AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 
 Je vais te rendre chèvre.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Avril


Holy Sword

Holy Sword

Avril

Messages : 54
Date d'inscription : 30/03/2014
Localisation : Holy Sword

Je vais te rendre chèvre. - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Je vais te rendre chèvre.   Je vais te rendre chèvre. - Page 2 I_icon_minitimeSam 1 Sep - 20:28


« Dis donc, t’es gonflé de dire ça alors que tu refuses de me répondre ; mais ok. Je suis ennuyeux. Moi, ça me plaît. Parce que tu l’es encore plus que moi. »

La réapparution du préservatif n'est pas exactement une surprise, mais elle n'est pas vraiment la bienvenue non plus. Avril fixe l'emballage se balader devant ses yeux, se demandant s'il ne pouvait pas le lui faire manger, le foutu préservatif. Ca et son spray, combinaison gagnante au grand lotto de la connerie, non? Enfin, il le laisse faire ce qu'il lui plait. Il veut bien être ennuyeux si Nout dégage de chez lui. C'est fatiguant de se battre avec un gosse, vraiment, il ne l'aurait pas cru. Quelques piques dans la rue, c'est bien, mais dès qu'il débarque chez lui, c'est un autre sujet. Lui, sa paille et sa foutue chèvre.

« Peut-être que tu compenses en fait. »


Avril, miraculeusement, se retient de lever les yeux au plafond, quittant du regard le préservatif pour fixer Nout avec juste autant dépit. Il n'a rien à compenser, lui, ce qui n'est certainement pas le cas du plus jeune. Son attitude crie 'je compense pour ma triste petite vie innocente'. Respiration profonde. Il peut être mature. Il l'a toujours été, même lorsqu'il n'aurait pas dû l'être, même lorsqu'il aurait dû être un enfant.

Pas le temps pour les jeux chez lui. Pas le temps pour l'innocence.

Peut-être qu'il est un peu jaloux.

« Tu me montres comment on le met ? »

Ses yeux retournent sur le préservatif, puis à nouveau sur Nout. C'est un peu triste de vouloir à tout prix gagner de la sorte, d'être prêt à tout abandonner juste pour avoir le dessus. S'il avait été un meilleur homme, il aurait laissé coulé. S'il avait été une meilleure personne, il aurait arrêté ce jeu il y a bien, bien longtemps. Mais il n'est que lui même, un sacré connard qui se laisse provoquer par un imbécile d'adolescent. C'est si simple de briser les choses, et encore plus de briser quelqu'un.

Il y a bien longtemps qu'ils auraient dû faire marche arrière, de toute façon. Maintenant, c'est trop tard, alors autant gagner, non?

Et puis, il ne fait que faire ce qu'on lui demande de faire, rien de plus, rien de moins.

Il saisit le préservatif, toute tension dans son corps écrasée par sa détermination. Il n'allait pas laisser un mioche lui marcher sur les pieds.

«Si c'est ce que tu veux, allons-y. Mais ne va pas chialer dans les jupons de ta maman après,» Avril lui dit, haussant les épaules avec nonchalance.

C'est toi qui à commencé, petit.

La distance est réduite à néant en quelques secondes, il n'a qu'a se mettre à nouveau à genoux et son visage est déjà trop proche. Il n'y a pas d'hésitation à avoir à présent, tout est clair, tout est dit. Si Nout se pense si brave, si prêt, alors autant pour lui. De toute façon, il l'arrêtera bien à un moment, c'est certain.

Certains n'ont pas ce choix.

Sa main qui n'est pas menottée vient se poser sur l'abdomen de Nout, sur les vêtements, d'abord, Avril est galant et patient. Yeux dans les yeux, il fait en sorte que leurs nez se touchent, s'éffleurent, contact léger mais déroutant. Il a hâte de voir sa si brave expression se transformer en horreur. Ca devrait arriver d'un moment à l'autre à présent.

Sa main descend, lentement mais sûrement, sans pause, sans préambules, jusqu'à ce que ses doigts buttent sur la ceinture. Cette salopette infernale allait probablement être un problème à un moment ou un autre, mais pour l'instant, elle pouvait rester.

La ceinture, elle, elle pouvait partir. Ses doigts se referment sur la boucle, entreprenant de la détacher avec professionnalisme. Même pas besoin de baisser les yeux pour ça. De toute façon, il ne manquerait le spectacle de ses yeux pour rien au monde.

Il est encore temps pour toi, garçon.

Pas pour lui.


_______________
Je vais te rendre chèvre. - Page 2 YOYID_zps315b47e0
― Fuchsia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nout


Dreamland

Dreamland

Nout

Messages : 321
Date d'inscription : 07/09/2013
Localisation : On peut s'arranger.

Je vais te rendre chèvre. - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Je vais te rendre chèvre.   Je vais te rendre chèvre. - Page 2 I_icon_minitimeMar 29 Jan - 1:09

Nout lui sourit, comme si c’était naturel et qu’il était venu pour s’envoyer en l’air ; sa « maman » ne l’aurait pas beaucoup consolé, elle était plutôt du genre à lui renvoyer ses erreurs à la figure. C’était une maman porc-épic. Tendu à l’intérieur et détendu à l’extérieur, il dut se faire violence pour ne pas refiler un coup de boule à Avril. Le contact, même à travers le tissu, le brûlait et il ne savait plus si c’était son pouvoir ou son propre corps qui le marquait au fer. Il l’aurait mérité, tiens ; y’avait pas idée de jeter sa virginité en l’air parce que… Parce que quoi, déjà ? Parce qu’il l’énervait ? Parce qu’il changeait de trottoir quand il l’apercevait dans la rue ? Il l’emmerdait tellement, y’avait de quoi le comprendre.

Pauvre, pauvre petit Avril. Il jouait si bien la victime, alors que Nout le préférait dans le costume du bourreau. La peau du loup était exquise.

Il laissa filer un souffle discret. Il ne s’était pas aperçu qu’il ne respirait plus depuis qu’Avril l’avait touché. Il n’avait peut-être jamais couché de sa vie, mais il était à peu près sûr que frôler la crise d’angoisse au moindre contact ne faisait pas partie du lot. Il força ses bras à se détendre, ses doigts à ne plus former de poings, et se mit à rire bêtement quand Avril lui défit la ceinture. Aww, il était tellement attentionné ; il avait envie de lui tirer les joues et de le frapper très fort. Au lieu de ça, il lui prit les mains pour les écarter et s’exclama avec bien trop de bonne humeur pour être ne serait-ce qu’un tout petit peu sincère :

« Naaan, on va pas aller loin à ce rythme. Laisse-moi faire. »

Il voulut tirer sur ses poignets et s’aperçut qu’ils étaient encore attachés. Il fixa les menottes comme s’il s’était agi d’une espèce d’alien et roula des yeux aux ciel. Cooool. Il pouvait même pas le maintenir à bout de bras, ils étaient assignés à résidence. Le jeune homme défit néanmoins les bretelles de sa salopette, qui vinrent lui frapper le dos. Le tissu gris, grossier, se prêtait plus aux tâches manuelles dans les champs qu’aux parties de jambes en l’air. Il se serait habillé autrement s’il avait su qu’ils iraient dîner aux chandelles.

Ou peut-être qu’il se serait mis nu sous sa salopette – ça aurait été une belle surprise. Il envoya valser ses bottes et la salopette sans arracher une main à Avril, et il aurait aimé que ce soit noté : parce que se déshabiller avec un poids mort accroché à soi, c’était un poil plus compliqué qu’il n’y paraissait. L’air tiède sur sa peau brune le fit frissonner, et il décida de garder son t-shirt blanc pour la forme. Il aimait bien le contraste des couleurs, ahaha.
Dans un monde meilleur, ça aurait été le moment idéal pour lui hurler dessus qu’il avait la compris la leçon et que ça suffisait comme ça. Qu’ils se tripoteraient un autre jour, qu’ils n’avaient qu’à utiliser une banane pour le préservatif, bref, tout un tas de trucs sensés dont ses lèvres closes ne soupirèrent pas un mot.

Il souriait, mais c’était pour de faux. Il rêvait de l’étrangler. La réciproque devait être valable.

« Mais d’abord, faut réussir à me faire bander. »

Il devait en être capable, non ? Avril aux mains magiques. Nout se demanda si la douleur l’excitait ou s’il se prendrait juste une gifle s’il lui mordait la langue.

_______________
Je vais te rendre chèvre. - Page 2 190619103713458157
A rainbow never smiles or blinks, it's just a candy-colored frown:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Avril


Holy Sword

Holy Sword

Avril

Messages : 54
Date d'inscription : 30/03/2014
Localisation : Holy Sword

Je vais te rendre chèvre. - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Je vais te rendre chèvre.   Je vais te rendre chèvre. - Page 2 I_icon_minitimeVen 14 Juin - 0:58

Visiblement, Nout est très pressé de se voir souillé.

Avril serait presque admiratif de son talent pour se déshabiller tout en étant menotté si la situation n’était pas aussi étrange, même à ses yeux. Nout pouvait avoir l’air aussi prêt et en contrôle qu’il le souhaitait, il savait parfaitement que ça n’était qu’un pale petit numéro d’acteur – et même pas un très bon. Il n’y a pas de retour en arrière, pas plus d’hésitation.

Avril se convainc qu’il ne le force à rien. Il lui aura laissé le choix, jusqu’au bout. Et si, à tout moment, l’autre décide qu’il en a eu assez, il s’arrêtera. Pas qu’il pense honnêtement que Nout l’arrêtera, oh non. Le pauvre garçon est bien trop têtu et téméraire pour son propre bien. Il va lui arriver des bricoles, c’est certain ; Et il est bien conscient qu’il en une, de ces bricoles.

Ils font bien la paire, tous les deux, trop fiers, trop hautains, trop cons.

La salopette et les bottes sont écartés d’un coup de pied. Avril s’efforce d’écarter sa conscience de la même manière. On ne gagne pas à être honnête, et encore moins à être quelqu’un de bien.

« Mais d’abord, faut réussir à me faire bander. »

Avril rend son sourire hypocrite au garçon. Il n’atteint pas les yeux, mais plus personne n’y fait vraiment attention. Il n’a jamais fait ça avec un garçon, mais il imagine que ça ne peut pas être si différent que de chercher son propre plaisir.

ahdbe  le nf:
 

_______________
Je vais te rendre chèvre. - Page 2 YOYID_zps315b47e0
― Fuchsia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nout


Dreamland

Dreamland

Nout

Messages : 321
Date d'inscription : 07/09/2013
Localisation : On peut s'arranger.

Je vais te rendre chèvre. - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Je vais te rendre chèvre.   Je vais te rendre chèvre. - Page 2 I_icon_minitimeMer 19 Juin - 12:46

Est-ce que la situation n’est pas un peu hors de contrôle, capitaine ? Paaas du tout. Le trou dans le navire, c’est prémédité. L’eau qui monte jusqu’aux genoux ? Pareil ! Le manque de canots de sauvetage, eh bien – il n’y en a jamais, de toute façon. On se débrouille comme on peut.
Son cœur fit une embardée désagréable juste avant qu’il ne se décide à le faire taire.

Parce que sans ça, il allait l’abîmer encore plus et croyez-le ou non, il n’en avait pas besoin.

Avril avait beau avoir chaud, ses doigts de fées lui paraissaient plutôt être des doigts de sorcière ; froids, désagréables, il allait devoir faire abnégation de lui-même pour apprécier tout ça. Nout se rassura d’un soupir imperceptible en se disant que ça n’aurait pas été la première fois. Est-ce que ça faisait du bien, de sauter de l’étage et se réceptionner tellement mal qu’on s’en pétait la cheville et le coude ? Non. Ça faisait un mal de chien. Plein de regrets, sur le coup. On passe ses journées immobilisé, et c’est pas le summum du fun. Mais il avait besoin de ça pour se réveiller. Une grande claque, une chute, un coup de coude en pleine tête. Vomir pour cracher la tumeur, et tout ce qui n’allait pas.

D’une certaine façon, il avait besoin d’Avril. A deux centimètres ou deux kilomètres, c’était pareil.

Avril ses mains sur son pénis ou sur celui d’un d’autre, au fond, quelle importance ? Une journée comme une autre pour Nout. (certainement pas)

Il ne se pensa ni ailleurs ni avec quelqu’un d’autre ; ce n’était pas le but. Il n’avait aucune idée de ce qu’on était censé faire pour s’exciter aux préliminaires, mais il décida de faire confiance à Avril sur ce point – c’était lui l’expert. La pression le fit déglutir et retenir son souffle, trop étrangère de prime abord pour être agréable. Personne n’est jamais allé là, songea-t-il, c’est normal. Normal que ça mette du temps à être autre chose que la main d’Avril sur lui, Avril qu’il détestait, qu’il voulait voir mort, et avec qui il avait décidé de coucher parce que… pourquoi pas ?

Pourquoi pas, hein. Il avait toute une liste sous le coude.

Nout avait comme de l’électricité dans les bras, jusqu’au bout des doigts. Il y avait un intérêt quasi scientifique à le sentir faire, à s’habituer au rythme, à repérer les différences avec ce qu’il se faisait lui – comme quoi chaque personne avait ses petits trucs et ses manies pour tout. Ça devait quand même être très différent, sur quelqu’un d’autre, et…
La langue d’Avril sur son cou l’arracha de force à ses pensées, avec un petit sursaut pas vraiment glorieux. Puisqu’il avait envie de le pousser ou le mordre, il enfonça les ongles de sa main libre dans son cou.

S’il se faisait violence dans tous les sens du terme, il en jouirait peut-être.

Shut up and sleep with me
Come on, why don't you sleep with me ?
Ahah.

_______________
Je vais te rendre chèvre. - Page 2 190619103713458157
A rainbow never smiles or blinks, it's just a candy-colored frown:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé







Je vais te rendre chèvre. - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Je vais te rendre chèvre.   Je vais te rendre chèvre. - Page 2 I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Je vais te rendre chèvre.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» "Surveiller le sujet" le rendre automatique pour une rubrique
» Rendre la ChatBox privé pour les admins
» rendre certains sujets visibles uniquement aux membres d'un goupe
» Rendre le fond transparent
» rendre une catégorie invisible

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ❝ Holy Sword :: Les rues commerçantes. :: Habitations-