’est pas franchement banal, et il te semble … surpris ? Ce n’est pas tous les jours qu’on se fait percuter par une fille qui marche dans la rue ! Surtout une fille comme toi !

« Je suis sincèrement désolée, j’étais ailleurs … »


Ah bah ça, tu l’as dit ! Tu baisses les yeux, à la recherche de tes mots. Espérons qu’il ne parte pas en courant !

« Je m’appelle Candy ! Pour me faire pardonner, je peux t’emmener manger quelque chose, si tu veux ! »


Candy. Ça fait très pédophile dit comme ça. Quoique, faut dire que tu as l’air toute mignonne avec ta robe rose et tes dentelles … Mmh … ça peut passer. Ça peut.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Slumber


Dreamland

Dreamland

avatar

Messages : 83
Date d'inscription : 25/07/2013
Localisation : Dream-Land

MessageSujet: Re: Non, je ne mange pas ! | PV Slumber ♪   Jeu 3 Juil - 15:29

PV : Candy
Blue Mint    


♦ Une chambre sombre, une quartier peu recommandé. La petite taille de la pièce aurait pu tuer instantanément un claustrophobe... Néanmoins, Slumber ne s'en plaignait pas et préféra voir le bon côté des choses. En effet, la chambre lui avait été louée pour une bouchée de pain. Lentement, il se dirigea vers l'unique fenêtre de la chambre. D'un geste vif, il écarta les rideaux à l'opposé et laissa la lumière s'engouffrer à l'intérieur. Rouge. Les murs en étaient peint de toute part. Le jeune homme s'étira le plus que son corps lui permettait et se rendit dans le couloir, une serviette de bain accrochée à la taille.

♦ La salle de bain se trouvait au milieu du couloir. Personne à cette heure-ci. Un bon quart d'heure plus tard Slumber regagna sa chambre et s'habilla de vêtement léger. Le soleil qui avait chassé l'obscurité de Crimson District faisait sentir à tout le monde qu'il était là. Quel meilleur moyen que d'envoyer des vagues de chaleur pour vous rappeler que l'être n'humain n'est que d'autant plus insignifiant et vulnérable à la puissance des éléments... Les éléments, oui. Slumber esquissa un sourire. Après tout, la force de l'eau coulait littéralement en lui. D'un claquement de doigt, il était capable de renverser son ennemi d'une grande claque d'eau bien fraîche. Bien, un t-shirt blanc et un short bleu seraient amplement suffisant.

♦ Fraîchement lavé, habillé et parfumé, Slumber quitta la chambre qu'il referma derrière lui. Avec lui, son sac en bandoulière et son épée courte reposant dans son fourreau. Une mélodie mélancolique sortait des écouteurs du casque qu'il avait à son cou.

♦ La réception, peu aimable. Plutôt Habituel d'ailleurs. Bien sur, le jeune mercenaire ne venait pas ici parce qu'il bénéficiait d'une magnifique vue sur la mer ou encore d'un repas excellent à chaque petit matin. Non, il n'y avait rien de tout ça ici. Que pouvait-il donc apprécier ici ? Si ce n'est que le prix ? En réalité, il ne s'agissait bien que de ce dernier. L'homme grognon de l'accueil encaissa le prix de la chambre en indiquant maladroitement la sortie du bout de ses mains poilues.

♦ Pas de boulot aujourd'hui ! Il faisait bien trop agréable dehors que pour se tuer au travail... Bah ! Un travail ? Il le faisait surtout ça quand il commençait à manquer d'argent. C'était sa forme de liberté, l'argent n'était pas un fardeau qu'il désirait porter. L'idée d'en dépendre totalement le répugnait. Que faire par une si belle journée ? Slumber s'arrêta quelques minutes sur la place principale de CD. Un banc froid en guise de réflexion. Quelques minutes supplémentèrent passèrent. La musique se déversant dans les oreilles du jeune homme. Alors qu'il se perdait petit à petit dans ses pensées, son estomac émit une profonde contestation. Visiblement déchiré par la faim, le tonnerre gronda de son ventre tremblotant. La foudre dont le brouhaha réveilla le clochard qui dormait à côté. Le regard mauvais que lui lança le pauvre home suffit à Slumber pour prendre sa décision.

♦ Manger. Une évidence, il devait au moins être midi ! Pour s'en assurer, il consulta son interface utilisateur. L'horloge numérique de celle-ci indiquait précisément 12h03. Le déjeuner qu'il avait manqué ce matin là était déjà bien pénible comme ça. Les mains en poche et le regard au loin, il se dirigea vers la sortie de la ville sombre. L'obscurité s'empara de lui et le plongea dans une cécité temporaire... Ah non... en fait, un prospectus s'était jeté sur son visage (enfin, quelque chose dans le genre). "QUARTIER EN SUCRERIE ! Venez profiter de ce cadre merveilleux ! Uniquement à Dream Land !". Slumber leva les yeux aux ciel.

"Alors là... J'avais jamais mis les pieds là bas..."

♦ Décidé et affamé, le jeune adulte aux cheveux couleur barbapapa (bleue) se dirigea vers Dream Land, son bastion. Une fois arrivé sur place, il ne pouvait plus attendre... La moindre parcelle de cette région était comestible ! Le rêve ! Alors que son esprit s'émerveillait à l'idée d'engouffrer toute ces sucreries et douceurs, que ses glandes salivaire travaillaient à triple régime, il se fit bousculer par quelque chose. Quelqu'un.

♦ Slumber se retourna, l'un de ses sourcil froncé en guise d'incompréhension. Une jeune fille ? Plutôt charmante, mignonne même. Le fait que son visage s'était empourpré accentuait cet attrait de son physique. Une longue chevelure brune. Attendez... Brune, oui, mais... serait-ce ? Oui, des mèches rose colorait l'intérieur de ses cheveux. Original ! Plutôt réussi. Une adepte de plus de la teinture. Sans vraiment s'en rendre compte, le jeune homme tenait entre ses doigts une mèche de ses propres cheveux qu'ils frictionnait entres eux. Elle s'excusa, elle semblait réellement désolée. Candy, c'était son pseudo... marrant, l'endroit était vraiment approprié.

♦ Alors qu'il allait se présenter et accepter avec joie l'invitation de cette nouvelle rencontre... Son estomac gronda une nouvelle fois, faisant trembler tout Euphémia (façon de parler hein)... Gêné, il passa une main derrière son crâne et laissa s'échapper un rire gêné.


_______________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Candy


Dreamland

Dreamland

avatar

Messages : 50
Date d'inscription : 30/06/2014
Localisation : Fourneaux !

MessageSujet: Re: Non, je ne mange pas ! | PV Slumber ♪   Lun 7 Juil - 18:07

« Paradis Sucré. ♥ »
Un gargouillis. Ce n’est qu’un gargouillis. Son familier émis par ceux qui ont faim. Ce petit bruit qui nous fait sourire, rougir, qui est tellement mignon. Tu ne peux t’empêcher de rire de bon cœur avec ce jeune homme. Il est mignon. Tu ne sais absolument rien de lui, tu ne l’as jamais vu à la pâtisserie. En même temps, tu n’es pas la plus populaire de toutes, au contraire, tu es encore une jeunette dans le métier. Ça devrait s’améliorer petit à petit, après tout c’est ainsi que vont les choses. Tu le détailles encore un instant dans ta petite caboche pour retenir son faciès, puis tu te lances. En avant vers la nourriture !

Ce quartier étant rempli à craquer de sucreries en tous genres, tu ne sais pas par où t’arrêter. Tu regardes un peu partout, à l’affût du moindre petit bar ou quelque chose qui s’en rapproche, mais tu as l’impression de chercher de l’or. Plusieurs mètres que vous marchez, et rien. Tu décides donc de tuer le temps, et de lancer toutes tes questions. Autant tuer le temps de manière productive, non ? Un grand sourire sur les lèvres, tu te tournes vers l’inconnu – car il l’est toujours – et tu te lances.

« Hm, tu es d’ici ? »


Un homme aux cheveux bleus, avec des vêtements blancs et bleus … Ouais, il pourrait aisément se confondre dans ce décor haut en couleurs. Tu imagines que oui, mais tu aimes savoir ! La curiosité est un vilain défaut, Candy. Mais qui en a quelque chose à faire ? Personne ! Donc tu peux lui poser toutes les questions comme tu veux, si tant est qu’elles ne soient pas trop indiscrètes, ni même gênantes. Mais là, ça devrait aller, non ? Tu lui adresses un regard enfantin, avant de reposer tes prunelles océan sur les alentours. Et là, tu remarques une véritable merveille ! Une fontaine à chocolat ! Tes yeux s’illuminent de mille-et-une étoiles. Par réflexe, tu attrapes la main du jeune homme et le traîne presque dans cet endroit paradisiaque.

C’est une sorte de square coloré de rose et de beige, avec du chocolat et des fleurs en chamallow. Tout est fait pour grignoter encore et encore. La fontaine coule à l’infini, les chamallows repoussent lorsqu’ils sont arrachés, les petites tulipes sont également en sucre. Tu comprends, en regardant juste ce petit coin, que tu as eu raison de t’installer à DreamLand. C’est ton monde, ton univers en sucre, celui où l’on peut joyeusement se perdre, et ne jamais rien craindre. Un attentat ici ? Tu ne l’imagines pas. Mais tout est possible, selon les ragots.

Tu t’approches de la fontaine, arraches une fleur, et la trempes tranquillement dans le chocolat. Tu te tournes alors vers le jeune inconnu, il est temps pour vous de faire cette étape idiote et ridicule par laquelle tout le monde passe : les présentations. Tu lui as déjà indiqué ton nom, mais tu ne sais toujours pas le sien, ce qui est un peu dommage …

« D’ailleurs, comment t’appelles-tu ? Et qu’est-ce qui t’amène ici, à part ta folle faim ? »


Tu lui souris, malicieuse, avant de lui tirer la langue. Mr.l’Estomac va pouvoir être comblé, c’est déjà ça ! Ta curiosité, elle, par contre … Ce n’est pas forcément sûr. Tu espères qu’il s’ouvrira davantage et qu’il viendra de lui-même te questionner, ou même parler ! Au final, il est mignon, non ? Vous pourriez être … amis ? Est-ce possible, ça ? Bah, peut-être. Ce sera dans ce petit monde, pas forcément dans le réel …

Ah, le monde réel … Une sacrée histoire à laquelle tu ne veux pas penser pour le moment. Tu mets ton chamallow chocolaté dans ta bouche et croques un bout. Oublie la réalité, Candy. Ce monde … est mieux.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Slumber


Dreamland

Dreamland

avatar

Messages : 83
Date d'inscription : 25/07/2013
Localisation : Dream-Land

MessageSujet: Re: Non, je ne mange pas ! | PV Slumber ♪   Sam 19 Juil - 10:00

PV : Candy
Blue Mint    


♦ Long Honey Road, c'est comme ça qu'il aurait baptiser le chemin qu'avait emprunter les deux jeunes gens l'espace de plusieurs minutes. Rue de délices à la douce odeur de pain d'épices. Ton chant sucré émoustille le palais du plus fin des gourmets. Un royaume pâtissier que nombreux aimerait gouverner. Et toi, jeune mercenaire, tu partages ce rêve unique à Dreamland en charmante compagnie. Une jolie fille du nom de Candy. Un bonbon de malice aux couleurs attirantes. Tout pour plaire ? Il ne le savait pas encore. néanmoins, une chose était certaine...elle ferait sans aucun doute une amie intéressante. Sa façon d'être était spontanée et naturelle, il ne distinguait pas de retenue de sa part ni de faux semblants. Elle se présentait de tout l'être qu'elle était. Simplicité et naturel. La plus jolie des fleurs que peut représenter une femme.

♦ Slumber, slumber, slumber...encore plongé dans ton esprit, tu devrais prendre exemple sur cette fille. Dire ce que tu penses sur le moment et arrêter de calculer chaque mots et chacun des gestes d'autrui. C'est elle qui brisa le silence en premier, te conduisant sur des routes merveilleuse que tes pieds n'avait encore jamais foulée jusque là. Sa voix rompant le silence était emprunte d'une curiosité encore plus grande que celle dont pouvait faire preuve le jeune. La curiosité... un vilain défaut ? Pas pour le mercenaire qu'il était en tout cas. C'était un attrait qu'il était content d'exploiter pour son métier. Aussi, il s'exécuta, d'un ton amusé. Vous savez, celui d'une personne qui se sent à l'aise (mais pas trop) et décontractée.

"Si je suis d'ici, oui. C'est la ville que j'ai choisi. Enfin...Dreamland quoi... Merveilleuse comme les trois quarts des gens que j'ai pu y rencontrer... C'est toute cette magie qui m'a attiré ici. Quitte à vivre un rêve autant le faire jusqu'au bout, non ?" Il termina sa phrase par un sourire tout en regardant de ses yeux azur ceux de la jeune fille. Semblables.

♦ Avant qu'il n'aie eu le temps de poser d'avantage de question Candy attrapa sa main et l'attira vers un endroit atypique. Un square, rose et beige. Là, il pouvait voir les prunelles de ses yeux briller de mille feu. Comme une enfant qui découvre la douceur et la gourmandise d'une pâtisserie ou de son premier gâteau d'anniversaire. Une petite enfant, laquelle nous donnait envie de la protéger. Mais ici pas de problèmes cet endroit était proche du repère d'Euphory.

♦ Fontaine en chocolat, fleurs dont les courbes graciles étaient perlées de sucre et dont l'aspect des chamallows rose et blanc donnait l'envie irrépressible de les plonger dans le chocolat. Peut être que ça faisait un peu trop de sucre ? Ses dents grincèrent mais son estomac l'emporta sur la raison. Et puis... qu'est-ce que c'est bon d'être déraisonnable. Après tout on ne vit qu'une fois ! La jeune fille arracha un chamallow et le plongea dans le chocolat. Le jeune homme ne fut pas surpris lorsque ce dernier repoussa instantanément. Un phénomène qu'il avait déjà expérimenter lors de ses premiers pas en Euphemia. Tranquillement, elle se retourna vers lui, le questionnant d'avantage.

♦ Un sourire, deux ou trois soupçons de malice, quelques sucreries et vous obtenez Candy. Cette attitude était plutôt charmante, il était du genre taquin et ce comportement l'amusait. Tirer la langue ? Il fit de même.

"Slumber ! D'ailleurs... Candy c'est plutôt pas mal ! Il te correspond bien ce pseudo. Ce qui m'amène ici ? Oh, tu sais, je suis mercenaire... Une épée à louer comme certain le disent. C'est comme ça que je gagne ma vie. Voyage, enquête, récolte... une sorte d'homme à tout faire en quelque sorte... Et toi ? Qu'est-ce qui t'amène dans ces jolis quartiers ?" les yeux du jeune garçon se remplirent de curiosité.

♦ Cette fille ? Elle était vraiment intéressante et il comptait bien en savoir un peu plus sur elle mais chaque chose en son temps ! Il décrocha une fleur à son tour qu'il trempa généreusement dans le chocolat. Le chamallow bien enrobé, il l'enfourna dans sa bouche comme s'il n'avait pas mangé depuis deux jours. Bien sur, ça n'allait pas calmer sa faim mais... quatre ou cinq de ce genre le sustenterais un instant ! D'ailleurs, il en pris un second et répéta le rituel gourmand. s'étalant du chocolat au coin des lèvres. Plus question de sourire à pleines dent pour le moment. Mais il lui lança un sourire tout de même.

"Hm..." fit-il pour se faire remarquer. La bouche encore pleine.

"Tu sais, c'est plutôt sympa de ta part. C'est assez rare de croiser des filles comme toi. Les autres se prennent un peu trop de haut dans ce monde comme dans l'autre. Franchement, je te trouves super agréable..." c'était peut être dit avec une franchise et sans une once de gêne que ses mots s'étaient extirpés de sa bouche.


_______________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Candy


Dreamland

Dreamland

avatar

Messages : 50
Date d'inscription : 30/06/2014
Localisation : Fourneaux !

MessageSujet: Re: Non, je ne mange pas ! | PV Slumber ♪   Jeu 24 Juil - 20:48

« Un rêve heureux ? »
DreamLand, île des sucreries aux mille-et-une merveilles … Cet endroit te fascine purement et simplement. Il est d’une beauté à couper le souffle, d’une douceur qui réchauffe le cœur. Le lieu idéal pour ceux qui ont quelques peines et veulent oublier, plonger un grand coup dans le sucre, faire une hyperglycémie et ressortir, plus heureux que jamais. Une place où tu peux vivre tranquillement, où il n’existe plus aucune maladie, plus aucune douleur. Un endroit merveilleux. Tu souris à cette pensée, ravie de voir que Slumber partage plus ou moins ton point de vue. D’ailleurs, il a l’air d’être ici depuis un moment, vu qu’il semble connaître pas mal de monde. Enfin, c’est ce que tu comprends dans ce qu’il te dit. Un ancien ? Il peut peut-être t’en apprendre davantage sur ce monde …

Tu mordilles à nouveau ton chamallow, gourmande à la faim insatiable. Vivre un rêve jusqu’au bout, hein ? Tu es bien partie pour ça. Le rêve connaîtra-t-il une fin ? Tu n’en sais rien. Mais au fond. Veux-tu vraiment le faire ? Es-tu sûre de vouloir repartir ? Est-ce qu’un rêve a toujours autant de saveur lorsqu’il est éternel ? Ces questions te taraudent de plus en plus, et deviennent petit à petit presque impossibles à vivre. Tu les chasses rapidement de ta tête. Autant profiter au maximum de ce rêve. S’il continue, tant mieux, s’il s’arrête, tant pis. Au pire des cas, tu aviseras. Il ne faut pas trop que tu t’en fasses. Tu relèves le nez.

« Oui. », bien que ce soit un oui peu confiant, tremblant. Tu as légèrement perdu ta pêche naturelle, et ta voix est basse, presque inaudible.


Tu te redresses, plonges une nouvelle friandise dans le chocolat et la dévores, nerveuse. Le chocolat passe dans ta gorge et tout va mieux. Un soupir, un sourire. Tes prunelles pétillent de nouveau. Alors le jeune homme est un mercenaire, hein ? Ça existe donc par ici. C’est fort intéressant ! Le ris qui étirait tes lèvres se fait plus grand, plus remarquable, plus doux. Ce garçon a quelque chose de fascinant. Peut-être parce que tu as toujours aimé les mercenaires dans les jeux vidéos ? Tu brûles d’envie de le marteler de questions. Mais d’abord, il faut répondre aux siennes.

« Aaah, Candy … Toute une histoire ! Je fais une pause entre deux journées de travail, j’ai besoin de m’aérer l’esprit. Et puis. Le hasard fait bien les choses, puisqu’on se rencontre ! »


Nouveau clin d’œil complice, décidément tu n’arrêtes jamais. Les compliments ne cessent alors de pleuvoir. Il est tout chocolaté, mais tout sourire quand même. Tu ne peux t’empêcher de répondre à ses mimiques faciales, amusée. Il est mignon. Tu es presque certaine que vous pourriez tisser une amitié haute en couleurs, tous les deux. Il a l’air particulièrement gentil, et puis … C’est un mercenaire ! Et ça, ça !, c’est fort. Tu lui adresses un sourire timide, rougissant légèrement quant à sa remarque. Tu as la folle envie de t’approcher pour lui faire un énorme câlin. On te dit rarement ce genre de choses. Néanmoins, tu te retiens, ne voulant pas lui faire peur.

« C’est parce que je suis à l’aise. Tu as l’air vraiment gentil, et … Tu es aussi coloré que moi ! Je suis sûre qu’on a plein de points communs ! »


Tes lèvres s’arquent en un ris plus grand, radieux. Tu es envahie par un sentiment de bien-être incroyable. Tu te sens largement mieux que ce matin. Tu t’assois tranquillement sur un banc et relèves des prunelles curieuses sur ton interlocuteur. Ohoh. Il est mal parti. Candy la curieuse vient de sortir de sa tanière, et elle est pleine d’indiscrétions ! Regarde-la se frotter les mains pendant qu’elle mijote son plan machiavélique, regarde-la ! Au bout de quelques secondes, elle s’apprête et plonge ! Il est temps pour elle de commencer sa petite enquête !

« Mais dis-moi, être mercenaire ici, c’est comme dans tous les autres jeux vidéos ? »


Préparation du terrain … Tes lapis brillent de mille feux, brûlant d’une curiosité qui en deviendrait presque terrifiante si elle n’était pas innocente. Tu baisses les yeux, puis les relèves. D’innombrables scénarios se jouent dans ta tête.

« J’veux dire … Tu es payé pour espionner, tout ça ?! »


Ton cœur s’accélère. La fascination court dans tes veines, t’emplissant d’une curiosité nouvelle. Tu as envie de tout savoir, comme un enfant devant une nouvelle attraction. Il est incroyable, et pourtant tu ne le connais même pas. Mademoiselle Candy face à quelqu’un de nouveau, mais de follement intéressant. Tu respires un grand coup et finis par lâcher :

« Ou alors … C’est totalement différent ? »


Boum. Élan de déception. Tu fermes les yeux et baisses la tête. Et si c’était nul en fait ? Et si rien n’était pareil ? Au revoir les idées de jeux vidéos, bonjour réalité. Enfin. Réalité est un bien grand mot. Tu ne sais pas trop quoi dire. Tu hésites. Et si, et si, et si ? Avec des « Si », on refait le monde … Il te tarde de savoir, histoire de mettre un terme à cet interrogatoire haletant qui en devient douloureux pour tes neurones.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Slumber


Dreamland

Dreamland

avatar

Messages : 83
Date d'inscription : 25/07/2013
Localisation : Dream-Land

MessageSujet: Re: Non, je ne mange pas ! | PV Slumber ♪   Mar 29 Juil - 16:11

PV : Candy
Blue Mint    


♦ La joie de vivre... Ce sentiment qui vous donne l'impression de vivre votre vie à 300 %... Le genre de sentiment que le jeune homme avait du mal à exprimer totalement. Candy, elle, semblait dégager cette impression avec une facilité déconcertante. Bien que... Le scintillement de ses yeux avait perdu de son éclat l'espace d'un instant... Il n'était pas médium, Slumber ne savait pas ce qu'il se passait réellement dans la tête de la jeune fille mais... Il avait appris à cerner les attitudes du corps et du langage... Si elle ne voulait pas dévoiler quelque chose, il ne la forcerait pas.

♦ Un clin d’œil, un autre pincement au cœur. Le genre d'arme qu'une femme peut utiliser pour tellement de raisons et de situations. Un geste qui ne manque pas de charme et de provoquer son "petit effet". Il lui répondit par un sourire gêné et en profita pour essuyer le chocolat au coin de ses lèvres. Le jeune homme ne savait pas expliquer "pourquoi" mais il était si facile de communiquer et de se sentir bien en sa compagnie. Une fille dont la présence apaisait l'âme était plutôt rare. D'ordinaire, la majorité des filles l'exaspérait et se pensait vraiment toujours supérieur à lui. Une attitude qui le déplaisait au plus haut point.

♦ Elle trouvait qu'elle et lui se ressemblaient. Qu'il était aisé de lire sur le visage de Slumber une réelle gentillesse et que la probabilité qu'ils aient de nombreux points communs ne faisait pas l'ombre d'un doute. Slumber ne put s'empêcher de rougir lorsqu'il entendu ces mots sortir de la bouche de la délicieuse jeune fille. L'effet de ces paroles furent accentuées par son sourire radieux et les étincelles naissantes dans son regard. Une vive curiosité semblait faire frémir la moindre parcelle de son corps. Oui, certain. Elle quitta la fontaine pour s'asseoir sur un banc non loin de là. Plantant ses lapis curieux sur le jeune homme.

♦ Quel serait donc le chapitre qu'elle lui demanderait de conter ? La vie d'un mercenaire arrivé dans les début de Dreamland ? Quel était les pouvoirs qu'il possédait ? Qui sait... C'était quelque chose qu'il allait bientôt découvrir et à laquelle il apporterait des réponses.

♦ Candy est curieuse, son regard en dit long sur son insatiable soif. Et le récit qu'elle veut entendre cette fois concerne sa vie de mercenaire. Est-ce que le boulot est semblable à celui de la vraie vie ? Un soldat d'une armée qui n'appartient à aucun drapeau ? Une vie de voyage et ou le travail consiste à se rallier à des pays quelconques ? Ou alors étais-ce le genre de mercenaire que l'on pouvait retrouver dans de nombreux jeux vidéos...

♦ Slumber quitta à son tour la fontaine et pris place à côté de la jeune fille. Il regarda le ciel coloré de Dream Land et pris une profonde inspiration.

C'est plutôt comme dans les jeux vidéos classique... Disons que... Je rend plusieurs services contre de l'argent. C'est loin d'être facile parfois mais il m'est déjà arrivé de devoir espionner des cibles et de rendre un rapport sur mes analyses. Parfois, des gens font appel à moi pour des tâches beaucoup plus ingrates et moins palpitantes... Je pense à ce fichu moustache qui à bien faillé m'éborgner quand je suis partis à sa recherche à la demande de sa propriétaire. Il ne put s'empêcher de rire en repensant à l'animal. Saleté de chat.

Je te montrerais bien les cicatrices mais... Elles disparaissent presque aussitôt ! J'ai secouru une jeune fille une fois. Bien que ce jour là, j'étais partis en montagne pour rechercher des ingrédients qui ne se trouvaient pratiquement qu'au sommet... Une rencontre sympathique. Disons que ça dépend des jours mais je m'ennuie rarement et puis je voyage beaucoup tout en apprenant pas mal de choses ! Une vie qui me convient, je fais ce qu'il me plait en acceptant les boulot qui m'interpellent. La liberté quoi. Slumber se tut un instant et regarda Candy avant de reprendre quelques secondes plus tard.

J'aime prendre certains risques parfois. L'adrénaline c'est quelque chose ! Mais je ne tue pas. C'est contre mes principes. Je n'accepte pas de mission de meurtre ou de vengeance pur et dure. Bien qu'il me soit arrivé de me battre plus que nécessaire, je ne suis pas du tout pour la violence. J'aime contribuer à la justice quand j'en ai l'occasion... Il m'arrive donc aussi d'accepter des contrats de chasseur de prime... Mais c'est nettement plus dangereux... Il regarda le ciel et fit sortir quelques bulles d'eau de ses doigts. Colorées, reflétant les couleurs pastels des sucreries du coin.

Mais moi, j'ai surtout besoin de magie. De rêver, de parcourir des endroits emprunts de mystère de me perdre dans mes pensées dans un autre univers de...

vivre autrement.


♦ Elle voulait savoir tant de chose. Elle serait satisfaite puisqu'il était prêt à partager de son temps. Néanmoins, la curiosité du jeune homme devenait de plus en plus grande. Pour se divertir, il continue de lancer des bulles dans le ciel qui éclatèrent de de fines gouttelettes multicolores.

Mais et toi alors ? Si tu me parlait un peu de toi, je meurs d'envie d'en apprendre plus à ton sujet. Tu... J'aime ça, les mystères et tu as pleins de choses à raconter toi aussi, j'en suis sur ! Mais peut être que tu as d'abord d'autres questions à me poser ?

♦ Slumber pencha la tête en signe d'interrogation, plissant légèrement les yeux. Se confierait-elle aussi facilement que lui ? Ou se refermerait-elle comme il y a peu; abandonnant Cette joie de vivre qui l'animait jusqu'ici ?


_______________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Candy


Dreamland

Dreamland

avatar

Messages : 50
Date d'inscription : 30/06/2014
Localisation : Fourneaux !

MessageSujet: Re: Non, je ne mange pas ! | PV Slumber ♪   Ven 8 Aoû - 15:14

« Poisoning dreams. »
D’histoires en histoires, on se rencontre, on se raconte. Les mondes se rassemblent. Ils diffèrent, mais ont ce besoin de se partager. Le mercenaire t’intrigue au plus haut point. Il a l’air d’avoir une vie palpitante, comme celle qui t’a toujours faite rêver quand tu jouais aux jeux vidéos. Il vit dans ce monde comme un geek vivrait dans un MMORPG. Au fond, n’est-ce pas ce que vous êtes ? Des songeurs, propulsés dans ce jeu grandeur nature, qui vous a embarqués bien plus que tous les autres. Vous êtes les acteurs de ce jeu vidéo, mais qui vous dirige ? Tant de questions autour de ce rêve merveilleux. Tu lui souris, imaginant toutes ces péripéties avec un émerveillement d’enfant. C’est magnifique, c’est génial. C’est différent. Mieux que tout. Rafraîchissant. À en oublier tout le reste. Et peut-être est-ce en cela qu’Euphemia est un jeu addictif. Ça vous coupe de votre réalité, vous permet d’en créer une autre : de créer la vôtre. Tu te sens ici chez toi, pas comme dans la réalité. Et quand Slumber te dit simplement qu’il a besoin de vivre autrement, tu ne peux que le rejoindre, le comprendre. Oui, toi aussi tu as besoin de ça. D’oublier la douleur ressentie durant ta vie « d’avant ». De plonger, simplement. D’être … Toi. Vraiment. Pleinement. Tu baisses les yeux un instant et hoches la tête.

« Je pense que tous les joueurs ici présents sont dans ce monde pour cette raison. Pour la magie qu’Euphemia leur apporte, pour le rêve. On en a tous eu besoin un jour, et nous voici ici. »


Mais pourquoi vous, alors que d’autres auraient pu prendre votre place ? Ça, tu ne saurais pas y répondre. Te reviennent alors les ragots entendus à la pâtisserie, la dernière fois. Ces gens qui regrettent, qui veulent repartir. Pourquoi ? Tu ne les comprends pas. Leur réalité était peut-être meilleure que la tienne au final, non ? Mais s’ils sont ici … Hum. Cette réflexion te laisse perplexe. Tu gardes ça dans un coin de ta tête et te concentres sur la question de Slumber. Parler de toi, hein ? Ou alors poser d’autres questions ? Non, pas encore. Tu estimes qu’il t’en a beaucoup dit, alors que tu as simplement laissé planer le mystère autour de toi, comme souvent. Tu prends une longue inspiration, puis poses tes prunelles céruléennes sur le jeune homme. Toi ? Qu’est-ce qu’il y a à dire sur toi ?

« Je suis pâtissière ! Je travaille dans la grande rue commerçante, un peu plus loin ! Je fais un peu plus un « salon à pâtisserie » qu’une simple boutique où l’on achète des gourmandises. Les clients viennent souvent prendre un thé avec leur douceur, puis restent et parlent entre eux, ou parfois avec moi. Ils ne sont pas bien bavards quand c’est la vendeuse qui les taquine, mais entre eux … Je peux apprendre des choses intéressantes, des fois. »


Puis là, tu tiltes. Est-ce que cela fait de toi une infiltrée ?! Une … Espionne ?! Waaaaah, cette idée te fait simplement rêvasser. Un grand sourire naît sur tes lèvres. Ton statut de fouine pâtissière est à la fois drôle et super cool. Tu ne peux t’empêcher de lâcher, tranquille :

« Eh ouais ! Moi aussi, j’espionne à ma manière, héhé … »


Et pouf. Deuxième attaque à toi-même. Tu espionnes, oui, mais tu ne racontes pas à grand-monde ce que tu peux entendre … Une mercenaire incomplète, une fouine à la recherche d’un interlocuteur pour échanger toutes les bêtises récoltées çà et là. Tu pourrais aider d’autres personnes, en fait … Tenir une taverne ou une auberge conviendrait mieux, mais ta pâtisserie – salon de thé ? – conviendrait presque autant, à vrai dire. Tu ne sais pas trop, mais ça te laisse à la fois perplexe et souriante.

« Je suis simplement un oiseau, je ne raconte rien à personne, tout pour ma pomme ! Ça me permet de réfléchir, parfois … »


Ouais, dit comme ça, ça te convient déjà mieux. Te revient alors ta question fatidique, celle qui te torture doucement l’esprit depuis quelques instants. Comme une douleur lancinante, qui n’est pas assez forte pour te plaquer au sol, mais suffisamment pour te rappeler qu’elle est là, qu’elle ne part pas. Tu fermes les yeux un instant, puis les rouvres, beaucoup plus sérieuse.

« Ma question va te paraître étrange, voire déplacée, mais … »


Tu inspires un grand coup, sachant pertinemment que cette interrogation est d’une indiscrétion notable, mais tu ne peux t’empêcher d’y penser, de l’avoir dans un coin de ta tête … et tu as besoin de savoir s’il est comme les autres.

« Toi aussi, tu voudrais partir d’ici ? Ou tu ne regrettes rien et tu te sens bien dans ce monde ? »


À t’en arracher le cœur à mains nues. Tu soupires doucement, détournant le regard, intimidée sans même avoir eu de réponse.

« Les clients parlent souvent de ça … Je ne comprends pas vraiment pourquoi, au fond … », finis-tu par murmurer, en triturant tes mains sur tes genoux.


Ah, Candy … Pâtissière pleine de mystères et de questions sans réponses … Rêveuse insatiable qui ne veut pas que ce monde soit détruit … Pauvre petite. Enchaînée dans un songe qui pourrait s’arrêter du jour au lendemain. Et si les gens choisissaient simplement ? Ne serait-ce pas mieux ? Aaah … Un jour peut-être, tu parviendras à leur parler. Mais ça ne servira sûrement jamais … Tu soupires. Pauvre petite.



HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Slumber


Dreamland

Dreamland

avatar

Messages : 83
Date d'inscription : 25/07/2013
Localisation : Dream-Land

MessageSujet: Re: Non, je ne mange pas ! | PV Slumber ♪   Ven 29 Aoû - 19:07

PV : Candy
Blue Mint    


♦ Et si la curiosité était un démon ? Se nourrissant des informations qu'il entend... Nos deux démons de Dreamland en étaient friands. Elle brûlait cette envie de tout savoir, elle provoquait une boule à l'estomac tant il était inconfortable de rester dans le doute, l'incertitude. Certes, ça parait presque exagéré de le décrire de la sorte, mais on peux dire que cet attrait de la personnalité de Slumber et de Candy était fortement développé. Le garçon aux cheveux océan regarda la jeune fille pendant qu'elle parlait, attentif, ses lèvres bougeaient au rythme des mots qui sortaient de sa bouche. De fines lèvres rosées qu'il ne se lassait pas de voir danser.

♦ Elle se confessait, apparemment gérante d'une pâtisserie. Un endroit de rêve où laisser libre court à son imagination doit être un plaisir immense. Partir d'une base et s'enivrer de l'imagination qui découle de son esprit... ça doit être fascinant comme métier. Peut être même plus que celui de mercenaire en fait... Un endroit stable où travailler, pour son compte, au gré des envies et sans les contraintes de la vrai vie. Quelle chance...

♦ Candy continuait son récit, impossible à arrêter et bien qu'elle ne semblait pas s'en rendre compte, Slumber s'amusait à l'écouter. Non pas qu'il se moquait d'elle. Non, loin de la. Ce sentiment rafraîchissant ne semblait pas avoir quitté Slumber depuis qu'il avait rencontré la jeune fille.

♦ Malgré tant de curiosité, elle savait conserver un secret ! Et s'il en était de même que pour Slumber, il savait rester muet comme un tombe lorsque l'on lui en confiait un. Bien que peu de personne ai eu à le faire aujourd'hui... A part elle, ta meilleure amie... Celle qui à toujours été là pour toi... Oserais tu prononcer son nom aujourd'hui ? Non... le sentiment de l'avoir abandonné est trop pénible à supporter mais... L'envie de se confier est une éventualité.

♦ Alors vint enfin la question fatidique et plutôt personnelle. Osons briser la sphère privée et s'immiscer dans les pensées les plus profondes. La jolie Candy demandait si la vrai vie lui manquait et s'il avait envie de retourner à la banalité du monde réel. Et bien, honnêtement, il ne savait pas réellement quoi en penser.

« Je... » commença t'il maladroitement.

« Je dirais qu'il y a des choses qui me manquent beaucoup dans le monde réel. Ma famille, plus particulièrement ma petite maman poule et... » un léger silence.

« Ma meilleure amie... »

♦ Bien que d'autres choses lui manquait aussi, ces deux personnes représentait pour lui l'essentiel de sa vie du monde réel.

« Sinon, je suis content d'être ici, à papoter avec toi par exemple. Ici, tout est plus...accessible. Le rêve lui même peut être touché du doigt et puis... Ces pouvoirs que nous possédons ici... Ils ne font que nous rendre encore plus unique que nous le sommes ! Il est plus difficile de faire tout ça dans le monde amer dans lequel nous sommes nés. »

« Je suis content de voyager comme je le fais. A l'occasion, je passerais t'acheter quelques douceurs pour la route et je pourrais te raconter mes aventures des grands chemins ! » Un léger sourire se dessina sur le visage du jeune homme.

« J'espère que ça te convient et que tu ne vas pas me faire cracher tout mes secrets » cette, fois, il se sentait plus complice et se surprenant lui même, il fit un clin d’œil à la jeune fille.


_______________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Candy


Dreamland

Dreamland

avatar

Messages : 50
Date d'inscription : 30/06/2014
Localisation : Fourneaux !

MessageSujet: Re: Non, je ne mange pas ! | PV Slumber ♪   Mer 10 Sep - 23:27


« Candyde et le vendeur de rêve. »
Si tu avais su que tu perdrais tout, tu aurais dit oui ? Dis-moi, si tu avais su que tu ne reviendrais pas, qu’ils partiraient tous, tu aurais dit oui ? Tu n’aurais pas eu peur ? Tu aurais fait le grand saut ? Sans rien craindre ? La vie ne vous donne qu’une chance, en général. Quand elle vous en offre une deuxième, pourquoi dire non ? Tu étais malade, fragile, seule dans un univers plein de vandales prêts à se jeter sur toi. Plein de personnes qui ne comprennent rien, à l’esprit tordu et fermé qui ne veulent pas s’intéresser à plus qu’à leur petite vie. Rien ne compte hormis la couleur de leurs sous-vêtements, leur apparence, leur popularité … Bref, des choses superficielles. Et puis il y avait toi. La fille pas sortable car malade. Choper la crève ? Tes parents l’auraient jamais autorisé ! Voyons, une petite crève peut vite dégénérer, tu peux en mourir ! Alors tu as dit oui. Sûre de toi, tu as envoyé la réponse 1 à ce foutu SMS, prête à plonger dans l’aventure, peu important les craintes et les pertes. Tu t’es lancée, quitte à tout perdre. Et tu as disparu. Dans le néant de l’internet et des jeux vidéos, tu n’es devenue qu’une donnée de plus, et te voici à Euphemia.

Tu comprends totalement Slumber lorsqu’il te dit que certaines choses lui manquent, notamment sa meilleure amie et sa mère. Tu comprends, mais tu ne partages pas. Ta mère ne te manque pas vraiment, et tu as perdu ton meilleur ami, bijou, joyau, bref le machin qui te faisait sourire, alors au fond … Peut-être que certains joueurs desquels tu étais proche te manquent, oui, mais sans plus. Toutefois … Le creux dans la poitrine reste le même. Ezeckiel. Ce petit con pas doué qui a disparu du jour au lendemain, après sa maladie. Est-il mort ? Tu n’en sais rien, tu ne l’espères pas. Où qu’il soit, qu’il aille bien, c’est tout ce qui compte. Qu’il soit heureux, aussi. Ce serait cool.

Puis le jeune homme dérive doucement en te disant que ce monde permet beaucoup plus de choses. Après tout … Ce rêve vous a donné des pouvoirs, vous a rendus uniques, vous autres humains normaux. C’est un moyen de se démarquer du reste, mais tu ne le vois pas que comme ça.

« C’est aussi une façon de recommencer, de mettre de côté certaines choses un peu folles qui nous ont dérangés, et de refaire. En mieux. Ou non, d’ailleurs. Je comprends tes sentiments, mais … Pour moi, Euphemia a quelque chose de plus. Le côté seconde chance, sûrement. Héhé. »


Tu lui souris, naturellement douce. Douce, mais toujours aussi mystérieuse. Tu l’aimes bien, mais tu ne comptes pas lui raconter. Peut-être plus tard ? Après tout … Il est mignon, ce garçon. Il est gentil. Il te ressemble un peu, mais il a « ce truc » en plus. Ce truc que tous les habitants d’Euphemia ont. Ce qui les rend si différents les uns des autres. Une petite particularité inexplicable, mais tout de même. Et là, là, tu comprends pourquoi. Lorsqu’il prononce ses quelques phrases, ton cœur manque un battement et bondit. Il explose. Tu es joyeuse, emplie d’admiration. Tes yeux pétillent d’une attention inégalée.

Ce jeune homme sera ton conteur. Il viendra te raconter ses aventures autour de quelques pâtisseries. Un grand sourire naît sur tes lèvres. Alors il te divertira ? Te vendra ses péripéties avec des mots ? Te fera rêver le temps d’un instant ? Tu ronronnes intérieurement, comme un chat à qui l’on promettrait mille-et-une caresses. Ou croquettes, hé. Tu prends sa main et la tiens chaleureusement.

« Oh oui ! Je veux bien !! Ce serait génial, même ! Avec grand plaisir ! »


Une enfant, une véritable gamine. Dans ta tête, mini-Candy a déjà effectué deux saltos avant, trois rondades, cinq roues et facilement une dizaine de sauts finis en grand écart. Ton conteur personnel. Roooooh … ♥ C’est à s’en rouler par terre.

La taquinerie revient rapidement, te faisant redescendre de ton petit nuage pour te plonger à nouveau dans un manège amusant, celui de la petite fille qui embête quand on l’embête. Deux enfants, deux joueurs. Chat et souris. Tu penches la tête, puis lui adresses un regard narquois.

« Tsé ! Tu me les raconteras tous de toi-même, parole de Candy ! »


Tu lui tires la langue, lui faisant un nouveau clin d’œil par la suite. Candy petite sorcière, celle qui décèle vos secrets sans que vous vous en rendiez compte. ~

« Mais j’espère vraiment te revoir, tu sais … » Un peu plus de sérieux ? « Je t’apprécie, et c’est toujours un plaisir de recevoir des clients aussi gourmands que toi ! »


En effet. Ils te font du profit ! Haha. Plus sérieusement, ils sont du genre à partager un bon moment avec toi, à tout tester, à parler. Puis Slumber n’a pas l’air particulièrement coincé, bien au contraire ! Ce serait un bon client, lui aussi. Mais surtout … Une belle amitié en perspective.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: Non, je ne mange pas ! | PV Slumber ♪   

Revenir en haut Aller en bas
 
Non, je ne mange pas ! | PV Slumber ♪
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Mange gratuit pour ta fête... !!!!!!
» C'est ta fête... mange gratuitement 2 semaine avant ou 1 semaine après...
» Outpost Security Suite FREE
» [EVENT 1] Selenge & Slumber.
» Bichon mange des croquettes pour petits chiens

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ❝ Dream Land :: Quartier en sucrerie-