AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 
 Créatures de la nuit - Pv Bubo
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Killer Hive


Gouvernement
Gouvernement

avatar

Messages : 50
Date d'inscription : 30/03/2014
Localisation : Dream Land

MessageSujet: Créatures de la nuit - Pv Bubo   Lun 28 Avr - 18:01



Je vais faire la grasse matinée du siècle, demain. J'aime relativement bien ce nouveau boulot virtuel mais les feux d'artifice, ça demande énormément de travail mine de rien. Je dois non seulement allumer les feux à la main, courir d'un rack à l'autre en respectant un ordre bien précis, mais imaginer le show en lui-même demande énormément de temps et le matériel se met en place en journée, sans oublier que tout doit être démonté et rangé directement après le spectacle. J'suis tout de même fière de la représentation de ce soir, parce que c'était mon premier feu, à savoir conçu et tiré par ma petite personne sans aucune aide extérieure.

Je rentre donc chez moi avec un sourire de contentement sur le visage et les mains dans les poches, déambulant à travers les rues désertes - normal vu l'heure. Fin', désertes si on oublie le bonhomme louche qui me talonne depuis tout à l'heure. Clac, clac, clac ; j'entends encore et toujours le bruit de tes pas raisonner derrière moi. Tu m'énerves, tu m'énerves, tu m'énerves ! Tu vas arrêter de me suivre oui ou merde ?

Je tourne à gauche, vire à droite et rejoins l'allée aux lumières avec ses myriades de machins luciole-esques ; pensant naïvement avoir réussi à te semer. Rien à faire, monsieur stalker, tu es encore là, derrière moi. Tu ne dis rien, ne fais rien et te contentes de me filer. Je me demande bien quel genre d'idées tordues peuvent se bousculer dans ta tête, tiens. Bref. J'en ai marre, maintenant. Je vais te montrer que j'ai même pas peur, te faire regretter d'embêter les filles dans la rue une fois la nuit tombée. Je m'arrête et retire ma chaussure en vitesse, dévoilant ainsi une magnifique chaussette rose pâle, avant de me retourner et la balancer rageusement dans ta direction - c'est le seul projectile que j'avais sous la main.

« Saleté de pervers psychopathe, mais tu vas arrêter de me suivre oui ?! »

J'en ai la veine qui bat sur la tempe, pour le coup. Quoi, présomption d'innocence ? T'as vu ta tronche ? Bon, d'accord, t'es assez mignon mais ça n'empêche que tu préparais forcément un truc louche. Puis même, si tout ça n'est qu'une énorme coïncidence, tu n'avais qu'à me suivre de manière moins.. creepy, voilà. J'aurais bien continué de te crier dessus mais je me rends compte que ma marche nocturne direction la maison est fortement compromise à cause de cette erreur que je viens de commettre. Je te fixe avec les sourcils froncés, monsieur stalker, avant d'ordonner :

« Rends-moi ma chaussure. »

Tu ne voudrais pas rajouter le vol sur la liste de tes crimes, pas vrai ?
Rends-la moiii!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bubo


Hope Corporation

Hope Corporation

avatar

Messages : 67
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Créatures de la nuit - Pv Bubo   Mer 30 Avr - 1:47

Piooooou, fit l’envol de la fusée.
Boom, explosa-t-elle.

Cette nuit, sur l’île des bonbecs à la pelle où Kai avait décidé de se balader, le garçon avait remarqué un agglutinement d’individus plus important qu’à l’accoutumé. Tiens, la chance. Curieux, il s’en était approché et alla se percher dans un arbre qui lui permettrait d’avoir une vue d’ensemble confortable. Il s’installa entre les branches avec aisance et profita de ce qui n’était rien d’autre qu’un feu d’artifice …
En même temps que les gerbes de lumières colorées et les effets pyrotechniques dignes du plus misérable des films à petit budget, les cris admiratifs des spectateurs s’élevaient. Aaaaah, ils sont contents les petits. Hein, qu’ils sont contents ? Gentils. Gentils Dream Landiens. Le Game Master de leur île est mort d’hyperglycémie, une statue immonde a été érigée au centre de l’île, leur parc d’attraction a pété … Mais pourquoi s’en faire ? CHAMPAGNE ! Ou plutôt … GÂTEAUX ! Ouais. Ils n’en avaient franchement rien à foutre. Ou étaient fichtrement optimistes … ou pas au courant … ou de très bons comédiens ! … Haussant des épaules, le canadien décida de donner beaucoup plus de crédit à sa première idée. Au pire, lui aussi s’en foutait de tout ça. Lui, son truc, pour l’instant, c’était plutôt d’observer tranquillement, un seau de popcorn imaginaire sur les genoux.

Le spectacle terminé, le rassemblement commença petit à petit à se désagréger. Comme s’il ne s’était rien passé. Toujours sur son perchoir, Kai faisait machinalement glisser ses lunettes infrarouges du haut de son crâne vers le bout de son nez. Haut. Bas. Haut. Bas. Couleur. Noir. Couleur. Noir. Ça l’amusait. Pour de vrai.
Quand il sentit qu’il était temps pour lui de partir, l’animal se laissa glisser agilement pour retomber comme un pro sur ses baskets. Enfin, ses lunettes furent proclamées serre-tête du roi jusqu’à nouvel ordre, déclarées pas très utiles lorsque l’on se trouvait dans un coin bardé de luminaires. L’Allée des Lumières, quoi. Ce nom. Obvious. On pouvait bien critiquer le manque d’imagination, mais au moins ça restait honnête. « L’Allée des Lumières » était une allée avec pleins de lumières partout, « Le Quartier en Sucrerie » était un quartier en sucrerie, « La Jungle Toxique » était toxique … Bref ! Que demandait le peuple ? Aucune mauvaise foi, c’était beau, ça s’applaudissait. Et pour avoir testé tous ces endroits, Kai était bien placé pour assurer qu’il n’y avait là aucune publicité mensongère.
C’est ainsi, ruminant quelques pensées comme un vieux grand-père aigri, que le jeune homme se décida à se mettre en route. Aucune fatigue ne l’animait, sa journée ayant été utilisée exclusivement pour son repos, mais rentrer à Hope Corporation pouvait être sympa. Au pire, à la Mairie il changerait d’avis pour bifurquer ailleurs, eh. Il était libre, le hibou.

Un pas après l’autre, Kai faisait tourner ses yeux un peu partout. Les rues qu’il choisissait étaient désertes, comme par hasard. Ils étaient sages, les Dream Landiens ? Ah, non, il y avait bien cette blonde, là, non loin. Il l’avait déjà capté pour le feu d’artifice, si sa mémoire était bonne. En fait, ça avait même été elle le maître d’orchestre de toute cette poudre aux yeux.
Faute de mieux, il la fixa tout le long du chemin. Quel âge elle avait, eh ? On se balade pas toute seule, petite, y’a des gens qu-… CHAUSSURE SAUVAGE DANS SA FACE.

Il l’avait pas vu venir, celle-là.
Attendez, elle l’avait traité de quoi là ? Pervers psychopathe ? S’il ne s’était pas reçu sa godasse en pleine poire, sans doute se serait-il mis à rouler par terre en riant à gorge déployée. Hou hou hou. Mais l’heure n’était pas à la plaisanterie, il avait quelques insultes à proférer :


« PUTAIN LA CONNE. TU CROIS QUE LA RUE T’APPARTIENT, EH ? »

Peut-être avait-il un peu exagéré. Mais y’avait du sucre sous cette semelle, c’était dégueulasse. Et tout ce qu’elle trouvait à dire, l’autre blonde, là, c’était :

« Rends-moi ma chaussure. »

Kai la fusilla du regard. Elle avait bu avant ? Ou bien elle était atteinte de trouble de la personnalité ? Elle s’excuse pas la princesse, tranquille. Elle voulait sa chaussure, eh ?

Pas qu’il en avait quelque chose à foutre de l’écosystème du jeu (si on pouvait parler d’écosystème …), alors exit le recyclage. Tenant la chaussure entre ses doigts telle une chaussette sale, il la balança dans la poubelle la plus proche.  Satisfait, Kai essuya ses mains sur son pantalon et continua son chemin comme si de rien n’était …

Ce n’était peut-être pas la meilleure idée du siècle. Mais, eh. C’est comme ça.

_______________
I'm insane, it's your fault, so sly
Your well of lies ran dry

#000033
Autres comptes : ; ; ; ;
Maman hibou m'a toujours dit ... :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Killer Hive


Gouvernement
Gouvernement

avatar

Messages : 50
Date d'inscription : 30/03/2014
Localisation : Dream Land

MessageSujet: Re: Créatures de la nuit - Pv Bubo   Lun 5 Mai - 21:20



Tu oses me crier dessus, le taré ?! Je me fiche bien de savoir, au fond, si tes intentions étaient mauvaises ou non, si tu avais su ouvrir la bouche ou avoir l'air moins louche, tu aurais été traité différemment. Puis si tu veux tout savoir, ouais, la rue, c'est chez moi. J'ai vécu toute mon adolescence dans les rues, j'en étais même la reine incontestable. Je suis chez moi ici et si tu veux tout savoir au carré, moi aussi je sais crier. T'es sur mon territoire, vieux, alors écrase ou j't'écrase !

« MAIS CARRÉMENT QU'ELLE M'APPARTIENT ! »

Tu m'écoutes, oui ? Puis tu vas me la rendre ma chaussure, hein ? D'où la tiens comme ça, avec ton air dégoûté, là ? Tu veux t'battre, c'est ça ? Non mais... Hé, STOP ! PAS DANS LA POUBELLE ! Putain le con ! Je m'élance à cloche-pied vers la boîte à ordures, histoire d'en sortir ma godasse, que je ne peux m'empêcher de tenir du bout des doigts, fortement gênée par sa nouvelle senteur détritus. Infect !

« Qu'est-ce que tu fous, ducon ?! »

Reviens ici tout de suite ! Tu fuis, hein ? Lâche ! J'vais te mettre la misère ! Reviens, j'te dis ! Je laisse tomber ma chaussure au sol et m'élance en sautillant dans ta direction, rageuse, me lance en avant sans réfléchir, droit dans tes jambes, un plaquage digne d'un membre des All Blacks. Je me suis fait mal à la mâchoire en retombant mais au moins, t'es à terre avec moi et en bonne sangsue que je suis, j'vais pas te laisser partir en paix - si tu croyais t'en sortir aussi facilement, c'est raté.

« J'vais t'apprendre à être plus sympa avec les filles moi, tu vas voir ! »

Je me relève en titubant, me stabilise et te pointe du doigt avec une agressivité non dissimulée - je sais c'est pas bien bouuh.

« Excuse-toi tout de suite ! »

Bien évidemment, le « sinon » est fortement impliqué, parce que si tu refuses de me demander pardon, je vais te mettre la fessée du siècle. T'es en tord, vieux, tout est ta faute, si, si, c'est donc la moindre des choses. Je suis encore vachement sympa, si tu te rends compte de tes erreurs, je suis même prête à te pardonner et te laisser rentrer chez toi sans bobos. Hum ? Je sais, oui, j'avais promis de faire des efforts sur le côté brute mais chassez le naturel et il reviendra au galop.

En attendant, j'attends mes excuses !
Plus vite, allez !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bubo


Hope Corporation

Hope Corporation

avatar

Messages : 67
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Créatures de la nuit - Pv Bubo   Ven 16 Mai - 11:28

Kai avait vraiment été stupide pour le coup. Jeter la chaussure et continuer à marcher tranquillement ? Il aurait mieux fait de courir, ça l’aurait empêché de se faire prendre par une joueuse de football américain en colère. Ses réflexes ne furent pas assez rapides pour arrêter le boulet de canon qui vint se foutre dans ses jambes, le faisant ainsi perdre l’équilibre, et embrasser le sol. Humpf. Heureusement, l’adolescent eut tout de même le temps d’utiliser ses mains pour amortir sa chute. Un chapelet d’injure déferla dans sa tête un bref instant avant qu’il ne demande au ciel ce qu’il avait bien pu faire pour mériter ça. Encore une stupide histoire de Karma ?

« J'vais t'apprendre à être plus sympa avec les filles moi, tu vas voir ! »

Vu son comportement, Kai avait de gros doutes sur la féminité de son assaillante. En fait, de gros doutes sur son humanité tout court … vu le haut taux de stupidité ambiante qui emplissait même l’air, allant jusqu’à l’étouffer dans ses rires. Ouais, il lui en fallait peu pour le mettre de mauvaise humeur, ces temps-ci ; faisant grimper en flèche sa mauvaise foi. Mais bon, il fallait avouer que l’autre blondine n’aidait en rien. D’ailleurs, il lui aurait sans doute donné des coups de pied afin de se dégager de sa prise si elle ne s’était pas déjà levée toute seule comme une grande. Là, dans sa position de rampant, il tourna la tête vers son prédateur pour le fixer d’un œil mauvais et fatigué de ces conneries.

« Excuse-toi tout de suite ! »

… Sérieusement ? Mais putain, il n’avait jamais vu ça. Là, le canadien ne put s’empêcher de faire éclater un rire moqueur.

« Oh mais bien sûr votre Majesté, et des frites avec ça ? »

Doucement, il roula sur le côté pour éviter tout coup fourré de la furie Dream Landienne et réussit à se remettre sur ses jambes. Il épousseta ensuite ses vêtements, gardant toujours un œil sur son interlocutrice au cas où elle essayerait encore de passer sa violence sur sa pauvre personne. Le pauvre hibou ! Maltraité alors qu’il n’avait rien fait. Et pour de vrai. Ce n’était pas comme si il avait vraiment voulu lui faire peur ! Certes, il y avait pensé … Mais il ne l’avait pas fait, et c’était ce qui comptait ! … De toute façon, pas qu’il en avait quelque chose à faire des états d’âmes de l’inconnue. Elle lui semblait tellement chiante, là.

« Et lancer des chaussures sur des passants avant de les plaquer comme une petite furie … Ce serait pas plutôt ça qui mériterait des excuses, eh ? »

Bon, ça aussi il s’en fichait, au fond.
Qu’elle s’excuse ou non n’allait en rien changer sa vie de merde pixelisée. Enfin, peut-être que le garçon lui accorderait alors un petit bonus cerveau … Les gens, sous la mauvaise humeur pouvaient parfois faire des conneries, eh.
Elle lui rappelait un peu un nain. Ou un petit chien. Genre chihuahua ou quoi. Les mammifères qui compensaient leur petite taille par une hargne sans nom. Les sales bêtes. Bien qu’elles clignotaient sous son crâne avec la puissance d’une enseigne publicitaire de Las Vegas, Kai préféra garder ses pensées pour lui. Pas suicidaire, l’animal. Même s’il ne comptait pas s’excuser et faire le petit soumis – surtout qu’il n’y avait objectivement aucune raison pour cela –, ce n’était pas une raison pour envenimer la situation. Il la sentait toute aussi bien capable de lui arracher la tête qu’un ours brun, alors …
Y’avait quand même de sérieux spécimens, à Euphemia. A croire que les sms de la Hedger Impact avaient fait exprès de s’envoyer à des psychopathes et autres attardés mentaux … à l’image des Game Masters, en fait. Ouah, tout s’expliquait avec une clarté aveuglante, dîtes donc ! Et comme toute bonne machine, des bugs sont venus faire chier le monde et a embêté d’autres gens plus sains d’esprit comme lui … Ou alors, il en fallait bien pour rétablir un minimum d’équilibre Feng Shui dans leur univers. Sans compter que regarder des attardés taper sur d’autres attardés, ça devait plus être très rigolo au bout d’un moment ... Que d'hypothèses.

_______________
I'm insane, it's your fault, so sly
Your well of lies ran dry

#000033
Autres comptes : ; ; ; ;
Maman hibou m'a toujours dit ... :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Killer Hive


Gouvernement
Gouvernement

avatar

Messages : 50
Date d'inscription : 30/03/2014
Localisation : Dream Land

MessageSujet: Re: Créatures de la nuit - Pv Bubo   Mer 18 Juin - 15:42



Je croise les bras et te fixe sans sourciller, ô misérable rampant, sans même chercher à cacher ma colère, colère grandissante d'ailleurs. Je viens de me démolir la mâchoire à cause de toi et tu arrives encore à me parler sur ce ton ? Je vais te... Mmf ! Reste calme, Lily, reste calme. Voilà, c'est bien ! Je viens de t'éviter un nouvel excès de violence, tu ferais mieux de te montrer reconnaissant au lieu de continuer à me défier comme tu le fais. Je suis fière d'avoir su retrouver mon calme, en tout cas, un effort clairement surhumain. Je te fixe, donc ; t'observe rouler sur le côté en haussant en sourcil, t'observe te remettre debout en me demandant comment t'arracher des excuses. Je devrais sans doute te laisser là et rentrer chez moi, profiter du confort de mon lit douillet et oublier jusqu'à notre rencontre, mais je suis malheureusement aussi bornée que toi et je ne lâcherai pas l'affaire tant que je n'aurai pas satisfaction.

« J'aurais pas dû lancer ma chaussure, c'est vrai, mais le reste c'est de ta faute. »

Je viens de faire un second effort surhumain en admettant que vouloir t'assommer avec ma chaussure était une fausse bonne idée, ma chaussette sale en fait d'ailleurs les frais, mais c'était le dernier de la soirée donc tu ferais mieux d'admettre tes tords.

« Puis d'abord, personne ne se serait senti en sécurité à ma place, j'suis sûre que plein de gens auraient réagi comme moi. »

Réagi comme moi, genre, violemment, pas forcément en utilisant les attaques lance-chaussures et plaquage, entendons nous bien - même si je suis certaine de ne pas être la seule fille des environs à être aussi tarée. Je ne me cherche pas d'excuses, c'est juste que je ne connais personne qui puisse se promener sereinement la nuit avec un inconnu silencieux en train de le suivre partout, voilà tout ! J'ai même pas eu peur, hein, mais me demander sans cesse si je serai la prochaine victime d'un mec louche ou non, c'est tout de même pas rassurant ; j'ose même pas imaginer si tu étais tombé sur une demoiselle plus sensible, la pauvre aurait paniqué et aurait peut être même pleuré ! J'suis désolée mais si t'as du mal à voir où est le soucis, c'est que t'es vraiment pas malin. Tooooonto!

Je m'avance vers toi et viens me planter juste devant toi, laissant seulement une distance ridicule entre nous. Je te fixe droit dans les yeux sans réussir à me débarrasser de mon air mécontent ou de mes sourcils froncés, mains sur les hanches et légèrement penchée en avant, bien décidée à te faire admettre que suivre les gens ainsi est tout sauf amusant.. et aussi à te casser les pieds, c'est vrai.

« Alors ? »

J'attends toujours !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bubo


Hope Corporation

Hope Corporation

avatar

Messages : 67
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Créatures de la nuit - Pv Bubo   Mar 24 Juin - 10:00

Vrai gamin, Kai s’amusa à singer son bourreau alors qu’elle croisait les bras et tentait de lui percer les entrailles par la seule force de ses yeux bleus. Oulalah, c’était qu’elle faisait peur, mine de rien ? Championne de football américain, sans doute de catch et d’arrachage de tête toutes catégories confondues. Tremblez mortels, évitez de mourir de rire avant qu’elle ne vous tabasse généreusement, ça gâcherait assurément son plaisir.
Enfin, au final, elle lui accorda quelque chose que l’on pouvait apparenter à des excuses …


« J'aurais pas dû lancer ma chaussure, c'est vrai, mais le reste c'est de ta faute. »

… Dans une autre dimension. Où qu’il était le mot magique, eh ? Et puis, tout de suite ! Sa faute ? Elle était sérieuse ? Blasé ; les lèvres pincées, les yeux mi-clos devant tant d’absurdité effarante. On n’avait plus le droit de se promener dans les rues à présent. Mais où allait ce monde, hein ? Il n’y avait pas placé beaucoup d’espoirs dès le départ, mais quand même … Ils réussissaient avec brio à toujours creuser un peu plus leur tombe du désespoir. Ou peut-être était-ce juste le canadien qui, dans son infinie générosité, faisait preuve de mauvaise foi.
Qu’importait. Il était de mauvaise humeur. Kai ne pouvait supporter ce regard condescendant que l’autre blonde lui lançait ; regard qu’il soutenait avec la même rigueur. Non, le jeune homme ne comptait pas perdre cette bataille silence qui se jouait entre les deux paires d’yeux. Limite l’on verrait les éclairs que ceux-ci laissaient allègrement, à l’image de certaines œuvres de fiction visuelles.
Et puis voilà qu’elle tentait de se justifier. Blablabla. La demoiselle aurait pu lui servir n’importe quel genre de discours qu’il n’aurait pas été plus attentif que maintenant. C’est-à-dire pas du tout. Même pas un traité sur la crise économique, ou la reproduction des castors en milieu hostile, ou encore … Non, il n’en avait purement et simplement rien à foutre de son baratin. Qu’elle aille le servir à un autre pigeon.


« Alors ? »

Les yeux de Kai se plissèrent un peu plus d’incompréhension. Pardon ? C’était quoi ce mot, lancé comme ça, là ? Elle attendait quoi, franchement ? Des excuses ? Ah, mais c’est qu’elle y tenait vraiment ! Elle était incapable d’en prononcer de convenables elle-même mais cherchait tout de même à ce que lui lui en donne ? Hinhin. Malheureusement pour elle, le garçon ne démordrait pas : il n’avait rien à se reprocher. Si l’on devait mettre en prison tous ceux qui avaient l’air louche, on n’était pas sortis ! Il était même certain de retrouver la petite blonde comme voisine de cellule.
Bon. Conscient que tout ça ne mènerait à rien, le jeune oiseau de nuit se dit qu’il serait plus sage de partir. Encore. Alors, c’était bien sympa tout ça mais … Non, en fait c’était pas cool du tout comme rencontre ; alors, à jamais ?


« Alors … quoi, eh ? C’est bon, je me casse. J’accepte tes excuses au passage. Bye bye ! »

Et cette fois, il ne ferait pas la même erreur. Kai offrit un grand sourire moqueur à son interlocutrice, poussa d’une main son visage beaucoup trop près du sien à son goût et s’en alla fissa vers d’autres horizons sucrés où personne n’allait l’emmerder. Ou en tout cas pas elle. Sans un regard en arrière, il commença à filer dans la rue sans direction particulière … Il verrait bien, eh.

Spoiler:
 

_______________
I'm insane, it's your fault, so sly
Your well of lies ran dry

#000033
Autres comptes : ; ; ; ;
Maman hibou m'a toujours dit ... :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Killer Hive


Gouvernement
Gouvernement

avatar

Messages : 50
Date d'inscription : 30/03/2014
Localisation : Dream Land

MessageSujet: Re: Créatures de la nuit - Pv Bubo   Sam 30 Aoû - 19:08



« Je vais te... »

T'es vraiment un sale bonhomme avec ton air moqueur, puis personne me met la main au visage comme ça, pigé ? Genre, mes excuses. T'es sérieux, saleté de.. hé ! Reviens, lâche ! Non ? D'accord. Très bien. Tu vas voir. J'abandonne ces histoires d'excuses, décide de continuer ma route comme si de rien n'était et.. oh, coïncidence extraordinaire, tu vas dans la même direction ! Je vais devoir te suivre. Je m'exécute, trottine à ta suite, prête à accélérer si tu tentes de me semer.

Je fixe ton dos sans un mot, une veine battant sur ma tempe, bien décidée à te foutre la frousse de ta vie. Je suis tout sauf visuellement intimidante, il va donc me falloir trouver une autre manière de te faire suer.
Genre utiliser mon don.

Une abeille c'est terrifiant, à en croire tous ces gens qui se sauvent à leur seule vue. Je me suis sentie mal en découvrant mon don, en découvrant une armée de butineuses me sortir du bide - un mauvais remake du film Alien. J'en ai même chial.. J'veux dire, évidemment, c'pas une bande d'insectes qui va me faire peur mais j'ai tout de même dû m'acclimater à ce don. Je m'en suis remise, heureusement, mais mes enfants restent une source de terreur venue des airs. J'avoue même me servir de mes filles histoire de cueillir de jolies demoiselles en détresse dans mes bras virils, il me suffit de faire semblant de chasser ma propre guêpe et me voici élevée au rang de princesse charmante sans destrier blanc.
Je suis une sale fourbe héhé.

Bref ! Je libère une escouade d'abeilles et si une majorité d'entre-elles restent en arrière, me tournent autour comme une nuage protecteur ; d'autres vont immédiatement vrombir dans tes oreilles, vilain tonto, te tournent autour ou se posent sur ta tête. Tu auras beau les chasser d'un revers de la main, elles reviendront te harceler sans cesse car tels sont mes ordres.

Si tu te retournes, tu me verras, entourée de mes soldates. Je te ferai un beau sourire, sourire de contentement aux allures de sadisme, et, éventuellement, je te ferai même coucou de la main.
Je suis encore bien gentille, comme ma jauge de colère est loin d'être au maximum, j'ai même demandé à mes enfants de ne pas te piquer, tu n'as donc rien à craindre et par conséquent aucune raison de m'en vouloir.

Pas vrai ?
Bzz
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bubo


Hope Corporation

Hope Corporation

avatar

Messages : 67
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Créatures de la nuit - Pv Bubo   Mer 3 Sep - 20:15

Oooon … ne se débarrasse pas aussi facilement des blondes, vraisemblablement.
C’était qu’elle lui collait aux bask’, maintenant, cette folle. Qui suivait qui, déjà ? Il devait faire quoi, eh ? Se retourner et lui jeter sa chaussure ? Fais pas aux autres ce que tu ne veux pas que les autres te fassent était une expression qui lui passait au-dessus de la tête, on dirait. Ça avait même pas été complètement de sa faute, au départ, bon sang de bois.

Enfin bon, Kai se dit que, peut-être, en marchant tranquillement sans trop faire attention à elle, la nouvelle stalkeuse championne de catch se déciderait à abandonner pour mieux rentrer à sa maison et se boire une grenadine devant son feuilleton à l’eau de rose préféré. Ouais, plan parfait. Enfin, c’était sans compter les abeilles.
Petit à petit, Kai entendit des vrombissements caractéristiques de plus en plus insistants se rapprocher dangereusement de sa personne … Ce qui était plutôt louche, étant donné l’endroit où ils se trouvaient. Sans le savoir, ils s’étaient retrouvés à côté d’un magasin d'apiculture, ou quoi ? Et voyant ce drôle de cortège, les abeilles ont voulu leur tenir un peu compagnie en cette douce et fraîche soirée ? N’importe quoi. Les insectes se faisaient étrangement nombreux et, surtout, étrangement attirés par sa tête …
Kai n’était pas vraiment effrayé par les bestioles qui piquent. Déjà parce qu’il en avait déjà croisé le long de ses randonnées et de ses bouquins sur la faune de ses forêts … Ainsi, il savait pas mal de choses sur elles et n’était, heureusement, pas assez bête pour aller les titiller de trop près. S’il les laissait tranquille, elles n’avaient aucune raison de l’attaquer, pas vrai ? Même alors qu’elles tentaient de se percher sur ses oreilles ou que leurs petites pattes se baladaient dans son cou, le canadien ne réagissait pas plus, continuant sa route comme si de rien n’était. Il se dit finalement que ça ne pouvait être qu’un coup de l’autre folle, derrière lui. Eh bah, quelle chance il avait eu, cette nuit. Franchement.

Bon, voyant bien que sa situation ne s’améliorait pas, et ce malgré les virages et autres bifurcations qu’il avait pris, Kai siffla entre ses dents avant de rabattre ses lunettes sur son nez, embêtant quelques abeilles qui avaient pris le haut de son crâne pour une piste de danse, sûrement.
Lèvres pincées et yeux plissées, il tourna la tête vers la blonde dont la ténacité était vraiment à récompenser de quelques awards. Et dans la catégorie des emmerdeurs en puissance, les nominés sont …
Ah, mais c’est qu’elle le narguait.

Kai décida de ralentir le pas avant de se retourner nonchalamment, faisant alors face à la Dream Landienne dont le sourire s’étalait avec suffisance tout le long de son visage. Il fit de même, la singeant, avant de lui envoyer :


« T’as vu mes copines ? Je suis bien entouré, eh. Ah, ben toi aussi ! Quelle coïncidence. T’as du miel au fond des poches ? »

Lui fausser compagnie serait un jeu d’enfant, grâce à son pouvoir. Cependant, le répit risquerait d’être de courte durée … L’adolescent sentait au fond de lui que la mini tornade ne le laisserait jamais tranquille, encore plus s’il s’envolait juste devant son nez. Enerve pas les abeilles. Si elle voulait jouer, autant jouer avec elle encore un petit peu … Jeez.

_______________
I'm insane, it's your fault, so sly
Your well of lies ran dry

#000033
Autres comptes : ; ; ; ;
Maman hibou m'a toujours dit ... :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Killer Hive


Gouvernement
Gouvernement

avatar

Messages : 50
Date d'inscription : 30/03/2014
Localisation : Dream Land

MessageSujet: Re: Créatures de la nuit - Pv Bubo   Sam 27 Sep - 20:19



Je t'énerve à te suivre sans arrêt, hein ? Avoue. Je m'en fiche, tu l'a bien mérité. Je continue de te suivre à la trace sans te laisser la moindre chance de me semer, sans rien dire, entourée de mes braves abeilles. Tu ralentis la cadence au lieu de t'enfuir, par contre, c'est tout de suite moins drôle. Pire encore, tu te retournes et arrives encore à faire le malin. Tu devrais être mort de trouille, tonto ! T'es vraiment un cas. Tu fais le dur mais à l'intérieur, tu dois te faire dessus, c'est certain. En attendant, je vais continuer à t'embêter un maximum. Tu le mérites bien.

« J'ai vu, oui ! »

Tu sembles aimer mes abeilles ou fais en tout cas semblant de les aimer avec brio, je vais donc les laisser se balader sur toi un moment encore - tu devrais m'en être reconnaissant. Je me demande si tu réussiras vraiment à rester calme dans cette situation inhabituelle. En attendant, et si nous faisions la conversation ?

« Oh, non, j'ai pas de miel sur moi, elles doivent bien m'aimer. »

Je me demande si construire des ruches et récolter du miel grâce à mon don au lieu de donner dans le feu d'artifice aurait été une bonne idée ? Je n'aurais rien eu à faire en dehors de donner naissance à des reines, leur fournir des ouvrières et les laisser faire le reste. J'aurais fais des réserves immenses vu l’inexistence des saisons dans ce jeu et tout le monde serait venu acheter des bocaux de mon trésor sucré en masse. J'aurais fais fortune. Peut-être. Je me demande si je ne devrais pas me reconvertir.

« Par contre, toi tu dois en avoir plein les oreilles ! »

BIM. Je me retiens de te mettre ma main dans la tronche, c'est vrai, mais me retenir de dire des vilaines choses, même si je ne suis pas aussi douée que certains à ce niveau, j'suis désolée mais c'est difficile. Je dois montrer ma rancune sinon je vais être victime de combustion spontanée. J'ai encore du travail à faire sur moi-même, c'est vrai, mais tu verras, un jour je saurai rester aussi zen qu'un moine tibétain en toute situation, même si la situation implique de voir ta sale tête !

« Tu devrais tout de même faire attention à leurs dards, uh.. Machin ? »

Je n'ai aucune envie de connaître ton surnom, encore moins ton nom. Je veux surtout t'aider à te souvenir, même si encore une fois c'est tout sauf mon intention, que mes abeilles savent se défendre si on les embête. Tu devrais donc éviter de leur faire du mal, même si les voir se promener sur tes lunettes t'ennuies. Puis ce sont des animaux essentiels au bon fonctionnement du monde réel alors traite les bien, vilain.

« Je suis désolée mais.. on s'est déjà rencontré, c'est bien ça ? »

J'en viens même à utiliser la célèbre, l'ancestrale mais néanmoins immature technique du « on se connait ? » histoire de te montrer tout l'intérêt que je porte à ta personne, de te montrer l'étendue de ma rancune. Je me fiche bien de me comporter comme une enfant, montrer l'exemple n'a jamais été mon truc de toute manière. Je continue donc sur ma lancée.

« Tu m'excuseras, j'ai tendance à vite oublier les idiots ! »

Nouveau sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bubo


Hope Corporation

Hope Corporation

avatar

Messages : 67
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Créatures de la nuit - Pv Bubo   Dim 16 Nov - 12:23

Un sourire qui se voulait bienveillant au coin des lèvres, Kai écoutait gracieusement les renvois de balle de la petite blonde. Où ça allait bien pouvoir le mener, cette petite histoire … Il n’en avait pas la moindre idée ; s’en fichait, même, peut-être. Quelques dards furieux, de vives douleurs … Mais ça passerait. Ils étaient dans un jeu après tout, eh ? Bien qu’il y avait vraisemblablement des bugs de respawn, le programme soignait toujours les joueurs en cas de blessures.
Rien, à cet instant, ne pouvait atteindre l’adolescent. Il était beaucoup moins impliqué dans cette bataille de fierté que la petite blonde en face de lui, déterminée de son côté à se venger d’une quelconque manière. Mais ça ne serait pas pour autant qu’il allait se laisser faire, courber l’échine et lui laisser l’occasion de cracher son venin de reine seulement pour avoir la paix. La paix, tant qu’il serait sur Euphemia, il n’aurait jamais vraiment l’impression de l’avoir atteint. Si son corps avait gardé la possibilité d’évoluer, quel nombre de cheveux blancs se serait immiscé dans le châtain de sa tignasse …
Non, bah, autant "vivre" pleinement. Se divertir, divertir l’autre … Tout le monde sera content, avec une belle anecdote à raconter aux petits enfants en rentrant à la maison. Ou pas.


« Oh noooon, pas besoin de s’excuser. Je ne crois pas que l’on se soit déjà rencontré non plus. »

Si elle voulait jouer à ça … Stupide. Ça volait haut, quoi, eh. Si elle ne se souvenait pas de lui, elle n’avait donc aucune raison de lui en vouloir ; elle s’enfonçait toute seule, la gamine. M’enfin, si elle pensait que ça lui ferait un truc de se faire oublier d’une furie catcheuse blondasse minipousse immature folle … Quelle perte de temps. Et applaudissons au passage l’originalité à trouver des substituts de noms.
Sans vouloir se vanter, Kai avait assez d’expérience en films, séries et vie de tous les jours pour être bien conscient des techniques de joute verbale … Et, pour l’instant, il était plutôt déçu. Le canadien avait peut-être été un peu trop optimiste en s’étant attendu à un peu plus d’efforts et d’imaginations de la part de celle qui lui avait balancé une chaussure en pleine face pour des raisons obscures. Oulah … Dis comme ça …


« Si elles me piquent, elles meurent. Je ne leur veux pas de mal, moi. Enfin, ce n’est pas comme si elles étaient les fidèles kamikazes d’un gourou de secte mal luné, pas vrai, eh ? »

Pauvres bêtes faîtes de pixels. Arrachées de Mère Nature 3D pour se voir programmer par une Blondezilla en culotte courte. Personne ne devrait mériter ça, franchement. Il y avait de ces pouvoirs, sur Euphemia … Car Kai était certain que ce petit rassemblement d’ouvrières en uniforme ne pouvait être dû qu’au joyeux don de son interlocutrice. Chacun ses fantasmes.
Il ne pouvait dire si c’était elle qui les faisait apparaître, ou bien si c’était de la simple manipulation mentale, ou toute autre chose obscure … Mais ça ne changeait en rien le fait que ça lui semblait plutôt abject, dans le fond.


« Enfin, si on ne se connaît pas, je vais vous laisser. J’ai des tartines qui m’attendent, et le miel dans mes oreilles ne va pas y rester bien longtemps si je ne fais pas vite. »

Kai, combien de fois vas-tu faire l’erreur de lui tourner le dos ? Combien c'est amusant de mettre la main dans la ruche ?

_______________
I'm insane, it's your fault, so sly
Your well of lies ran dry

#000033
Autres comptes : ; ; ; ;
Maman hibou m'a toujours dit ... :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: Créatures de la nuit - Pv Bubo   

Revenir en haut Aller en bas
 
Créatures de la nuit - Pv Bubo
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» travailler de nuit!!!!
» La Maison de la Nuit-->Ecole de Vampires, intrigue et meurtres...
» Télécharger depuis 01net nuit gravement à la santé des PC
» june ; après la nuit avant le jour j'irai chercher les hautes lumières
» artlantis 6 rendu nuit

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ❝ Dream Land :: L'allée aux lumières-