AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 
 L'endroit où coule l'eau [LOST]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maleficent


Holy Sword

Holy Sword

avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 22/03/2014

MessageSujet: L'endroit où coule l'eau [LOST]   Lun 28 Avr - 22:45



❝ L'endroit où coule l'eau ❞


Cela faisait un petit moment que je me trouvais ici, et je n'avais pas vraiment chercher à avancer pour le moment dans le jeu. Je laissais passer un peu le temps pour bien découvrir l'endroit de ce que j'avais choisi: Holy Sword. C'était très beau, rien que le village me plaisait. Les gens étaient aimables et gentils avec n'importe qui...Enfin pas n'importe qui mais la plupart. Peu de marchands me connaissent vraiment, sauf un, chez qui j'allais souvent acheter, un vendeur d'outil de dessin, de peinture. Je pouvais tout trouver chez lui, des crayons de couleur ayant une teinte très légère de différence, des crayons plus durs que d'autres, des pinceaux plus souples ! C'était mon bonheur là-bas. Et le petit homme m'aimait bien, je lui vendais quelques-unes de mes toiles pour gagner de l'argent, et il les exposait devant son magasin. On y trouvait des peintures rares, venant du plus profond de l'île. Certaines, la majorité en fait, étaient faites naturellement, à base de coquillage parfois même, c'était d'ailleurs l'une des plus chères car elle était sublime, pastels, il m'arrivait d'utiliser celle que j'avais acheté, mais c'était rare. Je ne voulais pas tout utiliser rapidement.

Pleins de rues commerçantes, mais aussi des petits coins de paradis par-ci, par-là, ce qui était bien pour moi, aimant dessiner. C'est étrange, je ne dessinais que rarement avant, mais mes dessins n'étaient pas monstrueux, non, au contraire, ils renvoyaient une certaine beauté. Mais en arrivant ici, et surtout, en découvrant mon "don" ou "pouvoir", j'avais eu l'idée de me remettre à dessiner. Explication : je possédais une vitesse surhumaine, pouvant courir donc très vite, écrire rapidement, mais du coup, peindre rapidement. Et pour une fille n'aimant pas prendre son temps, sauf pour les cheveux, c'était bien. J'arrivais la plupart du temps, à réaliser un dessin complet en cinq minutes, pour ce qui était de la peinture, je mettais huit minutes environs, n'arrivant jamais vraiment à ces huit minutes mais plus aux sept et cinquante trois secondes, dans ces alentours. Oh et puis quoi encore, que du chipotage, blablabla.

Parmi un des coins de paradis, se trouvait une jolie fontaine, entourée d'arbres, ce que j'aimais énormément. Cet endroit dégager une sensation qui me rafraîchissait à chaque fois que j'y allais. Je m'étais installée en face de la fontaine ; je ne l'avais encore jamais peinte, elle qui pourtant, me transportait ailleurs. Ma palette de peinture dans la main, posée sur une petite marche, ma toile devant moi sur le chevalet, la fontaine dans mon visuel, j'étais prête. Ah non ! Il manquait une chose. Je pris deux élastiques, et nouai mes cheveux en deux couettes identiques: là, j'étais prête.

On ne voyait que la moitié de mon visage, déjà plusieurs toiles avec la fontaine étaient déposées au sol, séchant au soleil. Je ne faisais pas prendre que la fontaine, mais aussi ce qu'il se passait autour. Hop ! je ravançai  pour être plus prêt, un petit tabouret en dessous de mes fesses. Un jeune homme à la chevelure ébène se trouvait là, je le rajoutai à ma peinture. Je m'arrêtai un instant, pour souffler un peu et mon regard se leva vers le soleil. Que faisais-tu papa ? Et toi Lost, m'attendais-tu encore ? Je soupirai, et repris mon travail...


_______________